• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSE
 

Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSE

on

  • 2,491 views

Historique du Tourisme Durable en France et à l'international. ...

Historique du Tourisme Durable en France et à l'international.
Précision des concepts et formes de tourisme durable
Analyse des études récentes sur la visibilité et l'image du tourisme durable
Responsabilité Sociétale de l'Entreprise Touristique - Présentation générale
Cas d'école: Groupe Accor

Statistics

Views

Total Views
2,491
Views on SlideShare
2,407
Embed Views
84

Actions

Likes
0
Downloads
103
Comments
1

1 Embed 84

http://www.scoop.it 84

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSE Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSE Presentation Transcript

    • Ingénierie, marketing et prospectiveen tourisme durableinfo@id-tourisme.frwww.id-tourisme.fr ID-Tourisme – Guillaume Cromer
    • Ingénierie, marketing et prospectiveen tourisme durableinfo@id-tourisme.frwww.id-tourisme.fr ID-Tourisme – Guillaume Cromer
    • Sommaire Origine du Tourisme Durable Concept & Formes appliquées Visibilité & Attractivité de marché Développement Durable appliqué à l’entreprise touristique - RSET Cas n°1: ACCOR
    • Sommaire Origine du Tourisme Durable Concept & Formes appliquées Visibilité & Attractivité de marché Développement Durable appliqué à l’entreprise touristique - RSET Cas n°1: ACCOR
    • Origine du Tourisme Durable Historique Dès les années 50, début d’un tourisme alternatif – Militants souhaitant se rapprocher des réalités socio- politiques des pays d’accueil. Années 60, premiers actes mêlant tourisme & solidarité – tourisme intégré au Sénégal Années 70: tourisme d’immersion en Inde 1980: l’IUCN propose le concept de Développement Durable 1987: Rapport Brundtland – Rapport du PNUE – Sustainable Development: « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la possibilité, pour les générations à venir, de pouvoir répondre à leurs propres besoins ». 1992: Sommet de la Terre à Rio – Première apparition du thème « Tourisme Durable » au sein de l’Agenda 21.
    • Origine du Tourisme Durable Historique 1995 : Charte du tourisme durable élaborée à Lanzarote (îles Canaries) par plusieurs organisations internationales dont l’UNESCO et l’OMT. 1997: Charte Éthique du Voyageur® par Atalante – Lonely Planet 1999 : le code mondial d’éthique du tourisme établi par l’Organisation Mondiale du Tourisme. 2000 : la charte d’éthique du tourisme en France conçue par le ministère délégué au tourisme. 2002 : la charte du tourisme équitable rédigée par quatre associations au sein de la PFCE. 2002: Année Internationale de l’Ecotourisme 2004: Principes du tourisme durable redéfinis par l’OMT
    • Origine du Tourisme Durable Historique 2004: Création de l’ Association des Tours Opérateurs Thématiques (ATT), origine du label ATR 2006: 1ère réunion de travail de la Task Force Internationale sur le tourisme durable menée par la France 2006-2007: Travail de ATT pour le référentiel ATR 2007: Lancement de la 1ère journée mondiale pour un tourisme responsable (2 juin) 2007: Déclaration de DAVOS: Changement climatique et tourisme 2007: Lancement des Trophées Voyages-sncf.com du Tourisme Responsable 2008: Premiers audits de certification ATR 2008: Lancement de la campagne de sensibilisation « Green Passeport » par l’UNEP 2009: Lancement de l’auto-évaluation des membres de l’ATES 2009: 5ème réunion de la Task Force organisée au Maroc
    • Origine du Tourisme Durable Historique 2010: Relance du Comité Français pour le Développement Durable du Tourisme par le Secrétariat d’Etat au Tourisme Janvier 2011: AG du Partenariat Mondiale pour un Tourisme Durable (UNEP, Rainforest, Task Force, etc.) 2011: Mise en place du Global Sustainable Tourism Council sur la base du Sustainable Tourism Criteria
    • Origine du Tourisme Durable Causes – Impacts du tourisme Economique:  Redistribution inéquitable: 70 à 80% des revenus ne restent pas dans les pays d’accueil.  Emplois locaux à très bas coûts, sans responsabilités – Rares volontés de formation continue – Droit du travail bafoué  Attention à la monoculture touristique  Inflation des prix (immobilier, produits de la vie courante)
    • Origine du Tourisme Durable Causes – Impacts du tourisme Social:  Tourisme sexuel impliquant les enfants – Prostitution  Travail forcé  Fragilité des populations face à la rencontre des touristes  Déplacements forcés des populations  Restrictions imposées aux populations (eau, entrée dans les hôtels, etc.)  Flux touristique & Inflation  Folklorisation des coutumes et des traditions  Perte des valeurs traditionnels, jalousie, incompréhension de l’autre  Croissances des inégalités
    • Origine du Tourisme Durable Causes – Impacts du tourisme Environnemental:  Destruction d’écosystèmes pour la construction de complexes - urbanisation sur des espaces naturels fragiles  Pollution des espaces et des eaux, pollution visuelle, sonore, olfactive, etc.  Surconsommation d’eau parfois même au détriment de la population locale  Dérangement de la faune et de la flore : écrasement ou prélèvement des herbes ou espèces rares, aliénation ou capture d’animaux, bruit…  6 % des GES (Gaz à Effet de Serre) responsable du réchauffement de la planète proviennent des déplacement touristiques.
    • Origine du Tourisme Durable Effet amplificateur Rôle des médias & peoplisation de la protection de l’environnement Crise écologique majeure Spéculation pétrolière & hausse du prix de l’essence Grenelle de l’environnement en France Médiatisation du bio et du commerce équitable
    • Origine du Tourisme Durable Les limites actuelles Un marché à double vitesse La crise économique pousse les consommateurs et les entreprises vers des solutions low cost. Peu de pays du Sud ont des priorités en faveur du développement durable (problèmes du Nord pour eux) Faible visibilité du marché, manque de moyens des opérateurs et mauvaise information pour les consommateurs - Greenwashing
    • Origine du Tourisme Durable Définition 2004: O.M.T Les principes directeurs du développement durable et les pratiques de gestion durable du tourisme sont applicables à toutes les formes de tourisme dans tous les types de destination, y compris au tourisme de masse et aux divers créneaux touristiques. Les principes de durabilité concernent les aspects environnementaux, économiques et socioculturels du développement du tourisme. Pour garantir sur le long terme la durabilité de ce dernier, il faut parvenir au bon équilibre entre ces trois aspects».
    • Origine du Tourisme Durable Définition Le tourisme durable doit :  exploiter de façon optimum les ressources de lenvironnement qui constituent un élément clé de la mise en valeur touristique, en préservant les processus écologiques essentiels et en aidant à sauvegarder les ressources naturelles et la biodiversité ;  respecter lauthenticité socioculturelle des communautés daccueil, conserver leurs atouts culturels bâtis et vivants et leurs valeurs traditionnelles et contribuer à lentente et à la tolérance interculturelles ;  assurer une activité économique viable sur le long terme offrant à toutes les parties prenantes des avantages socioéconomiques équitablement répartis, notamment des emplois stables, des possibilités de bénéfices et des services sociaux pour les communautés daccueil, et contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté.
    • Sommaire Origine du Tourisme Durable Concept & Formes appliquées Visibilité & Attractivité de marché Développement Durable appliqué à l’entreprise touristique - RSET Cas n°1: ACCOR
    • Concept & Formes appliquées Un concept Le tourisme durable est un concept large qui peut-être appliqué à toutes les formes de tourisme, qu’elle soit de masse ou de niche. C’est une approche méthodologique afin de faire évoluer une stratégie, de développer un nouveau projet. C’est le développement durable appliqué au secteur du tourisme.
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Tourisme Responsable  Se rapproche le plus de la notion large de tourisme durable, applicable à l’ensemble du secteur du tourisme  Accent mis sur la responsabilité du voyageur au cours de son voyage.  En anglais, on parle plus de « Responsible Travel »  ATR en France en est le chef de file.
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Ecotourisme  Notion très répandue dans les pays anglo saxons (TIES a été créée en 1990)  Forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de lenvironnement et au bien-être des populations locales  2002: Année Internationale de l’Ecotourisme  Concept largement repris par les professionnels du tourisme de nature
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Tourisme solidaire  Relation de solidarité entre le voyageur et les populations d’accueil  Notion née très tôt aux lendemains de la colonisation  Développement & médiatisation ces dernières années par le travail de l’UNAT, puis de l’ATES  Aujourd’hui, le lien de solidarité est un % du prix du voyage redistribué à un projet de développement de la communauté d’accueil.
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Chantiers & Eco-volontariat  Forme de solidarité active  Soutien dans tous les domaines (aide à l’enfance, construction, environnement, sant é, etc.)  Chantiers de jeunes, Gap Year Student, Congés solidaires, etc.  Planète Urgence  WWOOFING – World Wide Opportunities in Organic Farms
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Tourisme équitable  Se réfère au Commerce Equitable  En opposition au marché mondiale du tourisme – volonté d’une juste rémunération des producteurs, traçabilité et maitrise de la chaîne de production  En Angleterre avec Tourism Concern, FTTSA en Afrique du Sud  Difficulté de certification car produit non tangible, non unique, etc.
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Tourisme communautaire ou indigène  Forme touristique proposée et gérée par les populations locales elles-mêmes  Héritier du tourisme intégré au Sénégal  Concept assez technique largement utilisé dans la coopération internationale comme outil de lutte contre la pauvreté.  Projets intéressants en Asie Centrale, en Namibie, etc.  Guide des destinations indigènes, Sylvie Blangy
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Tourisme participatif  Notion d’échange, de rencontres et d’apports mutuels entre visiteurs et visités  Participation active des visiteurs au développement du territoire d’accueil  Douce Banlieue (balades urbaines) et Et voilà le travail! (visites dentreprise) en Seine Saint Denis  « Ca se Visite! » à Belleville.  Développement du Couchsurfing  Dispositifs des Greeters « habitants – ambassadeurs »: impliquer les populations dans la promotion de leur territoire
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Tourisme créatif  Originaire des pays germanophones  Objectif de valoriser les patrimoines & les savoir- faire locaux (gastronomie, bâti, langue, art floral, écriture, musique, etc.) par la mise en situation des touristes lors d’un séjour  Des réceptifs à Paris aujourd’hui
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Pro-poor Tourism  Notion anglo saxonne  Tourisme est vu comme un outil de lutte contre la pauvreté, par l’augmentation des revenus pour les plus pauvres  Toute structure touristique peut s’engager dans ce concept  Objectifs: ○ Augmenter le nombre de création de postes pour les plus pauvres ○ Les impliquer dans les processus de décision ○ Augmenter les revenus de ces personnes par l’activité touristique
    • Concept & Formes appliquées Plusieurs formes appliquées Geotourism  Lancé par le Magazine National Geographic en 2002 - Jonathan B. Tourtellot  Mise en valeur, préservation et développement durable d’un aspect géographique du territoire d’accueil (culture, environnement, esthétique, patrimoi nes)  Charte de 13 critères intégrant les notions d’éthique, de durabilité et de préservation du patrimoine  Terme encore méconnu en France.
    • Sommaire Origine du Tourisme Durable Concept & Formes appliquées Visibilité & Attractivité de marché Développement Durable appliqué à l’entreprise touristique - RSET Cas n°1: ACCOR
    • Visibilité et Attractivité de marché En France Etude TNS SOFRES – de 2007 à 2011 – Trophées du Tourisme Responsable – Voyages-sncf.com  Notoriété du tourisme responsable passe de 27% à 67% de 2007 à 2011  83% des personnes se disent mal informées par le tourisme responsable en 2011 (contre 84% en 2007)  Après avoir citée la définition, 70% des personnes serait prêt à voyager en tourisme responsable (contre 68% en 2007 et 72% en 2008)  Un voyage inoubliable pour pas plus cher, en toute sécurité, en connaissance de cause et avec un label.  70% serait prêt à compenser leurs émissions de CO2 mais 2% seulement le font!  En 2011, 22% se disent être déjà partis en tourisme responsable contre 23% en 2010, 16% en 2009 et 7% en 2008 et 2% en 2007.
    • Visibilité et Attractivité de marché En France Etude TNS SOFRES – 2012 – Trophées du Tourisme Responsable – Voyages-sncf.com  Notoriété: 84%  19% a déjà participé à un voyage responsable (22% en 2011)  64% se disent mal informés sur le sujet  71% considèrent l’offre actuelle comme cher. 53% estiment que cela revient plus cher de partir en « voyage responsable »  51% pensent qu’elle n’est pas adapté à leurs attentes  46% jugent l’offre attractive, seulement 9% tout à fait attractive, 50% non-attractive.
    • Visibilité et Attractivité de marché En France Autres chiffres intéressants: Etude 2009 pour la Revue Management & Avenir:
    • En France Etude TourMag Novembre 2010 Tourisme durable, qu’en pensez-vous?  24% pensent que c’est incontournable  26% pensent que c’est un effet de mode  30% pensent que le client s’en fout  8% n’ont pas de produits de tourisme responsable  Qu’en pensez-vous?
    • Visibilité et Attractivité de marché Etude Atout France – GMV Conseil 2010
    • Visibilité et Attractivité de marché En France Attention au Greenwashing!! Des études récentes montrent de plus en plus que les gens en ont assez de la publicité avec des messages liées au DD: 43% des Français ne supportent plus les messages des marques sur l’environnement 53% pensent qu’il y a trop de pubs sur la consommation durable. Leur irritation les pousse même vers des consommations déraisonnables voire irresponsables… Les messages des vrais bons produits DD ne passent plus et rentrent dans le panier Greenwashing…
    • Sommaire Origine du Tourisme Durable Concept & Formes appliquées Visibilité & Attractivité de marché Développement Durable appliqué à l’entreprise touristique - RSET Cas n°1: ACCOR
    • D.D. appliqué à l’entreprisetouristique - RSET Responsabilité sociale de l’entreprise  Intégration par les entreprises des préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire  Concept créé dans les années 1970, mis en avant au Sommet de la Terre de Johannesbourg (2002).  « Agir local, penser global » - Intégrer le contexte mondial et local dans la réflexion stratégique de l’entreprise  Déclinaison du concept de développement durable pour les entreprises
    • D.D. appliqué à l’entreprisetouristique - RSET Responsabilité sociale de l’entreprise  Redéfinitions de la stratégie de l’entreprise ○ SWOT ○ Parties prenantes  Application possible dans l’entreprise ○ Charte éthique ○ Mise en place de programmes de gestion des risques ○ Surveillance des principes de sécurité ○ Veille sociétale ○ Projets de gestion des connaissances (innovation, enseignement, formation, recherche) ○ Programmes de normes & qualité ○ Communication interne et externe
    • D.D. appliqué à l’entreprisetouristique - RSET Responsabilité sociale de l’entreprise  Existence d’outils (EMAS) et de normes (SA 8000, ISO 14001, ISO 26000, SD 21000, AFAQ 1000NR, GRI, Global Compact  Partenariat possible avec une ONG  Communication & RSE ○ Societale: CAC 40 – actions RSE suivi de près – Agence de notation extra-financière – Marché ASPI Eurozone – Indices Ethibel ○ Externe: Investisseurs, Grand public, etc. – attention Greenwashing ○ Interne: Mobilisation des acteurs internes, Syndicats, etc.  RSE et Juridique ○ Article 116 de la loi NRE (2001): obligation pour les entreprises côtés (CAC40 et SBF120) d’indiquer dans leur rapport annuel des informations relatives aux conséquences sociales et environnementales de leurs activités
    • D.D. appliqué à l’entreprisetouristique - RSET Responsabilité Social de l’Entreprise Touristique (RSET)  Tourisme est une industrie multisectorielle Responsabilité de l’entreprise dépend de son activité, de sa taille, de ses produits et de ses parties prenantes  Attention aux paradoxes – s’engager dans une RSE et se montrer vulnérable face aux critiques  RSE dans les entreprises touristiques devient incontournables étant donné les critiques du secteur
    • D.D. appliqué à l’entreprisetouristique - RSET Grandes entreprises cotées (Accor, Club Med, Air France, Pierre & Vacances, Havas, Trigano, etc.)  Engagements environnementaux  Lutte contre le tourisme sexuel impliquant les enfants  Achats durables (produits équitables, implication des fournisseurs à protéger l’environnement)  Certification d’hôtels  Adaptation des services pour les personnes handicapées Agences de voyage & Tour opérateurs  Certification avec le label A.T.R. (Agir pour un Tourisme Responsable)  Partenariat avec une ONG (Tourism For Help, ECPAT, Marmara & Equilibre, etc.)  Compensation Carbone (CO2 Solidaire)  Création d’une fondation ou d’un fonds solidaire de développement  Implication des fournisseurs à protéger l’environnement et à respecter les aspects sociaux.
    • D.D. appliqué à l’entreprisetouristique - RSET Hôtels  Réduction des consommations énergétiques, de l’eau et des déchets.  Achats responsables – Commerce équitable.  Droit du travail, formation professionnelle  Architecture bioclimatique  Certification ○ Iso 14001 / Iso 26000 ○ EcoLabel Européen (environ 200 hôtels labellisés en France) ○ Green Globe ○ La Clef Verte ○ Earth Check
    • Sommaire Origine du Tourisme Durable Concept & Formes appliquées Visibilité & Attractivité de marché Développement Durable appliqué à l’entreprise touristique - RSET Cas n°1: ACCOR
    • Sommaire ACCOR  Historique du Groupe  Chiffres clés & finance  Parties prenantes & impacts  Earth Guest – 8 Priorités
    • Sommaire ACCOR  Historique du Groupe  Chiffres clés & finance  Parties prenantes & impacts  Earth Guest – 8 Priorités
    • ACCOR: Historique 1967: SIEH (Société d’Investissement et d’Exploitation Hôteliers) par Paul Dubrule & Gérard Pélisson + Novotel à Lille 1974: Lancement d’IBIS à Bordeaux et rachat de Courtepaille 1975: Rachat de MERCURE 1980: Reprise de SOFITEL 1982: Reprise de Jacques Borel International – leader de la restauration collective et des tickets restaurants 1983: SIEH devient ACCOR 1985: Création de la marque Formule 1 1990: Reprise de Motel 6 aux USA 1991: Acquisition de la Compagnie internationale des wagons-lits et du tourisme
    • ACCOR: Historique 1997: Acquisition de la SPIC (Société de participations et d’investissements dans les Casinos) qui devient Accor Casinos 1999: Reprise de Red Roofs Inns, Westin Demeures Hôtels et Libertel. Création de Suitehotel. 2005: Participation de 30% du capital du Club Med. Espalioux est évincé remplacé par Gilles Pélisson, neveu de Gérard. 2006: Création du programme Earth Guest 2007: Cession de plusieurs activités non stratégiques du groupe (Participation dans le Club Med, Red Roof Inns, Go Voyages, etc.) 2007: Création de Pullman et de All Seasons. Création de Adagio City Aparthotel avec Pierre & Vacances 2008: Lancement de A-Club, programme de fidélisation hôtelière mondial et multimarques. 2009: Cession complète des parts de Club Med
    • Sommaire ACCOR  Historique du Groupe  Chiffres clés & finance  Parties prenantes & impacts  Earth Guest & Planet 21
    • ACCOR: Chiffres clés 2011 CA: 6 100 000 000 Résultat Net: 27 000 000€ CA par métiers: 96% hôtellerie – 4% Autres 32 millions d’utilisateurs de services Plus de 150 000 collaborateurs dans 100 pays 4426 hôtels dans 90 pays soit 531 000 # 115 millions d’internautes
    • ACCOR: Les Marques
    • ACCOR: Répartition mondiale
    • ACCOR: Côté bourse Actions cotées à la Bourse de Paris Membre de lindice CAC 40 & Euronext 100
    • Sommaire ACCOR  Historique du Groupe  Chiffres clés & finance  Parties prenantes & impacts  Earth Guest & Planet 21
    • ACCOR: parties prenantes Quelles sont les parties prenantes au groupe Accor?  Collaborateurs  Clients  Fournisseurs  Actionnaires  Population locales  Environnement
    • ACCOR: parties prenantes Quels liens & impacts avec ces parties prenantes?  Collaborateurs: ○ Embauche – choix des collaborateurs ○ Formation des personnels ○ Choix du niveau de salaires ○ Qualité – Sécurité des installations de travail ○ Santé au travail ○ Reconnaissance du travail effectué
    • ACCOR: parties prenantes Quels liens & impacts avec ces parties prenantes?  Clients: ○ Qualité des établissements & des services proposés ○ Niveau de sécurité pour les clients ○ Choix d’une alimentation saine ○ Santé pour les clients
    • ACCOR: parties prenantes Quels liens & impacts avec ces parties prenantes?  Fournisseurs: ○ Choix du fournisseur ○ Risques liées à ce choix en matière sociale ou environnementale ○ Influence DD sur les fournisseurs ○ Risques & Santé
    • ACCOR: parties prenantes Quels liens & impacts avec ces parties prenantes?  Actionnaires: ○ Indépendance des administrateurs ○ Libre choix des rémunérations et du fonctionnement ○ Communication financière & transparence ○ Cotation extra-financière
    • ACCOR: parties prenantes Quels liens & impacts avec ces parties prenantes?  Population locales: ○ Développement local des communautés environnantes ○ Participation financière à des projets locaux (social, économique, environnemental) & à des actions de solidarité ○ Commerce local – commerce équitable ○ Tourisme sexuel ○ Corruption
    • ACCOR: parties prenantes Quels liens & impacts avec ces parties prenantes?  Environnement: ○ Collaborateurs au bureau – geste du quotidien ○ Certification environnementale des hôtels ○ Ecoconception des produits ○ Consommation d’eau et d’énergie des hôtels ○ Maîtrise des déchets - pollutions ○ Achats verts – Achats responsables ○ Maintien de la biodiversité ○ Réchauffement climatique
    • Sommaire ACCOR  Historique du Groupe  Chiffres clés & finance  Parties prenantes & impacts  Earth Guest – Planet 21
    • ACCOR: Earth Guest 8 priorités
    • EGO – 2006 - 2010
    • Pilier environnemental la charte Environnement de l’hôtelier, outil de pilotage pour 3 519 hôtels, soit 86 % du réseau et 97 % des hôtels filiales. En 2009, huit actions de la charte ont été incluses dans les audits qualité dans 1 793 hôtels pour fiabiliser les données publiées. Accor Services a lancé la charte Environnement des bureaux dans 29 pays (75 % des entités) ; les certifications, qui valident et renforcent l’intégration du management environnemental dans les établissements. C’est le cas de 10 % des hôtels Accor et 8 % des entités Accor Services, et notamment: – ISO 14001, avec 313 établissements certifiés dont 286 hôtels Ibis, neuf sites Tha lassa sea & spa, trois sièges Accor Services, 14 sites CWL, ainsi que le restaurant du Pré Catelan pour Lenôtre. – Earthcheck, avec 83 hôtels Novotel certifiés. – objectif 100% des hôtels Novotel en 2012
    • ECO – 2006 - 2010
    • ECO – 2006 - 2010 Charte environnementale de l’hôtelier  Qu’en pensez-vous?  Analyse des critères  Quelles sont les manques / les oublies?  Comment allez plus loin pour inciter les hôteliers à s’impliquer dans la RSE de leur établissement?
    • ECO – 2006 - 2010 Charte environnementale de l’hôtelier  Qu’en pensez-vous?  Analyse des critères  Quelles sont les manques / les oublies?  Comment allez plus loin pour inciter les hôteliers à s’impliquer dans la RSE de leur établissement?
    • Programme Planet 21 – Objectifs2015
    • Formation à la prévention des maladies dans 95 % deshôtels, la présence de plats équilibrés dans 80 % desétablissements, l’utilisation de produits écolabellisésdans 85 % des hôtels ou encore la diminution desconsommations d’eau et d’énergie de respectivement15% et 10 % dans les hôtels filiales.Parrain de PLANET 21 : Tristan Lecomte, Fondateurd’Alter Eco et de Pur Projet
    • Sophie Flak, Directrice des Académies et duDéveloppement durable de Accor ajoute :« Aujourd’hui, 70% de nos clients grands comptesintègrent des critères de développement durabledans leur politique de référencement et un clientsur deux déclare tenir compte de ce critère lors duchoix d’unhôtel ! C’est notamment à partir de cesenseignements que nous avons conçu PLANET 21: un programme social, sociétal etenvironnemental, assorti d’objectifsprécis, fédérateur pour nos collaborateurs etparticipatif pour notre clientèle ».
    • ACCOR: Earth Guest Notations éthiques – extra-financières  Les indices éthiques sont élaborés à partir des analyses effectuées par des agences de notation extra- financière. Apparues à la fin des années 1990, ces agences évaluent et notent les entreprises sur leur politique, leur système de management et leurs performances dans les différents domaines du développement durable.  Les indices gérés par ces agences ont pour la plupart été créés en collaboration avec les sociétés qui éditent les principaux indices boursiers. Ils sont notamment utilisés par les analystes en investissement socialement responsable (ISR) pour guider leurs choix d’investissement.
    • ACCOR: Earth Guest Notations éthiques  Agence SAM  Cette agence, basée à Zurich, analyse les entreprises sur trois domaines de critères (économiques, sociaux et environnementaux) pour ensuite établir un score exprimé en pourcentage. La série d’indices est le Dow Jones Sustainability Indexes, ou DJSI.
    • ACCOR: Earth Guest Notations éthiques  Agence Vigeo  Cette agence européenne intègre dans son indice Aspi Eurozone 120 entreprises reconnues pour leurs performances en matière de développement durable. Cet indice s’exprime sous forme d’une note comprise entre 0 et 100, accompagnée d’une appréciation sous forme de + et de – de la performance de l’entreprise par rapport au secteur.
    • ACCOR: Earth Guest
    • ACCOR: Earth Guest Notations éthiques  Autres agences de notation: ○ Agence EIRIS: Lagence londonienne EIRIS compte parmi les principaux fournisseurs de données extra- financières sur le marché de linvestissement socialement responsable en Europe. Elle gère les indices FTSE4Good (" Footsie for Good "). ○ Bureau Ethibel: Ce bureau belge a défini les critères des Ethibel Sustainability Indexes (ESI) en collaboration avec l’agence de notation financière Standard & Poors. Les informations prises en compte sont celles recueillies dans les profils élaborés par l’agence Vigeo.