Your SlideShare is downloading. ×
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cstb Gerhome Fing 22 Oct 2008

1,154

Published on

Published in: Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,154
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
12
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Transcript

    • 1. Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Département TIDS – Division IIS Services numériques innovants dans l’habitat pour le maintien à domicile des personnes âgées Conférence FING : « Le quotidien des aînés : habitat et mobilité »
    • 2. Quelques mots sur le CSTB
      • La mission du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment
        • Améliorer le bien être et la sécurité dans les bâtiments et leur environnement à l’ère du développement durable
    • 3. Quelques mots sur le CSTB
      • Le CSTB à Sophia-Antipolis
        • Energies renouvelables
        • Technologies de l’Information et de la Communication
    • 4. Le GERHOME Lab
      • Un laboratoire représentatif d’un logement ayant pour objectifs de :
      • Tester et expérimenter des technologies et services innovants intégrés au logement
      • Recueillir et analyser le comportement et l’acceptabilité des usagers
    • 5. Le GERHOME Lab
      • Un laboratoire représentatif d’un logement ayant pour objectifs de :
      • Tester et expérimenter des technologies et services innovants intégrés au logement
      • Recueillir et analyser le comportement et l’acceptabilité des usagers
    • 6. Le GERHOME Lab
      • Un laboratoire représentatif d’un logement ayant pour objectifs de :
      • Tester et expérimenter des technologies et services innovants intégrés au logement
      • Recueillir et analyser le comportement et l’acceptabilité des usagers
    • 7. Le GERHOME Lab
      • L’instrumentation du logement :
      • Réseau de capteurs sans fils enfoui dans le logement
      • Réseau de caméras intelligentes pour la reconnaissance d’activité
      • Un concentrateur de collecte et d’analyse des données (GERHOME Box)
    • 8. Le GERHOME Lab
      • Le plan du logement :
    • 9. La solution technique GERHOME
      • A qui est destinée la solution GERHOME ?
        • Personnes âgées, soignants « Formels » et « Informels »
      • Les fonctions offertes :
        • Tenir informé d’une activité normale
        • Alerter en urgence
      • Les contraintes imposées par l’approche :
        • S’intégrer au parc immobilier existant
        • Être acceptée par l’usager : simplicité, non-intrusivité
    • 10. Les principes et intérêts du monitoring d’activité (1/4) REGARDER LA TV 16:18:02 19:44:12 VAISSELLE 13:22:01 13:31:15 REPOS 14:13:32 15:03:44 12:20:31 PRISE D UN REPAS 13:07:56 2.) Identification des activités 1.) Collecte des données brutes
    • 11. Les principes et intérêts du monitoring d’activité (2/4)
      • Détection de patterns réguliers et récurrents
      • Modèles propres à chaque personne
      3.) Autoapprentissage des habitudes de vie TV TV REPOS REPOS V V V V V V V V REPOS TV TV Lundi 18/09 Mardi 19/09 Mercredi 20/09 Jeudi 21/09 REPOS Prise de Repas V Vaisselle PR PR PR PR PR PR PR PR PR PR
    • 12. Les principes et intérêts du monitoring d’activité (3/4) TV TV REPOS REPOS V V V V TV Vendredi 02/10 Lundi 03/10 Mardi 04/10 Absence d’activité Mercredi 05/10
      • Exemple 1 . Situation d’urgence
      • Inactivité
      • Détection de chute ou situations suspectes
      • Risques domestiques (ex : plaque de cuisson restée allumée)
      4a.) Détection d’anomalies évoquant une situation d’urgence R R R R R R
    • 13. Les principes et intérêts du monitoring d’activité (4/4)
      • Exemple 2 . Dérive d’activité sur du long terme
      • Evènement manquant
      • Evènement décalé dans le temps
      • Evènement plus long/plus court que d’ordinaire
      • Evènement inconnu
      4b.) Détection de dérives et de situations demandant une investigation TV TV REPOS R R R R R R REPOS R V V V V V V REPOS TV TV Vendredi 23/11 Samedi 24/11 Dimanche 25/11 Lundi 26/11    
    • 14. 1 ère phase d’expérimentations
      • Mars-juin 08 :
      • 14 volontaires accueillis dans le laboratoire
      • Un protocole élaboré par le CHU de Nice: pré-visite médicale à l’hôpital, puis scénario d’activités simples à réaliser pendant 4h dans l’appartement
      • Validation technique du système et recueil des impressions par questionnaire
    • 15. Premiers résultats : technologie
      • Reconnaissance de l’activité “préparer à manger” en utilisant le capteur vidéo et des capteurs environnementaux.
    • 16. Premiers résultats : technologie
      • Localisation de la personne durant les 4h de l’observation
    • 17. Premiers résultats : technologie 45 12 :00 0.16 200 30 :00 0.09
      • Etre debout immobile
      6 11 :00 1 :83 4 8 :00 2 :00
      • Etre dans l’entrée
      5 5 :00 1 :00. 2 2 :00 1 :00
      • Entrer dans la salle de bain
      7 23 :00 3 :28 4 5 :00 1 :25
      • Entrer dans la chambre
      3 8 :00 2 :66 5 12 :00 2 :45
      • Entrer dans la cuisine
      13 35 :00 2 :68 20 25 :00 1 :25
      • Entrer dans le salon
      15 5 :00 0.20 30 2 :00 0.04
      • Se baisser
      6 0:06 0 :01 0 0 0
      • Assis sur le fauteuil
      0 0 0 12 73:27 6 :07
      • Assis sur la chaise2
      2 185:25 92 :42 0 0 0
      • Assis sur la chaise1
      4 65:18 16 :19 4 169:12 42 :18
      • TV allumée
      1 0 :56 0 :56 0 0 0
      • Utiliser les toilettes
      9 42:24 4 :42 25 21:34 0 :51
      • Utiliser le tiroir haut
      19 0:58 0 :03 20 9:36 0 :28
      • Utiliser l’eau froide (cuisine)
      22 3:31 0 :09 40 12:40 0 :19
      • Utiliser l’eau chaude (cuisine)
      0 0 0 0 0 0
      • Utiliser le micro-onde
      102 27:57 0 :16 35 4 :52 0 :08
      • Utiliser les plaques chauffantes
      5 1:09 0 :13 14 2 :50 0 :12
      • Utiliser le frigidaire
      Nb instances Durée totale (min) Temps moyen (min) Nb instances Durée totale (min) Temps moyen (min) Activités / s.ous activités Volontaire 2 ( > 80 ans) Volontaire 1 ( < 65 ans)
              • Volontaires
    • 18. Acceptation et perception
      • Échantillon de 14 personnes
        • 60 ans et plus
        • Valides
        • 50 % vivant seules
      • Acceptation dispositif technique : bien accepté
        • Une part d’inquiétude avant de découvrir le laboratoire et le scénario
        • 100 % des volontaires sont d’accord pour être recontactés en vue d’une phase 2 visant à installer une version simplifiée du dispositif à leur domicile
      • Questions et attentes : vif intérêt, prix, ergonomie
        • Nombreuses suggestions d’aménagement sur l’ergonomie du logement ainsi que la sécurité et le confort
        • Quel prix ? Qui finance ? Modèle économique ?
        • Nombreux récits de situation vécues par des proches où le système aurait eu pleinement son utilité
        • Rapprochement du système GERHOME à une centrale d’alarme qui assurerait en plus de la sécurité des biens la sécurité des personnes
        • Comparaison avec les dispositifs classiques de téléalarme qui sont jugés imparfaits
    • 19. Enseignements et perspectives
      • La solution actuelle :
        • Est fiable
        • Fournit de nombreuses informations utiles sur l’activité de la personne vivant seule
        • Paraît bien acceptée
      • Cette première étape de validation :
        • Offre des perspectives de développement de services visant la prévention, détection de maladies chroniques et l’assistance aux personnes fragilisées
        • Est suivie d’une phase expérimentale en site réel en 2009 dans le Haut-pays Niçois (5 domiciles et 3 chambres EHPAD) : expérience pilotée par le Conseil Général des Alpes-Maritimes dans le cadre du Pôle d’excellence rural « Alpes-Maritimes, Montagnes d’Excellence
    • 20. Les objectifs du CSTB
      • 1) Evaluer des solutions pour aider au maintien à domicile
        • Tests techniques avant tests in-situ
      • 2) Promouvoir le concept auprès des acteurs et donneurs d’ordre
        • Utilisateurs, fabricants, exploitants
      • 3) Développer un centre d’expertise et de tests
        • Intégration des technologies dans les équipements
      • 4) Développer un centre de certification
        • Ex : Labels produits, services, logements et professionnels
      Work Information Health Security Independence Interactivity Entertainment Comfort
    • 21. En savoir plus…
      • Des questions ?
        • Alain ANFOSSO – CSTB – Département TIDS
          • [email_address]
        • Régis DECORME – CSTB – Département TIDS
          • [email_address]
      • Visite du laboratoire (virtuelle)
        • http://gerhome.cstb.fr
      • Salon CARI « Agora Santé », Sophia-Antipolis, 20-21 Nov 08

    ×