• Save
Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives

  • 754 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
754
On Slideshare
754
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Régulation des faibles débits et traitement des eaux pluviales dans le cadre des techniques alternatives Patrick CHURLET Directeur marketing et commercial Saint Dizier environnement
  • 2. Les enjeux en assainissement pluvial Les points forts Les points faibles• Intégration paysagère. • Sols perméables. • Profondeur nappe• Réduction des débits et suffisante. des volumes : lutte contre • Maîtrise des débits. les inondations. • Exploitation (entretien,• Coûts souvent moindres. colmatage). • Impacts sur le milieu des pollutions chroniques et accidentelles.
  • 3. La maîtrise des faibles débits Des débits régulés faibles Débit Des hauteurs d’eau variables Des sections d’écoulement réduites Q max Peu ou pas d’exploitation Développement de dispositifsappropriés : limiteurs vortex H max Hauteur d’eau- Maîtrise des débits- Fiabilité- Economique
  • 4. Nature des eaux pluviales Nombreuses études sur les grands bassins versants dèsles années 1990 (CEREVE) Peu de bibliographie sur les petits bassins versants(parkings, voiries, routiers…) Résultats de campagnes de mesures en 2008 :
  • 5. Spécificités des eaux pluviales Présence de nombreux polluants : MES, Métauxlourds, HAP’s, PCB, Phtalates… Etude du CEREVE (Zgheib, 2008) : • 43% des polluants prioritaires de la DCE 2015 • 41% des polluants dangereux prioritaires • 63% des contaminants urbains Fraction particulaire (MES, métaux lourds, HAP’s…)caractérisée par de très faibles vitesses de chute desparticules Fraction dissoute (métaux lourds, HAP’s, DCO…)
  • 6. Spécificités des eaux pluviales
  • 7. Développement du STOPPOLCapacités de décantation dans un regard Essais sur site (parking bureaux) Mesures sur plusieurs pluies Pluviomètre, Débitmètre, Préleveur Résultats expérimentaux : MESaval > MESamont si Intensité > 10 mm/h Résultats identiques avec ou sans filtre aval Remises en suspension des particules (MES)
  • 8. Développement du STOPPOLConception du STOPPOL - Hydraulique Capacités hydrauliques Débit de pointe retenu : 30 l/s Rétention en boues : base annuelle Résultats issus de modélisation sous Floworks : Equi-répartition du flux sur les lames Absence de ré-entraînement des MES Maîtrise sur le plan hydraulique
  • 9. Développement du STOPPOLConception du STOPPOL – Traitement Suivis expérimentaux : Suivis sur sites (parkings) en cours Effluents réels (MES et polluants associés) Deux versions : Version STOPPOL 10 C Interceptions des fractions décantables Version STOPPOL 10 CKF Interceptions des fractions décantables et des fractions dissoutes et colloïdales par absorption et adsorption
  • 10. Unité de traitement STOPPOLMatériaux : Enveloppe composite Equipements en acier inoxydable et compositeEquipements : Dégrilleur avec seau à déchets extractible Assiettes de décantation Colonne d’extraction des boues DN 100 Caisson siphoïde de reprise des eaux Filtres absorbant et adsorbant en version CKFDimensions : Diamètre : 1 m Hauteur : 1,5 m DN 300 Masse : 70 Kg
  • 11. Applications du STOPPOLApplication et Implantations du STOPPOL A l’aval des avaloirs A l’amont des techniques d’infiltration A l’aval des techniques de rétention
  • 12. Conclusions et Perspectives Efficacité des techniques alternatives sur le planhydraulique (lutte contre les inondations) Maîtrise des débits nécessaire : Limiteur de débit vortex Maîtrise sur le plan qualitatif des eaux : Exigences de la Directive Cadre sur l’Eau – Objectifs 2015 Limites des regards de décantation Développement d’un concept adapté : STOPPOL Deux versions : STOPPOL 10 C : Axée sur la décantation des MES et des polluants associés STOPPOL 10CKF : Version 10C complétée par une filtration sur médias absorbants et adsorbants. Procédé évolutif selon implantation…
  • 13. Merci de votre attention Et rendez vous stand 71Saint Dizier environnement www.saintdizierenvironnement.eu