Lexique economique

8,823 views
8,371 views

Published on

4 Comments
12 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total views
8,823
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3,724
Actions
Shares
0
Downloads
206
Comments
4
Likes
12
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Lexique economique

  1. 1. L’Economie en Terminales Sciences médico-sociales Lexique Téléchargés à partir du site http://www.ecobacsms.com Avril / Mai 2004 BECK Claude – professeur d’économie-gestionLexique Page 1 EcoBacSMS.com
  2. 2. Lexique de 150 mots-clés Retour Circuit économique Entreprise individuelle Marché financier ProfitA Coefficient budgétaire Entreprise publique Marché monétaire Progrès techniqueAction Compétitivité Entreprise sociétaire Marché noir Protection socialeActivité économique Comptabilité nationale Epargne Masse salarialeAdministration Concurrence Etat Ménage RAgent économique Conjoncture Etat providence Mondialisation RécessionAide sociale Consommateur Euro Monnaie RedistributionAmortissement Consommation Expansion Monopole Reprise économiqueAssistance Consom. collective Exportations Moyens de production RMIAssurance sociale Consom. finale Extérieur Reste du mondeAutoconsommation Consom. individuelle O RevenuAutofinancement Consom. intermédiaire F Obligation Revenu disponible Cotisation sociale Facteurs de production Offre Revenu du capitalB Crédit Financement Oligopole Revenu du travailBesoin Crise Firme multinationale Revenus primairesBien Croissance Flux P Revenus sociauxBien de consom. finale CSG PatrimoineBien d’équipement I PIB SBien de production D Importations Politique agric.com. SalaireBudget Déficit budgétaire Impôt Politique budgétaire S.M.I.C.Budget familial Déflation Impôt direct Polit. conjoncturelle Secteur d’activitéBudget de l’Etat Demande Impôt indirect Politique de l’emploi Secteur publicBudget social Dépression Impôt sur le revenu Polit. écon.et sociale Sécurité sociale Déséquilibre Impôt sur les sociétés Politique monétaire ServiceC Désinflation Indice des prix Politique des revenus Services collectifsCapital Développement Inflation Politique structurelleCapital financier Dividende Institution financière Population active TCapital humain Intérêt Pouvoir d’achat Taux de chômageCapital social E Investissement Prélèvements obligat. Transferts sociauxCapitalisme Economie Investis. productif Prestations sociales TravailCapitalisation Economie de marché Investis. improductif PrixCapitalisation bours. Economie souterraine Prix du marché UCatégories socioprof. Effort social de la nat. M Production Union Écon.et Mon.Charges sociales Emploi Marché Production marchande Union européenneChômage Marché des changes Engel (lois d) Marché du travail Production non march. V Entreprise Productivité Valeur ajoutée Définitions Lexique Page 2 EcoBacSMS.com
  3. 3. AActionTitre de propriété dune partie du capital social dune société anonyme. Laction donne droit à une partie des bénéfices appeléedividendes.(voir : Capital_social).Activité économiqueEnsemble des actes que doivent accomplir les hommes pour satisfaire leurs besoins à partir de la production et de léchangede biens et de services. Les trois fonctions principales économiques sont : la production, la consommation, la distribution desbiens et services.(voir : Besoin, Production, Consommation).AdministrationAgent économique assimilé souvent à lÉtat et dont la fonction économique principale est de rendre des services publics.Mais on distingue généralement deux types dadministration :- ladministration publique (les administrations centrales, les collectivités locales et la Sécurité sociale) dont les fonds publicspermettent de fournir des services non marchands à la collectivité, et, dautre part,- les administrations privées (associations, syndicats, partis politiques) dont le fonctionnement assuré essentiellement par lescotisations, fournissent des services non marchands à leurs membres.(voir : Services collectifs, Production non marchande).Agent économiqueIndividu ou groupes dindividus qui ont des activités économiques (ils consomment, produisent, échangent, épargnent,…).Parmi les agents économiques on distingue : les ménages, les entreprises, les administrations, les établissements bancaires etfinanciers et lextérieur. Chaque agent a une fonction économique principale (Pour les ménages, la fonction principale est deconsommer).(voir : Ménage, Entreprise, Administration, Institution financière, Extérieur ).Aide socialeEnsemble des mesures dassistance assurées par lÉtat et les collectivités locales qui visent les individus dont les ressourcessont insuffisantes.AmortissementPerte de valeur subie au cours dune période donnée par un bien de production durable du fait de lusure ou de lobsolescence.(voir : Bien de production).AssistanceSynonyme daide. Lassistance sociale est un service daide matérielle et morale menée dans le cadre de laction sociale.Assurance socialeAssurance qui prend en charge les principales garanties concernant la santé, lemploi et la vieillesse en contrepartie duversement de cotisations sociales.(voir : Cotisation sociale).Auto-consommationConsommation finale de biens ou de services par lagent économique qui les a produits.(voir : Consommation finale).AutofinancementFinancement des dépenses dinvestissements par prélèvement sur les ressources propres. Pour une entreprise : bénéfices,amortissements.(voir : Investissement). Lexique Page 3 EcoBacSMS.com
  4. 4. BBesoinÉtat de quelquun qui ressent un manque quil cherche à faire disparaître par la consommation dun bien ou dun service.(voir : Consommation).BienAu sens économique du terme, on désigne par bien un produit matériel qui est le résultat dun travail humain et qui permet lasatisfaction dun besoin.(voir : Besoin).Bien de consommation finaleProduit fini destiné à la satisfaction directe des besoins des ménages. Pour lobtenir, il faut lacheter en payant un prix.(voir : Consommation finale, Ménage).Bien déquipementBien déquipement professionnel : bien durable utilisé dans la production dautres biens et services (machines, matériels,outillages, équipements,…) bien déquipement des ménages : bien durable utilisé par les ménages pour leur consommationindividuelle (mobilier, électroménager, automobile, …).(voir : Investissement).Bien de productionBiens utilisés dans le processus de production (matières premières, énergie,…) et qui concourent à la réalisation des biens deconsommation.(voir : Investissement, Consommation intermédiaire).BudgetÉtat prévisionnel des dépenses et des recettes au cours d une période donnée généralement lannée, pour une unitééconomique. Lhorizon dun budget familial peut être dun mois, celui de lÉtat est, en principe, dun an.Budget familialÉtat prévisionnel des dépenses et ressources mensuelles, trimestrielles ou annuelles dun ménage.Budget de lÉtatIl regroupe lensemble des dépenses et des recettes publiques prévisionnelles de lÉtat sur une année. Les recettes publiquescomprennent essentiellement la TVA, les impôts sur le revenu et sur les sociétés. Les dépenses publiques portentessentiellement sur lÉducation Nationale, la Défense Nationale, la Justice, la Police.(voir : Impôt, Impôt direct, Impôt indirect).Budget socialLe budget social ou "Effort social de la nation" est le regroupement des ressources et emplois des principaux régimessociaux. Lorigine des ressources sociales est constituée essentiellement par les cotisations assises sur la masse salariale etversées par les employeurs et les salariés. Aux cotisations prédominantes, peuvent sajouter des subventions et aides venantde lÉtat. Les dépenses sociales sous forme de transferts sociaux seffectuent dans les domaines de la santé, de la vieillesse, duchômage, de la famille, du logement.(voir : Cotisation sociale, Transferts sociaux). Lexique Page 4 EcoBacSMS.com
  5. 5. CCapitalAu sens physique et technique : moyen de production produit par lhomme. On distingue le capital fixe comme lensembledes moyens de production durables (construction, équipement, matériel, machine,…) et le capital circulant à savoir lesmoyens de production qui sont transformés au cours dun cycle de production (matières premières, énergie,…). Dans un sensplus commun, le capital est associé au patrimoine dun ménage ou dune entreprise.(voir : Investissement, Consommation intermédiaire).Capital financierValeur monétaire des titres représentatifs de la propriété des capitaux techniques dune entreprise.Capital humainPour désigner le stock des capacités humaines économiquement productives. Ce stock saccroît par des investissements,dépenses déducation, de formation professionnelle, de santé. Mais il peut subir parallèlement une dépréciation au cours dutemps en raison de lusure physique et de la perte de savoir-faire.Capital socialValeur des apports en nature ou en numéraire mis à la disposition dune société par les propriétaires ou les associés. Dans lecas des sociétés anonymes, le capital social est divisé en actions.(voir : Action).CapitalismeSystème économique caractérisé par la propriété privée des moyens de production, par le rôle du marché (on parle souventdéconomie de marché), où sexerce une concurrence entre offreurs et demandeurs.(voir : Marché, Concurrence).CapitalisationSystème dassurance dans lequel les primes ou cotisations perçues par lassureur sont mises en réserve, les intérêts produitsétant périodiquement capitalisés, la somme ainsi obtenue (capital + intérêts) nétant disponible quà une date convenue parcontrat avec lassureur.Technique utilisée en assurance sur la vie dans laquelle le capital garanti à léchéance est directement lié aux versementseffectués par lassuré.Capitalisation boursièreValeur dun titre ou dun ensemble de titres (appelé portefeuille) telle quelle résulte de sa cotation à la bourse des valeurs.Valeur dune société cotée en bourse telle quelle résulte du cours de ses actions. (On multiplie le cours à une date donnée parle nombre dactions qui composent le capital social).(voir : Action, Capital social).Catégories socioprofessionnelles (CSP)Regroupements dindividus ayant le même statut socioprofessionnel selon des principes de classement élaborés par lINSEE:" La définition a pour objet de classer lensemble de la population en un nombre restreint de catégories présentant chacuneune certaine homogénéité sociale".Charges socialesEnsemble des versements effectués par les employeurs pour alimenter la Sécurité sociale et divers organismes.ChômageSituation dune personne active en arrêt involontaire et prolongé de travail, mais qui est effectivement à la recherche dunemploi et en mesure de travailler.(voir : Travail, Emploi, Taux de chômage).Circuit économiqueReprésentation schématique simplifiée du fonctionnement dune économie sous la forme de flux orientés (flux réels et flux Lexique Page 5 EcoBacSMS.com
  6. 6. monétaires) reliant les agents économiques.(voir : Agent économique).Coefficient budgétaireRapport entre les dépenses pour un poste (ex. : alimentation, logement) et lensemble des dépenses de consommation au coursdune période donnée. Les coefficients budgétaires servent de coefficient de pondération dans le calcul de lindice des prix.(voir : Indice des prix).CompétitivitéAptitude pour lentreprise , un secteur dactivité ou lensemble des entreprises dune économie à faire face à la concurrence.On peut atteindre la compétitivité par les prix, par la qualité, par le service après-vente, la flexibilité.(voir : Concurrence).Comptabilité nationaleLa Comptabilité nationale ou compte de la Nation, est un système comptable macroéconomique qui donne une représentationquantitative simplifiée des interdépendances des flux liés à lactivité des différents agents économiques.Elle permet daider lÉtat dans ses choix de sa politique économique et sociale.(voir : Flux, Circuit économique, Agent économique).ConcurrenceConfrontation sur un même marché entre les vendeurs ou entre les acheteurs dun même produit. Le plus couramment onparle de la concurrence entre les vendeurs.Le modèle de concurrence pure et parfaite est un modèle théorique de référence vers lequel il convient de tendre.Cinq conditions doivent être réunies : - latomicité (multitudes doffreurs et de vendeurs), - lhomogénéité du produit (produit identique ou similaire), - la libre entrée sur le marché (aucun obstacle à lentrée ou à la sortie du marché), - la transparence (parfaite information des conditions du marché, - la mobilité des facteurs de production (capital et travail).(voir : Marché).ConjonctureEnsemble des éléments qui concourent simultanément à caractériser une situation économique à court terme. Les indicateursutilisés sont le plus souvent, le niveau de lemploi, lindice des prix, la croissance, les salaires, linvestissement, le commerceextérieur.ConsommateurActeur économique qui utilise un bien ou un service pour satisfaire un besoin final.(voir : Besoin, Bien, Service).ConsommationLa consommation entraîne la disparition plus ou moins rapide, par destruction, par transformation, par usure des biens etservices utilisés en vue de produire (Consommation intermédiaire) ou de satisfaire directement un besoin (Consommationfinale).(voir : Bien, Service, Consommation intermédiaire, Consommation finale).Consommation collectiveConsommation par les ménages et les entreprises de services non marchands fournis par lÉtat, les Collectivités locales et laSécurité sociale. Ces services publics sont financés par les prélèvements obligatoires. Exemples : lenseignement, la santé, lescrèches, les installations sportives, les espaces verts.Consommation finaleConsommation des biens et services utilisés pour la satisfaction directe et presque immédiate des besoins individuels etcollectifs des utilisateurs finaux que sont généralement les ménages. Ils sont en bout de chaîne, car ils sont les derniers à lesutiliser.(voir : Besoin, Consommation, Ménage).Consommation individuelleAchat de biens et services entièrement financés par le consommateur lui-même, sur la base de ses décisions individuelles, en Lexique Page 6 EcoBacSMS.com
  7. 7. fonction de ses besoins et de son pouvoir dachat.(voir : Pouvoir d’achat).Consommation intermédiaireEnsemble des biens et services de consommation utilisés dans le processus de production par lentreprise au cours dunepériode. Exemples : matières premières, énergie, assurances, petites fournitures de bureau.(voir : Valeur ajoutée).Cotisation socialeVersement à caractère obligatoire effectué au profit des organismes de Sécurité sociale ou de lÉtat au sens large, encontrepartie des droits à prestations sociales.(voir : Sécurité sociale).CréditActe par lequel une banque ou un organisme financier effectue un prêt dune somme dargent à un agent économique(ménage, entreprise), en échange de la promesse dun paiement différé et du montant des intérêts. Le crédit est un moyenessentiel de financement de léconomie. Il permet de consommer ou de produire immédiatement, selon quil sagit dun créditde consommation ou dun crédit déquipement.(voir : Financement, Intérêt).CriseAu sens courant : période relativement courte mais brutale et soudaine qui entraîne léconomie dans une période dedépression, de stagnation durable de la conjoncture économique suivie dun effondrement de la croissance, de lemploi, dunehausse des prix.(voir : Dépression, Conjoncture).CroissanceAugmentation soutenue et durable de la production dun pays. Elle ne sanalyse quen longue période et correspond aumouvement profond dune économie après élimination des fluctuations saisonnières.Lindicateur le plus courant pour mesurer la croissance est le Produit Intérieur Brut.Quant au taux de croissance, il indique le pourcentage daugmentation de la production dun pays, sur une période donnée,généralement lannée.(voir : Production, PIB, Expansion, Développement).C.S.G.Contribution sociale généralisée : impôt créé pour augmenter les ressources de la protection sociale face à la montée desdépenses.(voir : Impôt).DDéficit budgétaireSituation dans laquelle le solde du budget est en déséquilibre : les dépenses réalisées sont supérieures aux recettes prévues.Le déficit public tient compte également du solde des recettes et dépenses des Collectivités locales et de celui de la Sécuritésociale.(voir : Budget).DéflationDiminution générale, durable et relativement forte des prix.(voir : Inflation, désinflation).DemandeQuantité dun bien ou dune service quun individu (demande individuelle) ou dun ensemble dindividus (demande globaledun bien ou dun service sur le marché), souhaite acheter, à un certain prix. La confrontation de la demande globale avec Lexique Page 7 EcoBacSMS.com
  8. 8. loffre globale dun bien ou dun service détermine le prix du marché.La demande solvable est celle qui émane des agents économiques qui disposent des ressources financières suffisantes pouracheter les biens.(voir : Marché, Besoin).DépressionPhase du cycle économique déclenchée par une crise économique, marquée par la tendance à la baisse de la production et desprix, et caractérisée par une augmentation du chômage.(voir : Crise, Expansion).DéséquilibreSituation dune économie où persiste un décalage entre loffre et la demande globale qui peut entraîner des variationsimportantes du niveau des prix.(voir : Marché, Prix du marché).DésinflationDiminution de la hausse des prix résultant dune politique de déflation.(voir : Inflation, Déflation).DéveloppementTransformations démographiques, sociales, économiques et techniques de long terme qui accompagnent la croissanceéconomique.Ces modifications structurelles dordre démographique (baisse de la natalité, allongement de la durée de la vie,…), dordreéconomique (amélioration des infrastructures, industrialisation, hausse du niveau de vie), dordre social (progrès dansléducation, la santé, les conditions de travail, développement du temps libre …) produisent des effets qui se mesurent à longterme.(voir : Croissance).DividendePart des bénéfices distribués aux actionnaires dune société anonyme. Cette part est fonction des bénéfices réalisés mais ausside la volonté des dirigeants et des actionnaires de réduire les bénéfices non distribués pour accroître la capacitédautofinancement de lentreprise.(voir : Action).EEconomieScience qui étudie la production, la consommation, la répartition et la circulation des richesses.Dans un sens différent, mais plus courant, on parle de faire des économies, cest-à-dire mettre de largent de côté en vuedassurer une dépense future.Economie de marchéOn désigne par économie de marché, les systèmes économiques où les prix et les quantités produites dépendent pourlessentiel de la confrontation des offres et des demandes. Le marché est au cœur du système. Il est lélément régulateur etcensé faire parvenir léconomie à son meilleur niveau. Dans un tel système lÉtat nintervient pas, tant que le marché jouepleinement son rôle de régulateur.(voir : Capitalisme).Economie souterraineActivité économique non déclarée aux institutions chargées du recouvrement de limpôt et des cotisations sociales.(voir : Marché noir).Effort social de la nation(voir : Budget social ) Lexique Page 8 EcoBacSMS.com
  9. 9. EmploiAu sens le plus courant, avoir un emploi cest exercer une activité rémunérée.Au sens économique général, lemploi désigne lutilisation de la population active par léconomie nationale.Si toute la population en âge de travailler exerce une activité rémunérée, on dit quil y a plein emploi. Léquilibre entre offredemploi et demande demploi est alors parfaite.Le chômage résulte du déséquilibre permanent entre loffre et la demande demploi ; cette dernière étant supérieure à loffredemploi.(voir : Travail, Chômage).Engel (lois d)Engel, économiste allemand, a observé que, plus le revenu dun ménage sélève, plus la part des dépenses alimentaires etdhabillement diminue, alors que, à linverse, la part des autres dépenses augmente (dont santé, communication, loisir).(voir : Revenu, Revenu disponible, Pouvoir d’achat, Coefficient budgétaire, Consommation finale).EntrepriseCellule économique et sociale organisée, au sein de laquelle travaillent des hommes pour produire des biens et servicesdestinés à la vente. Les moyens de productions de lentreprise lui sont fournis par le travail, le capital, les ressourcesnaturelles dont elle cherche à obtenir la meilleure combinaison possible, celle qui lui permet de produire au moindre coût,pour un résultat donné. On distingue les entreprises privées (individuelles et sociétaires) dont la finalité est la recherche duprofit maximum et les entreprises publiques (SNCF, EDF-GDF) qui ont pour objectif principal de rendre le meilleur servicepublic.(voir : Production, Entreprise individuelle, Entreprise sociétaire, Entreprise publique).Entreprise individuelleEntreprise dirigée par une seule personne, qui en est le propriétaire. Elle travaille pour son propre compte, en touteindépendance, mais en assume aussi tous les risques. Lentreprise individuelle na pas dexistence juridique propre, en dautrestermes, le nom et le patrimoine de lentreprise et de son propriétaire se confondent.Entreprise publiqueEntreprise sous la tutelle ou lautorité de lÉtat ou dune collectivité publique, qui assure généralement une mission de servicepublic (EDF-GDF, SNCF, RATP, PTT). Ainsi pour la SNCF par exemple, il sagit moins de faire des profits que dassurer lemeilleur service possible aux utilisateurs. Les entreprises publiques se distinguent des entreprises privées dont le capital estdétenu par des personnes physiques (les particuliers) ou par des personnes morales privées (les sociétés). Ces dernières sontgérées de manière totalement indépendante et autonome.Entreprise sociétaireEntreprise formée par un contrat conclu entre plusieurs personnes (associés) qui mettent en commun leurs apports (enespèces, en nature) en vue de partager le bénéfice (ou de contribuer aux pertes). Les formes les plus connues dentreprisessociétaires (on parle plus couramment de sociétés) sont la société anonyme (SA) et la société à responsabilité limitée(SARL).EpargnePartie du revenu disponible non consacrée à la consommation immédiate. Au sens courant, épargne signifie faire deséconomies, mettre en réserve. Lépargne peut être considérée comme une consommation différée. Les ménages peuvent avoirdifférents mobiles dépargner : achat dune maison, dune voiture, dun équipement ménager. Parfois des sacrifices sontnécessaires pour atteindre lobjectif.(voir : Revenu disponible).État(voir : Administration).État-providenceIntervention de lÉtat dans la vie économique et sociale qui sest imposée après la grande crise de 1929 et au lendemain de ladeuxième guerre mondiale.Selon cette conception, lÉtat doit intervenir pour remédier aux crises du capitalisme qui engendrent des injustices et desinégalités sociales. LÉtat doit donc jouer un rôle actif dans la recherche dune meilleure répartition des richesses dans le soucidune plus grande justice sociale.Cest Keynes, économiste britannique, qui a défendu la conception de lintervention économique de lEtat pour stimuler la Lexique Page 9 EcoBacSMS.com
  10. 10. croissance de la production et réduire le chômage.(voir : Economie de marché, Capitalisme, Crise, Etat).EuroNouvelle monnaie européenne qui entrera définitivement en vigueur au 1er janvier 2002. Onze pays européens utiliserontcette nouvelle monnaie, et les monnaies nationales respectives disparaîtront.(voir :Union Economique et Monétaire, Union européenne).ExpansionPhase ascendante du cycle économique caractérisée par laugmentation du volume de la production et de la demandeconsécutive à la reprise économique elle même marquant la fin de la dépression.ExportationsVentes de marchandises à lextérieur. Les exportations sont enregistrées dans la balance commerciale et ne comprennent queles marchandises.(voir : Importations).ExtérieurAgent économique appelé tantôt "Reste du monde". En Comptabilité Nationale il désigne les comptes où sont enregistréestoutes les opérations déchanges économiques entre des entreprises résidentes et des entreprises non résidentes.(voir : Reste du monde).FFacteurs de productionMoyens de production (travail, capital, matières premières) utilisés pour produire. Leur combinaison permet de réaliser laproduction optimale, celle au moindre coût.(voir : Travail, Capital).FinancementMéthode nécessaire à toute acquisition déléments actifs, dont elle permet le paiement. Divers modes de financement : dans lesecteur privé (autofinancement, crédits bancaires, marché financier) et dans le secteur public (emprunts dÉtat, empruntsobligataires, avances de la banque de France, impôts).(voir : Investissement, Crédit, Marché financier).Firme multinationaleFirme possédant ou contrôlant des entreprises implantées dans plusieurs pays. La société mère à la tête du groupedentreprises filiales élabore la stratégie qui sappuie sur les différences socio-économiques des pays dimplantation.Elle profite ainsi des matières premières et de la main dœuvre bon marché utilisés sur place dans des pays en voie dedéveloppement. Elle vise le marché mondial pour saccroître et limiter ses risques en déployant ses activités dans différentesrégions du globe.FluxMouvements de biens, de services, en contrepartie de mouvements monétaires qui rendent bien compte des échanges au seinde léconomie. Lanalyse des flux peut seffectuer au moyen du circuit économique.(voir : Circuit économique). Lexique Page 10 EcoBacSMS.com
  11. 11. IImportationsAchats de marchandises en provenance de lextérieur du pays. Les importations sont enregistrées dans la balancecommerciale et ne comprennent que les marchandises.(voir : Exportations).ImpôtVersement obligatoire effectué par les ménages et les entreprises sans contrepartie directe, au profit de lÉtat et descollectivités locales. Limpôt sert à financer les dépenses publiques.(voir : Impôt direct, impôt indirect).Impôt directLes impôts directs sont payés directement par le contribuable. Il sagit essentiellement de limpôt sur le revenu, limpôt sur lessociétés, limpôt sur la fortune.Impôt indirectLes impôts indirects sont payés au moment des achats des biens et services par les clients, aux entreprises qui les reversent àlÉtat. Il sagit principalement de la TVA (Taxe à la valeur ajoutée), taxe sur le tabac, lalcool et lessence, taxe sur lesspectacles.Impôt sur le revenuCet impôt est assis sur le revenu des ménages. Il sapplique aux salaires, aux bénéfices industriels et commerciaux desentreprises individuelles, aux revenus financiers, fonciers, aux pensions dun foyer fiscal comprenant le chef de famille, leconjoint, les enfants à charge et poursuivant leurs études, et toute autre personne considérée à charge. Cest un impôtprogressif, cest-à-dire dont le taux augmente avec le revenu.(voir : Impôt, Revenu, Revenu disponible).Impôt sur les sociétésCest un impôt prélevé par lÉtat sur les bénéfices des sociétés.(voir : Impôt).Indice des prixCest un instrument qui sert à mesurer lévolution des prix. Lindice des prix le plus connu est lindice mensuel des prix à laconsommation calculé et publié par lINSEE.On parle plus couramment de lindice du coût de la vie. Cet indice sert de référence pour les agents économiques (entreprises,banques, ménages, …) dans létablissement de leur budget.(voir : Conjoncture).InflationHausse générale, durable et cumulative des prix. On mesure linflation à partir de lindice des prix au moyen du tauxdinflation.(voir : Déflation, désinflation).Institution financièreAgent économique composé par les banques, les établissements financiers, dont la fonction principale est deffectuer desopérations financières (emprunts, prêts).(voir : Agent économique).IntérêtRémunération du capital prêté, versé par lemprunteur au prêteur. Il se calcule en pourcentage de la valeur du capital, à partirdun taux, appelé taux dintérêt, qui détermine en quelque sorte le coût de largent.(voir : Crédit). Lexique Page 11 EcoBacSMS.com
  12. 12. InvestissementOpération par laquelle une entreprise achète des moyens de production en vue de son exploitation pour en tirer un revenu.Linvestissement représente pour lentreprise une dépense importante qui nécessite souvent des financements extérieurs.Au sens de la comptabilité, linvestissement oblige les entreprises à pratiquer lamortissement.Au sens plus courant, linvestissement est synonyme de placement. (investir en achetant des titres à la Bourse).On distingue : linvestissement de capacité qui est réalisé pour augmenter la capacité de production , linvestissement deproductivité qui permet daméliorer la productivité, et linvestissement de remplacement qui remplace les biens usés oudevenus obsolescents.(voir : Moyens de production, Capital, Amortissement).Investissement productifAcquisition par lentreprise de biens (matériels, constructions,…) pour produire des biens et services et en tirer des revenus,dont une partie servira à amortir lachat.Investissement improductifPrincipalement les investissements de lÉtat et des collectivités publiques (Équipements collectifs, construction delogement,…).MMarchéLieu de rencontre entre loffre et la demande dun bien ou dun service qui aboutit à la formation dun prix.(voir : Capitalisme, Prix du marché).Marché des changesMarché sur lequel séchangent les devises les unes contre les autres et se forment les taux de change. Ces devises sontnécessaires pour acquérir les produits étrangers. Ce lieu nest pas toujours bien défini. Cest un réseau de bureaux de change,de banques du monde entier qui communiquent par téléphone, télex ou internet.Marché du travailMarché sur lequel se rencontrent offreurs et demandeurs de travail. La confrontation aboutit à la fixation dun salaire pourchaque type et niveau demploi.Attention à la terminologie : Les individus sont "demandeurs demplois", mais offreurs de travail car ils vendent leursservices sur le marché du travail. De même, les entreprises sont "offreurs demplois", mais demandeurs de travail.Le marché du travail est structurellement en déséquilibre car la demande demploi est supérieure à loffre demploi ce qui créele chômage.(voir : Marché, Travail, Emploi, Salaire, Chômage).Marché financierAu sens étroit, cest le marché boursier, lieu déchange des valeurs mobilières, principalement les actions et les obligations.De manière plus générale, cest le marché de largent ou des capitaux à long terme.(voir : Marché, Action).Marché monétaireMarché de largent à court et à moyen terme. Le loyer de largent (taux dintérêt) est fixé tous les jours en fonction de loffre etde la demande de monnaie.(voir : Monnaie).Marché noirMarché parallèle sur lequel séchangent, dans la clandestinité, des biens et des services dont les prix peuvent atteindre des Lexique Page 12 EcoBacSMS.com
  13. 13. niveaux exorbitants. La loi réprime les ventes effectuées de cette manière car elles échappent totalement à la perception destaxes et des impôts.Masse salarialeEnsemble des salaires et des cotisations sociales versés au cours dune période (mois, année) par lemployeur.(voir : Salaire).MénageEnsemble des personnes qui vivent seules (célibataire, veuf, …), ou en couple, avec ou sans enfants, sous un même toit, etqui partagent les mêmes revenus.La fonction principale des ménages est la consommation et, éventuellement, la production dans le cadre dune entrepriseindividuelle considérée comme appartenant aux ménages.(voir : Agent économique, Circuit économique, Consommation finale).MondialisationMouvement douverture des économies nationales aux échanges économiques internationaux, qui deviennent de plus en plusimportants par rapport aux échanges nationaux.A la mondialisation on associe souvent les termes de globalisation et dinternationalisation pour désigner le processus quiconduit les pays à mettre progressivement en place un marché unifié à léchelle mondiale.MonnaieActif liquide qui sert à lévaluation et au règlement des échanges.Les formes de la monnaie sont : la monnaie métallique ou monnaie divisionnaire, la monnaie fiduciaire (billets de banque) etla monnaie scripturale (écriture en compte bancaire ou postal).La quantité de monnaie en circulation, à un moment donné, est appelée la masse monétaire. Elle varie selon les besoins delactivité économique.MonopoleSituation dun marché sur lequel se présente un seul offreur (ou vendeur) face à un grand nombre de demandeurs (ouacheteurs).(voir : Marché, Oligopole).Moyens de productionAutre expression pour désigner les biens de production ou facteurs de production utilisés par lentreprise pour pouvoirproduire. Il sagit des moyens matériels (équipements, matériels, machines, matières premières, etc.…) et des moyenshumains (salariés).(voir : Facteurs de production).OObligationValeur mobilière, titre de créance représentatif dun emprunt contracté par un agent économique. La rémunération delobligation est lintérêt déterminé au moment de lémission (intérêt fixe ou intérêt variable).OffreVolume de biens ou de services mis à un moment donné, à la disposition du marché afin dêtre vendus.(voir : Marché).OligopoleStructure dun marché dans lequel loffre est réalisée par un petit nombre dentreprises face à un grand nombre de Lexique Page 13 EcoBacSMS.com
  14. 14. demandeurs.(voir : Marché, Monopole).PPatrimoineEnsemble des avoirs (biens, créances) dun agent économique. La valeur nette du patrimoine est donnée par la différenceentre les avoirs et les dettes que lon peut évaluer en argent.Le patrimoine dun ménage évolue au cours du temps en fonction de lépargne et des prix, de gain dargent lié à des jeux ou àun héritage, ou encore à un fort endettement.Le patrimoine dune entreprise évolue avec le développement de lactivité, des bénéfices de celle-ci.Le patrimoine est àconsidérer comme un stock, alors que lépargne est un flux.(voir : Revenu du capital).P.I.B.Produit intérieur brut défini comme la somme des valeurs ajoutées réalisées par toutes les entreprises présentes sur leterritoire national, quel que soit leur nationalité.On distingue le PIB marchand évalué au prix du marché, et le PIB non marchand évalué au coût des facteurs.(voir : Croissance).Politique agricole communeLa PAC est la politique agricole commune au sein de lUnion européenne. Elle définit selon les produits, les prix, les revenus,les productions et le commerce agricole.Son objectif est dassurer la libre circulation des produits à lintérieur de lUnion, des revenus stables aux agriculteurseuropéens, des prix raisonnables aux consommateurs et daugmenter la productivité agricole.(voir : Union européenne).Politique budgétairePolitique économique conduite au moyen du budget de lÉtat, avec la possibilité dagir sur les recettes et les dépensespubliques en fonction des évolutions économiques, sociales, en les augmentant ou au contraire en les diminuant.(voir : Politique économique et sociale, Budget).Politique conjoncturellePolitique économique à court terme qui vise à mettre en œuvre des actions en vue de la régulation de léconomie. Ces actionsdoivent entrer en vigueur rapidement et portent, entre autres, sur les prix, lemploi, les salaires avec pour objectif unrétablissement des grands équilibres économiques (emploi, croissance, prix, commerce extérieur).(voir : Politique économique et sociale, Conjoncture).Politique de lemploiPolitique cherchant à réduire le chômage par des actions visant à maintenir et à développer lemploi.(voir : Politique économique et sociale).Politique économique et socialeAction de lÉtat se traduisant par la définition dobjectifs économiques et sociaux et la mise en œuvre des moyens nécessairespour les atteindre.Politique monétairePolitique consistant à mettre en œuvre des actions qui visent à agir sur le crédit et la création monétaire en vue dassurer larégulation de léconomie à court et moyen terme.Les autorités monétaires (Banque de France, Trésor Public) sont chargées de son application.(voir : Monnaie, Crédit). Lexique Page 14 EcoBacSMS.com
  15. 15. Politique des revenusPolitique de répartition, dorientation et de redistribution des revenus en vue dassurer un développement rapide et un meilleuréquilibre afin déviter des hausses de prix et un dérapage des salaires néfastes pour léconomie.(voir : Revenu, Salaire).Politique structurellePolitique visant à modifier en profondeur les règles de fonctionnement de léconomie, par des actions à long terme quisaccompagnent de changements structurels pour atteindre des objectifs tels que le plein emploi, lélévation du niveau de vie,lamélioration du système de santé.Population activeEnsemble des personnes exerçant effectivement une activité rémunérée ainsi que ceux qui, en âge de travailler et disponible,recherchent activement un travail rémunéré.(voir : Travail, Emploi, Taux de chômage).Pouvoir dachatQuantité de biens et services quun ménage peut acquérir à partir de son revenu disponible. Le pouvoir dachat dépend nonseulement du revenu mais également des prix (dont lévolution est mesurée par lindice des prix).(voir : Revenu, Revenu disponible, Prix, Indice des prix).Prélèvements obligatoiresEnsemble des sommes que les ménages et les entreprises doivent verser obligatoirement à lÉtat et aux organismes sociaux.Ils comprennent les prélèvements fiscaux (les impôts) et les prélèvements sociaux (les cotisations sociales).(voir : Impôt, Cotisation sociale).Prestations socialesLes prestations sociales sont des versements effectués au profit des ménages, par les administrations, les organismes deSécurité sociale.Les prestations sociales peuvent être fournies en espèces et constituent des revenus sociaux (allocations familiales,allocations logement, allocations chômage, etc.…) ou en nature (remboursement de frais médicaux).Les prestations sociales visent à protéger les ménages contre les risques maladie, invalidité, vieillesse, chômage.(voir : Revenus sociaux).PrixValeur déchange des biens et des services sur le marché.(voir : Marché, Prix du marché).Prix du marchéPrix déquilibre qui est celui pour lequel loffre est égale à la demande. A ce prix, les quantités offertes sont égales auxquantités demandées. Il permet de réaliser le maximum déchanges sur le marché.(voir : Marché).ProductionActivité de création dun bien ou dun service propre à satisfaire un besoin. La production est lactivité principale delentreprise.La production nationale est lensemble des biens et des services marchands et non marchands produits par lÉconomienationale pendant une durée déterminée.(voir : Croissance, PIB, Productivité, Progrès technique).Production marchandeCest la production de biens et services qui seffectue sur un marché et qui est destinée à la vente.(voir : Production, Marché).Production non marchandeCest la production de services publics gratuits réalisée par les administrations, offerts aux agents économiques hors marché. Lexique Page 15 EcoBacSMS.com
  16. 16. (Éducation Nationale, Police, Santé, etc.).(voir : Production, Service).ProductivitéRapport entre, au numérateur, une quantité produite A, au dénominateur la quantité B des facteurs de production utilisée(travail+capital).Laugmentation de la productivité du travail peut être obtenue par une modernisation des équipements, une nouvelleorganisation du travail plus efficace, une évolution des qualifications des personnels par une meilleure formation.Lorsque avec les mêmes moyens matériels et humains, à plus forte raison avec une réduction de ces mêmes moyens,lentreprise obtient une augmentation des quantités produites, alors elle réalise des gains de productivité. Il en est toujoursainsi, dès lors que le rapport A/B augmente.De manière plus générale, pour une Economie nationale, les gains de productivité sobtiennent lorsque le volume de laproduction augmente plus vite que le volume des moyens mis en œuvre pour obtenir cette production.La productivité mesure lefficacité des facteurs de production (travail, capital).(voir : Facteurs de production, Production, Croissance).ProfitExcédent qui résulte de l activité de lentreprise, obtenu par différence entre les recettes et les coûts de production et dedistribution de ses biens et services.Progrès techniqueEnsemble des innovations qui sont utilisées dans les entreprises et qui permettent de développer et de perfectionner lesmoyens de production, les méthodes de production, lorganisation du travail.Le progrès technique est lun des facteurs daugmentation de la productivité.(voir : Productivité, Capital, Travail).Protection socialeElle est assurée principalement par la Sécurité sociale. Elle ne bénéficie, en principe, quà ceux qui ont cotisé dans les caissesde Sécurité sociale.Depuis le 1er janvier 2000, est entré en vigueur le principe de luniversalité des soins selon lequel plus personne ne doit êtreécartée de la protection sociale minimum, même ceux qui nont pas cotisé ou nont pas pu cotiser.(voir : Sécurité sociale).RRécessionLa récession est une période de baisse de lactivité économique sur une période relativement longue de plusieurs trimestres,voire années, et se déclenche avec la crise économique.(voir : Crise, Expansion, Dépression).RedistributionLa redistribution est lensemble des opérations de répartition des richesses produites réalisées par lÉtat.Elle seffectue soit sous forme de versements de prestations sociales, soit sous forme de revenus sociaux (incluant lesprestations sociales auxquelles peuvent sajouter dautres types de ressources telles que le RMI).Cest grâce aux impôts et taxes collectés par lÉtat et aux cotisations sociales versées à la Sécurité sociale que cette répartitionpeut seffectuer.(voir : Prestations sociales, Revenus sociaux, Impôt, Cotisation sociale).Reprise économiqueRetour de léconomie à lexpansion après une phase de récession.(voir : Expansion, Récession, Crise). Lexique Page 16 EcoBacSMS.com
  17. 17. R.M.I.Revenu minimum dinsertion. Il assure à une certaine partie de la population (chômeurs de longue durée, jeunes de plus de 25ans sans emploi) un pouvoir dachat minimum qui évite lexclusion. Il est assorti de conditions de ressources et de réinsertiondans le milieu du travail de la part des bénéficiaires.(voir : Revenu, Revenus sociaux, Pouvoir d’achat).Reste du mondeLe reste du monde ou Extérieur, est un agent économique fictif constitué par tous les échanges économiques des résidents(ménages, entreprises, banques) avec les non résidents.(voir : Extérieur).RevenuDans un sens restreint, le revenu est lensemble des ressources régulières dun ménage qui résulte soit dune activitééconomique (revenu du travail), soit de la perception de prestations sociales (revenus sociaux). Les principales catégories derevenu sont le salaire, le profit, lintérêt, la rente, les prestations familiales.De manière plus générale, le revenu est un flux de ressources issu de la production et perçu par les agents économiques(entreprises, ménages, administrations, institutions financières).(voir : Ménage).Revenu disponibleLe revenu disponible est celui qui est effectivement à la disposition des ménages pour consommer et épargner. Il est obtenu àpartir du revenu primaire duquel il faut retrancher les prélèvements obligatoires, à savoir les impôts et les cotisations sociales,et ajouter les revenus sociaux.(voir : Revenus primaires, Prélèvements obligatoires, Revenus sociaux).Revenu du capitalRevenus perçus par les ménages liés à la détention dun capital (loyer, intérêt). On utilise également lexpression revenu dupatrimoine.(voir : Capital, Patrimoine).Revenu du travailRevenus perçus par les ménages en raison de lexercice dune activité économique rémunérée (salaires, indemnités,traitements, honoraires, etc.).(voir : Travail).Revenus primairesRevenus perçus par les ménages comprenant les revenus du travail et les revenus du capital.(voir : Revenu, Ménage).Revenus sociauxRevenus versés à des ménages qui ne sont pas la contrepartie dun travail, mais liés à une situation sociale donnée telle que lamaladie, laccident de travail, le chômage, la retraite. Issus de la redistribution (on les appelle encore revenus de transferts),ils sont constitués par les prestations familiales, les allocations chômage, les retraites, le R.M.I.SSalaireRémunération versée au salarié par lemployeur en contrepartie de son travail.(voir : Revenu).SMICSalaire minimum interprofessionnel de croissance.Rémunération en dessous de laquelle un salarié ne peut, en principe, être employé. Lexique Page 17 EcoBacSMS.com
  18. 18. Le taux du SMIC, taux horaire, est fixé par la loi. Il évolue en fonction dune part, de lindice général des prix à laconsommation lorsque ce dernier augmente de 2 % au moins, et dautre part, en fonction de lévolution générale des salaires.Il garantit de cette manière un pouvoir dachat minimum au salarié.(voir : Revenu, Salaire, Croissance, Indice des prix, Pouvoir d’achat).Secteur dactivitéDune part, selon la nature des activités économiques, on distingue trois secteurs : le secteur primaire (pêche, agriculture,industries extractives des matières du sous-sol), le secteur secondaire (industries de transformation, bâtiments et travauxpublics), le secteur tertiaire (commerce, services, transports) ; dautre part, selon les acteurs économiques qui les produisent, ilest généralement retenu la classification en deux secteurs : le secteur privé (entreprises privées) et le secteur public(entreprises publiques et administrations publiques).Secteur publicEnsemble des entreprises publiques et semi-publiques dans lesquelles lÉtat exerce une influence prépondérante. Font partieaussi du secteur public, les administrations publiques (LÉtat et les différents ministères, les organismes de Sécurité sociale),les administrations publiques régionales, départementales et communales (préfecture, mairie).Sécurité socialeEnsemble des administrations dont lobjet est le versement de prestations sociales à partir des cotisations sociales provenantdes assurés sociaux. Les différentes caisses du régime général versent des prestations liées aux risques maladie, vieillesse,invalidité, chômage et les prestations familiales.(voir : Prestations sociales, Cotisation sociale).ServicePrestation en travail fournie à un agent économique en vue de satisfaire un besoin individuel ou collectif. Le service est ditmarchand lorsque pour lobtenir, il faut en payer le prix. Il est non marchand lorsque le service est public, dintérêt général, etfourni gratuitement à la collectivité, ou pour une somme relativement modeste.Services collectifsServices rendus à titre gratuit par les administrations publiques et privées. Leur financement est assuré principalement par lesimpôts.TTaux de chômageRapport entre le nombre de chômeurs et la population active.(voir : Population active).Transferts sociauxEnsemble des prélèvements et des versements effectués par le système de protection sociale.(voir : Protection sociale).TravailEnsemble des activités économiques, intellectuelles et manuelles, organisées et coordonnées par les hommes, en vue deproduire des biens et des services. Plus simplement, activité rémunérée en vue de produire des biens et services répondantaux besoins des individus.(voir : Emploi, Facteurs de production, Productivité). Lexique Page 18 EcoBacSMS.com
  19. 19. UUnion Économique et Monétaire (UEM)Créée par le traité de Maastricht entré en vigueur le 1er janvier 1993, lUEM instaure le passage à la monnaie unique, lEuro,élargit les compétences du Parlement européen et crée la citoyenneté européenne. Elle constitue une étape très importantedans la construction de lUnion européenne.(voir : Union européenne, Euro).Union européenneIntégration des 25 pays européens en vue de créer une union économique, politique et monétaire au sein de laquelle circulentlibrement les marchandises, les capitaux et les hommes. Les principes de base sont affirmés dans le traité de Rome du 27mars 1957 qui créa la Communauté économique européenne (CEE), alors formée de 6 pays (France, Allemagne, Italie,Belgique, Pays-Bas, Luxembourg).Depuis le 1er mai 2004, ce sont 25 pays qui forment cette Union européenne (6 pays fondateurs + Royaume-Uni, Irlande,Danemark (1973) + Grèce (1981) + Espagne, Portugal (1986) + Autriche, Finlande, Suède (1995) + Pologne, Hongrie,République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Lituanie, Lettonie, Estonie, Chypre et Malte (2004).(voir : Union Economique et Monétaire, Euro, Politique agricole commune).VValeur ajoutéeRichesse nouvelle créée par lentreprise au cours de sa production. Elle se mesure par la différence entre la valeur de laproduction et la valeur des consommations intermédiaires qua exigé cette production.(voir : Production, PIB, Consommation intermédiaire). Fin du lexique Copyright © ecobacsms.com Claude BECK, 2002. Tous droits réservés. Le téléchargement de la page du lexique est autorisé sous réserve de mentionner son origine. Lutilisateur reconnaît nen avoir quun usage strictement personnel. Lexique Page 19 EcoBacSMS.com

×