Sourcesdefinancement[1]

  • 689 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
689
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
33
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Sources de financement Turki Maya Docteur en finance e416911@planet.tn
  • 2. PLAN• Partie I : les sources de financement• Section I : les sources de financement à court terme• Section II: les sources de financement à moyen long terme• Partie II: les marchés financiers• Section I: typologie de produits• Section II: typologie de marchés• Section III: statistiques sur les marchés boursiers
  • 3. Partie I : les sources de financement•• Section I : les sources de financement à court terme•• Les différents modes de financement en Tunisie à court terme sont les suivants:• -le découvert et facilités de caisse (crédits de trésorerie)• -lescompte (crédit de mobilisation)• -le crédit de financement de stocks• -le crédit de financement de marchés publics• -les crédits à lexportation• -les crédits saisonniers• -laffacturage•
  • 4. Découvert et facilité de caisse• *La facilité de caisse est destiné à faire face à des décalages ponctuels de trésorerie. Sa durée est de quelques jours.• *Le découvert représente une ligne de crédit dun montant fixe mise à la disposition de lentreprise durant un temps prédéterminé. On recourt au découvert soit pour couvrir un déficit structurel de trésorerie soit pour saisir des opportunités à court terme.
  • 5. Cout du découvert ou facilité1/Le montant des crédits de trésorerie ne doit en général pas excéder 15 jours à 1 mois de chiffre daffaires et le taux ne doit pas dépasser le TMM + 3 points.2/Calcul des agios débiteurs(mensuel)• Agios = (nombres * taux) /360• Avec : nombres= (nombres de jours de débit) * solde débiteur
  • 6. Lescompte• La traite est un effet de commerce par lequel un créancier (tireur) donne lordre à son débiteur (tiré) de payer une somme fixée à une date déterminée à lui-même ou à un autre bénéficiaire.• Lescompte est une opération de crédit dans la mesure où elle permet à lentreprise dencaisser par lintermédiaire dun banquier une somme quelle ne devrait recevoir quà léchéance de leffet quelle détient en portefeuille. Le banquier se fait rémunéré cette opération par le biais du taux descompte.
  • 7. Conditions d’octroi de l’escompte• 1/ Effet à recevoir à échéance résiduelle inférieure à trois mois• 2/ Qualité du tireur
  • 8. Cout de l’escompte• Calcul des agios:• Agios =(t* n*VN)/360• Avec: – t:taux d’escompte – n: nombre de jours restant à courir jusqu’à l’échéance – VN: valeur nominale ou faciale de l’effet
  • 9. Le crédit de financement des stocks:• Ce crédit permet de financer des stocks de matières consommables et de produits finis ou semi-finis de sociétés industrielles. Le montant maximum représente en général trois mois de besoins consommés.
  • 10. Le crédit de financement des marchés publics:• -crédit de préfinancement de marché public, servant à faire face aux dépenses occasionnées par les travaux de démarrage des marchés conclus avec ladministration, à concurrence de 10% du montant des marchés.• -crédit davance sur créances administratives, permettant de reconstituer la trésorerie de lentreprise après exécution du marché en attendant de se faire payer par ladministration les sommes dues, à concurrence de 80% du montant de la créance.
  • 11. Les crédits à lexportation• -le crédit de préfinancement des exportations, lequel est destiné à couvrir les besoins occasionnés par la préparation dun stock marchand ou lexécution de services à létranger, à concurrence de 30% du montant des exportations prévisionnelles.• -les crédits de mobilisation de créances nées sur létranger, destinés à reconstituer la trésorerie des exportateurs en attendant le paiement effectif en provenance de létranger. Le montant du crédit est déterminé en fonction du chiffre daffaires à lexportation et du délai de règlement.
  • 12. Les crédits saisonniers• -le crédit de cultures saisonnières: dont le montant est égal au produit du nombre dunités (hectares) exploitable par un multiplicateur fixé par un barème.• -le crédit de campagne : lequel est destiné à lacquisition de produits agricoles et de pêche durant les diverses campagnes en vue de leur conditionnement, transformation ou revente en létat. Le montant représente 1 mois des prévisions dachat.
  • 13. Laffacturage• consiste en un transfert de créances commerciales de lentreprise vers un factor. En général, le factor est un organisme financier spécialisé filiale de banque. Laffacturage comporte deux niveaux:• -le factor prend en charge la gestion du compte clients de lentreprise.• -le factor escompte les créances commerciales de lentreprise et se charge du contentieux en cas de difficulté, auquel cas il y a transfert du risque commercial de lentreprise vers le factor.
  • 14. billets de trésorerieTitre de créance négociable, émis au pair pour un montant minimum et une certaine durée.• 1/Caractéristiques des billets de trésorerie :• -émetteur : société anonyme ayant au moins deux années d’existence et dont le capital entièrement libéré est au moins d’un million de dinars• -engagement de substitution : une ou plusieurs banques de la place doivent s’engager à relayer l’entreprise sur le montant du billet• -caution : une entreprise ou des banques doivent se porter caution• -domiciliation : le billet doit être domicilié auprès d’une banque• -montant unitaire de 50 000 u.m• -durée : multiple de 10 jours et maximum 5 ans.• -taux d’intérêt : rémunération à taux fixe et intérêts payables d’avance• -fiscalité : assujetti à la retenue à la source de 15%
  • 15. Billets de trésorerie (2)• calculs des intérêts :payables d’avance selon la formule suivante :• I = ( C*t*n) / (36000+t*n)• Avec : C : montant du billet• t : taux d’intérêt de revente• n : nombre de jours allant du lendemain de la souscription au jour de l’échéance inclus
  • 16. Section II Les modes de financement à moyen long terme:• II-1 les modes de financement directs:• -lautofinancement• -laugmentation de capital• -lemprunt obligataire•
  • 17. AutofinancementCapacité d’Autofinancement = résultat net +dotation aux amortissements(nettes de reprises) +dotation aux provisions (nettes de reprises)+moins value de cession –plus value de cession Autofinancement = Capacité d’autofinancement – Distributions de dividendes et autres
  • 18. Résultat net • Produits= recettes (ventes ou autres) • Charges = achats de matièresRésultat net 1éres, salaires et charges sociales, dépenses d’énergie, de télécommunications, de= (Produits - transport, d’entretien, frais decharges)*(1-t) sous-traitance , dotations aux amortissements… • t: taux de l’impôt sur les sociétés
  • 19. Dotations aux amortissements Amortissement=constatation de la dépréciation d’un bien due à l’usure ou à l’obsolescence Dotations aux amortissements= VB/n VB: valeur brute du bien n:durée d’amortissement
  • 20. Plus ou moins value de cession Plus ou moins value de cession = différence entre la valeur de cession et la valeur nette comptable du bien Plus ou moins value de cession= valeur de cession-(valeur brute – somme des dotations aux amortissements)
  • 21. Affectation du résultat • Dividende =rémunération de l’actionnaire Résultat de • Constitution de Réservesl’exercice >0 • Résultat reporté
  • 22. Affectation du résultat(2) Résultat de •Résultatl’exercice <0 reporté
  • 23. Autofinancement: objet -assurer le maintien du potentiel productif via les dotations aux amortissements(investissements de renouvellement) -financer la croissance de l’entreprise par le résultat de l’exercice mis en réserves (investissements de croissance) -faire face aux risques via les dotations aux provisions
  • 24. Laugmentation de capital• Augmentations de capital en numéraire et en nature. Le corollaire de laugmentation de capital est la création de titres de propriété (actions)• Laction ordinaire confère à son détenteur:• -un droit de vote aux assemblées• -un droit pécuniaire : rémunération sous forme de dividendes
  • 25. Autres formes d’actions -les actions privilégiées• -les actions à dividende prioritaires• -les certificats dinvestissement.• -les actions à bons de souscription daction• -les actions à bons de souscription dobligation
  • 26. Action privilégiée Laction privilégiée = action ordinaire+ droit supplémentaire. Droit supplémentaire= droit de votedouble ou rémunération plus importante que celle de laction ordinaire.
  • 27. Le certificat dinvestissementCertificat d’investissement=action ordinaire-droit de voteCertificat de droit de vote=actionordinaire-droit pécuniaire
  • 28. Les actions à dividende prioritaire Laction à dividende prioritaire = certificat d’investissement+ droit supplémentaire. Droit supplémentaire= rémunération plus importante que celle de laction ordinaire.
  • 29. ABSA et ABSOABSA = action ordinaire+ droit desouscription à une augmentation de capital.ABSO = action ordinaire+ droit de souscription à un emprunt obligataire .
  • 30. Lemprunt obligataire:• Une obligation est un titre négociable émis par une société anonyme. Elle entraine lobligation pour l’émetteur de payer des intérêts et de rembourser le capital selon les modalités prévues par le contrat.• Les caractéristiques dune obligation sont les suivantes : le prix démission, la durée, le taux facial, la valeur de remboursement et les modalités de remboursement.• Les modalités de remboursement sont les suivantes:• -le remboursement par annuités constantes• -le remboursement par amortissements constants• -le remboursement in fine
  • 31. Section II: Modes de financement indirects -les subventions dinvestissement -le crédit bancaire• -le crédit bail• -le capital risque••
  • 32. Subvention d’investissement• Les pouvoirs publics accordent des subventions dinvestissement (prime d’investissement) afin que lentreprise puisse acquérir des biens déquipement.• Cette subvention est enregistrée en capitaux propres.• Exemple: Pour un schéma de financement avec FOPRODI, sur une zone de développement régional prioritaire, une prime d’investissement de % de l’investissement est octroyée à la société
  • 33. Emprunt bancaire• La durée des crédits à moyen terme est de 7 ans maximum.• Le taux dintérêt pratiqué par les banques = taux de base bancaire ( TMM + trois points de base) +primes de risque spécifique au projet+prime de risque secteur.
  • 34. Emprunt bancaire Caractéristiques de l’emprunt K: montant nominal du capital emprunté• ap : annuité relative à la période p• Mp : amortissement relatif à la période p• Ip : intérêts payés sur le capital restant à rembourser à la période p• Kp : capital restant à rembourser en période p• i: taux dintérêt facial ou nominal de lemprunt• n : échéance de lemprunt• ap = Mp + Ip• Ip = i x K(p-1)• Kp = K(p-1) – Mp ∑ Mp = K et K = ∑ ap x [(1+i)(-p)]•
  • 35. Tableau de remboursement de l’empruntannée capital res dû en début intérêts amortis ement annuité tant s de période 1K Kxi=I1 M1 a1= Kxi +M1 2 K1=K-M1 K1xi=I2 M2 a2=K1xi+M2 3 nKn-1=K-M1-M2-.....-Mn-1 Kn-1xi Mn an=Kn-1xi+Mn
  • 36. Modalités de remboursement1/In fine: ap = Ip = i x K et Mp = 0, pour p < n• ap = i x K + K et Mp= K, pour p = n2/par amortissements constants: M=K/n3/par annuités constantes: a = K x [ i / (1- (1 + i)-n )]•
  • 37. Exemple• Application:Un emprunt de 200 000D est remboursable sur 5 périodes au taux de 12%. Etablir le tableau damortissement de lemprunt dans les trois cas suivants:• -remboursement par annuités constantes• - remboursement par amortissements constants• -remboursement in fine
  • 38. Application :remboursement par annuités constantesannée capital restant du intérêts amortissement annuité 1 200000 24000 31481,9464 55481,9464 2 168518,054 20222,1664 35259,78 55481,9464 3 133258,274 15990,9928 39490,9535 55481,9464 4 93767,3201 11252,0784 44229,868 55481,9464 5 49537,4521 5944,49426 49537,4521 55481,9464 1.38
  • 39. Application: remboursement par amortissement constant année capital restant du intérêts amortissement annuité 1 200000 24000 40000 64000 2 160000 19200 40000 59200 3 120000 14400 40000 54400 4 80000 9600 40000 49600 5 40000 4800 40000 448001.39
  • 40. Application: remboursement in fineannée capital restant du intérêts amortissement annuité 1 200000 24000 0 24000 2 200000 24000 0 24000 3 200000 24000 0 24000 4 200000 24000 0 24000 5 200000 24000 200000 224000 1.40
  • 41. Crédit bail• un contrat est conclu un locataire et un loueur par lequel le locataire paie au loueur des redevances de loyer et il peut exercer à larrivée à terme du contrat une option dachat.• En général, une entreprise qui conclut un contrat de crédit bail portant sur un bien d’une durée de x années, doit en vertu de ce contrat s’acquitter :• -à la date 0 :d’un dépôt de garantie représentant la valeur résiduelle du bien au bout de x années. Au cas où l’entreprise n’exerce pas l’option d’achat, elle récupère le dépôt de garantie à la date x.• -de la date 1 jusqu’à la date x : de loyers annuels
  • 42. Capital risque• La société dinvestissement(capital risque) apporte au projet des liquidités, afin quil puisse naître ou se développer. En général les sociétés de capital risque recherchent des projets innovateurs à fort potentiel de croissance.• La SICAR entre dans le capital d’une entreprise à une date 0 en apportant des fonds et en sortira au bout de x années de deux manières: – 1/rétrocession des actions ou rachat des actions par l’entreprise elle-même à une valeur fixée à l’avance ( valeur nominale *facteur) – 2/sortie par la bourse: l’entreprise s’engage à s’introduire en bourse avant l’échéance prévue Durant la dite période , la société de capital risque recevra des intérêts annuels calculés sur la base d’un taux d’intérêt fixe.•
  • 43. Partie II: les marchés financiers• Section I :typologie de produits .produits de taux• .produits de change• .produits actions et dérivés
  • 44. Produits de taux• ils dépendent intrinsèquement des fluctuations de taux dintérêt, on classe ces produits en deux catégories:• -les produits de trésorerie: Ce sont des produits destinés à assurer le refinancement des banques.les produits sont la résultante dopérations de prêts et demprunts interbancaires à court terme. Ces produits sont dîts produits monétaires, au sens négociables sur le marché monétaire. A côté de ces produits, on trouve des SICAV monétaires, essentiellement investis dans des produits monétaires.• On trouve en Tunisie au sein de ces produits,• . les valeurs émises par le trésor intitulées bons du trésor à court terme (BTC).Les BTC sont émis à une fréquence mensuelle et ont une maturité de 13,26 et 52 semaines. Les adjudication de BTC sont réservés aux SVT (spécialiste des valeurs du trésor), lesquels souscrivent à ces émissions pour leur propre compte ou pour le compte de leurs clients.• .les billets de trésorerie: ces produits sont émis par les entreprises, répondant à certaines conditions afin de combler leurs besoins en trésorerie à court terme. Ce billet de trésorerie sera ensuite plaçé sur le marché monétaire par le banquier de lentreprise. Le taux dintérêt servi sur ces produits est proche du taux du marché monétaire.•
  • 45. Produits de taux (2)• .Les certificats de dépôts: Ce sont des produits à court terme émis par les établissements bancaires afin déponger un déficit de trésorerie.• -les produits obligataires: avec dune part les titres émis par lEtat, que lon qualifie dOAT (obligations assimilables du trésor), en Tunisie les BTA (bons du trésor assimilables), ou encore pour les valeurs du trésor américain, les treasury bonds, du trésor allemand, les Bunds, du trésor britannique, les Gilts, du trésor japonais, les JGB...., ce sont les titres les plus traités, en raison de labsence de risque de défaillance rattaché à ce type d‘émission.
  • 46. Produits de change, matières 1éres et actions Les produits de change: représentés par des achats et des ventes de devise au comptant et à terme.Les principales places de change sont Londres, New York, Tokyo, Singapour et Hong Kong. Les produits dactions: Les actions sont traitées sur le marché boursier.Parrallèlement aux actions, on trouve des SICAV (société dinvestissement à capital variable) ou des OPCVM (organismes publics de collecte des valeurs mobilières)actions, qui jouent le rôle de fonds commun de placement. Les produits de matières premières: La place la plus importante est celle de Chicago (Chicago mercantile exchange et London metal exchange).Les matières qui sont lobjet déchanges sont, le pétrole, lor, le nickel, largent, le soja,le blé, le maïs, la pomme de terre..
  • 47. Produits dérivésTrois types de produits dérivés:les options, les contrats à terme et lesswaps. Ces produits ont pour finalités dassurer la couverture desopérations ou de réaliser des arbitrages.-les options: Une option de taux se définit comme étant le droitdemprunter ou de prêter une somme déterminée pour une périodeprédéfini à un taux fixé à lavance. Une option de devise ou de change,constitue le droit dacheter ou de vendre une quantité donnée dedevises à un cours fixé au départ durant une période déterminée.-les contrats à terme: les contrats à terme peuvent porter soit sur desactions, soit sur des indices dactions, soit sur des devises, soit sur destaux, soit sur des indices de taux, soit sur des matières premières.Uncontrat à terme permet de figer au jour daujourdhui la valeur futureou le prix à une date ultérieure dune marchandise donnée. Le contrat àterme de taux permet de fixer à lavance un taux et le contrat à termede devise permet de fixer à lavance un cours .
  • 48. Produits dérivés(2)• -les swaps ou contrats déchange: Le contrat de swap permet à chaque de transformer les caractéristiques dune dette et dinverser les risques y afférent en opérant un échange.• On dénombre deux catégories de swaps:• .les swaps de taux: par lequel deux parties sengagent à rétrocéder, selon un échéancier donné, les intérêts calculés sur une base nominale commune, souscrites à des taux différents de type, taux fixe contre taux variable.• .les swaps de devises: par lequel les deux parties sengagent à rétrocéder le capital et les intérêts libéllés dans deux devises différentes.
  • 49. Indices• -les indices équipondérés, tels que lindice Dow Jones de la Bourse de New York et lindice BVMT de la Bourse de Tunis -les indices pondérés par les capitalisations boursières, tels que les indices CAC40, SBF120 de la Bourse de Paris, le Standard and Poors 500 de la Bourse de New York et lindice Tunindex de la Bourse de Tunis,• Les indices réflètent lévolution dun marché (marché boursier, de matière premières, obligataire, secteur…) et servent de référence ou de benchmark, aux gestionnaires de fonds.exemples :DJstoxx energy (indice européen pour le secteur énergétique),gold index (indice de l’or).•
  • 50. Produits structurés• Ce sont des montages financiers combinant plusieurs produits de marché standards. Les produits structurés sont conçus sur demande expresse du clients par des établissements bancaires.• Cas de produit structuré: les ETF ou trackers à effet de levier, dont la durée est de quelques semaines à quelques mois, porte sur des indices (support) et se caractérise par un levier.L’ETF est censé répliquer l’indice en multipliant sa performance par un levier (à la hausse ou à la baisse).exemples : Casam ETF CAC 40 (levier 2) et Lyxor ETF China entreprise (HSCEI).
  • 51. Section II: typologie de marchésMarché monétaireMarché financier
  • 52. Marché monétaire• Le marché monétaire est un lieu de rencontre de loffre et de la demande de liquidités. Les participants au marché monétaire sont : les établissements bancaires, les compagnies dassurance, les sociétés dinvestissement en valeurs mobilières, les caisses de retraite...Sont exclus les organismes non financiers et les particuliers. Les négociations sur ce marché seffectuent par téléphone, fax ou internet.• Le taux du marché monétaire résulte de la confrontation entre les excédents et les déficits de trésorerie. Cest un taux au jour le jour, exprimé en base annuelle.•
  • 53. Marchés financiersMarchés actionsMarchés obligatairesMarchés d’options
  • 54. Marchés actionsProcédures d’introductionConditions d’accèsSystème de cotation
  • 55. Procédures d’introduction• -la procédure ordinaire: Dans le cadre de cette procédure, il y a inscription directe de la valeur sur le marché pour y être négocié. Le cours dintroduction est fixé par la bourse.• -la mise en vente: de par cette procédure, les introducteurs mettent à la disposition du marché, le jour de lintroduction une quantité de titres à la vente à un prix minimal. Les ordres dachat reçus à cette occasion sont centralisés par la bourse et cette dernière procède à laffectation des titres.Les demandes pouvant être réduites. Le cours dintroduction correspond à la limite inférieure du dernier ordre servi.• -lOPV (offre publique de vente):De par cette procédure , les introducteurs proposent à la vente une quantité de titres à un prix fixe pendant une période déterminée. Les titres sont servis au prorata du nombre de titre demandés par rapport aux nombres de titres offerts. Le cours dintroduction sera le prix fixé par les introducteurs.
  • 56. Conditions d’accès• 1/-premier marché•• .publication des états financiers relatifs aux deux derniers exercices (possible dérogation) et informations prévisionnelles sur 5 ans.• .diffusion dans le public de 10% du capital social ou un minimum de 1 million de dinars, au plus tard le jour de lintroduction.• .deux derniers exercices bénéficiaires• .répartition des titres entre 200 actionnaires, ne détenant pas plus de 5% du capital.• Les sociétés sollicitant ladmission doivent justifier de lexistence:• .dun manuel de procédure dorganisation, de gestion et de divulgation des informations financières.• .dune structure daudit interne• .dune structure de contrôle de gestion• En Tunisie, les sociétés côtés sur le marché des titres de capital sont tenues de publier semestriellement leurs états financiers, au niveau dun journal de la place et du bulletin édité par le CMF.
  • 57. Conditions d’accès (2)• 2/marché alternatif• Les procédures dintroduction sont allégées, la seule obligation demeure lédition dun rapport sur la situation juridique et financière.Ce marché existe depuis juillet 2007 en Tunisie, 5 sociétés sont cotées sur ce marché SOPAT , Servicom , Carthage cement, TELNET et hexabyte.
  • 58. Système de cotation• Le super CAC traite les ordres selon le rang dentrée (FIFO, premier entré- premier servi) et il recherche le cours permettant de maximiser le nombre déchanges pour chaque titre.• pour tous les titres, quelque soit degré de liquidité, la marge de variation maximale est de 3%, si ce premier seuil est franchi, la valeur est réservée pendant une période donnée et une marge additionnelle de 1,5% est octroyée.• Sur la bourse de Tunis, les titre sont regroupés en quatre catégories, selon leur degré de liquidité:• -continu A: pour lesquels, les titres sont cotés en continu• -fixing A: pour lesquels, il y a deux cotations, douverture et de clôture.• -fixing B: pour lesquels, il y a une seule cotation• -fixing C: pour lesquels, les titres du hors-cote, sont cotés selon la formule du tout ou rien, pendant une durée de 4 jours. A lissue de cette période, il y a confrontation des offres et des demandes et détermination dun cours déquilibre.
  • 59. Marché obligataire• Conditions daccés:• .émission réservée aux sociétés anonymes• .notation par un organisme de rating, en loccurence Maghreb rating filiale dIBCA ou garantie bancaire en intérêts et capital.• .lencours de lemprunt obligataire doit être dune valeur minimale de 1 million de dinars au jour de lintroduction• .les titres de créance doivent être au moins répartis entre trois cent détenteurs.
  • 60. Marché obligataire (2)• Système de cotation:• En Tunisie, les obligations sont côtées au pied du coupon. , cest à dire en pourcentage de la valeur nominale, sans tenir compte des intérêts courus non échus.Ces derniers sont cotés en sus de la cotation daprés la formule suivante:• intérêts= taux dintérêt nominal*100 / n• avec n : nombre de jours courus depuis le dernier détachement de coupon.• Les titres de créance sont répartis en trois catégories selon le mode de cotation:• -en continu A, regroupant des valeurs cotées en continu• -en fixing A, regroupant des valeurs sujettes à deux cotations par séance• -en fixing B, regroupant des valeurs sujettes à une seule cotation par séance• Lensemble des valeurs évoluent dans une fourchette de variation de 5%, une fois ce seuil franchi, la valeur fait lobjet dune réservation pendant une période donnée (30 minutes) et une marge de variation de 2,5% additionnelle est autorisée.
  • 61. Section III :statistiques marchés boursiers % change / Exchange Name of index 2011 Americas Bermuda SE BSX Index -11,1% BM&FBOVESPA Ibovespa -5,3% Buenos Aires SE Composite -19,1% Colombia SE IGBC -8,1% Lima SE Indice General BVL (IGBVL) -4,1% Mexican Exchange IPC CompMx 2,2% NASDAQ OMX Composite 4,2% NYSE Euronext (US) Composite -3,7% Santiago SE IGPA -8,1% TMX Group S&P/TSX Composite -8,1% Asia - Pacific Australian SE All Ordinary Price -10,8% Bombay SE BSE 500 -8,1% Bursa Malaysia FBM Emas Index 1,1% Colombo SE CSE All Share -20,6% Gretai Securities Market GTSM Index - Hong Kong Exchanges S&P/HKEX LargeCap Index -11,6%
  • 62. Europe - Africa - Middle East Performance boursière 2011Amman SE ASE Index -18,00%Athens Exchange General Price -50,00%BME Spanish Exchanges Madrid IGBM Index -22,60%BME Spanish Exchanges Valencia IGBV Index -17,60%Borsa Italiana FTSE Italia MIB Storico -23,30%Budapest SE BUMIX -34,20%Casablanca SE MASI Float -10,90%Tunis stockexchange TUNINDEX -8,00%Cyprus SE CSE General Index -67,30%Deutsche Börse CDAX Price -11,40%Egyptian Exchange EGX 30 Index -17,70%Irish SE ISEQ Overall 5,40%Istanbul SE ISE 100 Index -9,70%Johannesburg SE FTSE/JSE All Share 7,60%London SE FTSE 100 -3,60%
  • 63. Europe - Africa - Middle East NOMBRE TITRES COTESAmman SE 277Athens Exchange 280BME Spanish Exchanges 3 345Casablanca SE 74Egyptian Exchange 228Istanbul SE 339Johannesburg SE 397London SE Group 2 966Luxembourg SE 290Mauritius SE 63NASDAQ OMX Nordic Exchange 754NYSE Euronext (Europe) 1 135Saudi Stock Market - Tadawul 146Tunis stock exchange 56AmericaNASDAQ OMX 2 778NYSE Euronext (US) 2 238AsiaBombay SE 5 034Hong Kong Exchanges 1 413Indonesia SE 420Shanghai SE 894Shenzhen SE 1 169Tokyo SE Group 2 293
  • 64. MARKET CAPITALIZATION% of GDPBrazil 74.0Bulgaria 15.2Canada 137.0Chile 160.6China 80.4Egypt, Arab Rep. 37.7France 75.3Germany 43.6Ghana 10.9Greece 24.1Hong Kong SAR, China 481.0Hungary 21.5Iceland 15.9India 93.6Italy 15.4Japan 75.1Jordan 111.9Lebanon 32.3Morocco 76.2Saudi Arabia 81.3South Africa 278.2South SudanSpain 83.2Tanzania 5.5Thailand 87.2Tunisia 24.1Turkey 41.8United Arab Emirates 35.2United Kingdom 137.4