• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
E-reputation Russie
 

E-reputation Russie

on

  • 2,618 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,618
Views on SlideShare
760
Embed Views
1,858

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

6 Embeds 1,858

http://russie.fr 1783
http://www.entest.fr 58
http://feeds.feedburner.com 10
http://www.russie.fr 4
http://entest.fr 2
http://translate.googleusercontent.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    E-reputation Russie E-reputation Russie Presentation Transcript

    • WEB 2.0 ET E-RÉPUTATIONAU PAYS DE RUNET Viens Milou, on va voir comment les Russes soignent leur e-réputationJe ne sais pas pourquoi maisj’ai l’impression que notre raidfinira bien
    • RUNET: INTERNET RUSSE46,5 M internautes en novembre 2010, soit une croissance de 31%par rapport à 2009 (8% en France pour la même période)42,2 M – audience hebdomadaire en novembre 201031,9 M - audience journalièreLe taux de pénétration du haut-débit à domicile atteint 28% (74% àMoscou, 23% dans les régions) pour comparaison 89,1 % en France5e marché Internet dans le monde selon Morgan StanleyContribution de la filière internet au PIB russe s’élève à 19,3 milliards dedollars US en 2009 et pèserait pour 1,6% sans compter le secteurénergétique (3,2% en France)* Sources : journaldunet.com, Morgan Stanley, Ministère des communications de Russie, Rosstat, Fonds Opinion Public PROFIL DES INTERNAUTES RUSSES Age moyen : 27 ans, sans enfants, études supérieurs, équipé d’un ordinateur à la maison, employé qualifié ou cadre travaillant dans un bureau, avec un salaire moyen de 25000 RUR (600€ env.), qui utilise l’Internet depuis au moins 7 ans et y passe 3h/jour Hommes 49%, femmes 51%, ¼ d’internautes habitent à Moscou et dans sa région, 10% de connexions sont réalisées à partir de smartphones
    • ECONOMIE DE L’INTERNET RUSSEMarché de publicité sur RuNet, en Md RUR Développements WEB: 8 – 10 Md RUR en 2010 +30% Publicité contextuelle Bannières publicitaires Référencement: 7,2 Md RUR en 2010 +20% 16,9 Développement logiciels: 100 Md RUR en 2010 +15% 11,4 10,2 E-commerce: 210 Md RUR en 2010 +40% Prévisions 2011: 245 Md RUR +17% 5,2 9,8 2,9 7,4 7,7 Paiements en ligne: 4,1 70 Md RUR en 2010 +75% 2,7 2006 2007 2008 2009 2010Sources: Association des agences de communication en Russie, Ozon.ru, 1C-Bitriks
    • PARTICULARITES DE RUNETArrivée tardive Une sphère russophone Noms de domaines en cyrilliqueL’internet n’est arrivé en Russie L’anglais n’est que peu Les noms de domaines russes : .ruque très tardivement par rapport à présent sur le Runet et .su (pour Union soviétique, quasid’autres pays occidentaux. Il s’est (lInternet russe), le nombre inexistant). Ouverture en 2010 de ladéveloppé lentement suite au de requêtes de recherche zone avec l’extension cyrillique .рфfaible équipement des ménages dans des langues La Russie est devenue le quatrièmerusse d’un accès Internet. Le étrangères y est très faible. pays à introduire sur Internet desdéveloppement s’est passé d’une noms de domaine en alphabet autrefaçon assymétrique, prioritairement que le latin sur Internet (aprèsdans la partie Ouest du pays. lArabie Saoudite, lÉgypte et les Émirats Arabes Unis). Les quatreDéveloppement rapide premiers noms de domaine enAujourd’hui le Runet se développe cyrillique ont été mis en ligne le 13avec une rapidité vertigineuse, des mai 2010: “президент.рф” (le site duchiffres de progression annuel président russe),explosent littéralement (+23% en “правительство.рф” (le site dumoyenne, avec des pointes à + 50% gouvernement), “кц.рф” (le centre dedans certaines zones du pays). coordination pour lenregistrementUne vraie alternative aux medias des noms de domaine, la brancheofficiels russe de lICANN) et “ник.рф” (le Centre National denregistrementLe web russe prend de plus en plus des noms de domaine).le dessus sur les media traditionnels,sur la télévision notamment, dont les Aujourdhui il est enregistré 730 millechaînes fédérales contrôlées par domaines avec l’extension .рф etlEtat ninspirent, par conséquent, 3129 mille domaines avecque peu la confiance du public. l’extension .ru.
    • TOP 10 SITES DE RUNETYANDEX.RU créé en MAIL.RU est un site GOOGLE.RU – la part VKONTAKTE.RU le GOOGLE.COM La1997 et basé à de courrier de marché réseau social, cloné différence de langueMoscou c’est un électronique et le russophone de Google sur Facebook, le plus explique la défaite demoteur de recherche moteur de recherches est de 21.8%. Google, populaire en Russie. Google face à sonet un portail russe le équivalent russe 1 2 3 4 5 n° en Russie. Le 3 présent en Russie En janvier 2009, ilplus utilisé par les groupe détient la depuis 2001, n’a lancé dépasse pour la Yandex. Sa part derussophones. La part messagerie la première version première fois en marché n’a pas réusside marché 61%. instantanée ICQ, le 100% russe qu’en termes de à exploser, stagne etYandex propose réseau social 2006. fréquentation son commence même àégalement un système Odnoklassniki.ru et principal concurrent reculer, pendant quede paiement en ligne, dispose de en Russie, Yandex tient toujoursun flux d’actualités et participations dans Odnoklassniki.ru. Le le haut du pavé.un large catalogue des Facebook, Zynga, site revendique plusmagasins en ligne. Groupon et de 100 millions VKontakte.ru dutilisateurs.YOUTUBE.COM est ODNOKLASSNIKI.RU FACEBOOK.COM WIKIPEDIA.ORG LIVEJOURNAL.COMtalonnée par son créé en 2006 comme 4,8M utilisateurs en Wikipédia en russe a Devenu un véritableéquivalent russe Vkontakte.ru, il était le Russie, pénétration de atteint la barre des média, Livejournal (queRuTube, crée en réseau social le plus la population 3,49%, 600 000 articles en les Russes appellent JJnovembre 2006, 4.5 populaire en Russie pénétration des 2010. En 2006, elle a - Jivoi journal) est utilisé 6 7 8 9 10millions de visiteurs jusqu’en 2009. Un internautes 8,15%. En reçu la prestigieuse comme tribune par desuniques par mois, 300 succès freiné en 2008 Russie, Facebook récompense russe du hommes politiques, des000 utilisateurs lorsque le site est nest pas un mass Runet Prize dans la opposants au régime,quotidiens et 40 devenu payant. media mais un réseau catégorie science et et des écrivainsmillions de vidéos Maintenant de très moscovite et éducation. Wikipédia connus. La plateformevues par mois. nouveau gratuit, le site élitiste, le réseau des en russe a des règles compte aujourd’hui plus reste prisé par les Russes plus sévères que les de 5M d’utilisateurs en. utilisateurs de 50 ans internationalisés qui versions en français Russie, mais la et plus. sy connectent de leur ou en anglais. tendance est plutôt à la iPhone.. baisse.Source: Alexa.com
    • ZOOM RESEAUX SOCIAUX28,7M d’internautes utilisent les réseaux sociaux au moins une fois par mois(croissance annuelle 15%) et 19,4M une fois par jour(croissance annuelle 23%). Les Russes passent en moyenne 9,8 heures parmois sur les réseaux sociaux, consommant 1307 pages par visiteur. (La France Les réseaux sociaux préférésse situe dans la moyenne, avec 526 pages vues et 3,6 heures par mois).de la Fédération sont des sites locaux. Numéro un, Vkontakte.ru réunit14,3 millions de visiteurs uniques par mois, soit 45% de l’audience. Il est suivi deOdnoklassniki.ru avec 7,8 millions de visiteurs, Mail.ru avec 6,3millions de visiteurs ou encore Fotostrana.ru (1,6 million). Facebooknarrive que 4ème, avant Privet.ru et Moikrug.ru, avec 4 millions visiteurs- malgré un superbond de 277% en un an. MySpace est 9ème avec 371000visiteurs. Source : TNS Web Index 2011, comScore, 2010
    • ZOOM BLOGS 7M de blogs en 2008 14,3M de blogs en 2009 42,5M de blogs en 2010 19,1M lecteurs en décembre 2010 6,5M de posts en russe sont indexés par jour (sans compter les microblogs)Les plateformes d’hébergement divergent par rapport à MICROBLOGSleurs modèles en France (pas de TumblR, pas de POSTS PAR JOURHotmail…): LiveJournal, LiveInternet, Dairy.ru, Mail.ru Блоги@Mail.Ru 4 045 761Selon le service de suivi des média Public.ru, les média Twitter 314 666traditionnels ont cité les informations de la blogosphère Микроблоги на QIP.ru 51 8436.000 fois en 2010, soit 30 fois plus quil y a cinq ans. Я.ру 6 544Lélection présidentielle russe de 2012 ne manquera pas Рутвит 4 292dattiser les différents aspects politiques de RuNet. FriendFeed 1 985Considérés par la majorité des Russes comme non dignes Жужужу 1 466de foi et corrompues, les formes traditionnelles de média Juick 1 082offriront un contraste radical avec le monde en ligne auxdébats politiques florissants. Source : Yandex, Mail.Ru
    • E-REPUTATION POUR LES RUSSESSOCIÉTÉS: MARQUES: PARTICULIERS:Selon l’étude Weber Shandwick réalisée Témoignage de Yves Rocher Selon le sondage de Onlineen 2009 les top-managers russes font Vostok dans l’interview Market Intelligence publié enmoins confiance aux média online et ne accordé à Mercator: mars 2011 1/3 de Russes sesont que 34% à se préoccuper de préoccupent de leur e- [L’Internet en Russie] estl’information négative sur Internet. Or: réputation et reconnaissent son encore embryonnaire mais se impact sur leur vie:46% de managers russes cherchent développe de façonles informations sur les produits et les fulgurante. C’est le canal qui a 33,3% pensent enprestations sur Internet la plus forte croissance permanence de leur e- aujourd’hui, une croissance de réputation50% font confiance à l’information sur plus de 100% par an. Ce n’estla réputation des partenaires et pas encore significatif mais 26,7% regrettent lafournisseurs publiées sur Internet. cela va le devenir. Nous publication des photos et des avons un site B to C pour la posts sur le net60% vérifient le contenu on-line vente et un site institutionnelconcernant leurs concurrents. sur lequel on communique les 32,8% regrette la publication valeurs de la marque. des données personnelles surAujourd’hui la tendance se renverse, car le netles dirigeants des sociétés se rendentcompte que les consommateurs des 33,9% veillent sur ce que lesgrandes villes vont de plus en plus autres disent d’eux et essayentsouvent comparer l’information officielle de réagirsur la compagnie, ainsi que sur sesproduits et ses prestations avec les avisdes internautes.
    • OFFRE ET ACTEURS DU MARCHE RUSSEJusqu’à récemment ce sont les agences L’émergence des agencesde communication et de relations spécialisées sur la e-réputation ne sepubliques qui ont réalisé les prestations traduit pas pour l’instant paren matière de la e-réputation. Exemple l’articulation d’une offre globale, lestype: Weber Shandwick. nouveaux acteurs se concentrantWeber Shandwick– Agence de communication surtout sur la veille et la gestion desprésente en Russie depuis plusieurs années. Ellecompte dans sont portefeuille clients les groupes campagnes de marketing. adraven.ru et brandoscope.ru - surtout veille,Auchan, Danone, Accor. Weber Shandwick mènerala campagne globale de relations publiques pour le mais aussi gestion des campagnes de marketingComité de candidature russe pour lExposition babkee.ru - veille dans les Social Media et gestion de campagnes publicitairesuniverselle 2020 youscan.ru - veille sur l’image des marques buzzware.ru – veille dans les Social MediaCertains acteurs présents surle marché d’Internet russe D’autres agences commencent àchangent de leur qualification proposer des services pluspour basculer vers la gestion complexes et complètesdu contenu WEB omirussia.ru – Online Marketing Intelligence –tubbydev.com - Tubbydev a à l’origine études de marketing sur Internetété fondée en Russie en 1997 pour de reputationprotection.ru – veille etla programmation offshore en direction intervention en cas des informations négativesdes USA et de l’Allemagne. Aujourd’hui sociofan.ru – Portail d’information sur lesils proposent les prestations réseaux sociaux comme outil deconcernant le contenu web développement du business
    • DEVELOPPEMENT EN RUSSIE Pour bien gérer sa stratégie de développement en Russie il faut tenir compte des BARRIÈRES EXISTANTES:• barrière de la langue et spécificités culturelles• lourdeur administrative dans la création d’entreprise et l’implantation,• corruption et népotisme,• forte préférence nationale,• secteur économique « tertiaire et nouvelles technologies » encore faible, d’une économie encore dépendante du secteur primaire et de ses ressources naturelles, notamment énergétique. Le temps que les acteurs occidentaux passent ces barrières, les acteurs locaux ont déjà occupé le terrain. Dans ces conditions, les sociétés occidentales changent leur stratégie et misent plus sur la « joint venture » et l’apport de capitaux et de savoir faire aux acteurs locaux. Un peu comme Groupon qui a acheté son équivalent russe Darberry. • étude approfondie du marché • définition de la stratégie • préparation de l’offre adaptée au marché russe • Tu sais ce que tu et de l’argumentaire vas faire? • identification et contact des partenaires potentiels