• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Projet de collecte et traitement sur filtres plantés de roseaux
 

Projet de collecte et traitement sur filtres plantés de roseaux

on

  • 863 views

Intervention de Georges MOLMY, Président, Syndicat des sources de la Varenne et de la Béthune, et Eric PHILIPPE, AQUAENVIRO, dans le cadre des 6èmes Assises Nationales de l'assainissement non ...

Intervention de Georges MOLMY, Président, Syndicat des sources de la Varenne et de la Béthune, et Eric PHILIPPE, AQUAENVIRO, dans le cadre des 6èmes Assises Nationales de l'assainissement non collectif

Statistics

Views

Total Views
863
Views on SlideShare
716
Embed Views
147

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 147

http://www.assises-anc.com 105
http://www.assises-assainissementnoncollectif.com 42

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Projet de collecte et traitement sur filtres plantés de roseaux Projet de collecte et traitement sur filtres plantés de roseaux Presentation Transcript

    • 6ème Assises nationales de l’Assainissement Non Collectif
      Projet de collecte et traitement des matières de vidanges
      Intervention de Georges MOLMY
      Président du SIAEPA des sources de la varenne et de la Béthune
      Et d’ericphilippe, aquaenviro’
    • LE SIAEPA ET LE SPANC
      Mai 2000 : Fusion de 3 syndicats SIAEPA Sources Varenne – Béthune
      • 25 communes
      • 12 473 habitants
      • Eau Potable
      • Assainissement collectif
      Juillet 2001: Mise en place
      du SPANC
      • 20 communes
      • 3000 installations
      6e Assise de l’assainissement non collectif – EVREUX – 01/10/2009
    • LE SPANC
      Compétences :
      • Contrôle diagnostic de l’existant
      • Contrôle de bon fonctionnement et d’entretien de l’existant
      • Contrôle de conception-réalisation sur les ouvrages neufs
      • Réhabilitation des installations non conformes
      Tarification:
      * : prix pour 1 contrôle tous les 2 ans, vidanges et renouvellement de matériaux si nécessaire
      6e Assise de l’assainissement non collectif – EVREUX – 01/10/2009
    • LE SPANC aujourd’hui…
      6 % installations réhabilitées par le syndicat
      Compétence entretien depuis 2007 :
      • Tarification : 0,62 €/m3
      • Actuellement prestataire privé pour les vidanges
      • Projet d’achat d’un camion hydrocureur (en attente de subventions) partenariat avec le SPANC Cœur de Bray (900 installations)
      6e Assise de l’assainissement non collectif – EVREUX – 01/10/2009
    • Vers un système ouvert et innovant de collecte et traitement
      Eric PHILIPPE, directeur d’Aqua Enviro’
    • Taille du service
      SIAEPA des sources de la Varenne et de la Béthune.
      Environ 2600 installations
      SIAEPA Cœur de Bray.
      Environ 900 installations
    • La collecte - principe de base
      • Fonctionnement en régie.
      • Acquisition d’un camion hydro cureur adopté par le SIAEPA ( en cours ).
      • Principe d’extension du service entretien à l’ensemble des usagers.
      • Association avec le SIAEPA CŒUR DE BRAY
    • LA COLLECTE : organisation technique
      Les moyens techniques
      Camion hydro cureur
      Multi cuve pour pompage sélectif « boues – phase liquide ».
      Capteur de turbidité et sélection automatique de la cuve.
      Filtration ultrasonique.
      Les moyens humains
      Un chauffeur.
      Accompagnateur : technicien de chaque SPANC.
    • Motivations
      Optimisation des vidanges :
      6 à 8 interventions par jour avec 2 tournées.
      Remplissage immédiat avec l’eau pompée puis filtrée
      Pas de gaspillage d’eau potable
      Limitation de la production de matière de vidange (MV).
    • Rappel des caractéristiques du parc (VetB) : 5600m3 de volume cumulé de fosse.
    • Production annuelle :
      • Modularité de la station.
      • Multiplicité des débouchés.
      • Simplicité d’exploitation.
      • Limitation des consommations d’énergie.
      • Maitrise des nuisances et de l’impact.
      Base du cahier des charges
    • La filière envisagée
      • Stockagede l’ordre de 900 m3 permettant soit le transfert vers des stations d’épuration, soit l’épandage agricole.
      • Expérimentation d’autres filières :
      • Concentration par décantation statique et traitement de la phase liquide sur filtres plantés.
      • Concentration des boues sur lits plantés bruts ou après coagulation floculation.
      • Concentration des boues périodiques par une unité mobile et traitement des lixiviats sur site sur filtres plantés.
    • Stockage 300 m3
      Filtre à sable et filtre végétalisé
      Réservoir de chasse
      Stockage 300 m3
      Filtre à sable et filtre végétalisé
      Stockage300 m3
      Filtre à sable et filtre végétalisé
      Fosse de 12 m3
      Dégrilleur
      Zone de dispersion.
      Regard de dépotage
    • Montage financier
      Investissement
      Financement
      Camion hydro cureur
      290000 Euros HT
      Site stockage et traitement
      350000 Euros HT
      Subventions AESN et CG 76
      A définir
      Emprunt
      Redevance entretien seul : 0,62 Euros par m3 soit environ 62 Euros par an.
    • Merci de votre attention !
      Pour tous renseignements, nous sommes présents aux assises sur le stand 21.