Calabio - Executive Summary - Dossier demande prêt d'honneur Innovizi
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Calabio - Executive Summary - Dossier demande prêt d'honneur Innovizi

on

  • 28,963 views

Document partagé suite à l'arrêt de ma startup Calabio dans le cadre de l'écriture du Post-Mortem de l'aventure. ...

Document partagé suite à l'arrêt de ma startup Calabio dans le cadre de l'écriture du Post-Mortem de l'aventure.
Vous pouvez lire ici le post-mortem en question : http://www.guilhembertholet.com/blog/?p=3434

Statistics

Views

Total Views
28,963
Views on SlideShare
1,575
Embed Views
27,388

Actions

Likes
1
Downloads
136
Comments
0

25 Embeds 27,388

http://www.guilhembertholet.com 27055
http://cloud.feedly.com 130
http://feeds.feedburner.com 114
http://webcache.googleusercontent.com 18
http://guilhembertholet.com 11
https://www.google.fr 10
https://newsblur.com 8
https://digg.com 7
http://feedly.com 6
https://www.newsblur.com 5
https://m.facebook.com 3
http://plus.url.google.com 3
http://inoreader.com 3
https://inoreader.com 2
https://demo.cozycloud.cc 2
http://digg.com 2
http://www.newsblur.com 1
http://www.google.fr 1
http://feedproxy.google.com 1
https://www.google.com 1
https://www.google.ca 1
http://www.digimind-evolution.com 1
http://www.feedspot.com 1
https://www.inoreader.com 1
http://92.243.14.153 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Calabio - Executive Summary - Dossier demande prêt d'honneur Innovizi Calabio - Executive Summary - Dossier demande prêt d'honneur Innovizi Document Transcript

  • 1 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 VOLET CREATION Prêt d’Honneur Innovation DOSSIER DE DEMANDE A remplir par le porteur de projet 1. Identification du (des) porteur(s) de projet PORTEUR 1 Nom, Prénom : BERTHOLET Guilhem Courriel : guilhem@calabio.com Date de naissance : 9 octobre 1981 - Genre : H - Nationalité : française Profession : entrepreneur PORTEUR 2 Nom, Prénom : Guillaume 2. Présentation de l’entreprise Calabio aide les entreprises à mieux gérer la complexité de leur parc logiciel en leur permettant de créer des AppStores de logiciels. En créant son AppStore de logiciels, une entreprise obtient les bénéfices suivants : - création d’un catalogue des logiciels en usage dans l’entreprise - simplification du suivi des demandes d’achats et de création de comptes - cartographie et suivi de qui utilise quel logiciel dans l’entreprise - mise en place de procédures pour savoir quels accès supprimer au départ d’un collaborateur - simplification au quotidien de l’usage des utilisateurs grâce à un point d’accès unique vers toutes leurs applications - recommandation algorithmique des meilleures applications
  • 2 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 • Historique du projet de création : origine, parcours de l’entrepreneur, réalisations, situation actuelle Guilhem et Guillaume se sont rencontrés au cours de leurs études à EM Lyon, au sein du club informatique qu’ils ont tous deux présidé. Ils ont travaillé ensemble sur la première entreprise de Guilhem, Methodia, une société de cours particuliers à domicile. Guilhem a créé plusieurs entreprises (cours particuliers, événementiel, agence de communication), puis travaillé comme responsable marketing éditeurs de logiciels à Microsoft, et enfin a dirigé pendant 3 ans l’incubateur de startups d’HEC Paris. Il est très impliqué dans l’écosystème entrepreneurial. De son côté, Guillaume a créé deux entreprises de développement informatique, pour des clients entreprises (B2B) majoritairement grands comptes. Le projet Calabio a démarré en janvier 2012 suite à la volonté de Guilhem et de Guillaume de lancer un nouveau projet ensemble, l’idée précise arrivant ensuite et ayant beaucoup évolué depuis. Guilhem et Guillaume ont été ensuite rejoints par Clément comme troisième associé, avec une part minoritaire. Voici un état d’avancement de notre projet depuis février 2012 et la mise en route à temps complet de l’équipe des 3 fondateurs : - Fin mars : entrée en incubation à Crealys, avec un partenariat avec le laboratoire LIP de l’ENS Lyon. - Mi-avril : lancement de WeLoveSaaS.com, magazine et catalogue de solutions logicielles B2B, aujourd’hui reconnu comme l’un des médias leaders sur les logiciels web professionnels (20K visiteurs en Juillet) - Mi-juin : organisation d’un « SaaSCamp », événement professionnel où plus de 100 éditeurs de logiciels se sont réunis à notre invitation pour échanger sur l’avenir de la filière. - Début juillet : lancement du prototype de notre logiciel (phase alpha) auprès d’une vingtaine de testeurs. - Mi-Septembre : sortie de l’alpha 2, avec les fonctionnalités « Création d’AppStore » pour poursuite des tests - Mi-novembre : sortie de l’outil de recommandation de logiciels (appelé « myCalabio ») - Décembre : sortie prévue de la version « beta privée » du logiciel - Janvier 2013 : sortie publique et lancement de la version payante du logiciel • En quoi votre projet est-il innovant ? Calabio apporte sur le marché une innovation de service forte : un outil informatique permettant aux entreprises de mieux gérer toute la complexité du « nouveau monde des logiciels », aujourd’hui distribués pour la plupart « dans le cloud » et pour lesquels il est très difficile de contrôler l’usage en entreprise. En permettant aux entreprises – et plus particulièrement aux DSI des entreprises de 50 salariés et plus - de « reprendre la main » sur les logiciels SaaS (les logiciels auxquels on accède directement via son navigateur internet, par opposition aux logiciels « installés » depuis un CD-Rom sur le poste de travail), Calabio est donc en pointe sur les évolutions des métiers l’IT et répond ainsi à un problème grandissant dans les directions informatiques et les directions générales des plus petites structures. Lorsqu’elle crée son AppStore de logiciels, l’entreprise cliente de Calabio :
  • 3 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 - Donne une plus grande transparence sur les outils informatiques logiciels disponibles. Tout employé peut ainsi parcourir le catalogue de logiciels et demander des accès en fonction de ses besoins, de son statut et rang dans l’entreprise, et gagne ainsi en efficacité dans son travail. Cela est aussi une bonne manière d’accueillir les nouveaux collaborateurs et leur simplifier leur arrivée dans l’entreprise en leur présentant les outils utilisés. - Se simplifie la gestion de son parc logiciel au quotidien. Sans outil pour centraliser l’information, il est compliqué pour les entreprises de bien gérer les demandes d’accès, les achats d’abonnements à des services web, d’optimiser les dépenses. Via l’AppStore, les « administrateurs » peuvent créer ou supprimer des accès beaucoup plus simplement, voir qui utilise quel logiciel, comparer des logiciels entre eux, recevoir des suggestions de la part des utilisateurs… - Réduit les risques de perte ou de fuite de données. En sachant qui utilise quoi, et quels sont les logiciels en usage, l’entreprise peut réellement reprendre la main sur sa stratégie de sécurité, notamment en ayant une « check-list de départ », avec tous les comptes à supprimer pour un utilisateur sur le départ. Ainsi, il est possible de s’assurer qu’un collaborateur ne gardera pas, après avoir quitté l’entreprise, d’accès à des données sensibles (comme par exemple au fichier clients pour un commercial). - Améliore l’efficacité de ses dépenses informatiques. Il est ainsi possible de voir quels logiciels ne sont pas vraiment utilisés, ou de trouver des alternatives moins onéreuses pour un logiciel donné. - Bénéficie des algorithmes de Calabio pour trouver les meilleurs logiciels pour elle. Plus le nombre d’entreprises clientes de Calabio sera important, plus il nous sera possible de mettre en place des moteurs de recommandations « intelligents », basés sur les types d’entreprise, l’usage de logiciels, ... Ainsi, si une entreprise recherche, par exemple, un CRM, il nous sera possible de lui proposer le meilleur choix en fonction du nombre d’utilisateurs, du type d’entreprise, de son secteur d’activité, des autres logiciels de son parc, … - Améliore enfin l’efficacité et la productivité de ses employés. Chaque employé peut en effet accéder à tous ses logiciels à partir d’un seul endroit, et trouver de l’aide en ligne depuis sa page Calabio. S’il est bloqué dans un logiciel, il peut même voir qui parmi ses collègues peut l’aider, ou leur poser une question directement. • Protection industrielle L’innovation est-elle protégée ou en cours de protection ? Nos innovations ne sont aujourd’hui pas couvertes par un brevet et ne semblent pas pouvoir l’être à court terme, comme de nombreuses applications logicielles non liées à des machines physiques. En fonction de l’avancée de nos recherches conjointes au Laboratoire LIP de l’ENS Lyon, nous étudierons l’éventualité d’une protection par brevet autour de problématiques de récupération de données depuis des services web distants. Une marque sera déposée une fois le produit en phase de lancement, lorsque sa marque commerciale aura été décidée de manière définitive. Il n’y a pas de notion de licence d’exploitation, exclusive ou non, dans notre projet, Calabio est seule propriétaire de ses développements à l’heure actuelle.
  • 4 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 • Description de l’activité - le produit ou le service : Calabio vend un logiciel aux entreprises qui sont ses clientes. Une version gratuite est accessible aux entreprises avec moins de 5 collaborateurs, et avec des fonctionnalités réduites. Le logiciel Calabio permet aux entreprises qui l’utilisent : - de créer leur « AppStore » de logiciels SaaS et de le mettre à disposition de leurs employés - de savoir quelles applications utilisent leurs collaborateurs - de gérer plus simplement les demandes d’achat ou de création d’accès à tel ou tel logiciel - de gérer le départ d’un employé en sachant à quelles applications et données il accédait Les utilisateurs, quant à eux, peuvent : - accéder depuis un seul endroit à toutes leurs applications - accéder à une base de connaissance (communément appelée « FAQ ») pour chacun des logiciels qu’ils utilisent La page d’accueil des utilisateurs, avec tous leurs logiciels
  • 5 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 La gestion de « l’AppStore » par l’administrateur L’outil de cartographie permettant de savoir « qui utilise quel logiciel »
  • 6 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 Plus de 550 logiciels déjà listés dans le catalogue La page d’aide, avec toutes les FAQs des éditeurs
  • 7 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 - le marché (taille, évolution, clientèle ciblée, …) Le SaaS est le secteur de l’informatique et du logiciel qui se porte le mieux depuis plusieurs années, comme le montrent ces chiffres de marché issus d’études de 2011 et 2012 (Forrester, Gartner, PAC et IDC) : - En 2012, le marché du SaaS pèse plus de 14 milliards de dollars, dont plus de 3 pour la seule Europe de l’Ouest. - Le segment du SaaS grossit 6 fois plus vite que le reste du marché des logiciels - Il est prévu qu’un quart du marché des logiciels soit représenté par le SaaS d’ici à 2015 (11% aujourd’hui) - La part du SaaS devrait atteindre 60 % du marché de l’IT en France d’ici à 2020 d’après les analystes de PAC. - Près de 90% des nouvelles applications sont développées en SaaS aujourd’hui Les entreprises de toute taille sont aujourd’hui affectées, même si les PME sont les plus rapides à migrer ou à adopter le SaaS. Les logiciels les plus répandus sont aujourd’hui le CRM (gestion de la relation clients), les ressources humaines, et les outils collaboratifs, mais tous les secteurs logiciels voient arriver le SaaS, forçant ainsi les entreprises à évoluer vers ce mode de consommation du logiciel. Avec un tel développement du SaaS, tant en volume que dans le nombre de solutions effectivement en usage dans les entreprises, ces dernières vont avoir besoin d’outils de management, et c’est sur ce marché qu’entend se positionner Calabio. - Modèle économique Notre logiciel est gratuit pour les entreprises dans sa version simplifiée, et de manière limitée à 5 utilisateurs. Au-delà (ou si l’entreprise veut accéder à des fonctionnalités « premium », elle devra payer un abonnement de l’ordre de quelques dizaines à quelques centaines d’euros par mois (en fonction du nombre d’utilisateurs). Nous recevons également une rémunération de la part des éditeurs de logiciels sous forme de commission, à chaque fois que l’un de nos clients achète un logiciel via notre plateforme. Dans le cadre de ce type de contrats de partenariat, nous envisageons une commission de l’ordre de 20 à 30% des revenus récurrents. - les concurrents (noms des principaux concurrents, avantages concurrentiels) Il n’existe à l’heure actuelle pas de concurrents directs qui proposent aux entreprises, via un service d’AppStore personnalisé, de mieux découvrir, acheter et gérer leur parc logiciel SaaS. Il existe néanmoins des acteurs, plus ou moins gros, qui gravitent autour de ces problématiques, sans pour autant répondre au problème que nous souhaitons résoudre. En voici les principaux : Google Apps for businesses (international) Google propose depuis plusieurs années une offre « entreprises » autour de ses applications phare (messagerie, documents, hébergement avec Drive…), complétée par une place de marché de logiciels compatibles avec ses Google Apps. Cela permet d’avoir pour une entreprise une centralisation de la gestion du parc d’applications puisque tout est géré par le système de login de Google. L’offre n’est pas encore exhaustive et de nombreuses entreprises rechignent à mettre toutes leurs données et logiciels dans les mains de Google… -> Calabio propose une AppStore totalement « agnostique » : nous listons tous les logiciels du marché, et les entreprises peuvent même rajouter leurs propres logiciels.
  • 8 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 GetApp (Barcelone) – www.getapp.com GetApp est un catalogue de solution SaaS qui permet aux entreprises de chercher les logiciels correspondants à leurs besoins. Il repose sur un modèle d’affiliation, gagnant de l’argent à chaque envoi de prospects ou de clients vers les éditeurs de logiciels. Il ne reste en revanche qu’un outil de découverte et n’aide ensuite pas les entreprises à gérer leur parc logiciel. BestVendor.com (USA) Best vendor est une solution de découverte et de recommandation sociale de logiciels SaaS. Son positionnement n’est pas 100% business, et l’on retrouve ainsi de nombreuses applications B2C. Et au-delà de la découverte, il n’y a pas de notion de gestion des logiciels. -> Ces deux acteurs sont des « annuaires » purs et durs. Ils ne proposent pas, une fois que l’entreprise a fait son travail de sélection et de comparaison des logiciels, de les regrouper en AppStore, ni ne proposent d’outils de gestion du parc logiciel. Ces entreprises peuvent éventuellement devenir des partenaires nous fournissant plus de « data » sur les logiciels répertoriés. Tous ont un modèle de « pub » classique et d’affiliation. Orange LeCloudPro (FR) - lecloudpro.orange.fr L’offre LeCloudPro d’Orange vise les professionnels (artisans, indépendants, …) en leur proposant des logiciels « basiques » de gestion (facturation, comptabilité, téléconférence, …) activables facilement et payables via l’abonnement téléphonique du parc d’abonnés important de l’opérateur téléphonique. Cette offre est vraiment dédiée aux travailleurs « solo », et seuls 9 logiciels sont aujourd’hui proposés. -> Calabio propose un panel beaucoup plus large (nous répertorions plus de 500 logiciels aujourd’hui) et surtout s’adresse aux équipes, lorsque qu’Orange adresse son offre LeCloudPro à des artisans et travailleurs indépendants. Il existe enfin une offre logicielle existante, tournée vers les DSI, qui leur permet de gérer leurs « parcs de licences ». Ces logiciels sont une forme de concurrence ou pourraient le devenir puisqu’historiquement, leur fonction est de lister les licences logicielles utilisées dans une entreprise. Ils ne sont en revanche pas ouverts hors de la DSI (les utilisateurs « employés » de l’entreprise n’y accèdent absolument pas) et surtout ne prennent pas en compte les logiciels « SaaS » de l’entreprise. -> Calabio s’adresse aux mêmes types de clients, mais avec la nouvelle génération de produits, qui prennent en compte le SaaS et le Cloud Computing. - la politique commerciale (communication, distribution, …) Evangélisation et communication online. Nous avons entamé il y a déjà plusieurs mois un travail de fond d’évangélisation au SaaS (et à ses problématiques de gestion et de gouvernance) en lançant WeLoveSaaS.com, aujourd’hui reconnu comme le magazine online référent en matière de SaaS B2B. Cela nous permet de prendre la parole et de toucher un public important de décideurs IT. Nous accélérerons notre communication online également avec des campagnes de visibilité et de marketing direct. Nous mènerons enfin une campagne de RP sur les thèmes de la gestion du SaaS afin de faire rentrer le nom de Calabio dans les esprits des décideurs IT. Ventes directes. Pour les comptes les plus importants, nous aurons également une démarche commerciale « classique », avec des « vendeurs » chez nous pour pousser à la mise en place de nos logiciels. Nous organiserons également des séminaires sous forme de conférences, d’ateliers et de petits déjeuners pour rester en contact permanent avec nos clients. Enfin, nous participerons à des conférences et salons IT.
  • 9 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 Ventes indirectes. Nous travaillons actuellement à mieux cerner la manière dont nous pourrions travailler avec des entreprises de conseils, de DSI externalisée ou des prestataires autour du SaaS pour qu’ils puissent diffuser notre logiciel à leurs propres clients B2C2B. Enfin, de manière non négligeable, nous nous appuierons aussi sur les utilisateurs « individuels » en entreprise, qui pourront se créer un compte personnel pour bénéficier d’une partie de nos services. Cela nous permettra de les transformer en promoteurs de notre solution en interne, suivant ainsi la tendance de l’IT Consumérisation qui a permis à de nombreux acteurs SaaS de progresser au niveau commercial. - les moyens de production (équipe, organisation, locaux, outils, …) À ce jour, nous sommes 3 associés. Guillaume Besse a en charge toute la partie développement technique. Il encadre en permanence entre 1 et 2 stagiaires techniques qui le secondent dans le développement de notre outil. Clément Vouillon est en charge lui de la partie évangélisation et gère entièrement WeLoveSaaS.com, autant sur la partie développement technique que sur les aspects éditoriaux. Guilhem Bertholet s’occupe du marketing, du commercial, des aspects financiers et de gestion, de la RH et de la définition de la roadmap produit. Calabio est depuis le début hébergé dans des bureaux en sous-location d’autres startups. - Effectif prévu (en équivalent temps plein) : Année 1 – fin 2013 : 9 personnes Année 2 – fin 2014 : 23 personnes Année 3 – fin 2015 : ~50 personnes
  • 10 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 - Eléments financiers : (+ voir 4. Pièces à joindre) Voilà les éléments principaux pour comprendre le modèle de Calabio : 2 012 2 013 2 014 2 015 2 016 Chiffre d'affaires 3 000 86 211 666 626 3 246 346 8 090 734 … dont Abonnements - 54 296 521 966 2 489 046 5 756 934 … dont Commissions - 5 415 94 660 678 300 2 233 800 … dont autres prestations (WeLoveSaaS) 3 000 26 500 50 000 79 000 100 000 Dépenses 43 500 265 120 999 350 2 429 400 5 024 500 … RH 30 500 142 320 621 350 1 754 400 3 919 500 … Locaux & infrastructure 6 000 13 400 66 000 80 000 120 000 … Frais & co. 3 000 13 400 24 000 45 000 145 000 … Marketing & Sales 1 000 77 000 240 000 470 000 720 000 … Charges externes 3 000 19 000 48 000 80 000 120 000 Résultat (avant impôts) 40 500- 178 909- 332 724- 816 946 3 066 234 CashFlow 5 500- 161 091 1 643 276 547 862 2 122 364 Entrées 38 000 426 211 2 642 626 3 222 346 8 066 734 … chiffre d'affaires 3 000 86 211 666 626 3 246 346 8 090 734 … apports en capital 15 000 300 000 2 000 000 - - … prêts d'honneur - 36 000 12 000- 12 000- 12 000- … subventions - - - - - … comptes courants associés 20 000 20 000- - - - … financement bancaire - 24 000 12 000- 12 000- 12 000- Sorties 43 500 265 120 999 350 2 674 484 5 944 370
  • 11 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 3. Caractéristique du projet Enjeux et objectifs du projet Le monde de l’informatique professionnelle – et plus particulièrement des logiciels – est en train d’être bouleversé par l’arrivée des logiciels Web – appelés SaaS pour Software as a Service. Or les entreprises n’ont pas les outils pour gérer les évolutions entraînées par ces nouveaux logiciels : - difficulté de contrôler qui utilise quel logiciel - éparpillement des données de l’entreprise - perte de connaissances dans l’usage des logiciels, disparition de la formation - complexité du contrôle d’accès et de la gestion des identités - difficultés à découvrir et choisir les bons logiciels, flou dans la perception de l’offre Calabio entend donc, en proposant des « AppStore personnalisés » et quelques services en découlant, aider les entreprises à mieux gérer leurs problématiques autour des logiciels SaaS. Description (Faire ressortir le caractère innovant et/ou ayant valeur d’exemplarité) Calabio est le premier service dont l’objectif est d’apporter aux entreprises et aux utilisateurs les outils pour mieux gérer la complexité des logiciels SaaS. Nous avons une position assez particulière entre les éditeurs de logiciels et les entreprises, permettant à ces dernières de créer leur « AppStore » de logiciels SaaS. Calendrier d’actions - 15 octobre : sortie de notre logiciel en version alpha2, pour tests auprès de DSI d’entreprises moyennes - 15 novembre : sortie de la version « solo » de notre logiciel (utile au modèle d’affiliation et pour l’algorithme de recommendation - Courant Q4 2012 : monétisation de WeLoveSaaS – en cours - Janvier 2013 : lancement public - Q1 2013 : embauche des premiers salariés - Q2 2013 : levée de fonds Impacts du projet : - en termes d’emplois - autres - nombre important de création d’emplois qualifiés dans la région (25 en 3 ans) - amélioration de l’état de l’art en matière de cryptage des données cloud et SaaS (partenariat avec l’ENS en cryptographie) - acquisition d’un savoir-faire technologique autour des APIs, intéressants - aide au développement de l’écosystème des éditeurs de logiciels Aspects financiers Joindre le plan de financement et prévisionnel sur 2-3 ans Quelques chiffres à retenir : 2012 2013 2014 2015 CA 3 K€ 86 K€ 666 K€ 3,2 M€ Sorties 46 K€ 265 K€ 1 M€ 2,4 M€ Effectifs fin d’année 4 9 23 ~50 Levées de fonds (et autre financements) 45 K€ 380 K€ 2 M€ -- Point mort atteint en Q3 2015
  • 12 INOVIZI / Volet Création – Dossier demande – version 2012 Avez-vous déjà Sollicité une aide publique?.......non................................................................................................... (si oui, préciser auprès de quelle direction et le montant sollicité) ………………………………………………. …………………………………………………… Obtenu une aide de la Région Rhône-Alpes ?.........non................................................................................ (si oui, préciser auprès de quelle direction et le montant obtenu) ………………………………………………………………………………………………………. Sollicité un prêt bancaire pour ce projet ?.......non................................................................................ (si oui, préciser auprès de quelle(s) banque(s) et le montant sollicité) ………………………………………………. ………………………………………… Obtenu un prêt bancaire pour ce projet ?..........non.............................................................................. (si oui, préciser auprès de quelle(s) banque(s) et le montant obtenu) ……………………………………………………………………………………………… 4. Pièces à joindre - Eléments financiers (plan de financement, éléments prévisionnels sur 2-3 ans), - CV du ou des créateurs Le soussigné déclare avoir pris connaissance des conditions générales d’attribution de l’aide et s’engage à communiquer à la structure agréée tout renseignement jugé utile pour instruire la demande et assurer le suivi des remboursements, Le soussigné certifie que le demandeur est à jour de toutes ses obligations sociales et fiscales. Fait à le Nom et qualité du signataire