Réponse des Pays à la Crise Financière Kosovo
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Réponse des Pays à la Crise Financière Kosovo

on

  • 1,781 views

Behxhet Brajshori, Ministre Adjoint, Ministère de l’Économie et des Finances, ...

Behxhet Brajshori, Ministre Adjoint, Ministère de l’Économie et des Finances,
République du Kosovo
Lulzim Ismajli, Directeur de la Trésorerie, Ministère de l’Économie et des Finances,
République du Kosovo
Naomi Ngwira, Directrice, Département de la Dette et de l’Aide, Ministère des Finances, Malawi
Obadiah Mailafia, Président, Centre de Recherche Politique et Économique, Nigéria
Durant ce panel, les participants échangeront leurs observations sur les effets de la crise
sur leurs économies et leurs futurs projets. Ils discuteront également des instruments qu’ils
utilisent actuellement pour protéger leurs investissements. Cette séance inclut une discussion
sur la manière dont ils réduisent les impacts et comment ils espèrent couvrir les coûts. Il
sera demandé aux panélistes et à l’assistance d’aborder les questions suivantes:
Inscriptions
Lieu: Entrée Grand Ballroom
Actions Immédiates En Cours pour Gérer l’Impact
• La situation est-elle différente pour les pays à revenus moyens vs. les pays à faibles revenus?
• Comment la crise financière économique actuelle affecte-t-elle la capacité de prêt d’un pays?
• La situation est-elle différente pour les pays riches en ressources?
• Pouvons-nous apprendre quelque chose des crises financières précédentes (e.g. en Asie
et en Amérique Latine)?
• Comment les pays destinataires peuvent-ils gérer de manière plus efficace l’aide des
donateurs?
• Quel est le rôle du gouvernement dans la résolution des problèmes du secteur financier?

Statistics

Views

Total Views
1,781
Views on SlideShare
1,752
Embed Views
29

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

4 Embeds 29

http://icgfm.blogspot.com 24
http://www.slideshare.net 2
http://icgfm.blogspot.co.uk 2
http://icgfm.blogspot.de 1

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Réponse des Pays à la Crise Financière Kosovo Réponse des Pays à la Crise Financière Kosovo Presentation Transcript

  • Le Développement Économique et Financier au Kosovo et la Crise Mondiale
    • Behxhet Brajshori
    • Sous-Ministre au Ministère des Forces de Securité du Kosovo
    • (Miami,18-22 mai 2009)
  • Programme
    • Déclaration d’Indépendance du Kosovo
    • Établissement du système financier
    • Durabilité économique financière
    • Envois de Fonds de l’Étranger
    • Réformes en politiques fiscales
    • Système Bancaire
    • Budget Consolidé du Kosovo
    • Évaluation du PEFA 2008
    • Récession dans les économies à marché developpé et son impact possible au Kosovo
    • Mesures et Défis
  • Événements Clés
    • La Serbie a refusé le plan du président Ahtisari, qui proposait l’indépendance du Kosovo.
    • Le 17 février, l’Assemblée du Kosovo déclarait le Kosovo un état indépendant.
    • Jusqu’ici le Kosovo a été reconnu par 58 pays différents à travers le monde.
    • La Conférence des Donateurs qui a eu lieu en juillet 2008 a accordé un fonds en euros de 1.2 milliards pour le développement du Kosovo.
    • En décembre 2008 était établie au Kosovo la mission de l’Union Européenne “EULEX” pour assister les tribunaux et la Police du Kosovo
  • Établissement d’ Institutions Financières
    • Le Kosovo a émergé de la guerre avec une infrastructure financière sévèrement endommagée , et la nécessité d’un nouveau système de gestion fiscale a été présentée.
    • L’UNMIK a créé l’Autorité Fiscale Centrale (CFA) pour exécuter les activités de base de gestion financière publique.
    • Le CFA consiste en 4 unités (Taxes, Douanes, Budget, Trésorerie et Audit Interne.
    • Aujourd’hui le Ministère de l’Économie et des Finances est responsable de la coordination et de la gestion financière du Budget du Kosovo.
    • Le système de gestion financière du Kosovo est complètement avancé et integré.
  • Durabilité Financière Économique 2005 2006 2007 2008 Secteur Réel Croissance réelle PIB(%) 3.9 4.0 3.9 5.4 Prix (moyens annuels%) -1.4 0.6 4.4 9.3 Prix (Année/ann%) 0.7 1.1 10.5 0.5 Secteur Fiscal (mil. euro) Recettes 638.4 712.0 896.4 941.5 Dépenses 696.1 635.5 662.7 943.8 Solde Budget -57.7 76.5 233.7 -2.3 Secteur Financier (mil.euro) Demande nette sect.ext. 827.3 1,173.6 1,621.7 1,593.1 Demande nette sect.fisc. 230.2 -480.3 -856.8 -877.2 Demande nette sect. réel-429.1 -429.3 -445.0 -343.6 Secteur Ext. (en mil. euro) Solde Courant -410.3 -444.2 -558.9 -727.8(p) Biens -1,043.7 -1,142.1-1.341.1 -1,648.0(p)
  • Envois de fonds (afflux) 418.0 467.1 521.7 535.8(p) Dir. Inve.étranger(afflux) 80.0 248.7 421.2 357.4(p) Chomage enregistré - - 334.595 335.697 Chomage enregistré Jan. 2009 337.017 Source: Banque Centrale de la République du Kosovo, Rapport Statistique Mensuel, Tableau 1.Février 2009 Burimi: MFE, Departamenti I Makroekonomisë
    • 2007 2008 Taux
    • Consommation (mil. euro) 3,810 4,171 9.5%
    • Investissements (mil. euro) 967,0 1,236 27.8%
    • Total Export. (mil. euro) 343,0 410,0 19.7%
    • Total Import. (mil. euro) 1,720 2,064 20,0%
    • Couverture Imo/Exp (%) 19.94 19.86
    • Source: MEF, Département de politiques macroéconomiques, Banque Centrale de la République du Kosovo. Bulletin Statistique Mensuel, tableaux 36,37, février 2009
  • Envois de Fonds de l’Étranger
    • Les envois de fonds ont augmenté à 27.99%. depuis 2005 jusqu’à 2008.
    • Cependant, à cause de la crise mondiale dans les pays ou les émigrés du Kosovo travaillent, ils seront réduits en 2009 à environ 370,0 mil. euro ou 30% comparé à 2008.
    • La participation des envois de fonds au PIB varie autour de 15%.
  • Réformes en Politiques Fiscales
    • Depuis le 1 er Janvier 2009, le gouvernement du Kosovo a commencé à appliquer les nouveaux taux de taxation
    • Description Taux courants Taux approuvés
    • Impôt sur le Revenu 0,5,10,20% 0,4,8,10
    • Impôt sur les Sociétés 20% 10%
    • TVA 15% 16%
    • Accise sur le Tabac 17euro/kg 21 euro/kg
    • Droits de Douane 10% 10%
    • Source: Ministère de l’Économie et des Finances
  • Système Financier (dépôts, prêts)
    • Le système bancaire au Kosovo est surveillé et réglementé par la Banque Centrale du Kosovo.
    • Ce système consiste actuellement en 8 banques, parmi lesquelles 6 sont possédées par des étrangers et 2 locales.
    • Les dépots et prêts ont augmenté de facon significative au cours des années.
    • Description 2005 2006 2007 2008
    • Dépots ( mil. euro) 844.7 924.4 1,151.8 1448.8
    • Prêts (mil.euro) 387.9 490.5 690.6 902.4
    • Source: Banque Centrale de la République du Kosovo
  • Taux d’intérets effectifs ODC(en moyenne) %
    • 2007 2008 Janvier 2009
    • Taux d’intérêts Dépots 3.11 4.13 4.25
    • - Societés non financières 4.23 4.51 4.88
    • -Foyers 3.31 4.34 3.94
    • Taux d’intérêts Prêts 14.68 13.08 14.00
    • - sociétes non financières 14.41 13.93 15.78
    • -Ménages 13.41 12.79 12.57
    • Source: CBRK,Bulletin Statistique Mensuel, Tableau 17, février 2009
    • En dépit des difficultés sur le marché financier international, le système financier du Kosovo a continué ses opérations normales bien que le Fonds Fiduciaire d’Épargne de Pension du Kosovo (KPST) aie enregistré une perte dans la valeur de ses actifs qui étaient investis dans la Bourse à l’étranger (environ 91.0 mil. d’euros).
    • Le secteur bancaire qui représente la plus grande part du marché financier du Kosovo était caracterisé par une croissance significative en termes d’intermédiation financière.
    • Vers la fin de septembre 2008, les prêts accordés par le secteur bancaire ont atteint 1.1 billion d’euros représentant une croissance annuelle de 37,0%, qui est le taux le plus élevé atteint depuis 2003.
    • La structure des prêts émis par le secteur bancaire est restée la même généralement parlant, avec la plus grande part accordée au secteur commercial.
    • Concernant la mâturité, les prêts de plus longue durée continuent d’augmenter leur part de la totalité des prêts.
    • Une croissance significative est remarquée également dans les dépôts atteignant 1.4 milliards d’euros et représentant une croissance annuelle de 32.1%.
    • La principale source de dépôts sont les ménages, tandis que, en termes de mâturité, les dépôts à court-terme continuent de dominer la structure des dépôts.
    • Le secteur bancaire du Kosovo continue d’être profitable, liquide et solvable.
    • Cette bonne position de liquidité et de solvabilité se manifeste également à travers les résultats obtenus avec l’utilisation du Modèle-Test-de-Stress, qui analyse la sensibilité du secteur bancaire à divers chocs potentiels.
    • La performance positive est également remarquée dans d’autres secteurs du marché financier.
    • L’industrie des assurances a montré qu’elle est un secteur attrayant pour les nouveaux investissements depuis qu’une autre compagnie d’assurance a rejoint le marché au cours de 2008. En 2008, l’industrie des assurances a amelioré les services avec la fourniture de services d’assurance-vie.
    • Les compagnies d’assurance opérant au Kosovo continuent d’être profitables et bien capitalisées.
    • Les institutions de micro-financement continuent de soutenir l’économie domestique à travers leurs activités de prêts.
    • Les prêts émis par les institutions de micro-financement enregistrent un montant de 89.1 millions d’euros, une augmentation annuelle de 26.3%.
    • Source :CBRK
    • Le secteur financier au Kosovo continue de croître, augmentant sa contribution au développement économique aussi bien que la gamme et la qualité des produits offerts aux clients.
    • En septembre 2008, le total de l’actif du secteur financier a atteint 2.2 milliards d’euros, ce qui représente une croissance annuelle de 25.2%. Cette croissance est attribuée principalement au secteur bancaire avec ses actifs croissant de 30.9% y-o-y.
    • Le secteur financier au Kosovo est largement dominé par les banques commerciales, dont les actifs ont representé 79.2% du total de l’actif en septembre 2008.Le reste consiste en fonds de pension (12,7%), institutions de micro-financement (4.5%), compagnies d’assurance (3.4%) et autres (0.2%).
    • Le secteur financier au Kosovo est caracterisé par une présence importante de capitaux étrangers. Ceci est prévalent principalement sur le marché bancaire et de l’assurance où 91,0% et 72,1% du total de l’actif sont gérés par les compagnies étrangères respectivement.
    • La présence d’institutions étrangères de financement au Kosovo a contribué à la modernisation du système financier en introduisant un plus grand nombre de pratiques avancées en finance et en stimulant la compétition.
    • Les Actifs Étrangers Nets (NFA) du secteur financier du Kosovo (y compris CBK) continuent de croître en 2008.
    • En septembre 2008 , les NFA ont atteint 1.8 milliards, représentant une croissance annuelle de 10.8%.
    • Les Demandes sur les non-résidents ont enregistré une croissance annuelle de 13.1% pour arriver à un montant de 1.9 milliards d’euros. Les demandes sur les non-résidents sont principalement representées par les dépôts qui justifient 65.9% du total de l’actif, soit 6.6pp plus élevé comparé à l’année précédente.
    • Ceci résulte de l’orientation des investissements vers les dépots, qui sont considérés être plus sûrs, comparé aux actions et titres qui subissent un déclin considérable dans leur valeur à cause de la crise financière.
    • Le passif des non-résidents a marqué une augmentation annuelle de 60.3% , ce qui représente un taux de croissance plus élevé comparé aux périodes précédentes.
    • En septembre 2008, le passif des non-résidents s’est chiffré à 128,0 mil. d’euros , et en dépit de la croissance enregistrée, est plus réduit comparé aux demandes sur les non-résidents.
    • Le passif des non-résidents est composé principalement de lignes de crédit du secteur externe (69.4% du passif total) et des dépots des non-résidents (30.6% du passif total).
    • En septembre 2008, la dette du secteur financier au gouvernement s’est chiffrée à 998.3 millions d’euros ( 850.2 million d’euros en septembre 2007), composée principalement des dépôts du gouvernement au CBK, tandis que le secteur financier continue à n’avoir aucune demande pour le gouvernement.
    • En septembre 2008, les demandes du secteur financier aux autres secteurs (surtout aux sociétés privées et aux ménages) se sont chiffrés à 1.2 milliards d’euros et sont composées de prêts accordés par les institutions financières. Entretemps, la dette du secteur réel a atteint 1.6 milliards d’euros (1.3 milliards d’euros en septembre 2007), composée principalement des dépôts du secteur réel dans les banques commerciales.
    • Source: CBRK-Financial Sector Bulletin, February 2009.
  • Structure du secteur bancaire
    • Durant la deuxième partie de 2007, le secteur bancaire de la République de Kosovo était caracterisé par de nouvelles données. Au troisième trimestre de 2007, le permis de fonctionnement dans le marché bancaire du Kosovo était accordé à Banka Kombëtare Tregtare(TNB)de l’Albanie et à Komercijalna Banka de la Serbie.
    • A la fin de 2007,Turk Ekonomi Bankasi(TEB) a rejoint le système bancaire du Kosovo et en janvier 2008, a commencé ses opérations.
    • Le NLB Prishtina également, qui a pris le contrôle et fusionné avec Kasabank (KSB) et New Bank of Kosovo (NB) a commencé en janvier 2008.
    • Comme mentionné auparavant, en septembre 2008, le secteur bancaire du Kosovo consistait en huit Banques commerciales, parmi lesquelles six appartenant à des étrangers et les deux restants sous contrôle national.
    • La dominance des banques sous contrôle étranger est révelée à travers la part des actifs des banques étrangères comprenant 91.0% du total de l’actif du secteur bancaire en septembre 2008.
    • La structure de marché du système bancaire du Kosovo est extrêmement concentrée.
    • En septembre 2008, trois des banques les plus importantes représentaient 86.3% du total de l’actif, une augmentation de 2.1pp comparé à l’année précédente.
    • Trois des plus grosses banques atteignent une part similaire du marché des prêts et dépôts, répresentant 88.0% et 88.5% du total respectivement.
    • Les nouvelles données dans le marché bancaire ont positivement affecté la compétition dans ce secteur, ce qui peut être remarquée par l’augmentation considérable du volume des prêts et dépôts, aussi bien que par la diminution de l’étalement du taux d’intérêt (différence entre les tauxx d’intérêt sur les prêts et dépôts ) et des nouveaux produits pour les clients.
  • Intermédiation financière du secteur bancaire
    • En Septembre 2008, les actifs du secteur bancaire ont atteint 1.7 milliards d’euros, représentant une croissance annuelle de 30,9%.
    • Par rapport au PIB, les actifs du secteur Bancaire ont représenté 45.7% du PIB, comparé à 39.0% l’année précédente. La croissance des actifs du secteur bancaire est principalement générée par la croissance en prêts accordés par le secteur. Bancaire.
    • En septembre 2008, le niveau d’intermédiation financière du secteur bancaire du Kosovo a exprimé un ratio de prêts par rapport au PIB de 29.5%, comparé à 24,1 % l’année précédente. En septembre 2008, les prêts se sont chiffrés à 1.1 milliards d’euros (sep.2008), une augmentation annuelle de 37.0%.
    • La croissance du crédit était un résultat de l’expansion des activités économiqes, ce qui est d’une importance primordiale pour l’économie du Kosovo, particulièrement durant cette période où la crise financière est traduite en contraction de crédit.
    • La croissance du crédit est appuyée par l’augmentation des dépôts du secteur bancaire en grande partie atteignant 1.4 milliards d’euros en septembre 2008 (36.7% du PIB) ou 32.1% plus élevé que durant la meme période l’année précédente.
    • Le taux de croissance des dépôts enregistrés durant cette période représente le taux de croissance annuel le plus elevé depuis 2003.
    • Dans une certaine mesure, ceci exprime l’augmentation de la compétition dans le secteur bancaire du Kosovo, qui a stimulé l’augmentation des taux d’intérêt sur les dépôts et a encouragé les banques à être plus actives dans la fourniture de nouveaux produits sur le marché.
    • Source: CBRK ,Bulletin du Secteur Financier, février 2009.
  • Taux d’Intérêt*
    • Durant la période de janvier –septembre 2008, les taux d’intérêt effectifs pour les dépôts ont atteint en moyenne 4.13% comparé à 3.11% durant la même période de janvier-septembre 2007.
    • Les taux d’intéret sur les prêts ont atteint en moyenne 13.80%(jan-sep.2008) comparé à 14.68% (jan-sep.2007).
    • * Taux d’intéret à moyenne ponderée des différents produits et mâturités.
    • Source :CBRK. Bulletin du Secteur Financier, février 2009.
  • Indicateurs de performance du secteur bancaire %
      • Dec.2005 Dec.2006 Dec.2007 Dec.2008*
      • ROAA 1.5 1.9 2.6 2.5
      • ROAE 20.1 22.4 26.2 22.2
      • NIM 6.7 6.4 7.1 7.3
      • Indicateur d’inefficacité 5.5 5.1 5.4 5.1
      • *Donnée annualisée
      • Source: CBRK, Bulletin du Secteur Financier, février 2009
      • En septembre 2008, les Retours Sur Actifs Moyens (ROAA) étaient aux environs de 2.5%,
      • Les Retour sur Capitaux Propres Moyens (ROAE) ont marqué une diminution annuelle de 4.0pp , s’élevant à 22.2% , attribuée principalement à l’augmentation plus rapide dans le capital des actionnaires du secteur bancaire.
      • La Marge d’Intéret Net (NIM) qui est la différence entre le revenu d’intérêt et la dépense d’intérêt comme part des actifs moyens s’élevait à 7.3% en septembre 2008,comparé à 7.1% durant la même période l’année précédente.
    • L’indicateur d’inefficacité qui montre la part des dépenses générales et administratives dans les actifs moyens a decliné de 5.4% en décembre 2007 à 5.1% en septembre 2008, suggérant une légère amélioration dans l’efficacité du secteur bancaire.
  • Budget Consolidé du Kosovo (Cumulatif avec l’année fiscale en millions d’euros)
    • 2007 2008
    • Recettes de taxes 712.3 804.5
    • Taxes de Frontière 531.8 604.2
    • Taxes Nationales 180.5 200.3
    • Recettes ne provenant pas de taxes 154. 8 94.3
    • dont: Intérêts 9.5 16.4
    • Recettes du gouvernement local 29.3 42.8
    • Recettes Totales 896.4 941.5
    • Salaires 208.5 227.1
    • Biens et services 145.2 158.5
    • Subventions et transferts 153.0 209.8
    • Dépenses en Capital 155.3 348.5
    • Dépenses Totales 662.7 943.8
    • Solde (REV-EXP). 233.7 -2.3
    • Source: Ministère de l’Économie et des Finances, Gouvernement de la République du Kosovo
  • Dépenses Publiques et Responsabilité Financière Principaux indicateurs basés sur le rapport d’évaluation PEFA 2008 1 Accumulation de Dépenses Réelles comparé au budget approuvé (C) 2 Composition de dépenses réelles comparé au budget approuvé (A) 3 Accumulation de Recettes Réelles comparé au budget approuvé A 4 Actions et suivi du paiement des arriérés de dépenses B INDICATEUR Crédibilité du Budget
  • Indicateurs PEFA 5 Classification du budget A 6 Niveau de détails des informations dans la documentation du budget B 7 Degré d’opérations non reportées du gouvernement y compris les fonds des donateurs A 8 Transparence des Relations Fiscales Intergouvernementales B+ 9 Surveillance des risques fiscaux cumulés C+ 10 Accès publique à l’information fiscale clé B 11 Discipline et participation au processus annuel de budget B+ 12 Perspective pluri-annuelle dans la politique fiscale, planification & préparation de budget B Transparence et Niveau de Détails Budget basé sur la politique
  • Indicateurs PEFA 13 Transparence des obligations et responsabilités des contribuables B+ 14 Efficacité de l’enregistrement et de l’évaluation d’impôt des contribuables D+ 15 Efficacité de la collecte des paiements d’impots B 16 Efficacité de planification, gestion et suivi des liquidités A 17 Enregistrement et gestion des soldes, dettes et garanties en liquide (A) 18 Efficacité du contrôle du registre des salaires D 19 Compétition, rapport qualité-prix et contrôles dans la passation de marchés B 20 Efficacité des contrôles internes. B 21 Efficacité de l’audit interne C+ Predictibilité et Contrôle dans l’exécution du Budget
  • Indicateurs PEFA 22 Ponctualité et régularité des rapprochements de comptes B+ 23 Disponibilité des informations sur les ressources reçues par les unités de distribution de services D 24 Ponctualité, qualité et disséemination de rapports d’exec.en cours d’année. A 25 Ponctualité des relevés financiers audités soumis à la législature. A 26 Portée, nature et suivi des rapports d’audit externes. B 27 Surveillance législative du budget annuel B+ 28 Surveillance législative des rapports d’audit externes. C+ Comptabilité, Enregistrement et Rapports Surveillance et Audit Externe
  • La récession dans les économies de marché developpés et son impact possible au Kosovo
    • La crise financière récente sur le marché financier international a un impact aussi sur le secteur réel dans les économies plus exposées à la crise.
    • A un niveau élevé d’intégration économique, il est attendu que l’impact de la récession sera évident également dans les économies non directement affectées par la crise financière.
    • L’économie du Kosovo en tant qu’économie ouverte peut absorber certains des impacts de la récession potentielle dans la région et l’UE.
    • Néanmoins, les projections du FMI et du Ministère de l’Economie et des Finances pour 2008 suggèrent une croissance économique réelle de 6.6% et 5.2% respectivement. De plus, il n’y a pas eu de révision de ces projections, tandis que les projections révisées dans certains pays dans la région suggèrent une croissance économique plus modeste que celle initialement projetée.
    • Un impact initial de la crise financière dans le secteur réel s’est produit à travers le déclin dans la demande cumulée (surtout la consommation nationale et les exportations.).
    • Concernant l’économie du Kosovo, il n’y a pas de preuve que la crise a eu un impact sur le niveau d’exportations donné, jusqu’à septembre 2008 le niveau enregistré d’exportations était plus élevé que l’année précédente.
    • De plus, même en cas d’une baisse des exportations, l’impact pour les économies ne serait pas énorme, étant donné que le niveau des exportations est bas de toute facon.
    • La récession dans les autres pays peut être transmise dans l’économie du Kosovo à travers l’impact sur les envois de fonds de l’étranger qui représentent une source importante de fonds pour l’économie.
    • Le niveau d’envois de fonds n’était pas affecté durant l’année 2008, avec des estimations préliminaires qui suggèrent une augmentation, comparé a l’année précédente.
    • Cependant, prenant en considération que la récession dans l’UE est en train de devenir plus prononcée, ce qui en ressort sont des réductions considérables d’emploi et on peut s’attendre à ce que ça se manifeste dans le niveau des envois de fonds de l’étranger en 2009.
    • Le déclin possible dans les envois de fonds de l’étranger affecterait négativement la consommation et les investissements .
    • Dans ce contexte, l’augmentation continue des prêts par le secteur bancaire s’aligne avec une gestion des risques appropriée et est un facteur très important dans le soutien des activites économiques.
    • Un instrument très important pour la stimulation de la consommation et des investissements à Kosovo est une expansion fiscale prudente. Pour l’année 2009, le gouvernement a augmenté le budget planifié à 1.4 milliards d’euros tandis qu’à partir de janvier 2009, la réduction dans les revenus personnels et les taux de taxation des profits sont en exécution. Ceci stimulera la consommation-quoique un effet de contrebalancement provoquera l’augmentation de la TVA- aussi bien que les investissements, y compris les investissements directs étrangers (FDI) comme un volet clé pour les activités économiques.
    • Le niveau des FDI est directement lié au développement économique dans le secteur externe, i.e., son niveau au Kosovo peut tomber comme conséquence de la récession dans les pays affectés par la crise financière.
    • Le niveau des FDI au Kosovo dépend grandement des réformes structurelles de l’économie , tel que le processus de privatisation qui jusqu’ici a attiré des montants considérables de FDI.
    • La privatisation des Entreprises Publiques peut augmenter substantiellement les FDI au Kosovo aussi bien que les réductions d’impôts comme élément pour attirer les investissements.
  • Mesures
    • Augmentation des réserve du budget -200.mill d’euros pour 2009.
    • Réforme de politiques fiscales (réduction des impôts sur le revenu personnels, taux de taxation sur le profit etc,).
    • Renforcement de la transparence et de la responsabilité à travers l’utilisation des recettes publiques.
    • Stimulation de réglements valables.
    • Promotion de l’intégrité dans le marché financier.
    • Renforcement de la coopération régionale et du développement du marché commercial.
    • A travers la privatisation, augmenter les investissements, particulièrement le FDI et la consommation.
    • Les lignes de crédit pour une économie saine.
  • Défis
    • Développement économique
    • Chômage
    • Croissance d’investissement
    • Intégration européenne.
    • MERCI DE VOTRE ATTENTION.