Your SlideShare is downloading. ×
Marie MALLET : L’action sociale territoriale en situation d’urgence et la nécessité de disposer d’informations sur les publics vulnérables
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Marie MALLET : L’action sociale territoriale en situation d’urgence et la nécessité de disposer d’informations sur les publics vulnérables

1,029
views

Published on

Intervention de Marie MALLET, Conseillère technique en charge de l'observation, du développement, de l'innovation et de l'expérimentation, UNCCAS (Union nationale des centres communaux d'action …

Intervention de Marie MALLET, Conseillère technique en charge de l'observation, du développement, de l'innovation et de l'expérimentation, UNCCAS (Union nationale des centres communaux d'action sociale), dans le cadre des 2èmes Ateliers Nationaux de la Solidarité

Published in: Education, Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,029
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Atelier n°2 – Partage de données nominatives entre institutions La constitution du registre nominatif relatif aux personnes isolées et vulnérables dans le cadre du plan d’alerte et urgence 2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 2. 2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON 3/ Les difficultés relatives à l’échange de données nominatives entre institutions pour la constitution du registre 2/ Procédure et modalités de constitution du registre nominatif 1/ Rappel du contexte réglementaire
  • 3. Le contexte règlementaire
    • 3 textes de référence
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 4. Le contexte règlementaire
    • Art. L 116-3 du CASF (loi 2004-626 du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées) :
    • Institue dans chaque département un plan d’alerte et urgence au profit des personnes âgées et handicapées en cas de risque exceptionnel.
    •  Modalité d’application : le plan canicule depuis 2004 (arrêté conjointement par Préfet et PCG; mis en place sous l’autorité du Préfet)
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 5. Le contexte règlementaire
    • Article L 121-6-1 du CASF :
    • «  Afin de favoriser l’intervention des services sociaux et sanitaires, les maires recueillent les éléments relatifs à l’identité, l’âge et le domicile des personnes âgées et des personnes handicapées qui en ont fait la demande . Ces données sont notamment utilisées par les services sus-mentionnés pour organiser un contact périodique avec les personnes répertoriées lorsque le plan d’alerte et d’urgence prévu à l’article L 116-3 est mis en œuvre  ».
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 6. Le contexte règlementaire
    • N.B. : La constitution du registre nominatif n’est pas une obligation du CCAS.
    •  interviennent uniquement si le maire leur confie cette tâche,(peut être être déléguée à d’autres services ou institutions comme le CLIC, services municipaux, commission extra-municipale…).
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 7. Le contexte règlementaire
    • Art. R 121-2 à R 121-12 du CASF  : modalités de constitution du registre nominatif
    •  En synthèse…
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 8. Le contexte règlementaire
    • Les publics « vulnérables et isolés » pouvant figurer sur le registre (art. R 121-3)
    • Les personnes âgées de 65 et + résidant à leur domicile ou placées chez des particuliers
    • Les personnes âgées de + de 60 ans reconnues inaptes au travail
    • Les personnes adultes handicapées résidant à leur domicile (handicap reconnu : bénéficiaires d’une aide)
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 9. Le contexte règlementaire
    • NB. : pas de pouvoir d’appréciation des maires quant aux critères réglementaires
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 10. Le contexte règlementaire
    • Les données recueillies (art. R 121-4)
    • Identité : nom, prénom, date de naissance
    • Adresse et numéro de tel
    • Qualité au titre de laquelle l’inscription est faite sur le registre nominatif
    • Date de la demande d’inscription
    • Autres infos recommandées : coordonnées du services à domicile, du médecin traitant et de la personne à prévenir en cas d’urgence
    • Autres infos : demande d’autorisation auprès de la CNIL
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 11. Constitution et utilisation du fichier
    • Les quatre missions assignées au Maire
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 12. Constitution et utilisation du fichier
    • 1. Informer ses administrés de la mise en place du registre nominatif et de sa finalité (art. R 121-2)
    • Finalité : connaitre les personnes auprès desquelles intervenir en cas de risque sanitaire de l’existence du registre et les inciter à s’inscrire (journaux locaux, courriers, visites…)
    • Comment? Recours au listing électoral / public connu via les interventions du CCAS
    • N.B. : le registre ne recense que les personnes ayant fait la démarche de s’y inscrire
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 13. Constitution et utilisation du fichier
    • 2. Collecter les demandes d’inscription
    •  Plusieurs modalités : transmission de la demande par lettre, appel n° spécial, formulaire rempli avec la personne…
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 14. Constitution et utilisation du fichier
    • 3. Assurer la conservation, la mise à jour et la confidentialité du registre
    •  Seuls les agents nommément désignés par le Maire ont accès au registre.
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 15. Constitution et utilisation du fichier
    • 4. Communication du registre
    • Ne peut être utilisé que dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’alerte et urgence (art. R 121-2)
    • Doit être prêt sur toute la période de veille (1/07 au 31/08)
    •  Initialement : registre transféré Préfet à sa demande qui le transmet ensuite aux acteurs médico-sociaux concernés dans le cadre de l’activation du niveau 2 du plan d’alerte et urgence
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 16. Constitution et utilisation du fichier
    • N.B. : Evolution importante introduite par la circulaire du 11 mai 2009 :
    •  les maires peuvent désormais transmettre le registre directement aux services médicaux-sociaux intervenants à domicile en cas de déclenchement du niveau 2 (transmission limité à leur compétence technique et géographique)
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 17. Constitution et utilisation du fichier
    • Sortie du fichier
    • Les personnes inscrites sont radiées du registre à leur demande ou au moment de leur décès.
    • Pas d’obligation d’exhaustivité du registre
    • Inscription uniquement les personnes qui en font la demande (personnes ne souhaitant pas s’inscrire/ou hors public cible…)
    • Mais obligation de communication au public cible de l’existence du registre nominatif
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 18.
    • Les difficultés rencontrées
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 19. Les difficultés rencontrées
    • Repérage des personnes à informer
    •  Question essentielle car la qualité du recensement effectué est au cœur de l’efficacité du dispositif
    •  Les limites du listing électoral
    • Trop large par rapport aux personnes âgées
    • Pas de recensement des personnes handicapées
    • Pas de recensement des personnes invalides
    • Limites générales des fichiers
    • - Listes trop importantes, ne reflètent pas un travail de repérage
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 20. Les difficultés rencontrées
    • Les CCAS privilégient une démarche de repérage via les acteurs de terrain
    •  services à domicile gérés en propres ou pas partenaires
    •  services extérieurs, partenaires (pas toujours informés de l’obligation légale de constitution du registre)
    •  autres actions : réseau de porte à porte de bénévoles par secteur… action plus large de prévention de l’isolement
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 21. Les difficultés rencontrées
    • Actualisation du registre
    • Décès
    • Déménagements…
    •  courrier ou contact tel, visites, liens avec établissements…
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON
  • 22. Les difficultés rencontrées
    • Les risques de tensions avec les partenaires autour de la transmission d’informations nominatives…
    2nds Ateliers nationaux de la Solidarité - 19 et 20 octobre 2009 - LYON