Uploaded on

This is my file

This is my file

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
3,814
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
17
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. LES P R O F E S S I O N N E L S D E L A N AT U R E 009 -2 08 Ra 20 ppo tiv ité rt d'ac
  • 2. Les professionnels de la nature
  • 3. Sommaire S ommaire 4 Edito 6 Les Hommes 11 Les Chiffres Clés 12 Faits marquants 2008/2009 15 Rapport d’activité 36 Organisation du Groupe 38 Les sociétés du Groupe 41 Rapport financier • Rapport d’activité 2008-2009 3
  • 4. 4 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 5. Louis Guillemant et Bertrand Hernu Edito E dito La récolte 2008 nous a permis de retrouver les volumes de l'année 2002. Malheureusement, la moisson a été fortement perturbée par une météo anormalement pluvieuse : il a fallu sécher plus de la moitié de la collecte, ce qui a entraîné des surcoûts très importants de main d'œuvre, d'énergie, de transport… Dans la lancée, la campagne agrofourniture avait bien débuté, notamment en semences de céréales. Mais bien vite, la baisse générale de l'activité économique faisait plonger les prix sur nos principaux marchés : amidon, malt, toutes espèces animales… Et pour couronner le tout, la volatilité des cours, déjà connue sur le marché des céréales, est venue contaminer le marché des fertilisants, entraînant des baisses de prix de plus de 60% entre le début et la fin de la campagne. Nous avons dû constituer des provisions sur les stocks d'engrais au 30 juin 2009 : du jamais vu ! Malgré toutes ces difficultés, la coopérative a confirmé un niveau de résultat net de l'ordre de 1% du chiffre d'affaires, et le Groupe Unéal aussi, grâce aux bonnes performances de toutes les sociétés qui constituent notre ensemble économique régional. Nous sortons de cet exercice renforcés dans nos choix de développement : • Accélérer les investissements de stockage et de séchage des céréales collectées • Jouer pleinement notre rôle d'organisation économique et proposer à nos adhérents des solutions pour limiter les risques de prix • Développer les différentes sociétés qui composent notre Groupe, pour diversifier nos sources de croissance, de rentabilité et de compétitivité. Bertrand HERNU Louis GUILLEMANT Président Directeur Général • Rapport d’activité 2008-2009 5
  • 6. LessHommeses Le Homm • Le Conseil d’administration (Au 20 novembre 2009) Administrateurs : Jean-Louis BAILLEUX Emmanuel BAJEUX François BAUDENS Président : Benoît BONVOISIN Bertrand HERNU* Philippe BOUILLET Jacques BRISSET * Bernard CANNESSON * Vice-Présidents : Bertrand CLERET Laurent BUÉ* Michel DEBAVELAERE Luc DESBUQUOIS* Nicolas DEBRABANT Marc DUFOUR Grégoire FAUVILLE * Jean Marc GORGUET Thierry JANSENS Jean-Paul LORRIAUX * Jean-Marie PECHER Auguste POTIE Alain PRINS Louis RINGO * Marc TURPIN Anne VANDENBOSSCHE Alain VERDURE Administrateur stagiaire : Eric DECODTS Représentant des jeunes Adhérents * Membres du bureau Adrien BLANCHARD 6 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 7. • Organisation des 7 régions de la coopérative Entre Caps et Monts Artois Somme Président : Yves DEBOUDT Présidente : Anne VANDENBOSSCHE Directeur : Gérard ANNEQUIN Vice - Président : Jacques BRISSET Directeur : Christophe HAMEZ Haupalys Président : Luc DESBUQUOIS Lys Pévèle Vice - Président : Alain PRINS Président : Emmanuel BAJEUX Directeur : Thibaud TRANCART Directeur : Denis LEPERS Opale Canche Authie-Ternoise Hainaut Avesnois Président : Laurent BUE Président : Jean-Louis BAILLEUX Vice - Présidents : Benoît BONVOISIN Directeur : Denis LEPERS Bertrand CLERET Christophe BACHELET Somme Escaut Directeur : Joël RATEL Président : Marc TURPIN Vice - Président : Grégoire FAUVILLE Directeur : Nicolas FOISSEY • Rapport d’activité 2008-2009 7
  • 8. LessHommeses Le Homm • La Direction Directeur Général : Louis GUILLEMANT Secrétaire Général : Bernard BULCOURT Directeur Céréales : Maurice CAILLAUD Directeur Commercial Productions Végétales : Marco MANFRONI Directeur Productions et Alimentation Animales : Bernard DECHERF 8 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 9. L’organisation opérationnelle Vice-Présidents Président Laurent BUÉ Bertrand HERNU Luc DESBUQUOIS Direction Générale Louis GUILLEMANT Organisation Fonctions Sociétés Coopérative Groupe du Groupe Direction Collecte Secrétariat Général CASA SM et Stations Semences Bernard BULCOURT Vincent COSTENOBLE Maurice CAILLAUD Direction Appro Graineurop Champ Libre Productions Végétales Christian CORDONNIER Patrick BLANCHET Marco MANFRONI Direction Productions Logistique Plein Champ et alimentation Benoît LECLUSELLE Nicolas DILIGENT Animales Bernard DECHERF Contrôle de Gestion Prostock et Etudes économiques Matthieu MOLIN Directeurs Régions Frédéric HAMEZ Gérard ANNEQUIN Nicolas FOISSEY Christophe HAMEZ Grainor Denis LEPERS Jean Philippe ETHUIN Joël RATEL Thibaud TRANCART Houssin Gérard ANNEQUIN 9
  • 10. LessChiffreses Clés Le Chiffr Clés (Au 30 juin 2009) Nombre de salariés : 1 667 Nombre d’adhérents actifs : 8 000 Chiffre d’affaires net consolidé : 819,6 millions d’euros Résultat net consolidé : 9,8 millions d’euros COLLECTE CÉRÉALES ET OLÉO-PROTÉAGINEUX Chiffre d’affaires : 283,2 millions d’euros 1 822 000 tonnes collectées dont 112 363 tonnes pour le bioéthanol AGROFOURNITURE Chiffre d’affaires engrais : 99,6 millions d’euros pour 370 000 tonnes commercialisées Chiffre d’affaires produits de protection des plantes : 71,8 millions d’euros Chiffre d’affaires semences : 35,9 millions d’euros pour 36 200 tonnes commercialisées dont 10 400 tonnes sur le circuit long ALIMENTATION ANIMALE Chiffre d’affaires : 83,6 millions d’euros pour 323 500 tonnes commercialisées PRODUCTIONS ANIMALES Chiffre d’affaires : 51,6 millions d’euros Porcs : 146 100 animaux Volailles : 29 000 tonnes 50 000 tonnes de viande Lapins : 359 000 animaux MATÉRIEL AGRICOLE Chiffre d’affaires : 59,4 millions d’euros DISTRIBUTION VERTE Chiffre d’affaires : 113,1 millions d’euros DIVERS ET PRESTATIONS Chiffre d’affaires : 21,4 millions d’euros 750 Aliments du Machinisme 7% bétail 10% 405 Semences 4% Animaux 6% Produits de Céréales et protection Oléoprotéagineux 35% des plantes 9% 143 131 Fertilisants 12% 77 58 36 Divers et 10 9 15 4 15 14 prestations 3% l es lier or éa F SE ro p mp ck lus re sin loy ebas Un AP/ ineu Cha sto Avip ervic ndil p Lib rain ous Bel L Distribution ve R a n Pro lS Ca ham G H rati F/U Gr Plei n éa M / C Verte 14% pé ARN U S o Co UC .E. asa G.I C Les salariés dans chaque société du Groupe Répartition du Chiffre d’affaires par activité - en équivalent temps plein - • Rapport d’activité 2008-2009 11
  • 11. Faitssmarquantsnts 2007/2008 Fait marqua 2008/2009 J u i ll et 0 8 Le 16ème centre relais de la Coopérative est ouvert à Cappelle-Brouck. Implanté non loin de la rocade de Saint Omer -Dunkerque, ce nouveau site permet à la coopérative de renforcer sa présence sur la Flandre Maritime et d'assurer une plus grande proximité avec les adhé- rents de cet important bassin de production. La moisson s'éternise et les conditions météorologiques sont déplorables dans la région. Les volumes de collecte en hausse avec plus de 1 290 000 tonnes impliquent un important travail de sécha- A oû t ge pour la coopérative qui met tout en œuvre pour maintenir le niveau de qualité des céréales. 500 000 tonnes sont ainsi séchées soit près de 40% de la collecte. Les sites actuels ne permet- tant pas d'élever les cadences de séchage connues sur 2008, la coopérative Unéal décide alors, dès la fin des récoltes, de planifier des investissements conséquents sur ses matériels de séchage. Septembre 36 “pots moisson” sont organisés en région réunissant 3000 coopérateurs. L'occasion pour tous de faire le bilan de la collecte qui vient juste de se terminer. La coopérative Unéal organise ses visites d'essais maïs. 400 adhérents viennent apprécier le résultat des nouvelles variétés testées sur les plateformes. Innovation pour cette année 2008 : la possibilité pour les adhérents de mesurer, sur place et en temps réel, le taux de matière sèche de leur récolte maïs. Octobre Ouvert depuis juillet 2007, le site Extranet de la coopérative évolue : les adhérents peuvent désormais y passer des ordres de vente de céréales. Deux services de vente en ligne sont alors proposés sur www.uneal.coop : les “offres prix du jour” pour la vente de céréales à prix ferme sur le marché physique et les “offres OPEN Unéal” pour les ventes de céréales adossées au mar- ché Euronext. Novembre Fin novembre, la Coopérative tient ses 9 assemblées de section. Après la présentation des activités et la présentation des comptes, les animateurs interviennent sur l'évolution des exploitations agricoles et de la coopérative. Dans un second temps, Bertrand Hernu, prési- dent de la coopérative et Louis Guillemant, Directeur Général, présentent les premières concrétisations du projet d'entreprise : la décentralisation en région et l'optimisation de la logistique. A l'issue des 9 assemblées de section, Unéal tient son assemblée générale à Vimy. L'occasion de faire le bilan de l'année écoulée et de présenter les résultats positifs qui assoient la position du Décembre Groupe et permettent d'envisager de nouveaux investissements et projets. Marc Touati, Directeur Général délégué de Global Equities est invité à intervenir sur le contexte économique et à aborder les conséquences de la crise sur le plan mondial et sur nos marchés. Champ Libre inaugure le Cultivert de Marconnelle qui compte maintenant deux magasins. Implanté sur la zone d'activité commerciale non loin du Point Vert le Jardin, Cultivert propose une large gamme agricole complémentaire aux produits jardin et animalerie vendus dans l'autre enseigne. 12 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 12. Janvier 09 Face aux problématiques de grains humides rencontrées lors de la collecte 2008, la coopé- rative Unéal entreprend des investissements pour optimiser ses sites de stockage et de séchage. Priorité est donnée aux séchoirs sur les sites d'Aire sur la Lys, Nuncq-Hautecôte, Lambus, Haulchin, Arleux et Iwuy. Autre projet entériné : l’augmentation des capacités de stockage à l'horizon 2010-2011 sur les sites d'Aire sur la Lys, Nuncq-Hautecôte, Lambus et Haulchin. F é vr i er Aviplus réunit l'ensemble de ses éleveurs pour faire le bilan de l'année passée. L'occasion également de dresser les axes de travail pour les mois à venir en abordant différents thèmes : marché, débou- chés, réglementation, normes des bâtiments d'exploitation…. Ma r s Réunions d'échanges avec les adhérents autour du programme Farmstar. Les trois années d'ex- périences de la coopérative Unéal offrent désormais au service technique un retour d'expérien- ce et le recul nécessaire pour voir en cet outil un véritable atout pour l'agriculture de demain et pour le respect de la réglementation agricole. Unéal se mobilise et organise 20 réunions pour accompagner les éleveurs à la mise en application de l'arrêté Plan Poussière arrivé tardivement. Cet arrêté conditionne l'utilisation de semences de Avril maïs traitées insecticides et oblige les agriculteurs à canaliser la poussière au sol. Unéal propose en exclusivité dans la région les équipements appropriés pour être en phase avec la législation. Pour faciliter les échanges d'informations administratives entre la coopérative et ses adhérents, Unéal met en place une démarche de simplification des documents comptables. Les nouvelles dispositions mises en place en avril offrent plus de lisibilité et de souplesse aux adhérents. Portes ouvertes au Catelet pour les établissements CASA - Candillier. Durant 3 jours, les visi- Mai teurs sont accueillis par les équipes magasin, commercial et après-vente. Démonstrations de machines, conseils techniques, convivialité… les agriculteurs présents sont satisfaits d'avoir un nouveau concessionnaire Massey/Fendt sur ce secteur. Rendez-vous incontournable : Unéal organise ses visites d'essais blé. 1000 coopérateurs font le déplacement sur les plateformes d'Orchies et d'Auxi-le-Château. L'occasion de faire un bilan avant moisson et de prépa- Jui n rer, auprès des techniciens, les choix techniques pour l'année à venir. La Collégiale organise 3 journées de portes ouvertes pour promouvoir auprès du grand public la production porcine issue des 20 exploitations qu'elle regroupe dans la région. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir les bâtiments, comprendre la conduite d'élevage et déguster les produits proposés par les éleveurs. Ju i ll et 0 9 Auxi-le-Château : le nouveau silo “nouvelle génération” est opérationnel pour la moisson 2009. Ce silo d'une capacité de 11 000 tonnes dispose de tous les équipements nécessaires (mesure de qualité, nettoyage, aspiration…) et est capable d'une réception de 300 tonnes/heure. Ce site permet à Unéal d'être en parfaite cohérence avec les marchés. • Rapport d’activité 2008-2009 13
  • 13. Rapportrtd’activitété R appo d’activi 16 Collecte et stockage des céréales 18 Commercialisation des céréales 20 Agrofourniture 22 Services 24 Productions et alimentation animales 28 Transport et logistique 30 Distribution verte 34 Machinisme • Rapport d’activité 2008-2009 15
  • 14. Collecte e et stockage Collect et stockage des céréales et oléoprotéagineux Après 3 années avec des niveaux de rendements moyens à Dans ce contexte de volatilité de plus en plus importante et très bas, la moisson 2008 se caractérise par un retour à des aléatoire, la régulation des volumes mis en marché permet de rendements classiques à élevés malgré des disparités régio- réduire les risques d'exposition aux fluctuations. Le Prix de nales (de 82 quintaux en moyenne sur les secteurs de Lys Campagne pratiqué par Unéal est le reflet de cette stratégie. Pévèle et Hainaut Avesnois à 99 quintaux en Artois Somme). La moisson 2008 est la 3ème meilleure collecte pour La collecte Unéal depuis sa création en 2002. La collecte Unéal a augmenté de 28 % en 2008, phénomène en grande partie expliqué par la hausse des rendements : la 2008 est également l'année des records de séchage avec moyenne régionale en blé est de 92.3 quintaux/ha contre plus de 500 000 tonnes traitées dans nos séchoirs toutes 73 quintaux/ha l'année précédente (la plus basse depuis 20 espèces confondues suite aux conditions pluvieuses de l'été. ans). Nous observons le même phénomène en Orge de Sur la plan commercial, le récolte mondiale de blé en forte Brasserie : 82 quintaux/ha contre 50 quintaux/ha en 2007. hausse a entraîné une baisse continue des cours, le marché Ainsi, pour l'exercice 2008-2009, le groupe Unéal aura prenant beaucoup plus en compte les fondamentaux après collecté près de 1 822 000 tonnes toutes espèces confondues les envolées des cours en 2007. dont 1 290 000 tonnes pour la coopérative. GROUPE EN CHIFFRES 1 822 000 tonnes 500 000 tonnes de céréales séchées 200 points de collecte Fin de la bulle spéculative • Compétition accrue à la vente Au niveau des marchés des grains, la campagne 2008/2009 se rents avaient choisi des ventes en Prix ferme pour la moisson caractérise par la fin de la bulle spéculative entraînant une chute 2008 accompagnées de mise en dépôt. Les prix n'ont pas atteint rapide des cours accentuée par la crise mondiale. Ainsi, le prix les objectifs espérés et dès le mois de février 2009, certain du blé FOB Arras est passé de 225 /tonne à 120 /tonne entre nombre d'adhérents sont repartis en Prix de Campagne au juillet 2008 et octobre 2008. moment de signer le Contrat Coopérateur Céréales (CCC) pour L'abondance mondiale de céréales n'a pas permis le redresse- la récolte 2009. ment des cours durant l'hiver, les stocks mondiaux se reconstituant. Dans cette ambiance d'excédents céréales, la compétition inter- Les consommations de maïs grain qui devaient servir de support nationale à la vente est rude. Les critères de qualité sont donc au marché du blé ont été réduites du fait de la crise mondiale, en primordiaux. C'est le cas en particulier de la teneur minima en particulier sur le segment éthanol aux USA (100 millions de tonnes). protéines (11%) qui reste un critère déterminant pour l'accès Après les envolées des prix de la récolte 2007, nombre d'adhé- aux marchés amidon et à l'export. 16 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 15. Une moisson hétérogène Une météo pluvieuse en Juillet et Août a rendu les conditions de récolte difficiles en allongeant la période de moisson jusque mi- septembre. Ainsi, au début de la moisson des blés (fin juillet), Unéal a réceptionné des volumes avec des PS à 79.3 kg/hl et des humidités autour de 14.5 % puis ces caractéristiques se sont dégradées pour arriver à des moyennes de réception de 74 kg/hl de PS et de 18 % d'humidité (début septembre). En conséquence, près de la moitié de la collecte a dû être séchée afin d'assurer la bonne conservation des grains et de se conformer aux normes de commercialisation. La coopérative Unéal a séché plus de 500 000 tonnes (6 600 tonnes de colza, 46 700 tonnes d'orge, 350 000 tonnes de blé, 5 000 tonnes d'orge fourragère, 2 600 tonnes d'orge de brasserie de prin- temps, 9 000 tonnes de pois féveroles, 90 000 tonnes maïs). de blé contre 600 tonnes/jour à la moisson 2008. Cet Les équipements et les équipes silos ont été sollicités plus que outil sera également mis en fonction pour le séchage des jamais pour ce séchage : par exemple, le silo d'Aire sur la Lys maïs grains consommés ensuite à l'usine d'aliments d'Aire a séché des céréales en continu du 15 juillet au 15 novembre sur la Lys. (4 mois entiers 24 h / 24). La moyenne de protéines de l'année 2008 a été correcte (10.8 %) Logistique et gestion des expéditions avec des variations entre 10.3 % et 11.2 % selon les régions, Grâce à sa situation géographique à proximité de différents le temps de chute d'hagberg (indice de panification) était de canaux, 75 % des expéditions de la coopérative Unéal se 240- 270 secondes en moyenne. font par voie fluviale. Plus de la moitié de ses capacités de stockage est située sur ces canaux soit 810 000 tonnes répar- EVOLUTION DE LA COLLECTE DEPUIS 2001 Depuis la réglementation sur les mycotoxines (juillet 2006), ties sur 17 sites. Ainsi, la coopérative est capable de livrer, et pour la deuxième année consécutive mais avec des taux entre autres, l'Allemagne, le Bénélux, Dunkerque, Rouen et plus faibles cette année, des problèmes de teneur en DON Lillebonne par canaux. Pour les clients de proximité, la (mycotoxines du champ) sont apparus par zone, dûs à une coopérative Unéal dispose d’une flotte de camions certifiée météo pluvieuse sur le mois de Juin 2008. GMP (Good Manufacturing Practice). Cette météo a provoqué un autre phénomène : l'apparition Unéal possède 40 silos certifiés Charte Sécurité Alimentaire d'impuretés G sur les orges de brasserie de printemps en par- assurant à ses clients la livraison de marchandises saines, ticulier sur la Sébastian. Dans les faits, ces grains ont été atta- loyales et marchandes. qués par la fusariose blanche ou rose les rendant ainsi creux et Le respect d'un contrat client passe par plusieurs critères dont (Hors Semences) Coopérative Unéal donc non revendables sur le marché de la malterie. Grâce à la la conservation des grains et la conformité de la marchandise COLLECTE collaboration et au matériel de la station de semences avec des caractéristiques spécifiques selon l'utilisation. Unéal 1 400 000 d'Achiet -le-Grand (table densimétrique), une grande partie est donc engagée dans une démarche d'investissements sur le 1 200 000 1 340 000 des volumes de Sébastian a été triée et a ainsi permis à la moyen terme se traduisant par l'amélioration de la réception 1 335 573 1 303 636 1 261 079 1 270 202 1 290 274 1 292 369 T au 31/10/09 coopérative de s'ajuster aux normes des contrats des malteurs. du grain, sa conservation et son expédition. Un nouveau 1 000 000 1 143 224 1 080 172 laboratoire céréales et semences, qui est situé à Achiet le 1 005 026 800 000 La récolte des escourgeons a été bonne avec des PS élevés et Grand, est à la disposition de la coopérative pour toutes ses 600 000 des rendements en hausse (85 à 90 quintaux) à l'exception analyses. Le laboratoire d'analyses chimiques de l'usine d'ali- 400 000 des zones bordurant la Belgique (75/80 quintaux). ments d'Aire sur la Lys vient renforcer le dispositif pour les Le rendement des colzas est revenu à la normale en 2008 analyses mycotoxines. 200 000 (entre 37 et 40 quintaux). Cependant bon nombre de colzas 0 R 2001 R 2002 R 2003 R 2004 R 2005 R 2006 R 2007 R 2008 R 2009 ont été récoltés trop tôt, ayant pour conséquence un nettoyage intensif au niveau des silos afin d’éliminer notamment les siliques non matures. COLLECTE (Hors Semences) Investissements séchoirs Suite aux conditions de récolte de l'année 2008, la coopé- rative Unéal a connu une limite dans ses capacités de séchage. Le conseil d'administration a décidé de rénover les séchoirs les plus anciens pour améliorer le débit et abaisser la consommation d'énergie. Ainsi, les séchoirs de Nuncq et Lambus ont triplé leurs capacités de séchage permettant maintenant de traiter 3 600 tonnes/jour sur cette région (base 18% d'humidi- té). Le site d'Aire sur la Lys a, quant à lui, vu la réalisation d'un nouveau séchoir capable de traiter 3 000 tonnes/jour • Rapport d’activité 2008-2009 17
  • 16. Commercialisation ion Commercialisat des céréales et oléoprotéagineux Graineurop, filiale du GROUPE EN CHIFFRES groupe Unéal, commer- 1 715 000 tonnes facturées en 2008/2009 cialise les collectes de la Coopérative Unéal, de Grainor S.A et des Ets Houssin. En veille BLÉ En comparaison des 74 quintaux de 2007, la collecte 2008 a été permanente sur l'évolution des marchés remarquable en quantité avec un rendement moyen régional mondiaux, Graineurop a pour vocation d'environ 92.3 quintaux/ha. Petit bémol cependant en terme de qualité avec une moisson qui s'est déroulée de courant juillet jus- de valoriser au mieux les productions qu'à la mi-septembre 2008. Les conditions de récolte de l'année des céréales et de sécuriser les débouchés. ont été particulièrement difficiles du fait des conditions clima- tiques et des importantes pluies de l'été 2008. Plus de 50 % des blés ont dû être séchés entre le mois de juillet et le mois de novembre 2008. Les P.S. ont été maintenus ainsi que les Hagberg. Marché Ces indices de qualité ont permis d'assurer la fourniture des contrats amidonniers. De plus, les taux de mycotoxines de la Les volumes commercialisés durant la récolte 2009 ont été récolte 2008 ont été plus faibles qu'en 2007. L'exportation vers les supérieurs aux 3 dernières années . Ils ont ainsi permis débouchés alimentaires a donc été très importante notamment Blé base Arras. d'assurer une relation forte avec les principaux clients. via la Sica Nord Céréales avec l'export de 285 000 tonnes de blé en 2008 contre 110 000 tonnes pour la campagne précédente. A l'inverse de la campagne précédente, les prix des céréales ont régulièrement baissé tout au long de la campagne. ORGE Les bons rendements, tous produits confondus ont provo- Malgré un début de campagne sous de bons auspices quant aux qué une hausse significative des stocks de fin de campagne contrats d'export, le cours de l'orge, tout comme celui du blé, a et ont pesé sur les marchés mondiaux. De son côté, la accusé une baisse continue des cotations sur l'année 2008. Seuls consommation a accusé des baisses régulières tant au niveau les fabricants d'aliments de bétail belgo-hollandais ont marqué alimentation humaine qu'animale ce qui a évidemment leur intérêt à l'achat. Environ 74 000 tonnes d'orges ont été engendré une diminution de la demande des débouchés. exportées via Dunkerque en 2008 contre 113 000 tonnes sur l'année précédente. Par ailleurs, la crise économique et financière, dont les pre- miers effets ont été ressentis en Europe en septembre 2008, ORGE DE BRASSERIE a provoqué un retrait massif des fonds d'investissement des La demande de malt au niveau mondial en baisse a provoqué de commodités agricoles. Ceci a accentué la baisse des prix sur façon logique la chute des prix sur le marché de l'orge de brasserie. le Matif qui est devenu un outil de référence pour la fixation Avec le rendement exceptionnel de la campagne, les volumes dis- des prix sur le marché Euronext. Aujourd'hui, plus de 70 % ponibles à la vente sont très conséquents. De ce fait, face aux cota- des volumes commercialisés en blé sont fixés via le Matif. tions très faibles du marché, une partie des stocks d'orge à commer- cialiser n'a pu être exécutée et a ainsi été déclassée en fourragère. L'ensemble des orges de brasserie d'hiver ont également été déclas- sées en orges fourragères et commercialisées en ce sens. 250 MAÏS Récolte 225 Récolte 2007/08 La récolte 2008 en maïs a été exceptionnelle en rendement. Avec 2008/09 Récolte 200 une hausse de 50% par rapport à 2007, elle marque ainsi la 2006/07 meilleure collecte d'Unéal depuis ces dix dernières années. Tout 175 comme pour les blés, un investissement en capacité de séchage Récolte 150 a été nécessaire pour bénéficier d'une qualité2005/06 permettant la com- 125 Récolte mercialisation auprès des débouchés. La campagne 2008 a été 2009/10 surprenante avec des fluctuations importantes en terme de prix. 100 Un effondrement principalement du à la crise économique. Le 75 fait que Graineurop ait réalisé des engagements avant récolte a Janvier Avril Juillet Octobre Janvier Avril Juin Récolte cependant permis d'avoir un prix moyen honorable. Concernant les principaux débouchés, l'amidonnerie a totalement été absen- 18 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 17. Le multimodal pour une meilleure gestion des transports et la prise en compte des priorités environnementales Une grande partie des céréales stockées par Unéal est expédiée chez les clients par péniches. L'utilisation des axes fluviaux entre dans la politique de gestion durable des transports souhaitée par Unéal. La situation géographique de la coopérative, à proximité directe des canaux comme le canal du Nord, a permis sur l'exerci- ce 2008-2009 d'assurer 75 % des expéditions via ce mode de trans- port représentant plus de 1200 péniches. Le futur Canal Seine Nord Europe dont la mise en chantier est prévue pour 2010, per- Graineurop : la salle des marchés 90% mettra à Unéal de poursuivre le transport fluvial et diminuer plus encore ses émissions de CO2. 80% 75% te et la concurrence hongroise a largement pesé sur le marché 70% Belgo-hollandais. Par ailleurs, la fermeture des usines d'éthanol 60% R2006 aux Etats- Unis a fait baisser la consommation et a provoqué une R2007 hausse importante du stock de report au niveau mondial. 50% R2005 R2008 550 000 40% COLZA R2006 500 000 30% 24% 450 000 En colza, la campagne a connu une récolte normale avec une R2007 400 000 20% production d'environ 60 000 tonnes à commercialiser. La par- R2008 350 000 tie industrielle en jachère ou A.C.E représente environ 10% 300 000 20 000 tonnes. Le marché des oléagineux a logiquement suivi 250 000 0% l'évolution du complexe énergie auquel il est relié. Suivant les 200 000 tendances du marché des biocarburants, les cotations du colza a 150 000 Camions Péniches Amidonnerie Aliments du Export Bioethanol 100 000 subi une baisse importante tout au long de la campagne de com- Bétail Chargement à Arleux : 50 000 mercialisation. 0 le Big Ben, une péniche de 2300 tonnes. Débouchés - Ventilation des blés par marché Type de transport PERSPECTIVES 2009/2010 La campagne 2009 a été marquée par de née est une fois encore attendue avec des prix de campagne avec un cadre de ges- très bons rendements avec une qualité de niveaux importants de stocks en fin de tion de fixation des prix prenant en récolte répondant à la plupart de nos campagne notamment en blé et orge compte les modifications importantes marchés. entraînant ainsi une baisse significative du métier : le Matif est désormais un Malgré le petit bémol à apporter sur la des cotations. outil incontournable. D'autre part, le faiblesse des taux de protéines, le bilan Quant au mode de commercialisation, développement des contrats à primes des collectes de l'année permet d'appré- les évolutions de la politique commercia- dans la relation avec les clients parte- hender plus sereinement les exécutions. le de la coopérative Unéal ont renforcé naires permet l'optimisation du dossier Concernant l'évolution des marchés, l'an- la tendance à un retour des quantités en logistique. • Rapport d’activité 2008-2009 19
  • 18. Agrofourniture re Agrofournitu La campagne 2008/2009 a été marquée par GROUPE EN CHIFFRES une inflation très forte des engrais mais aussi 71.8 millions de CA Phytos dans une moindre mesure des produits phyto- 370 000 tonnes d'engrais sanitaires. Durant cette période, nous avons 36 200 tonnes de semences dont 20 600 tonnes connu une forte baisse en volume sur l'en- de semences certifiées pour la coopérative semble du marché des fertilisants chimiques, baisse qui a cependant été compensée par des ventes accrues en fertilisants organiques. Dans ce contexte inflationniste, le chiffre d'affaires des produits phytosanitaires est resté stable. Nos marchés semences automne et printemps se sont développés avec une reprise de parts de marché FERTILISANTS La campagne 2008/2009 s’est déroulée dans un contexte d'inflation généralisée des matières premières. Les engrais, dont les cours sont aujourd'hui majoritairement guidés sur le plan mondial par les marchés asiatiques et indiens, n'ont pas échappé à la règle. La tendance haussière s'est donc traduite cette situation, l'ensemble des fournisseurs présents sur le par une consommation réduite des agriculteurs. marché a procédé à une augmentation des prix d’environ 7%. Dans cet environnement inflationniste, Unéal a réalisé une Le poids de SICAPA, une des premières centrales d’approvi- performance équivalente à celle du marché. Les contrats avec sionnement de France, a cependant permis de palier dans leur ses principaux fournisseurs, et particulièrement le Groupe grande majorité les problèmes de disponibilités. Unéal a ainsi Rosier, ont permis de tempérer cette hausse. Par ailleurs, la pu réaliser un chiffre d'affaires cohérent au regard des évolu- démarche entreprise sur le compost organique a donné la tions du marché. possibilité à Unéal d'apporter une solution alternative aux adhérents de la coopérative. Après une campagne morte saison dynamique, un contexte Dans ce contexte de volatilité, les outils de préconisations climatique peu propice au développement de maladies a limi- développés par Unéal en productions végétales pour la conduite té le réapprovisionnement. des cultures comme FARMSTAR, EPICLES et GPN ont permis d’ajuster le plus finement possible les quantités d'intrants à L'application de la loi sur l'eau mise en place durant la cam- apporter à la parcelle. pagne 2007/2008 et la redevance qui s'y rattache commen- cent à impacter le marché des produits de protection des PROTECTION DES PLANTES plantes. Avec les fortes évolutions du taux de redevance sur Après 3 années marquées par une forte évolution du marché, les mois de janvier et de juillet, cette taxe de l'eau a des inci- la campagne 2008/2009 a débuté avec un manque de dispo- dences sur la commercialisation et tend à devenir un critère nibilités de produits. Les stocks de produits finis et ceux des significatif quant aux choix des produits qui seront utilisés par matières premières techniques étaient au plus bas. Face à les agriculteurs. La campagne 2008/2009 s'est clôturée par de bons rende- ments et l’intensification s’est confirmée rentable. La fin de campagne a aussi été marquée par l'obtention de nouvelles homologations qui seront utilisées pour les mois à venir. SEMENCES La coopérative Unéal réaffirme sa position dominante sur le marché de la semence certifiée de céréales avec 18 000 tonnes vendues à l'automne, confirmant ainsi l'augmentation des ventes amorcées lors de la dernière campagne. Les 2 outils industriels dont dispose la coopérative à travers les sites Unéal d'Achiet-le-Grand et Belloy à Estrée-Saint-Denis garantissent une large capacité de production. Dans un contexte de mois- 20 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 19. son difficile, l'intérêt et l'efficacité de ses deux stations ont été confirmés puisqu'elles ont permis la production de semences de qualité et la proposition d'un renouveau variétal. SIC APA SICAPA est le partenaire d'Unéal pour les approvisionnements. Cette L'offre semences proposée durant la campagne à travers le centrale gère les achats des produits de protection et de nutrition catalogue a encore une fois illustré la compétitivité de la des plantes ainsi que les semences hybrides. Sa force de négociation coopérative qui a su, au delà de l'offre tarifaire pratiquée, pro- a permis à Unéal d'avoir, pour la troisième campagne consécutive, poser des solutions innovantes et intéressantes aux agricul- une meilleure accessibilité aux marchés. A travers cet engagement teurs. Quant à la partie logistique, l'offre big-bag continue de stratégique, la coopérative peut ainsi optimiser ses performances susciter l'intérêt des adhérents et poursuit ainsi sa progression. d'achat dans le respect de l'environnement et des règlementations. En semences maïs, les parts de marché continuent à progres- ¬ Parmi les 5 premières centrales d'achat en ser. Nos différentes plateformes d’essais ont été visitées par de France nombreux agriculteurs et nous ont permis de proposer sur le marché une gamme de semences maïs adaptée technique- ¬ 7.25 % de part de marché en phytos en France ment à chaque région. ¬ Plateforme de stockage de 5 700 tonnes ou 8 000 places palettes Le Cruiser, autorisé tardivement à la vente, a représenté 30% de notre marché total. Un professionnalisme tout particulier ¬ CA total : 333 millions d'euros nous a animé durant toute la campagne pour respecter la mise en œuvre du cahier des charges du Cruiser. 20 réunions • Dont CA Phytos : 144 millions d'euros réunissant près de 180 agriculteurs ont ainsi été organisées sur la • Dont CA Engrais : 175 millions d'euros région pour apporter l'ensemble des informations sur la • Dont CA Semences : 14 millions d'euros démarche. AGRO-ÉQUIPEMENT Sur la campagne 2008/2009, le marché a encore accusé une baisse. Face à cela, Unéal a entrepris un travail de réflexion avec l'ensemble de ses partenaires pour trouver des pistes qui permettront de dynamiser le marché. D'ores et déjà les pre- miers axes se dessinent. Ainsi, sur la prochaine campagne, la priorité sera donnée aux offres d’équipements de protection des utilisateurs et de l’environnement. • Rapport d’activité 2008-2009 21
  • 20. Services s Service E N C H I F F R E S Technicité et conseils 55 conseillers techniciens 6 réunions PAC : 245 adhérents participants au service 53 réunions Bout de Champ : 551 participants des adhérents Unéal 20 réunions Plan Poussière : 180 participants 1400 adhérents présents lors des visites d'essais “Les professionnels de la Nature” La technologie au service de l'agriculture Année après année, les équipes de la coopérative Unéal Unéal développe des outils d'aide à la décision basés sur des accompagnent les adhérents sur leur exploitation. De l'agri- données agro-climatiques pour mesurer et anticiper la pres- culteur au distributeur en passant par le collecteur et le trans- sion maladie. Ils permettent à l'adhérent de prendre les formateur, Unéal prend en compte les attentes de l'ensemble bonnes décisions au bon moment. de ses interlocuteurs afin de maintenir une agriculture quali- tative, performante et rentable. Un test grandeur nature sur la prévision du risque séptoriose à la parcelle de blé sera réalisé en 2010. Basé sur la météo, Cette vision à 360° permet à la coopérative de mettre en l'agronomie et la variété, le nouvel outil Atlas permet un œuvre toutes les ressources nécessaires pour aider et conseil associant prévision et technicité. Il permettra un conseiller les adhérents dans la maîtrise de leur production et accompagnement encore plus pointu dans le choix phytosa- la conduite des cultures. Ces démarches répondent au respect nitaire des parcelles ainsi qu'une meilleure mise en application de la biodiversité et de l'environnement, et permettent ainsi, des pratiques culturales afin de gagner en efficacité et en ren- d'une part, d'œuvrer pour une agriculture raisonnée ; d'autre tabilité, le tout dans le respect de l'environnement et de la part, d'améliorer les revenus des agriculteurs. réglementation. Conseils au fil des saisons Unéal s'inscrit dans le système de Conseil Agricole via le réseau de la Picardie et du Nord Pas-de-Calais. Les équipes terrain de la coopérative disposent de toutes les connaissances techniques concernant les bonnes pratiques agricoles et environnementales, la règlementation, la santé des végétaux, les choix variétaux, l'uti- lisation des produits phytosanitaires, les conditions d'élevage, les normes d'hygiène… Chaque préconisation délivrée par les tech- niciens est tracée dans le cadre de ce système. Unéal accompagne également ses adhérents dans les évolu- tions de la réglementation du milieu agricole. Régulièrement, des notes récapitulatives et explicatives sont envoyées aux adhérents pour les aider à mettre en œuvre les démarches de bonnes pratiques agricoles : conditionnalité des aides, évolu- tion de la PAC, outil d'aide de calcul… Technicité et professionnalisme Chaque année des plateformes d'essais sur des parcelles expé- rimentales sont réalisées en région. Pour la troisième année, de nombreux agriculteurs Les adhérents sont alors conviés à découvrir sur place le résul- ont suivi les conseils de l'outil Farmstar. C'est donc tat de ces cultures en miniature. L'occasion pour le service 14 800 hectares qui ont été analysés par satellites. Le technique d'apporter tous les conseils sur les variétés, leurs service technique de la coopérative a pu fournir aux caractéristiques et sur les programmes les plus performants. 583 abonnés des conseils précis à la parcelle. Les Travaillant en partenariat avec différents instituts techniques réunions d'accompagnement organisées sur l'année et administrations, les services techniques de la coopérative permettent aux adhérents d'appréhender les recom- Unéal peuvent apporter à la fois des informations complètes mandations faites en tenant compte de la météo, de la sur les conduites de cultures (variétés, maladies, réglementation…) physiologie végétale et du contexte parasitaire de et des conseils précis et personnalisés à chaque adhérent. l'année. 22
  • 21. Unéal, à l'écoute des adhérents Unéal Télé Service est la plateforme téléphonique de la coopérative Unéal. Ce centre de contact téléphonique animé par 6 technico-commerciaux est dédié aux adhé- rents. Prise de commandes, demandes d'informations, conseils techniques, suivi client, question administrative… Unéal Télé Service est à l'écoute des adhérents tout au long de la semaine de 7h00 à 19h00. L'équipe de profes- sionnels sur place apporte à chaque appel des réponses précises aux demandes des agriculteurs et des conseils personnalisés. 1000 adhérents présents lors des visites d’essais Au cours de l'exercice 2008/2009, 5 894 adhérents ont appelé UTS pour passer commande. Au total, 38 032 commandes ont été enregistrées par Unéal Télé Services Son chiffre d'affaires est de 20,89 millions d'euros. w w w. u n e a l . c o o p : Une fenêtre ouverte 24h/24 sur votre coopérative Ouvert en juillet 2007, le service extranet de la coopérative • La réglementation en ligne www.uneal.coop recense aujourd'hui plus de 1800 abonnés qui PAC, Conditionnalité… Une exploitation type en 3D a été reconstituée apprécient la réactivité apportée par ce moyen de communica- pour permettre de trouver très facilement et rapidement les données tion incontournable. réglementaires qui sont de plus en plus prépondérantes dans la condui- Les services et la réactivité apportés par cette nouvelle proximité virtuelle te des exploitations. entrent dans la démarche de recherche constante d'amélioration du servi- ce apporté aux adhérents. Les 1800 adhérents inscrits, apprécient les ser- • L'information produits vices proposés sur l'extranet parmi lesquels : Le Centre Appro met à disposition des adhérents l'ensemble des fiches techniques des produits proposés par la coopérative avec les fiches de • Le suivi des activités données de sécurité. Les mélanges peuvent être testés pour vérifier leurs Chaque adhérent peut suivre l'ensemble des opérations qu'il traite avec sa conformités réglementaires. coopérative : ° Le suivi de ses comptes avec téléchargement de l'ensemble de ses fac- • La gestion du courrier tures et relevés L'extranet permet une meilleure gestion des courriers techniques et événe- ° Le suivi de ses apports de céréales sur 2 campagnes mentiels qui ne sont plus envoyés aux adhérents sauf s'ils en font la demande. ° Le suivi de ses approvisionnements par famille sur 2 campagnes Pour 2010, www.uneal.coop passe au web.2 pour une meilleure ergonomie, ° Le suivi de ses commandes d'approvisionnement en cours avec une refonte graphique complète du site et de nouvelles fonctionnalités. ° Le suivi de ses contrats d'engagement. Adhérents, inscrivez-vous sur www.uneal.coop • L'information ° Sur la vie de la coopérative et de sa région : ° Les réunions avec inscription en ligne. ° Les horaires d'ouverture des centres de la coopérative et les coordon- nées des interlocuteurs. ° Les dépêches agricoles ° Les informations commerciales • La technique ° Elle est accessible en moyenne 3 jours avant le courrier. Les utilisateurs du service Farmstar disposent ainsi en priorité des conseils personnalisés concernant leur parcelle suivie. • Les ventes de céréales à prix ferme soit sur le marché du physique soit pour des ventes adossées au marché Euronext. Ces outils permettent aux adhérents qui ont fait le choix de ce type de commercialisation sur tout ou partie de leur collecte, d'être autonomes pour réaliser leurs ventes. Ils sont ainsi informés en temps réel des réalisations de leurs 23 ordres de ventes et des prix traités.
  • 22. Productionsns Productio et alimentation animales et alimentation animales Sur l'exercice 2008-2009, la coopérative Unéal GROUPE EN CHIFFRES a commercialisé près de 257 900 tonnes d'ali- 23 conseillers techniciens ments. Une fois encore, l'année a été marquée Dont - 13 pour l'élevage bovin par une forte volatilité du prix des matières - 4 pour l'élevage volaille premières en phase de déflation. L'efficacité - 4 pour l'élevage porcin de sa logistique et de ses outils ainsi que sa - 2 pour l'élevage cunicole culture de la qualité ont donné à la coopérati- 323 500 tonnes d'aliments ve les atouts pour faire face à ces données 359 000 lapins marché. En ce qui concerne l’organisation 50 000 tonnes 29 000 tonnes de volailles des productions, la coopérative explore de de viande 146 100 porcs nouvelles pistes et accompagne les éleveurs. Répartition commercialisation C oncernant la fabrication d'aliment, l'année a été caractérisée par une inversion forte des tendances des aliments par espèce d'inflation constatées sur l'exercice précédent. Dans ce contexte déflationniste déstabilisant, la coopérative par- Aliments simples 10% vient à tirer son épingle du jeu grâce, d'une part, à la qua- Porcs 16% Divers 2% lité et la compétitivité des aliments et, d'autre part, aux conseils et services associés à sa politique commerciale. Elle Lapins 6% subit une baisse de -4.2%, là où la région Nord Picardie accu- se un recul de -14.1%. La situation bord à canal des sites Unéal offre à la coopéra- Volailles 33% Bovins tive flexibilité et réactivité. Les approvisionnements de 33% matières premières par péniches permettent ainsi une certai- ne sécurité sur des marchés fluctuants et incertains. Par ailleurs, l'optimisation des outils de productions de la coopé- rative comme l'installation de nouveau type de préparateur BOVINS sur l'Usine d'Aire sur la Lys ou encore, l'augmentation des Avec un recul de -6.5% , l'activité bovins est en légère bais- débits de réception matières premières sur ce même site, se par rapport à l'exercice précédent qui avait connu sa plus sont des facteurs importants de compétitivité. Toujours dans forte progression. Il s'agit d'un recul conjoncturel puisque le cette optique, les investissements futurs sur l'usine de fabri- marché annonce un recul de -17% : du jamais vu. En gran- cation des aliments d'Aire sur la Lys vont permettre d'aug- de partie, cette baisse de consommation est corrélée à la bais- menter la capacité du site de 170 000 à 200 000 tonnes. se du prix du lait. Pour répondre aux attentes des éleveurs, la coopérative Unéal continue de proposer des services tech- Unéal s'impose également des règles très strictes pour la niques visant à améliorer la conduite d'élevage. L'exercice qualité des aliments qu'elle fabrique. La coopérative s'est caractérisé par le démarrage du nouvel outil Gala Expert. répond aux exigences de différents agréments comme Ce service permet aux éleveurs bovins de procéder à la fabri- l'Agrément européen et la méthode HACCP. Unéal possè- cation d'aliments à la carte en fonction des besoins nutrition- de aussi la certification Nutriconfiance. Cette démarche nels et des caractéristiques de leurs élevages. Dans un second d'assurance qualité est contrôlée par un organisme indé- temps, l'exercice a vu le retour en force du “couple” céréales / pendant (Bureau Veritas). Elle garantit aux éleveurs les aliment et du T.A.F maïs. caractéristiques nutritionnelles des aliments et leur éti- quetage. De la fabrication à la com- PORCS mercialisation en passant par le La crise qui touche les éleveurs de porc a perduré sur l'exerci- transport, Unéal bénéficie égale- ce 2008-2009. Si le prix des matières premières a baissé, le ment de la certification GMP (Good prix du porc n'a pas connu l'évolution favorable qui aurait per- Manufacturing Practice). Elle garan- mis de soulager les trésoreries des éleveurs. La coopérative tit hygiène, sécurité alimentaire et Unéal est restée à l'écoute de tous ses éleveurs. Tout au long traçabilité de la matière première de l'année, elle les a soutenu en proposant des prix d'aliments jusqu'à la consommation sur l'en- les plus compétitifs possible afin qu'ils puissent faire progres- semble des marchés internationaux. ser leurs résultats technico-économiques. La coopérative note 24 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 23. VOLAILLES L'exercice 2008-2009 en aliment volailles s'est clôturé avec une baisse de -1.8%. La filière avicole de la région semble cependant entrevoir de nouvelles perspectives. L'activité Label, qui a été soutenue toute l'année, a la chance de se situer à proximité des abattoirs travaillant pour ce type de production. La disparition ou la réorganisation de certains abattoirs nationaux augmentent les besoins des abattoirs régionaux dont le périmètre géographique d'activité est limité. L'activité pondeuse vit, quant à elle, une mutation sur une partie de sa production : les besoins en œufs plein air aug- Unéal poursuit l’accompagnement mentent alors que ceux de la cage baissent. La région profite des éleveurs de la filière porcine ainsi de ce développement : certains élevages ont été créés, d'autres s'agrandissent. une baisse de -9.4% pour l'activité aliment porc par rapport à l'exercice précédent. Sur le terrain, à travers les différentes L'exercice a également été marqué par le retour de la dinde actions menées, les techniciens ont apporté leurs conseils et lourde pour l'export. La coopérative Unéal a pris la décision leur savoir-faire pour aider les éleveurs à améliorer leur d'arrêter la production de dinde 10-11 kg pour le marché conduite d'élevage, maximiser le nombre de porcs vendus, français. Après une phase de remise en cause et d'adaptation : gagner en qualité de viande et augmenter le prix au kilo. conduite d'élevage, alimentation, bâtiment…, la coopérative, à travers sa filiale Aviplus, a relancé sur la région la production de dinde lourde pour Heidemark en Allemagne. L'activité poulet a été plus difficile car la hausse des matières La Collégiale, association d'éleveurs de porcs, continue quant premières n'a pas été répercutée sur le prix du poulet. La ren- à elle son développement et poursuit ses objectifs de valorisa- tabilité des élevages est donc pénalisée dès que les perfor- tion de viande porcine en relation avec la société Le Wack et mances ne sont pas optimum. Dans ce contexte, la coopéra- l'association Bleu-Blanc-Cœur. Elle progresse de 40% sur la tive Unéal et les équipes de techniciens accompagnent sur le gamme charcuterie et 20% sur la gamme produits frais. terrain les éleveurs (qualité d'eau, ventilation… ) pour amélio- rer leurs résultats technico-économiques. LAPINS Unéal poursuit son développement sur la filière cunicole malgré un marché très morose et un prix du lapin au plus bas. Grâce à la volonté de progression du groupement Lapinord, des parts de marché ont été gagnées. De nouveaux éleveurs , convaincus par le dynamisme de ce groupement, ont rejoint les éleveurs déjà présents. Lapinord, qui est devenu une section spécialisée de la coopérative, a ainsi pu réaliser une progression de 50% de ventes de lapins auprès des 3 abattoirs implantés sur la région. Ces mêmes éleveurs ont accordé leur confiance à Unéal pour leurs approvisionnements en aliments. La coopérative enregistre une progression de 8.9% en aliments composés. Les conseils et la technicité apportés par la coopérative ont aussi permis aux éleveurs d'optimiser leur performance tech- nique notamment grâce aux conseils de rationnement. Retour de la production Optimisation des outils de dinde lourde pour l’export sur l’usine d’Aire sur la Lys Groupement de Producteurs de Porcs Suidéal, groupement de producteurs, a réintégré la coopéra- tive sur l'exercice. Même si son activité est en légère baisse dûe au contexte du marché, le groupement dispose d'une bonne fidélité de ses adhérents. Au cours de l'exercice, la coopérative a repris et renforcé ses échanges avec la société Bigard de Saint Pol en opérant de nouvelles livraisons. • Rapport d’activité 2008-2009 25
  • 24. ProductionsnINS Productio P s et alimeLAntation animales et alimentation animales Services techniques Unéal PO Planiporc bilan technico-économique des lots de porc en engrais- R CS sement pour des éleveurs engraisseurs. GTE Réalisation de la gestion technico-économique des éleveurs porcs naisseurs engraisseurs. Visites régulières des élevages des techni- ciens pour améliorer leurs performances. Suivi sanitaire par un vétérinaire spécialisé Animation de réunions techniques pour les éleveurs dans le cadre du groupement SUIDEAL. Animation du groupe d'éleveurs “La Collégiale” Accompagnement des éleveurs (étude bâtiment, mise aux normes…) VOLAILLES FILAVI Outil Internet permettant aux éle- veurs de commander directement les aliments et d'être informés en urgence Résultats technico-économiques par lot A la fin de chaque lot l'éleveur est informé de sa performance technique (indice, poids moyen…) et de sa performance économique (marge PA) Visites régulières des élevages par les techniciens pour améliorer les performances. Suivi sanitaire par un vétérinaire spécialisé. Animation de réunions d'éleveurs, de visites extérieures, pour améliorer les résultats techniques. Réunion annuelle Aviplus Accompagnement des éleveurs (étude bâtiments, mise aux normes…) 26 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 25. LA Gestion Technique PI Bilan technique d'une bande (de l'insé- NS mination des lapines à la vente des lapereaux) GTE Réalisation de la gestion technico-économique des éleveurs lapins naisseurs engraisseurs. Visites régulières des élevages des techniciens pour améliorer leurs performances. Suivi sanitaire par un vétérinaire spécialisé Animation de réunions techniques pour les éleveurs VO dans le cadre du groupement LAPINORD. L Accompagnement des éleveurs (étude bâtiment, mise aux normes…) AI LL BOVINS ES Diagnostic d'élevage VO L Visite et appréciation des bâtiments, des fourrages, des animaux, des AI performances zootechniques LL Calcul des rations CHORUS (10 000 par an) ES Optimisation des quanti- tés de fourrages et d'ali- ments pour tous les types de ruminants Aspects techniques et éco- nomiques Analyses de fourrages (1000 / an) Analyse de lait tous les mois (300 Eleveurs) Taux d'Urée, Profils d'acides Gras, Oligoéléments • Pour piloter la VOLAIL ration, apprécier l'efficacité alimentaire et la santé des vaches laitières Aliments personnalisés GALA EXPERT Formulation de la ration et de l'aliment avec l'éleveur sur les aspects techniques et économiques Gestion Technico-éconmique OTEUS Outil d'aide à la décision de gestion • Analyse des coûts de production et des marges de l'atelier Laitier • Marges de progrès, Simulations Visite Vétérinaire Accompagnement avec un vétérinaire pour proposer un Programme Sanitaire d'Elevage PORCS S E R V I C E V E T E R I N A I R E La Coopérative Unéal offre à ses adhérents éleveurs les services de deux vétérinaires spécialisés en production porci- ne, cunicole, aviaire et bovine. Ils accompagnent les éleveurs au quotidien : audits d’élevage, conseils sanitaires, conseils de conduite d’élevage … La Coopérative Unéal présente un Plan Sanitaire d’Elevage, agréé par le Ministère de l’Agriculture, pour ces quatre espèces. Sur prescription vétérinaire, elle peut délivrer aux éleveurs adhérents qui ont accepté ces P.S.E., les médica- ments nécessaires à leur mise en œuvre.
  • 26. Transport rt et logistique Transpo et logistique La logistique au service de l’adhérent Unéal assure la collecte et l'approvisionnement E N C H I F F R E S auprès des 8 000 adhérents de la coopérative ins- 152 centres tallés sur le Nord, le Pas de Calais et la Somme. 16 centres relais Afin d'assurer le bon fonctionnement de cette 3 plateformes de stockage et de livraison activité, Unéal qui recense 152 centres répartis sur 44 230 tonnes livrées aux adhérents la région a mis en place de nouveaux moyens et a sur 65 000 livraisons investi dans de nouveaux outils de gestion. La 2 200 tonnes livrées aux centres relais filiale de transport Prostock créée sur l'exercice précédant poursuit son développement. Unéal propose également des livraisons de dépannage qui permet- Plateforme de stockage et de livraison tent d'assurer le réapprovisionnement auprès des adhérents sous 1 à La coopérative dispose d'outils de stockage performants et complé- 7 jours selon le poids que représente mentaires garantissant ainsi l'efficacité des livraisons. 65 000 livrai- la commande et le mode de livraison sons ont été réalisées sur l'exercice 2008-2009 dont 2% en livraison choisi : tournées réappros, livraisons express, 36% en messagerie et 62% en tournées organisées. par messagerie, livraison express… La logistique s'effectue au départ de 3 plateformes de livraison. Le Un guide sur le service de livraisons site d'Achiet-le Grand (62) assure le stockage et les livraisons en directes a été réalisé et envoyé à semences, aliment du bétail en sac, films, ficelles et big-bag. Cette tous les adhérents au printemps plateforme permet à la coopérative de regrouper les produits com- 2009. Ce document clarifie les offres mandés par chaque adhérent sur une même livraison. Sur l'exercice et les services dont peuvent bénéfi- 2008-2009, 30 700 tonnes ont été livrées au départ d'Achiet-le- cier les agriculteurs qui passent com- Grand dont 12 700 tonnes en aliment sac. mandes. La plateforme de Mercatel (62) stocke des produits de protection des plantes, tout comme celle de Ramecourt et deux sites extérieurs secon- Optimisation des flux daires qui sont Marquion (62) et Templemars (59). Unéal peut ainsi Depuis août 2008, Unéal utilise le logiciel d'optimisation des tournées fournir près de 3 500 tonnes de produits de protection des plantes. Sur Axiodis pour améliorer le service livraison. Cet outil d'aide à la planifica- l'exercice 2008-2009, la plateforme de Ramecourt a également assu- tion et à l'optimisation des tournées propose des affectations cohé- ré la livraison de 9 900 tonnes de semences automne et de big-bag. rentes et optimales des opérations de transports routiers à réaliser. Pour la distribution de marchandise, l'outil prend en compte les moyens dis- Une meilleure gestion des livraisons ponibles, le type de véhicule, les délais de chargement et de livraison, 2 modes de livraisons sont employés par la coopérative : livraisons les accès sur sites (gabarits, poids total…), les types de trajet (local, planifiées ou de dépannage. régional, urbain, rural…), les contraintes spécifiques aux produits trans- Les livraisons planifiées sont organisées pour les tournées productions ani- portés, les durées des parcours, les contraintes réglementaires... males et les campagnes mortes saisons phytos, semences, engrais, films, ficelles et permettent une baisse du coût de livraison. Ces livraisons pla- Utilisé depuis juillet 2008 sur le site d'Achiet-le-Grand, Axiodis a nifiées sont réalisées par les moyens logistiques gérés par Unéal, les pro- ensuite été developpé sur la plateforme de Mercatel en janvier 2009. duits sont conditionnés sur palettes et livrés avec un chariot embarqué. Il est opérationnel sur le site de Ramecourt depuis août 2009. 28 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 27. PROSTOCK : filiale logistique du groupe Unéal E N C H I F F R E S 77 salariés dont 70 chauffeurs 30 bennes céréalières 3 porteurs équipés de chariots embarqués 6 tautliners 7 semis citerne pour l'aliment du bétail 1 citerne pour l'aliment liquide 5 porteurs citerne pour l'aliment du bétail 4 porteurs bétaillère 42 tracteurs Mise en place au 1er juillet 2007, la filiale Prostock a pour mission d'optimiser les flux logistiques au sein du groupe et d'adapter le transport aux spécificités des différents métiers d’Unéal. Prostock centralise aujourd'hui toutes les activités logistiques rou- tières d'Unéal. En juillet 2008, Prostock intègre l'activité citerne pour l'alimentation animale et en octobre 2008, elle obtient l'autorisation pour le transport d'animaux. Aujourd'hui, Prostock englobe l'intégra- lité du parc de véhicules d'Unéal et peut répondre avec réactivité aux besoins logistiques des différentes activités que recense le Groupe : céréales, engrais, phytos, semences, aliments, animaux, produits manufacturés pour les magasins… L'activité de Prostock se divise ainsi : 90 % d'affrètement pour le groupe et 10% pour l'extérieur. Sur l'exercice 2008-2009, près de 750 000 tonnes ont été transportées par la société dont 90 000 tonnes d'alimentation animale. Une volonté d'optimisation Si l'activité de Prostock se concentre principalement sur la coopéra- tive, plusieurs interlocuteurs font appel à ses services tout au long de l'année. Parmi eux, se trouvent : Champ Libre pour la livraison des magasins, Houssin La Bassée, Plein Champ, Téréos, les carrières du boulonnais pour le sable et les cailloux, les sociétés de travaux publics mais aussi les agriculteurs pour le transport de pommes de terre, de racines d'endives, de pommes, de pulpes… Cette jeune filiale poursuit son développement et continue de décro- cher des contrats auprès de clients externes. Pour répondre aux exi- gences du marché, Prostock dispose d'un parc qui est régulièrement entretenu et complété par de nouveaux équipements. Pour gagner en efficacité et en temps, Prostock a investi dans un nouveau logiciel de géolocalisation des camions qui permet en temps réel de localiser toute la flotte de camions avec une cartogra- phie détaillée (adresse, vitesse de déplacement, historique des itiné- raires, missions en cours, clients…). Cet outil permet à Prostock d'as- surer une meilleure gestion du parc et une optimisation des ses rotations.
  • 28. Distribution Verte rte Distribution Ve L'activité distribution verte du Groupe Unéal E N C H I F F R E S est gérée par la filiale Champ Libre. La société 113,1 millions d'euros de CA est à la tête d'un réseau de 75 magasins dont 75 Magasins 21 Point Vert, 18 Point Vert Le Jardin, 93 500 m2 de surface de vente 11 Magasin Vert, 2 Cultivert, 19 Gamm Vert et 20 000 références produits 5 Comptoirs du Village, tous implantés sur les 4.29 millions de passages caisse 750 salariés départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Aisne et de l'Oise. Champ Libre continue sa croissance et se donne les moyens de ses ambitions. En accord avec ces développements, la pla- teforme Vertdis, initiée dans un but d'optimisation des flux C hamp Libre, filiale de jardinerie du Groupe Unéal logistiques des produits, donne donc à Champ Libre la possi- continue sa progression sur un marché porteur avec bilité de répondre de façon réactive aux opportunités qui se près de 113.1 millions d’euros de chiffre d'affaires sur présentent. Elle lui permet donc d'envisager encore de belles l'exercice soit une progression de +10% par rapport à l'exer- perspectives d’évolution. cice précédent. Champ Libre réalise 2.18 millions d'euros de résultat soit une progression de +38%. ATTENTIFS AUX CLIENTS Idéalement répartis sur le territoire, les magasins sont aujour- La filiale qui se positionne sur le créneau de la proximité, de la d'hui connus et reconnus pour leur accueil, leurs conseils et le qualité et du conseil, a su, au fil des années, s'entourer de pro- choix des gammes proposées. Si le jardin et le potager restent fessionnels qualifiés dans les différentes familles de produits l'activité principale des magasins Champ Libre, la filiale est atten- des quelques 20 000 références proposées en magasin : le tive aux attentes du marché et aux demandes des consomma- végétal avec la serre froide, la serre chaude et la pépinière ; teurs. Ainsi et à titre d'exemple, en l'équipement et les produits pour le jardin ; l'animalerie vivante réponse à la volonté des clients de sles produits du terroir… La filiale Champ Libre emploie consommer plus responsable et plus aujourd'hui 750 salariés. durable, les magasins ont petit à petit intégré certaines références labellisées CHAMP LIBRE POURSUIT et bio dans les rayons. Ces produits SON DÉVELOPPEMENT sont communiqués dans les catalogues Les magasins sont nés dans les silos de la coopérative avec et indiqués en magasin via la démarche pour objectif de fournir aux agriculteurs et adhérents les pro- “Geste après geste”. duits et équipements dont ils avaient besoin sur leurs exploi- tations. Au fil du temps, ces magasins ont attiré une clientèle Les enseignes Point Vert, Point Vert Le Jardin, Magasin de particuliers. Ils ont gagné en superficie, les gammes se sont Vert, Cultivert, Gamm Vert et Comptoirs du Village met- agrandies et le réseau s'est développé sur la région et dans les tent en place au fil des saisons une communication soutenue départements voisins jusqu'à atteindre aujourd'hui 75 maga- avec l'envoi de catalogues, l'organisation d’événements, de noc- sins qui représentent 93 500m2 de surface de vente. Evoluant turnes, de week-end à thèmes… dans un marché sur-concurrentiel, les différentes enseignes de la filiale Champ Libre - Point Vert, Point Vert Le Jardin, Magasin Vert, Cultivert, Gamm Vert et Comptoirs du Village - ont su se démarquer et continuent leur croissance. Cette année, le groupement de coopératives Synergis a déci- dé de faire confiance à Champ Libre en lui déléguant ses acti- vités de jardinerie. La filiale a désormais en charge le manage- Depuis 2004, Champ Libre propose également un programme ment opérationnel de ces 14 magasins présents dans l'Oise et de carte fidélité “C'est tout naturel” auquel 172 000 clients le Val d'Oise: achats, politique commerciale, management, ont déjà adhéré. Ces clients peuvent ainsi bénéficier de remises, communication, logistique… bons d'achats et autres offres promotionnelles à titre personnel. 30 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 29. et rapprochent leurs activités jardinerie Après la phase de lancement débutée en décembre 2007 et presque 2 années d'exploitation, la plateforme VERTDIS est aujourd'hui opérationnelle et répond aux objectifs qui lui avaient été fixés. Un outil d'avenir… Inaugurée en novembre 2007, après un an de réflexion, de développements et de travaux, la plateforme Vertdis Les Coopératives agricoles Capafrance, Force 5, Océal, asso- qui était un beau challenge logistique pour la société ciées dans l'Union Synergis, ont réuni leurs activités de Champ Libre répond aux ambitions de la société. Ce site Jardinerie Animalerie dans leur filiale commune Jardin avec ses 18 000 m2 de stockage répond aux nouvelles Pays de France, qui compte 90 salariés, 14 magasins dont technologies logistiques en terme d'informatisation des 12 Gamm Vert et 2 sous l’enseigne Bellijardin. Jardin Pays de tâches et de traçabilité des produits. Il permet ainsi France réalise un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros, sur aujourd'hui au réseau de distribution de bénéficier les départements de l'Oise et du Val d'Oise. d'une meilleure compétitivité et réactivité sur un mar- ché toujours plus tendu et turbulent. Depuis le 1er juillet, Synergis et Uneal ont décidé d'unir les activités de Jardin Pays de France et de Champ Libre. Ce rap- prochement se traduit désormais par un management Un gain de temps et de productivité unique du réseau sous la responsabilité de l'équipe de direc- Si le lancement fin 2007 avait laissé certains sceptiques, tion de Champ Libre, par la mise en commun des achats et l'année 2008 a permis de transformer l'essai. Chacun a par l'utilisation commune de la plateforme Vertdis. donc pu constater sur l'année écoulée une amélioration L'animation du réseau et des magasins sera fortement du taux de service avec une volonté de respect des jours décentralisée et proche du terrain pour ainsi exprimer le de livraison et la mise en place des livraisons des 7 heures potentiel de développement de chaque magasin. du matin. Les 2 postes de 15 personnes modulables en fonction de l'activité permettent aujourd'hui une plus grande souplesse au niveau des préparations. Par ailleurs, les équipes en place sont aujourd'hui complète- ment formées et disposent d'une maîtrise complète des process, des méthodes de travail et des procédures informatiques. L'autre avantage est la présence sur place du service achat de Champ Libre qui permet une plus grande réactivité sur les contrôles, les litiges et les problèmes du quotidien. A ce jour, Vertdis assure le réapprovisionnement et les livraisons de 75 magasins aux enseignes Point Vert, Point Vert Le Jardin, Magasin Vert, Cultivert, Gamm Vert et Comptoir du Village. Champ Libre ambitionne d'ores et déjà une montée en puissance de l'outil en terme d'ap- provisionnements et livraison. • Rapport d’activité 2008-2009 31
  • 30. Distribution Distribution Verte Au sein du groupe Unéal, la société E N C H I F F R E S Plein Champ a pour vocation 15 salariés de fabriquer, conditionner et distribuer 13,8 millions d'euros de CA des produits d'alimentation animale 150 tonnes sont ensachées chaque jour sur site et des produits de jardinage qui sont 45 000 tonnes commercialisées ensuite référencés auprès des jardineries du groupe, de magasins spécialisés et de certaines enseignes de grande distribution. Créée depuis 1998, la société Plein Champ progresse d'année en année et continue à travailler en toute complémentarité avec la coopérative et le groupe. COHÉRENCE DE PRODUCTION Le métier de Plein Champ renforce l'idée de synergie des activi- tés d'Unéal. De l'approvisionnement à la distribution, Plein NOUVELLES PERSPECTIVES Champ travaille en toute complémentarité avec le groupe et s'at- Les gammes Plein Champ sont majoritairement commercialisées tache à respecter la charte de qualité mise en place par la coopé- au sein du réseau de magasins Champ Libre via les enseignes rative Cette démarche qualité est garantie sur toute la chaîne. Point Vert, Point Vert Le Jardin, Magasin Vert et Gamm Vert qui représentent à eux seuls près de 65% du chiffre d'affaires de la société. D'année en année, Plein Champ reste en veille sur ses marchés. Depuis début 2009, Plein Champ a gagné des nouveaux clients C'est ainsi qu'avec la collaboration de la S.A. Champ Libre, la principalement sur la région nord de Paris ; sur une ligne Rouen - société continue à travailler sur ses gammes de produits : gamme Metz. Si Plein Champ continue à travailler au sein du Groupe, de basse-cour enrichie en oméga 3, gamme cheval Cadence, nouvelles perspectives se dessinent auprès d’autres coopératives gamme santé et bien-être avec des produits alicaments qui implantées sur le territoire national. répondent de plus en plus aux attentes des clients. Pour l'année à venir, Plein Champ ambitionne de perfectionner la chaîne de Le développement en volume et l'élargissement de rayonne- production des mélanges céréales afin d'améliorer la qualité des ment géographique des livraisons permettent à Plein Champ produits finis. de gagner en productivité et en notoriété. Pour l'exercice à venir, Plein Champ souhaite poursuivre son développement Et parce que justement les clients ont besoin de vérifier la quali- en consolidant ses acquis pour gagner des nouveaux clients té, Plein Champ a mis en place une nouvelle sacherie. Ces condi- sur le marché des engrais pour particuliers et de l'alimentation tionnements plus lisibles et plus fonctionnels permettent aux animale. clients d’apprécier directement la qualité du produit. 32 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 31. Machinisme e Machinism CASA Service Machine est la E N C H I F F R E S filiale machinisme du groupe 62,6 millions d'euros de CA Unéal. A travers ses diffé- 143 salariés sur 10 agences rentes implantations et celles 61 véhicules de dépannage équipés des Etablissements Candillier, la CASA commercialise les marques Claas dans le Nord-Pas-de-Calais, Massey Ferguson dans l'Aisne et la Somme et Fendt sur ces quatre départements. A vec un chiffre d'affaires consolidé de 62.6 millions agricoles et, d'autre part, grâce au développement des activi- d'euros, CASA Service Machine et les Etablissements tés de la CASA. Candillier poursuivent leur progression avec +17.8% par rapport à l'exercice précédent, confortant ainsi leur posi- Sur cet exercice, il est également à noter une augmentation tion sur le marché. de +21% de chiffre d'affaires pour l'activité “atelier”. Les bons résultats “ateliers” et “magasin” confortent la stratégie de ser- Les nouvelles implantations de la filiale et sa stratégie de diver- vice client mise en place par la CASA. La filiale apporte une sification avec, par exemple, la commercialisation de grandes attention toute particulière à leur satisfaction. A titre d'exemple, en marques de matériels comme Lemken, Grimme, Caterpillar, magasin, 33 000 pièces de rechange sont référencées dont Tecnoma, Grégoire et Besson, Berthoud, Agrisem, Sulky 14 000 disponibles immédiatement. D'autre part, la mise en contribuent à assurer la croissance et à renforcer l'image et le place des 2 nouveaux services - Collectivités/Espaces Verts et professionnalisme de CASA Service Machine. Pneumatiques - vont permettre d'élargir les offres et de conti- nuer leur développement sur l'exercice à venir. CASA La CASA a pour la première fois passé la barre des 60 millions L'activité “neuf” est cette année encore satisfaisante avec une d'euros de chiffre d'affaires avec une progression de +18.5%. progression à +21.7%. A souligner, le marché “tracteur neuf” Belle continuation au regard des progressions déjà réalisées sur lequel la CASA réalise +40% de progression. Augmentation sur les 2 exercices précédents : +36% sur 2007-2008 et certainement corrélée, cette année, au décalage des immatri- + 12.3% sur 2006-2007. culations et au retard des livraisons des constructeurs. Toujours Cette évolution s'explique, d'une part, grâce aux investisse- sur le secteur “matériel neuf”, l'activité Grimme, pour la culture ments réalisés par les agriculteurs et les entreprises de travaux des pommes de terre, continue son évolution. 34 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 32. CANDILLIER La SA Candillier réaffirme son évolution et, en cohérence les La Casa se diversifie objectifs fixés, poursuit sa croissance sur ses 3 sites : Péronne Fort de ses 60 ans d'expérience au service de l'agriculture, CASA et Ham dans la Somme et Le Catelet dans l'Aisne. Service Machine, filiale machinisme du groupe Unéal, dévelop- Pour les ventes Fendt et Massey Ferguson, les établissements pe ses activités auprès de sa clientèle et propose deux nouvelles Candillier continuent leur développement avec respective- offres : Collectivités/ Espaces Verts et Pneumatique. ment 1.4% et 0.2% de progression en part de marché. Durant l'exercice, la croissance des établissements Candillier s'est également confirmée par les ventes de matériel neuf, qui ont fait un bond de 80.3% par rapport à l'exercice précédent et par les ventes d'occasion qui bénéficient de 1.9% de pro- gression. Les services magasin et atelier ont eux aussi évolué avec respectivement des progressions de 34% et 7%. IMPLANTATIONS STRATÉGIQUES Depuis janvier 2008, CASA a souhaité renforcer sa présence en région, c'est pourquoi une nouvelle agence a été ouverte à St Hilaire-sur-Helpe au cœur de l'Avesnois. Cette antenne située sur le site de la Coopérative dispose de 2 atouts. Elle permet, d'une part, une meilleure synergie groupe et, d'autre part, de répondre aux attentes des exploitants en prenant en compte les caractéristiques du secteur principalement orienté vers des activités d'élevage. L'ouverture de l'antenne du Catelet dans l'Aisne a, quant à Services Collectivités et Espaces verts elle, fortement contribué au développement et à la progres- La CASA qui est une société connue et reconnue sur le marché sion des Etablissements Candillier sur l'exercice dernier. Les du machinisme agricole, a souhaité élargir son offre. La filiale agriculteurs du secteur ont accueilli favorablement l'arrivée de s'est donc lancée sur le secteur des machines et produits ce nouveau concessionnaire Massey/ Fendt sur cette zone motoculture pour les services Collectivités et Espaces Verts. d'activité pleine de potentialités. Une activité dans laquelle elle voit un grand potentiel. Depuis Toujours dans cette optique de proximité, CASA Service son lancement au mois de mars, l'activité Collectivités et Machine va prochainement ouvrir une nouvelle antenne de Espaces Verts fait partie intégrante de la Casa. A travers celle- 2000 m2 à Laventie dans le Pas-de-Calais. ci, la CASA propose une large gamme de matériel à destina- tion des professionnels : paysagistes, collectivités, services PROFESSIONNALISME espaces verts, agriculteurs. L'équipe dédiée est composée de CASA Service Machine est reconnue comme un partenaire 3 professionnels qui accompagnent le client dans son achat : privilégié du monde agricole. Au delà de l'aspect machinisme conseil, livraison, réglages, service après-vente et fournitures et de la technicité du matériel, la CASA propose un ensemble pièces de rechange. La Casa, qui dispose des infrastructures de services pour accompagner ses clients tout au long de leurs nécessaires via son métier premier, bénéficie des équipements achats. De la mise en main du matériel, avec la possibilité et des moyens pour assurer le bon développement de cette de bénéficier de formation spécifique aux besoins de cha- nouvelle activité. cun, jusqu'au service après vente, la CASA voit dans ces offres un argument important de différenciation et un axe de développement. En plus de sa politique commerciale Pneumatiques dynamique et des équipes de professionnels qui les entou- Autre offre proposée par la Casa depuis juin 2009 : le rent, les Etablissements CASA et Candillier misent sur la pneumatique. La filiale a décidé de se faire une qualité de leurs services pour réaffirmer leur slogan : place sur le marché du pneu et compte développer cette activité à travers un large référencement en terme de marques et de tailles. De la voiture de [ Qualité + Efficacité = Satisfaction Assurée ] tourisme à la machine agricole, la Casa ambition- ne de répondre de la meilleure façon possible aux besoins de sa clientèle avec pour mots d'ordre : disponibilité, rapidité et efficacité. 2 per- sonnes dédiées à l'activité pneumatique ont rejoint la Casa, pour la partie commerciale et pour les interventions terrain. L'objectif fixé par la CASA est de dépanner tout type de véhicule avec une prise en charge complète : déplacement sur le lieu d'intervention et dépannage sur place. Durant la moisson 2009, ce service était disponible 24H/24 et 7J/7. • Rapport d’activité 2008-2009 35
  • 33. Organisationn du Groupe Organiatio du Groupe Céréales COMMERCIALISATION STOCKAGE COLLECTE Agrofourniture ENGRAIS - PHYTO - SEMENCES PRODUCTION FOURNITURES AUX AGRICULTEURS DE SEMENCES Achiet Le Grand Distribution Verte MAGASINS ALIMENTATION ANIMALE LIBRE SERVICE POUR LE GRAND PUBLIC 36 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 34. Productions Animales PORC VOLAILLE LAPIN PRODUCTION COMMERCIALISATION Groupement de Producteurs de Porcs Alimentation Animale FABRICATION ALIMENTATION ANIMALE FOURNITURES AUX ÉLEVEURS Aire-sur-la-Lys St-Pol Logistique Machinisme TRANSPORT MATÉRIELS AGRICOLES • Rapport d’activité 2008-2009 37
  • 35. Lesssociétésés du Groupe Le sociét du Groupe Commercialisation de coproduits Zone industrielle Route de Brebières - BP 34 62490 Vitry en Artois COOPÉRATIVE UNÉAL Tel : 03 21 50 04 21 1 rue Marcel Leblanc Président : Luc Desbuquois BP 50 159 Directeur : André Desjonquères 62054 Saint Laurent Blangy Cedex CA annuel : 4.9 millions d'euros Tel : 03 21 23 74 74 Effectif : 14 Président : Bertrand Hernu Tonnage commercialisé : 43 000 tonnes Directeur Général : Louis Guillemant Effectif : 405 CA total: 449 millions d'euros Collecte : 1 290 274 tonnes CA phytos : 53.5 millions d'euros Engrais : 291 000 tonnes Semences : 20 600 tonnes Aliments : 237 000 tonnes Stockage de céréales Rue des Huileries 59640 Petite-Synthe Dunkerque Tel : 03 28 24 29 11 Président : Laurent Bué Directeur: Maurice Caillaud Effectif : 2 Capacité de stockage : 100 000 tonnes Négoce agricole 13, boulevard Paul Bezin 59 401 Cambrai Tel : 03 27 81 75 22 Stockage de céréales Président : Laurent Bué 2, route de Cantin Directeur : Jean-Philippe Ethuin 59151 Arleux Effectif : 131 Tel : 03 27 89 53 25 CA total : 129.8 millions d'euros Président : Laurent Bué Dont CA appro : 48.7 millions d'euros Directeur : Maurice Caillaud Collecte : 459 000 tonnes Effectif : 6 Capacité de stockage : 177 000 tonnes Négoce Agricole 31 rue de la République 59480 La Bassée Tel : 03 20 29 86 86 Président : Laurent Bué Stockage de céréales Directeur : Gérard Annequin Rue de l'écluse Effectif : 36 80760 Moislains CA total: 32 millions d'euros Tel : 03 22 84 07 98 Collecte : 72 700 tonnes Président : Laurent Bué CA phyto : 4 millions d'euros Directeur : Maurice Caillaud Semences : 1 520 tonnes Effectif : 2 Engrais : 11 300 tonnes Capacité de stockage : 93 000 tonnes 38 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 36. Commercialisation des céréales collectées par le Groupe UNÉAL 1 rue Marcel Leblanc 62054 Saint Laurent Blangy Commercialisation de matériel agricole Tel : 03 21 23 97 50 ZI n°4 Avenue d'Immercourt - BP 67 Président : Louis Ringô 62217 Tilloy les Mofflaines Directeur: Christian Cordonnier Tel : 03 21 24 24 24 Effectif : 9 Président : Jacques Brisset CA : 276.5 millions d'euros Directeur : Vincent Costenoble Tonnage commercialisé : 1 778 000 tonnes Effectif : 123 CA : 61 millions d'euros¤ Commercialisation de volailles 1 rue Marcel Leblanc - BP 50 159 Commercialisation de matériel agricole 62054 Saint Laurent Blangy Zone Industrielle - BP 80 113 Tel : 03 21 23 74 74 80 202 Péronne Président : Luc Desbuquois Tel : 03 22 73 33 50 Président du Directoire : Bernard Decherf Président : Vincent Costenoble Effectif : 4 Effectif : 20 CA : 32 millions d'euros CA : 6.5 millions d'euros Conditionnement et distribution d’aliments Transport pour les animaux 1 rue Marcel Leblanc et de produits pour le jardin 62054 Saint Laurent Blangy Cedex Tel : 03 21 23 74 74 Rue d'Arras - 62175 Boiry sainte Rictrude Président : Laurent Bué Tel : 03 21 55 05 38 Directeur: Matthieu Molin Président : Bernard Cannesson Effectif : 77 Directeur : Nicolas Diligent CA : 7 millions d'euros Effectif : 15 CA : 13.8 millions d'euros¤ Production de semences 182 avenue de Flandre - BP 2 Libre Service Agricole 60190 Estrées Saint Denis 1 rue Marcel Leblanc - BP 20 174 Tel : 03 44 41 31 56 62054 Saint Laurent Blangy Président : Bertrand Hernu Tel : 03 21 21 79 00 Directeur: Philippe Dubois Président : Bernard Cannesson Effectif : 15 Directeur : Patrick Blanchet Production et ventes : 17 700 tonnes Magasins : 75 CA : 10 millions d'euros Enseigne : Magasin Vert, Point Vert et Gamm vert • Rapport d’activité 2008-2009 39 Effectif : 750 CA : 113.1 millions d'euros
  • 37. Rapportrtfinancierer R appo financi Exercice clos au 30 juin 2009 Coopérative UNÉAL Extrait du rapport de gestion du conseil d’administration 43 Activité et résultat de la Coopérative pour l’exercice 2008/2009 44 Présentation des comptes et méthode d’évaluation Compte de résultat de la coopérative 45 Bilan de la coopérative 46 Chiffre d’affaires et résultat des principales filiales Groupe UNÉAL Extrait du rapport de gestion du conseil d’administration 47 Activité et résultat du Groupe UNÉAL pour l’exercice 2008/2009 48 Présentation des comptes et méthodes de consolidation Entreprises comprises dans le périmètre de consolidation 49 Compte de résultat consolidé 50 Bilan consolidé • Rapport d’activité 2008-2009 41
  • 38. 42 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 39. Coopérative UNÉAL AL Coopérative UNÉ Extrait du rapport de gestion du conseil d’administration Activité & Résultat de la Coopérative pour l'exercice 2008/2009 En céréales, la coopérative vit deux ruptures. Les charges externes s'établissent à 41.9 millions D'abord, sur le plan des volumes, nous assistons d'euros. La progression de 10.367 millions d'eu- à une hausse de la collecte de près de 30% ros est la résultante d'une part de l'externalisa- essentiellement due au retour à des rendements tion au sein du groupe de l'activité transport et normaux. Ensuite, sur les prix, le marché perd d'autre part des volumes de céréales et oléopro- près de 40 /tonne par rapport au précédent téagineux à sécher ce qui amène des coûts sup- exercice. De plus, la pluviométrie importante plémentaires d'entretien , d'énergie et de trans- durant la récolte nous a amenés à sécher près de ports. 50% de la récolte blé. La stabilité de la charge de personnel à 18.5 mil- En approvisionnement, l'année est marquée par lions d’euros est due à une légère diminution une hausse très importante du prix des engrais des effectifs, consommée par la hausse des (pour certaines formules, il s’agit d’un double- heures de moissons. ment). L'excédent brut d'exploitation s'élève à 9.9 mil- La coopérative grâce, d'une part à l'engagement lions d'euros marquant une hausse de 9.2%. précoce des adhérents et d'autre part à la puis- sance d'achat de Sicapa, a pu livrer l'ensemble Compte tenu de l'impact des amortissements et des commandes des adhérents. provisions et autres produits et charges, le résul- tat d'exploitation ressort à 7.5 millions d'euros Le chiffre d'affaires de l'exercice s'élève à 447.8 contre 5.8 millions d'euros l'an dernier. millions d'euros en progression de 3.7% par rap- port à l'exercice précédent. Après la prise en compte de la charge financière, le résultat courant ressort à 4.8 millions d'euros Il se décompose en 192.2 millions d’euros en contre 3.3 millions d'euros l'an dernier. céréales contre 201.7 l’an dernier et en 255.6 millions d’euros en intrants et animaux contre Le résultat des opérations exceptionnelles s'élève 230.1 millions d’euros sur l’exercice précédent. à 0.7 million d'euros. La vente de nos sites non utilisés est en baisse. La marge brute progresse de plus de 7 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent. Le résultat net de la coopérative Unéal s'établit à Elle s'établit à 72.2 millions d'euros. L'augmen- 5.4 millions d'euros en augmentation de 10% tation des volumes d'activités tant en céréales par rapport à l'an dernier (+30%) qu'en approvisionnement, a généré une hausse du volume de marge. I • Rapport d’activité 2008-2009 43
  • 40. Présentation des comptes et méthode d’évaluation Les règles de présentation des comptes et les méthodes comptables utilisées pour leur élaboration sont conformes à la réglementation applicable aux coopératives agricoles. La coopérative applique à compter du 1er juillet 2005 le règlement CRC 2002-10 relatif à l'amortissement et la dépréciation des actifs. Parmi les options offertes par les principes comptables applicables en France, nous avons retenu la méthode “pros- pective” qui consiste à prendre comme base des nouveaux amortissements, la valeur nette comptable au 1er juillet 2005. A la clôture de l'exercice, nous avons provisionné pour la première fois le coût des médailles du travail. Par ailleurs, la provision pour indemnités de fin de carrière tient compte de la modification de la date de l’âge de départ en retraite. Compte de résultat de la coopérative En milliers d’euros 30 juin 2009 30 juin 2008 30 juin 2007 Chiffre d’affaires 447 800 431 802 336 562 Achats de marchandises -375 526 -366 551 -278 321 Marge commerciale 72 274 65 251 58 241 Prestations de services diverses 1 220 1 379 1 311 Charges externes -41 930 -35 841 -32 846 Valeur ajoutée 31 564 30 789 26 706 Impôts et taxes -3 192 -2 691 -2 218 Charges de personnel -18 457 -18 575 -18 988 Subventions d’exploitation 46 18 34 Excédent brut d’exploitation 9 961 9 541 5 534 Solde autres charges et produits -2 419 -3 740 -2 249 Résultat d’exploitation 7 542 5 801 3 285 Résultat financier -2 680 -2 481 -422 Résultat courant 4 862 3 320 2 863 Résultat exceptionnel 697 1 707 -48 Participation des salariés et impôts société -141 -59 0 Résultat net comptable 5 418 4 968 2 815 44 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 41. Bilan de la coopérative ACTIF Montant Amortissements Montant net Montant net en milliers d’euros brut et provisions 30 juin 2009 30 juin 2008 Immobilisations incorporelles 2 932 2 802 130 130 Immobilisation corporelles 125 299 78 787 46 512 40 040 Immobilisation financières 82 232 4 281 77 951 79 831 Total actif immobilisé 210 463 85 870 124 593 120 001 Stock et en-cours 43 145 5 787 37 358 31 213 Créances d'exploitation 95 693 2 581 93 112 101 544 Disponibilités 1 277 1 277 101 Charges constatées d'avance 257 257 523 Total actif circulant 140 372 8 368 132 004 133 381 Total bilan 350 835 94 238 256 597 253 382 PASSIF en milliers d’euros 30 juin 2009 30 juin 2008 Capital social 15 967 16 131 Ecarts de réévaluation Réserves légales et statutaires 71 123 67 519 Résultat de l’exercice 5 418 4 968 Total capitaux propres 92 508 88 618 Provisions pour risques et charges 8 264 8 927 Dettes financières 99 146 95 558 dont moyen terme 26356 30 888 dont court terme 59 553 52 927 dont autres dettes et participatifs 13 237 11 743 Dettes d’exploitation 56 614 60 251 Dettes diverses 65 28 Total dettes 155 825 155 837 Total bilan 256 597 253 382 • Rapport d’activité 2008-2009 45
  • 42. Chiffre d’affaires et résultat des principales filiales Le tableau ci-dessous détaille les chiffres d’affaires et les résultats des principales filiales de la coopérative et des sociétés que ces dernières contrôlent. En milliers d’Euros Chiffre d’affaires Résultat net Pôle négoce Grainor 129 809 1 388 Houssin et Cie 31 960 353 Productions animales Aviplus 32 012 291 Lebas 4 917 17 Céréales - semences - stockages Belloy 9 995 614 Graineurop 276 540 114 S.E.F. 792 144 U.R.A.P. 971 258 U.C.A.R.N.F. 1 592 9 Jardineries - Distribution verte Champ libre 113 182 2 177 Plein champ 13 842 639 Machinisme CASA Service Machine 61 016 344 Candillier 6 474 27 Immobilier Peronne stockage 382 113 Epial immo 638 16 Logistique Prostock 7 020 85 46 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 43. Groupee UNÉAL Group UNÉAL Extrait du rapport de gestion du conseil d’administration Activité & Résultat du Groupe UNÉAL pour l'exercice 2008/2009 Le groupe Unéal a réalisé une année correcte en matière de résul- L'augmentation des encours explique la hausse de la charge tats. Les prévisions après la collecte 2008, qui a progressé de près financière de 0.3 million d'euros. Le montant de la charge est de de 30% grâce au retour à des rendements normaux, étaient en 7.8 millions d'euros. Le décalage entre le paiement des frais deçà. Le professionnalisme des équipes, responsables de silos et financiers consécutifs à l 'acquisition de participations financières logisticiens, a permis de limiter les surcoûts induits par des condi- (notamment Syral) et le versement des dividendes, explique tions de récolte très humides (près de 40% de la collecte des blés pour partie l'évolution de ce poste. a dû être séchée). Le résultat courant s'élève à 13.3 millions d'euros contre 11.3 mil- Le pôle machinisme a progressé avec +18% en chiffre d'affaires, lions sur l'exercice précédent. En 3 ans, il a été multiplié par 2.4. dans la continuité de l'évolution du précédent exercice. Pour cet exercice, le montant du résultat exceptionnel est faible. Le pôle distribution continue le développement tant de son chiffre Cela traduit le fait que les opérations de restructuration tant d'affaires avec +10% que de son résultat avec + 38%. Ces chiffres financières qu'organisationnelles ou patrimoniales sont mainte- traduisent d'une part, la stratégie commerciale de la société Champ nant quasiment effectuées. L'évolution du montant d'impôt sur Libre (ouverture de nouveaux magasins, agrandissement ou moder- les sociétés qui s'élève à 3.4 millions d'euros - soit +48% par rap- nisation de points de vente), et d'autre part, la politique de gestion port à l'exercice précédent - est la conséquence de l'amélioration des charges (en particulier de personnel) et des coûts logistiques. du résultat de toutes les sociétés du groupe. Au global, le résul- tat des entreprises intégrées s'élève à 9.8 millions d'euros. En production animale, le contexte est difficile : disparition de certains élevages (production porcine, avicole), difficulté des éle- Déduction faite de la part des minoritaires qui bénéficient de vages laitiers qui sont amenés à revoir leur politique d'achat l'amélioration du résultat des filiales, le résultat net du Groupe compte tenu de la baisse du prix du lait … L'année a été mar- s'élève à 9.8 millions d'euros. Ceci est le 2ème meilleur résultat de quée par des reculs de consommation et du prix des matières 6 années consécutives de résultats positifs. Deux principales rai- destinées à l'alimentation animale. Le Groupe Unéal a résisté, sons expliquent ce résultat : mieux que ses concurrents, à ces baisses. ­ L'augmentation de la part des résultats des sociétés mises en Le chiffre d'affaires du groupe s'établit à 819.6 millions d'euros, équivalence à 0.8 million d'euros et en augmentation de en progression de 6%. La part métiers de base (collecte, appro- 1.5 million d'euros par rapport à l'exercice précédent. visionnement, productions végétales et animales) représente, ­ La diminution de l'amortissement des écarts d'acquisition qui comme depuis de nombreuses années, 76% du chiffre d'affaires seront couverts à la clôture des comptes du 30/06/2011. du groupe. Il est à noter que la famille engrais a connu une haus- se de 37.5% (soit 27 millions d'euros) par rapport à l'exercice La capacité d'autofinancement s'établit à 21.5 millions d'euros précédent. En 3 ans, la hausse est de plus de 62%. Le chiffre d'af- contre 15.6 millions d'euros l'an dernier faires céréales est stable malgré une hausse de collecte de 30%. Toutes ces évolutions traduisent une très forte volatilité des Les investissements corporels ont atteint 22 millions d'euros. Sur approvisionnements et des productions agricoles. Pour en limiter l'exercice, le Groupe n'a procédé à aucun investissement finan- l’impact, le Groupe utilise tous les outils financiers existants pour cier important. gérer le risque prix. Les fonds propres nets consolidés s'élèvent à 124.1 millions d'eu- Le pôle jardinerie continue, à travers l'utilisation de la plateforme ros en progression de 6.6 millions d'euros. Quant aux capitaux Vertdis, l'optimisation des ses prix d'achats. propres, ils atteignent 114.3 millions d'euros (avant distribution) soit 1.7 fois le montant au 30 juin 2003. Le total des produits d'exploitation s'élève à 831.1 millions d'euros . Le fond de roulement s 'élève à 37.9 millions d'euros. Le besoin L'augmentation du volume de collecte et le taux d'humidité en fond de roulement est de 109.5 millions d'euros, en augmen- constaté pour la récolte 2008 explique l'augmentation des tation de 2.3 millions d'euros. Cette évolution s'explique, d'une charges externes à 53.5 millions d'euros contre 48.9 millions part, par la valeur d'achat élevée des engrais au cours de l'exerci- d'euros l'année dernière. ce sur un stock constant en tonnage et, d'autre part, par la mise en application de la LME (Loi de Modernisation de l'Economie) Le résultat d'exploitation du groupe ressort à 21.1 millions qui a abouti à la réduction des délais de paiement de nos four- d'euros contre 18.8 millions pour l'exercice précédent. nisseurs. • Rapport d’activité 2008-2009 47
  • 44. Présentation des comptes et méthodes de consolidation Les comptes du Groupe sont établis en conformité avec les principes comptables français, définis par la loi du 3 janvier 1985 et le règlement 99-02 du Comité de Réglementation Comptable publié le 22 juin 1999. La méthode de consolidation retenue par le Groupe est la méthode directe. Les informations sont indiquées en milliers d'euros. En ce qui concerne les provisions pour les indemnités de fin de carrière et pour les médailles du travail, nous avons utilisé pour les filiales la même méthode que celle appli- quée sur la coopérative. Les filiales dans lesquelles le Groupe exerce directement ou indirectement un contrôle exclusif sont consolidées par intégration globale. Les sociétés sous contrôle conjoint sont consolidées selon la méthode de l'intégration proportionnelle. Les sociétés dans lesquelles le Groupe exerce une influence notable sont consolidées par mise en équivalence. Par principe, toutes les sociétés détenues à plus de 50% sont consolidées par intégration globale. Toutes les participations entre 20% et 50% sont mises en équivalence. Entreprises comprises dans le périmètre de consolidation 30 Juin 2009 30 Juin 2008 SOCIÉTÉ MÉTHODE % % MÉTHODE % % DE CONSO. CONTRÔLE INTÉRÊT DE CONSO. CONTRÔLE INTÉRÊT SCA Unéal Mère 100,00 100,00 Mère 100,00 100,00 SA B.E.N.P. Equival. 26,18 26,18 Equival. 26,18 26,18 SA Unéal Particip. Globale 100,00 100,00 Globale 100,00 100,00 SICA Graineurop Globale 100,00 99,996 Globale 100,00 99,996 SA Plein Champ Globale 100,00 100,00 Globale 100,00 100,00 EURL Epial Immo Globale 100,00 100,00 Globale 100,00 100,00 SA Belloy Globale 65,63 42,71 Globale 65,63 42,71 SA Aviplus Globale 97,48 97,48 Globale 97,48 96,70 SA Grainor Globale 99,99 99,99 Globale 99,99 99,99 SARL Solgrain Globale 100,00 99,99 Globale 100,00 99,99 UCA Urap Globale 85,02 85,02 Globale 85,02 85,02 SARL Per. Stockage Globale 100,00 88,50 Globale 100,00 88,50 SA S.I.A. Globale 59,76 59,76 Globale 59,76 59,76 SARL 4 X 4 Semences Globale 83,00 83,00 Globale 83,00 83,00 SICA Nord Cereales Equival. 43,47 43,47 Equival. 43,47 43,47 UCA Ucarnf Arleux Globale 100,00 100,00 Globale 100,00 100,00 SAS SLAA Equival. 49,00 47,76 Equival. 49,00 47,38 SA Cofimalt Equival. 7,83 7,83 Equival. 7,83 7,83 SA Houssin & Cie Globale 99,96 99,96 Globale 99,94 99,94 SAS Candillier Globale 100,00 99,99 Globale 100,00 99,99 SA CASA Service Machine Globale 99,99 99,99 Globale 99,99 99,99 GIE Unéal Services Globale 100,00 100,00 Globale 100,00 100,00 SAS THÉAL Equival. 41,51 41,51 Equival. 41,51 41,51 SA S.E.F. Globale 99,99 99,99 Globale 99,99 99,99 SA Champ Libre Globale 99,00 99,00 Globale 99,00 99,00 SAS SICAPA Equival. 40,13 40,13 Equival. 40,13 40,13 SA Normavert Globale 99,72 79,12 Globale 99,72 79,12 SICA A1 Production Globale 99,97 99,97 Globale 99,97 99,97 SA Prostock Globale 99,99 99,99 Globale 99,92 99,90 SAS Lebas Globale 95,00 95,00 Globale 95,00 95,00 SICAP Equival. 30,00 29,70 Equival. 30,00 29,70 SAS THEAL D Equival. 41,51 41,51 Equival. 0,00 0,00 48 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 45. Compte de résultat consolidé au 30 Juin 2009 En milliers d’euros 30.06.2009 30.06.2008 30.06.2007 30.06.2006 Chiffre d’affaires net 819 609 772 180 628 522 587 584 Subventions d’exploitation 224 187 523 245 Autres produits d’exploitation 11 310 11 559 10 590 8 721 Total des produits d’exploitation 831 143 783 926 639 635 596 550 Achats consommés 665 010 633 247 501 808 460 958 Charges externes 53 577 48 918 44 563 46 738 Impôts et taxes 8 024 7 063 6 108 6 415 Charges de personnel 61 914 55 829 52 664 50 134 Amortissements et provisions 25 564 14 625 15 862 14 117 Autres charges d’exploitation 5 990 5 474 7 088 3 758 Total des charges d’exploitation 810 080 765 156 628 093 582 120 Résultat d’exploitation 21 063 18 770 11 543 14 430 Quote-part sur opérations en commun -2 - 2 3 Produits financiers 2432 2 505 1 966 1957 Charges financières 10 230 9 959 7 981 4 839 Résultat financier -7 800 - 7 454 - 6 013 - 2 880 RESULTAT COURANT DES ENTREPRISES INTEGREES 13 263 11 316 5 530 11 550 Produits exceptionnels 3 725 20 444 13 502 5 670 Charges exceptionnelles 3 832 19 435 9 856 4 452 Résultat exceptionnel -107 1 009 3 646 1 218 Impôts sur les bénéfices 3 374 2 284 1 970 1 456 RESULTAT DES SOCIETES INTEGREES 9 782 10 041 7 207 11 313 Part des résultats des sociétés mises en équivalence 780 - 704 1 205 - 65 Amortissement des écarts d’acquisition 386 - 410 100 182 RESULTAT NET DE L’ENSEMBLE CONSOLIDE 10 176 8 927 8 312 11 066 Part des minoritaires 415 260 30 660 RESULTAT NET DU GROUPE 9 761 8 667 8 282 10 406 • Rapport d’activité 2008-2009 49
  • 46. Bilan consolidé Groupe UNÉAL ACTIF 30.06.2009 30.06.2008 30.06.2007 en milliers d’euros Brut Amort & prov. Net Net Net Actif immobilisé Ecarts d'acquisition 12 121 11 247 874 1 211 272 Immobilisations incorporelles 9 532 3 366 6 167 6 218 6 012 Immobilisations corporelles 273 802 163 799 110 003 98 503 90 845 Titres mis en équivalence 33 084 33 084 33 426 20 992 Immobilisations financières 12 490 574 11 915 16 808 21 506 Total de l’actif immobilisé 341 029 178 986 162 043 156 166 139 627 Actif circulant Stocks et en-cours 108 137 14 419 93718 85 129 72 283 Créances clients 49 828 3 792 46037 57 773 43 682 Créances adhérents 32 301 2 267 30035 31 953 29 363 Autres créances 34 000 260 33740 34 236 33 434 Valeurs de placement 222 222 321 1 038 Disponibilités 4 000 4 000 4 929 2 806 Total de l’actif circulant 228 488 20 737 207 751 214 341 182 606 TOTAL DE L’ACTIF 569 516 199 723 369 793 370 507 322 233 PASSIF en milliers d’euros 30.06.20009 30.06.2008 30.06.2007 Capitaux propres Capital société mère 15 903 16 098 15 955 Réserves société mère 70 961 67 345 65 997 Réserves consolidées 17 672 15 888 10 421 Résultat consolidé 9 761 8 667 8 282 Capitaux propres - part du groupe 114 297 107 998 100 655 Intérêts minoritaires 3 182 3 049 3 583 Autres fonds propres 6 649 6 436 6 527 Provisions pour risques et charges 10 508 9 094 8 504 Dettes à long et moyen terme Dettes financières (échéances à plus d’un an) 48 048 55 630 51 479 Emprunts (échéances à moins d’un an) 17 342 20 791 13 250 Dettes à court terme Crédits de campagne et de trésorerie, CBC 75 727 65 627 56 762 Fournisseurs 44 410 59 814 51 879 Autres dettes 49 630 42 068 29 594 Total des dettes à court terme 169 767 167 509 138 235 TOTAL DU PASSIF 369 793 370 507 322 233 50 Rapport d’activité 2008-2009 •
  • 47. Conception -Réalisation : Total Respect Communication 06 86 05 28 85 • Coordination : Christian Bremilts Communication 03 20 14 01 49 Groupe Coopératif Unéal 1, rue Marcel Leblanc - BP 159 - 62054 Saint Laurent Blangy Cedex Tél. 03 21 23 74 74 - E-mail : contact@uneal.fr - www.uneal.fr