Histoire des Toitures VégétalesIntroductionNous sommes dans une période du tout béton, où les terresarables et la nature p...
Les toitures végétales permettent de végétaliser des surfacesde toitures, quelle que soit l’inclinaison.Une toiture végéta...
Elle consiste à mettre des bacs avec des arbres sur lesextrémités de la toiture-terrasse. L’ombre des arbres y assureraune...
Le système d’irrigationLe circuit d’irrigation soit fermé soit ouvert.Dans les deux cas, il faut une arrivée et une évacua...
d’une couche de polystyrène microporeux au lieu de la couchede pouzzolane. Dans cette couche de polystyrène (différent dup...
L’entretien des murs végétauxUn entretien de la toiture végétale est inéluctable.Le premier mois il faut veiller à la repr...
Les tarifsLes toitures végétales ont connu un tel succès, que leurs prixont fortement baissées. Mais les contraintes telle...
N’hésitez pas à nous contacter par courrier électronique àl’adresse suivante hydroponie57@gmail.com , mais aussi partéléph...
Nhésitez pas à nous contacter par message privé, oudirectement par email à : kloutchihydro@yahoo.frCordialement,          ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Histoire toitures vegetales

179

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
179
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Histoire toitures vegetales

  1. 1. Histoire des Toitures VégétalesIntroductionNous sommes dans une période du tout béton, où les terresarables et la nature perdent du terrain face à l’urbanisationintensive. La guerre est perdue d’avance avec la politique deconstruction des logements sociaux. Cela réduit à la fois leterritoire des plantes et animaux, mais aussi d’une partie dupoumon vert de notre planète, et qui transforme le dioxyde decarbone en oxygène, ralentit l’érosion, absorbe les substancespolluantes, maintient les terrains.Il est quasi impossible d’associer le respect de l’environnementet notre société de consommation. Leurs objectifs sontopposés. En revanche, nous pouvons apporter un peu deverdure là où il n’y en n’a plus.Contrairement aux murs végétaux, les toitures végétales ontconnu une grande expansion.A titre d’exemple dans un pays comme l’Allemagne, la toiturevégétale a connu un fort développement, alors que le murvégétal se fait encore assez discret.La raison est que là bas mur végétal rime avec Patrick Blanc.Or à ses prémices le mur végétal était une œuvre-d’art sanspenser à la durabilité de cette dernière. Les allemands, aimantla durabilité vu le coût du mur végétal, ont privilégié la toiturevégétale au mur végétal. Pourtant les deux peuvent êtrecomplémentaires.
  2. 2. Les toitures végétales permettent de végétaliser des surfacesde toitures, quelle que soit l’inclinaison.Une toiture végétale est devenue peu onéreuse, en raison deson franc succès.Il est nécessaire de faire une étude préalable de la dalle pouréviter toute surprise.Il faut aussi faire une étanchéité ou vérifier l’étanchéitéexistante, à titre de prudence. Mieux vaut prévenir que guérir.Il est possible de placer une toiture une toiture végétale surune isolation existante. On y placera par-dessus une autreétanchéité. Puis une couche drainante, que l’on tassera.Enfin on y met le substrat et les plantes.Il existe trois systèmes de toitures végétaliséesLes toitures végétales extensivesCes dernières comportent des graminées, qui prolifèrent trèsvite. Par conséquent elles demandent beaucoup d’entretien.Les toitures végétales intensivesCes dernières consistent à utilser des plantes demandant peud’entretien et à croissance lente comme des sempervivens oudu sedum. Peu d’entretien rime avec moins de coûts.Les toitures-terrasses végétalesA la différence des deux autres types de toitures végétales, quisont faites sur des toitures sans usage précis (le seul passagenécessaire est l’entretien des plantations), ce type de toiturevégétale est utilisée et destinée à transformer une toiture-terrasse en un espace climatisée, une pièce à vivresupplémentaire.
  3. 3. Elle consiste à mettre des bacs avec des arbres sur lesextrémités de la toiture-terrasse. L’ombre des arbres y assureraune certaine climatisation, permettant à des personnes d’yrester sans problème, à l’ombre des arbres.
  4. 4. Le système d’irrigationLe circuit d’irrigation soit fermé soit ouvert.Dans les deux cas, il faut une arrivée et une évacuation d’eau,sauf dans les cas les plus simples de système fermé, que nousdécrirons plus loin. Ce système a tout de même ses limites.Le circuit ouvertCe système est un système avec une arrivée d’eau et uneévacuation. Cependant il est très gourmand en eau.Le circuit ferméOn choisit une pompe en fonction de la hauteur de refoulementet de la surface.Cette hauteur de refoulement est calculée selon la hauteur dumur (le poids qui y augmente) mais aussi les frictions dans letuyau.L’eau, qui n’est pas retenue et absorbée dans le substrat depouzzolane, s’évacue via le réseau de canalisations. L’eau estorientée vers une cuve enterrée de récupération de eaux depluie.Grâce à la pompe, connectée à un programmeur, cette eau vaêtre filtrée et renvoyée vers la toiture végétalisée.Evidemment il y a aussi des pertes négligeables dues auxphénomènes ‘d’évapo-transpiration des plantes.Il existe une alternative : le circuit fermé sans connexion à unecuve de récupération des eaux de pluie ni pompe.Autre système de circuit ferméOutre l’absence, de la cuve d’eau et de la pompe, cettealternative se différencie de la précédente par la mise en place
  5. 5. d’une couche de polystyrène microporeux au lieu de la couchede pouzzolane. Dans cette couche de polystyrène (différent dupolystyrène utilisé dans l’isolation), les plantes vont s’enraciner.Il absorbe l’eau jusuq’à atteindre son maximum de pouvoir derétention des eaux. Le reste est évacuée via le réseau detuyauterie.Ce système est très économique en eau.
  6. 6. L’entretien des murs végétauxUn entretien de la toiture végétale est inéluctable.Le premier mois il faut veiller à la reprise et l’enracinement desplantes, leur adaptation à leur nouvel environnement.Le mois qui suit il est nécessaire de venir.Ensuite cela dépend du type de toiture choisie.Les produits fournis permettent aux plantes d’avoir assezd’énergie et la capacité de se défendre.Il faut aussi tailler, voire remplacer les plantes si nécessaire.La pompe aussi doit être vérifiée, ainsi que le circuitd’irrigation, s’il y en a une.
  7. 7. Les tarifsLes toitures végétales ont connu un tel succès, que leurs prixont fortement baissées. Mais les contraintes telles quel’inclinaison, la hauteur, la surface, le besoin de main-d’œuvreinfluent beaucoup sur le prix
  8. 8. N’hésitez pas à nous contacter par courrier électronique àl’adresse suivante hydroponie57@gmail.com , mais aussi partéléphone au (+33) (0)664964404 ;Pour avoir nos documents et les télécharger, Nous vousinvitons à les télécharger 24 h sur 24 sur notre forumhttp://hydroculture.monforum.netPour des raisons de sécurité et de protection, il vous faut vousinscrire et attendre une validation de votre inscription parcourrier électronique. Dans la partie « Professionnels » voustrouverez les documents.Sinon nous vous invitons à aller sur notre serveur virtuel,ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 19 h, en entrant dansvotre explorateur internet (internet explorer, mozilla firefox, etc…), dans le Répertoire « PUBLIC », entrez l’adresse173.195.3.91 (sans http:// ni www)Nous espérons, que ces renseignements vous auront été utiles.Nous nous tenons à votre disposition pour de plus amplesrenseignements.Toute demande dinformations ou de devis fera lobjet de notrepart de la plus grande discrétion.
  9. 9. Nhésitez pas à nous contacter par message privé, oudirectement par email à : kloutchihydro@yahoo.frCordialement, Laurent CHERET SAS Kloutchi Hydroculture et Murs Végétaux8 impasse du Languedoc - F- 57525 TALANGE - Tél. : +33/6 64 96 44 04 - Fax : +33/9 56 99 51 94 RCS Metz TI 521 181 826 - TVA Intracommunautaire : FR65521181826 - N° de Gestion : 2010 B 164 TVA Grand Duché du Luxembourg : LU24100077 Domiciliation bancaire : Société Générale Grand Est : 00149 00020062416 E-Mail: kloutchihydro@yahoo.fr http://www.kloutchi-hydroculture.com/

×