The Observatory of Algerian Agricultural Research

  • 1,419 views
Uploaded on

Presentation by Rosa Issolah (ENSA) at the IAALD 2010 World Congress - 26-29 April 2010

Presentation by Rosa Issolah (ENSA) at the IAALD 2010 World Congress - 26-29 April 2010

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,419
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
2

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. The Observatory of Algerian Agricultural Research. An integrated scientific information system as a public policy enabler. Rosa Issolah, Professeur ENSA, Alger
  • 2. Sciences et société
    • Statut des sciences
    • Position de force : acquisition des connaissances, innovation, progrès
    • Stratégie de développement : besoin en outils offrant une vision intégrée des composantes économiques et scientifiques d’un pays
    • L’ORAAL : synergie entre la recherche et le développement.
  • 3. Nouveaux enjeux des SI (1)
    • Acteurs aux besoins hétérogènes
    • Face aux spécificités des situations : uniformisation des modes de traitement de l’information n’est plus possible
    • Difficultés : faire correspondre les SI aux besoins hétérogènes et fluctuants de ceux qui en usent
    • Enjeu : traiter rapport de force entre logique instrumentale et logique d’intelligence
  • 4. Nouveaux enjeux des SI (2)
    • Produire de la valeur ajoutée
    • SI au cœur de l’activité économique :
    • Comment exploiter collectivement les meilleures idées ?
    • Comment capitaliser les acquis tout en restant vigilant sur les innovations des concurrents ?
    • Comment transmettre les connaissances les plus stratégiques tout en les faisant évoluer ? 
    • Pour la recherche : SI sont source de transfert d’innovations et de valorisation
  • 5. Nouveaux enjeux des SI (3)
    • Intégration et urbanisation
    • Problématique : multitude d’espaces souvent cloisonnés et juxtaposés
    • Multitude de types d’information et des formats de description
    • Besoin de faire cohabiter méthodes de travail : informatique, documentaire, éditorial, ergonomique…
  • 6. Quelle stratégie de gouvernance des TIC : logique de SI durable?
    • Environnement concurrentiel : créer de la valeur par l’assemblage de services
    • Réutilisation d’une partie des anciens applicatifs, connectés à d’autres plus récents
    • Evolution fonctionnelle : modification de composants (réduction des coûts et des risques de rupture)
  • 7. Contexte algérien : problématique de valorisation de la recherche (1)
    • Recherche très dispersée :
    • Investissements : peu/pas d’impact sur le développement,
    • Approche non intégrée de la recherche et du développement dans ses différentes composantes : santé, agrono-alimentaire, biodiversité, biosécurité…,
    • Absence de cumul d’expériences et de synergies
  • 8. Contexte algérien : problématique de valorisation de la recherche (2)
    • Dispersion et manque de visibilité des résultats : qui fait quoi?
    • Cloisonnements institutionnels et manque de données multisectorielles
    • Absence de supports d’analyse favorisant une vision nationale ou régionale du développement
    • Absence de supports pour la mutualisation
  • 9. Enjeux d’un observatoire national
    • Le défi pour la recherche
    • Un besoin d’intégrer le savoir dans le processus de développement
    • La production, le contrôle et la gestion du savoir, devenus moteur des sociétés avancées,
    • Produire la cartographie des ressources
    • Passerelles opérationnelles de transfert des résultats
  • 10. Enquête chercheurs algériens
    • 75% : inexistence de mécanismes de transfert des résultats de recherche
    • 86% : production scientifique nationale inaccessible.
    • 63% : valorisation des acquis de la recherche passe par le transfert de l ’information .
  • 11. Objectifs de l’Observatoire algérien
    • Doter la recherche algérienne d’un outil de gestion et de planification
    • Produire des indicateurs à partir de l’existant : bases de données des projets, des experts et des résultats
    • Lisibilité des politiques en cours,
    • Construction de projets prioritaires sur la base de données fiables (tenant compte des compétences et des moyens réels…)
    • Un outil d’aide au développement
  • 12. Objectifs opérationnels de l’observatoire algérien (1)
    • Système d’information à valeur ajoutée
    • Outil de gestion de la recherche,
    • Outil d’aide à la décision pour une stratégie nationale de recherche,
    • Outil d’évaluation : production d’indicateurs,
    • Outil de mutualisation : plus de masse critique des équipes de recherche et des moyens
  • 13. Objectifs opérationnels de l’observatoire algérien (2)
    • offrir des outils et des contenus structurés pour optimiser les conditions de travail.
    • Un espace informationnel à valeur ajoutée.
    • Accès fédéré via un portail : référentiels locaux, internationaux, contenus en texte intégral.
    • Un espace de veille.
    • Valeur stratégique de l ’information pertinente
    • Processus de veille : vecteur d ’innovation
    • Animation de flux RRS
  • 14. Objectifs opérationnels de l’Observatoire algérien (3)
    • Un espace d ’échanges et de travail collaboratif.
    • Outils de travail collaboratif : partage des ressources, co-production des résultats, réduction des risques de redondance.
    • Un espace de formation et de transfert des savoirs.
    • Dimension technologique, méthodologique et sociologique.
  • 15. Mise en œuvre de l’observatoire algérien
    • 2006 : importante étude de faisabilité; pré enquête sur les attentes des acteurs
    • 2007 : cahiers des charges des fonctionnalités du SI
    • 2008 : enquête sur les attentes des chercheurs et décideurs et cahiers des charges des indicateurs de restitution
    • 2008 : réception de la plate forme technologique
    • 2009 : implantation du SI; formation des personnels
    • 2010 : alimentation des bases de données; implantation du module de restitution
  • 16. Architecture de l’observatoire algérien
    • Quatre membres fondateurs : ENSA, INRAA, ENV,
    • ISMAL
    • Quatre bases de données relationnelles : institutions, laboratoires, projets, chercheurs.
    • Une architecture semi centralisée : saisie décentralisée, hébergement de l’observatoire par le coordonnateur, ENSA
    • Un accès défini selon les droits des utilisateurs : internet, intranet, réservé (indicateurs)
    • Mise en place de procédures rigoureuses de collecte et d’actualisation des bases de données
  • 17. Partenariat algéro-français 2008/2010
    • Important appui de la coopération française
    • Assistance à maîtrise d’ouvrage, Cirad Montpellier : conception du SI,
    • Financement plate forme technologique
    • Formation de compétences
  • 18. Le bénéfice de projets de coopération algéro-français antérieurs
    • Qualité du partenariat algéro-français garant de la pérennité et de l’évolution des différents projets
    • Projet Réseau algérien de documentation agricole RADA
    • Bibliothèque virtuelle agronomique
    • Transfert de compétences technologiques et méthodologiques
    • Co- construction de projets adaptés aux besoins
    • Financement d’une plate forme technologique complexe et maîtrisée à l’ENSA
  • 19. Conclusion et résultats attendus
    • 1. Constituer La mémoire scientifique nationale
    • 2. Rendre visibles les résultats de recherche
    • 3. Mettre en place un outil de pilotage et d’évaluation à l’échelle institutionnelle et nationale
    • 4. Créer des passerelles de transfert des résultats de recherche vers les secteurs utilisateurs
    • 5. Développer des compétences capables de pérenniser le système et de le faire évoluer
    • 6. Offrir des accès à des contenus internationaux