Le Marketing Direct à l'heure américaine Laurence Faguer

  • 1,809 views
Uploaded on

Compte rendu de la DMA 2012 au Cercle du Marketing Direct le 10 12 2012 par Laurence Faguer sur le Commerce Everywhere

Compte rendu de la DMA 2012 au Cercle du Marketing Direct le 10 12 2012 par Laurence Faguer sur le Commerce Everywhere

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,809
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4

Actions

Shares
Downloads
20
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • LINDAIKEA AppWins on ease of use, although the book is so big. Needs interspersed table of contentsCan interact with the catalog even when downloading… original version took 20 minutes to load, but now you can view while downloading.Allows for favorite, but takes a while to get through everything… just like their normal catalog. It’s an immersion experience!Went shopping, and the thing I wanted wasn’t on their web site This happens often, driving people to the stores instead of shopping online. Lost sale! Missed opportunity.

Transcript

  • 1. Le marketing direct à l’heure américaine Commerce Everywhere 10 12 2012Laurence FaguerCustomer Insight
  • 2. Laurence Faguer- Customer Insight @lfaguer10 12 2012
  • 3. Noël 2012 : Sears et Kmart s’associent pour proposer un mur de jouets àRayons & affiches commander via QR code, dans les lieux de fort traffic : gares, aéroports…virtuelles « shoppable »
  • 4. MobileDirectResponseScan to buy 5
  • 5. Dans 17 gares /stations de métro à Chicago : le consommateur commande viaRayons & affiches une app mobile. Il est livré le jour suivant.virtuelles « shoppable »
  • 6. Passage du Web Destination …Les canaux convergent vers le site web, la boutique est à coté…
  • 7. … au web distribuéun nombre infini de points de contact. Web et boutiques ne sont plus le « passage obligé » pour acheter.
  • 8. Le PARCOURS D’ACHAT en 2012 En 2012, apparition d’une nouvelle étape : la «DECOUVERTE » - différente de l’étape RECHERCHE - Découverte via Facebook, un blog, un avis de client…
  • 9. SHOWROOMING 1 possesseur de smartphone sur 2 l’utilise en magasin pour comparer les prix en ligne• Source : Aprimo Octobre 2012.
  • 10. ‘’15 % de nos visiteurs viennent dans un magasin Best Buy pour identifier un article, puisHubert Joly, CEO de Best Buy l’achète en ligne, moins cher, chez un concurrent’’. Hubert Joly, CEO Best BuyBEST BUY : 1 100 magasins US 12 novembre 2012
  • 11. 2016 : 44 % du total des achats boutiques influencés par le web
  • 12. APP In-Store Modewalmart.com : 40% du trafic vient du MobileUne app mobile personnaliséepar magasin WalmartLe client l’active en entrant dans le magasin- Promotions du magasin- Plan interactif des rayons- Liste de courses audio- “Scan & Go’’ (test) : paiement des produits en les scannant- Commandes en ligne d’articles manquant en magasinRESULTATS :60 % des clients utilisel’app in-Store Mode12 % des ventesgénérées par cette app sont lefait de clients à l’intérieur du magasin
  • 13. PRODUITS VOLUMINEUX ACHATS DERNIERE MINUTE Commande en ligne, Commande en ligne,ALIGNEMENT livraison gratuite retrait dans les 2h DES PRIX dans le magasin de son choix dans le magasin de son choix
  • 14. Pour Macy’s: Mobile = Social Selon Nielsen/Yahoo: 2 AXES STRATEGIQUES 70 %des clients ont déjà OmmiChanel envoyé un sms à une personneSatisfaire la demande client de leur entourage (ami, famille)partout, tout le temps tout en achetant My Macys (localisation) Rendre les magasins ‘fun’ 48 %ont déjà partagé une photo, dans un magasin, Magic Selling (personnalisation avec une personne de leur entourage (ami, famille)des offres clients) 73 %préfèrent se servir de leur smarphone en magasin pour rechercher une info basique, au lieu de s’adresser à un vendeur source:Nielsen/Yahoo“MobileShoppingFrameworkStudy,”January2011
  • 15. La RFID est déployée dans tous lesGénéralisation de la RFID magasinsMacys, sur des articlesau niveau national représentant ~30% des ventes totalesTesté : A NY, dans le magasin HeraldSquare, rayon chaussures (300 000paires) Les vendeurs sont équipés de tablettes connectées pour mieux servir les clientsBénéfices :• Le vendeur reste auprès du client• Les chaussures sont apportées enquelques secondes• Le vendeur peut présenter d’autresmodèles & styles sur sa tablette• Il accède à l’état de stocks• Les chaussures restent biendisposées dans le stand.Exemples de Bénéfices clientsEn cas de rupture de stock, le vendeurrecherche du modèle dans un autreMacy’s et se charge de le faire livrer audomicile du client.
  • 16. Adidas Virtual Footwear Wall UN MUR VIRTUEL CLICKABLE, SHOPPABLE Convergence « magasin physique - e-commerce » Les vendeurssontéquipés de tablettes Les ‘petits’ magasins Adidas peuvent proposer tous les modèles de la marque.
  • 17. Convergence du stock entre magasins physiques et App mobile 21
  • 18. STRATEGIEDu BoardPinterestde l’enseignevers le boardPinterestdu magasin de Seattle
  • 19. …vers leboardPinterestdu magasin de Seattle
  • 20. MERCI DE VOTRE ATTENTION