Présentation Sur Le ThèMe De La Drogue
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
7,196
On Slideshare
7,196
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
87
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Présentation sur le thème de la Drogue
  • 2. PRÉSENTATION
    drogues, matières premières du composé actif d'un médicament
    et, par extension, toute substance chimique, médicamenteuse ou non, capable d'induire une dépendance à la suite d’une consommation exagérée et fréquente. Les drogues sont classées en fonction de leur mode d'action ou de leur nature chimique.
  • 3. Quelques notions
    Les formes graves de dépendance, caractérisées par la recherche compulsive de drogue, sont définies comme des toxicomanies.
    Le surdosage (overdose) relève pour de nombreuses drogues de la médecine d’urgence, voire de la réanimation.
    On se limitera ici au recensement des différentes catégories de drogues et de leurs effets physiologiques sur l’organisme 
  • 4. Principaux types de drogues
    LES DROGUES HALLUCINOGÈNES
    LES DROGUES OPIACÉES
    LA COCAÏNE
    L’ALCOOL (ÉTHANOL)
    LE TABAC (NICOTINE)
    LE CANNABIS
  • 5. 1-LES DROGUES HALLUCINOGÈNES
    Ces drogues provoquent des hallucinations, des troubles de la perception et de la pensée. Elles sont aussi appelées des psychédéliques.
  • 6. LES HALLUCINOGÈNES comprennent
    le diéthylamide
    l'acide lysergique (LSD) ( c’est le plus puissant)
    la mescaline
    la 3,4-méthylène-dioxyamphétamine (ecstasy)
    le dimethyltriptamine (DMT)
    la phecyclidine (PCD)
  • 7.
  • 8. HALLUCINOGÈNES
    Ecstasy
    L'ecstasy (chimiquement parlant la 3,4-méthylène-dioxyamphétamine) est une drogue de synthèse, sortie des laboratoires au début du xxe siècle, à l'origine destinée à augmenter l'effet des amphétamines et expérimentée pour une utilisation militaire (pour augmenter la durée d'éveil des soldats). Abandonnée pour cet usage, elle s'est répandue dans les milieux de la nuit et de la fête à partir des années 1970.
  • 9. HALLUCINOGÈNES
    Classée parmi les drogues hallucinogènes, l'ecstasy provoque rarement des hallucinations visuelles, mais plus généralement une distorsion de la perception du temps.
    Outre les dangers immédiats pour la santé qu'elle peut faire courir à des personnes fragiles (asthmatiques, insuffisants cardiaques, patients sous traitement médical — notamment anti-VIH —, etc.),
    la prise d'ecstasy peut provoquer des « passages à vides », des états d'anxiété, d'angoisse ou de panique, voire de dépression profonde, qui peuvent conduire dans certains cas à des tentatives de suicide.
  • 10. LES HALLUCINOGÈNES
    Les sujets soumis aux prises répétées de ces substances se plaignent de réaliser de « mauvais trips » (trip : « voyage » en anglais), et présentent des accès de panique et de délire.
    Les effets indésirables majeurs de ces drogues sont les automutilations et les suicides.
    Le traitement des overdoses nécessite une hospitalisation dans un service de réanimation.
  • 11. 2-LES DROGUES OPIACÉES
    Ces sont des dérivés de l'opium du pavot, qui renferme plus de vingt molécules de la famille des alcaloïdes.
  • 12. LES DROGUES OPIACÉES
    L'héroïne, la morphine et la codéine sont les opiacés les plus utilisés.
    L’héroïne est trois fois plus puissante que la morphine.
    La quinine, extraite de l’écorce du quinquina, est parfois utilisée comme une drogue.
  • 13. Les effets des opiacés:
    Le principal effet des drogues opiacées est une diminution importante des sensations douloureuses ‘actions analgésiques’.
    un certain degré d'euphorie
    avec un effet de sédation
    et une réduction de l’anxiété.
  • 14. Quelques notions:
    L'accoutumance à un opiacé entraîne aisément une accoutumance aux molécules de la même classe.
    Les opiacés agissent en se fixant aux différents types de récepteurs présents à la surface des cellules de très nombreux organes
    comprenant en particulier le système nerveux central et le système endocrinien.
    Les effets biochimiques et physiologiques des opiacées sont donc multiples.
  • 15. Les opiacées sont rarement vendus purs mais le plus souvent associés à des composés dont les effets indésirables sont différents de ceux de la drogue pure.
    ?
  • 16. La réaction à une overdose d’opiacées peut conduire à la mort.
    Le syndrome typique survient à la suite d'une injection intraveineuse.
    Le tableau d’une overdose à l’héroïne associe un œdème pulmonaire, une détresse respiratoire, des troubles de la conscience qui évoluent vers un coma
  • 17. . Le sevrage est obtenu par un analgésique de synthèse, la méthadone ou par la clonidine, qui diminue l’activité adrénergique centrale.
  • 18. 3. LA COCAÏNE
    C’est un stimulant euphorisant et un anesthésique local qui possède des propriétés de vasoconstriction.
    La cocaïne est extraite de la feuille de coca, qui en contient environ 1 p. 100.
  • 19. LA COCAÏNE
    La cocaïne est consommée le plus souvent par voie nasale
    mais certains toxicomanes l'utilisent par voie intraveineuse.
    La durée d'action est courte et dépasse rarement une heure après inhalation.
  • 20. Autres voies
    Le « crack », cocaïne basse préparée avec du bicarbonate de soude, apparu dans les années 1980
    est très populaire car son effet est extrêmement rapide après inhalation.
  • 21. La nocivité:!
    Les effets indésirables liés à l’absorption de cocaïne sont une augmentation de la tension artérielle, de la fréquence cardiaque
    le collapsus respiratoire.
    La mort subite ou l’infarctus du myocarde peuvent survenir en cas d’overdose.
  • 22. 4. L’ALCOOL (ÉTHANOL)
    L'éthanol est une molécule qui circule facilement au travers des membranes cellulaires. C'est un inhibiteur du système nerveux central qui diminue l'activité des neurones. Lorsque les cellules sont exposées de façon chronique à l'éthanol, les fonctions métaboliques sont fortement perturbées.
  • 23. Effets:
    L'éthanol peut provoquer un oubli total ou partiel des événements survenus lors de son ingestion.
    Une intoxication chronique par de fortes doses entraîne des neuropathies périphériques.
    Les alcooliques développent aussi des carences alimentaires en protéines et en vitamines.
    Ils peuvent souffrir de troubles cognitifs et d'amnésie ’ le syndrome de korsakoff’.
  • 24. 5.LE TABAC (NICOTINE)
    La nicotine est un alcaloïde extrait de la feuille de tabac.
    Elle peut produire des réactions d’éveil et de relaxation.
    Les effets indésirables immédiats sont une augmentation du rythme cardiaque, de la pression artérielle
    et à plus long terme un risque de cancer des bronches et de bronchite chronique.
  • 25. 6. LE CANNABIS
    Le cannabis est un mélange complexe de plusieurs produits biologiquement actifs.
    Il induit des troubles de la vigilance, modifie la perception du temps et peut induire des réactions paranoïdes.
  • 26. LE CANNABIS
    On distingue la marijuana (feuilles et fleurs) et le haschisch (résine sécrétée par les inflorescences).
    Ces produits ne produisent habituellement pas de dépendance psychologique, sauf s'ils sont absorbés quotidiennement à fortes doses.
  • 27. LE CANNABIS
    C’est dans la baisse de vigilance associée à leur consommation que réside le principal danger, en particulier en cas de conduite d’un véhicule.
    Leur utilisation régulière par les adolescents pose un problème particulier, car elles diminuent les capacités d'apprentissage.
  • 28. LE CANNABIS
    Les effets physiologiques du cannabis dépendent des doses. On note une augmentation de la fréquence cardiaque, une dilatation des bronches
    une sécheresse buccale, des nausées et des vomissements.
  • 29. Le composé chimique responsable de la majorité des effets du cannabis a été purifié, c’est le Δ-9 tétrahydrocannabinol, dont un récepteur spécifique a été isolé dans le cerveau.
  • 30. Principaux types de drogues (en résumé )
    LES DROGUES HALLUCINOGÈNES
    LES DROGUES OPIACÉES
    LA COCAÏNE
    L’ALCOOL (ÉTHANOL)
    LE TABAC (NICOTINE)
    LE CANNABIS
    NB: Vide + ado = drogue
  • 31. Présentation sur le thème de la Drogue
    Dr.BENAZZOUZDr.BETROUNIDr.BOUDCHICHE