Your SlideShare is downloading. ×
Rétention aigue des urines
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Rétention aigue des urines

1,774
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,774
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
36
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Rétention aigue d’urine
  • 2. I .Définition :C’est l’impossibilité brutale et totale d’urinerElle se différencie de l’anurie ou l’urine ne parvient plus jusquà la vessie(insuffisance rénale aigue d’origine néphrologique , obstacle urétéral bilatéral….)NB : la rétention vésicale chronique : l’impossibilité de vider complètement sa vessie lors de la miction qui peut s’accompagner d’une distension vésicale avec le risque à long terme de retentir sur la fonction rénale.
  • 3. II .Diagnostic :Le diagnostic est facile car le patient se plaint d’une furieuse et douloureuse envie d’urinerA .Interrogatoire :Il révèle souvent l’existence d’un événement déclenchant : • Boissons trop abondantes • Long voyage assis • Prise de médicament (morphine, alpha- stimulant, parasympathomimétique).Il recherche une dysurie et une pollakiurie ancienne
  • 4. B .Examen clinique : retrouve• Voussure hypogastrique, matte et convexe.• La palpation est douloureuse et réveille l’envie d’uriner.C .Examens complémentaires :Il sont rarement utiles, le diagnostic est clinique .L’ASP peut montrer une opacité pelvienne à convexité supérieur.L’échographie vésicale peut lever un doute diagnostique.
  • 5. Dés le diagnostic posé :Il faut impérativement soulager le patient en lui proposant un drainage évacuateur.Le drainage peut être fait par la pose d’une sonde vésicale ou d’un cathéter sus- pubien.Il faut évacuer la vessie d’urgence pour : Soulager le malade, Eviter les complications aigues du bas appareil urinaire (mécaniques), Eviter à terme une insuffisance rénale obstructive.
  • 6. ……SONDAGE VESICAL :C’est le mode habituel de drainage de la vessie.Il doit être effectué avec une asepsie rigoureuse +++...Contre indications: La rétention fébrile (évocatrice de prostatite) Sténose urétrale Le traumatisme de l’urètre et du bassin..Avantage: Simple à réaliser Il peut être laissé à demeure..Inconvénients: Il empêche la réalisation d’épreuve de clampage Il peut créer des sténoses à distance, surtout en cas de fausse route Il est déconseillé chez le sujet jeune
  • 7. Impératif !!!• l’évacuation de la vessie doit être progressive pour éviter l’hémorragie à vacuo• Le malade doit s’hydrater abondamment. S’il est dans l’impossibilité de le faire, le perfuser pour compenser volume à volume.
  • 8. ……Le cathétérisme sus-pubien :Il correspond à la mise en place d’un catheter par voie percutanée en regard de la vessie (hypogastre) à l’aide d’un trocart.Le seul danger est de poser un cathéter sus-pubien en l’absence de globe vésical+++Contre indications : Caillotage vésical,hématurie Un antécédent connu de tumeur de vessie, Des troubles de l’hémostase, Une cicatrice de laparotomie ou un pontage vasculaire extra- anatomique sur le trajet de la ponction.
  • 9. CATHETER SUS PUBIEN
  • 10. Avantage : Mode de vidange vésicale qui permet de préserver l’urètre, De réaliser des épreuves de clampage, De faire une opacification rétrograde du bas appareil par le cathéter(fracture de l’urètre) Idéal chez le patient jeune.Inconvénients : Calibre moins large que la sonde urinaire avec le risque donc d’obstruction plus fréquent .
  • 11. III .Etiologie : • Spécifiques à l’homme: Pathologie prostatique Sténose de l’urètre• Obstruction physique à l’évacuation vésicale : • Spécifiques à la femme: Caillotage vésical Prolapsus génital Tumeur vésicale Tumeur utérine ou ovarienne Sténose du méat Calcul enclavé dans le col Corps étranger dans l’urètre Maladie du col vésical • Spécifiques à l’enfant:• Vessie neurogéne : Infection urinaire Valve de l’urètre postérieur chez Centrale (traumatisme médullaire, le garçonsclérose en plaque, parkinson ...) Hématocolpos de la fille pubère Périphérique (diabète, éthylisme Tumeur pelviennechronique…) Phimosis infecté• Causes fonctionnelles : Vessie « claquée » après distension vésicale Rétention réflexe secondaire à une pathologie ano rectale (hémorroïdes,fécalome …)