• Save
Slecostumier politique cg29_lutte_contre_inondation_submersions_marines
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Slecostumier politique cg29_lutte_contre_inondation_submersions_marines

on

  • 495 views

 

Statistics

Views

Total Views
495
Views on SlideShare
495
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Slecostumier politique cg29_lutte_contre_inondation_submersions_marines Slecostumier politique cg29_lutte_contre_inondation_submersions_marines Presentation Transcript

    • Politique de prévention et de lutte contre les submersions marines du Conseil général du FinistèreAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Introduction - La gestion du DPM et les problématiques risque : traditionnellement un domaine d’intervention de l’Etat. - Evolution du cadre réglementaire : directive cadre inondation, Grenelle 2 = le risque inondation est étendu aux submersions marines, PAPI submersion marine, Grenelle de la mer… - Impact de la tempête Xynthia (février 2010) : conséquences dramatiques, rapport d’information sur les conséquences de la tempête par le Sénat, impact sur la politique de prévention des inondations au niveau national (révision des PPR, plan de prévention des submersions marines et des crues rapides…) - Changement climatique, élévation du niveau de la mer … - Evolution de la politique inondation du Conseil général en 2010 qui commence à prendre en compte le risque de submersion marine Que peut proposer le Conseil général dans ce domaine ?Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Introduction 1. Etat des lieux : quels risques en Finistère ? 2. Actions déjà menées par le Conseil général 3. Plan d’actionsAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • 1. Etat des lieux : quels risques en Finistère ?1. Plans de prévention des risques submersion marine (PPR SM)2. Mise en place des documents réglementaires (PCS)3. Exemple de sites à risque sur la côte Sud et Nord Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? 1. PPR SM 21 communes (pour l’instant) 3 PPR-SM Côte Nord (approuvés le 23/02/2007) 7 PPR-SM Côte Sud (approuvés en 1999, révisés en 2002)Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? 2. Mise en place des PCS17 PCS approuvésAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? 3. Exemple de sites à risque sur la côte Sud et NordAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? Tréffiagat : de Léchiagat au Goudoul 1 2 1 2 3 3 3Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? Enjeux : importants en terme de nombre d’habitations et de surfaces inondablesTravaux réalisés (octobre 2010) et prévusEn urgence- Pose d’un stabiplage parallèlement au trait decôte sur une longueur de 70 m au niveau de lapartie la plus érodée de la dune- Montant des travaux : 90 000 € HT - 40 % desubvention Etat = 36 000 €- Proposition d’aide du Cg à 30 % (27 000 €)Sur le long terme- Étude hydrosédimentaire globale- Travaux complémentaires pour stabiliser lasituation ? Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? 3. Exemple de sites à risque sur la côte Sud et NordAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? Guissény : plage du Vougo et anse du Curnic Jetée du Curnic Digue du CurnicCordon dunaire massif :200 à 300 m de largeur 129 constructions en zone rouge ou bleu - Cordon dunaire large mais érodé en certains points. - Rechargement dunaire a été effectué en 2007 (site Natura 2000). D’autres rechargements sont aussi prévus (autorisé par la DREAL).Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison - Morphologie de la 26 janvier 2011 l’IUEM depuis 2004. finistérienne » - dune suivie par
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? Guissény : plage du Vougot et anse du CurnicAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Etat des lieux : quels risques en Finistère ? Bilan côte Nord - 1 437 ha sont zonés dont 439 ha en rouge, 799 ha en bleu et 199 ha en vert. - 753 constructions dont 48 en rouge, 671 en bleu et 34 en vert. Les communes les plus concernées sont les suivantes : - Guissény (Curnic) : 129 constructions - Cléder (Kerfissien) : 122 constructions - Tréflez (Keremma) : 121 constructions - Plounévez Lochrist (Keremma) : 39 constructions 184 constructions - Goulven (Keremma) : 24 - Kerlouan (Boutrouilles) : 42 constructionsZone rouge : aléa fort (T = 100 ans) à l’exclusion des zones fortement urbaniséesZone bleue : aléa moyen à faible ou zone fortement urbanisée avec un aléa fortZone verte : « zone de précaution », zones non directement affectées par le risquemais où des nouveaux aménagements pourraient aggraver les risquesAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • 2. Actions déjà menées par le Conseil général 1. Subvention de projets 2. Sous maîtrise d’ouvrage CgAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Les actions déjà menées par le Conseil général 1. Subvention de projets Les actions déjà menées par le Conseil général Avant les années 2000 - En 1973, financement pour la construction d’un mur en gabion entre Léchiagat et le Léhan sur 610 m soit 60 % de la zone. Coût de l’opération à l’époque : 266 000 F, subvention de 28 %. - Entre 1996 et 1997 : différentes opérations par exemple sur Mousterlin, sur le Ster à Plobannalec Lesconil, Plounéour-Trez, à Tréffiagat… Le montant d’aides attribuées est de 182 892 €. Période 2000 – 2006 (CPER) - Politique de Protection du littoral contre la mer. - Aides apportées en appui de l’Etat. - 10 opérations aidées pour un montant de 289 068 €.Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Les actions déjà menées par le Conseil général 2. Maîtrise d’ouvrage Service espaces naturels et paysages - Réhabilitation d’un cordon dunaire dégradé (Tréffiagat) en 1990, 35 000 m3 de sable apporté (origine port de Lesconil), installation de ganivelles - Actions de lutte contre l’érosion, par exemple à St Nicolas des Glénan et pose de ganivelles pour limiter le piétinement, mais il n’y a pas d’enjeux en arrière de la dune. Antenne technique départementale de Pont l’Abbé - Ile de Sein : - Nombreux travaux prévus à Sein pour un montant de 1,2 M € - Travaux sur des digues de protection (digues de Corréjou et de Pors Kaig) estimés à 359 000 € pour le compte de la Mairie.Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • 3. Proposition d’un plan d’actions 1. Connaissance et compréhension des phénomènes 2. Culture du risque 3. Travaux de prévention et de protection BilanAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 1. Connaissance et compréhension des phénomènes Participation au projet Litto 3 D Obtenir un Modèle numérique de terrain (MNT) de l’ensemble du littoral finistérien. La technologie utilisée sera un laser aéroporté (technologie LIDAR) Topographie sur les zones littorales terrestres dans la bande jusqu’à une hauteur de + 10 m Bathymétrie jusqu’à une profondeur de – 20 m et 6 miles des côtes Nombreuses applications dans le domaine des risques mais aussi de l’aménagement, de la sécurité maritime, des ports, intérêt scientifique (CC) … Partie topo portée par l’IGN, cofinancement possible CG, CR, Etat et Feder. Partie bathy portée par le CG29Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 1. Connaissance et compréhension des phénomènes Participation au projet Litto 3 D Zones déjà financées dans le cadre du projet PNMI Zones à lever (englobent lesAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national0-20 m) fonds à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 1. Connaissance et compréhension des phénomènes Participation au projet Litto 3 D Estimation financière – proposition de plan de financementTopographie - 2011 760 000 €IGN 50 % 380 000 €Feder 20 % 152 000 €Etat 15 % 114 000 €CG 29 7,5 % 57 000 €Conseil Régional 7,5 % 57 000 €Bathymétrie (1950 km²) – 2011/2012 3 000 000 €Feder 50 % 1 500 000 €CG 29 20 % 600 000 €Autres financeurs : Etat et CR (estimé à 30 % 900 000 €confirmer)Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 2. Culture du risque Ouvrir la ligne Développer la mémoire et la connaissance du risque aux inondations par submersion marine. + Rappel aux communes que les PCS et DICRIM sont déjà subventionnés + Participation du CG à des futurs PAPI submersion marineAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 3. Etudes et travaux de prévention et de protectionOrientation générale- Une politique de lutte contre les inondations par submersion marine et pas de protection du littoral ou d’aménagement côtier.> On s’adresse donc uniquement aux communes ayant un PPR-SM prescrit ou approuvé.- L’intérêt général des opérations doit être montré (pas de protection d’un bien particulier isolé).- Il faut minimiser l’artificialisation du trait de côte en favorisant les méthodes douces.- Il faut travailler à l’échelle adaptée (c’est-à-dire la cellule hydrosédimentaire) afin de limiter l’influence amont / aval des aménagements. Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 3. Etudes et travaux de prévention et de protectionOrientation générale : 3 conditions obligatoires- Faire une étude coût / efficacité visant à montrer l’intérêt du projet en évaluant toutes les possibilités techniques : - Ne rien faire. - Mitigation, adaptation : intervenir de façon limitée en accompagnant les processus naturels. - Fixation du trait de côte, protection (techniques douces ou dures) - Recul (ou repli) stratégique.- Entreprendre des actions de culture du risque en parallèle des opérations de travaux (mise en place d’un PCS – DICRIM notamment)- S’engager dans le suivi du trait de côte (topographie, suivi photo…) Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 3. Etudes et travaux de prévention et de protectionExemple d’opérations finançablesPour les études• Etudes techniques (compréhension du fonctionnement des celluleshydosédimentaires, modélisation, impact de solutions d’aménagement …)• Etude réglementaire avant travaux• Etudes préliminaires avant travaux• Suivi du trait de côte (hors part obligatoire si travaux)Pour les travaux• Tous types de travaux qui respectent le cadre général de la politique duConseil général Atelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions 3. Etudes et travaux de prévention et de protectionProposition d’aides :- Taux d’aide de 30 % pour les études et les travaux (sur les communesavec PPR-SM prescrit ou approuvé) en complément des aides de l’Etat(taux identique au travaux inondation du CPER) Rappel des aides de l’Etat Taux de base de 20 % qui peut être bonifié si : - PPR : 40 % - Etudes hydrosédimentaires générales : 50 % - Techniques doucesAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011
    • Proposition d’un plan d’actions Bilan Objectifs Actions Taux d’aides Connaissance et En cours de compréhension des Participer au projet Litto 3 D discussion phénomènes Voir politique PCS, Dicrim, actions de Culture du risque 50 à 70 % inondation communication fluviale Travaux de prévention Aides aux travaux et études 30 % et de protectionAtelier « Le risque dinondation par submersion marine : du cadre national à la déclinaison finistérienne » - 26 janvier 2011