Batten l’information pour la gestion de l’aide en pratique

364 views
323 views

Published on

Aaron Batten, Economist, Debt and Aid Division, Ministry of Finance, Malawi

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
364
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Batten l’information pour la gestion de l’aide en pratique

  1. 1. L’information pour la gestion de l’aide en pratique<br />– Les expériences du Malawi <br />Aaron Batten<br />Economiste, Division des dettes et de l’aide <br />Ministère des Finances, Malawi <br />Conférence d’hiver, ICGFM <br />6 décembre 2010<br />
  2. 2. Contexte du secteur de l’aide au Malawi <br />Les défis posés par l’aide pour une gestion des finances publiques (GFP) efficace<br />La démarche du Malawi sur l’information pour la gestion de l’aide <br />De quelle manière l’information pour la gestion de l’aide améliore-t-elle la GFP au Malawi ? <br />Le rôle des initiatives internationales sur la transparence de l’aide vs. les systèmes d’information pour la gestion de l’aide (AIMS)<br />Les prochaines étapes pour le Malawi<br />Sommaire<br />
  3. 3. Contexte des AIMS au Malawi<br />Le Malawi est fortement tributaire de l’aide étrangère <br />12% du PIB, 40% du budget, 80% du budget de développement <br />L’aide accordée est très fragmentée <br />28 donateurs bilatéraux et multilatéraux + donateurs émergents<br />452 projets actifs au cours de l’exercice 2009/10 :<br />25 utilisent le compte consolidé du gouvernement de la Reserve Bank of Malawi (RBM) <br />90 sont mis en œuvre avec les ministères de tutelle et utilisent les comptes des projets de la RBM<br />140 sont mis en œuvre avec les ministères de tutelle et utilisent des comptes bancaires commerciaux <br />+ de 150 sont mis en œuvre avec différentes ONG<br />
  4. 4. Comment transposer des informations provenant de différents donateurs et projets divers dans un cadre budgétaire uniforme ? <br />Comment utiliser au mieux les informations des donateurs et les refléter dans les efforts nationaux de planification ? <br />Quelles sont les activités des donateurs qui doivent être incluses dans le processus budgétaire et quelles informations sont nécessaires pour les distinguer des autres ? <br />Comment le gouvernement peut-il améliorer la gestion des flux d’aide qui ne figurent pas dans le budget ?<br />Les défis posés par l’aide pour une GFP efficace<br />
  5. 5. Les systèmes d’information pour la gestion de l’aide au Malawi<br />En 2008, le Malawi est passé d'un système d'information de l’aide ad hoc à un système formel d'échange d'informations entre les ministère des Finances et l'ensemble de ses partenaires bailleurs de fonds <br />Les informations sont stockées et analysées dans un système sur le web appelé la Plateforme de gestion de l’aide (Aid Management Platform - AMP) <br />Le système collecte désormais des informations sur toutes les activités financées par l'aide au Malawi et est mis à jour sur une base mensuelle<br />
  6. 6. Quelles informations recueillir ?<br />-ID AMP unique<br />-Statut <br />-Utilisation des systèmes budgétaires<br />-Secteurs <br />-Lieu géographique<br />-Description <br />-Agences d’exécution <br />-Agences de mise en œuvre <br />-Dates clés des activités <br />-Type d’assistance <br />-Modalités de l’aide<br />
  7. 7. Comment la réforme des AIMS a amélioré la GFP ? <br />Gestion des fonds budgétaires et extrabudgétaires<br />Le gouvernement assure maintenant le suivi des décaissements tant pour les fonds budgétaires que pour les projets qui contournent les systèmes de gouvernement <br />Pour certains grands donateurs (USAID, le Japon), cela peut comprendre 100% de leur aide <br />La Liste complète des activités améliore considérablement les efforts de planification du secteur<br />L’information permet de produire des addendum extrabudgétaires aux documents officiels du budget<br />Permet aux fonds extrabudgétaires d’être approuvés par le Parlement<br />
  8. 8. Comment la réforme des AIMS a amélioré la GFP ? <br />Transposition des informations des bailleurs de fonds dans un format de budget commun<br />La centralisation des AIMS signifie que tous les projets d’aide (inclus ou hors du budget) peuvent être alloués aux secteurs nationaux, aux thèmes de la Stratégie pour le développement et la croissance du Malawi (MGDS), aux votes budgétaires<br />Au lieu que les projets soient alloués aux secteurs par les bailleurs de fonds (ou arbitrairement par le gouvernement), le système utilise les partenaires de mise en œuvre comme une règle d'allocation uniforme<br />
  9. 9. L’initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA) et les AIMS nationaux <br />L’IITA vise à développer un ensemble de normes internationales sur la manière de communiquer les informations des bailleurs de fonds relatives aux dépenses liées à l’aide. <br />Les bailleurs de fonds s'engagent à respecter un cycle de communication des données de l’aide<br />Les bénéficiaires ont accès à toutes les informations à travers un portail internet unique <br />Réduction du poids que représente la collecte des données pour les pays bénéficiaires<br />Amélioration des données relatives à la projection et à l’engagement<br />Communication des informations à un public plus large que les ministères de la Planification et des Finances<br />
  10. 10. L’initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA) et les AIMS nationaux <br />Si les bénéficiaires n’ont plus la la responsabilité de la collecte des informations sur l'aide, cela permet aux bailleurs de fonds : <br />« La dépendance aux informations » peut réduire la demande d’AIMS efficaces au niveau national<br />De diminuer les échanges d’informations et réduire les connexions institutionnelles entre bailleurs de fonds et bénéficiaires<br />D’introduire un format commun d’informations qui pourrait ne pas s’appliquer aux besoins d’informations dynamiques des pays bénéficiaires<br />
  11. 11. Principe de base : L'appropriation nationale et la demande de renseignements de qualité sur l'aide sont la clé pour l'utilisation des AIMS et améliorer la GFP <br />Les initiatives internationales pour la transparence de l’aide sont utiles mais doivent se concentrer sur le renforcement des échanges au niveau national <br />Sans lien vers le processus de budgétisation, les AIMS fonctionneront parallèlement à la planification du budget national, risquant de compromettre le cycle de reddition de comptes. <br />Renforcer les initiatives internationales <br />
  12. 12. Le manque de prévisions pluriannuelles de la part des bailleurs de fonds limite la capacité de produire des MTEF (40% de financement inconnu)<br />L’exclusion des ONG financées par des sources internationales limite les informations du secteur de la planification <br />Les décaissements de l'aide doivent être liés au suivi et aux résultats des efforts de budgétisation<br />Créer un lien direct pour l’intégration des données de l’AMP au Système intégré de gestion de l‘information financière (IFMIS)<br />Ce travail est en actuellement mené par la division du Budget... <br />Les prochaines étapes des AIMS au Malawi<br />
  13. 13. Utilisation des systèmes nationaux de classification au Malawi <br />Projets financés par les bailleurs de fonds<br />Mis en œuvre par le Ministère du Gouv. Malawi<br />Mis en œuvre par les ONG<br />Fonds qui utilise les comptes bancaires de la RBM<br />Fonds qui utilisent des comptes bancaires commerciaux<br />Appui extrabudgétaire (hors PSIP, hors budget, hors trésor)<br />Mis en œuvre par les ONG<br />Fonds qui utilise la partie 1 des comptes de développement <br />Fonds qui utilise un compte consolidé <br />23% APD totale (Aide publique au développement<br />Bailleur de fonds autorise et traite les paiements<br />Gouv. Malawi autorise et traite les paiements<br />Fonds alloués à un vote/secteur spécifique <br />Fonds non attribués<br />Appui au projet (PSIP, hors budget, hors trésor)<br />Appui au projet (PSIP, budget, hors trésor)<br />Appui au projet (PSIP, budget, trésor)<br />Appui au secteur (PSIP, budget, trésor)<br />Budget général (PSIP, budget, trésor)<br />23% APD totale<br />7% APD totale<br />15% APD totale<br />30% APD totale<br />Systèmes nationaux pas utiles<br />Systèmes nationaux partiellement utiles <br />Systèmes nationaux totalement utiles <br />

×