• Like
  • Save
Pour ou contre la télé
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Pour ou contre la télé

on

  • 8,581 views

 

Statistics

Views

Total Views
8,581
Views on SlideShare
8,568
Embed Views
13

Actions

Likes
0
Downloads
13
Comments
0

1 Embed 13

http://www.slideshare.net 13

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Pour ou contre la télé Pour ou contre la télé Presentation Transcript

    • Le terme télévision regroupe l'ensemble des technologies, techniques et métiers destinés à produire, diffuser, recevoir des programmes comprenant du son et de l'image. La transmission de ces programmes peut se faire par ondes radioélectriques ou par réseau câblé. Les premières étapes de la vision à distance par l'électricité ont été les télectroscopes
    • La télévision est dans la société occidentale l'un des principaux médias d'information, le journal de 20 heures enregistre de très fortes audiences mais cette portée médiatique n'est pas toujours à la hauteur de sa réputation. Certains sont insatisfaits des analyses qu'ils trouvent superficielles, d'autres y voient parfois une certaine partialité des propos des journalistes, et le choix des informations peut être le témoin, voire l'amplificateur, d'une certaine obsession planant autour d'un sujet. La véracité des propos tenus dans un journal télévisé est présumée, mais les détracteurs émettent des réserves : les rapports économiques et financiers qu'entretiennent les chaînes télévisées avec le reste du monde peuvent biaiser l'authenticité et les faire se heurter à certaines formes de censure ; les journalistes étant dépendants de ces informations, il est possible qu'une entité fasse pression sur eux pour qu'ils n'ébruitent pas un scandale, au mépris de la transparence et de la qualité de leur compte rendu.
    • Plusieurs études scientifiques ont montré que la télévision altère le sommeil des enfants, par des heures irrégulières ou tardives de coucher ou en provoquant de l'excitation avant le coucher. Une étude scientifique publiée en 2008 concernant l'impact de la télévision sur les jeunes enfants (4 à 35 mois) montre que « les enfants de moins de 3 ans regardant beaucoup la télévision auraient un sommeil agité, se réveillant plusieurs fois dans la nuit. Pour l'auteur de l'étude, le problème posé est de grande importance, car beaucoup de parents utilisent la télévision pour endormir leurs enfants ». Les associations familiales et syndicats d'enseignants réunis dans le Collectif interassociatif enfance et média , rappelant que les chaînes de télévision destinées aux bébés représentaient un danger pour leur santé et leur développement intellectuel et émotionnel, ont demandé aux pouvoirs publics l'interdiction des chaînes Baby TV et Baby first. La télévision est accusée de banaliser ou de susciter la violence.
    • Cependant, certaines personnes qui refusent de critiquer la télévision dans son intégralité et voient en ce média un objet-clé de la culture populaire, à l'origine de nombreuses productions quot;cultesquot; ou tout simplement de qualité. Ces mêmes personnes dénoncent à leur tour la stigmatisation systématique de l'objet télévisuel, qu'ils relient à une forme de politiquement correct bourgeois-bohème élitiste et généralisateur, visant à rendre la culture inaccessible aux couches populaires en répandant l'idée d'une télévision abrutissante par nature. Ces quot;défenseurs de la télévisionquot; (qui précisent bien combattre la critique systématique de la TV, et non un certain regard critique sur les programmes de mauvaise qualité jugés nécessaires, et qu'ils reconnaissent) mentionnent, à juste titre, l'existence d'un grand nombre de programmes de qualité, diffusés sur le satellite ou les ondes hertziennes, qui sont autant de monuments de la culture populaire, mais également de documentaires et d'émissions de très bonne facture.