Dossier de presse : inauguration de l'Institut pour l'innovation et la compétitivité
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Dossier de presse : inauguration de l'Institut pour l'innovation et la compétitivité

on

  • 1,558 views

Visitez www.institut-innovation-competitivite.eu pour plus d'informations.

Visitez www.institut-innovation-competitivite.eu pour plus d'informations.

Statistics

Views

Total Views
1,558
Views on SlideShare
1,461
Embed Views
97

Actions

Likes
0
Downloads
11
Comments
0

3 Embeds 97

http://institut-innovation-competitivite.eu 79
http://www.institut-innovation-competitivite.eu 17
http://www.spundge.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Dossier de presse : inauguration de l'Institut pour l'innovation et la compétitivité Dossier de presse : inauguration de l'Institut pour l'innovation et la compétitivité Document Transcript

  • Dossier de presse Inauguration de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité 11 janvier 2011 - ESCP Europe - Campus ParisContacts presseAgence Noir sur Blanc :Christine Cassabois, 01 41 43 72 85, ccassabois@noirsurblanc.comMihaela Fiordean, 01 41 43 72 75, mfiordean@noirsurblanc.comESCP Europe : Emmanuelle Tessier-Solaz, 01 49 23 20 16, etessier-solaz@escpeurope.euFondation Europe+ : Antonella Guerra, 01 46 93 88 86, a.guerra@europeplus.org
  • Dossier de presseLeurs déclarations… « Je voudrais à cette occasion vous encourager et vous dire à quel point le gouvernement français souhaite soutenir cette démarche. Dans la course à l’innovation, si la France veut conserver une longueur d’avance, si elle veut maintenir sa compétitivité, c’est par l’innovation qu’elle y arrivera, par un effort collectif entre à la fois des entreprises qui travaillent plus ensemble et des pouvoirs publics qui se mettent au service de la recherche. L’innovation n’est pas seulement une affaire de chercheurs, de laboratoires, de brevets. Elle peut véritablement se mettre au service de tous les projets, notamment dans le design, dans la façon de commercialiser, de s’organiser dans le cycle de production. Nous devons impérativement sortir des sentiers battus de la pensée applicable à l’innovation. » Christine LAGARDE Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie« Afin de défendre une vision élargie de l’innovation, ESCP Europe et la Fondation Europe+ont décidé de créer l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité. Nos deux structures sontcomplémentaires : ESCP Europe, la plus ancienne Business School du monde caractérisée parsa dimension humaniste et européenne, et la Fondation Europe+, Think Tank sur l’attractivité del’Europe et de ses territoires, s’allient pour réfléchir sur l’innovation comme principal moteur dela compétitivité des économies européennes.Nous appelons à une approche de l’innovation qui intègre la R&D dans une vision globale etplurielle en relation avec la création, le travail sur les usages et les business models. Il s’agit d’unenjeu essentiel visant à stimuler l’ensemble de notre tissu économique. » Hugues DU ROURET Pascal MORAND Pierre GUÉNANT Patrick GOUNELLE Président du Conseil Directeur Général Co-Président Co-Président d’Etablissement ESCP Europe Fondation Europe+ Fondation Europe+ ESCP Europe 2
  • Dossier de presse Communiqué de Presse L’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité Nouveau Think Tank académique pour stimuler la capacité d’innovation en EuropeParis, 11 janvier 2011. La Business School ESCP Europe et la FondationEurope+ annoncent le lancement conjoint de l’Institut pour l’Innovation etla Compétitivité, Think Tank académique européen, parrainé par ChristineLagarde, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.La France et l’Europe à la traîneL’innovation est un levier essentiel pour favoriser la croissance et stimuler la consommation etles investissements. Or la France se classe seulement 10ème en Europe dans ce domaine et seules10 entreprises européennes (et aucune française) figurent dans le classement de Business Weekdes 50 entreprises mondiales les plus innovantes en 2010, contrairement aux entreprises des paysémergents qui y font une percée remarquée.« Ardente obligation pour la France et l’Europe, l’innovation est aujourd’hui au cœur des enjeuxéconomiques et sociaux actuels parce qu’elle constitue à la fois un facteur de croissance et unesource d’emplois. L ’innovation permet en effet de conjurer une logique économique centrée surles coûts et d’enrayer l’intensification de la concurrence par les prix, en mettant l’accent surd’autres facteurs de différenciation », indique Delphine Manceau, Directeur de l’Institut pourl’Innovation et la Compétitivité.L’innovation, un processus complexeDe plus, l’investissement en R&D, même massif, n’est pas suffisant au sens où au-delà des succèsde la recherche, il importe de transformer les inventions en innovations puis de réussir leur misesur le marché en s’appuyant sur une démarche globale associant notamment design, créativité,marketing de l’offre, nouveaux usages et modèles économiques, protection des marques etbrevets. A ces leviers s’ajoutent la prise en compte du développement durable et la nécessitéd’intégrer le client très en amont du processus d’innovation.Stimuler la capacité d’innovationL’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité a pour objet de promouvoir une vision élargiede l’innovation. Il s’intéressera aux nouvelles pratiques d’innovation et à leur impact sur lacompétitivité nationale et européenne. 3
  • Dossier de presseSa création s’inscrit dans le prolongement du rapport Morand-Manceau1 « Pour une nouvellevision de l’innovation », remis à Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et del’Emploi en 2009 par ses deux co-auteurs : Pascal Morand, Directeur Général de ESCP Europe etDelphine Manceau. En plus de ses attributions de professeur à ESCP Europe, Delphine Manceauprend la direction du Think Tank.Ce Think Tank européen réunira trois types d’acteurs, entreprises, académiques et pouvoirspublics, en vue de constituer un carrefour de pensée et un lieu de réflexion et de proposition surl’innovation et la compétitivité.L’Institut favorisera la création, la diffusion et l’échange de connaissances autour des enjeuxauxquels les entreprises font face aujourd’hui en matière d’innovation dans sa diversité(innovation technologique et non technologique, usages, évolution des business models) et sesdifférents composantes (créativité, R&D, culture, diversité…).Contacts presse :Agence Noir sur Blanc :Christine Cassabois, 01 41 43 72 85, ccassabois@noirsurblanc.comMihaela Fiordean, 01 41 43 72 75, mfiordean@noirsurblanc.comESCP Europe : Emmanuelle Tessier-Solaz, 01 49 23 20 16, etessier-solaz@escpeurope.euFondation Europe+ : Antonella Guerra, 01 46 93 88 86, a.guerra@europeplus.orgÀ propos de la Fondation Europe+La Fondation Europe+ a vocation à analyser les leviers de l’attractivité de l’Europe. Elle émet desrecommandations destinées à contribuer aux réformes pour la compétitivité de l’Europe dans lecadre de la « stratégie Europe 2020 » et l’attractivité des villes. Elle constitue une dynamique deréflexion et d’influence pour les entreprises, les territoires européens, au service de la croissance,de l’emploi, de la recherche et de l’innovation.À propos de ESCP EuropeESCP Europe accueille chaque année 4000 étudiants de 90 nationalités différentes et 5000cadres dirigeants sur ses 5 campus européens (Paris, Londres, Berlin, Madrid et Turin) et dans83 universités partenaires dans le monde. Accréditée par les plus grands organes internationaux(AACSB, EQUIS et AMBA), elle prépare étudiants et cadres confirmés aux différents métiers dumanagement, dans le respect des valeurs humanistes européennes. ESCP Europe est membrefondateur du pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) HESAM. Plus d’informations sur www.escpeurope.eu1 La Documentation française, rapport officiel, avril 2009 4
  • Dossier de presseSommaire1. Un Think Tank académique européen pour promouvoir une visionélargie de l’innovation 6 Vision et objectifs 6 Les actions 6 Les ressources 72. Réalisations et perspectives d’actions 7 Succès 2010 7 Recherches en cours 7 A venir en 2011 73. Une équipe d’experts reconnus à l’international 8 Organisation 8 Gouvernance 84. Des porteurs de projet à vocation européenne 9 ESCP Europe 9 La Fondation Europe+ 105. Une préoccupation croissante pour l’Europe : agir en faveur del’innovation et de la compétitivité 12 L’innovation et la compétitivité en Europe et en France 12 Quelques Think Tanks français 146. Les intervenants de la table ronde sur Le rôle de l’innovation commefacteur clé de compétitivité 157. Annexes 19 A. Les membres de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité 19 B. Les entreprises partenaires de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité 24 C. Exemples de Think Tanks 26 5
  • Dossier de presse1. Un Think Tank académique européen pourpromouvoir une vision élargie de l’innovationCe Think Tank européen, à fort ancrage académique et aux liens étroits avec les entreprises et lespouvoirs publics, a pour ambition de constituer un carrefour de pensée et un lieu de réflexion etde proposition sur l’innovation et la compétitivité.Vision et objectifsL’Institut a pour objet de promouvoir une vision élargie de l’innovation. L ’Institut favorisera lacréation, la diffusion et l’échange de connaissances autour des enjeux auxquels les entreprisesfont face aujourd’hui en matière d’innovation dans sa diversité (innovation technologique et nontechnologique, usages, évolution des business models) et ses différentes composantes (créativité,R&D, culture, diversité …).Il se caractérise par : • sa mission de débat et d’échange entre différents types d’acteurs (dirigeants d’entreprises de tailles et de secteurs divers, enseignants, chercheurs et décideurs publics) ; • son ambition pluridisciplinaire et internationale ; • son rôle de stimulateur de réflexions autour des questions liées à l’innovation et la compétitivité ; • sa vocation de constituer une source d’inspiration pour les entreprises et les politiques publiques en faveur de meilleures pratiques et politiques d’innovation visant à stimuler la compétitivité.Les actionsEspace de réflexion, de production et de diffusion de connaissances, l’Institut cherche à analysercomment stimuler la capacité d’innovation des entreprises et des pays européens à traversdifférentes actions : • Réaliser et publier des travaux thématiques (par exemple, open innovation, rôle du design et de la créativité, émergence de nouveaux business models – cf 2. Réalisations et perspectives d’actions) ; • Participer au débat public autour de l’innovation afin d’analyser et d’influencer les politiques publiques en matière d’innovation au niveau européen et national ; • Organiser des rencontres internationales réunissant à la fois des entreprises, des académiques et des représentants des pouvoirs publics nationaux et européens ; • Réaliser des business cases européens autour d’entreprises particulièrement innovantes ; • Proposer des programmes de formation à ESCP Europe (5 campus à Paris, Londres, Berlin, Madrid et Turin). Ex. Option de spécialisation «  Innovation  » dans le Master in Management Grande Ecole ; Master in Marketing & Creativity... 6
  • Dossier de presseLes ressourcesL’Institut sera financé par des fonds privés, avec plusieurs partenaires fondateurs et descollaborations ponctuelles avec d’autres entreprises sur des sujets précis.Les entreprises fondatrices siégeront au Collège des Fondateurs et participeront à l’orientationdes axes de travail et choix des thèmes d’études, ainsi qu’à la présentation et au débat sur lesrésultats des différentes recherches.Les entreprises partenaires qui font déjà confiance à l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivitésont présentées en Annexe B.2. Réalisations et perspectives d’actionsSuccès 2010 • Présentation du rapport Morand-Manceau dans plus d’une vingtaine d’événements • Forte couverture presse et radio du rapport, reprise dans les blogs • Articles publiés dans Sociétal, L’Expansion Management Review, La Tribune, etc. • Participation à des études sur l’innovation (Livre Blanc du Medef sur le Crédit Impôt Recherche, préface de l’étude PWC sur la R&D…)Recherches en cours3 projets internationaux de recherche de haut niveau sont actuellement en coursà l’Institut : • Smart services : passer des nouvelles technologies à une innovation d’offre, de business model et d’organisation (avec Lectra) • Le rôle des consultants créatifs dans un processus d’innovation ouverte : l’influence des agences de design (notamment avec Plan Créatif) • Les facteurs clés de succès et le poids des différents acteurs en matière d’open innovation (avec Accenture)À venir en 2011 • Inauguration de l’Institut, parrainée par Christine Lagarde, suivie d’une table ronde internationale le 11 janvier 2011 (cf 6. Les intervenants de la table ronde sur « le rôle de l’innovation comme facteur clé de compétitivité ») • Lancement de l’option innovation dans le Master in Management Grande Ecole de ESCP Europe (en collaboration avec des institutions internationales de différentes disciplines : Ecole Polytechnique, IFM, Les Ateliers ENSCI, Universidade Católica Portuguesa de Lisbonne…) • Organisation de débats et rencontres avec des dirigeants d’entreprises, chercheurs et acteurs publics, par exemple sur les nouvelles façons d’innover en Europe le 19 janvier 2011 7
  • Dossier de presse • Réalisation de business cases sur des entreprises innovantes et d’études sur les pratiques des entreprises • Publication d’articles de recherche et dans la presse • Participation à la World Investment Conference d’Europe+ à La Baule, 25-27 mai 20113. Une équipe d’experts reconnus à l’internationalL’Institut Européen pour l’Innovation et la Compétitivité est créé et porté par deux structurescomplémentaires : ESCP Europe, la plus ancienne Business School du monde, et la FondationEurope +, Think Tank sur l’attractivité et la compétitivité de l’Europe.OrganisationLa structure de l’Institut est légère et souple : • Un directeur, Delphine Manceau, Professeur à ESCP Europe, co-auteur du rapport « Pour une nouvelle vision de l’innovation »; • Un secrétaire général, chargé du fonctionnement et de la coordination des travaux ; • Des enseignants-chercheurs, des étudiants, des doctorants et des experts mobilisés en fonction des travaux en cours.GouvernanceLa gouvernance repose sur deux Collèges. • Collège des Fondateurs : réunion semestrielle de présentation des travaux et décision d’orientation des actions. - Les dirigeants de ESCP Europe et de la Fondation Europe+ - Les dirigeants des entreprises fondatrices - Des personnalités qualifiées • Collège Scientifique : réunion trimestrielle pour proposer de nouveaux projets et assurer le suivi des travaux. - Des personnalités issues du monde académique, des entreprises et des structures publiquesLa composition détaillée des membres de l’Institut est proposée en Annexe A. 8
  • Dossier de presse4. Des porteurs de projet à vocation européenneAfin de réfléchir sur l’innovation comme principal moteur de la compétitivité des économieseuropéennes, ESCP Europe et la Fondation Europe + ont décidé de créer l’Institut pour l’Innovationet la Compétitivité.ESCP EuropeESCP Europe constitue simultanément une Ecole de management de haut niveau à l’échelleinternationale et une institution européenne d’envergure. • 5 campus à Paris, Londres, Madrid, Berlin et Turin • Triple accréditation AACSB, EQUIS, AMBA • 1er Master in Management mondial (Financial Times 2010) • 83 alliances académiques dans 40 pays • 4 000 étudiants représentant 90 nationalités • 5 000 cadres et dirigeants formés chaque année • 36 000 alumni à des postes clés dans plus de 100 pays • 29 programmes diplômants • 34 formations pour managers et dirigeants • 122 professeurs-chercheurs permanentsLa première Business School du mondeEcole fondée à Paris en 1819, ESCP Europe a formé plusieurs générations de dirigeants etmanagers, construisant ainsi la grande renommée qui est la sienne aujourd’hui. La vocationeuropéenne de l’Ecole a pris naissance lorsque la Chambre de Commerce et d’Industrie de Parisdécida de créer en 1973 une Ecole multipolaire de management en France, en Allemagne et enGrande-Bretagne, l’EAP Il s’agissait de contribuer ambitieusement à la formation d’une culture .économique européenne. En 1999, l’ESCP et l’EAP fusionnèrent.S’appuyant aujourd’hui sur ses cinq campus à Paris, Berlin, Londres, Madrid et Turin, ESCPEurope est devenue l’Ecole de management pour l’Europe.Une vraie École européenne et internationaleGrâce à ses cinq campus européens, ESCP Europe est la seule institution au mondeà même de délivrer 5 diplômes nationaux. 50  % de ses étudiants sont non françaiset 25  % non européens. 45  % des diplômés débutent leur carrière hors de leur pays d’origine. 9
  • Dossier de presseDes valeurs humanistes et européennesAu cœur du projet stratégique de l’Ecole, la vision humaniste européenne met l’accent sur larévélation de l’individu, l’ouverture aux autres, la responsabilité, le désir de créer et le sens duréel. La culture européenne se caractérise par une importance particulière donnée à l’histoireet la culture, drainant l’innovation et la créativité. Ce sont ces valeurs et cet engagement quiconduisent à développer une expertise transversale en relation avec les besoins des dirigeantsd’entreprises et les pouvoirs publics.ESCP Europe, à la pointe de l’économie de la connaissance et de l’immatériel, accompagne lamutation des entreprises et participe activement au débat économique et social européen. Elledéfend un modèle de management porteur de créativité et de transversalité, dans le respect del’histoire, de la culture et de la diversité, incarnant ainsi les valeurs humanistes européennes.ESCP Europe est membre fondateur du pôle de recherche et d’enseignement supérieur(PRES) HESAM.Les autres membres fondateurs sont : le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) ;l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) ; l’Ecole française d’Extrême-Orient(EFEO)  ; l’Ecole nationale des chartes (ENC) ; l’Ecole nationale supérieure de création industrielle(ENSCI - Les Ateliers) ; l’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (Arts et métiers ParisTech) ;l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) ; l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (UP1).Les Membres associés sont : l’Ecole nationale d’administration (ENA) ; l’Institut national d’histoirede l’art (INHA) ; l’Institut national du patrimoine (INP).La Fondation Europe+La Fondation Europe+ a été créée en 2005 à l’initiative d’Ernst & Young et du groupe PGA. Elleest coprésidée par Patrick Gounelle et Pierre Guénant.Jean-Pierre Raffarin est son Président d’honneur.La Fondation Europe+ a pour objet de contribuer : • Au renforcement des politiques d’attractivité et de compétitivité de la France, de l’Union européenne et de ses Etats membres • A la promotion de l’attractivité des territoires européens.La Fondation développe deux types d’activités : • Elle anime des groupes de travail et un think tank • Elle organise la World Investment Conference, plate-forme d’échanges au profit des dirigeants et leaders d’opinion internationaux afin de permettre une mise en commun d’expériences pour constituer un réseau d’expertise. 10
  • Dossier de presse1. Une vocation de Think Tank européen sur l’attractivité et la compétitivitéEurope+ dispose d’un réseau de haut niveau composé de dirigeants de grandes entreprisesmondiales et de PME à forte croissance, d’universitaires et de chercheurs dans le domaine del’innovation, d’experts et de responsables politiques européens, nationaux et territoriaux.Indépendant de toute influence politique, sectorielle ou géographique, ce réseau travaille surles problématiques de l’attractivité de l’Europe et de ses territoires pour les investissementsinternationaux, les talents, les technologies, les capitaux. Il organise chaque année des panelsthématiques en vue d’émettre des recommandations concrètes issues d’expériences et debonnes pratiques à destination de l’Union Européenne, des Etats membres et des collectivitésterritoriales  européennes.En 2010, 6 panels de réflexions ont donné lieu à des recommandations : • L’Etat en tant qu’entrepreneur • Les infrastructures, source de croissance • Santé durable : le modèle de santé européen est-il économiquement viable à l’échelle mondiale ? • Prédictibilité de l’environnement : harmonisation, régulation et transparence • L’écosystème de l’innovation européenne • Clean-techs: la prise de conscience peut-elle se transformer en activité  économique  ?2. La World Investment Conference de La Baule, une plate-forme de référence sur l’attractivitéde l’EuropeLa Fondation Europe+ organise chaque année la World Investment Conference (WIC) qui setient à La Baule. Seule conférence européenne portant sur la technologie, les entreprises, lesinvestissements et les politiques en faveur de la croissance économique mondiale, elle a pourobjectif d’ouvrir et de connecter les territoires européens et leurs entreprises avec les grandsespaces régionaux, de forger de nouveaux partenariats, d’influencer les tendances et de stimulerl’innovation et le commerce.La WIC est une tribune d’expression, d’annonces et de valorisation des avantages comparatifs del’Europe pour attirer les investissements, les technologies et les talents. Elle s’est imposée commela plate-forme d’échanges et de recommandations de référence sur la question fondamentale del’attractivité européenne et des politiques qui la sous-tendent : croissance, emploi et innovation.La WIC constitue un pont entre l’Europe et le reste du monde. Elle réunit des capitaines d’industrie,des responsables politiques européens, des universitaires, des experts et des représentants demedias internationaux.La neuvième édition de la World Investment Conference se tiendra du 25 au 27 mai sur le thème« Gearing up European Growth for Global Benefits ». La WIC 2011 exposera les atouts de l’Europepour relancer la croissance et structurer les projets innovants en insistant plus particulièrementsur les infrastructures, les services, l’industrie et le financement de l’innovation. Plus d’informations : www.worldinvestmentconferences.com 11
  • Dossier de presse5. Une préoccupation croissante pour l’Europe : agiren faveur de l’innovation et de la compétitivitéOn considère en général l’innovation et la mondia-lisation comme les deux principaux moteurs de la Selon l’OCDE :performance économique. Levier essentiel pour favo-riser la croissance et stimuler les investissements et la L’innovation est « la mise en oeuvreconsommation, l’innovation permet en effet de conju- d’un produit (bien ou service), d’unrer une logique économique centrée sur les coûts et processus nouveau ou sensiblementd’enrayer l’intensification de la concurrence par les amélioré, d’une nouvelle méthodeprix, en mettant l’accent sur d’autres facteurs de dif- de commercialisation ou d’uneférenciation. nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise, l’organisation du lieu de travail ouL’innovation et la compétitivité les relations extérieures » ;en Europe et en France La compétitivité « désigne la capacitéAu niveau européen, afin de répondre aux objectifs de d’entreprises, d’industries, dela stratégie de Lisbonne renouvelée et de stimuler la régions, de nations ou d’ensemblescroissance et les emplois en Europe, un programme- supranationaux de générer de façoncadre pour l’innovation et la compétitivité (CIP) a été durable un revenu et un niveauadopté pour la période 2007-2013 2 . d’emploi relativement élevés, tout en étant et restant exposés à laCe programme soutient des actions en faveur de la concurrence internationale ».compétitivité et de la capacité d’innovation au sein del’Union européenne et qui appuient le développement Sources : OCDE, Manuel d’Oslo, principesde la société de la connaissance ainsi que le dévelop- directeurs pour le recueil et l’interprétation des données sur l’innovation, 3e édition,pement durable reposant sur une croissance économi- Eurostat, 2006 ; OCDE 1996.que équilibrée. Il encourage en particulier l’utilisationdes technologies de l’information, des écotechnologieset des sources d’énergie renouvelable 3.Le CIP se conjugue avec d’autres initiatives communautaires majeures : il participe ainsi à réali-ser les objectifs communautaires en matière de recherche, de cohésion, d’environnement, d’édu-cation et de formation et facilite l’accès au financement pour les entreprises dont les activitésportent sur l’innovation, la recherche et le développement.La crise financière des dernières années semble avoir un impact important sur le dévelop-pement du secteur R&D en Europe et en France. Ainsi, la France est classée au 10ème rangeuropéen pour sa capacité d’innovation 4 dans le tableau de bord européen de l’inno-vation 2009. Elle ne fait pas partie du groupe des « champions de l’innovation » (comprenant http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2006:310:0015:01:FR:HTML2 http://europa.eu/legislation_summaries/energy/european_energy_policy/n26104_fr.htm34 Pro Inno Europe, European Innovation ScoreBoard 2009 - http://www.proinno-europe.eu/page/ european-innovation-scoreboard-2009 12
  • Dossier de pressele Danemark, la Finlande, l’Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni), mais des pays «  suiveurs del’innovation  », avec l’Autriche, la Belgique, Chypre, l’Estonie, l’Irlande, le Luxembourg, les PaysBas et la Slovénie.La France s’est traditionnellement davantage inté-ressée à l’invention qu’à l’innovation, à la recherche DES PISTES D’ACTIONS PUBLIQUESet aux brevets qu’à la commercialisation des inno- POUR STIMULER LA CAPACITÉ D’INNOVATION DES ENTREPRISESvations. Aujourd’hui, dans le contexte de la mondia-lisation, l’innovation constitue un facteur essentiel de 1. L’importance du discours publiccompétitivité économique. Il semble donc essentiel de pour faire évoluer les mentalités.stimuler la capacité d’innovation des entreprises fran- 2. La création d’un label valorisantçaises et européennes, de transformer les inventions les entreprises ayant mis enen innovations et ensuite de réussir leur mise sur le place des processus favorables àmarché. Les préoccupations croissantes autour du l’innovation.développement durable, la participation grandissante 3. Un achat public montrantdes clients dans les démarches d’innovation et la né- l’exemple et valorisantcessité d’optimiser les coûts modifient et font évoluer l’innovation.les démarches et les processus d’innovation. De nom- 4. Une annexe comptable facultativebreuses innovations s’appuient, par exemple, sur le valorisant les actifs immatériels,design et la créativité dans le cadre d’un marketing de porteurs d’innovation.l’offre. Elles exigent un travail sur les usages et sur 5. L’affirmation de l’image françaiseles modèles économiques et soulèvent également des autour de l’innovation et de laquestions organisationnelles et juridiques de propriété création.intellectuelle. 6. Des efforts d’exportation des normes européennes.La manière d’innover évolue et les enjeux associés 7. Une politique d’enseignement valorisant la créativité, la priseà ces questions s’intensifient. Ces questions exigent de risque, le développement deune vision transversale et volontariste et une réflexion projets et la transversalité.novatrice associant entreprises, académiques et pou- 8. La mise en place du brevetvoirs publics en vue de faire évoluer les mentalités, communautaire.qui jouent un rôle essentiel sur ce sujet. 9. Des procédures simplifiées facilitant les démarches desPascal Morand, Directeur Général de ESCP Europe, entreprises auprès des pouvoirset Delphine Manceau, Professeur de Marketing à publics et des laboratoires de recherche publics.ESCP Europe, ont remis à Christine Lagarde, Minis-tre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, le 10. La création d’un institut de larapport «  Pour une nouvelle vision de l’innovation 5  » compétitivité et de l’innovation.le 30 avril 2009. Fruit d’un travail collectif mené pardes experts académiques et s’appuyant sur des témoi- Source : Pascal Morand et Delphine Manceau Pour une nouvelle vision de l’innovation,gnages de dirigeants d’entreprises, ce rapport avait La Documentation française, 2009été demandé par Christine Lagarde à la suite du rap-port «  Mondialisation : changeons de posture  » remisen 2007 par un groupe de travail international présidépar Pascal Morand.5 http://www.escpeurope.eu/nc/news/news-single/article/pour-une-nouvelle-vision-de-linnovation/ 13
  • Dossier de presseQuelques Think Tanks françaisLa France, où le concept est encore récent, compte à ce jour quelques dizaines de Think Tanks quise positionnent sur les questions d’actualité économique et politique et cherchent à influencerles politiques : Institut de l’Entreprise, Institut Montaigne, Confrontations Europe, Notre Europe,CEPII, Institut Turgot, Penser public, IRIS, IFRI, IFRAP Institut Thomas More, Futuribles, Institut ,Européen de Recherche Interdisciplinaires, etc.Selon le classement définitif du «  Global Go-To Think Tanks 2009  » de l’Université dePennsylvanie 6, côté français, les seuls centres présents dans le top 50 des Think Tanksmondiaux (hors Etats-Unis) sont l’IFRI, Institut français de relations internationales, àla 8ème place, l’IES, Institut d’études de sécurité de l’Union européenne, basé à Paris,à la 30ème place et l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) qui figure à la 38èmeplace.6 http://www.sas.upenn.edu/irp/documents/2009GlobalGoToReportThinkTankIndex1.31.10_2010.02.14.pdf 14
  • Dossier de presse6. Les intervenants de la table ronde sur le rôle del’innovation comme facteur clé de compétitivitéLa table-ronde organisée le 11.1.11 sur le campus parisien de ESCP Europe vise à analyser lespratiques actuelles autour de l’innovation en comparant les approches d’entreprises de différentssecteurs, tailles, origines géographiques, et en analysant leurs conséquences en matière depolitiques publiques au niveau national et européen.Y participent : Pierre BERGÉ Président de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent Président de l’Institut Français de la Mode (IFM) Très jeune, Pierre Bergé s’intéresse à la littérature et est très marqué par sa rencontre avec Jean Giono et Jean Cocteau. Il restera leur ami jusqu’à leur mort et continue encore à s’occuper de leur œuvre. Il est aujourd’hui le titulaire du droit moral sur l’œuvre de Jean Cocteau. En 1958, il rencontre Yves Saint Laurent et fondent une maison de couture en 1961 qu’il dirigeraCrédit photo :Bruce Weber jusqu’en 1999. Il est le Président de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent.Il a dirigé le théâtre de l’Athénée - Louis Jouvet où il a produit «  Equus  » de Peter Schafferavec François Périer, quatre pièces de Molière (mise en scène d’Antoine Vitez), «  Navire Night  »de Marguerite Duras (mise en scène de Claude Régy) etc. Il a fondé les «  Lundis Musicaux del’Athénée  » (1977) où se sont succédés des artistes de renommée internationale. Il a produit desconcerts de Philip Glass, de John Cage et également, au Pigall’s, le spectacle d’Ingrid Caven. Ilsoutient depuis de nombreuses années le travail de Robert Wilson à travers le monde, commecelui de Peter Brook.Il est nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO le 2 juillet 1993.François Mitterrand, Président de la République, et le Conseil des Ministres du 31 août 1988nomment Pierre Bergé, Président de l’Opéra de Paris. Il le demeure jusqu’en 1994 et devient alorsPrésident d’honneur de l’Opéra National de Paris.Pierre Bergé est également Président de l’Association pour la Sauvegarde et le Rayonnementdu Jardin Majorelle, de Sidaction, de l’Institut Français de la Mode et de l’ANDAM (AssociationNationale pour le Développement des Arts de la Mode). 15
  • Dossier de presse Pascal COLOMBANI Président, Valeo SA Administrateur de Sociétés Conseiller Senior, A.T.Kearney Ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, Pascal Colombani est agrégé et docteur ès sciences. Il a commencé sa carrière au CNRS à l’Institut de physique nucléaire d’Orsay et au Lawrence Berkeley Laboratory (Californie).En 1978, il rejoint le groupe Schlumberger où il a exercé jusqu’en 1997 des fonctions deresponsabilité, en Europe, aux Etats-Unis et au Japon.Il est nommé en décembre 1997 Directeur de la Technologie au ministère de l’Education nationale,de la Recherche et de la Technologie, et favorise le soutien à l’innovation technologique.Le 1er Janvier 2000 il est nommé administrateur général du Commissariat à l’Energie Atomique.Tout en soutenant l’innovation dans le domaine nucléaire, il initie l’élargissement des missionsdu CEA – dégageant en particulier les moyens nécessaires à la création du pôle de compétitivitéMinatec à Grenoble – ainsi que la restructuration des participations industrielles du CEA et lacréation d’Areva, et crée le fonds de démantèlement des installations obsolètes du CEA.De 2003 à 2009, Pascal Colombani a été administrateur de British Energy et a été impliqué dansson rapprochement avec EDF Depuis Mars 2009, il préside le conseil d’administration de Valeo. Il .siège aux conseils d’administration d’Energy Solutions Inc., d’Alstom, de Rhodia, et de Technip, etest membre du conseil de l’innovation stratégique industrielle d’Oseo.Membre de l’Académie des Technologies depuis 2004, il est concurremment Senior Adviser chezA.T.Kearney, le cabinet de conseil en stratégie. Il est également expert auprès de la CommissionEuropéenne sur les questions d’énergie.Reconnu comme un spécialiste de l’énergie, des hautes technologies, et de la recherche  /développement en milieu industriel, il intervient fréquemment dans le débat public à l’occasionde conférences ou d’articles de presse. 16
  • Dossier de presse Giovanni COLOMBO EIT, Executive Committee Adjunct Professor, Politecnico di Torino Former CTO, Telecom Italia LAB and Head of long-term research, Telecom Italia Dr. Colombo graduated in Electrical Engineering at the Politecnico di Torino. Following a long management experience in the Telecommunications sector, he was appointed Head of Research of Telecom Italia Labs (2001- 2003), Chief Technology Officer of Telecom Italia Labs (2003-2005) and finally Head of long-term research at Telecom Italia (2005-2006). Forthe European Commission, he was Chairman of two European R&D projects («Rainbow» andWineglass») between 1995-1999; Chairman of the Mobile Domain, clustering European R&Dprojects on mobile and wireless communication technologies and services (1997-1999) and aMember of ISTAG (IST Advisory Group), defining the European R&D policy in the ICT sector as asupport to the Commission’s 7th Framework-Programme (2006-2007).Dr. Colombo is currently a Member of the European Commission’s Strategic Advisory Board onCompetitiveness and Innovation, a Steering Committee Member of the CVIS integrated Project,Member of the Scientific Board of the Centre Tecnològic de Telecomunicacions de Catalunya andadjunct Professor at the Politecnico di Torino.Giovanni Colombo has recently been appointed vice President of Istituto Superiore Mario Boella,a Research Centre operating in the ICT sector. André HARARI Président du Conseil d’Administration de Lectra André Harari est Président du Conseil d’Administration de Lectra depuis le 3 mai 2002. Il était Vice-Président du Conseil d’Administration de Lectra depuis 1991 et Vice-Président-Directeur Général depuis 1998. De 1978 à 1990, il a été membre du Conseil de Surveillance de Lectra, dont la Compagnie Financière du Scribe était l’un des actionnaires minoritaires historiquesavant d’en prendre le contrôle fin 1990. André Harari n’occupe aucun mandat d’administrateuren dehors de la société. Il a été Président-Directeur Général de la Compagnie Financière duScribe, société de capital-risque spécialisée dans les entreprises technologiques qu’il a fondéeen 1975 et dont il était, avec Daniel Harari, le principal actionnaire, jusqu’à sa fusion-absorptionpar Lectra le 30 avril 1998. Il a débuté sa carrière dans la division consulting d’Arthur Andersen(Paris, 1970-1975). André Harari est ancien élève de l’École polytechnique et de l’École nationalede la statistique et de l’administration économique, et docteur ès sciences de gestion (universitéParis-Dauphine). 17
  • Dossier de presse Odile QUINTIN Conseiller spécial à la Commission européenne Professeur affilié à ESCP Europe Odile Quintin, juriste, de nationalité française, est entrée à la Commission européenne en 1971. Elle a tout d’abord exercé diverses fonctions à la Direction générale (DG) de l’agriculture puis à la DG relations extérieures. En 1982, elle a intégré la DG emploi où elle a effectué une grande partie de sa carrière. Elle a occupé successivement les postes de chef d’unité, de directeur du Fonds social européen, de directeur de l’emploi et du marché du travail et enfin de directeur responsable du dialogue social. De 2000à 2005, elle a été Directeur général de la DG emploi, puis Directeur général de la DG Educationet Culture de 2006 à 2010. Odile Quintin travaille aujourd’hui en tandem avec le ministre del’Education nationale, Luc Châtel, sur la question des rythmes scolaires. Elle est égalementprofesseur affilié à ESCP Europe. Stephan SCHWARZ Président de GRG Services Group Président de la Chambre des métiers de Berlin Diplômé en histoire et philosophie de la Freie Universität de Berlin et de la Sorbonne en 1989, Stephan Schwarz a rejoint l’entreprise familiale GRG Services Group en 1990 et en a pris la tête depuis 1996. Il est également Président de la Chambre des métiers de Berlin, du Supervisory Board de la Berliner Volksbank, du Comité de direction de Schlesische 27 et de Julius- Lessing-Gesellschaft (Musée des Arts Décoratifs). 18
  • Dossier de presse7. AnnexesA. Les membres de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité Delphine MANCEAU Directrice de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité Professeur à ESCP Europe Delphine Manceau est diplômée de l’ESCP titulaire d’un Doctorat en , Sciences de Gestion, habilitée à Diriger des Recherches, et a été Senior Fellow à la Wharton School (University of Pennsylavania). Elle travaille sur l’innovation et le marketing de l’innovation depuis plusieurs années.Elle est l’auteur de l’ouvrage de référence Marketing Management avec Philip Kotler, Kevin Keller etBernard Dubois (13ème édition française parue en 2009, ed. Pearson Education). Elle a égalementécrit Marketing des nouveaux produits (avec Emmanuelle Le Nagard, 2005, ed. Dunod), et acoordonné avec Alain Bloch l’ouvrage collectif De l’idée au marché, Innovation et lancement deproduits (2000, ed. Vuibert). En 2009, elle a réalisé avec Pascal Morand un rapport pour ChristineLagarde, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, sur la capacité d’innovation desentreprises françaises et européennes intitulé Pour une nouvelle vision de l’innovation.Parmi ses autres activités académiques, Delphine Manceau a participé au groupe de travailRepenser la formation des managers de la FNEGE et a été Directeur Académique de ESCPEurope et Directeur du programme Master in Management Grande Ecole entre 2005 et 2008. Elleest également membre du Cercle de l’entreprise, du Comité d’évaluation des études de l’Institutde l’Entreprise et du Comité de Pilotage du Comité stratégique de filière «industries des biensde consommation». 19
  • Dossier de presse Céline ABECASSIS-MOEDAS Directrice adjointe de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité Professeur à l’Universidade Católica Portuguesa de Lisbonne Céline Abecassis-Moedas est diplômée de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, agrégée en Sciences de Gestion et Docteur de l’Ecole Polytechnique. Céline a été professeur à Queen Mary-University of London avant de rejoindrel’Universidade Católica Portuguesa où elle enseigne la stratégie et la gestion de l’innovation.Ses intérêts de recherche sont la gestion de l’innovation et plus spécifiquement la gestion dudesign et l’entrepreunariat dans les industries créatives. Ses travaux ont été publiés dansInternational Journal of Entrepreneurship and Small Business, Journal of Marketing Management,International Journal of Operations and Production Management and Journal of ProductInnovation Management. Céline a travaillé dans le centre de recherche de France Telecom, enbusiness development pour Lectra à New York et comme consultante chez AT Kearney à Londres,dans différents secteurs (media, retail et biens de consommation). Elle continue à conseiller desentreprises comme Renova, Logoplaste, SIC… leaders sur leur marché au Portugal. Eric VON HIPPEL Professeur à la MIT Sloan School of Management Membre du Collège Scientifique de l’InstitutEric Von Hippel is an economist and a Professor of Technological Innovation in the MIT SloanSchool of Management, and also a Professor in MIT’s Engineering Systems Division, specializingin the nature and economics of distributed and open innovation. Eric is a graduate of HarvardCollege (BA), MIT (MS) and Carnegie Mellon University (Ph.D.). He is a recipient of honorarydoctorates from Ludwig-Maximillians University in Munich, and Copenhagen Business School.His academic research examines the sources and economics of innovation. His special focus isthe current shift towards a user-centered innovation model and away from the producer-centeredinnovation model that has driven policy, economics and innovation management practices sincethe industrial revolution. He develops and teaches about practical methods that individuals,open user communities, and firms can apply to improve their product and service developmentprocesses. He is best known for his work developing the concept of user innovation: that end-users, rather than manufacturers, are responsible for a large amount of new innovation. Inorder to describe this phenomenon, he introduced the term «lead user» in 1986. His work hasapplications in business strategy and free/open source software. His most recent book on thistopic Democratizing Innovation (MIT Press, 2005) can be freely downloaded from the web. 20
  • Dossier de presse George COX Ancien Président du British Design Council Membre du Collège Scientifique de l’Institut A l’origine, ingénieur en aérospatial, Sir George Cox s’est d’abord spécialisé enmanagement industriel et a réalisé une grande partie de sa carrière dans les technologies del’information. Sir George est membre du conseil de surveillance de NYSE Euronext (New YorkStock Exchange) depuis avril 2002. Auparavant, il a été administrateur indépendant du LondonInternational Financial Futures & Options Exchange (LIFFE) de 1999 à 2002. Il a été Directeurgénéral de l’Institute of Directors, une organisation représentative des administrateurs auRoyaume-Uni, de 1999 à 2004, et administrateur d’Enterprise Insight (Royaume-Uni) de 2000à 2005. Sir George Cox a été président du Design Council 2004-2007), l’organisme nationalstratégique pour le design au Royaume-Uni. Il est également Trustee de VSO, Directeurindépendant de Bradford & Bingley (Royaume-Uni), administrateur externe de Shorts (Royaume-Uni), Président de l’organisation caritative Merlin (Medical Emergency Relief International) etmembre du Conseil de Warwick University. Il est l’auteur de Cox Review, « Creativity in Business:building on the UK’s strengths », faisant suite à la mission confiée par Gordon Brown, Chancellierde l’Echiquier, en 2005. Frédéric FRERY Professeur à ESCP Europe Frédéric Fréry est professeur à ESCP Europe et Directeur Scientifique du European Executive MBA. Il est diplômé de l’ESCP titulaire d’un Mastère Spécialisé , «Technologie et Management» de l’École Centrale Paris et d’un DEA, d’un Doctoratès Sciences de Gestion et d’une Habilitation à Diriger des Recherches de l’Université de Paris IPanthéon-Sorbonne. Ses enseignements portent principalement sur la stratégie, sur l’organisationet sur le management de l’innovation. Il est notamment l’auteur de Les 7 familles de l’assurance :Création de valeur et innovation managériale dans l’industrie de l’assurance (2003), Benetton oul’entreprise virtuelle (2002), Le Management stratégique de l’innovation (1993). Ses recherchesactuelles portent sur la stratégie, l’innovation et les entreprises virtuelles.Il a été Visiting Scholar à la Stanford University et Visiting Professor à l’Université du Texasà Austin. Directeur Scientifique du programme Corporate « Management Stratégique del’Entreprise», il est également Directeur Scientifique de la Chaire ESCP Europe/KPMG « Stratégiedes Risques et Performance ». 21
  • Dossier de presse Véronique Tran Professeur à ESCP Europe Véronique Tran a obtenu une licence en sciences politiques à l’Université de Lausanne (Suisse), puis son Doctorat en psychologie à l’Université de Genève (Suisse), au sein du Geneva Emotion Research Group, dirigé par le ProfesseurKlaus Scherer. Son principal thème de recherche est l’influence des émotions sur la prise dedécisions en équipes. Depuis ses études post-doctorales à The Pennsylvania State University, ellea notamment travaillé sur les processus de créativité et d’innovation et comment ils se déploientà différents niveaux d’analyse (individu-équipe-organisation).Elle a travaillé en collaboration avec des entreprises telles que Caterpillar, Henkel, IBM, Heineken,Unilever, en Europe et en Asie du Sud-Est (Singapour, Malaisie, Hong-Kong) et plus récemment,en Chine. Elle a reçu le prix du Best Reviewer pour la division « Organizational Behavior » del’Academy of Management en 2007 et 2008. Isaac GETZ Professeur à ESCP Europe Isaac Getz est Professeur de Management des Idées, de l’Implication et de l’Innovation à ESCP Europe. Il a fait des études d’ingénieur en Mathématiques Appliquées et en Computer Science, est diplômé d’un Master en Sciences deGestion, d’un Doctorat en Psychologie et d’une Habilitation à Diriger des Recherches en Gestion.Il a été professeur visitant aux Universités Cornell, Stanford et à l’Université du Massachusetts.Isaac a conduit et publié de nombreux travaux sur des sujets liés au management des idées,de l’innovation et de la créativité, à l’excellence, la vision, et la stratégie de la croissance.Il a notamment publié en 2003, avec Alan Robinson, « Vos idées changent tout ! » (Ed.d’Organisation) où ils analysent la contribution essentielle des Systèmes de Management desIdées à l’amélioration de l’innovation, de l’implication, des coûts, de la qualité, de performancesfinancières et de la croissance profitable. 22
  • Dossier de presse Mariana MEDVETCHI-DAHAN Consultante à la Banque Mondiale, Doctorante à ESCP Europe Après 10 ans d’expérience professionnelle dans le secteur des télécommunications et en conseil (Orange, Vodafone, Logica, Greenwich Consulting), Mariana, d’originemoldave, est aujourd’hui Doctorante à ESCP Europe, sous la direction de Delphine Manceau. Sathèse porte sur : «Dynamics of Technological Diffusion : application to the Telecommunicationsindustry». Après 6 mois en tant que chercheur visitant au MIT Sloan School of Management,Mariana participe depuis novembre 2009 au Government Transformation Initiative (GTi) au seindu Global Communications and Information Technology Department à la Banque Mondiale àWhashington DC. Julie FABBRI Secrétaire Générale de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité Doctorante à l’Ecole Polytechnique Julie Fabbri est diplômée de ESCP Europe et titulaire d’un Master Rechercheen Gestion et Dynamique des Organisations de l’Université Paris X Nanterre. Actuellement endoctorat au Centre de Recherche en Gestion de l’Ecole Polytechnique, elle s’intéresse au rôlede l’espace dans les processus d’innovation. Aux côtés de Pascal Morand et Delphine Manceau,elle a participé à la réalisation du rapport « Pour une nouvelle vision de l’innovation » remis àChristine Lagarde, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, en 2009.Après 4 années d’expérience professionnelle auprès du Directeur Académique puis du DirecteurGénéral de ESCP Europe, Julie est aujourd’hui Secrétaire Générale de l’Institut pour l’Innovationet la Compétitivité. Elle organise et coordonne les événements et travaux de recherche de l’Institutà l’échelle européenne. 23
  • Dossier de presseB. Les entreprises partenaires de l’Institut pourl’Innovation et la CompétitivitéPlusieurs partenariats sont en cours de finalisation. À ce jour, deux ont été signés avec Lectra etPlan Créatif. Lectra Lectra est le numéro un mondial des solutions technologiques intégrées – logiciels, équipements de CFAO et services associés – dédiées aux entreprises qui utilisent des textiles, du cuir, des tissus industriels ou des matériaux composites, dans la réalisation de leurs produits. Elle s’adresse à de grands marchés sectoriels mondiaux comme la mode, l’automobile, l’ameublement ainsi qu’à une grande variété d’autres industries (l’aéronautique, l’industrie nautique, l’éolien, leséquipements de protection des personnes…). Lectra a été pionnière dans son industrie en lançantses Smart Services, l’intelligence embarquée dans ses découpeurs automatiques de dernièregénération. Entreprise transnationale, Lectra accompagne 23 000 clients implantés dans plus de100 pays et développe avec eux des relations de long terme. L ’expertise de ses 1 400 collaborateurset sa technologie de pointe, qui répond aux besoins spécifiques de chaque industrie, en font unacteur de référence. Ses solutions permettent d’automatiser, rationaliser et accélérer la création,le développement des produits et leur production et, pour la mode, de planifier et gérerl’intégralité du cycle de vie des collections. Créée en 1973 et basée en France, Lectra est cotéesur NYSE Euronext. Daniel HARARI Directeur Général de Lectra Daniel Harari est Directeur Général de Lectra depuis le 3 mai 2002. Il était Président-Directeur Général de Lectra depuis 1991, après sa prise de contrôle par la Compagnie Financière du Scribe fin 1990. Il n’occupe aucun mandatd’administrateur en dehors de la société et de ses filiales. Daniel Harari a été administrateur(depuis 1981) et Directeur Général (depuis 1986) de la Compagnie Financière du Scribe, sociétéde capital-risque spécialisée dans les entreprises technologiques dont il était, avec André Harari,le principal actionnaire, jusqu’à sa fusion-absorption par Lectra le 30 avril 1998. Il a débuté sacarrière comme Directeur de la société d’études et de gestion financière Meeschaert spécialiséedans la gestion de patrimoine (1980-1983), puis il a été Président-Directeur Général de La SolutionInformatique (1984-1990), société de distribution et de services microinformatiques, et d’InterleafFrance (1986-1989), filiale de la société américaine d’édition de logiciels, qu’il a fondées. DanielHarari est ancien élève de l’École polytechnique et diplômé de l’Institut supérieur des affaires(deuxième année du programme MBA à Stanford Business School, États-Unis). 24
  • Dossier de presse Plan Créatif Créé il y a 25 ans, Plan créatif est un groupe de communication indépendant, guidé par une conviction forte : l’innovation, source de pérennité et de progrès,réside dans la prise en compte sensible de l’humain et des mutations sociétales et économiquesen cours. Intégrant les cultures design, ingénieur, sciences humaines et marketing, Plan créatifdéveloppe une approche « user centric » des stratégies de communication des institutions,entreprises et marques, et accompagne leurs stratégies d’innovation à travers une entité dédiée :Plan créatif User First. Le groupe composé de 100 personnes réalise 13 M€ de chiffre d’affaires. Clément ROUSSEAU Président fondateur de Plan créatif Clément Rousseau est un créatif visionnaire doublé d’un entrepreneur engagé. Sa formation en école d’art, son travail auprès de Raymond Loewy puis son expérience en tant que dirigeant de la division design et communication du groupe de conseil britannique PA Consulting ont nourri sa culture internationaleet son ouverture à intégrer les mutations en cours. Il fonde Plan créatif en 1985. En 25 ans,l’agence initiale de design industriel est devenue un groupe de communication indépendant,s’enrichissant de toujours plus d’intelligences complémentaires. Boulimique de savoirs, il esttoujours à l’écoute des évolutions pour saisir les opportunités et accompagner les clients dansleurs mutations. En effet, dans sa vision entrepreneuriale, l’innovation est un enjeu fondamentalqui donne du sens. 25
  • Dossier de presseC. Exemples de Think TanksQuelques exemples de Think Tanks sur l’innovation en France • FutuRIS • L’Institut Européen de Stratégies Créatives et d’Innovation • La Fondation pour l’innovation politique – Fondapol • Companieros • Innovacteurs • Institut Européen de Recherche Interdisciplinaire • Entreprise et Progrès • La Fondation Prospective et InnovationLes Think Tanks engagés dans le débat européen7 • BRUEGEL Brussels European and Global Economic Laboratory • Carnegie Europe • Centre for European Policy Studies (CEPS) • Centre for European Reform (CER) • Confrontations Europe • European Council on Foreign Relations • European Policy Centre (EPC) • EU-Russia Centre • Fondation pour l’innovation politique (FONDAPOL) • Fondation pour la Recherche Stratégique • Fondation Robert Schuman • Friedrich Ebert Stiftung • Friedrich Naumann Stiftung • Friends of Europe / Les Amis de l’Europe • German Marshall Fund of the United States • Hanns Seidel Stiftung • Heinrich Böll Stiftung7 Selon le site de la Représentation permanente de la France auprès de l’UE : http://www.rpfrance.eu/spip.php?article821 26
  • Dossier de presse • Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) • Institut d’Etudes de Sécurité de l’Union européenne (IES-UE) • Institut français des relations internationales (IFRI) • Ifri - antenne bruxelloise • EGMONT - L’institut royal des relations internationales. • Konrad Adenauer Stiftung / Bureau de Bruxelles • Notre Europe • Stiftung Wissenschaft und Politik (German Institute for International and Security Affairs)) • SDA (Security& Defence Agenda) • The CentrePour aller plus loin • L’Observatoire Français des Think Tanks (OFTT) : http://oftt.eu/ • « Global Go-To Think Tanks 2009 » : http://www.sas.upenn.edu/irp/documents/2009Gl obalGoToReportThinkTankIndex1.31.10_2010.02.14.pdf Design by NOIR SUR BLANC 27