Rôles de l'assurance en algérie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Rôles de l'assurance en algérie

on

  • 213 views

 

Statistics

Views

Total Views
213
Views on SlideShare
213
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Rôles de l'assurance en algérie Presentation Transcript

  • 1. ROLES DE L’ ASSURANCE EN ALGERIE 1 Hamid HAMADOUCHE
  • 2. L’industrie des assurances en Algérie Rôles de l’assurance (Rappels) •Un rôle de protection •Un facteur de sécurité •Un rôle en matière de prévention H. Hamadouche 2 •Un rôle d’investisseur
  • 3. L’Assurance: Un rôle de protection H. Hamadouche Objet de l’assurance: la protection des personnes et des patrimoines Protection des personnes: En cas de survenance d’un événement affectant l’assuré-personne physique dans son intégrité physique (accident corporels, maladie, décès), la victime (l’assuré ou ses proches bénéficiaires) pourront bénéficier de prestations. •En cas de départ à la retraite : l’assureur versera une rente complémentaire à la retraite prévue au régime général de la sécurité sociale (CNAS). Protection des patrimoines: L’assurance permet aux assurés-entreprises de se prémunir en cas de survenance assurés d’un événement affectant leurs biens versées par l’assureur, sont destinées à compenser les pertes subies. 3 • L’assureur indemnise en cas de survenance de sinistre. Les indemnités, ainsi
  • 4. L’Assurance: Un facteur de sécurité L’assurance permet d’entreprendre sereinement : C’est un facteur de sécurité. La construction de tours géantes, de barrages, de megacomplexes industriels, de supertankers, de satellites, etc. constituent des investissements énormes en temps, en moyens et en argent. Ils constituent des investissements à haut potentiel de risques qui rebute toute volonté d’entreprendre. L’assurance est un mécanisme élaboré qui permet, aux agents économiques (notamment) de transférer leurs risques sur l’assureur pour, ainsi, réduire leur incertitude et leur permettre d’exercer, d’entreprendre et d’investir plus H. Hamadouche 4 sereinement.
  • 5. L’Assurance: Un rôle en matière de prévention Prévention & Gestion des risques Les sociétés d’assurance trouvent grand intérêt à réduire la probabilité d’occurrence des sinistres par leur encouragement à la mise en œuvre de politiques de prévention des risques auprès des Ménages et des Entreprises. "Enfin, il faut aussi considérer le rôle déterminant des assureurs pour la promotion et l’amélioration des techniques de prévention. Même s’il cherche à maximiser son profit, l’assureur préfère toujours recevoir une prime modeste, mais comportant une marge de profit raisonnable compte tenu de la qualité du risque, plutôt que d’encaisser une forte prime très probablement insuffisante vu la gravité du risque assuré. L’assureur a donc tout intérêt à conseiller son client en matière de prévention et à l’inciter, par une réduction de prime, à mettre en oeuvre les actions et investissements appropriés.“ Prof. Patrick appropriés GOUGEON ESCP-EAP/ ESA ALGER In "L’assurance au sein des pays émergents : H. Hamadouche 5 Les conditions d’une croissance équilibrée garante de la solvabilité" solvabilité
  • 6. L’Assurance: Un rôle en matière de prévention H. Hamadouche Prévention & Gestion des risques (suite) C’est ainsi que les assureurs ont, de tout temps, investi dans la prévention : • Pour diminuer le nombre des accidents, par la sensibilisation • Pour faire diminuer la gravité et l’importance des sinistres (nombre de victimes, blessés, handicapés, décès) et donc la contraction des coûts et des dépenses. En procédant :  Au financent de coûteux programmes de réalisation de crash tests (voitures, avions, etc.)  A la réalisation de test des équipements de sécurité Ces politiques de prévention ont pour objectif de réduire la probabilité d’occurrence des sinistres et ainsi d’agir sur la fréquence de survenance des sinistres. 6  A l’introduction ou l’imposition de normes et/ou de mesures de sécurité.
  • 7. L’Assurance: Un rôle en matière de prévention Prévention & Gestion des risques (suite) Dans ce cadre, des travaux ont été entrepris par les acteurs du marché sous l’égide du CNA pour la définition d’un programme d’actions de soutien à la prévention & à la gestion des risques. Ce document préconise entre autres : • La création d’une structure permanente chargée de la prévention • Au niveau de l’UAR • Au niveau des sociétés d’assurance • La création d’un organisme spécialisé en prévention • Une plus grande implication du réassureur national – CCR • L’application d’un tarif juste • Le développement d’un partenariat Assureurs - Assurés • Le renforcement du rôle de conseil du courtier • Le recours à la certification • Des systèmes • Des personnes H. Hamadouche 7 • Des produits
  • 8. L’Assurance: Un rôle d’investisseur Les compagnies d’assurance collectent des sommes colossales sous forme de primes d’assurance. Du fait de l’inversion du cycle de production (encaissement des primes, d'abord et paiement des indemnisations, ensuite), de gros capitaux sont ainsi épargnés. Grâce à cette importante épargne drainée, le secteur de l’assurance finance l’économie nationale et contribue de manière notable à la croissance. Les sociétés d’assurance du marché ont cumulé, au 31 décembre 2012, un encours de placements (financier & immobilier) de plus de 180 milliards de dinars en hausse de 8% par rapport à 2011 constitué de : • Valeurs d’État: 73.336 Millions de dinars (41%), soit une placement additionnel de 15% • Valeurs Mobilières: 17.184 Millions de dinars (10%), soit une placement additionnel de 01% Dépôts à Terme : 63.632 Millions de dinars (35%) soit, une placement additionnel de 06% • Actifs Immobiliers: 25.880 Millions de dinars (14%) soit, une placement additionnel de 01% H. Hamadouche 8 •
  • 9. L’Assurance: Un rôle d’investisseur Nota Baene : Les capitaux constitués des primes d’assurance sont placés pour faire face aux engagements techniques des sociétés d’assurance : (Primes Comptabilisées d’Avance, Sinistres A Payer & Provisions Mathématiques). Le placement de cette épargne est fortement réglementé par l’État afin de protection des assurés. (Cf. décret exécutif n° 13-114 du 28/03/2013 relatif aux engagements réglementés des sociétés H. Hamadouche 9 d’assurance et/ou de réassurance)
  • 10. L’Assurance: Un rôle d’investisseur Nota Baene : Les capitaux constitués des primes d’assurance sont placés pour faire face aux engagements techniques des sociétés d’assurance : (Primes Comptabilisées d’Avance, Sinistres A Payer & Provisions Mathématiques). Le placement de cette épargne est fortement réglementé par l’État afin de protection des assurés. (Cf. décret exécutif n° 13-114 du 28/03/2013 relatif aux engagements réglementés des sociétés H. Hamadouche 9 d’assurance et/ou de réassurance)