Your SlideShare is downloading. ×
0
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur Jared Diamond

367

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
367
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Colloque hommage au Professeur Sémou Pathé Guèye Université Cheikh Anta Diop de Dakar 5-7 janvier 2010“L’Afrique face au défi naturaliste. Réflexions sur l’œuvre de Jared Diamond.”  Mouhamadou El Hady BA Institut Jean Nicod ENS-EHESS Paris mehba@ehess.fr
  • 2. Introduction:« L’Afrique a-t-elle encore des chances réelles de pouvoir emprunter la voie d’un développement durable ? »Cfp Colloque de Dakar 2005Pour répondre à cette question, nous allons nous intéresser à une autre :« Pourquoi notre continent se trouve-t-il en si piteux état ? » MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 2
  • 3. IntroductionJared Diamond (1997): « De l’inégalité parmi les sociétés. Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire »Approche naturalisteExplique lhistoire en utilisant les ressources de la biogéographie, de lépidémiologie, de la théorie de lévolution, de lagriculture, etc.Considère le monde à léchelle des continents MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 3
  • 4. IntroductionConclusion de Diamond: « il y a un déterminisme géographique qui fait que l’Eurasie a bénéficié d’un avantage dès le départ de la course au développement. »Nous verrons:1) lintérêt de cette analyse pour lAfrique: éviter le prisme ethnique/Politiques de développement2) Limite: Nous serions condamnés au sous-développement MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 4
  • 5. Plan de lexposé:IntroductionI- Les déterminants du développement selon DiamondI-a La géographie physiqueI-b La faune et la flore disponiblesII- Le déterminisme biogéographique et le sort de l’AfriqueII-a Lapproche culturaliste: Axelle KabouII-b Lalternative naturalisteConclusion MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 5
  • 6. I) Les déterminants du développement selonDiamondL’histoire peut-elle devenir une science objective au même titre que la physique ou la géologie ?Le cours qu’a pris le développement humain relève-t-il de la contingence la plus radicale ou bien était-il dès l’origine contenu dans la configuration du monde ?Réponse des historiens: a) l’histoire, appartient aux humanités → pas de régularités aussi contraignantes et prévisibles que les sciences dures b) lhistoire est dirigé par les décisions que prennent les grands acteurs à des moments particuliers; il serait illusoire de lui rechercher un sens nécessaire qui serait englobé dès le départ dans la structure du monde MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 6
  • 7. I) Les déterminants du développement selonDiamondSujet du livre: « Pourquoi la richesse et la puissance sont-elles distribuées ainsi et pas autrement ? Pourquoi par exemple ce ne sont pas les indigènes d’Amérique, les Africains et les aborigènes qui ont décimé, asservi ou exterminé les européens et les asiatiques ? » [1997], 2000 p. 10-11Réponse classique 1 (RC1): Facteurs politico-culturels: culture favorable au sciences et techniques → développement→ domination du reste du mondeRéponse classique 2 (RC2) : Facteurs biologiques: les autochtones dEurasie sont plus intelligents, ont de meilleurs gènes etc. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 7
  • 8. I) Les déterminants du développement selonDiamondObjections de Diamond: à RC1: régression à linfinie: pourquoi ont-ils développé une telle culture/système politique? à RC2: scientifiquement, la différence génétique nest pas significative et par ailleurs « les populations modernes de l’« âge de pierre » sont, en moyenne, probablement plus intelligentes, non moins, que les populations industrialisées. » parce que la pression sélective est plus forte MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 8
  • 9. I) Les déterminants du développement selonDiamondRéponse de Diamond: l’environnement géographique est la seule variable → « L’histoire a suivi des cours différents pour les différents peuples en raison des différences de milieux, non pas de différences biologiques entre ces peuples. » Quelles caractéristiques du milieu sont pertinents pour le développement d’une société ? Comment le milieu peut-il décider de la tournure que prend l’histoire d’une population ? Principalement deux facteurs explicatifs de l’inégalité entre les sociétés. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 9
  • 10. I-a) La géographie physique Diamond: La géographie physique est le facteur déterminant dans le développement Objection: Israël prospère dans le désert tandis que les guinéens meurent sur un scandale minier! Diamond: • objection superficielle: les israéliens actuels sont des eurasiens qui ont importés des techniques venus deurasie. (Back to biology?) • Histoire universelle → léchelle continentale est pertinente MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 10
  • 11. I-a) La géographie physique •Constat 1: trois blocs continentaux +îles •Constat 2: Ce sont les indigènes dEurasie qui ont conquis et assujettis le monde •Constat 3: Laxe de lEurasie est le seul horizontalJared Diamond:Cette prédominance de l’axe Est/Ouest en Eurasie et de l’axe Nord/Sud dans les deux autres continentsserait l’explication ultime de la domination de la zone eurasiatique sur le reste du monde. Quel rapport entre axialité des continents et développement? MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 11
  • 12. I-a) La géographie physiqueMécanisme (1):Quand un continent est étendu suivant l’axe nord-sud, cela veut dire qu’il sétale sur plusieurs degré de latitude. A l’inverse, quand un continent a pour axe principal l’axe est-ouest, il ne s’étend que sur un petit nombre de degrés de latitudes. Or, «Les localités situées (…) à la même latitude, ont des journées d’une longueur égale et partagent les mêmes variations saisonnières. A un moindre degré, elles ont aussi tendance à partager des maladies semblables, des régimes de température et de précipitations analogues, et des habitants et des biomes (types de végétation) identiques. » MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 12
  • 13. I-a) La géographie physiqueMécanisme (2):Petite différence de latitude → écarts climatiques très importantsAxialité horizontale → une bonne diffusion des innovations agricolesAxialité verticale → la propagation des semences nest pas toujours facile puisquelles ne sont pas nécessairement adaptées à lenvironnement adjacent.Conclusion de Diamond: « L’axe est-ouest de l’Eurasie a donc permis aux cultures du Croissant fertile de lancer rapidement l’agriculture sur la bande des latitudes tempérées allant de l’Irlande à la vallée de l’Indus et d’enrichir l’agriculture née indépendamment en Asie de l’Est. Inversement les cultures eurasiennes qui ont été d’abord domestiquées loin du Croissant fertile mais aux mêmes latitudes ont pu se propager à leur tour dans cette région. » MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 13
  • 14. I-a) La géographie physique La preuve :PS : Laxialité des continents ne détermine pas seulement lagriculture mais également lapolitique. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 14
  • 15. I-a) La géographie physiqueAxialité continentale & politique:La structure physique des continents détermine leur évolution:Relief contrôlable → émergence de grands empiresGrand empire → Les décisions politiques même aberrantes sappliquent partoutEx: Chine/Europe Conquête de lAmérique: Lhistorien classique qui fait de la décision politique du XVe la cause du recul chinois au XXe confond cause proximale et cause distale Contra unité africaine! MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 15
  • 16. I-a) La géographie physiqueAxialité continentale & politique:C’est parce que le relief de la Chine s’y prêtait à merveille que cet immense pays est resté unifié politiquement depuis 221 av. JC et c’est à cause de cette unification politique qu’une décision arbitraire a été strictement respectée d’un bout à l’autre de l’empire du milieu. A l’inverse, le continent européen n’a jamais été entièrement sous le joug d’un seul dirigeant et tous les grands autocrates, de Jules César à Hitler qui ont tenté de bâtir un empire européen ont lamentablement échoué. Cet état de fait trouve également son explication dans le relief puisque ; avec ses cinq grandes péninsules, ses deux grandes îles et ses chaînes de montagnes, ce continent est presque impossible à contrôler intégralement. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 16
  • 17. I-a) La géographie physiqueRécapitulations :La structure géographique des continents a doublement décidé de leur sort.1) Le simple alignement vertical ou horizontal de l’axe principal a induit une plus ou moins grande diversité climatique qui a, en retour, favorisé ou non la diffusion de certaines technologies notamment agricoles.2) Le relief plus ou moins escarpé a déterminé l’évolution politique en une série de sphères indépendantes ou en un empire unifié. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 17
  • 18. Plan de lexposé: Introduction I- Les déterminants du développement selon Diamond I-a La géographie physique I-b La faune et la flore disponibles II- Le déterminisme biogéographique et le sort de l’Afrique II-a Lapproche culturaliste: Axelle Kabou II-b Lalternative naturaliste Conclusion MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 18
  • 19. I-b) La faune et la flore disponiblesCertains groupes humains ont conservé leur mode de vie de chasseurs cueilleurs jusqu’au XXIème siècle, d’autres ont très vite développé une agriculture et se sont adonnés à l’élevage. Pourquoi une telle différence ?Fait contingent: existence en un lieu donnée d’espèces animales et végétales (respectivement) domesticables ou cultivablesDomestication des végétaux: Asie du Sud Ouest (Croissant fertile) et en Chine entre 8500 et 7500 avant JC avant de se répandre dans toute l’Eurasie et en Afrique du NordAfrique Subsaharienne: essor de la production alimentaire ne se produit que deux millénaires plus tard au Sahel MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 19
  • 20. I-b) La faune et la flore disponiblesQu’est-ce qui motive l’émergence de l’agriculture ?1) D’abord une raréfaction des végétaux sauvages comestibles qui fait qu’il devient intéressant de s’occuper de son jardin plutôt que de simplement cueillir ce que la nature a à offrir.2) Ensuite une disponibilité de plantes sauvages domesticables i.e. dont le rendement est tel qu’il vaille la peine de s’en occuper.3) Puis le développement de technologies efficientes (faux à lames de silex, paniers…)4) Enfin, le lien réciproque entre densité démographique et production alimentaire : plus une société dispose de nourriture, plus sa population augmente ce qui accroît le besoin en nourriture ! MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 20
  • 21. I-b) La faune et la flore disponiblesSur l’émergence de l’agriculture• (4) →¨Pas de retour en arrière une fois le processus enclenché• Laxialité joue encore à plein: cf sorgho au Sahel• émergence de l’agriculture→émergence dune caste doisifs/experts MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 21
  • 22. I-b) La faune et la flore disponiblesÉmergence de l’élevage:Importance élevage: enrichissement alimentation en protéines mais surtout habituation aux germes transportés par les animaux et immunisation contre certaines maladies→ en cas de contacts avec dautres groupes humains, on les supplante par une meilleure résistance aux maladies. cf. indiens dAmérique vs colons européensAvantage Eurasie: « Les ancêtres sauvages des quatorze espèces anciennes étaient inégalement répartis à travers le globe. L’Amérique du Sud n’en possédait qu’un, qui a donné naissance au lama et à l’alpaga. L’Amérique du Nord, l’Australie et l’Afrique subsaharienne n’en avaient aucun. » MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 22
  • 23. I-b) La faune et la flore disponiblesÉmergence de l’élevage: MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 23
  • 24. I) Les déterminants du développement selonDiamondConclusions:Selon Diamond, le relief, laxialité de lEurasie et la présence despèces animales et végétales facilement domesticables expliquent que ce soient les eurasiens qui ont conquis le monde. Cette avance est-elle irrattrapable? Quelles conséquences pour notre futur? Contrastons dabord lapproche de Diamond avec lapproche culturaliste de Kabou avant de répondre à ces questions. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 24
  • 25. Plan de lexposé:IntroductionI- Les déterminants du développement selon DiamondI-a La géographie physiqueI-b La faune et la flore disponiblesII- Le déterminisme biogéographique et le sort de l’AfriqueII-a Lapproche culturaliste: Axelle KabouII-b Lalternative naturalisteConclusion MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 25
  • 26. II-a) Lapproche culturaliste: Axelle Kabou « L’Afrique ne se meurt pas, elle se suicide. »      Axelle Kabou [1991] • Paradigmatique de lapproche culturaliste: si lAfrique ne se développe pas, cest parce que la culture de ses habitants est incompatible avec le développement. • Précise certes que: « Les causes du sous-développement de l’Afrique n’ont généralement que peu de rapports avec les mentalités africaines. » Mais... MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 26
  • 27. II-a) Lapproche culturaliste: Axelle Kabou• elle pense qu’il existe une ‘’logique africaine de perpétuation du sous- développement’’• Que pour comprendre cette logique de perpétuation, il convient de ‘’considérer les Africains, toutes classes sociales confondues, dans leurs actions’’.• Résultat : « Ils [les africains] gaspillent leurs maigres ressources, sabotent tout ce qui pourrait fonctionner durablement au profit du plus grand nombre. Ils détestent la cohérence, la transparence, la rigueur. A tous les échelons […] la faveur va systématiquement au bricolage, à l’improvisation, à la navigation à vue. » MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 27
  • 28. II-a) Lapproche culturaliste: Axelle KabouDeux critiques à Kabou:• Catégorie dénuée de pertinence: parle des « Africains » comme si cétait là une catégorie homogène mais les citadins de Dakar nés après 75 ne sont-ils pas plus proches de leurs homologues parisiens ou new yorkais que de leurs compatriotes nés avant 60?• Concept flou →pensée floue: rend hommage aux fonctionnaires honnêtes et aux campagnards mais fait comme sils étaient ultra minoritaires et plaque sur les Africains sa caractérisation culturelle inventée sans tenir compte de la complexe réalité et en coupant tout ce qui dépasse.• cf. SBD sur les « oppositions massives » qui néclairent rien. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 28
  • 29. II-b) Lalternative naturaliste• Nous avons parlé de Kabou, mais nous aurions pu parler de Moyo ou des analystes français qui expliquent tout en termes ethniques.• Lalternative semble être entre des culturalistes qui affirment que nous sommes sous développés parce que notre culture/biologie est inadaptée ou un biogéographe qui affirme que tout était joué davance du fait de la géographie• Somme-toute, lapproche de Diamond nous paraît plus proche de la vérité mais cela ne veut-il pas dire que nous sommes condamnés au sous-développement?les règles « supposées nouvelles [du monde actuel] ne sont que des variations de règles anciennes » Jared Diamond MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 29
  • 30. II-b) Lalternative naturalisteLa géographie comme destin?les règles « supposées nouvelles [du monde actuel] ne sont que des variations de règles anciennes » Jared DiamondIllustration: transistor créé en 1947 aux USA et qui « a fait un bond de 12 800 kilomètres pour lancer une industrie électronique au Japon, mais […] n’a pas accompli le saut plus court qui lui aurait permis de fonder de nouvelles industries au Zaïre et au Paraguay. » Pas dexplication culturaliste cependant:« A la différence du Zaïre et du Paraguay, le Japon et les autres puissances nouvelles ont pu exploiter sans tarder le transistor parce que l’alphabétisation, la machinerie métallique et le gouvernement centralisé faisaient partie de longue date de leur histoire.»→ strict déterminisme... mais peut être pas inéluctable MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 30
  • 31. II-b) Lalternative naturaliste La géographie comme destin? Coeur de la théorie: Agriculture+élevage→Surplus alimentaires→émergence dune caste doisifs→science & techniques→Expertise & organisation efficace • Nous permet de voir quelles étapes nous avons ratées et ce quon peut rattraper MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 31
  • 32. II-b) Lalternative naturaliste La géographie comme destin? • Agriculture: autosuffisance alimentaire probalement illusoire! • Investir dans léducation • Eviter lunité Africaine: un tel ensemble ne serait pas manageable et ce serait dangereux sil létait: cf. la Chine et la navigation • Favoriser des unions régionales ou sous-régionales qui préservent la diversité politique tout en créant des ensembles politico-économiques assez grands pour être viables. MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 32
  • 33. Conclusions« L’histoire du Croissant fertile et de la Chine offre également une leçon salutaire pour le monde moderne : les circonstances changent, et la primauté passée n’est pas une garantie de primauté future. »Ce qui est particulièrement stimulant et encourageant dans notre époque c’est de savoir que [...] « Il n’est pas nécessaire d’attendre l’invention de nouvelles technologies pour résoudre nos problèmes. » MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 33
  • 34. Merci de votre attention et nhésitez pas àmécrire si vous avez besoin de précisions bibliographiques ou autres mehba@ehess.fr MEHB, "LAfrique face au défi naturaliste" Dakar 5-7 janvier 2010 34

×