G o o g l e , Cloud Solution pour Business 2.0 ? Collaborative Solutions Collaborative Solutions
Vos relations commerciales 2.0 en 2010 Make a difference Run your Business 2.0 Collaborative Solutions Collaborative Solut...
Entreprise 2.0 Collaborative Solutions Collaborative Solutions <ul><ul><li>«  L’Entreprise 2.0 désigne l’usage de platefor...
Business In a Cloud Travail Collaboratif PME/PMI Entreprise 2.0 eMails Internet Usages e-Commerce e-marketing RH e-mploi B...
2.0, la 3eme guerre mondiale ! <ul><li>Entreprise 2.0 </li></ul>Collaborative Solutions Collaborative Solutions Economie  ...
Quid de notre adaptation à l ’évolution   numérique ! Collaborative Solutions Collaborative Solutions
Search Collaborative Solutions Collaborative Solutions Le moteur de recherche est-il la clef de la solution ?
Google vs Microsoft Collaborative Solutions Collaborative Solutions Google devient-il le nouveau Microsoft ?
Google vs IBM Collaborative Solutions Collaborative Solutions Google reprend-il les  business modèles  d’IBM et d’Apple ?
Time sharing vs SaaS Collaborative Solutions Collaborative Solutions Cloud   ASP  SaaS IBM 3090 IBM -  Time Sharing
Time sharing vs Cloud Collaborative Solutions Collaborative Solutions Vos données propriétaires versus  In the Cloud  ?
Libre vs propriétaire Collaborative Solutions Collaborative Solutions Google Apps, une solution  propriétaire  ou  libre  ?
Google, un acteur crédible pour son SI Google devient-il sexy pour les Entreprises en 2010 ?
Evolutions ou Révolution en 2010 ? 2007 2010 1924 1976 1984 Profs
Infrastructure 1.0 de travail collaboratif Serve u rs Client Serveurs de stockage (cluster) DNS Serveurs d’annuaire
Infrastructure 2.0 « In the Cloud » Modèle SaaS Clients Appli. Métiers Gestion RH Moteur de recherche
Avantages du Cloud pour les entreprises <ul><li>Dématérialisation </li></ul><ul><li>Réduction des couts </li></ul><ul><ul>...
Google, des facteurs d’économie pour l’Entreprise 2.0 <ul><li>Combien vous coute votre messagerie ? </li></ul><ul><li>Comb...
<ul><li>Sync with Microsoft Outlook </li></ul><ul><ul><li>Synchro uni ou bilatérale avec son Outlook </li></ul></ul><ul><u...
Google Apps Marketplace Gestion   de contenu CRM ERP Portail eBusiness Décisionnel Collaboration
Google Apps organise vos données <ul><li>Des fichiers collaboratifs un peu partout ? </li></ul><ul><li>Consultables en mod...
<ul><li>Le navigateur, client universel du Cloud </li></ul><ul><li>Intégration 2.0 </li></ul>Développements spécifiques Go...
Les risques in the Cloud <ul><li>La sécurité d’accès logique </li></ul><ul><li>Les Spam </li></ul><ul><li>Perte de temps d...
Développement des « SSII »  Google
Compétitive In a Cloud pour les PME/PMI 2.0 <ul><li>Challenges de l’économie numérique </li></ul><ul><ul><li>Gagner de nou...
Business Modèle 2.0 Clients & prospects constituent votre social CRM Collaborateurs et partenaires de l’Entreprise 2.0 Com...
Social CRM <ul><li>Le succès du CRM !? </li></ul><ul><ul><li>De la TPE aux Grandes Entreprises </li></ul></ul><ul><ul><li>...
Choisir des médias et réseaux sociaux  Média Universités Rencontres B2B B2C Business Loisirs Cadran Magic 2.0  Mai 2010 pa...
Des acteurs du Cloud
Entreprise 1.0 vs PME In a Cloud ? <ul><li>Rester au bord de la falaise ou se jeter à l’eau ? </li></ul>Collaborative Solu...
Et après …   … c’est maintenant ? Collaborative Solutions Collaborative Solutions …  bienvenue dans un Monde 2.0 ! 3.0
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Google Cloud solution pour business 2.0

17,899

Published on

Google Apps est une offre mature pour les PME PMI qui veulent bâtir ou évoluer vers l'Entreprise 2.0
Son integration avec les applications en mode SaaS permet de construire un systeme d'information in the Cloud.
ps: Follow me pour recevoir le. ppt (www.twitter.com/herschkorn)

Published in: Business
1 Comment
7 Likes
Statistics
Notes
  • Bjr Eric,

    Pour compléter ton regard sur le Cloud et le Web 2.0, je te propose de te rendre à l'Url suivante :
    http://www.beetic.fr/actualite-IN_VDoc_2010_Entreprise_20-14.html

    Le XaaS ne peut s'imposer que si l'entreprise (toute l'entreprise) adapte son business modèle autour de l'entreprise 2.0.
    L'intérêt du modèle XaaS est de simplifier et d'accélérer les conversations, les flux et la prise de décision.
    Il y a aussi une forte dimension managériale et d'accompagnement au changement.

    Patrice - CEO BeeTIC.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total Views
17,899
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
14
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
1
Likes
7
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Version 2010 (v2) Google sera-t-il le principal acteur des solutions collaboratives ? Permettra t-il à toutes entreprises d’accéder aux services 2.0 quelque soient leurs tailles et leurs moyens financiers ? Sources : http://revevol.fr/ http://www.slideshare.net/fredcavazza http://www.slideshare.net/synergieinformatique/seminaire-google-apps-02-2010 http://blog.aysoon.com/ http://www.slideshare.net/herschkorn http://socialnetworkforbusiness.blogspot.com/ http://sparinc-prm.blogspot.com http://www.viadeo.com/hu03/002kk2u4e2pzjnp/google Icones depuis http://icones.pro/ Et bien d’autres Google est une marque déposée de Google Inc Nous n’avons aucunes relations avec Google
  • Nous sommes en 2010 de plein pied dans une économie numérique mondiale La question n’est plus d’être sur Internet mais comment adapter son business pour être compétitif
  • «  L’Entreprise 2.0 désigne l’usage de plateformes collaboratives et sociales au sein d’une entreprise ou de plusieurs entreprises et ses partenaires et clients  » Définition de Fred Cavazza toujours la plus pertinente en 2010
  • Les mots clefs du Business 2.0 en 2010 (Cloud of Tags)
  • La 3eme guerre mondiale a bien lieu, c’est une guerre économique internationale La lutte se déroulera sur Internet et l’arme 2.0 sera un des moyens pour les PME de subsister
  • Au delà des outils, il convient que chacun d’entre nous pense collaboratif et intègre une nouvelle façon de travailler
  • Etre sur Internet, Oui …. Mais comment va-t-on nous y retrouver aujourd&apos;hui et demain ?
  • Google propose des solutions gratuites qui viennent directement concurrencer l’offre de Microsoft Le gratuit aura-t-il raison du payant ?
  • Rien de neuf dans l’offre de location d’application C’est le modèle économique qui a permis à IBM de se lancer avec ses Mainframes
  • Depuis quelques années, la nouvelle génération informatique constituée du SaaS et du Cloud ont donné naissance à une offre complète, en croissance permanente. Le Cloud Computing, ce sont des infrastructures informatiques partagées, mises à la disposition des clients comme un service. Cette énergie informatique est : illimitée, en pratique ; modulaire, que l’on peut consommer « à la carte », en ne payant que ses besoins, qui peuvent varier selon les tâches et les moments. Le Cloud Computing exclut, par définition, les équipements internes des entreprises clientes ainsi que les services d’hébergement ou les serveurs sont dédiés à des clients identifiés. Le terme « SaaS » ( Software as a Service ), définit tout service informatique répondant aux critères suivants : - S’exécute sur des infrastructures Cloud Computing ; - Est nativement « multi-tenant » (multilocataires), - ce qui signifie que la même instance du logiciel est partagée par de très nombreux clients ; Est facturé comme un service (comme l’électricité, • par exemple), le plus souvent au temps et au nombre d’utilisateurs. Cette nouvelle génération informatique bouleverse, l’offre informatique de manière générale. Les fondements technologiques et les tarifs pratiqués mettent hors jeu les fournisseurs traditionnels, qui devront réaliser des investissements colossaux pour tenter de rattraper leur retard.
  • Etes vous prêts à confier vos données et votre confiance à un fournisseur comme Google ? La question a-t-elle encore du sens à l’heure ou circulent sur le Net vos fichiers stratégiques à travers x opérateurs ?
  • Il faudra bien se marier avec un acteur du marché du Cloud La question posée est : Européen ou hégémonie américaine ?
  • 2010 pourrait être l’année d’un basculement massif de clients au détriment de Microsoft Le contexte économique mondial et la maturité de l’offre de Google pourraient être des facteurs déclenchant
  • Un peu d’histoire sur les fondateurs du Collaboratif Ray Ozzie, créateur de Lotus Notes pour IBM, est un visionnaire de l&apos;industrie et un pionnier en matière de travail collaboratif. En tant que Chief Technical Officer, il dépend directement de Bill Gates, et intervient sur la communication corporate et les stratégies de collaboration, l&apos;infrastructure des applications et des plates-formes, ainsi que sur le pilotage de la stratégie. Fondateur de Groove Networks Inc. en octobre 1997, société spécialisée dans les logiciels de collaboration (bureau virtuel), acquise par Microsoft en avril 2005; il continue à s&apos;impliquer dans le développement des technologies de pointe. Avant Groove Networks, Ray Ozzie a fondé et dirigé Iris Associates Inc., où il a initié le développement de Lotus Notes. Diplômé en Sciences Informatiques, c&apos;est à cette époque qu&apos;il prend la mesure de l&apos;intérêt et de la dimension des systèmes collaboratifs et du travail coopératif informatisé. Désigné par Microsoft comme l&apos;un des 7 Pionniers Windows®, il fût également membre du comité NRC, à l&apos;origine du fameux rapport CRISIS, portant sur l&apos;impact social de la cryptographie, technologie de sécurité informatique. En novembre 2000, il reçoit le Computer Society&apos;s W. Wallace McDowell Award de l&apos;Institute for Electrical and Electronics Engineers (IEEE). Ray Ozzie est membre de la National Academy of Engineering. Fondateur de Lotus Note et de Groove Network : la plate-forme collaborative Successeur de Bill
  • Une infrastructure de système d ’information 1.0 couteuse en terme de ROI et de TCO La facture du PRA est lourde et la flexibilité difficile à tenir à la vitesse ou les organisations évoluent
  • Google Apps http://www.google.com/apps/intl/fr/business/index.html Connecteur Outlook https://tools.google.com/dlpage/gappssync Connecteur Blackberry http://www.google.com/support/a/bin/answer.py?hl=en&amp;answer=154346 Evaluation  bande passante http://docs.google.com/Doc?id=dcv853dc_685mjxmt7dg
  • S’inscrit dans une informatique dématérialisée http://www.solution-as-a-service.com/sites_dynamiques/6/index.php/Des-solutions-dediees-a-la-dematerialisation.html
  • Des outils de migration gratuits
  • La gestion simple de l’interopérabilité a couté cher au propriétaires de systèmes d’information 1.0 Google Apps Marketplace est une réponse intéressante si elle sait s’adapter aux applications de gestion C’est déjà le cas avec les applications de CRM, il reste à faire le pont avec la compta/paye/facturation La parfaite intégration avec Google Documents, les contacts, la messagerie et l’agenda sont autant de simplification (référentiel unique) Revevol http://revevol.fr/Livre-Blanc_Google-Apps-Revevol.pdf
  • Rappel : Les applications de workflow sont principalement construites sur trois concepts connus sous le vocable de &amp;quot; trois R &amp;quot; (rôles, routes et règles) : Les rôles Un rôle est la représentation logique d&apos;une personne ou d&apos;une application dans un processus de workflow, par exemple un contrôleur de gestion qui valide les dépenses. Les routes. Une route définit quelles informations doivent être transmises et qui doit les recevoir. Les routes peuvent être séquentielles, parallèles, conditionnelles ou en toute combinaison de ces types de base. ( schéma diapo) Les règles. Une règle est une condition logique qui détermine le statut d&apos;un processus de workflow et décide des étapes suivantes. Voici un exemple de règle : si le contrôleur de gestion approuve la dépense, transmettre la demande à la comptabilité, sinon la retourner au demandeur. Une règle peut être basée sur les propriétés d&apos;un message ou sur d&apos;autres sources de données. Gain de temps et efficacité Le Workflow (gestion des flux de documents) permet de gagner du temps en transmission de documents, mais aussi en recherche de situation d’un document en cours de validation ou de traitement.
  • Runtime Java (ou Python) Eclipse + Google Web Toolkit + Google Plugin Html, Javascript, CSS, JSP, servlets, Ajax, XML, ... Datastore (JDO, JPA, ..) Java Services API (Accounts, Mail, XMPP, ...)
  • Larry Page Co-Founder &amp; President, Products Sergey Brin Co-Founder &amp; President, Technology Devenir partenaire Google http://www.google.com/apps/intl/en/business/resellers/index.html
  • Plus complexe que le traditionnel modèle 80/20 (loi de Pareto), mais visuellement plus clair, le modèle &amp;quot;longue traîne&amp;quot; a modifié profondément l&apos;économie des médias, et des transactions numériques. Bien connu des statisticiens, ce modèle a été cité pour la première fois en 2004 par Chris Anderson dans un article de Wired, pour décrire le marché d&apos;Amazon. Mais c&apos;est également valable pour eBay, Yahoo! et Google. Les trois populations: 1. le front large (fat front) - 5% 2. le corps (body) - 15% 3. la longue traîne (long tail) - 80% Pour gagner de l&apos;argent, il faut donc d&apos;abord cibler l&apos;une des populations extrêmes (1 ou 3), puis tendre vers le « body&amp;quot; et enfin stabiliser sur la dernière population. Ainsi, on couvre tout le spectre de clients. Plus le secteur est mature, plus l&apos;échantillonnage est grand et plus la courbe s&apos;étire, le front large s&apos;agrandissant et la longue traîne devenant démesurée; cependant les proportions sont statistiquement respectées. L&apos;application du principe de la &amp;quot;longue traîne&amp;quot; implique que la totalité d&apos;un site doit participer aux revenus de ce site, que tous les produits participent à l&apos;augmentation des ventes. Et pas seulement les 20% de produits les plus vendus. Exemple flagrant prix dans le référencement de sites web; les 20 premiers mots clés d&apos;accès à un site (fat front) ne génèrent que 7% du trafic global; s&apos;en contenter vient à éliminer 93% du trafic effectif (torso et longue traîne). Autre exemple avec les membres d&apos;un réseau social virtuel, rapporté à leur nombre de contacts. Ou encore, le nombre de forums et leur nombre de membres, voire le nombre de forums et leur activité. Le fait de favoriser la &amp;quot;longue traîne&amp;quot; permet de valoriser la masse, des produits, des clients, des services. Ainsi, rapidement, le modèle de &amp;quot;longue traîne&amp;quot; devra s&apos;imposer dans la commercialisation de musique (titres rares, mais fortement attendus par une minorité), de films (films confidentiels pour amateurs éclairés), imposant ainsi les majors à numériser leur fond de façon massive. De nouveaux métiers vont ainsi apparaître. On retrouve ce principe dans l&apos;habillement, entre la haute couture très chère, très exclusive ayant un très petit nombre de clientes dans le monde (quelques centaines), le prêt à porter de luxe (Prada, Hermès, Vuitton...), et le prêt à porter standard (des millions de clients dans les pays développés). Passé l&apos;effet de mode d&apos;un produit, ou pour les produits non immédiatement porteurs, la &amp;quot;longue traîne&amp;quot; s&apos;impose. Pour gagner de l&apos;argent, il faudra donc intégrer le plus complètement possible ce modèle. Sources http://en.wikipedia.org/wiki/Long_tail http://fr.wikipedia.org/wiki/Longue_tra%C3%AEne http://www.shirky.com/writings/powerlaw_weblog.html http://www.kottke.org/03/02/weblogs-and-power-laws http://solutions.journaldunet.com/0702/070216-referencement-long-tail.shtml http://fr.wikipedia.org/wiki/Distribution_de_Pareto http://www.duperrin.com/2006/04/06/longue-traine-et-knowledge-management/ Exemples de longue traîne Répartition de l&apos;usage des mots en anglais - site: http://www.wordcount.org/main.php Répartition des mots-clés tapés pour accéder à un site - http://s.billard.free.fr/divers/longue_traine_annuaire.gif Répartition des blogs et sites internet politiques - http://www.bonvote.com/longtail.php Répartition du revenu par annonceurs et du nombre d&apos;annonceurs sur Google -http://www.box.net/public/g1892g6s98 (slides 45 et 63-64) Répartition du nombre de correcteurs et qualité des articles contre le nombre d’articles sur wikipedia, analyse des HP Labs - http://www.hpl.hp.com/research/idl/papers/wikipedia/wikipedia.pdf Henry Jenkins, professeur au MIT publie sur son blog une suite à son article &amp;quot;From YouTube to Youniversity&amp;quot; paru (mais payant) dans le Chronicle of Higher Education. Il y souligne l&apos;importance croisée de 5 ouvrages fondateurs d&apos;un changement de paradigme dans l&apos;économie des médias, et plus largement des habitus numériques : The Wealth of Networks de Yochai Benkler Plenitude 2.0 de Grant McCracken The Long Tail de Chris Anderson The Future of Work de Thomas W. Malone Convergence Culture: Where Old and New Media Collide, de lui-même Les sites source http://www.presse-citron.net/community-manager-descriptif-et-profil-de-poste
  • Extrapolation d’après un document de http://blog.aysoon.com/ Icones depuis http://icones.pro/
  • Le social CRM réussira par son approche ludique et opérationnelle à séduire les populations commerciales La génération Y devrait finir de lever les freins et la résistance au changement qu’a connu les solutions de gestion de relation clients
  • La réussite et l’ascension de Facebook ne serait-elle pas liée à son positionnement ? MYSPACE.COM A l&apos;origine, ce site a été créé pour permettre aux musiciens de publier leurs morceaux. Aujourd&apos;hui, près de la moitié de ses utilisateurs vivent aux Etats-Unis. ORKUT.COM En 2004, Google a décidé de lancer son réseau social, sans grand succès, sauf au Brésil (60 %) et en Inde (20 %). Premier site communautaire en Amérique latine, troisième en Asie, selon ComScore (août 2007). FACEBOOK.COM Créé comme un trombinoscope pour universités renommées aux Etats-Unis en 2004, FaceBook est toujours le réseau dont la croissance est la plus forte actuellement. HI5.COM Deuxième site communautaire en Amérique latine et en Afrique-Proche-Orient. Un internaute sur sept vient du Pérou, un sur onze de Thaïlande. BEBO.COM Lancé aux Etats-Unis en 2005, le premier site communautaire d&apos;Europe est bien implanté en Irlande et en Nouvelle-Zélande. SPACES.LIVE.COM 40 millions de membres. L&apos;ancien MSN-Spaces est la version Microsoft des réseaux sociaux. Les Français, grands adeptes de la messagerie instantanée, constituent le premier contingent d&apos;utilisateurs de ce site. NETLOG.COM 28 millions de membres. Ce site belge, qui s&apos;est appelé longtemps Facebox, est bien implanté en Italie, au Chili et en Turquie. Cinquième site communautaire européen. FRIENDSTER.COM En 2002, Jonathan Abrams a eu l&apos;idée d&apos;utiliser le carnet d&apos;adresses de ses membres pour coopter de nouveaux utilisateurs. Rapidement surclassé par MySpace aux Etats-Unis, Friendster est le site communautaire le plus populaire en Asie, notamment aux Philippines ou en Malaisie. CYWORLD.COM 21 millions de membres. Dès 1999, ce site coréen a offert à ses membres leur propre page personnelle et les a encouragés à développer leurs relations en ligne. Il est classé deuxième en Asie et compte 40 % d&apos;utilisateurs sud-coréens. SKYROCK.COM Pierre Bellanger, le fondateur de la radio française Skyrock, a annoncé mi-décembre que les skyblogs dégageaient désormais plus que les 15 millions d&apos;euros de chiffre d&apos;affaires de cette station. Huit utilisateurs sur dix viennent de France, mais la Belgique, le Maghreb et la Suisse sont aussi bien représentés dans cette communauté essentiellement francophone. Troisième site communautaire européen, cinquième en Afrique-Proche-Orient. LIVEJOURNAL.COM Cette plate-forme de blogs, très populaire en Russie, comporte une &amp;quot;liste d&apos;amis&amp;quot; à qui elle diffuse les nouveaux billets publiés. Créée en 1999 par l&apos;Américain Brad Fitzpatrick, elle a été vendue en décembre 2007 à l&apos;entreprise russe SUP.
  • En 2015 la génération Y va prendre la place des Baby Boomers. D’apres Wikipedia, la génération Y devrait représenter 15% de la population européenne et 40% des actifs en France Les dormeurs doivent se réveiller
  • 2010, odyssée des réseaux et média sociaux. Quel avenir et quelles évolutions ? Une  convergences  des services proposés et une parfaite intégration dans nos téléphones portables  (gsm) semblent être un début de réponse. Ces outils de communication nous font entrer dans l&apos;ère du commerce social (b2c) ou  du bouche à oreille 2.0  (c2c). Les plateformes de réseaux sociaux deviendront-elles la seule race d&apos;intermédiaires commerciaux entre les industriels et les consommateurs ? Ces derniers se situant à la fois comme acheteurs et vecteurs de parrainages directs et indirects au sein d&apos;un  CRM international. Les outils de communication font depuis la nuit des temps un concours de vitesse et nous atteignons aujourd&apos;hui la rapidité du temps réel. Le buzz est capable de véhiculer une information de bout en bout de la planète en un temps record et le business 2.0 surfe cette nouvelle vague. J&apos;imagine très bien voir prochainement mes Tweets sur mon écran de télévision qui ne fera plus qu&apos;un avec mon navigateur web.( Google TV ). Avec l&apos;évolution du débit de nos connexions à Internet, une Google Box pourrait offrir l&apos;ensemble des services 2.0 disponibles sur le web. Quand ont constate que Facebook dépasse l&apos;audience de Google, on ne peut que parier sur la croissance de ces plateformes. Et dans cette nouvelle ruée vers l&apos;or, qui sortira son épingle du jeu ?. Comme à l&apos;époque de l&apos;eldorado, les vendeurs de pelles et de pioches sont les seuls à avoir fait fortune. Je pense tout naturellement à l&apos;acteur incontournable du web qui devrait poursuivre la sortie d&apos;innovations à marche forcée dans un avenir proche.
  • Google Cloud solution pour business 2.0

    1. 1. G o o g l e , Cloud Solution pour Business 2.0 ? Collaborative Solutions Collaborative Solutions
    2. 2. Vos relations commerciales 2.0 en 2010 Make a difference Run your Business 2.0 Collaborative Solutions Collaborative Solutions
    3. 3. Entreprise 2.0 Collaborative Solutions Collaborative Solutions <ul><ul><li>«  L’Entreprise 2.0 désigne l’usage de plateformes collaboratives et sociales au sein d’une entreprise ou de plusieurs entreprises et ses partenaires et clients  » Fred Cavazza </li></ul></ul>
    4. 4. Business In a Cloud Travail Collaboratif PME/PMI Entreprise 2.0 eMails Internet Usages e-Commerce e-marketing RH e-mploi Blogs Business 2.0 3.0 Affaires Logistique Echanges Economie Numérique Collaborative Solutions Collaborative Solutions Cloud SaaS RSP
    5. 5. 2.0, la 3eme guerre mondiale ! <ul><li>Entreprise 2.0 </li></ul>Collaborative Solutions Collaborative Solutions Economie numérique RSP Business Collaboratif Longue traine
    6. 6. Quid de notre adaptation à l ’évolution numérique ! Collaborative Solutions Collaborative Solutions
    7. 7. Search Collaborative Solutions Collaborative Solutions Le moteur de recherche est-il la clef de la solution ?
    8. 8. Google vs Microsoft Collaborative Solutions Collaborative Solutions Google devient-il le nouveau Microsoft ?
    9. 9. Google vs IBM Collaborative Solutions Collaborative Solutions Google reprend-il les business modèles d’IBM et d’Apple ?
    10. 10. Time sharing vs SaaS Collaborative Solutions Collaborative Solutions Cloud ASP SaaS IBM 3090 IBM - Time Sharing
    11. 11. Time sharing vs Cloud Collaborative Solutions Collaborative Solutions Vos données propriétaires versus In the Cloud ?
    12. 12. Libre vs propriétaire Collaborative Solutions Collaborative Solutions Google Apps, une solution propriétaire ou libre ?
    13. 13. Google, un acteur crédible pour son SI Google devient-il sexy pour les Entreprises en 2010 ?
    14. 14. Evolutions ou Révolution en 2010 ? 2007 2010 1924 1976 1984 Profs
    15. 15. Infrastructure 1.0 de travail collaboratif Serve u rs Client Serveurs de stockage (cluster) DNS Serveurs d’annuaire
    16. 16. Infrastructure 2.0 « In the Cloud » Modèle SaaS Clients Appli. Métiers Gestion RH Moteur de recherche
    17. 17. Avantages du Cloud pour les entreprises <ul><li>Dématérialisation </li></ul><ul><li>Réduction des couts </li></ul><ul><ul><li>Baisse du TCO </li></ul></ul><ul><ul><li>Réductions de personnel (interne et sous traitants) </li></ul></ul><ul><ul><li>Adaptation à la taille et aux organisations </li></ul></ul><ul><ul><li>… </li></ul></ul><ul><li>Maintenance du SI </li></ul><ul><ul><li>Mises à jour logiciels automatique </li></ul></ul><ul><ul><li>Gestion simplifiée des salariés en Home office </li></ul></ul><ul><ul><li>Archivage des données automatique </li></ul></ul><ul><li>Déploiement </li></ul><ul><ul><li>Réactivité et flexibilité </li></ul></ul><ul><ul><li>Action à distance </li></ul></ul><ul><ul><li>Methodologie simplifiée </li></ul></ul>
    18. 18. Google, des facteurs d’économie pour l’Entreprise 2.0 <ul><li>Combien vous coute votre messagerie ? </li></ul><ul><li>Combien vous coute vos licences MS Office ? </li></ul><ul><ul><li>+ un antivirus ? </li></ul></ul><ul><ul><li>+ mises à jours </li></ul></ul>
    19. 19. <ul><li>Sync with Microsoft Outlook </li></ul><ul><ul><li>Synchro uni ou bilatérale avec son Outlook </li></ul></ul><ul><ul><li>Permet d’accéder et de mettre à jour son agenda depuis le web </li></ul></ul><ul><ul><li>Solution de backup </li></ul></ul><ul><ul><li>Permet la fonction rappel par SMS </li></ul></ul><ul><li>Google Apps Sync for MS Outlook </li></ul><ul><ul><li>Remplacez votre serveur Microsoft Exchange ou SBS </li></ul></ul><ul><ul><li>Solution collaborative </li></ul></ul><ul><ul><li>Multi utilisateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas de serveur physique </li></ul></ul><ul><ul><li>Administration web simplifiée </li></ul></ul><ul><ul><li>Sauvegarde et archive </li></ul></ul>Pour une transition en douceur
    20. 20. Google Apps Marketplace Gestion de contenu CRM ERP Portail eBusiness Décisionnel Collaboration
    21. 21. Google Apps organise vos données <ul><li>Des fichiers collaboratifs un peu partout ? </li></ul><ul><li>Consultables en mode off line </li></ul><ul><li>Disponibles pour tous et multilingues </li></ul><ul><li>Des circuits d’approbations formels et informels </li></ul><ul><li>Des formulaires on line </li></ul>
    22. 22. <ul><li>Le navigateur, client universel du Cloud </li></ul><ul><li>Intégration 2.0 </li></ul>Développements spécifiques Google  Sync  for your : BlackBerry iPhone WinMo
    23. 23. Les risques in the Cloud <ul><li>La sécurité d’accès logique </li></ul><ul><li>Les Spam </li></ul><ul><li>Perte de temps des collaborateurs </li></ul><ul><li>Cybercriminalité </li></ul><ul><li>Google mérite-t-il notre confiance ? </li></ul><ul><li>Le Cloud est-il de confiance ? </li></ul><ul><li>Comment change t on de fournisseur Cloud ? </li></ul>
    24. 24. Développement des « SSII » Google
    25. 25. Compétitive In a Cloud pour les PME/PMI 2.0 <ul><li>Challenges de l’économie numérique </li></ul><ul><ul><li>Gagner de nouveaux clients </li></ul></ul><ul><ul><li>Adaptabilité au e-commerce </li></ul></ul><ul><li>Profil de vos commerciaux 2.0 </li></ul><ul><ul><li>Un modèle Social CRM </li></ul></ul><ul><ul><li>Des outils temps réels </li></ul></ul><ul><ul><li>Réseaux Commerciaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Une adaptations des usages </li></ul></ul><ul><ul><li>Businessman 2.0 </li></ul></ul><ul><ul><li>Community manager </li></ul></ul><ul><ul><li>Longue traine </li></ul></ul>Compétitive in the cloud Sales 2.0 Business Social Networker vs Community Manager
    26. 26. Business Modèle 2.0 Clients & prospects constituent votre social CRM Collaborateurs et partenaires de l’Entreprise 2.0 Commercial 2.0 GSM B2C B2B C2C
    27. 27. Social CRM <ul><li>Le succès du CRM !? </li></ul><ul><ul><li>De la TPE aux Grandes Entreprises </li></ul></ul><ul><ul><li>Sur un modèle de PRM </li></ul></ul><ul><ul><li>Des outils communicants adaptés </li></ul></ul><ul><ul><li>Des couts abordables </li></ul></ul><ul><ul><li>Mise en œuvre simplifiée </li></ul></ul><ul><ul><li>Utilisation ludique </li></ul></ul>CRM Analytique Social CRM E-CRM Support client Relationship in the Cloud
    28. 28. Choisir des médias et réseaux sociaux Média Universités Rencontres B2B B2C Business Loisirs Cadran Magic 2.0 Mai 2010 par E.Herschkorn
    29. 29. Des acteurs du Cloud
    30. 30. Entreprise 1.0 vs PME In a Cloud ? <ul><li>Rester au bord de la falaise ou se jeter à l’eau ? </li></ul>Collaborative Solutions Collaborative Solutions
    31. 31. Et après … … c’est maintenant ? Collaborative Solutions Collaborative Solutions … bienvenue dans un Monde 2.0 ! 3.0

    ×