Exposition Virtuelle Lucand Gillot 2008
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Exposition Virtuelle Lucand Gillot 2008

on

  • 838 views

 

Statistics

Views

Total Views
838
Views on SlideShare
838
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Exposition Virtuelle Lucand Gillot 2008 Exposition Virtuelle Lucand Gillot 2008 Presentation Transcript

  • Exposition virtuelle Echanges épistolaires entre deux passionnés des champignons de la fin du dix-neuvième siècle : le Capitaine Lucand et le Docteur Gillot avec Les dessins du Capitaine Lucand
  • Exposition réalisée à partir des lettres envoyées par le Capitaine Lucand au docteur Gillot et les dessins du Capitaine Lucand mais également à partir du manuscrit dit des Ronces du docteur Gillot. Les 6 volumes sont tirés du fonds ancien de la Bibliothèque Médecine-Pharmacie de l'Université de Bourgogne à Dijon (cotes 349 et 350). La Bibliothèque Universitaire de Médecine-Pharmacie conserve plusieurs recueils de correspondances et d'aquarelles entre deux passionnés de mycologie que sont le Capitaine Jean-Louis Lucand et le Docteur François-Xavier Gillot. Ces deux hommes sont bien ancrés dans le dix-neuvième siècle. Pourtant leur parcours professionnel (l'un est militaire et l'autre médecin) ne les destinent pas à se rencontrer, ni à oeuvrer dans les sciences "naturelles". Cependant, en étudiant de plus près leur biographie respective, on peut comprendre aisément comment leur curiosité, leur passion commune pour la mycologie et la botanique a pu les faire se rencontrer lors de réunions des sociétés mycologiques et botaniques. En effet, le Docteur Gillot a non seulement travaillé pour le développement du Musée de la Société d'Histoire Naturelle d'Autun mais a aussi été longtemps le vice-président de la Société Botanique de France. De cette rencontre, de ce partage il reste aujourd'hui une riche correspondance, des travaux communs (comme le Catalogue raisonné des champignons supérieurs de la région d'Autun et du département de la Saône) ainsi que l'élaboration de très nombreux dessins. Ce sont quelques pages de ces documents qui illustreront cette exposition .
    • Les lettres du Capitaine Lucand au Docteur Gillot
    • Une longue correspondance.. .
    • La vie et la carrière mycologique du Capitaine Lucand
    • Les dessins du Capitaine Lucand : deux Boletus
    • Les dessins du Capitaine Lucand : deux Agaricus
    • Les dessins du Capitaine Lucand : deux Cortinarius
    • Les dessins du Capitaine Lucand : Hydnum et Geophila
    • Les dessins du Capitaine Lucand : Polyporus et Boletus
    • Les dessins du Capitaine Lucand : deux Tricholoma
    • Les dessins du Capitaine Lucand : Cortinarius pansa Fr.
    • La vie et la carrière du Docteur Gillot
    • Le Manuscrit des "Ronces"...
    • Une dernière aquarelle du Capitaine Lucand
  • Les lettres du Capitaine Lucand au docteur Gillot
    • Détails d'une carte de visite du Capitaine Lucand. Sous son titre officiel de Capitaine en retraite, avec quelques mots écrits de sa main, adressés au docteur Gillot : "Mon cher Docteur,...« 
    • Extrait d'une lettre (jointe au dessin numéroté 1280  
    • dans le dernier volume coté 349 en Bibliothèque Médecine-Pharmacie)
    • destinée au Capitaine Lucand par un expéditeur anonyme. Après lecture, il ressort des lettres de Lucand adressées au
    • docteur Gillot que celles-ci abordent principalement des thèmes liés
    • à leur passion commune : la mycologie. Comme c'est le cas aussi pour cet expéditeur anonyme.
    • Il est en effet fait mention ici d'une excursion mycologique faite par
    • le Capitaine Lucand et d'une espèce de champignon trouvée à Fontainebleau
    • "dans le petit bois de sapins que vous connaissez bien". Cette lettre est jointe au dessin numéroté 1280
    • dans le troisième volume des dessins du Capitaine Lucand
    • (cote 349 en Bibliothèque Médecine-Pharmacie). En outre, dans les lettres envoyées au Docteur Gillot,
    • quelques aspects privés apparaissent.
    • Le Capitaine Lucand fait souvent référence à la santé de son épouse,
    • santé chancelante si l'on en croit les diverses remarques à ce propos.
  • Une longue correspondance
      • Dans le manuscrit détenu par la bibliothèque, la première lettre envoyée par le Capitaine Lucand au Docteur Gillot date du 4 novembre 1880 et la dernière placée dans le manuscrit est datée du 28 octobre 1896.
      • Ci dessous,
      • détail d'une lettre avec la signature
      • du Capitaine Lucand
  • La vie et la carrière mycologique du Capitaine Lucand
    • Lors du décès du Capitaine Lucand, le Docteur Gillot écrit la notice biographique dans laquelle il rend hommage à celui avec qui il a eu une correspondance si suivie.
    • Extraits et renseignements pris dans  la Notice rédigée par le Dr X. Gillot et publiée dans le Bulletin de la Société Mycologique de France  (sous la cote 4406 dans les magasins de la bibliothèque Médecine-Pharmacie, Tome XIII, année 1897, pages 190 à 196).
    • Quelques aspects de sa vie
    • Jean-Louis Lucand est né à Beauvilliers (Yonne) le 11 novembre 1821.
    • Il fait le choix de la carrière militaire à l’âge de 21 ans.
    • Il meurt subitement le 19 novembre 1896.
    • Botanique et Mycologie
    • Il fut initié à la botanique et à la mycologie par le Dr Thévenon, médecin-major au 29ème de ligne à Montluçon (Allier). Ce médecin était reconnu par ses herborisations de la flore en Corse et en Algérie.
    • Le docteur Gillot note qu’« Il acquit un réel talent dans la reproduction des champignons par le dessin en couleur. »
    • « Il entreprit de publier une série de planches exécutées d’après nature sous le titre de Figures peintes de champignons de la France, suites à l’Iconographie de Bulliard. Le premier fascicule, composé de 25 planches, paru en 1881, fut suivi de seize autres (1881-1895), et cette publication, interrompue seulement par la mort, a illustré la Mycologie française de 425 planches de Champignons Hyménomycètes… »
    • Enfin, Xavier Gillot rend cet ultime hommage à celui avec lequel il a tant correspondu :
    • « Et je me plais à rendre ce dernier hommage à la mémoire de notre regretté collègue qui fut un valeureux soldat, un excellent citoyen, un travailleur acharné, un savant modeste et un parfait honnête homme ! ».
  • Les dessins du Capitaine Lucand : deux boletus
  • Les dessins du Capitaine Lucand : deux agaricus
  • Les dessins du Capitaine Lucand :deux Cortinarius
  • Les dessins du Capitaine Lucand : Hydnum et Geophila
  • Les dessins du Capitaine Lucand : Polyporus
  • Les dessins du Capitaine Lucand : Boletus
  • Les dessins du Capitaine Lucand : deux Tricholoma
  • Les dessins du Capitaine Lucand : Cortinarius pansa Fr.
  • La vie du docteur Gillot
    • Quelques aspects de sa vie
    • Le docteur François-Xavier Gillot nait à Roussillon (Saône et Loire) le 12 septembre 1842.
    • Passionné par la botanique dès son plus jeune âge, il collabore au célèbre Catalogue des plantes de Saône et Loire du docteur Carion.
    • Il est décrit par un de ses amis comme étant pourvu d’un « cœur épris d’idées généreuses et dévouées ». Il aspirait ainsi à « se rendre utile à la société ». Il se destine donc à une carrière de médecin.
    • Il est reçu 6ème au concours d’internat de Paris en 1865.
    • Il vint « exercer à Autun où, pendant plus de quarante ans, il prodigua sa forte nature dans l’intérêt de sa famille, de ses malades, de ses amis et de tous ceux qui s’adressaient à lui ».
    • Il est emporté par une congestion, après un an de lutte contre la maladie, le 8 octobre 1910.
    • Un savant de renom
    • Dans une notice rédigée suite au décès du Dr Gillot, parue dans le Bulletin de la Société Mycologique de France des pages 192 à 199 (Tome XXVII, 1911 et sous la cote 4406 dans les magasins de la bibliothèque Médecine-Pharmacie), Maurice Barbier insiste sur deux aspects de la personnalité du Dr Gillot. Il le qualifie de « savant » mais également de « philanthrope ».
    • Il fait allusion à sa réputation « universelle » et aux nombreuses distinctions d’ordre scientifique reçues tout au long de sa vie : lauréat de l’Institut (prix Montagne 1892), médailles d’or de l’Académie de Dijon, du Jury d’Agriculture à l’Exposition internationale de Milan etc
    • Le docteur Gillot faisait partie de 19 sociétés scientifiques et fut président pendant près de 25 ans de la Société d’Histoire Naturelle d’Autun mais également de la Société française de Botanique.
  • Le manuscrit des « Ronces »…
    • La bibliothèque de Médecine-Pharmacie possède également un petit manuscrit ayant appartenu au Docteur François-Xavier Gillot décrit comme le manuscrit des ronces. Il s'en servait comme d'un bloc-notes lui permettant d'inscrire ses découvertes botaniques. François-Xavier Gillot le nommait son Carnet d'excursions Rubus
  • Une dernière aquarelle du Capitaine Lucand
  • Exposition conçue par Alexandre Fournier et publiée sur le site du Service Commun de la Documentation de l’Université de Bourgogne en mars 2008.