Multiculturel et multireligieux dans l'enseignement catholique marseillais
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Multiculturel et multireligieux dans l'enseignement catholique marseillais

on

  • 327 views

"Multiculturel et multireligieux dans l'enseignement catholique marseillais" (Françoise Gaussen) ...

"Multiculturel et multireligieux dans l'enseignement catholique marseillais" (Françoise Gaussen)

Session nationale de l'Enseignement Catholique sur l'enseignement du fait religieux.

http://icm.catholique.fr

Statistics

Views

Total Views
327
Views on SlideShare
255
Embed Views
72

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 72

http://icm.catholique.fr 72

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Multiculturel et multireligieux dans l'enseignement catholique marseillais Multiculturel et multireligieux dans l'enseignement catholique marseillais Presentation Transcript

  • Un contexte multiculturelpour l’EC à Marseille :quelle éducation à la paix ?Françoise GAUSSENDirectrice diocésaine de Marseille18 mars 2013
  • Une visée institutionnelle:« La nécessité de veiller à la qualité de laprésence de l’Enseignement Catholiqueaux réalités de la société : secteurspauvres ; population aux convictionsreligieuses diverses ; vie des familles. »Mgr Georges PONTIERExtrait de la lettre de mission à la Directrice diocésaine – Janvier 2010
  • Phase d’observation
  • « Si tu cherches la paix,va à la rencontre des pauvres» 8/12/92Message de Jean Paul II, 1er janvier 1993Journée mondiale de la paix
  • Marseille : 16 arrondissementsL’Eglise diocésaine: 14 secteurspastorauxL’ EC:6 secteurs
  • Taux de 0-19 ans dans la populationdu diocèse
  • Origine géographique, sociale etscolaire
  • Les établissements REPet ECLAIR5 écoles3 collèges2 lycées
  • Phase de réflexion
  • Convictions : Accueillir plus de 70 % d’enfants de religion non chrétienneconstitue un enjeu pour l’Eglise et un défi éducatif pourl’Enseignement catholique. Risquer la différence culturelle et religieuse au cœur de la réalitééducative :- par le témoignage de l’ouverture à l’autre, aux autres, de culture etreligion différente, elle rend visible l’amour de Dieu fait homme.- dans le dialogue inter-religieux rendu effectif par la rencontre entrechrétiens et musulmans, dans une attitude de compréhension mutuelle etde respect ;elle invite à la réciprocité.
  • Textes de référence Textes ecclésiaux : conciliaire (gravissimum éducationis ; nostra etate…) Textes statutaires : le Statut de l’Enseignement Catholique L’EC au seuil du 3ème millénaire (doc. Congrég. romaine) Textes d’orientation Lettre pastorale de Monseigneur Pontier 2011 Textes de référence des tutelles congréganistes Musulman en Ecole Catholique, doc. SGEC
  • Des réalités à interroger- les mixités et l’ignorance de l’autre- le pluralisme et les réflexes identitaires- la violence et la gestion de crise- l’accompagnement institutionnel et lasolidarité entre établissements
  • Phase d’actions
  • Un accompagnement prioritaire desétablissements accueillant plus de 70 %d’enfants de religion non chrétienne Temps spécifique de regroupement :partaged’expériences et lieu de paroles. Apport de Colette Hamza, déléguée du diocèse deMarseille pour les relations avec l’Islam : aide à larelecture et à la compréhension des situationsrencontrées. Mise à disposition d’une psychologue sur l’annéescolaire Formation adaptée : IPR
  • Proposition de formationManifester une compréhensionéclairée du phénomène religieuxSe positionner de manière réfléchiesur des questions de société liées aureligieuxRencontrer l’autreDéfinir les faits religieuxConnaître leur évolution dansl’histoire de sociétésPrendre conscience de la complexité etde la diversité des religions et de leursimpacts dans nos sociétésEveiller sa curiosité, notamment endialoguant avec les représentants deslieuxComprendre les expressions dureligieux, les symboles, leurcontextualisationAnalyser Ouvrir son esprit, notamment par la visitedes lieux de culte.Apprendre à remetComprendre diverses façons depenser, d’être et d’agir ; expliciter lesressemblances et les différencesFaire prendre conscience de l’impact descomportements individuels surl’environnement
  • Une démarche prospective surl’ensemble du diocèse« La prospective c’est réfléchirpour éclairer l’action présenteà la lumière des futurs possibles »Michel GODET
  • Une question majeure :comment éduquer les jeunes et lesadultes à l’altérité ?
  • « La seule manière de dépasser la peur,Ce n’est pas l’activisme, ni l’inertie,C’est de créer, avec d’autres. »Mgr Albert ROUETEvêque de Poitiers
  • Recenser dans les établissementsce qui aide au vivre ensemble :
  •  Des temps forts ponctuels, qui relèvent del’exceptionnel : projet fort à travers le sport (Ugsel, lieu devalorisation projet de classe (neige, verte, mer… àconstruire et vivre ensemble) initiative culturelle (chorale, œuvre d’art)
  •  Des rencontres régulières durablementsolidaires : soutien scolaire ; monitorat ; tutorat rencontre islamo-chrétienne échanges inter-religieux
  • L’évaluation de l’activité ne suffit pas :comment instaurer un changement deposture ?
  •  Créer un autre mode de relation s’appuyer sur les volontaires d’unchangement y associer des moins volontaires parexemple les T1( stage en immersion) valoriser des expériences réussies de travailentre pairs Connaître des réalités différenteset en témoigner
  • Un événement :L’accueil des élèves du Cours Saint Thomasd’Aquin dans les autres établissementsconduit à réinterroger les fondements : Que signifie la notion de catholicité et la missionéducative de l’Eglise ? Quelle réflexion anthropologique les parentspourraient-ils avoir dans et entre lesétablissements pour éviter le clivage ?
  • Plan d’action pour l’EC de Marseille:- travaillé en Conseil diocésain de pastorale- acté en Codiec- à inscrire dans les projets éducatifs
  •  Travailler sur le regard, Eduquer la parole Engager la communauté éducative : les parents les enseignants (recrutement, mouvementde l’emploi, ) le personnel les élèves (éducation à l’altérité)
  •  Elaborer une politique de solidaritédiocésaine (Diaconie ): immobilière financière matérielle pédagogique
  • Trois axes de travailpour juin 2013 : Faire connaitre ce qui se vit déjà Repérer ce qui peut être transférable Proposer des actions institutionnellesconcertées
  • JOURNEE DE SOLIDARITEProjet de rassemblement par secteurs sur lethème de la solidarité pendant l’année scolaire2013-2014 ayant pour objectifs : Vivre ensemble la solidarité Sortir de nos habitudes pour partager un tempsfort Réfléchir et agir pour aider les établissementscatholiques accueillant des populationsdéfavorisées.
  • Modalités d’organisation de la journée Ce rassemblement concerne tous les membres de chaquecommunauté éducative Une réunion d’information auprès des chefs d’établissement seraorganisée prochainement. Un travail de préparation de cette journéesera prévu, invitant les Présidents d’APEL, d’OGEC et de l’UGSEL Un travail en classe sera réalisé à partir des fiches du CCFD ou dedocuments proposés par les associations humanitaires : droits desenfants, droit à l’éducation, la paix dans le monde… Souhait que les établissements se retrouvent soit dans un lieupublic, soit dans un de nos établissements, pour y organiser desrencontres sportives, culturelles… Le Codiec, après avoir mis en place un groupe de pilotage,coordonnera la mise en place de cette journée
  • Points d’attention Ne pas édulcorer les questions et lesproblèmes : approche de réalités « enenfantement » Favoriser ce qui peut développerl’ouverture à l’autre
  • Cest le beau défi du christianisme : tenir en même temps lamour de Dieu etlamour des frères, la mystique et le social, lapprofondissement de la vie spirituelleet le dynamisme de lengagement pour les plus pauvres. Il sagit pour nous de ne pasréduire le christianisme à des exercices de piété désincarnés, ni à un engagementhumaniste sans intériorité ni référence à Dieu.Georges PONTIER Archevêque de Marseille - Lettre Pastorale - Pâques 2011