0
Entreprise & Biodiversité<br />Dans quelle mesure une entreprise française peut-elle intégrer la biodiversité dans sa stra...
Qu’est ce que la biodiversité ?<br />
Dans quelle mesure une entreprise peut elle intégrer la biodiversité dans sa stratégie de développement ?<br />Pour quelle...
Une crise d’extinction ?Tous les territoires de la planète sont concernés<br />1<br />Les écosystèmes les plus en danger s...
Pourquoi intégrer la biodiversité ?<br />2<br />L’entreprise a besoin des services que lui rend la nature pour maintenir e...
Pourquoi intégrer la biodiversité ?<br />2<br /><ul><li>Convention CITES
Convention pour la Diversité Biologique
Convention Ramsar
Directive Habitats
Directive Responsabilité Environnementale
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Biodiversité & Entreprises

874

Published on

Intégration de la biodiversité dans la stratégie de développement des entreprises

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
874
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
34
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Biodiversité & Entreprises"

  1. 1. Entreprise & Biodiversité<br />Dans quelle mesure une entreprise française peut-elle intégrer la biodiversité dans sa stratégie de développement ?<br />Par Hubert Jouan<br />Master 2 Economie et Gestion de l’Environnement et du Développement Durable<br />Stage – Consultant Biodiversité<br />
  2. 2. Qu’est ce que la biodiversité ?<br />
  3. 3. Dans quelle mesure une entreprise peut elle intégrer la biodiversité dans sa stratégie de développement ?<br />Pour quelles raisons l’entreprise intégrerait-elle la biodiversité ?<br />Comprendre la biodiversité et la nature de l’érosion dont elle fait l’objet.<br />2<br />1<br />3<br />Comment intégrer la biodiversité dans la stratégie de développement de l’entreprise ?<br />
  4. 4. Une crise d’extinction ?Tous les territoires de la planète sont concernés<br />1<br />Les écosystèmes les plus en danger sont les grandes forêts tropicales qui abritent plus de la moitié des espèces animales et végétales du monde, car elles ont été protégées des périodes de glaciation. Beaucoup d’espèces endémiques, à savoir que l’on ne trouve que dans ces milieux, y sont présentes en grand nombre. <br />nouvelles espèces ont été répertoriées dans le cadre du projet Heart of Borneodu WWF. Ce recensement a permis de découvrir 29 invertébrés, 17 poissons, 67 plantes, 5 grenouilles, 3 serpents, 5 reptiles. <br /> sont perdus, en moyenne, annuellement, à cause du déboisement et de la dégradation des forêts, d’après le rapport de la Convention pour la Diversité Biologique (CBD) Perspective mondiale de la diversité biologique, publié en mai 2010.<br />123<br />US$ 3.250.00.000 <br />Le rapport publié tous les quatre ans par l’UICN, Liste Rouge, a dressé, en 2009, un bilan inquiétant de l’état de la biodiversité mondiale. <br />de la diversité biologique a diminué ,entre 1970 et 2005, selon le rapport du WWF 2010 and Beyond: Rising to the BiodiversityChallenge.<br />27%<br />
  5. 5. Pourquoi intégrer la biodiversité ?<br />2<br />L’entreprise a besoin des services que lui rend la nature pour maintenir et développer son activité: elle les utilisent pour sa production. L'ensemble des espèces de faune et de flore, vivant dans un environnement physique déterminé et interagissant entre elles, forme une unité écologique fonctionnelle dynamique appelée l’écosystème.<br /><ul><li>Les espèces ordinaires sont aussi importantes que les espèces menacées: leurs échanges avec les milieux qui les accueillent permet la production de processus biologiques (fonctions écologiques), d’assurer la résilience des écosystèmes et de produire les services écologiques, source du bien-être de l’humanité.</li></ul>Entre US$ 21.000 et 72.000 Milliards<br />La valeur annuelle des services rendus à l'Homme par les écosystèmes dans le monde(''Planète morte, planète vivante'', PNUE)<br />US$ 58.000 Milliards<br />Montant du revenu National Brut mondial en 2008<br />
  6. 6. Pourquoi intégrer la biodiversité ?<br />2<br /><ul><li>Convention CITES
  7. 7. Convention pour la Diversité Biologique
  8. 8. Convention Ramsar
  9. 9. Directive Habitats
  10. 10. Directive Responsabilité Environnementale
  11. 11. Stratégie Nationale pour la Biodiversité</li></ul>Les instances politiques se mobilisent depuis une vingtaine d’années pour étudier le phénomène de l’érosion de la biodiversité et convaincre l’ensemble de la communauté internationale de l’urgence d’agir à l’échelle locale, mais de manière synergétique. <br /><ul><li>Les objectifs de stopper ou, à défaut de freiner, l’érosion de la biodiversité, en 2010, n’ont pas été atteint, nulle part.
  12. 12. Des efforts sont encourageants : l’instance scientifique internationale pour la biodiversité (IPBES) sera créée à la fin de l’année, la Conférence de Nagoya , en novembre 2010, équivalent de Copenhague pour la biodiversité, est vivement préparée : les négociations semblent aller dans le bon sens.</li></ul>D’après un sondage TNS-Sofres, publié en mai 2010, les français n’ont plus confiance en les institutions pour régler le problème de l’érosion de la biodiversité <br />83% <br />font bien davantage confiance aux associations <br />38% et52% <br />seulement font respectivement confiance au gouvernement français <br />et à l’Union Européenne<br />
  13. 13. Des outils à la disposition de l’entreprise<br />3<br />Il existe des outils capables d’évaluer le degré de connaissances de l’entreprise de ses interactions avec la biodiversité : il s’agit d’un excellent point de départ<br />Il existe des indicateurs permettant d’identifier les dommages causés à la nature, leurs sources, et d’évaluer les réponses apportées. <br /> L’association OREE a crée une méthode pour que l’entreprise puisse enquêter sur la nature de ses interactions avec le Vivant.<br /> L’association INSPIRE a diffusée une méthode, créée par le World Resources Institute, afin que l’entreprise puisse identifier les services écologiques dont elle est dépendantes, et ceux qu’elle endommagent, En outre l’outil permet d’identifier les sources de risques et d’opportunités pour elle et les parties prenantes.<br /><ul><li>L’indicateur d’état est un outil qui permet à l’entreprise de connaître l’état de santé de la biodiversité. On peut utiliser une espèce particulièrement sensible aux perturbations (bio-indicateur) : des prédateurs, les oiseaux spécialisés. Il peut être à paramètre unique, mais aussi multiples : l’indice de Shannon mesure l’abondance des espèce et l’équi-répartition de toutes les espèces peuplant le même écosystème
  14. 14. L’indicateur état-pression est un outil qui compare deux écosystèmes de mêmes types puis à l’observation des différences de l’état de conservation des espèces ont en déduit que les facteurs responsables sont les éléments de l’activité humaine qui diffèrent entre les deux écosystèmes</li></li></ul><li>I Care Environnement et mes missions<br />I Care Environnement est une entreprise de conseils en environnement (diagnostic carbone, Analyse de Cycle de Vie) et en stratégies de transition environnementale, basée sur Paris, qui s’adressent aux entreprises, aux collectivités territoriales, et aux investisseurs. <br />Créée en 2008, l’entreprise se développe. 12 personnes travaillent aujourd’hui à I Care Environnement<br />Consciente de la montée de « la problématique biodiversité », l’entreprise souhaite accroître son expertise sur la question.<br />Mes missions étaient les suivantes: <br /><ul><li>Développer l’outil de « diagnostic biodiversité » à destination de l’entreprise (benchmarks, recherches fondamentales)
  15. 15. Assister l’entreprise dans les « missions biodiversité » qu’elle remporte (l’entreprise concourt à des appels d’offre) : recherches spécifiques, conduites d’entretiens, réalisation de supports de travail.
  16. 16. Développer la prospection commerciale pour la biodiversité
  17. 17. Effectuer un travail de veille sur la biodiversité : pour être au cœur de l’actualité. La biodiversité est une problématique qui monte, l’actualité est très dense</li></li></ul><li>Bilan <br />Après l’étude des différents outils existants (IIEB, ESR, Gondwana) et mes recherches fondamentales j’ai apporté des mises à jour importantes de l’outil (meilleurs indicateurs, meilleur accompagnement de l’entreprise, clarté de l’information).<br />Ma contribution aux missions « biodiversité » de l’entreprise sont les suivantes : la réalisation de recherches spécifiques fondamentales, de benchmarks (français et international), la conduite d’entretiens (internes à l’entreprise et externes), la réalisation de supports de travail. Ces tâches ont permis à l’entrepris de conduire son étude dans de bonnes conditions (pertinence et respect des délais).<br />Inventaire des entreprises susceptibles d’avoir besoin d’intégrer la biodiversité dans leurs stratégies de développement (fortes dépendances, forts impacts, début d’investissement sur la question, aucun investissement sur la question).<br />Mon travail de veille a été facilité par mon intérêt personnel pour la question de la biodiversité. En outre l’outil Delicious m’a permis de rassembler efficacement et d’accéder rapidement aux information quand un besoin se présentait.<br />
  18. 18. Conclusion<br />L’érosion de la biodiversité est un enjeu qui gagne en audience auprès de l’opinion publique et des entreprises. Chacun commence à comprendre le rôle de la biodiversité dans la qualité de son existence.<br />Des outils existent et se développent : les promesses pour l’avenir sont exaltantes.<br />I Care Environnement pourrait être susceptible de m’embaucher, compte-tenu de la qualité – croissante - de mon travail, de mon dévouement professionnel, et de ma passion pour cette problématique. <br />
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×