Faire une mind map est-il toujours la solution la plus adaptée ?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Faire une mind map est-il toujours la solution la plus adaptée ?

on

  • 2,862 views

version vidéo sur http://www.donnezdusens.fr/

version vidéo sur http://www.donnezdusens.fr/

Statistics

Views

Total Views
2,862
Views on SlideShare
1,448
Embed Views
1,414

Actions

Likes
0
Downloads
15
Comments
0

7 Embeds 1,414

http://www.scoop.it 845
http://donnezdusens.fr 394
http://etudier-plus-efficacement.com 134
http://donnesdusens.fr 32
http://test.donnesdusens.fr 4
http://infos.louis-levy.net 3
http://www.twylah.com 2
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Faire une mind map est-il toujours la solution la plus adaptée ? Faire une mind map est-il toujours la solution la plus adaptée ? Presentation Transcript

  • La forme « mind map » est-elle toujours la plus adaptée ? PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, MÉDECINE, ERGONOMIE…
  • Plan1. Une forme trop restrictive ? L’exemple de la recherche clinique2. Pourquoi et comment s’affranchir de la forme « mind map » ?
  • Une forme trop restrictive ? L’EXEMPLE DE LA RECHERCHE CLINIQUE
  • Au pied du lit du malade…C’est au plus près du patient, voire au cœur même de la relation que le praticien entretient avec lui, que les causes du problème vont progressivement se dévoiler.
  • Un cycle de questionnements Signes/ manifestations cliniques Validation ou Recherches invalidation théoriques Investigation Hypothèses
  • La forme « mind map » est-elleadaptée à la démarche clinique ? COURS, FICHES DE REVISION
  • Peut-on s’affranchir de la forme initiale ?
  • Revenons aux objectifs initiaux (1) Favoriser l’activité de mémorisation :  Par la prise en compte des 3 grands principes de la mémoire : les images, les associations et la localisation  Par l’utilisation des procédés mnémotechniques
  • Revenons aux objectifs initiaux (2) Favoriser l’activité de compréhension :  En favorisant la mise en lien des informations  En détaillant les usages possibles de chaque notion/concept/formule/etc.
  • Revenons aux objectifs initiaux (3) Favoriser l’activité de réflexion:  En favorisant la structuration et le classement des informations
  • D’autres représentations schématiques des informations seraient-elles plus pertinentes ? Localisation, images, associations
  • Les cycles 15 2 4 3
  • Les informations chronologiques 1 2 3
  • Les listes 1 11 12111 112 121
  • Les tableaux
  • Les procédés mnémotechniques Mémoriser des « listes »
  • Soyez créatifs !Images, localisation, association
  • www.etudier-plus-efficacement.comA bientôt,Hélène WEBER