Prise en charge des crises convulsives de l’adulte 2009
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Prise en charge des crises convulsives de l’adulte 2009

on

  • 19,873 views

Dr Anis Ghaddab

Dr Anis Ghaddab

Statistics

Views

Total Views
19,873
Views on SlideShare
19,873
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
172
Comments
1

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • DEali action 2 jour
  • Dire il s’agit d’un EME
  • Tetraplegie , atteiente du TC atteinet paires craniennes
  • Céphalées intenses 90% des adultes Progressives ou brutales mimant une hémorragie méningée Signes de focalisation neurologiques 50 % Déficit sentivo-moteur (35%), aphasie (12%), paralysie N crâniens (12%) Classique mais rare (3%): déficit unilatéral (hémiplégie, aphasie) suivi d’un déficit controlatéral. (développement des lésions de part et d’autre du sinus longitudinal supérieur) Convulsions 40 % 50 % focales. Parfois état de mal menaçant le pronostic vital Cas particuliers Coma Si volumineux hématomes ou infarctus. Risque engagement et décès Etat de mal épileptique Fièvre et signes ophtalmologiques Si TP infectieuse du sinus caverneux Oedème périorbitaire, chémosis Paralysie oculo-motrices HTIC isolée: «pseudo tumor cerebri» (30%) Céphalées +/- Diplopie par paralysie du VI Oedème papillaire (50%) au FO voire cécité Signes neuropsychiatriques Délire, confusion, amnésie, mutisme, troubles du comportement parfois isolés Si atteinte du sinus droit (atteinte thalamique bilatérale)
  • Hyperdensité spontanée du SLS
  • Signe direct apparaît J4 : SIGNE DU DELTA : aspect de triangle vide du SLS prise de contraste des parois du sinus( hyperhemie des parois du sinus et par developpement d’uen circulation de suppleance) avec absence de modification de densité de la lumiere thrombosé
  • HYPERSIGNAL

Prise en charge des crises convulsives de l’adulte 2009 Prise en charge des crises convulsives de l’adulte 2009 Presentation Transcript

  • Prise en charge des crises convulsives de l’adulte aux urgences Dr GHADDAB ANIS Anesthésie Réanimation CHU Farhat Hached Sousse
  •  
    • Patiente âgée de 58 ans
    • ATCD : RAS
    • Hospitalisée en gynécologie pour intervention de patey
    • La veille de l’intervention : crise convulsive généraliseé
    View slide
    • Conduite à tenir ?
    View slide
    • Scope
    • PLS
    • Canule de Guedel ( oropharyngée) : éviter la morsure de la langue
    • Assurer la perméabilité des voies aériennes
    • Apport O2 par sonde nasale ou masque facial
    • VVP , perfusion SS 0,9%
    • Anticonvulsivant ++
  •  
    • La crise a cédé 30 secondes après Valium avec coma
    • postcritique de 2 minutes Puis retour à un état de
    • Conscience
    • OY : à l’appel RM : orientée RV : orientée
    • Céphalées + Flou visuel
    • Pas de déficit moteur ni sensitif , pas de raideur de nuque
    • Pupilles intermédiaires réactives
    • Tous les réflexes du tronc cérébral présents
    • TA : 13/9 FC = 87 batt/min
    • Apyretique
    • Quel étiologie de la crise convulsive faut il éliminer en
    • premier lieu et quel examen complémentaire faut il faire ?
  • Dextro = 1,3g/l CAT pour éviter la récidive d’une convulsion ?
    • Mettre la patiente sous un antiépileptique de
    • durée d’action prolongée
    • Hypothèses diagnostiques ?
    • Examens complémentaires à faire ?
  • Convulsion inaugurale
    • Hypoglycémie
    • Hypo Na+ , HypoCa++ , alcalose métabolique sévère
    • Intoxications : ATDT , Cocaïne ..
    • Syndrome de sevrage alcoolique , Héroïne
    • Encéphalopathie post anoxique
    • Eclampsie
    • AVC hémorragique ou ischémique
    • Thrombophlébite cérébrale
    • Tumeur cérébrale primitive : supratentorielles ++
    • Métastase cérébrale
    • Méningite , meningo-encephalite, abcès cérébral
    • Traumatisme crânien
    • Aucune cause : 1ére manifestation d’une maladie épileptique
  • Examens complémentaires
    • Ionogramme sanguin , Natrémie , calcémie , Glycémie
    • GDSA
    • Recherche de toxiques dans le sang et les urines
    • CPK et Lactates : conséquences de la crise
    • Na+ = 140 mmol/l Ca++ = 2,8mmol/l
    • Glycémie = 6,3 mmol/L
    • CPK : 600 UI/l Lactates = 2,5 mmol/l
    • GDSA :
    • PH : 7,39 HCO3- = 25 mmol/l PaCO2 = 38 mmHg
    • PaO2 = 92 mmHg
    • Recherche de toxiques négative
    • Quel ECP faut il faire ?
    • TDM cérébrale
    • PL
    • IRM cérébrale
  •  
    • Conduite à tenir ?
    • Antiepileptique VO : Depakine 500: 1 cp x 3 /jour
    • Depakinemie J3
    • Arrêt Gardenal si Depakinemie à J3 = 40 à 100mg/l
    • Mannitol 20% : 0,5 g/kg en 20 minutes
    • Corticothérapie : Métylprednisolone(Solumedrol)
    • 2mg/kg/jour
    • Transfert en Neurochirurgie pour Chirurgie
  •  
    • Patient âgé de 25 ans
    • ATCD : maladie épileptique sous Gardenal 3 cp (50mg) /jour
    • Admis aux urgences
    • Retrouvé dans la rue en coma avec score de glasgow à 3
    • Aux urgences :
    • OY : à l’appel RV : confuse RM : orientée
    • Pupilles intermédiaires réactives
    • Tous les réflexes du tronc cérébral sont présents
    • Pas de déficit moteur ni sensitif
    • Pas de raideur de nuque
    • Apyrétique
    • Examen cardio-pulmonaire sans anomalies
    • Diagnostic le plus probable ?
    • Quels signes cliniques faut il rechercher pour
    • confirmer votre hypothèse diagnostique ?
    • Causes possibles ?
    • Examens complémentaires de première intention ?
    • Glycémie capillaire = 1g/l
    • Na+ = 137mmol/l Ca++ = 2,8mmol/l
    • Glycémie = 6,3 mmol/L
    • CPK : 600 UI/l Lactates = 2,5 mmol/l
    • Recherche de toxiques : positive à l’alcool
    • Acoolemie = 4 g/l
    • Quelles seraient les causes de la crise convulsive
    • Quel examen complémentaire faut il faire ?
    • Mauvaise observance du traitement
    • Sous dosage du traitement
    • Ivresse aigue ou sevrage alcoolique
    • Privation de sommeil , surmenage
    • Infection intercurrente
    Chez un épileptique connu
    • Gardénalemie = 5 mg/l ( Nle : 10 à 30 mg/l)
    • 30 minutes après son admission aux urgences le patient a
    • présenté une crise convulsive tonico-clonique généraliseé
    • Conduite à tenir ?
    • PLS
    • Canule de Guedel ( oropharyngée) : éviter la morsure de la langue
    • Assurer la perméabilité des voies aériennes
    • Apport O2 par sonde nasale ou masque facial
    • Diazepam ( Valium ) 10 mg IV
    • Glycémie au doigt (dextro)
  •  
    • La crise a cédé après 10 mg des Valium
    • Mettre la patiente sous un antiépileptique de
    • durée d’action prolongée et hospitalisation neurologie
  •  
    • Patient âgée de 75 ans
    • ATCD: HTA sous sectral
    • Ramené aux urgences pour crise convulsive il y a 4
    • heures suivie d’une hémiplégie droite
    • OY : à l’appel RM : adaptée RV : confuse
    • Pupilles intermédiaires réactives
    • Hémiplégie droite ,Pas de raideur de nuque
    • Tous les réflexes du tronc cérébral présents
    • TA : 13/9 FC = 57 batt/min
    • Pas de souffle cardiaque
    • Apyretique
    • Dextro = 1,2 g/l
    • Hypothèses diagnostiques
    • Conduite à tenir ?
    • VVP , Scope et perfusion SS 0,9%
    • Ionogramme sanguin : Natrémie , calcémie
    • Glycémie
    • Recherche de toxiques dans le sang et urines
    • CPK et lactates
    • Na+ = 138 mmol/l Ca++ = 2,8mmol/l
    • Glycémie = 5,3 mmol/L
    • CPK : 400 UI/l Lactates = 2 mmol/l
    • Recherche de toxiques négative
    • Quel ECP faut il faire ?
  •  
    • Au retour du scanner: le patient a présenté une crise
    • convulsive toniclonique généralisée
    • Conduite à tenir ?
    • PLS
    • Canule de Guedel pour éviter la morsure de la langue
    • Assurer la perméabilité des voies aériennes
    • Apport O2 par sonde nasale ou masque facial
    • Diazepam ( Valium ) 10 mg IV
    • La crise a cédé 20 secondes après le valium mais le
    • patient a présenté 3 minutes après une 2 éme crise
    • convulsive toniclonique généralisée sans retour à l’état
    • de conscience normal entre les 2 crises
  • Etat de mal épileptique convulsif généralisé (EMECG)
    • Crise convulsive qui dure > 5 minutes ( 10 minutes)
    • Ou
    • 2 crises convulsives successives sans reprise de
    • conscience en inter critique
    • Conduite à tenir ?
    • Diazepam ( Valium ) 10 mg IV
    • Echec du Diazepam avec persistance de
    • la crise
    • Conduite à tenir ?
    • Intubation trachéale + ventilation mécanique
    • Gardenal 15 mg/kg puis 15 mg/kg/jour
    • Hospitalisation en Réanimation
    • Aspirine 100 à 300 mg
    • HBPM dose préventive
    • exemple : Enoxaparine (Lovenox) : 40 mg/jour
    • Prévention des ACSOS
    • Bilan étiologique :
    • ECG + Echographie cardiaque et des troncs supra-Aortiques
  • Autres indications IOT
    • Défaillance respiratoire :
    • Encombrement majeur , Acidose respiratoire , Hypoxémie sévère
    • Inhalation bronchique
    • Persistance de la crise malgrés 2 bolus de 10 mg de Diazepam
    • Coma profond persistant : Glasgow < 10
  • Merci
    • Patiente âgée de 82 ans
    • ATCD : DID + HTA
    • Retrouvée par sa fille en coma par terre
    • OY = à l’appel RV : confuse RM : orientée
    • Pas de déficit moteur ni sensitif
    • pas de raideur de nuque
    • Pupilles intermédiaires réactives
    • Tous les réflexes du tronc cérébral présents
    • TA : 11/7 FC = 95 batt/min , Déshydratation globale
    • Apyrétique
    • Dextro = 1,2 g/l
    • 20 minutes après son admission aux urgences la
    • patiente a présenté une crise convulsive tonicolonique
    • généralisée
    • Conduite à tenir ?
    • PLS
    • Canule de Guedel pour éviter la morsure de la langue
    • Assurer la perméabilité des voies aériennes
    • Apport O2 par sonde nasale ou masque facial
    • Diazepam ( Valium ) 10 mg IV
    • La crise a cédé après valium , Coma postcritique de 3 minutes
    • Dextro : 1,3 g/l
    • L’examen après réveil :
    • OY = à l’appel RV : confuse RM : orientée
    • Pas de déficit moteur ni sensitif
    • Pupilles intermédiaires réactives
    • Tous les réflexes du tronc cérébral présents
    • CAT et Quels ECP faut-il faire ?
    • Fosphénytoine sodique : 15 mg/kg puis 5mg/kg/jour
    • Examens complémentaires :
    • Na+ = 110 mmol/l Ca++ = 2,8mmol/l
    • Glycémie = 5,3 mmol/L ureé = 9 mmol/l
    • CPK : 400 UI/l Lactates = 2 mmol/l
    • Recherche de toxiques négative
    • Quelle est l’étiologie la plus probable à la crise
    • convulsive et conduite à tenir ?
    • Hyponatrémies modérées : 125-137 mmol /l
    • Hyponatrémies moyennes : 115-125 mmol/l
    • Hyponatrémies sévères < à 115 mmol/l
    • Osmolarité plasmatique calculée :
    • 2 x [Na+] + Glycémie + urée (mmol/l) = 280 à 295 mosmol/l
    • Natremie corrigée = [Na+] laboratoire + (glycemie x 0,3)
    • Osmolarité plasmatique = 2 x 110 + 5,3 + 9 = 234,3 mosmol/l
    • Pseudohyponatrémies :
    • [ Na+] laboratoire : basse [Na+] corrigée : normale
    • Tonicité plasmatique normale
    • Causes : hyperlipidémie majeure ou une hyperprotidémie
    • Fausse Hyponatrémies :
    • [ Na+] laboratoire : basse [Na+] corrigée : normale
    • Hypertonie plasmatique
    • Etiologie : Hyperglycémie
    • Vraie hyponatrémie :
    • Hyponatremie [Na+] corrigée + Hypotonie plasmatique
    Hyperhydratation intracellulaire
    • 1) Rétention hydrique ou hydrosodée avec excès d'eau :
    • Cirrhose , Ice cardiaque, Syndrome nephrotique
    • 2) Rétention hydrique et déplétion sodée :
    • Perte de sel d’origine digestive ou rénale
    • 3) Rétention hydrique pure :
    • SIADH , Potomanie
    • 1) Hyponatrémie hypovolémique :
    • Sérum salé Hypertonique à 3 %
    • Le déficit en Na+ estimé en mmol = eau totale x (125 - natrémie)
    • Eau totale = 60% du poids corporel total chez l’homme
    • 50 % du poids corporel total chez la femme
    • Le volume de Nacl à 3 % = au déficit exprimé en mmol
    • 2) Hyponatrémie isovolémique :
    • Furosémide (Lasilix) = 20 à 60 mg IV
    • puis sérum salée hypertonique à 3 % s'il existe
    • des signes neurologiques ou sérum salé 0,9% l'absence de
    • Symptomatologie
    • Potomanie : Restriction hydrique ± sérum salé 3% ± lasilix
    • 3) Hyponatrémie hypervolémique :
    • Lasilix : 20 à 60 mg IV
    • Hospitalisation en réanimation
    • Sérum salé hypertonique
    • Déficit en Na+ estimé en mmol = eau totale x (125 - natrémie)
    • 70 x 50 /100 x ( 125 -110) = 525 mmol
    • Vitesse de correction :
    • 1 à 2 mmol /l/heure jusqu‘à [Na+] = 125 à 130 mmol /l
    • Car risque de myélinolyse centropentine
  •  
    • Patiente âgée de 20 ans
    • ATCD : RAS
    • Ramenée aux urgences pour coma
    • OY = à la douleur RV : confuse RM : retrait
    • Pas de déficit moteur ni sensitif
    • pas de raideur de nuque
    • Pupilles intermédiaires réactives
    • Tous les réflexes du tronc cérébral présents
    • TA : 11/7 FC = 95 batt/min
    • Apyrétique
    • Dextro = 1,6 g/l
    • Hypothèses diagnostiques ?
    • Examens complémentaires à faire ?
    • Scope , VVP et perfusion SS 0,9%
    • Ionogramme sanguin : Natrémie , calcémie
    • Glycémie
    • Recherche de toxiques dans le sang et urines
    • CPK et lactates
    • Na+ = 140 mmol/l Ca++ = 2,9mmol/l
    • Glycémie = 7,3 mmol/L
    • CPK : 300 UI/l Lactates = 2,9 mmol/l
    • Recherche de toxiques dans le sang et urines :
    • Positive aux antidépresseurs tricycliques + paracetamol
    • Conduite à tenir ?
    • Bilan hépatique + ECG
    • Décontamination digestive : Charbon activé (SG) :
    • 50 g / 4 à 6 Heures pendant 24 à 48 Heures
    • N Acétyl-cysteine (Mucomyst) :
    • 150 mg/kg en IV
    • Puis 50 mg/kg dans 500 ml SG5% en 4 heures
    • Puis 100 mg/kg dans 500 ml SG5% en 16 heures
  • Produits carbo-adsorbabales
    • 1 heure après son admission la patiente a présenté une crise
    • convulsive tonico-clonique généralisée
    • Conduite à tenir ?
    • PLS
    • Canule de Guedel pour éviter la morsure de la langue
    • Assurer la perméabilité des voies aériennes
    • Apport O2 par sonde nasale ou masque facial
    • Diazepam ( Valium ) 10 mg IV
    • La crise s’est arrêtée après valium
    • Glasgow après retour à l’état de conscience :
    • OY : à l’appel RM : retrait RV : Incompréhensible
    • Conduite à tenir ?
    • Intubation trachéale + Ventilation mécanique
    • Phosphenytoine : 15 mg/kg puis 5mg/kg/jour
  •  
  •  
    • Patiente âgée de 32 ans
    • ATCD : RAS
    • Ramenée par son mari pour crise convulsive
    • Glasgow = 15 Pas de déficit moteur ni sensitif
    • Tous les réflexes du tronc cérébral présents
    • Pupilles en position intermédiaires réactives
    • Céphalées intenses holocraniennes évoluant depuis 3 jours
    • résistants au Doliprane
    • Pas de raideur de nuque
    • Examen cardio-pulmonaire : RAS
    • T = 37
    • Dextro : 1,4 g/l
    • 15 minutes après son admission , la patiente a présenté
    • une crise convulsive tonico-clonique géneraliseé
    • Conduite à tenir ?
    • PLS
    • Canule de Guedel pour éviter la morsure de la langue
    • Assurer la perméabilité des voies aériennes
    • Apport O2 par sonde nasale ou masque facial
    • Diazepam ( Valium ) 10 mg IV
    • La crise a résisté au 1 er bolus de 10 mg de valium
    • Conduite à tenir ?
    • Réinjecter 2 éme bolus de 10 mg Diazepam
    • La crise a cédé avec coma postcritique de 2 minutes
    • Examen neurologique
    • Glasgow = 14 Pas de déficit moteur ni sensitif
    • Tous les réflexes du tronc cérébral présents
    • Pupilles en position intermédiaires réactives
    • Conduite à tenir ?
    • Examens complémentaires à faire ?
    • Fosphénytoine sodique : 15 mg/kg puis 5mg/kg/jour
    • Na+ = 138mmol/l Ca++ = 2,9mmol/l
    • Glycémie = 6,3 mmol/L
    • CPK : 400 UI/l Lactates = 2 mmol/l
    • Recherche de toxiques négative
  • TDM sans injection du produit de contraste
  • TDM avec injection du produit de contraste
    • Veines cérébrales superficielles et profondes se
    • drainent dans les sinus veineux de la dure mère
  • Sinus longitudinal supérieur Sinus longitudinal Inférieur Sinus pétreux supérieur et inférieur Sinus Droit Sinus Sphénoïdal Sinus Caverneux Sinus Latéral
    • Quel examen complémentaire permet de confirmer
    • le diagnostic ?
  • IRM
    • Conduite à tenir ?
    • Poursuivre Phosphenytoine IV avec relais Depakine
    • Heparinothérapie curative
    • Chercher l’étiologie : Foyer infectieux ORL
    • Dosage protéine C ,S , ATIII
  • Causes
    • TPC septique : sinusite , otite, méningite , abcès cérébral: staph Aureus, streptocoque
    • Traumatisme crânien
    • Contraception orale +++
    • Grossesse (T3) et post partum
    • Déficit en protéine C, S , ATIII, Syndrome des Ac anti PPL
    • Behcet , LES
    • Quelles sont les complications possibles ?
    • Oedème cérébral cytotoxique (Intracellulaire)
    • Oedème cérébral vasogénique (Interstitiel)
    • Infarcissement veineux
    • Hémorragie / Hématomes
    • HTIC : par occlusion des sinus veineux (augmentation de la pression veineuse d’aval + troubles de la résorption du LCR )
  •