SUJET 1 : FONCTIONS ET RELATIONS INTERNES AU SYSTÈME
SUJET 2 : FONCTIONS ET RELATIONS ENTRE LE SYSTEME ET
SON ENVIRONNEMEN...
INTRODUCTION
• Structure général d’un système automatisé
FONCTIONS ET RELATIONS INTERNES AU SYSTEME
• Fonction acquérir le...
Un système automatisé :
ᵜ est pilote par un programme.
ᵜ effectue un ensemble d'opérations sans l'intervention d'une perso...
PO et PC échangent entre elles des informations :
 Compte-rendu dans le sens PO ® PC
 Ordres dans le sens PC ® PO
Ces éc...
1. La chaîne d'information
Pour fonctionner, un système automatise a besoin d'acquérir des informations en provenance de
l...
Acquérir
Cette fonction a pour objectif de fournir à la PC les informations relatives à
l’état du système, c’est à dire au...
Les composants qui Réalisent la Fonction « Acquérir »
Le traitement des informations est assuré par la PC : l’unité centrale de traitement, qui
peut être en logique câblée ou e...
 Composants qui réalisent la fonction «Traiter »
Communiquer
Cette fonction qui permet à la PO d’exécuter les ordres émis par la PC met en oeuvre 3 type d’objets
techniques :
 L’EFFE...
 Les types d’actionneurs sont nombreux et diversifiés. On peut citer en exemples les actionneurs dynamiques
(moteurs élec...
FONCTIONS ET RELATIONS ENTRE LE SYSTEME ET SON ENVIRONNEMENT
Les échanges d’informations entre l’opérateur et la machine, ...
Mis en oeuvre essentiellement lorsque l’unité centrale de traitement est une machine informatique (ex : automate
programma...
A partir d’un terminal d’exploitation, l’opérateur peut, dans le langage d’utilisateur du système :
 Lire sur un écran un...
Le terminal de supervision et ses périphériques permettent :
• D’assurer les évolutions de l’ensemble du système en produc...
Où et Quand une supervision ?
Exemple industriel : une plateforme pétrolière :
•La supervision se fait par la surveillance...
Où et Quand une supervision ?
Exemple d'un Système manufacturier :
•Objectif : remonter l’information de l’atelier de
prod...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Systéme automatisé et son Environnement

213

Published on

FONCTIONS ET RELATIONS INTERNES AU SYSTÈME
FONCTIONS ET RELATIONS ENTRE LE SYSTEME ET SON ENVIRONNEMENT

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
213
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Systéme automatisé et son Environnement

  1. 1. SUJET 1 : FONCTIONS ET RELATIONS INTERNES AU SYSTÈME SUJET 2 : FONCTIONS ET RELATIONS ENTRE LE SYSTEME ET SON ENVIRONNEMENT Elaboré par : IBTISSEM BEJAOUI HAFEDH NAHDI BEN HAMDIA HAJER SEM 201 2013-2014
  2. 2. INTRODUCTION • Structure général d’un système automatisé FONCTIONS ET RELATIONS INTERNES AU SYSTEME • Fonction acquérir les informations • Fonction traiter les informations • Fonction Communiquer FONCTIONS ET RELATIONS ENTRE LE SYSTEME ET SON ENVIRONNEMENT • Dialogue de programmation • Dialogue d’exploitation • Dialogue de supervision : • Où et Quand une supervision PLAN
  3. 3. Un système automatisé : ᵜ est pilote par un programme. ᵜ effectue un ensemble d'opérations sans l'intervention d'une personne. ᵜ répète toujours le même cycle d'Operations. On retrouve 3 parties dans tout système automatisé : INTRODUCTION
  4. 4. PO et PC échangent entre elles des informations :  Compte-rendu dans le sens PO ® PC  Ordres dans le sens PC ® PO Ces échanges sont assurés par des fonctions internes au système. PC et PO sont par ailleurs en relation permanente avec l’environnement (opérateur, tableau de signalisation, autres PC, etc.)avec lequel elles échangent également des informations. Dans ce cas, ce sont les fonctions et relations entre le système et son environnement qui sont sollicitées et mises en œuvre. INTRODUCTION
  5. 5. 1. La chaîne d'information Pour fonctionner, un système automatise a besoin d'acquérir des informations en provenance de l'utilisateur mais aussi du système lui-même ou de son environnement. Il traite ces informations puis les communique. Acquérir Traiter Communiquer FONCTIONS ET RELATIONS INTERNES AU SYSTEME
  6. 6. Acquérir Cette fonction a pour objectif de fournir à la PC les informations relatives à l’état du système, c’est à dire au comportement à tout instant de la PO et de contrôler les effets des ordres qu’elle adresse Les objets techniques qui permettent la saisie des informations sont les CAPTEURS. Toutefois, les signaux délivrés par ces organes n’étant pas toujours compatibles avec les caractéristiques de l’unité centrale de traitement, il est nécessaire de les adapter : on fait alors appel à la fonction interfaçage. L’interfaçage permet l’adaptation des signaux électriques pour leur traitement dans l’unité centrale. C’est un interfaçage d’entrée. FONCTIONS ET RELATIONS INTERNES AU SYSTEME
  7. 7. Les composants qui Réalisent la Fonction « Acquérir »
  8. 8. Le traitement des informations est assuré par la PC : l’unité centrale de traitement, qui peut être en logique câblée ou en logique programmée, génère les signaux de commande ou ordres en direction de la PO. Là encore, les signaux délivrés par l’unité de traitement n’étant pas toujours compatibles avec les caractéristiques des pré_actionneurs, il est nécessaire des les adapter au moyen de la fonction interfaçage. L’interfaçage qui permet l’adaptation des signaux électriques générés par l’unité centrale pour leur exploitation dans le système commandé est un interfaçage de sortie. Traiter
  9. 9.  Composants qui réalisent la fonction «Traiter » Communiquer
  10. 10. Cette fonction qui permet à la PO d’exécuter les ordres émis par la PC met en oeuvre 3 type d’objets techniques :  L’EFFECTEUR - L’ACTIONNEUR - LE PREACTIONNEUR L’effecteur Un effecteur est un ensemble qui utilise de l’énergie, sous la forme qui lui est adaptée, pour produire un effet utile sur la matière d’oeuvre en lui conférant une certaine valeur ajoutée. Dans une chaîne d’action, l’effecteur est le dispositif terminal qui agit directement sur la matière d’oeuvre traitée par le système. Communiquer
  11. 11.  Les types d’actionneurs sont nombreux et diversifiés. On peut citer en exemples les actionneurs dynamiques (moteurs électriques, vérins pneumatiques ou hydrauliques, etc.), les actionneurs statiques (résistances électriques, électro-aimants, etc L’actionneur : Un actionneur est un constituant de puissance qui convertit une énergie d’entrée en une énergie de sortie utilisable pour obtenir une action définie. Le préactionneur : Les préactionneur sont principalement de type tout ou rien (TOR). Ils commandent exclusivement l’établissement et l’interruption de la circulation de l’énergie entre une source et un actionneur.
  12. 12. FONCTIONS ET RELATIONS ENTRE LE SYSTEME ET SON ENVIRONNEMENT Les échanges d’informations entre l’opérateur et la machine, désignés par dialogue homme – machine, sont nécessaires au cours des différentes phases de vie du système. On distingue : • Le dialogue de programmation, lors de la phase de développement et de mise au point du système. • Le dialogue d’exploitation au cours des phases de conduite, de réglages, de maintenance et de dépannage. • Le dialogue de supervision qui assure la coordination des systèmes automatisés concernés par une même production. Programmation Exploitation Supervision
  13. 13. Mis en oeuvre essentiellement lorsque l’unité centrale de traitement est une machine informatique (ex : automate programmable), le dialogue de programmation consiste à :  Ecrire et interpréter, sous une forme interactive, l’ensemble des instructions du programme  Mettre au point par simulation ou contrôle logiciel l’exécution du programme  Sauvegarder le programme en mémoire, soit dans l’unité centrale de l’API, soit dans des mémoires de masse auxiliaires. L’ensemble de ces opérations se fait à partir d’un terminal ou d’une console de programmation. Dialogue de Programmation
  14. 14. A partir d’un terminal d’exploitation, l’opérateur peut, dans le langage d’utilisateur du système :  Lire sur un écran un message relatif : A l’état du système, à la nature du produit traité, à des mesures, à des défauts de fonctionnement, à des ordres émis  Commander par l’intermédiaire d’un clavier l’évolution du système : Sélection des modes de fonctionnement, saisie des consignes, émission d’ordres, modification du cycle dans les limites autorisées par le programme  Accéder et mettre en oeuvre des procédures d’exploitation stockées dans des mémoires : Autotest du terminal, mise à jour de l’horodateur, impression de l’historique de recettes et de messages enregistrés Dialogue d’exploitation
  15. 15. Le terminal de supervision et ses périphériques permettent : • D’assurer les évolutions de l’ensemble du système en production normale • De prévenir les causes de défaillances éventuelles Dialogue de Supervision La supervision permet la commande centralisée des machines et des processus. La supervision d’une ou plusieurs lignes de production nécessite un réseau de transmissions par lequel transite l’ensemble des informations et des ordres du système automatisé.
  16. 16. Où et Quand une supervision ? Exemple industriel : une plateforme pétrolière : •La supervision se fait par la surveillance de 500 variables analogiques et 2500 variables logiques (TOR) • • Les alarmes sont générées sur des dépassements de seuils. • • Une avalanche d’alarmes peut mettre en jeu 500 alarmes (variables) en moins d’une minute. • • Un problème mineur toutes les demi-heure et un problème majeur par semaine. • • Il y a plus d’avantages à éviter un arrêt de l’installation qu’à gagner quelque % de production
  17. 17. Où et Quand une supervision ? Exemple d'un Système manufacturier : •Objectif : remonter l’information de l’atelier de production vers le système d’information de l’entreprise • • Conduite du procédé • •(synoptiques, tracés de courbes, alarmes) • • Suivi de fabrication • • Suivi des commandes • • Qualité • • Traçabilité • • SPC (statistic Process Control)

×