Cm6.00 part2 innovation_mana

  • 84 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
84
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • CM : 6.00Auteur : Ortzi
  • Tous
  • Tous
  • Ingénieur + Manageur
  • Ingénieur + Manageur
  • Ingénieur + Manageur
  • Ingénieur + Manageur
  • Tous
  • Tous
  • Tous
  • Tous
  • Tous
  • Tous
  • Tous
  • Tous
  • Tous
  • Ingénieur + Manageur
  • Ingénieur + Manageur
  • Ingénieur + Manageur
  • Manageur
  • Ingénieur + Manageur
  • Manageur
  • Manageur
  • Tous
  • Manageur
  • Manageur
  • Manageur
  • Manageur
  • Manageur
  • Ingénieur + Manageur
  • Tous
  • Tous

Transcript

  • 1. Innovation
  • 2. Introduction Linnovation est le résultat de laction dinnover. Cest un changement dans le processus de pensée visant à exécuter une action nouvelle. Elle se distingue dune invention ou dune découverte dans la mesure où elle sinscrit dans une perspective applicative.IDI - Groupe 6 2
  • 3. Étymologie Selon le dictionnaire de lAcadémie française, le terme date du XIII e siècle, et est emprunté au bas latin « innovatio », qui signifie « renouvellement ». Linnovateur est donc « celui qui renouvelle ». Aujourdhui, et sous linfluence de lappropriation du terme par la pensée économique, le terme innovation est plus généralement utilisé et compris sous une forme restrictive.IDI - Groupe 6 3
  • 4. TerminologieSouvent, le mot « innovation » est attaché à un autre mot, lui donnant ainsiplusieurs autres sens : Grappes dinnovation:Selon Joseph Schumpeter, le progrès technique est au cœur de léconomie et ellesapparaissent en grappes ou essaims : après une innovation majeure, souvent uneinnovation de rupture due à un progrès technique, voire scientifique dautresinnovations sont portées par ces découvertes. On constate alors des cyclesindustriels où après une innovation majeure, léconomie entre dans une phase decroissance (créatrice demplois), suivie dune phase de dépression, où lesinnovations chassent les entreprises dépassées et provoquent une destructiondemplois.Schumpeter distinguait cinq types dinnovation : 1. la fabrication de biens nouveaux 2. des nouvelles méthodes de production 3. louverture dun nouveau débouché 4. lutilisation de nouvelles matières premières 5. la réalisation dune nouvelle organisation du travail IDI - Groupe 6 4
  • 5. Terminologie Innovation de procédés:Linnovation de process concerne la mise au point ou ladoption de méthodesd’organisation, de développement, de fabrication, de production ou de distributionnouvelles. Exemple : le passage du Minitel à lInternet pour la vente parcorrespondance. Intelligence innovation:Le concept anglophone d"intelligence innovation" concerne tout ce qui lie le"renseignement", "lespionnage industriel" non délictueux - cest-à-direlintelligence économique, les veilles quelle comprend (veille informationnelle,veille stratégique, veille technologique...) et certaines formes de gestion desconnaissances - à linnovation. IDI - Groupe 6 5
  • 6. Terminologie Politique dinnovation et plan dinnovation:Ces expressions désignent de plus en plus des aides que les états etgouvernements mettent ou peuvent mettre en œuvre pour favoriser etpromouvoir linnovation (subventions, défiscalisation, prix, etc.). Systèmes dinnovation:Les systèmes dinnovation, lorsquils sont liés à la politique dinnovation, ou quandils concernent léconomie, la sociologie ou la nation, désignent toutes les activitésfavorisant lemploi, la création et le développement des entreprises, et donc lacroissance, la compétitivité et la performance économique des nations ou desentreprises. Lorsque lon parle des (ou du) systèmes dinnovation duneentreprise, le terme désigne alors généralement les méthodologies, les processuset les techniques que cette entreprise peut mettre en œuvre pour améliorer sacompétitivité.  Innovation pull (venant de lexpression market pull) : Innovation consécutive à la demande exprimée du marché qui tire le nouveau produit.  Innovation push (venant de lexpression technology push) : Innovation consécutive à lévolution dune technique qui pousse à innover. IDI - Groupe 6 6
  • 7. Terminologie Innovation entrepreneuriale:« Lentreprise a deux fonctions essentielles, et deux seulement : le marketing etlinnovation. Le marketing et linnovation produisent des résultats, le reste nestque dépenses »Peter Drucker.Cette vision de lentreprise nest pas à prendre au pied de la lettre (au sens strict,seule la fonction "ventes" rapporte de largent aux entreprises) mais dans uneperspective de long terme, en tant que gage de vitalité: pour Drucker, uneentreprise qui cesse dinnover signe son arrêt de mort à plus ou moins moyenterme. IDI - Groupe 6 7
  • 8. Types d’innovation1. Innovation de produit : biens et services: Linnovation de produit correspond à la mise au point dun produit nouveau ou de lincorporation dune nouveauté dans un produit existant. Linnovation va permettre de toucher de nouveaux clients, fidéliser les siens et rendre " obsolète " les produits de ses concurrents. Mais elle va également permettre de faire grandir limage de la marque et la capacité de lentreprise à innover. Linnovation en matière de biens et services est le fruit dune chaîne dinnovation marketing spécifique (innovation funnel). Cette chaîne prend sa source dans les besoins non satisfaits des consommateurs (dans le cas de biens et services auprès du grand public) mais aussi auprès entreprises (dans le cadre de biens et services professionnels). Cette chaîne d’innovation marketing comprend une série d’étapes dont chacune d’entre elle permet de filtrer (donc conserver ou éliminer) des pistes innovantes et de les enrichir. IDI - Groupe 6 8
  • 9. Types d’innovationCette chaîne d’innovation marketing comprend une série d’étapes dont chacuned’entre elle permet de filtrer (donc conserver ou éliminer) des pistes innovantes etde les enrichir.Cette chaîne dinnovation marketing est articulée autour des étapes suivantes :  Collecte des idées (liées à des besoins non couverts)  Problématisation de ces idées (sous forme de Consumer insight)  Création dun concept de produit (concept de bien ou de service)  Evaluation du concept de produit  Etude du prix et de ce produit  Etude de la volumétrie de marché (quel volume de ventes peut-on escompter pour ce concept de bien ou service)  Etude du packaging (pour les biens matériels), de communication, de publicité, …  Lancement IDI - Groupe 6 9
  • 10. Types d’innovation2. Innovation incrémentale, radicale et architecturale: Les innovations incrémentales et radicales sont présentées comme des cas situés aux extrémités de chacune des dimensions. L’innovation architecturale apparaît comme une innovation basée sur les liens entre composants mais qui ne modifie pas radicalement le concept à la base du produit. Innovation radicale:Linnovation est dite "radicale" lorsquelle modifie profondément les conditionsdutilisation par les clients et/ou quelle saccompagne dun bouleversementtechnologique.Exemple dinnovation de rupture :  Apparition de limprimerie,  Passage du moteur à vapeur au moteur à explosion  Du télégraphe au téléphone  Du téléphone à Internet  Passage de la cassette VHS au DVD IDI - Groupe 6 10
  • 11. Types d’innovation Innovation incrémentale:Modestes, graduelles, continuelles améliorations de techniques ou de produitsexistants ; linnovation incrémentale ne change généralement pasfondamentalement la dynamique dune industrie, ni ne requiert un changement decomportement des utilisateurs finaux. Linnovation incrémentale ne bouleverse niles conditions dusage ni létat de la technique, mais y apporte une améliorationsensible. Elle est souvent le fruit de la volonté de lentreprise de conserver sonavance technologique sur ses concurrentes. On parle aussi pour désigner unelégère innovation incrémentale, d« amélioration de produit ». Innovation architecturale:Le produit est considéré comme un ensemble de composants où chaque élément aune fonction spécifique et est lié avec les autres composants. Il est doncnécessaire davoir une connaissance sur:  Les composants eux-mêmes et la façon de les intégrer dans un système  Les liens entre les composants ou architecture qui existe au sein du produit IDI - Groupe 6 11
  • 12. Types d’innovation Innovation de rupture:La technologie "de rupture", telle que définie par Clayton Christensen dansInnovators Dilemma (1997) est initialement sous-performante par rapport auxbesoins du marché principal, mais ses progrès la conduisent finalement à yrépondre, tandis que la technique dominante devient sous-performante. Cest unetechnologie "dormante" qui peut mettre longtemps à progresser. IDI - Groupe 6 12
  • 13. Types d’innovation3. Innovation technologique et organisationnelle:Ce genre dinnovation se caractérise sous la forme de création dun nouveau modede production (une nouvelle machine plus performante) ou dune nouvelle façondorganiser la production (mise en place de la flexibilité, cf. Toyotisme).4. Innovation de modèle daffaires (ou business model):Cette innovation se focalise sur la mise en œuvre dun nouveau type de modèledaffaires pour un produit et service existant (cf. Business model. Par exemple, lelow cost dans laviation est une innovation de modèle daffaires. Dans ce cas, leservice évolue un peu mais cest surtout le mode de commercialisation (en directsur internet) et la tarification qui change (des prix bas pour les premières placesvendues). Linnovation de modèle daffaires nécessite souvent une modificationimportante des méthodes de production. IDI - Groupe 6 13
  • 14. Types d’innovation5. Innovation sociale:Cette forme dinnovation se définit par sa finalité qui vise son inclusion dans unenvironnement entrepreneurial, social, écologique, économique et humain. Quellesoit de nature technologique, organisationnelle, de produit ou de marché elle estpensée collectivement en fonction de son impact sur son environnement.Au-delà de lavantage concurrentiel quelle est susceptible dapporter, linnovationsociale et inclusive doit amener un bénéfice mesurable pour une collectivité.Linnovation sociale est inclusive et créatrice de mieux être, elle est souvent lefruit dun travail collectif où le moteur nest pas uniquement, contrairement àlinnovation destructrice, la brevetabilité, donc la plus-value, mais la partageabilitéet la libre transférabilité.Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES)Linnovation sociale ne saurait être le fait dune autorité, elle estfondamentalement antiautoritaire puisquelle implique un processus de discussion,de transformation et dadaptation nécessaire à son adoption. Les organisationsissues du processus dinnovation seront idéalement flexibles, non-hiérarchiques etnon-bureaucratiques évitant de tomber dans les pièges de ce contre quoi ellessérigent. IDI - Groupe 6 14
  • 15. Types d’innovation6. Linnovation selon le niveau de pilotageLe terme innovation est utilisé pour définir à la fois la notion de nouveauté ("jefais de linnovation"), le produit nouveau réalisé ("je lance une innovation") ou ladémarche qui consiste à créer un nouveau produit ("je manage linnovation"). Ceciprête à confusion. Ainsi, que lon soit étudiant apprenant les méthodes de pilotagede linnovation, un chercheur ou un enseignant du domaine de linnovation, unindustriel voulant innover ou encore un acteur du développement économique, ilconvient de savoir quel est le niveau daction relatif à linnovation. On en distinguecinq.  Niveau 1: Le produit nouveau. Cest le résultat de toute la démarche de conception. Ce que lon appelle lartefact. On a vu précédemment quil sagissait dun produit, dun service, dun procédé... on utilisera de manière générale le mot Produit. En innovation le produit se transforme au fur et à mesure de sa conception. On parle dune chaîne dObjets Intermédiaires de Conception. Ainsi on peut passer dune idée, à un dessin, un plan, un prototype... Weil et al. propose aussi de considérer quun produit innovant se présente alternativement sous la forme dun concept (ce que lon peut décrire mais pas démontrer logiquement) et dune connaissance (ce que lon peut démontrer). "Une voiture volante" est un concept. "La consommation dune voiture hybride" est une connaissance. IDI - Groupe 6 15
  • 16. Types d’innovation  Niveau 2 Le projet innovant. Cest le processus qui pilote la transformation de lobjet (niveau un). Le projet innovant a un début et une fin. Il commence par une impulsion (idée, décision stratégique, demande dun client...) et se termine par le lancement de la nouvelle activité. Le projet se caractérise par des phases (tâches unitaires à assumer: créativité, étude de marché, étude technique, essais...), des méthodologies (analyse fonctionnelle, brainstorming...) et des outils (QFD...). Deux particularités parmi dautres de ce processus dinnovation: il nexiste pas de processus type (il faut adapter la nature et lordre des tâches à chaque projet) et lincertitude (on ne sait pas en début de projet quel sera le résultat final).  Niveau 3 Le processus cognitif. Innover cest penser différemment, raisonner de manière originale et/ou avoir une image mentale nouvelle dun objet. Ce processus est naturel pour certains (proche de lart) mais il peut être aussi assisté par des méthodes telle que TRIZ, les raisonnements inverses, etc.  Niveau 4 Le processus global de lentreprise. Il existe des entreprises plus innovantes que dautres. Elles mettent en œuvre un processus, des pratiques qui visent à dune part générer en continue des pré-projets innovants et dautre part à acquérir des connaissances en pilotage de linnovation. Ce niveau concerne essentiellement la direction des entreprises. De plus en plus, il amène à ouvrir le processus à des partenaires (open innovation).  Niveau 5 Le système dinnovation territorial. Il sagit des dispositifs mis en place par les institutions pour stimuler linnovation sur un territoire. On aborde ici les aides financières, les structures dappui (réseau de conseillers par exemple), les schémas de développement (pôle de compétitivité par exemple).IDI - Groupe 6 16
  • 17. Théories de l’innovation Modèle linéaireLe modèle linéaire suppose un sens unilatéral de production de linnovation, avecune diffusion de lactivité de recherche vers lentreprise, sans autre interaction. Modèle boucléDans un article de 1986, Kline et Rosenberg définissent le "chain linked model" oumodèle bouclé. La firme est en interaction avec son environnement, linnovationest conçue comme un processus interactif, sa diffusion nest pas unilatérale. IDI - Groupe 6 17
  • 18. Conséquences de l’innovation Lintroduction dinnovations, sur le marché, par les entreprises se répercute de multiples façons sur léconomie. Linnovation, de produit ou de procédé, quelle soit radicale ou incrémentale, engendre une plus ou moins grande obsolescence des autres biens de même catégorie. De ce fait, non seulement le produit (ou procédé) novateur se détache par rapport aux autres biens déjà présents sur le marché, de par le progrès technique quil comporte ; mais encore il agit directement envers les consommateurs, en leur créant des envies nouvelles, ce qui favorise une augmentation de la demande. IDI - Groupe 6 18
  • 19. Conséquences de l’innovation En bref, larrivée dune innovation (produit ou procédé) sur le marché se répercute à la fois : au niveau des biens préexistants, en les dotant dobsolescence.  Il faudra alors que lentreprise offrant un bien, préexistant linnovation et donc devenu obsolète à cause de son arrivée, imite lentreprise novatrice, et dote le bien quelle offre de caractéristiques similaires ou identiques à celui apparu suite à une innovation En termes de concurrence; puisque lentreprise novatrice acquiert, grâce à larrivée dune innovation, une compétitivité hors-prix importante et est, ipso facto, en situation de monopole temporaire En termes de prix de vente; lentreprise qui innove met son bien nouveau en circulation sur le marché, mais à un prix quelle décide elle-même de fixer :  on dit alors que lentreprise est price maker, du fait de sa compétitivité hors-prix, et cherche ainsi à obtenir la rente de monopole la plus conséquente possible En termes de demande; car linnovation qui apparaît crée avec elle des envies nouvelles pour les ménages IDI - Groupe 6 19
  • 20. Management de l’innovation Le management de linnovation est la mise en œuvre des techniques et dispositifs de gestion destinés à créer les conditions les plus favorables au développement dinnovations. Il peut prendre des formes variées selon le contexte particulier de l’entreprise.  Il met en œuvre différents dispositifs pour sensibiliser les collaborateurs à l’importance de l’innovation.  Il encourage les collaborateurs à exprimer leurs idées, à faire part des observations sur le comportement des clients, des fournisseurs ou des concurrents.  Il pousse la hiérarchie intermédiaire et supérieure à valoriser ces contributions, à répondre rapidement aux suggestions, soit pour les mettre à l’étude soit pour expliquer pourquoi elles ne sont pas retenues, et à valoriser les innovateurs. IDI - Groupe 6 20
  • 21. Pourquoi et comment innover? Le succès dune innovation ne dépend pas seulement de la performance technologique dune entreprise. Lensemble de ses ressources (humaines, techniques, financières, ...) sont en effet des facteurs clé de la réussite dun projet innovant.  Cest la manière dont une entreprise va gérer sa capacité à innover qui va la rendre innovante ! On ne peut en effet pas innover sans idées nouvelles. Mais linnovation réside principalement dans la capacité à transformer ces idées en succès commerciaux. Pour cela, il existe des méthodes et techniques de travail qui aident les entreprises dans toutes les étapes des processus dinnovation. IDI - Groupe 6 21
  • 22. Développer son potentiel d’innovation par les réseaux Pour exploiter au mieux ce « capital innovation » souvent sous-estimé et peu pris en compte, il est nécessaire de:  Structurer son processus dinnovation et son organisation de travail. La gestion des ressources humaines est responsable de faciliter toute initiative de créativité et doriginalité dans lentreprise et tenir compte de toutes les idées. L’organisation de lentreprise doit permettre le suivi structuré de chaque projet, et la collaboration des différents secteurs de lentreprise (Marketing, R&D etc…). Chaque secteur de l’entreprise doit avoir conscience de son savoir-faire technique et savoir lexploiter, investir régulièrement dans ses outils de travail et former continuellement son personnel. L’entreprise élargie (fournisseurs, clients et autres parties prenantes) devrait être intégré aux différents processus (production, conception, logistique,...), par la participation à des réseaux pour rester à lécoute et se faire connaître. IDI - Groupe 6 22
  • 23. Démarche stratégique L’axe de stratégie d’innovation de l’entreprise est défini par sa stratégie générale. Par exemple la stratégie d’innovation d’une entreprise comme Coca- Cola sera très différente de celle d’une entreprise comme Nike ou IBM. La démarche stratégique est à la fois un état d’esprit, une demande destinée à planifier et allouer les ressources de l’entreprise en vue d’attendre des objectifs précis, un ensemble de techniques et d’outils. La démarche est en plusieurs étapes.  Dans un premier temps, il faut observer (en particulier recueil d’informations), comprendre (analyse du marché, de la concurrence, des besoins client), et diagnostiquer.  Ensuite il faut définir les objectifs, les choix stratégiques (par l’étude de la segmentation, le ciblage client, positionnement de l’offre).  Pour finir vient l’étape de la planification, de l’animation et du contrôle. IDI - Groupe 6 23
  • 24. Étapes du processus de l’innovation 1. Idées. Production et sélection d’idées. 2. Concept. Étude du potentiel, la définition de marchés cibles et le choix des projets. 3. Faisabilité du projet. Création de l’équipe, conception technique, brief marketing à destination de la R&D, la validation financière et étude marketing du produit, essais sur le nouveau produit, 4. Industrialisation. Essai sur les lignes, effectuer la phase d’industrialisation et la finalisation. 5. Lancement. Pendant la phase de lancement il faut effectuer la présentation de produit, l’étude de marché, et la force de vente le produit. 6. ContrôlePendant chaque étape du processus, nous avons besoin d’effectuer l’analyse : Est-ce que nous voulons aller plus loin ou pas (go/no go) ? IDI - Groupe 6 24
  • 25. Mesure de linnovation L’évaluation des ressources du processus d’innovation porte généralement sur les dépenses de R&D (ce qui donne une idée des investissements amont pour des innovations radicales mais n’aborde pas la majorité des innovations qui ne découlent de travaux de recherche). On évalue aussi le capital humain qui intervient sur le processus d’innovation  Par exemple le nombre d’heures cumulées par catégories de personnel. Plusieurs auteurs ont travaillé sur l’évaluation des activités d’innovation et divers logiciels d’évaluation fleurissent sur le net.  Le principe consiste généralement à décrire le processus d’innovation sous forme de bonnes pratiques. IDI - Groupe 6 25
  • 26. Mesure de linnovation L’hypothèse est alors que plus une entreprise entreprend ces bonnes pratiques, plus sa capacité à innover augmente. Enfin, l’évaluation peut porter sur les résultats du processus d’innovation. Dans ce cas les mesures abordent souvent le nombre de brevets ou le nombre de citations d’un brevet d’une entreprise.  Cette mesure ne prend pas en compte les innovations non brevetées et les innovations non brevetables (exemple : recette d’un nouveau produit alimentaire). Les mesures sont aussi effectuées a posteriori sur les performances financières:  Pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise sur des produits récemment lancés  Marge assurée par les produits nouveaux… La mesure peut porter sur les résultats commerciaux:  Pourcentage de clients acheteurs de nouveaux produits  Taux de renouvellement de la gamme de produits IDI - Groupe 6 26
  • 27. Politiques de linnovation La plupart des grands pays industrialisés s’attachent à favoriser l’innovation. Levier essentiel de la croissance à long terme de léconomie, elle profite à la collectivité dune façon plus que proportionnelle à son rendement pour ceux qui la réalisent. La R&D et linnovation sont, en outre, un atout stratégique essentiel :  lindépendance nationale dépend dun socle de recherche solide et de la maîtrise des grandes filières technologiques, ce qui justifie une action des pouvoirs publics pour aider les entreprises à maintenir ou conquérir leur place en la matière. La principale erreur de ses dix dernières années a été de focaliser 100 % des efforts dinnovation sur la technologie. IDI - Groupe 6 27
  • 28. Politiques de linnovation Or comme le précise la Fondation Condorcet:  "cela fait 15 ans que le Japon dépose la moitié des brevets dans le monde et cela fait 10 ans quil est en récession".  Ainsi si tout miser sur la technologie permettait de sauver une économie cela se saurait... Mais il ny a aucun lien entre la QUANTITE dinvestissement en R&D dune entreprise et son potentiel dinnovation. Les marchés de capitaux sont frileux face à l’investissement à risque, dont dépend pourtant la moitié environ de la croissance économique dans les pays développés.  Les pouvoirs publics ont donc un rôle dincitation et de stimulation à jouer dans ce domaine. Le cœur de linnovation repose sur la R&D mais pas uniquement. IDI - Groupe 6 28
  • 29. Politiques de linnovation Les efforts de R&D et dinnovation sont les premières victimes du ralentissement conjoncturel;  Avec la baisse des profits et la montée des incertitudes, les entreprises sont tentées de réaliser dabord des économies sur les dépenses en R&D et en innovation, dont la rentabilité est le plus souvent lointaine et incertaine.  Une intervention des pouvoirs publics à contre-cycle peut aider à lutter contre cet effet pervers. Linnovation ouverte provient de lidée selon laquelle dans un contexte mondial où la connaissance est largement distribuée, les entreprises ne peuvent pas se permettre de se baser entièrement sur leurs propres activités de recherche, mais doivent au contraire acheter des procédés et des inventions ou acquérir auprès dautres entreprises des licences pour leur utilisation. Les inventions internes à lentreprise, non utilisées à des fins commerciales par celle-ci, gagnent à être sorties de lentreprise par des licences, des co- entreprises ou des sociétés dérivées. IDI - Groupe 6 29
  • 30. Innovation et durabilité Selon Ram Nidumolu, C.K. Prahalad et M.R. Rangaswani, la durabilité est un facteur clé dinnovation. En effet :  Latteinte dobjectifs de respect de lenvironnement peut baisser les coûts et augmenter les revenus  Dans lavenir, seules les entreprises qui font du développement durable un objectif obtiendront des avantages compétitifs ; ce qui signifie repenser les modèles économiques, les produits, les techniques, et les processus ;  Devenir durable est un processus en cinq étapes, et chaque étape comporte ses propres défis. IDI - Groupe 6 30
  • 31. Innovation en pratique L’ingénieur innovant doit acquérir une conscience des rouages contribuant à la performance de l’innovation de son entreprise ainsi que se doter d’une bonne vision de l’écosystème de l’innovation de celle-ci. Cette compréhension holistique de l’innovation doit pallier le manque de concertation entre les fonctions de l’entreprise (recherche et développement, marketing stratégique, plan produit, projets de développement, achats, ressources humaines, …) dans la veille et la participation à la stratégie innovation. Penser l’innovation aujourd’hui, c’est également penser en termes d’organisation innovante.  Associer l’ensemble des fonctions de l’entreprise et de ses partenaires de l’innovation, dès l’amont du cycle, en raisonnant dans le monde des usages et des expériences clients, en développant enfin une culture de l’innovation et des incitations et valorisations claires pour changer et remettre en cause les habitudes chaque jour. IDI - Groupe 6 31
  • 32. Innovation en pratique Les techniques pratiques de linnovation peuvent être déployées selon 3 niveaux :  Relever les défis de linnovation dans la vision globale de lentreprise : organisation, R&D, marketing  Faire surgir et déployer des idées créatrices de valeur : open-innovation, utilisateurs et scénarii dusages, outils, team-working  Mettre en œuvre linnovation à tous les stades de la conception : éco-innovation, création de valeur, systèmes complexes, etc. IDI - Groupe 6 32