Intégration et identité - PowerPoint (Claire Ly)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Intégration et identité - PowerPoint (Claire Ly)

on

  • 375 views

Intégration et identité (Claire Ly)

Intégration et identité (Claire Ly)

Session nationale de l'Enseignement Catholique sur l'enseignement du fait religieux.

http://icm.catholique.fr

Statistics

Views

Total Views
375
Views on SlideShare
225
Embed Views
150

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

1 Embed 150

http://icm.catholique.fr 150

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Bouddhiste d’origine, convertie à la foi chrétienne à l’âge de 36 ans, réfugiée politique, naturalisée française en 1989, je fais partie de ces personnes marquées par deux cultures, deux traditions spirituelles. À l’heure où l’identité fait débat sur la terre française, je voudrais partager avec vous mes expériences de femme, femme immigrée, femme citoyenne et femme disciple de Jésus-Christ. Pour ce partage, je me placerai uniquement sur le plan existentiel. J’éviterai toute position moralisante ou politicienne. L’identité est une réflexion qui touche profondément notre être, elle mérite d’être partagée dans la sérénité, en dehors de tout discours idéologique ou religieuse… J’aborderai en première partie - la violence de l’immigration Je pointerai les limites de l’intégration à la française, Et je terminerai par - quel vivre ensemble possible ?
  • 1) – la violence de l’immigration… L’expérience migratoire est d’abord une expérience d’altération faite de violences psychologiques. Sur la terre française, l’immigrée que je suis a perdu ce qu’Albert Camus appelle « l’accord de la terre et du pied » . Tout immigré est convoqué ainsi à vivre une sorte d’étrangeté de soi-même. J’ai vécu l’immersion dans la culture française, comme une violence psychologique. Car « Chaque forme d’émigration produit inévitablement par elle-même une sorte de
  • Beaucoup de facteurs vont être sollicités quand on est déplacé de sa culture native. Ce sont des facteurs qui ne laissent personne neutre ou indifférent, car ils touchent profondément notre affectif. Des facteurs qui nous affectent… L’expérience migratoire est toujours une expérience d’altération faite de violences psychologiques. La première et la plus courante est la violence de la langue. Définition de la culture
  • Exemple de mes enfants : Notre culture d’origine est celle qui nous structure…. Une erreur regrettable de renvoyer les enfants d’immigrés à la culture d’origine des parents… Sont-ils Français? Les enfants des immigrés de la 2 ème ou 3 ème génération, nés en France, Français par les papiers mais considérés comme étrangers par leur nom et leur faciès. Courriers des Lecteurs, le monde du 7/9/2009… Fracture d’images : Ces jeunes ont fait des études, structurés par la culture française, mais ne se sentent pas acceptés..
  • L’expérience migratoire est toujours une expérience d’altération faite de violences psychologiques qui font perdre leur verticalité aux migrants : La première et la plus courante est la violence de la langue . Maîtriser la langue française est l’étape essentielle que tout étranger doit franchir pour retrouver l’équilibre. C’est l’étape nécessaire pour se faire respecter par les « Français de souche ». Il ne suffit pas de « baragouiner » le français, il faut le parler jusqu’à pouvoir exposer ses idées et dire le plus profond de soi-même avec cette langue étrangère. Par conséquent, l’apprentissage de la langue ne peut pas être approché seulement comme œuvre de charité ; un certain professionnalisme est nécessaire. Il ne suffit pas de connaître la langue mais de faire de cette langue, notre langage.. Nuance entre Langue et langage… Langue : système d’expression Langage : désigne la fonction de ce système d’expression; langage est un corps et une âme, une matière et un esprit. (Le gouvernement khmer la peur ) La deuxième violence relève de l’identité . Les phénomènes migratoires ont donné naissance à l’identité qui se décline au pluriel, une identité déstabilisante pour l’être social du migrant. Ce dernier ne sait plus dans quelle mémoire, quel héritage s’inscrit véritablement sa vie. Il se sent alors « mal à l’aise » dans son nouveau lieu de vie. Une inquiétude sournoise l’habite, elle fragilise l’image qu’il se fait de lui-même. Il est ainsi soumis à des tentations sécuritaires illusoires.
  • Tenir un discours qui se contente seulement de dénoncer le racisme les uns envers les autres relève de tartuferie «  Couvrez ce sein que je ne saurais voir  »; Pour construire un vivre ensemble, nous sommes convoqués à nous poser des vraies questions : Quel rapport, ceux qui deviennent français peuvent-ils entretenir avec l’environnement et les pratiques de leur nouveau pays ? Il y a là une condition pour qu’ils puissent se sentir pleinement français et non seulement « Français de papiers ».
  • La mangrove est une forêt littorale située à l’interface entre la mer et la terre.. Elle se développe sur les côtes et dans les estuaires des fleuves et des rivières. Elle est née du brassage de deux eaux : l’eau salée et l’eau douce. Vivre à la frontière de l’océan et de la terre n’est pas une mince affaire La mangrove est la matrice d’une nouvelle génération où les cultures et les religions apprendraient à se connaître en vérité et à se féconder les unes les autres. Ce ne sera pas très facile, mais ce sera passionnant…

Intégration et identité - PowerPoint (Claire Ly) Intégration et identité - PowerPoint (Claire Ly) Presentation Transcript

  • Bonjour – Chum Reab Sour -Intégration etIdentité…
  • La violence de l’immigration –les limites de l’intégration à la françaiseQuel vivre ensemble possible ?Des racines d’ici et d’ailleurs…
  •  Chaque  forme  d’émigration  produit  inévitablement  par  elle-même une sorte de déséquilibre. On perd quelque chose de sa verticalité, quand on ne sent pas sa propre terre sous ses pieds, on perd de sa sûreté, on devient plus méfiant à l’égard de soi-même .Stefan Zweig, philosophe autrichien 1881-1942La violence de l’immigration
  • Femme immigréeLa  culture  peut  aujourd’hui  être  considérée  comme  l’ensemble  des traits distinctifs, spirituels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. La culture donne à l’homme la capacité de la réflexion sur lui-même.  C’est  elle  qui  fait  de  nous  des  êtres spécifiquement  humains  rationnels,  critiques  et engagés…Définition de l’UNESCO en 1982
  • La violence de la langueL’apprentissage de la languene peut être approchéseulement comme œuvre decharitéUn certain professionnalismeest nécessaireTentations sécuritaires1) Crispations puristes2) Crispations nostalgiquesLe mot «intégration » véhicule des conceptsnégatifs tels que l’assimilation, la fusion,l’incorporation…
  • Quel rapport, ceux quideviennent Françaispeuvent-ils entreteniravec l’environnement etles pratiques de leurnouveau pays ?Il y a là une condition pour qu’ils puissent se sentirpleinement Français et pas seulement « Français depapier ».Suffit-il devant ces problèmes existentiels de proclamer haut et fortdes impératifs moraux ?Pour les uns, les descendants d’immigrés non-européens sontvictimes du racisme de leur compatriotes blancs.D’autres dénoncent ceux qui revendiquent la plénitude des droitsrattachés au statut de citoyen tout en refusant de se comportercomme des vrais Français.
  • 1. quitter notre territoire,2. traverser la frontière,3. entrer dans la maison del’autre,4. nous exposer au bonvouloir de l’autre,5. renoncer à imposerd’emblée notre façon devoir…Pierre-François de Béthune, l’Hospitalitésacrée entre les religions –Ed. Albin MichelSeptembre 2007Quel vivreensemblepossible ?L’adoption réciproque
  • www.clairely.comLa mangrove protège la côte en amortissant les vents, lescyclones, voire les tsunamis. Les migrants sont bien placéspour amortir le choc des cultures et des civilisations.Nous avons à inventer une nouvelle façon de vivre ensemblepour que la rencontre des diverses cultures et religionsn’engendre ni une monophonie, ni une cacophonie, mais unevraie symphonie…Claire Ly – La Mangrove, À la croisée des cultures et des religions- Éd. Siloë 2011, page 156La mangrove de Koh Kong - Cambodge