Your SlideShare is downloading. ×
Retour d experiences de la gestion des déchets sur  Grenoble Alpes Metropole
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Retour d experiences de la gestion des déchets sur Grenoble Alpes Metropole

1,501
views

Published on

Intervention de Philip Glasser, chef du service Déchet, METRO au 2e forum sur les quartiers durables.

Intervention de Philip Glasser, chef du service Déchet, METRO au 2e forum sur les quartiers durables.

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,501
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
23
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Déchets : le quartier, espace d’expérimentation de la gestion des besoins à la gestion de la cité. Retour d’expériences de Grenoble Alpes Métropole Philippe Glasser – Chef du service déchets Grenoble Alpes Métropole Forum sur les Quartiers Durables – 24 mars 2010
  • 2. GRENOBLE-ALPES METROPOLE • Communauté d’Agglomération au 1er janvier 2000 • Compétence collecte et traitement des déchets • 27 communes et 403 000 habitants • Collecte sélective (flux Emb. + Papiers) mise en place en 1996 • 221 000 T collectées en 2008
  • 3. Contexte et objectifs Un contexte - Habitat urbain dense : 18 % pavillonnaire et 65 % grand collectif > 10 logements, - Qualité du tri sélectif médiocre, - Non cohérence du niveau de service de collecte/transfert collecte récent. Objectifs - Nécessité d’harmoniser les pratiques et d’améliorer la qualité du tri, - Favoriser un service public de proximité et de qualité. Moyens - Mise en œuvre de différentes expérimentations afin de préparer des évolutions du service, - Mise en œuvre d’une méthodologie pour le suivi des expérimentations.
  • 4. Présentation de quelques différentes actions / expérimentations sur la Métro 1) Amélioration de la qualité du tri en habitat vertical - Amélioration des performances par le biais de solutions techniques - Formation des agents de proximité au tri 2) Fréquences et modalités de collecte - Fréquences de collecte des déchets ménagers - Modalités de collecte des déchets à Villeneuve (Grenoble) 3) Compostage en habitat collectif
  • 5. 1.1. Amélioration de la qualité du tri Un contexte particulier - Mauvaise qualité du tri globale : 50% de déchets non valorisables dans les poubelle « Je trie » Nécessité d'améliorer la qualité du tri - Travail sur les points noirs en habitat dense en associant dispositif technique et communication adaptée. Une opportunité ... - Ré-aménagement d'un quartier : quartier des Iles de Mars à Pont de Claix (470 logements, + de 70% de déchets non valorisables)‫,‏‬ - Partenariat avec la ville et le bailleur SDH
  • 6. Dispositifs mis en oeuvre à Pont de Claix Projet 1 – sur les barres : Mise en place de bacs verrouillés operculés pour amélioration du tri sélectif + Communication 2 – sur les tours : UNIQUEMENT communication en porte à porte Communication - Passage en porte à porte des ambassadeurs du tri, - Courrier, affiches, etc…. Volonté de reproduire cette action sur d’autres secteurs - Test décliné sur 3 quartiers de Saint Martin d'Hères en 2007.
  • 7. Résultats - Enseignements - La communication seule ne suffit pas ... Résultats Iles de Mars : Barres: Com' + technique : on passe de + de 70% à 20% de déchets non Valorisables Tours : Com' uniquement : pas d'amélioration de la qualité du tri. - Bacs operculés = maintien des quantités de déchets valorisables - 70% des habitants déclarent que la mise en place des bacs operculés ne les a pas dissuadés de trier - Respect du dispositif - Conclusion de l’expérimentation : Travailler sur les points les plus dégradés
  • 8. 1.2. Module de formation des gardiens d'immeuble et des syndics Objectifs de la formation - Sensibiliser les relais d’information (gardiens d’immeuble, syndics, etc…) aux enjeux de la collecte sélective, Principes de la formation - 2 heures en salle + 1 heure de visite du centre de tri. Bilan des formations : Très bonne appréciation du stage - 21 demies-journées de formation et 250 personnes formées, - Suggestion des agents formés : * Renforcer la communication de proximité. * Dans certains quartiers, la question prioritaire est la propreté. Perspectives : - Développer cette formation auprès d’autres publics.
  • 9. 2. Fréquences de collecte des déchets sur le territoire de la Métro Un contexte particulier - Fréquences de collectes élevées sur le territoire, - Zonage des fréquences montre une hétérogénéité de niveau de service, Objectif : - Adapter les fréquences de collecte au type d'espace Les enjeux … - Enjeux économiques - Enjeux sociaux - Enjeux environnementaux
  • 10. Les Fréquences de collecte des déchets sur le territoire de la Métro Exemples de test mis en oeuvre - Grenoble 1 – Evolution des fréquences de collecte sur 4 rues pavillonnaires de Grenoble (100 foyers) : 3 OM + 2 Sélectif => 3 OM + 1 Sélectif (Lun/Mer/Ven + Ma/Jeu) (Lun/Mer/Ven + Jeu)‫‏‬ -Saint Martin d’Hères 1 – Mise en place de bacs verrouillés operculés pour amélioration du tri + Communication (600 foyers)‫‏‬ 2 – Evolution des fréquences de collecte : 2 OM + 2 Sélectif => 3 OM + 1 Sélectif (Lun/Ven + Ma/Jeu) (Lun/Mer/Ven + Jeu)‫‏‬
  • 11. Résultats - Enseignements Grenoble pour l’habitat pavillonnaire - Avant le test : - Taux de présentation des conteneurs : < 35 % par passage - Taux de remplissage des conteneurs : < 80 % - Après le test : - Taux de présentation des conteneurs : 75 % - Taux de remplissage des conteneurs : 91 % - Pas de plaintes majeurs des usagers Saint Martin d’Hères pour l’habitat collectif - Les usagers n'ont pas perçu la modification de fréquences (dotation adaptée)‫,‏‬ Perspectives : - Réalisation d’autres tests similaires et proposition d’une nouvelle organisation des fréquences de collecte.
  • 12. Modalités de collecte des déchets à Villeneuve Contexte - Collecte des déchets assurée de façon pneumatique, - Un système vétuste appuyé sur des colonnes VO, - Une utilisation insatisfaisante du système : locaux broyeurs, VO bouchés, impossibilité de procéder au tri. Démarche mise en oeuvre : - Trois scénarii testées auprès de 3 montées différentes (tri inclus), - Etude d’usages : 76 % d’utilisation des VO mais forte disparité selon montées, - Moyens mis en œuvre : un accompagnement et une évaluation en continu
  • 13. Modalités de collecte des déchets à Villeneuve Bilan et perspectives -Des facteurs déterminant le choix des collectivités : - Les usages : VO, engouffrement et proximité, - Les aspects écologiques : consommation énergétique, tri…. - Les nuisances : bruit, conditions chantier…. -Les aspects financiers : Hiérarchie des coûts globaux pour chaque partie concernée (collectivité, propriétaires) Une satisfaction plus importante à l’égard du système par bacs enterrés
  • 14. 3) Compostage en habitat collectif Objectif -Proposer des modalités pratiques entrant dans le cadre de la prévention des déchets. Structuration du projet -Contact d’une personne moteur de la copropriété/ bailleur pour monter le projet - Formation d’un guide composteur, définition de la localisation des composteurs, - Inauguration du site avec les habitants (Remise du bioseau + charte d'engagement) Premiers bilans (Copropriété à Seyssins depuis déc 2008) - 34 appartements concernés et 40 % des familles impliquées, - 1,7 tonnes de déchets détournés en un an, - Retours positifs des habitants (enjeux environnementaux, odeurs des poubelles récupération de compost mûr, enjeux sociaux et pédagogiques, etc...) Perspectives : Accompagner de nouveaux sites (10 projets en cours en 2010 et 300 logements concernés + établissement scolaires…).
  • 15. CONCLUSION - L’expérimentation permet d’évaluer les comportements et préparer à l’évolution, - L’expérimentation permet de définir une stratégie globale de gestion des déchets sur un territoire, Mise en place d’un plan d’actions 2010-2014 (plan Mandat) qui va se décliner sur différents thèmes dans toute l’agglomération.

×