• Save
les 25 employeurs qui attirent le plus les étudiants ds grandes ecoles
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

les 25 employeurs qui attirent le plus les étudiants ds grandes ecoles

  • 13,655 views
Uploaded on

les 25 employeurs qui attirent le plus les étudiants ds grandes ecoles

les 25 employeurs qui attirent le plus les étudiants ds grandes ecoles

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
13,655
On Slideshare
13,654
From Embeds
1
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
1

Embeds 1

http://www.slideshare.net 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Dossier 34
  • 2. Enquête Les 25 employeurs qui attirent le plus les lauréats des grandes écoles Certaines entreprises exercent une fascination irrésistible sur les candidats à l’emploi. Bien perçues, elles sont considérées comme les employeurs rêvés par les jeunes talents. Dossier réalisé par Seydou Souley Mahamadou L a problématique du recrutement est LMS ORH. L’étude a été menée auprès des plus aujourd’hui au centre de toutes les ré- grandes écoles de commerce et d’ingénieurs du flexions RH. La conjoncture économique Maroc (Al Akhawayn, ENCG, ESCA, HEM, IS- est difficile et la conquête des marchés CAE, EHTP, EMI, ENSIAS, INPT) avec, pour nécessite des talents hors pair. Mais les compéten- objectif, d’évaluer l’attractivité des entreprises en ces, de plus en plus rares, sont exigeantes sur tous matière d’emploi. 225 étudiants en fin de formation les aspects de leur emploi. D’où un déséquilibre sur dans ces différentes écoles ont été sondés. Ce qui, le marché du travail qui confère au postulant un pour la première fois dans notre environnement des certain pouvoir de négociation. C’est ce dernier qui affaires, permet de disposer d’un palmarès des em- fixe désormais les règles du jeu et l’employeur est ployeurs les mieux perçus et les plus prisés par ceux souvent contraint de les subir. Les ressources hu- qui seront appelés à être les «capitaines» de leurs maines de qualité deviennent dès lors inaccessibles performances. pour beaucoup d’entreprises. Pourtant, en dépit Dans ce dossier, vous découvrirez également les de ce contexte, certaines entreprises exercent une facteurs de motivation de ces candidats, leurs atten- fascination irrésistible sur les candidats à l’embau- tes en matière de salaires à l’embauche, mais aussi che. Ces boîtes sont effet considérées comme les le type de climat d’entreprise dans lequel ils sou- employeurs rêvés par les jeunes talents. Qui sont- haitent travailler. Une mine d’informations donc, elles et pourquoi disposent-elles d’un tel poids sur qui vous permettra, le moment venu, de mieux les le marché du travail? C’est ce que nous vous ferons séduire, de les attirer et surtout de les garder… De découvrir dans ce dossier réalisé par notre magazine sorte que vous serez mieux à même de développer avec l’appui méthodologique des cabinets Diorh et votre marque d’employeur. 35
  • 3. Dossier Comment ils voient Les futurs lauréats 2008- 2009 des grandes écoles leur futur job ont spontanément énuméré les entreprises pour lesquelles ils souhaiteraient travailler Les entreprises et en ont donné les sexy sont celles qui ont le plus raisons. Résultat, des de chance de remporter les révélations inattendues faveurs des jeunes diplômés. qui confirment en grande partie la perception du marché de l’emploi telle qu’appréhendée par les professionnels des RH. conseil, lors d’une conférence sur la thé- matique du recrutement: «Aujourd’hui les candidats ont l’embarras du choix. Ils ne sont pas prêts à travailler pour n’importe quelle E entreprise ni dans n’importe quel secteur. n initiant cette enquête, nous pour une grande part la perception du Pour les attirer, les entreprises doivent être avons tenté d’explorer un ter- marché de l’emploi qu’ont les profession- sexy, c’est-à-dire avoir un style de manage- rain dont on parle peu, mais qui nels des RH, ainsi que le fait remarquer ment attractif.» S’agissant de l’attractivité pèse beaucoup sur le marché Khadija Tannaoui, consultante du cabi- des secteurs d’activité, par contre, les ré- de l’emploi, il s’agit de la «marque em- net Diorh. C’est ainsi que des entreprises sultats de notre enquête indiquent qu’elle ployeur». Cette notion fait aujourd’hui comme Procter & Gamble et Attijariwafa est prise en compte beaucoup plus par les partie des préoccupations majeures de la Bank, dont le bon positionnement est de étudiants des écoles d’ingénieurs que par plupart des entreprises. Ces dernières sont notoriété publique, sont élues en tête de ceux des écoles de commerce. Dans le de plus en plus nombreuses à recourir aux liste des meilleurs employeurs de la place premier cas, l’attractivité sectorielle est le cabinets RH pour connaître leur ascen- par les étudiants des écoles de commerce, second critère de choix (avec un score de dant sur le marché de l’emploi. Mais ces avec 43% de scores pour la première et 75%) après le style de management (87%). enquêtes commandées étant aussi confi- 37% pour la seconde. Du côté des écoles Alors que dans le deuxième cas, elle se dentielles qu’une consultation médicale, il d’ingénieurs, la palme revient à Maroc place en quatrième position dans l’ordre n’existe pas d’études accessibles à l’ensem- Telecom (élue avec 40% de scores) suivie des critères d’attractivité (45% des scores). ble des acteurs du marché. Notre approche de l’OCP (36%). Les raisons de ce choix, Autre grande révélation, l’envergure inter- méthodologique a consisté à demander à avancées par les étudiants, suscitent l’éton- nationale des sociétés exerce une attirance l’échantillon sélectionné (de futurs lau- nement. On apprend que, contrairement à toute relative sur les étudiants en instance réats 2008-2009 de grandes écoles) d’énu- ce qu’on pouvait croire, ce n’est ni la taille ni d’emploi (score moyen de 33,5%). Il en mérer de façon spontanée les secteurs la rémunération qui attirent le plus les can- est de même pour les avantages sociaux dans lesquels ils souhaiteraient travailler, didats, mais le style de management des (score moyen de 35,5%). Quant à l’ana- les entreprises qui les font rêver et de don- entreprises. Ce critère enregistre un score lyse de la structure des choix opérés par les ner les raisons et les conditions de l’emploi moyen de 78%. Ce qui confirme l’ana- lauréats, selon leur profil et le type d’école de leur rêve (exigences salariales, fonction lyse insolite faite récemment par Hamid fréquentée (écoles de commerce, écoles souhaitée). Les réponses ont été autant de El Othmani, directeur général de LMS d’ingénieurs), elle livre des appréciations révélations inattendues, venues confirmer ORH et expert réputé dans les métiers de inattendues. Détails. 36
  • 4. Dossier Les 25 «boîtes» qui les font rêver Pour les diplômés d’écoles de commerce, les préférences sont disparates Les entreprises qui attirent les élèves ingénieurs Les lauréats d’écoles de commerce, quant élèves ingénieurs, est en sixième position Entreprises Scores Rang à eux, affichent des choix plus dispersés. Ils au niveau des écoles de commerce. Médi- Maroc Telecom (IAM) 40% 1 sont séduits par des entreprises de divers télécom, quant à elle, garde une position OCP 36% 2 secteurs. Les multinationales des produits relativement stable de part et d’autre (4e Nokia Siemens Networks 34% 3 de grande consommation, les banques et et 5e place). Mais Wana, qui occupe la 4e Wana 31% 4 les opérateurs télécoms raflent la mise du position chez les ingénieurs, recule pour Méditélécom 30% 5 Alcatel Lucien 25% 6 Top ten. Seules l’ONA et la RAM s’in- prendre la 19e place chez les futurs ma- Huawei 22% 7 filtrent dans ce peloton de tête, sans di- nagers. La deuxième catégorie est consti- Ericsson 22% 7 rectement appartenir à ces secteurs. Les tuée de ce qu’on peut qualifier d’em- Sofrecom 18% 9 cabinets d’audit sont aussi très prisés par ployeurs à forte notoriété sectorielle. Du Ingema 18% 9 les lauréats d’écoles de commerce, pour fait de leur métier ou du calibrage de leur Bull 18% 11 les opportunités d’apprentissage et d’évo- marketing RH, ces employeurs n’attirent SGTM 17% 12 lution rapide qu’ils offrent. Alors que les pas tous les profils. Cette catégorie forme Sogea 14% 13 entreprises de la grande industrie les lais- le gros lot des deux classements. Ainsi, Lydec 13% 14 sent de marbre. En dehors du cimentier P&G, qui est plébiscité par les écoles de RAM 12% 15 Lafarge, aucune entreprise de la filière n’a commerce, est totalement exclu du clas- Logica 12% 15 Intelcom 12% 15 effleuré leur esprit. Mais l’analyse des deux sement chez les ingénieurs. C’est aussi le Bymaro 12% 15 classements permet également de distin- cas de l’OCP qui disparaît du classement Atos Origin 12% 15 guer deux niveaux d’appréciation. Au au niveau des écoles de commerce, même ONCF 11% 20 premier, les entreprises ayant une image s’il est actuellement sous les feux de la Motorola 11% 20 unanimement attractive. Dans cette caté- rampe. Il y a également toutes ces sociétés CID 11% 20 gorie figurent les géants des télécoms qui de conseils et études (Deloitte& Touch, Holcim 10% 23 font rêver élèves ingénieurs et étudiants Ernest&Young, Sofrecom, Ingema…) Sqli 9% 24 d’écoles de commerce. Maroc Telecom, qui, chacun, n’exercent leur influence que Set-Scom 9% 24 qui apparaît à la tête du classement des sur les diplômés d’un seul bord. Les élèves ingénieurs Les entreprises qui attirent les étudiants d’écoles de commerce préfèrent les télécoms Entreprises Scores Rang Entreprises Scores Rang Au niveau des écoles d’ingénieurs, l’attractivité P&G 43% 1 Masnaoui Mazar 15% 14 des entreprises suit une tendance homogène. Attijariwafa 37% 2 Dell 14% 15 Dans le Top ten, on remarque la prédominance BMCE 35% 3 PriceWaterhouse 14% 15 Meditel 34% 4 BMCI 13% 17 des sociétés de télécoms, même si l’OCP arrive Unilever 25% 5 Lafarge 13% 17 en seconde position. Maroc Telecom (IAM) 23% 6 Wana 10% 19 Les jeunes ingénieurs marocains fantasment RAM 20% 7 Centrale laitière 9% 20 sur ce secteur des nouvelles technologies, au Coca-Cola 19% 8 Marjane 9% 20 détriment d’activités plus classiques de BTP, de ONA 19% 8 CDG 8% 22 génie civil ou des cimenteries. On s’étonne aussi Nestlé 17% 10 Klem 8% 22 L’Oréal 17% 10 Accor 7% 24 que les banques ne fassent pas partie de leurs Deloitte & Touch 16% 12 Fidaroc 7% 24 choix, alors que les métiers de la finance ont Ernest&Young 16% 12 de plus en plus besoin d’ingénieurs. Mais cela s’expliquerait par le fait que chez les ingénieurs, employeurs, mais aussi le choix de carrière. Les élèves ingénieurs auront donc une la spécialité des lauréats détermine en grande plus forte propension à rechercher des postes techniques plus compatibles avec leur partie le champ de perception des meilleurs formation initiale. 38
  • 5. Dossier Les secteurs qui les séduisent le plus Automobilie, industrie, agro-industrie, sur les lauréats des grandes écoles de commerce. Le textile, quant à lui, se ré- tourisme attirent les lauréats de grandes vèle «sans charme». Une attitude incom- écoles, mais les entreprises qui évoluent dans préhensible car la concurrence à laquelle ces secteurs leur sont méconnues. le secteur est soumis aurait dû inciter les opérateurs à rechercher des compétences managériales de haut niveau pour boos- Des secteurs cotés, mais des écoles de commerce et pourtant il y en a ter leurs performances et donc à mieux se entreprises mal connues deux ou trois très grandes dont une cotée marketer auprès des grandes écoles. De Malgré les échos de la crise internationale en Bourse. Le tourisme, qu’on disait peu leur côté, les élèves ingénieurs choisissent qui occupent tous les esprits au Maroc, le attractif, s’en sort pas mal, (29%, du moins les entreprises qui les attirent en les situant secteur financier continue de faire rêver en termes d’intentions, mais ces inten- d’abord dans leur secteur d’activité. Celui- les lauréats des écoles de commerce. La tions aboutissent-elles?). En tout cas, ci est en général très proche de la forma- banque et les services caracolent en tête même si aucune entreprise touristique n’a tion qu’ils poursuivent. Ainsi, les NTIC du classement sectoriel. En effet, ces deux été mentionnée dans le classement, il n’en et les services (ingénierie, offshoring, métiers sont de grands pourvoyeurs de reste pas moins que le marketing d’image services télécoms) raflent les préférences postes pour jeunes dirigeants, c’est pour- dont le secteur a bénéficié ces dernières et passent (de peu) devant l’industrie. On quoi ils continuent d’attirer et de faire années a eu des impacts positifs auprès s’éloigne donc de l’image de l’ingénieur naître des vocations. Mais l’attrait de la des grandes écoles. Le secteur jouit d’un de chantier ou d’usine qui cède la place à Banque-finance peut s’expliquer aussi capital «attraction» que les opérateurs l’ingénieur de bureau d’études ou de cabi- par le fait que la finance reste l’option doivent savoir saisir et convertir en voca- net. La finance, la grande distribution et prédominante de l’enseignement dans les tion, en proposant aux lauréats des gran- l’automobile récoltent aussi de bons sco- grandes écoles de commerce. Par contre, des écoles des conditions d’accueil dignes res chez les ingénieurs. Mais ces scores le classement de la grande distribution de leur niveau de qualification. ne resteront que des intentions qui ne se en troisième position est une révélation Cette analyse s’applique également à concrétiseront certainement pas, car les étonnante car, de l’avis de nos experts, ce l’automobile, à l’industrie et à l’agro-in- entreprises de ces secteurs sont mécon- secteur n’est vraiment pas très sexy. dustrie qui se positionnent moyennement nues (aucune d’entre elles n’apparaît dans D’ailleurs, en dehors de Marjane, aucune bien sur l’échiquier de la compétition sec- leur classement d’employeurs attractifs). entreprise du secteur n’est classée parmi torielle alors que les entreprises qui y ap- À moins qu’elles ne décident d’agir pour les 25 meilleurs employeurs élus par les partiennent n’exercent aucune influence inverser la tendance. Degré d’attractivité des secteurs dans les écoles de commerce Degré d’attractivité des secteurs dans les écoles d’ingénieurs Secteurs Scores Secteurs Scores Banque, finance 45% TIC 49% Services 41% Services 48% Grande distribution 35% Industrie 44% Tourisme 29% Banque, finance 23% Automobile 26% Grande distribution 20% Industrie 22% Automobile 19% NTIC 22% Tourisme 5% Agriculture, agroalimentaire 19% Agriculture, agroalimentaire 4% Textile 4% Textile 3% 40
  • 6. Dossier Ambiance et reconnaissance avant le reste! Les jeunes privilégient un environnement de travail favorable à leur épanouissement et aiment être reconnus pour leurs compétences. Les lauréats votent style de seconde position, mais Ces organisations com- management juste devant la notoriété les jeunes mencent en effet à faire La rémunération n’est pas tout, même de l’entreprise, gage de preuve de dynamisme, au chez de jeunes ingénieurs censés être plus valorisation du CV, et privilégient point de devenir des relais cartésiens. Elle arrive en troisième posi- plate-forme de lance- un environnement d’offres d’emplois à la fois tion, après le style de management. Les ment d’une carrière favorable à leur formelles et informelles, experts des RH n’ont cessé ces dernières réussie. Mais la noto- épanouissement surtout via l’outil web. Le années d’attirer l’attention des dirigeants riété, pour eux, n’est pas cas de la proximité (15% sur ce volet important qui fait toute la dif- forcément associée à la professionnel et 12%) qui n’exerce pas férence entre les entreprises aux yeux des taille (29% et 6e dans le et où leurs de poids sur les choix de compétences qu’elles convoitent, et ça se classement) de la société. compétences carrières des jeunes lau- confirme. Les jeunes privilégient un envi- Ce qui donne aux PME ronnement de travail favorable à leur épa- la latitude d’aiguiser des seront reconnues. réats bouscule également les idées reçues. On peut nouissement professionnel, où ils seront appétits et de tenter leur en déduire qu’au plan na- reconnus pour leurs compétences et où coup de charme auprès de cette cible. tional, la localisation géographique n’est ils pourront se développer. Ils préfèrent la D’autres points méritent qu’on s’y attarde, pas forcément un critère d’attractivité dé- progression professionnelle aux solutions telles les relations personnelles par rap- terminant. de court terme, avec une fiche de paie plus port à leurs scores dans les deux classe- Les jeunes sont prêts à aller là où il y a des conséquente. Ils privilégient également le ments (27 et 26%) semblent jouer un rôle opportunités. Autre remarque globale, les choix du secteur où ils vont démarrer leur non négligeable dans le choix de carrière stages ne favorisent pas particulièrement carrière et qui conditionne leur avenir des jeunes diplômés. Est-ce à dire que les l’attachement des étudiants aux entre- professionnel. employeurs ne considèrent pas seulement prises qui les accueillent. Est-ce du fait La vocation prend le pas sur l’appât du les compétences des candidats? Ou bien de l’accueil qui leur a été réservé ou est- gain. Sans doute davantage plus vénaux, les étudiants assimilent-ils les relations ce parce qu’ils veulent aller voir si l’herbe les «épiciers » (lauréats des écoles de personnelles aux réseaux de leur école, n’est pas plus verte chez le voisin? Difficile commerce) classent la rémunération en notamment les associations de lauréats? de trancher. Critères d’attractivité tels que perçus par les élèves ingénieurs Critères d’attractivité tels que perçus par les étudiants des écoles de commerce Motivations Scores Rang Motivations Scores Rang Style de management 87% 1 Style de management 69% 1 Secteur d’activité 75% 2 Rémunération 60% 2 Rémunération 64% 3 Notoriété de l’entreprise 57% 3 Notoriété 40% 4 Secteur d’activité 45% 4 Taille 40% 5 Implantation à l’international 33% 5 Avantages sociaux 38% 5 Avantages sociaux 33% 5 Implantation à l’international 34% 6 Taille 29% 6 Relation personnelle 27% 7 Relation personnelle 26% 7 Proximité 15% 8 Proximité 12% 8 Antécédents (stage, mission) 11% 9 Antécédents (stage, mission) 6% 9 42
  • 7. Les fonctions et le chèque qu’ils convoitent Les élèves ingénieurs aiment la RH, même s’ils rêvent plus de technique. Leurs attentes salariales cadrent avec l’offre du marché, alors que les étudiants des écoles de commerce attendent plus de ce dernier. Les fonctions qui attirent les étudiants Finance et technique… logistique, qui souffre également d’un d’écoles de commerce toujours champions! manque d’attrait, pâtirait de l’insuffisance Fonctions Scores Sans surprise, les métiers de la finance des formations dans ce domaine, seules Finance 47% sont encore les plus attractifs et les plus quelques écoles enseignant aujourd’hui Marketing 25% valorisés chez les diplômés d’écoles de cette spécialité. Chez les ingénieurs, les Ressources humaines 9% commerce. Le marketing arrive en se- fonctions techniques arrivent évidem- Achats et logistique 6% conde position, alors que, selon le cabinet ment en tête avec le score impressionnant Commercial 5% Diorh, les opportunités d’emploi sont de 74%. Il faut noter également la place Technique 0% très réduites dans ce domaine. Ce qui est honorable des RH qui attirent presque un Autres 0% dommage, car des entreprises de dimen- lauréat d’école de commerce sur dix, et un sion humaine doivent être également des ingénieur sur cinq. Ce qui montre, là aussi, Les fonctions qui attirent les élèves ingénieurs entreprises orientées client… surtout avec leur intérêt pour le management et les re- Fonctions Scores des marchés de plus en plus concurren- lations humaines. Mais contrairement à Technique 74% tiels. Le commercial qui, lui, présente un ce qu’on pouvait envisager, la finance, qui RH 20% potentiel énorme en termes d’opportuni- attire beaucoup d’ingénieurs sous d’autres Commercial 13% tés d’emploi, ne recueille qu’un petit 5%. cieux, n’arrive qu’en cinquième position. Marketing 12% Et souvent, estiment nos consultants chez Est-ce parce que ce métier est encore Finance 10% Diorh, les lauréats d’écoles de commerce y considéré au Maroc comme un métier de Achats et logistique 0% vont par dépit ou par défaut. La fonction lauréats d’écoles de commerce? Autres 0% Les salaires qui attirent les lauréats Les salaires qui attirent Des exigences salariales d’écoles de commerce les élèves ingénieurs entre réalisme et ambition Tranches en dirhams Scores Tranches en dirhams Scores Les élèves ingénieurs sont assez conscients Moins de 5000 0% Moins de 5000 - de ce qu’offre le marché (10 à 11 Kdh). Leurs 1% 5000-5999 - prétentions salariales sont en adéquation avec ce que les entreprises proposent, nous explique 5000-5999 9% 6000-6999 - 6000-6999 1% Abdelilah Jennane, directeur exécutif du cabinet Diorh. Des salaires qui ont connu une 7000-7999 16% 7000-7999 4% 8000-8999 21% 8000-8999 progression très importante au cours des dix 9000-9999 20% 9000-9999 14% dernières années, parallèlement aux tensions 10000-10999 16% 10000-10999 38% sur ce marché de l’emploi (offre de formation 11000-11999 7% 11000-11999 19% largement insuffisante pour faire face aux 5% 12000-12999 14% besoins des entreprises et des grands chan- 12000-12999 5% tiers que connaît le royaume). Par contre, les 0% 13000-13999 13000-13999 2% prétentions salariales des étudiants d’écoles de 14000-14999 14000-14999 0% commerce, quoique plus modestes que celles 2% 15000 et plus 3% 15000 et plus des ingénieurs, sont légèrement au-dessus de Pas de préférence 1% Pas de préférence 1% ce qu’offre le marché (6 à 10 Kdh). 43
  • 8. Dossier Analyse d’expert Abdel Ilah Jennane, Directeur Exécutif de Diorh Comment développer sa marque employeur Ce qui constitue cation qui participent au développement de la marque employeur, on peut citer les le vecteur du annonces de recrutement. La bonne for- développement de la mulation des messages et leur bonne pré- sentation peuvent en effet servir de base marque employeur, c’est à l’attractivité de l’entreprise en suscitant l’efficacité du marketing l’intérêt des candidats. À ce niveau, on RH dans sa globalité. constate que les centres d’appels se distin- guent de plus en plus par l’excellence de la Et ce dernier s’articule présentation des messages véhiculés dans autour de cinq (5) axes, leurs annonces de recrutement. Ce qui améliore leur image employeur et leur per- appelés les 5 C. met d’attirer des jeunes compétents, funs et branchés, qui répondent bien à leurs O attentes. C’est donc l’efficacité du marke- n parle aujourd’hui de mon- ting RH dans sa globalité qui constitue le dialisation et de concurrence vement de l’entreprise et donneront envie vecteur du développement de la marque accrue. Mais s’il y a un mar- aux lauréats de leur école de les rejoindre. employeur. Ce marketing s’articule autour ché hyperconcurrentiel, c’est Un autre canal non moins important est de cinq (5) axes, appelés les 5 C. Le pre- bien celui des compétences. Les entrepri- la proximité avec les établissements d’en- mier est celui du développement des com- ses ont donc tout intérêt à bien se position- seignement cibles, au niveau national ou pétences. Lorsqu’une entreprise a l’image ner sur ce marché. Il y va de leur survie, car international. d’une structure apprenante, elle augmente pour pouvoir faire face au fantasme de l’ex- Dans ce domaine, les entreprises peuvent sa cote d’attractivité. C’est cette image qui patriation qui secoue les jeunes compéten- mener plusieurs types d’actions allant de fait de Procter&Gamble, par exemple, un ces, elles doivent bien se marketer. la participation aux forums des grandes employeur adulé par les lauréats des gran- Les multinationales anglo-saxonnes (Mi- écoles, au sponsoring des manifestations des écoles de commerce. crosoft, Shell…), pionnières dans cette académiques, culturelles, sportives et à Le deuxième axe est constitué par la com- approche, s’intéressent vivement au mar- l’affectation de ressources pour dispen- pensation & benefits, c’est-à-dire la politi- ché de l’emploi, qu’elles segmentent et ser un enseignement, des études de cas… que de rémunération avec tous les avanta- étudient régulièrement pour mieux attirer Cette proximité peut également se mani- ges qu’elle peut offrir à la nouvelle recrue. les compétences. Plusieurs entreprises au fester à travers le détachement de cadres À cela s’ajoute la carrière qui, elle, doit Maroc profitent également d’une notorié- de l’entreprise comme vacataires dans les permettre à la jeune recrue de se projeter té qui génère des candidatures spontanées. grandes écoles, l’attribution de récompen- dans le développement de l’entreprise. Le Mais il y a aujourd’hui des démarches et ses aux meilleurs lauréats ou l’offre de ma- quatrième C, c’est la coopération, autre- des outils plus élaborés pour développer tériels pédagogiques aux établissements. ment dit le style de management qui va la marque employeur. Celle-ci se construit C’est ce que fait Citroën, par exemple, en être proposé par l’entreprise qui concerne, en effet à travers plusieurs canaux. Le pre- offrant à l’OFPPT des moteurs usagés entre autres, le type de relation hiérarchi- mier est celui du «bouche-à-oreille» qui pour les étudiants dans les ateliers de tra- que et l’ambiance humaine du travail. Au découle d’une pratique managériale qui vaux pratiques ou encore Microsoft, qui final, c’est la mise en valeur réelle de l’en- commence depuis l’accueil et l’intégration offre des solutions logicielles. Le troisième semble de ces outils, à travers la commu- des nouvelles recrues. Lorsque l’intégra- canal réside au niveau de la communica- nication interne et externe de l’entreprise tion est réussie, les recrues deviennent tion de l’entreprise et du charisme de ses – le cinquième C-, qui développe l’image des ambassadeurs. Elles parleront positi- dirigeants. Parmi les outils de communi- employeur. 44
  • 9. Dossier Le Top Ten par école Le secteur demeure Top 10 par écoles d’ingénieurs Top 10 par écoles de commerce un élément décisif du EHTP ESCA choix de carrière des OCP Entreprise Score 52% P&G Entreprise Score 56% élèves ingénieurs. Alors SGTM Lydec 48% 40% Méditélécom UNILEVERS 52% 40% que ceux des écoles de Sogea 36% NESTLE 40% commerce accordent CID Bymaro 36% 36% COCA COLA ATTIJARI WAFA 36% 32% plus d’importance à la OGER Ingema 24% 20% MAROCTELECOM(IAM) ONA 32% 24% notoriété des entreprises. Onep 16% CENTRALE LAITIERE 20% Set-Scom 16% LYDEC 20% INPT ISCAE Les suffrages vont au Entreprise Score Entreprise Score secteur et à la notoriété Maroc Telecom 88% P&G 64% L’analyse des résultats par école montre une Méditélécom 80% L’OREAL 44% nette influence du type de formation suivie NokiaSiemensNetworks 76% COCA COLA 44% Ericson 76% UNILEVER 44% par les élèves ingénieurs sur leur perception Wana 68% ONA 40% des meilleurs employeurs. Au-delà de cette Huawei 56% NESTLE 36% perception, c’est aussi le positionnement de Alcatel Lucien 52% ERNEST & YOUNG 32% l’école qui est mis en évidence. Ce qui justifie Motorola 36% DELOITTE 28% l’importance du score attribué au secteur d’ac- Bull 20% ATTIJARI WAFABANK 24% tivité, classé second critère d’attractivité. Ainsi, DevoTeam 12% KLEM 24% on se rend compte que les lauréats de l’EHTP ENSIAS HEM se dirigent plutôt vers les sociétés d’ingénierie Entreprise Score Entreprise Score industrielle et de BTP où ils peuvent postuler Maroc Telecom 64% BMCE 72% à la fois comme ingénieur d’études et ingé- Sofrecom 56% ATTIJARI WAFA 60% nieur de chantier. À l’INPT et à l’ENSIAS, Bull 52% P&G 44% les vocations sont similaires, sociétés de télé- Wana 44% MEDITEL 36% NokiaSiemensNetworks 44% MAZARS 36% coms, de services, d’ingénierie et d’informati- Atos Origin 44% MAROC TELECOM 32% que emportent leurs suffrages. L’EMI, quant Sqli 40% DELOITTE 32% à elle, se positionne sur plusieurs créneaux. Ses Meditel 36% PRICE WATER HOUSE 28% élèves sont attirés par presque tous les profils Alcatel Lucien 36% RAM 28% d’entreprises élues par les ingénieurs (sociétés Logica 32% BMCI 28% de BTP et d’ingénierie industrielle). Mais EMI ENCG on remarque la grande absence des sociétés Entreprise Score Entreprise Score télécoms parmi les préférences des emistes OCP 60% Méditélécom 72% sans doute parce qu’informatique et télécoms Oncf 36% Maroc Telecom 63% ne sont pas les unités d’enseignement domi- Ona 28% Attijariwafa Bank 60% nantes de l’école. Toutefois, l’EMI est l’école RAM 24% Ona 54% Lafarge 24% CDG 54% d’ingénieurs qui affiche la plus grande poly- Set-Scom 24% RAM 32% valence. Au niveau des écoles de commerce, Samir 20% Aiguebelle 30% par contre, les suffrages sont dispersés. Ici, la SGTM 20% Atlanta Assurance 23% notoriété des entreprises prévaut, reléguant le Shell 20% Dell 20% secteur d’activité au second plan. Sogea 20% Toyota 18% 46
  • 10. Le cas particulier de l’université Trajectoire des lauréats Al Akhawayn En poste (cadre ou dirigeant) En situation de chômage Entrepreneurs Master&Phd La conduite de notre enquête sur le terrain a coïncidé avec 82,84% 1,65% 3,63% 11,88% la période des vacances des étudiants en fin de formation Lieu géographique de travail à l’université Al Akhawayn. Nous n’avons donc pas pu les Maroc USA Canada Europe Middle&Far East sonder directement. Mais la direction communication et 77,88% 3,96% 3,3% 10,90% 3,96% développement de l’université a mis à notre disposition une Répartition des carrières par domaine d’activité étude sur leur trajectoire, réalisée par ses soins courant 2008, Administration-organisation-services 11,9% auprès des lauréats en poste de 1998 à ce jour. Les tendan- Ressources humaines 5,46% ces observées dans cette étude se rapprochent largement Information-communication-technologie 35,04% des résultats que nous avons recueillis auprès des différentes Organisation internationale 1,6% écoles de commerce. Ce qui nous a permis d’extrapoler et de Industrie-BTP 16,08% généraliser les commentaires. Nous avons également extrait Finance-banques 13,83% de l’étude d’Al Akhawayn quelques détails importants que Commerce-marketing 4,83% nous restituons ci-contre. Communication et médias 4,5% Témoignages Comment recrutent ces employeurs qui ont la cote Des politiques diffé nk Attijariwafa Barenciées Au-delà des compétences validées par la for- ériences acquises), les Maroc Télécom mation (diplômes et exp Polyvalence et capacité d’adaptation re carrière chez AWB, qualités requises pour fai les valeurs morales, Les compétences recherchées concernent les domaines des télécom nous explique-t-on, sont s, tivation et le potentiel du commercial, du marketing, des systèmes d’information, des l’ouverture d’esprit, la mo ent se déploie suivant des finances, de la réglementation des télécoms, des ressources humaines d’évolution. Le recrutem métier (commercial/ et de la communication. Dans son processus de recrutement, nous stratégies différenciées, par de séniorité, (expéri- confie Hassan Rachad directeur des ressources humaines, IAM métier expert), par degré et par région. Mais AWB valorise particulièrement, la polyvalence et la capacité d’adaptation, menté/jeunes diplômés) ticulière au recrute- la disponibilité et l’engagement, l’esprit d’initiative et la confiance en attache une importance par des écoles et universités soi. Elle recrute essentiellement dans les meilleures écoles d’ingé- ment des jeunes diplômés és Bac+4 /5 des écoles nieurs et de commerce. Même si sa notoriété lui permet de drainer marocaines. Pour les diplôm situent dans une four- un plus grand nombre de candidatures spontanées, IAM participe marocaines, les salaires se plus de 200.000 dirhams, fréquemment aux manifestations estudiantines, avec pour objectif de chette allant de 80.000 à est fonction de la cote de rester à l’écoute du marché du travail, mais aussi de repérer les «perles en brut annuel. Cet écart didat. rares». Faites-vous remarquer! l’école dont est issu le can Procter & Gamble Très sélect, mais excellente école selling line, «Your international Comme IAM, P&G cible les étudiants et les jeunes diplômés à haut potentiel, avec comme attirer les meilleures compétences qui, career starts at home» (votre carrière internationale démarre chez vous). Un message pour et ne s’en cache pas. Pour l’intégrer, il souvent, s’expatrient pour trouver une carrière digne de leur ambition. P&G est «élitiste» savoir faire preuve, entre autres, des faut bien se retrousser les manches. Il faut certes détenir le «bon passeport», mais surtout sans limite et une grande passion pour qualités suivantes (qu’on appelle, dans la maison P&G, les facteurs de succès): une curiosité . Dès que vous franchissez les portes la création, des capacités de proactivité dans le changement et de la rigueur dans l’exécution la société pratique uniquement des de P&G, votre carrière a de fortes chances d’être lancée. Pour les postes de responsabilité, au sein de l’entreprise. Cette politique a des promotions internes. Cela veut dire que tous les cadres dirigeants ont fait leurs classes débutant chez P&G est déterminée avantages certains puisqu’elle renforce la culture d’entreprise. La rémunération d’un jeune selon le marché, quant à son évolution, elle est axée sur la performance. À vous de jouer! 47
  • 11. Dossier Analyse d’expert Hamid El Otmani, directeur général LMS Organisation Ressources Humaines L’attractivité ne suffit pas… il faut savoir les retenir Pour retenir les jeunes cadres, il faut que la culture de l’entreprise et sa proposition en termes de développement de carrière et d’accomplissement soient à la hauteur de leurs attentes. La fidélisation est le résultat d’un processus de motivation des équipes au quotidien. L e lien entre attractivité et fidé- n’est indispensable» est un lisation n’est pas automatique. leurre). Les managers ont Certaines entreprises ont fait parfaitement pris conscience d’importants efforts en termes que la formation d’un cadre de réajustement salarial pour les débu- au métier de l’entreprise est tants (ingénieur à 13.000 dirhams nets), avant tout un investissement mais une fois recruté, le salaire stagne et qu’il faut rentabiliser dans le turnover explose à partir de la deuxiè- le temps. La fidélisation est me année. le résultat d’un processus de Car sachant que l’inflation salariale motivation des équipes au aidant, lorsqu’ils changent de travail, quotidien, à travers un bien- leur rémunération peut être ressenti augmenter de 15 à 25%. par les collaborateurs. de leur carrière. Ces exigences ne peuvent Sur un autre plan, nous certains Aujourd’hui, les cadres «cohabiter» que dans un environnement avons souvent constaté un énorme décalage en- départs de ne sont pas prêts à s’en- gager dans n’importe où le management est ouvert, participa- tif et parfaitement conscient du rôle du tre le capital image de cadres font très quelle entreprise. Il faut capital humain. Ainsi, nous remarquons certaines multinatio- mal aux entrepri- que sa culture et sa pro- que certaines starts up, (même si leur no- nales, du fait de leur di- ses, et l’histoire position, en termes de toriété n’a pas encore grandi au point de mension internationale et le quotidien d’une fi- Qui dit «personne développement de car- rière et d’accomplisse- leur permettre d’être très attractives), ar- rivent tout de même à bien fidéliser leurs liale au Maroc, réduite n’est indispensa- ment, soient à la hauteur collaborateurs grâce à leur vision, leur à un simple atelier délo- ble» est souvent de leurs attentes. Ainsi, souplesse et leur ouverture. Toutefois, calisé sans politique RH, ni ambition de dévelop- un leurre. par style de management (critère d’attractivité do- la motivation et la performance restent les deux termes de l’équation autour de pement. Cette situation minant, qui ressort dans laquelle, et l’entreprise et le cadre retrou- peut avoir aussi son lot de déceptions et votre étude), les jeunes diplômés enten- vent leurs intérêts réciproques pour que de turnover. dent le respect, l’estime, la considération leurs parcours s’inscrivent dans la même Certains départs de cadres font très mal et également le développement de leurs voie. Des deux côtés, il faut savoir donner aux entreprises (l’histoire de «personne compétences pour une évolution rapide et recevoir. 48
  • 12. Dossier Analyse d’expert KhadijaTannaoui, responsable formation au cabinet Diorh Les grandes tendances du marché L’enquête confirme un repositionnement des critères de choix des lauréats, plaçant le style de management comme élément le plus attractif. Désormais, intégrer une entreprise parce qu’elle est la plus compétitive au plan de la rémunération n’est plus d’actualité. lié d’une part à une forte présence leur choix. Néanmoins, le classement fait d’activités à vocation commercia- largement ressortir le poids de la notoriété le (offshoring) et d’autres part à la de l’entreprise dans les orientations expri- prolifération d’entreprises aux ac- mées par les lauréats. Enfin, les tendances tivités plus portées sur les métiers salariales restent peu impactées par l’infla- de la vente et de la distribution tion, en comparaison avec les prétentions (marketing et trade marketing). des candidats déjà en poste. En revanche, l’élément étonnant révélé par l’enquête est la propor- Classement Global tion de lauréats souhaitant oc- Entreprises Scores Rang cuper un poste dans la fonction P&G 43% 1 RH, ce qui reflète l’intérêt porté IAM 40% 2 à un métier qui, pendant des an- Attijariwafa 37% 3 nées, était considéré comme une OCP 36% 4 activité à valeur ajoutée limitée. BMCE 35% 5 Cette tendance pourrait d’abord Méditélécom 34% 6 s’expliquer par la forte demande Nokia Siemens Networks 34% 7 exprimée par les entreprises, qui Wana 31% 8 traduit l’importance de la fonc- Alcatel Lucent 25% 9 Unilever 25% 9 tion, ainsi que par l’évolution L Huawei 22% 11 du métier lui-même. L’enquête Ericsson 22% 11 es résultats de l’enquête confir- confirme également un repositionnement RAM 20% 13 ment la tendance évidente de des critères de choix des lauréats, plaçant Coca-Cola 19% 14 la prédominance de certaines le style de management comme étant ONA 19% 14 fonctions (technique et finan- l’élément le plus attractif, contrairement à Sofrecom 18% 16 cière) prisées par les lauréats, en raison de l’idée que se faisait la majorité des person- Ingema 18% 16 la croissance des activités industrielles et nes concernant l’élément salaire. Le cri- Bull 18% 16 de service (principalement dans le domai- tère selon lequel «intégrer une entreprise Nestlé 17% 19 ne des télécoms) et de l’attractivité histori- parce qu’elle est la plus compétitive sur Oreal 17% 19 que des institutions financières. Les fonc- le plan de la rémunération» est dépassé. SGTM 17% 19 tions commerciales et marketing, quant Aujourd’hui, les résultats de l’enquête le Deloitte 16% 22 à elles, continuent d’être privilégiées par confirment, les lauréats, également sen- Ernest&Young 16% 22 30% des candidats issus d’écoles de com- sibles au type de management de l’en- Masnaoui Mazar 15% 24 merce. Leur attrait auprès des lauréats est treprise, intègrent cette dimension dans Sogea 14% 25 50