La démarche urbanisme et transport sur l agglomération grenobloise

  • 1,094 views
Uploaded on

Intervention de Mr. Vaneibergen au 2e forum sur les quartiers durables

Intervention de Mr. Vaneibergen au 2e forum sur les quartiers durables

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,094
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
81
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 2. Le territoire de la Métro et du SMTC en 2010 27 communes 31 000 hectares 403 000 habitants 60 000 étudiants 187 000 emplois Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 3. Les transports en commun de l’agglomération grenobloise SMTC COMMUNAUTE CONSEIL GENERAL D ’AGGLOMERATION DE L ’ISERE Autorité organisatrice Président A.Vallini Président :M.BAIETTO Président : D. MIGAUD 1er V.P. du CG 38 Député-Maire de Seyssins 65% PARTENAIRES TRANSISERE EXTERIEURS SEMITAG (CDC, banques…) Exploitant du réseau TAG 35% Président : J. CHIRON Adjoint à la ville de Grenoble Grenoble-Alpes-Mé-Métropole Direction de placements www.la-metro.org www.la-metro.org Grenoble- Alpes- tropole Direction des dé la mobilité etwww.la- Grenoble-Alpes- Grenoble- Alpes mobilité des transports www.la-
  • 4. Le réseau du SMTC exploité par la SEMITAG Un PTU de 27 communes comptant 400 000 habitants. 4 lignes de tramway 34 km et 120 stations 26 lignes de bus 4 lignes de soirée 16 500 000 km/an 77 millions de voy/an en 2008 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 5. L’accessibilité totale 30 lignes de tram et de bus : En 2009 environ 90% des arrêts bus sont accessibles (sur 865 arrêts) et 100% des stations tram sont accessibles (146 stations) Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 6. Un parc moderne dont l’âge moyen est d’environ 6,8 ans Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 7. Un nombre croissant d’usagers 80 70 • 1973 - 17 M voyages 60 • 1980 – 34 M voyages • 1997 - 46 M voyages 50 • 2003 - 63 M voyages 40 • 2004 – 68 M voyages 30 • 2005 – 70 M voyages 20 • 2006 – 72 M voyages 10 2007 – 75 M voyages 2008 – 77 M voyages 0 1973 1997 2004 2006 2008 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 8. Les politiques de déplacements depuis les années soixante Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 9. Les politiques publiques de transport dans l’agglomération : événements marquants A la fin des années 60 : Une politique routière très affirmée, inspirée du « plan Bernard » et associée aux JO de 68. Contournement de Grenoble. Années 70 : Changement d’attitude vis-à-vis du tout routier : Schéma Directeur de 73, création du SMTC, tronc commun bus en centre ville. Années 80 : Premier PDU et mise en œuvre du projet de tramway (lignes A et B). Desserte ferroviaire cadencée entre Rives et Grenoble. Confortement rocade sud. Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 10. En 1984 on atteint la limite de ce qu’on peut faire avec des lignes de bus et de trolleybus Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 11. Le même endroit au cœur de Grenoble après l’ouverture de la première ligne de tram en 1987 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 12. Le développement du tramway : les effets des premières lignes A et B sur l’urbain – La modernisation de l’hypercentre « 2ème étape » et un centre d’échanges à la gare de Grenoble (TGV + tram) + projet Europôle – L’amélioration de l’accessibilité aux grands équipements métropolitains pour tous les publics. – Le désenclavement des quartiers d’habitat social (en lien avec le projet DSU sur la Villeneuve d’Echirolles) – L’ouverture sur la ville du Domaine Universitaire (Plan Arhends en 90) – L’intégration des PMR dans la ville – Une autre image de la ville, plus apaisée, moins ségrégée. Source : BD Carto ©IGN, INSEE, Cadastres communaux, AURG Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 13. Années 90 : création d’un centre ville à Echirolles, confortant le pôle sud de l’agglomération… Avec le tramway comme colonne vertébrale du projet urbain Echirolles 1988 Echirolles 1998 Echirolles 2005 13 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 14. « TRAM 3 » : le plus gros projet de la première phase du PDU 2000-2010 13,5 km d’infrastructure nouvelle (extension B et création lignes C et D) 5 communes desservies 26 haltes nouvelles 1 pôle multimodal et 4 P+R Coût global : 430 millions d’euros Population desservie : 60 000 habitants et 30 000 emplois Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 15. Le projet « TRAM 3 » : 13,7 km de voie, 1 pôle multimodal et 5 P+R supplémentaires Source : SMTC Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 16. Les boulevards avant Tram 3 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 17. Démolition de l’autopont Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 18. Explosion d’un symbole de l’automobile des années soixante Grenoble-Alpes-Métropole Direction des déplacements www.la-metro.org Grenoble- Alpes- www.la-
  • 19. Le même endroit en 2007 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 20. Et en 2009 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 21. Avant… Après Orthophotographie 2001 Orthophotographie 2007 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 22. Depuis 2007, 13 parcs relais totalisant 2000 places Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 23. La nouvelle gare d’Echirolles Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 24. Le pôle multimodal de Gières Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 25. Le schéma directeur vélo 300 km d’itinéraires cyclables existants 455 km à terme Synthèse 26 com m unes ml CLAIX 5920 CORENC 2680 DOMENE 7280 ECHIROLLES 10820 EYBENS 7450 FONTAINE 11890 LE FONTANIL CORNILLON 0 GIERES 5790 GRENOBLE 29890 LE GUA 0 MEYLAN 9550 MURIANETTE 800 NOYAREY 5920 POISAT 340 LE PONT DE CLAIX 8260 ST EGREVE 8140 ST MARTIN D'HERES 12840 ST MARTIN LE VINOUX 2000 ST PAUL DE VARCES 0 SASSENAGE 9250 SEYSSINET PARISET 4770 SEYSSINS 4140 LA TRONCHE 5820 VARCES ALLIERES ET RISSET 11570 VEUREY VOROIZE 2540 VIF 8740 TOTAL 176400 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 26. Développement des services de vélos : Vélo Métro service Métrovélo Location Location Consignes Consignes classique automatisé pied de en gare • 2 agences fixes, e massif • 800 places agence mobile et • 200 vélos • 200 places • 1 600 dépl. 13 P+R • 400 dépl. / jour • 400 dépl. /jour /jour • 3 000 vélos • 6 000 dépl. / jour 26 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 27. Le service Métrovélo : objectif 3000 vélos en service en 2012 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 28. Une utilisation des modes fortement dépendante du lieu d’habitation Une mobilité globale relativement peu différente d’un secteur à l’autre Mais une répartition modale plus favorable aux transports en commun quand on se rapproche du centre de l’agglomération 100% Nettes différences de répartition 90% modale entre : 80% 42 % - Grenoble/reste de 5% 70% l’agglomération 60% 11 % MARCHE - agglomération/reste de la région 4% urbaine 50% 1% 2R TC 17 % Principalement liées : 40% VP - à la densité urbaine, 30% 75 % - à la mixité des fonctions, 20% 61 % - au niveau d’offre en transports en 10% 37 % commun, 0% Habitants de GRENOBLE Grenoble l’AGGLOMERATION Autres communes de la la REGION URBAINE Autre communes du - et à l’offre de stationnement. 4,00 déplacements hors Grenoble Métro hors agglomération grenobloise périmètre par jour 4,04 déplacements 3,78 déplacements par jour par jour Un habitant de Grenoble utilise deux fois moins la voiture qu’un habitant du périurbain Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 29. Objectif 2012 : un nouvel équilibre modal Part modale des déplacements des habitants de l’agglomération 1992 2002 Objectif Nouvelles Agglomé- Agglomé- RUG hors du PDU propositions ration ration agglo à 2010 à 2012 Transport 14 % 14 % 5% 17 % 19 % public Deux- 5% 3% 2% 8% 7% roues Marche à 27 % 30 % 17 % 27 % 30 % pied Voiture 54 % 53 % 76 % 48 % 44 % En fixant de plus un objectif de stabilisation du trafic automobile en distances parcourues dans l’agglomération (prenant en compte les déplacements de transit, échanges et internes), ce qui passe par une réduction du trafic automobile des habitants de l’agglomération au même niveau que celui de 2002. Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 30. Carte de Principe du Stationnement Prise en compte de la desserte en transports en commun Périmètre des lignes structurantes du réseau TC sur l'agglomération grenobloise à l'échelle 2012 La zone A « desservie » par : VEUREY VEUREY VEUREY VEUREY VEUREY VOROIZE VOROIZE VOROIZE VOROIZE VOROIZE VOROIZE FONTANIL FONTANIL FONTANIL FONTANIL FONTANIL FONTANIL CORNILLON CORNILLON CORNILLON CORNILLON CORNILLON CORNILLON • Le réseau tram ligne A, B, C NOYAREY NOYAREY NOYAREY NOYAREY NOYAREY NOYAREY SAINT-EGREVE SAINT-EGREVE SAINT-EGREVE • La ligne 3 future ligne E du tram SAINT-EGREVE SAINT-EGREVE SAINT-EGREVE CORENC CORENC CORENC CORENC CORENC CORENC SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN LE VINOUX LE VINOUX LE VINOUX LE VINOUX LE VINOUX LE VINOUX • La ligne 1 évolution en busway SASSENAGE SASSENAGE SASSENAGE SASSENAGE SASSENAGE LA TRONCHE LA TRONCHE LA TRONCHE LA TRONCHE LA TRONCHE TRONCHE MEYLAN MEYLAN MEYLAN MEYLAN MEYLAN MEYLAN DOMENE DOMENE DOMENE DOMENE DOMENE DOMENE FONTAINE FONTAINE FONTAINE GIERES GIERES GIERES MURIANETTE MURIANETTE MURIANETTE MURIANETTE MURIANETTE MURIANETTE FONTAINE FONTAINE FONTAINE GIERES GIERES GIERES Une zone B desservie par : SEYSSINET SEYSSINET SEYSSINET SEYSSINET SEYSSINET SEYSSINET SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN SAINT MARTIN PARISET PARISET PARISET PARISET PARISET PARISET D'HERES D'HERES D'HERES D'HERES POISAT POISAT POISAT POISAT POISAT POISAT • Les lignes de bus à SEYSSINS SEYSSINS SEYSSINS SEYSSINS SEYSSINS SEYSSINS EYBENS EYBENS EYBENS EYBENS EYBENS EYBENS ECHIROLLES ECHIROLLES ECHIROLLES ECHIROLLES ECHIROLLES ECHIROLLES bonne fréquence (environ 10 mn) et amplitude LE PONT LE PONT LE PONT LE PONT LE PONT LE PONT DE CLAIX DE CLAIX DE CLAIX DE CLAIX DE CLAIX DE CLAIX CLAIX CLAIX CLAIX CLAIX CLAIX VARCES VARCES VARCES VARCES VARCES VARCES Une zone C (le reste de l’agglomération) : • desservi par les petites lignes de bus SAINT-PAUL-DE-VARCES SAINT-PAUL-DE-VARCES SAINT-PAUL-DE-VARCES SAINT-PAUL-DE-VARCES SAINT-PAUL-DE-VARCES SAINT-PAUL-DE-VARCES • non desservi VIF VIF VIF VIF VIF VIF Zone A des lignes TC existantes LE GUA LE GUA LE GUA LE GUA LE GUA LE GUA Zone A des lignes TC à l'horizon 2012 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 31. Définition de normes de stationnement dans le PDU Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 32. Extensions du réseau de tramway > Extension de la ligne B au Polygone > Création de la ligne E (Grenoble / Fontanil-Cornillon) Ligne E : 10km Ligne B Ligne B : 1,6 km Ligne A Ligne C DAP / DPD Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 33. La démarche Urbanisme et Transports Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 34. Un lien fort entre urbanisme et mode de déplacement Ecarts de mobilité à la moyenne selon la densité de population 60% TC et VP modes doux 40% Vélo Densité par 20% commune Ecart à la moyenne Vélo Marche 0% TC Moyenne agglo <1000 1000<2500 2500<5000 5000<7500 7500<10000 >10000 VP -20% -40% -60% Densité de population en hab/km² La marche et les TC sont pertinents dans les secteurs à forte densité : plus de 7.500 hts/km² Le vélo a une plage de pertinence complémentaire entre 2.500 et 7.500 habitants /km² En dessous de 2.500 habitants/km², la ville n’est plus faite pour les modes doux Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 35. Des densités contrastées le long des lignes • Une bonne desserte des secteurs les plus denses : centre ville, grands boulevards, Villeneuves de Grenoble et d’Echirolles… • Des prolongements vers des tissus urbains de plus faible densité à Seyssinet, Seyssins, Gières, qui réinterrogent les projets urbains des communes pour optimiser la fréquentation des lignes Source : BD Carto ©IGN, INSEE, AURG Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 36. Les défis de la démarche « Urbanisme et Transports » Intensité urbaine et besoins d’extension • Poursuivre le développement des sites (population + emplois au km²) propres TC dans les communes de seconde couronne en confortant leur développement urbain • Coordonner les politiques de déplacements à l’échelle du bassin de vie • Trouver de nouvelles modalités de financement des aménagements liés au tramway après le désengagement de l’Etat En s’appuyant sur de nouveaux outils, charte et contrat d’axe, et de nouveaux partenariats INTENSITÉ URBAINE densité (population + emplois) / km² 0 1 2 20 000 - 45 600 Kilomètres 15 000 - 20 000 10 000 - 15 000 7 500 - 10 000 5 000 - 7 500 2 500 - 5 000 0 - 2 500 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 37. La charte Urbanisme et Transports • Une forte mobilisation des acteurs locaux lors d’une série de séminaires organisés en 2006 et 2007 par le SMTC • Une charte intégrée au PDU 2007-2012 et qui affiche des intentions et des principes généraux : maîtriser et valoriser le foncier mutable participer à la densification des quartiers diversifier les fonctions urbaines et conforter les pôles commerciaux et de services encourager la mixité sociale inciter à la baisse de l’usage de l’automobile et définir une politique de stationnement • Un socle commun approprié par l’ensemble des acteurs, à partir duquel peuvent être définis des objectifs adaptés aux contextes des communes traversées par les futures lignes de tramway 37 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 38. Travailler l’articulation urbanisme/transport à toutes les phases d’un projet de ligne TC Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 39. Vers une charte d’objectifs urbanisme/transports Promouvoir sur l’axe du tramway : Engagements réciproques des communes et du SMTC l’analyse et la prévention des nuisances sur l’axe du tramway environnementales Le confortement des centres urbains La programmation des grands équipements La réalisation d’une offre de logements ou de services La réalisation d’opérations mixtes La mise en œuvre d’opérations exemplaires La réduction des flux et des vitesses automobiles La mise en place de services spécifiques liés à la mobilité Le traitement qualitatif de l’espace voirie Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 40. Le contrat d’axe, déclinaison opérationnelle des principes de la charte • Un contrat spécifique à chaque ligne TC en cours de réalisation ou en projet • Faisant l’objet de négociations entre les communes, la Métro et le SMTC – auxquels peuvent s’adjoindre d’autres partenaires (EPFL, CG38, promoteurs de logements sociaux…) • Déclinant les principes de la charte sur chaque commune traversée – tenant compte des spécificités du territoire traversé et des résultats de la phase d’études préalables – concernant les opérations d’aménagement et d’urbanisme situées dans la bande d’environ 500 m autour de l’axe TC • Précisant les engagements de chaque partenaire pendant une durée de 10 ans • Un processus de négociation qui se traduit pas des engagements plutôt que par des obligations 40 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 41. Le contrat d’axe en cours d’élaboration autour de la future ligne E de tramway A l’issue des négociations, le contrat d’axe précisera les engagements réciproques du SMTC, des communes et des autres partenaires : • 1. Principes d’aménagement de l’axe tramway : – Engagements de traitement des espaces publics, d’accessibilité en modes doux aux arrêts – Partenariat et financement selon les périmètres d’intervention – Engagements de qualité de desserte • 2. Projets de développement urbain : – Objectifs de programmation par commune (nb logements, m² d’activités) selon les temporalités de réalisation – Plan des zones d’intensification urbaine • 3. Organisation des déplacements (automobiles, bus, cars et modes doux) – Principes d’organisation des réseaux bus associés et cars, – Aménagement des pôles d’échanges, parcs de rabattement – Aménagements piétons et cycles, – Aménagements routiers, itinéraire convois exceptionnels • 4. Projets d’équipements, de commerces, de services, de zones d’activités • 5. Orientations des politiques thématiques – Stratégies de maîtrise foncière, articulation avec le PLH, avec le PDU, le schéma de secteur de l’agglomération Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 42. Le schéma directeur des Transports Collectifs en Site Propre Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 43. Actualisation du schéma directeur tramway, qui devient le schéma directeur TCSP Un schéma actualisé en 2008, selon les orientations suivantes : - Associer le développement du réseau à la recherche d’amélioration de sa performance et de son efficacité pour la satisfaction d’une clientèle en expansion… - Mettre en œuvre la charte “urbanisme et transports” : - les extensions du tramway ne sont pas un droit mais sont subordonnées à quelques conditions…notamment d’urbanisation, - le tramway n’est pas nécessaire partout, le BHNS peut offrir les mêmes services à un coût moins élevé - Prendre en compte l’importance des finances : - la programmation sera financière, en investissement comme en fonctionnement - Engager rapidement les études nécessaires pour avancer : - études préalables urbaines et de transports, comme celles de la ligne E, sur les autres extensions du réseau TCSP 43 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 44. SCHEMA DIRECTEUR TCSP Trois scénarios ont été étudiés Scénario A Scénario B Scénario C Infra nouvelle 43 km 761 M€+ Infra nouvelle 54 km 825 M€+ Infra nouvelle 45 km 702 M€+ 37 km tramway, 6 BHNS, 0 TT 28 km tramway, 20 BHNS, 6 TT 27 km tramway, 18 BHNS, 0 TT Exploitation TCSP Exploitation TCSP Exploitation TCSP 358 000 V/jour 382 000 V/jour 364 000 V/jour 11,1 Mkm/an, 76,6 M€/an 12,1 Mkm/an, 79,1 M€/an 11,6 Mkm/an, 76,5 M€/an Exploitabilité moyenne Exploitabilité difficile Exploitabilité très difficile “Performance” 9,51 V/km “Performance” 9,48 V/km “Performance” 9,37 V/km 44 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 45. SCHEMA DIRECTEUR TCSP Un scénario A’ privilégié, Scénario A’ présentant un meilleur rapport offre/usage o Ligne A prolongée à Sassenage et Pont-de- Claix en fourche (3’) o Ligne B prolongée à St-Martin-le-Vinoux (3’) Ligne E Nord Sud jusqu’à Pont-de-Claix (6’)‫‏‬ Ligne C prolongée en fourche vers Meylan (3’/6’) Maillage zone dense o Ligne F (BHNS) : Eybens – Esplanade (6’) Liaisons transversales o Ligne D prolongée en rocade intérieure entre Michalon et Grand’Place, puis en rocade extérieure jusqu’à Comboire infra nouvelle 40 km 706 M€+ Gares nouvelles : Domène, Eybens Carré Sud 33 km tramway, 7 BHNS, 0 TT Exploitation TCSP Pas de tram-train 379 000 V/jour 11,1 Mkm/an, 76,6 M€/an Exploitabilité moyenne “Performance” 10,05 V/km 45 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 46. Le schéma directeur TCSP Le tram- train : rôle et avenir, doublon ou complément Les lignes express : intérêt en périphérie, au centre ville.... Les extensions du réseau tram : Quelques - Sassenage, Pont de Claix : intéressant mais à conforter par des projets urbains éléments de - Meylan : des efforts de développement urbain nécessaire… la réflexion - Rocade sud : intérêt équivalent quel que soit le tracé, optimisation de l'itinéraire avec le développement urbain et le pôle sud... Le BHNS : ses domaines de pertinence… Séminaire d’élus début 2009 et délibération, après examen des moyens et possibilités du SMTC Pour la ligne E : engager les études d’avant-projet et de contrat d’axe - sur la base du projet de référence par Jean-Jaurès avec la variante fourche desservant la zone commerciale Cap 38 à Saint-Egrève - dans un cadre financier du SMTC prédéterminé Lancement des études préalables “urbanisme et transport” : - pour la ligne Meylan-Grenoble, avec ses variantes (Inovallée) et le bouclage avec la ligne D au Campus et l’interaction avec la rocade nord - pour la ligne du sud Grenoble-Pont de Claix : par l’axe Jaurès-Libération avec le prolongement de la ligne A au Canton, et examen particulier de l’optimisation de l’utilisation des infrastructure ferrées (SMTC/RFF) - pour l’extension de la ligne A au nord Fontaine-Sassenage en raison du développement urbain et des projets de restructuration urbaine 46 Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 47. Le schéma directeur TCSP Organisation générale des études Etudes avant-projet Études préalables contrat d’axe Études préalables DUP Études préalables Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-
  • 48. Merci de votre attention Grenoble-Alpes-Métropole Direction de la mobilité et des transports www.la-metro.org Grenoble- Alpes- mobilité www.la-