[heaven] Fan attacks sur Facebook
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

[heaven] Fan attacks sur Facebook

on

  • 14,902 views

Plongée dans la réalité des commentaires négatifs des internautes sur les pages de marque sur Facebook. ...

Plongée dans la réalité des commentaires négatifs des internautes sur les pages de marque sur Facebook.
Présentation effectuée à l'UDA dans le cadre des rendez-vous du Petit Web le 17 octobre 2013.
Auteurs ; Elodie Strazko, Emmanuel Berne, Kenji Tsuchiya, Arthur Kannas, Sophie Noel, Julien Vincent
Article référent : http://www.petitweb.fr/actualites/fans-attack-5-verites-sur-le-facebook-bashing/

Statistics

Views

Total Views
14,902
Views on SlideShare
7,168
Embed Views
7,734

Actions

Likes
40
Downloads
110
Comments
0

33 Embeds 7,734

http://www.petitweb.fr 2713
http://blog.kontestapp.com 1312
http://www.scoop.it 1197
http://emmanuelvivier.com 762
http://www.blogdumoderateur.com 466
https://twitter.com 256
http://www.levidepoches.fr 234
http://www.conseil-ebusiness.com 187
http://heaven.fr 160
http://www.geekandsocial.com 114
http://levidepoches.blogs.com 50
http://www.entreprise-marketing.fr 47
http://digitalsocialclub.tumblr.com 32
http://rebel.socialreflex.fr 31
https://havasmedia.whaller.com 31
https://www.rebelmouse.com 29
http://cloud.feedly.com 28
http://www.levidepoches.blogs.com 21
https://whaller.com 18
https://www.facebook.com 9
http://vsa-social-media.com 8
http://www.linkedin.com 5
http://4197082757386661135_8dae779c778fa53bd38498de7d36a6446b90933e.blogspot.com 5
http://plus.url.google.com 5
http://christopheducamp.com 4
http://pigeindexermau 3
http://safe.txmblr.com 1
http://www.rebel.socialreflex.fr 1
https://hootsuite.scoop.it 1
http://nxtck.com 1
http://www.galerieslafayette.com 1
http://www.instacurate.com 1
http://www.google.fr 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    [heaven] Fan attacks sur Facebook [heaven] Fan attacks sur Facebook Presentation Transcript

    • Plongée dans la réalité des commentaires négatifs des internautes sur les pages de marque.
    • heaven
    • 15 Millions
    • Ferrero Club Med Samsung France Samsung Mobile France Peugeot PUIG Lancôme Pirelli Caisse d’Epargne Microsoft Lancements Xbox et PlayStation BPI
    • Facebook Watch
    • Mon fan m’a tuer.
    • Les marques sont-elles devenues maso?
    • Quelques elements de contexte..
    • Un canal de communication générant des investissements en forte croissance et bénéficiant surtout à un acteur dominant. Le chiffre d’affaire de Facebook France en 2011, aurait été de 150M€ (source Journal du net 01/2012) En 2012, Les investissements sur les réseaux sociaux ont été en croissance de +35%(source SRI, Capgemini 01/2013)
    • Une population concernée très importante même si le nombre d’internautes actifs reste une minorité. 9,6 millions d’internautes français sont en relation avec au moins une page de marque sur un réseau social (Médiamétrie 06/2013) Le pourcentage de fans de marque qui interagissent directement avec les marques serait de seulement 1,3% (Ehrenberg-Bass Institute 01/2012)
    • Des cas très médiatisés ayant mis sur le devant de la scène le problème de la visibilité des attaques de fans. Mars 2010 Facebook fan page de Nestle Campagne Greenpeace Septembre 2013 Sur Twitter à propos de la pub De Guerlain
    • 1. Canal de communication directe 2. Des échanges en temps réel 3. Des conversation en public Un contexte potentiellement explosif ?
    • Ca fait peur !
    • Les questions posees ? - Quelle est la réalité du bashing de marque par les fans Facebook ? - Quels types de marque sont les plus touchés ? - Quelle est la nature des messages publiés ? - Comment les marques réagissent ?
    • On vous rassure - Aucune marque n’est pointée du doigt (même si nous avons les données) Nous sommes encore moins des donneurs de leçon. Les objectifs de cette étude sont de cerner, décrire et évaluer la réalité d’un phénomène que beaucoup d’entre nous connaissent, sans pour autant pouvoir en parler.
    • Alors De quoi parlons nous ?
    • Bof Trop cher C'est bien joli cette pub mais ça ne fonctionne pas correctement. cela fait vraiment kéké c'est la loose !!!! si pas d'action je quitte tout vous soulez avec votre vieille pub qui défile toujours dans mes actualités !!!! Vu les "comms " négatifs Ns ns attendions à mieux sur ce coup
    • tous les meme et la nous pouvons le dire et Haut !!! ce sont que des voleurs et pas de pommes C'est du pur fout**ge de gu***le wake up bande de laches nul achiez !!!! rien a foutre! n'importe quoi!! c'est de la merde Super pub en effet si on aime voir des cadavres d animaux!!!!! BRAVO!!!!!!!!! mes couilles je termine mon abo et je m arrache bande de ptite putin
    • Est-ce que les annonceurs et les agences se sont posés cette question avant d’investir dans le recrutement et l’animation de fans ?
    • Les commentaires negatifs.. …l’ensemble des contenus publiés par les fans sur les pages de marques Facebook qui expriment une critique, un refus, un rejet, ou tout autre forme d’opposition à l’égard des contenus diffusés par la marque. De manière générale, nous avons considéré comme étant négatifs l’ensemble des publications d’internautes apportant dissonance et dévalorisation à l’expression du discours de marque.
    • La methodologie
    • 1 Définition d’un corpus représentatif  Top 50 /100 annonceurs en France en terme d’investissements publicitaires plurimédia tous secteurs confondus. (Données issues du classement Kantar Média 2012 publié sur Stratégies)  Identification des marques ayant une présence officielle « locale » sur Facebook  43 Pages de marques retenues
    • 2 Extraction des commentaires  Extraction automatisée des commentaires de l’ensemble des pages via l’outil d’heaven « Facebook Insights1.2 »  Période : du 01/02 au 14/02/2013  Caping sur les 500 premiers commentaires /page
    • 3 Qualification des messages négatifs  Revue manuelle de l’ensemble des commentaires.  Identification de l’ensemble des commentaires relevant objectivement d’une nature négative pour la marque.  Double check humain // refus d’utiliser une solution de « sentiment analysis » automatisée.
    • Caractéristiques du corpus 9 667 Commentaires analysés au total suite à des posts publiés sur une période de 14j. Des résultats agrégés en 8 secteurs d’activités (automobile, distribution, télécom…) 13,9 M Portée - Total des fans non dédupliqués des pages étudiées au 15/02. 13 – 44 ans Etendue des segments démographiques les plus représentés sur les pages étudiées.
    • Avertissement Il faut noter que lors de l’extraction des datas pour cette étude, les commentaires les plus virulents et négatifs pour la marque avaient sans doute pour la plupart déjà été modérés! Nous ne nous sommes pas non plus intéressés aux messages publiés par les fans, uniquement aux commentaires en réaction aux posts de marque. Depuis la période d’extraction des données (Mars 2013), d’autres posts et commentaires ont pu être supprimés par les pages, ce qui peut expliquer pourquoi certains commentaires cités dans cette étude pourraient ne plus apparaître aujourd’hui sur la timeline des pages analysées.
    • Les resultats
    • 1. Quelle est l’ampleur du bashing de marque ? 2. Quels types de marques sont les plus touchées ?
    • Proportion de marques touchees 91% Des marques étudiées ont dû faire face à au moins 1 commentaire négatif publié par un fan (39/43)  Aucune marque épargnée par la présence de ces contenus négatifs directement accessibles sur leur propre page.  100% des pages avec plus 150 commentaires publiés ont subi la présence de contenus négatifs Pour rappel, la période étudiée n’est que de 14 jours!
    • Proportion des commentaires negatifs 17% Des commentaires relevés ont été qualifiés comme négatifs Corpus total – 1613 commentaires  Quasiment 1 commentaire sur 6 laissé par un internaute va à l’encontre du sens de la communication de la marque. Pour rappel, ce corpus ne comprend pas les commentaires immédiatement supprimés par les marques. La proportion réelle est donc encore supérieure à ce chiffre.
    • Proportion des commentaires negatifs  Forte dispersion des points, les pourcentages de commentaires négatifs apparaissent faiblement liés à la taille des pages. Nous avons identifié comme maximum un taux de 50% de commentaires négatif pour une page <10kfans mais aussi de 47% pour une page de 420kfans. En volume, le CM de la page la plus attaquée a du faire face à 14 commentaires négatifs de fans / jour sur la période étudiée (we compris !).
    • Correlation engagement et commentaires negatifs  Corrélation quasi inexistante (coeff = 0,06). Le taux d’engagement, tout comme la proportion de contenus négatifs étant surtout liés au secteur d’activité.
    • Les secteurs les plus exposes  Les acteurs des services et de la technologie apparaissent comme étant les plus exposés.  En raison principalement de la fréquence d’usage de ces services et donc la multiplication des occasions de problèmes. * Nombre total de commentaire/industrie < 500, résultats indicatifs
    • 3. Quelle est la nature des messages publiés ?
    • Caracteristiques d un commentaire negatif  Expression généralement très synthétique de l’opposition au discours de marque.  Le commentaire moyen fait 154 caractères en moyenne, soit très légèrement supérieur à un tweet.  85% des commentaires font moins de 200 caractères.
    • Posture d enonciation  Les commentaires négatifs sont très largement l’expression d’un discours argumentatif, ancré dans le réel et personnalisé (JE=45,7% des pronoms)  La notion de communauté solidaire reste relativement limitée (NOUS – 4,4%) Analyse sous Tropes
    • Typologie des attaques Objet du commentaire négatif argumenté Attaque marque ou produit ou service client (90,4%) Attaque communication (9,6%) Attaque globale (2,2%)  La très grande majorité (74%) des commentaires négatifs relèvent d’une critique associée à une caractéristique de la marque (produit VS communication).  Ces « attaques » ne sont pas gratuites et témoignent d’un niveau d’insatisfaction réel et à priori légitime à l’égard de la marque.
    • Contenu des attaques Les attaques produit/service s’appuient sur toutes leurs caractéristiques imaginables, au premier chef desquels on trouve :  Prix c'est hors de prix, c'est honteux.  Qualité(s)  Esthétique J'ai gôuté et c'est dégeu ! malgré tout on paye le forfait!!!! merci de faire partie des industriel qui nous empoisonne Comment dit on "moche" en allemand, stp ?  Commercial, SAV… C'est trop trop laid !!! l’accueil des vendeurs passe l’envie de l’acheter je viens de raccrocher avec le service client... Tout est potentiellement motif de critique quelque soit le degré de ressentiment ou de l’importance objective de la critique. Les pages de marques ont ainsi totalement facilité l’expression et l’affichage d’un retour client négatif qui ne lui demande qu’un très faible effort de formalisation. Et ces commentaires peuvent constituer de vrais signaux d’alerte quant à une situation critique pour la marque.
    • Ortographe Conséquence et corollaire de cette facilité de prise de parole, une orthographe très régulièrement défaillante en raison de l’usage d’un langage SMS mais aussi vraisemblablement par indifférence. 26% Des commentaires comprennent des fautes d’orthographe ou de graves erreurs de syntaxe. la qualiter c pas car elle est plus petite que c de la meilleur qualiter Pas térible :/ a chake foi yen a pu c dommage 3 fois pleure pour technicien des pièce qui vienne de france Une orthographe négligée témoigne de : - La proximité ressentie avec la marque, entité qui ne mérite pas forcément que l’on soigne la forme de ses échanges avec elle - L’absence de perspective de gains ou d’opportunité à correctement s’exprimer (ex: compensation problème…)
    • Ortographe Une critique qui peut d’ailleurs aller dans les 2 sens : )
    • Familiarite, Agressivite, vulgarite Si les commentaires les plus agressifs sont assez rares (<3% comprennent des insultes ou une forme de vulgarité), la majorité d’entre eux ont probablement été modérés avant l’extraction réalisée pour l’étude. On s'en branle de la St. Val ! ca fwit chier ça fout les boules. C koi cette merde? Une agressivité qui relève typiquement : - D’un sentiment de désinhibition qui parfois se développe dans les échanges web. - De l’intensité d’un énervement provoqué par une situation conflictuelle avec la marque L’identification de cette agressivité, en dehors de période de crise, doit être considérée comme un indicateur des faiblesses de l’animation / modération ou des erreurs de ciblage média.
    • Attaques au community manager Le community manager est directement évoqué dans 3% des cas, c’est peu et… beaucoup à la fois. Comment les community manager ont pu laisser faire sa mdr C'est pas moi de repondre normalement mais au Staff de cette page... le modérateur est un robot? lol elle la enlever mon com mdrrrr va t'il y'avoir un ti' commentaire réponse ???? merci de pas se defiler [nom du CM] c une question simple!!!!!!!!!!!! La principale motivation à ces interpellations est la demande de réponses à des questions posées et la principale critique à son égard est l’absence de solution apportée. Le community manager apparait comme un acteur dont la fonction est très bien cernée par les internautes mais dont les limites d’action ne sont pas acceptées. Par nature ce rôle se révèle particulièrement exposé aux attaques et qui est d’autant plus vulnérable que son domaine de compétence est cantonné à de la diffusion de contenu promotionnel.
    • Statut et fidelite Les fans sont généralement des clients (ou des prospects n’ayant pas forcément les moyens de changer ce statut), les fans détracteurs sont donc avant tout des clients mécontents. les anciens tu paie, les nouveaux t'es accueilli avec le tapis rouge. sachantque je suis client depuis 7 ans,c'est la honte jamais un geste commercial !!! FIDELISER vos anciens Clients eux ils sont encore chez vous... Je fais partie des imbéciles " anciens et toujours fidèles clients ah ben moi qui comptais passer chez eux.... vous m'avez refroidie - Augmentation des attentes des fans en fonction de la durée de fidélité à la marque. - Processus de légitimation de leur critique par le biais d’une mise en avant de leur connaissance de la marque  valorisation de leur personne et de l’importance de leur cas.
    • On casse Le dernier stade du mécontentement étant l’affichage à la communauté d’un désengagement ou d’une rupture définitive avec la marque. bye bye […] je n'achete plus vos produits!!! C'est pour cela que j'ai résilié:) je me bars!!! c'est terminé, je vais voir a la concurrence Cela me déchire le cœur, mais il faut que je vide mon sac Et bien a la vue des témoignages je comprend pourquoi je n'arrive pas a etre livré.Fini […] pour moi! Un mécanisme d’exposition publique d’une rupture, assez primaire, dont l’objectif visé par les fans est d’expulser le mécontentement en générant de la « honte » à la marque en substitution de l’absence d’obtention d’une contribution monétaire ou simplement d’une solution à un problème. Et si cela peut impacter d’autres fans…
    • Autres Caracteristiques 11% Des commentaires relevés n’ont aucun rapport avec la thématique du post de marque initial. Les fans profitent de la prise de parole de la marque pour exposer leurs problèmes personnels ou leurs convictions sur un sujet plus global ne concernant pas forcément que la marque 7% 6% Des commentaires relevés citent des marques de concurrents. Des commentaires relevés contiennent une requête ou une question. Ce type de contenu est tout particulièrement présent sur les pages de constructeurs automobiles.
    • 3. Qui sont les assaillants ?
    • Proportions de fans attaquants 1fan/10k fans sont actifs dans la publication de commentaires négatifs 1 245 ID différentes  Une infime proportion de fans actifs négatifs Sur une fanbase totale d’environ 14 millions de fans sur l’échantillon, 1 245 ID Facebook ont publié des commentaires négatifs
    • Volubilite des fans negatifs Effectifs / nombre de commentaires négatifs publiés  Effet longue traine typique des contenus générés par les internautes.  14% des fans les plus actifs génèrent 34% des commentaires 86%  L’ID la plus active a écrit 25 commentaires, tous sur la même page.  0,03% (4/1245)des fans négatifs développent des attaques sur différentes pages de marques, toujours dans la même industrie.
    • Typologie des assaillants Flooders Kikoolol Déçus Experts critiques Argumentation  4 postures de commentateurs Facebook différents Discours détaché Discours engagé/personnel Exclamation Ces stéréotypes révèlent des comportements dans le cadre de situations particulières. Une ID pourra donc osciller entre les différentes postures selon les opportunités.
    • Typologie des assaillants FLOODERS KIKOOLOL Provocations, sarcasmes gratuits. Ils ont comme objectif de prendre en otage la page en l’inondant de messages afin de donner de la visibilité à leur problème. Messages très courts, réduits à quelques mots dépréciatifs, langage SMS. Motivés par l’amusement que procure la publication de leur message. Un super problème… LOL on s’en fout Pas de téléphone, nada… :poop: Ils mènent l’enquête depuis 2 semaines… Un truc de fou, n’allez pas chez… C bidon
    • Typologie des assaillants DÉÇUS EXPERTS Se présentent en tant que clients, ils témoignent de leur expérience négative pour attirer l’attention sur leur cas personnel ou une situation liée à un produit. Ils connaissent bien la marque et le produit, et font part de leur point de vue de manière longue et argumentée et vont parfois conseiller les autres fans (technique, lois, réglementations, procédures…) Là je suis carrément déçue !!! Bravo pour tous les vices cachés Ras le bol… a pascal : si vous lisez bien les conditions de ventes en vigueur lors de votre abonement , l'article 12-2-2 stipule les obligations de vous client etde…
    • 4. Comment réagissent les marques ?
    • strategies employees pour gerer les commentaires negatifs 14% Rapport du nombre de commentaires laissés par les CM sur le nombre total de commentaires négatifs  La réaction la plus commune et visible de la part des community managers est d’ignorer ces commentaires négatifs. En raison principalement du fait que : - les commentaires n’appellent pas de réponses - de leur incapacité à apporter une réponse concrète au problème rencontré par l’internaute Nous n’avons pas pu évaluer l’une des actions possibles et peut-être la plus commune: le « hide », la suppression des commentaires!
    • strategies employees pour gerer les commentaires negatifs Prise de coordonnées et gestion en privé Créer une relation de proximité Bannir le fan de la page Recadrer le fan Refus / Rejet Ceci n’est pas une représentation exhaustive des différentes stratégies actives employées par les CM. Affichage Suppression, délocalisation des commentaires Connivence Il s’agit d’une qualification des différents types de réponses de la part des CM que nous avons pu observer lors de cette étude.
    • Quand le CM propose de gerer la situation en prive Dans le but de préserver la page au maximum et éviter l’abondance de commentaires négatifs et l’effet boule de neige, les CM sont souvent amenés à rediriger le fan mécontent vers un autre espace de discussion moins visible aux yeux du grand public. « @Tonna Charlene Aliciaetloeliaconcours, Bonjour, Toutes nos excuses, je vous propose de me renseigner et de voir comment réparer ce manquement. Pour ce faire, pourriez-vous me communiquer vos coordonnées en rappelant t le moment où vous avez gagné à ce jeu Cordialement, » « Allessa, pouvez-vous m'envoyer un message privé avec les informations que vous recherchez. Je pourrai ensuite vous aider à obtenir les réponses. Merci d'avance »
    • Quand le CM cree une relation de proximite On assiste parfois à des échanges fournis entre le CM et les fans. Cette relation de proximité se crée lorsque le CM n’agit pas sous anonymat mais signe tous ses commentaires. Grâce à cette proximité, le CM réussit parfois à apaiser les tensions en faisant preuve d’humour. «Hello Jonathan ! Je suis en - pleine- forme ! Merci. Oui, la traduction avance. J'ai mis un mec sur le coup..[…] Ca ira ? Voilà! Bonne journée! :D […], Community Manager (L'humour, ça conserve mieux que le froid. On en parle à Find... Ok, j'arrête ! :) ), » « Merci pour ce gentil commentaire. :) Oui, on a tendance a beaucoup ronchonner quand ça ne fonctionne pas comme ça devrait fonctionner (moi la première ! ;) ) mais on est beaucoup moins loquace quand on croise la route d'un technicien compétent et disponible (comme il en existe beaucoup). C'est un tort que nous avons, nous les français. » Créer une relation qui développe un attachement à la personne du CM, favorise l’émergence de suppléants / ambassadeurs de la marque.
    • Quand le CM doit recadrer le fan Transparence avec le fan : recadrer les fans qui s’attaquent au CM sans critique fondée ou qui se croient tout permis. «Vous comprendrez aisément, Yohan, que le commentaire dans lequel vous m’interpelliez comme si j‘étais un gentil petit toutou a été modéré (?) :) Par ailleurs, quand je vois la volumétrie de commentaires auxquels je réponds chaque jour, et la réactivité qui s'y accompagne, je me sens presque vexée que vous ne m'ayez pas remarqué plus tôt ! Mais soit. ;) Bonne soirée à vous ! »
    • Quand le CM doit Bannir le fan Avertir le flooder: soit il cesse et suit les conseils apportés par le CM, soit il est banni de la page « Très honnêtement, Roman, je suis une gentille Community Manager. Mais ma patience a des limites. 23 commentaires de votre part, en 30 minutes. On a coutume d'appeler ça de la "passion", j'appelle ça du "spam". Pour ma part, je fais mon travail : je vous ai apporté une réponse (détaillée, et argumentée, rehaussée d'une piste de recherche). Qu'elle ne vous convienne pas, c'est une chose. Par contre, que vous vous permettiez de déprécier ainsi mon travail, je suis déjà beaucoup moins fan. Alors de deux choses l'une : soit vous vous en tenez à suivre mes conseils (qui sont justes, honnêtes, et transparents) et vous cessez donc votre spam, soit vous n'en faites rien et je me verrai contrainte de vous bannir de cette page.
    • Conclusions
    • 1 Un phénomène banal, ordinaire… 2 Qui représente un part très significative de l’activité sur les pages de marque (et du temps du CM !) 3 Des marques inégalement exposées selon leur secteur d’activité 4 5 Des commentaires plutôt pauvres mais, dont la volumétrie est amplifiée par la facilité d’expression sur le media, mais surtout qui sont « justifiés/argumentés » dans la plupart des cas. Des messages en provenance d’une infime minorité de fans, dont la diffusion est restreinte au reach des publications de la page, mais qui touchent une population de valeur pour la marque : des clients ou supporteurs de la marque!
    • 6 7 8 Exposition publique d’une situation personnalisée, jouant souvent sur l’affect, de type « scène de ménage » et dont l’issue peut-être la rupture. Des postures de fans pouvant également venir contrebalancer ou réobjectiver (point de vue d’expert par rapport à la qualité des produits, citation de la concurrence…) le discours promotionnel de marque. Cela l’oriente vers plus d’honnêteté et de transparence. Des stratégies de modération ou gestion des détracteurs / mécontents protéiformes, mais majoritairement défensives et ayant comme objectif de donner le moins de visibilité à ces contenus négatifs.
    • Cinq questions Pour aller plus loin
    • 1 2 3 A quel moment considérer qu’un volume de commentaires négatifs ne constitue plus une situation ordinaire mais une véritable crise pour la marque ? Quel balisage des actions de modération du community manager ? Quels moyens mettre à sa disposition ? En allant sur Facebook et en diffusant des messages relationnels (par ex « bon we ! » ) à sa communauté, la marque participe elle-même à instaurer une relation de proximité, qui conduit à des interpellations familières de la part d’internautes mécontents. Comment préserver la bonne distance ? 4 Les détracteurs sont des clients, ayant en majorité des raisons valables de formaliser leur critique. Comment mieux évaluer la valeur de chaque internaute pour définir le niveau de réponse adéquat ? 5 Toutes ces attaques, aussi désagréables et dépréciatives soient-elles constituent des signaux qui ne peuvent être ignorés. Comment transformer ces critiques en valeur pour l’entreprise ?
    • Nous espérons que cette plongée dans l’inavouable ordinaire de l’animation des pages Facebook, aura permis de : - Révéler l’ampleur et la nature de cette réalité - Mieux comprendre vos fans - Ouvrir des perspectives d’évolution de la gestion et l’animation de vos pages Facebook - Créer de la valeur avec ces contenus…
    • R.O.I
    • À Elodie Strazko, Kenji Tsuchiya, Arthur Kannas, Sophie Noel, Julien Vincent