Your SlideShare is downloading. ×
Rbarraud exemple des_rivieres_a_moulin
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Rbarraud exemple des_rivieres_a_moulin

150
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
150
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. 12e Carrefour des gestions locales de l’eau – Rennes – 27/01/2011 Les paysages de fonds de vallées : Vécus, rêvés et disputés Exemple des rivières « à moulins » de l’ouest de la France »© Olivier Constantin - SMVT Régis Barraud Géographe MCF - Université de Poitiers Laboratoire ICOTEM / RURALITES (EA 2252)
  • 2. 1- HERITAGE
  • 3. PARADOXE : période perçue comme l’âge d’or des vallées = haut niveau de conflictualité1-Conflits liés à l’industrialisation-Arrivée de nouveaux acteurs (urbains)-Transformation des lieux / des accès-Modifications hydrauliques2-Conflits de saturation du réseau-Partager le temps d’usage-Jalousie / concurrence exacerbée-Des conflits de pouvoir (meuniers /notables)
  • 4. Des niveaux de conservation / transformation variésExemple de la vallée de laSèvre nantaise-23% des moulins ont disparu-12% des moulins sont enruine-50% sont transformés enrésidence-15% des moulins sont bienconservés
  • 5. Des niveaux de conservation / transformation variésExemple de la vallée duThouet-40% des moulins ont disparu-17% des moulins sont enruine-23% sont transformés enrésidence-20% des moulins sont bienconservés
  • 6. 2-REQUALIFICATIONS
  • 7. Des lieux habités-75 % des sites « avec bâti » sont habités :- résidences principales (65%)- résidences secondaires (20 %)- locations, gîtes (15%) gî
  • 8. Défendre un patrimoine-Référence à un passé idéalisé-Utilisation du droit hérité-Défendre le droit de propriété-Projet de réhabilitation du paysage productif(pico/micro hydraulique)-Patrimoine ressource / patrimoine alibi
  • 9. CONCLUSION Quelle gestion ?Le mouvement de démantèlement d’ouvrages interroge les modes de gouvernance- Des injonctions / des diagnostics d’expert prescriptifs- Penser l’alternative à l’ouvrage en termes de projet plus global de valorisation de la vallée- Se mettre autour de la table : pas si simple – de quelle type de concertation parlons nous ?Le refus de l’effacement d’ouvrage : irrationnel ?Non : il révèle des rapports de force, des usages mal évalués, des valeurs d’attachement- et des modèles de référence – d’idées de la nature (montée en puissance de la référenceau « sauvage »)
  • 10. CONCLUSIONGénéalogie de la conflictualité, questions de recherche :1-Les modalités d’articulation de deux formes de patrimonialisation des vallées-restaurer la nature (laquelle ?)-restaurer et donner de nouvelles valeurs et fonctions aux héritages paysagers2-Le statut et l’organisation spatiale des espaces de fond de vallée-Privatif / collectif ?-Evaluer le poids des héritages dans la gestion actuelle ?3-Les représentations sociales de la nature et des paysages-Comment se construisent les représentations du paysage idéal (beau, bon, utile) ?-Quelle est l’influence du « regard » dominant (ici celui des experts écologues)sur l’évolution des représentations sociales ?4-Gouvernance-Comment les gestionnaires locaux « s’arrangent » avec ce haut niveau de conflictualité ?
  • 11. Merci de votre attention
  • 12. DIAPOS COMPLEMENTAIRES
  • 13. Les clichés de paysage peu appréciés Les « clichés » de la rivière aménagée : plan d’eau, bief chenalisé, clapet…
  • 14. Les clichés de paysages les plus appréciés L’esthétique de l’écoulement libre valorisé ?
  • 15. Appréciations divergentes
  • 16. Appréciations divergentes Une opposition classique, regard informé par la science / regard initié de l’habitant (cf. R. Larrère) ?
  • 17. Des représentations aux choix de gestionLes solutions techniques privilégiées :Pour les experts / gestionnaires : suppression / conservation sélectivePour les élus : l’entretien régulierConvergences : la gestion hydraulique / l’aménagement