Enquete 2010 sur le budget ouvert
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Enquete 2010 sur le budget ouvert

on

  • 1,001 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,001
Views on SlideShare
1,001
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Enquete 2010 sur le budget ouvert Presentation Transcript

  • 1. Enquête 2010 sur le budget ouvert
  • 2. Qu'est-ce que l'Enquête 2010 sur le budget ouvert?
    Une évaluation globale qui évalue :
    l'accès public aux informations budgétaires nationales et les possibilités de participer au processus budgétaire (92 questions), et
    la force des institutions de contrôle formelles - le corps législatif national et les auditeurs externes (22 questions).
    Elle n'évalue pas :
    la transparence budgétaire au niveau sous-national, et
    l'exactitude ou la qualité des informations contenues dans les rapports budgétaires.
     L’Enquête 2010 porte sur 94 pays ; l’Enquête 2008 - 85 pays; l‘Enquête 2006 - 59 pays.
    www.InternationalBudget.org
    2
  • 3. Enquête sur le budget ouvert vs. Indice du budget ouvert
    INDICE DU BUDGET OUVERT : Développé à partir de l'Enquête
    Que mesure t-il? La mesure dans laquelle les gouvernements mettent à disposition les 8 documents budgétaires clés tout au long des quatre phases du processus budgétaire.
    Comment est-il établi? En utilisant 91 des 123 questions de l'Enquête aux réponses à choix multiples (a-e) qui se voient attribuer une valeur numérique (100, 66, 33, 0). Ensuite, la moyenne est calculée.
    www.InternationalBudget.org
    3
  • 4. Méthodologie de l'enquête rigoureuse
    Qualité des données assurée au cours des cinq étapes :
    Enquête menée par un chercheur non partisan expert sur les pays
    Examens par les pairs assuré par deux évaluateurs experts par pays, indépendants et anonymes
    IBP vérifie la cohérence interne et l'exactitude par rapport aux données accessibles au public
    Examen du gouvernement (optionel)
    IBP agit comme arbitre dans les réponses entre les chercheurs et les réviseurs
    www.InternationalBudget.org
    4
  • 5. Les gouvernements publient moins de la moitié des données budgétaires nécessaires (score moyen 42/100)
    Seuls 20 des 94 pays fournissen à leurs citoyens des données sur le budget global.
    40 pays publient des informations budgétaires minimalesou n'en publient pas du tout ; 21 pays ne publient pas le projet de budget.
    L'accès public de certains rapports de budget est particulièrement limité (rapports pré-budgétaires et les rapports de mi-année).
    Les pays à faible score partagent souvent des caractéristiques similaires, comme la géographie, la dépendance sur les industries extractives et/ou l'aide, et de faibles institutions démocratiques.
    www.InternationalBudget.org
    5
    Conclusion clé n°1 : D'importantes lacunes dans la transparence budgétaire dans le monde
  • 6. Conclusion clé n°2 : Manque de transparence aggravé par des institutions de contrôle faibles
    CORPS LÉGISLATIF
    Pouvoirs juridiques inadéquates et temps d'examen du budget inadéquate
    Des pouvoirs limités pour approuver et surveiller les modifications du budget adopté au cours de l'exécution budgétaire
    INSTITUTION D'AUDIT SUPRÊME
    Manque d'indépendance
    Financement/ressources limités
    Institutions ne faisant pas une utilisation optimale des pouvoirs et ressources existants pour impliquer les citoyens
    www.InternationalBudget.org
    6
  • 7. Conclusion clé n°3 : Des améliorations significatives dans les pays déjà à faible score
    www.InternationalBudget.org
    7
  • 8. Recommandations à court terme
    Les gouvernements devraient :
    Publier tous les documents budgétaires qu'ils produisent déjà à des fins internes ou pour les donateurs.
    Rendre les documents budgétaires largement accessibles en temps opportun et gratuits.
    Le corps législatif et les SAI devraient :
    Offrir au public la possibilité d'assister et de témoigner au cours des discussions budgétaires au sein des législatures;
    Tenir des consultations publiques lors de l'élaboration, de l'exécution et de la publication des audits réalisés par les SAI; et
    Faire du partenariat avec les OSC et les universités pour améliorer l'accès aux analystes et aux communautés.
    www.InternationalBudget.org
    8
  • 9. Recommandations à moyen terme
    Mettre en place une norme mondiale en matière de transparence budgétaire qui pourrait éventuellement inclure des garanties :
    D'accès public à l'information sur les processus budgétaires, les politiques, et les résultats
    D'occasions de participer de façon significative au processus budgétaire
    De mécanismes de mise en œuvre nationaux et internationaux
    Que les bailleurs de fonds fassent la promotion de la transparence budgétaire et de l'engagement
    D'améliorer la transparence des flux d'aide et la compatibilité avec les systèmes budgétaires nationaux
    De mettre l'accent sur la transparence et l'engagement dans toutes les réformes de la GFP
    De renforcer les liens entre la transparence, la performance et les modalités d'aide
    D'accroître le soutien parallèle aux institutions de contrôle et aux OSC
    D'utiliser l'OBI pour diagnostiquer les problèmes et les réformes de pays cibles
    www.InternationalBudget.org
    9
  • 10. Potentiel d'amélioration des pratiques de transparence budgétaire après la publication de l’Enquête 2010 sur le budget ouvert
    Les gouvernements ont commencé à publier les budgets à l'attention des citoyens par exemple le Brésil, le Mexique, le Guatemala, le Liban et l'Egypte.
    Les gouvernements ont commencé à publier des rapports budgétaires clés pour la première fois
    - Le gouvernement d'Afghanistan a pour la première fois publié une déclaration pré-budget et le Projet de budget du gouvernement.
    - Le gouvernement de la République démocratique du Congo a pour la première fois publié le Projet de budget du gouvernement et un calendrier budgétaire
    - L'institution d'audit suprême de la Géorgie a pour la première fois publié un rapport dressant la liste d'audit des déclarations sur les violations diverses du droit commises par les entités gouvernementales et un aperçu des actions de suivi que ces entités auditées se sont engagées à entreprendre pour aborder les problèmes.
    www.InternationalBudget.org
    10
  • 11. Potentiel d'amélioration des pratiques de transparence budgétaire après la publication de l’Enquête 2010 sur le budget ouvert (suite)
    Les gouvernements utilisent les informations de l'OBI pour élaborer un projet de législation et de politiques visant à promouvoir une plus grande transparence et participation du public dans la budgétisation :
    Le gouvernement slovaque a informé le partenaire local de l'IBP, MESA 10, au sujet de ses plans pour élaborer une législation sur la transparence budgétaire et la responsabilité fiscale.
    Le gouvernement du Nigeria et la Banque mondiale au Kenya étudient des dispositions pour la transparence budgétaire et l'engagement public qui pourraient être inclus dans les plans du gouvernement pour la législation sur les finances publiques.
    www.InternationalBudget.org
    11
  • 12. Contact
    Harika Masud
    Open Budget Initiative
    820 First Street, NE Suite 510 Washington, D.C. 20002
    Téléphone: +1-202-408-1080
    Fax : +1-202-408-8173
    Email : masud@cbpp.org
    www.InternationalBudget.org
    12