Variation Diatopique Le Parler Jbli
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Variation Diatopique Le Parler Jbli

on

  • 6,700 views

 

Statistics

Views

Total Views
6,700
Views on SlideShare
6,686
Embed Views
14

Actions

Likes
2
Downloads
52
Comments
0

1 Embed 14

http://www.slideshare.net 14

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Variation Diatopique Le Parler Jbli Variation Diatopique Le Parler Jbli Presentation Transcript

  • Master Langue Française et Diversité Linguistique variation phonétique La variation diatopique (Exemple du parler jebli) Préparé par : ER-RADI Abdeladim ELJOUTI Anouar Encadré par : Le Professeur M. BAHMAD Année Universitaire : 2009/2010
  • LE PLAN :
    • Introduction
    • Les objectifs
    • I - La variation diatopique
    • II - La variation diatopique : Le cas du parler jbli marocain
    • III- les traits linguistiques du parler jbli :
    • Conclusion
    • bibliographie
  • introduction
    • la variation c’est tout changement linguistique; autrement dit; on parle de variation lorsqu’on a deux énoncés différents phonologiquement ou syntaxiquement; et peuvent dire la même chose les variations font partie des facteurs extralinguistiques ( des variations régionales sociales, diachronique,etc. )
  • Les objectifs:
    • Expliquer la variation diatopique ou le régionalismes.
    • Donner des exemples sur les traits de la variation régionale en France.
    • Analyser un corpus de la variation régionale l’exemple du parler des jbala au Nord du Maroc.
  • La variation diatopique
    • Définition :
    • La variation diatopique joue sur l'axe géographique ; la différenciation d'une langue suivant les régions relève de cette variation. Pour désigner les usages qui en résultent, on parle de régiolectes, de topolectes ou de géolectes.
  • La variation régionale en France  :
    • il s’agit des usages régionaux du français en France et hors de la France.
    • Les particularismes régionaux ou régionalisme qui n’existent en tant que tels que lorsqu’une forme manque à être utilisée sur toute la zone d’extension du français. Les régionalismes sont pour la plupart d’ordre lexical.
  • 1. Le régionalisme en France  :
    • En France et selon Tuaillon, 95% de régionalisme sont d’ordre lexical, et 5% seulement d’ordre grammatical. La question qui se pose : quels sont les traits phonologiques et syntaxiques de la variation diatopique en France ?
  • a) Quelques traits du régiolecte en France:
    •   Exemples de traits régionaux de prononciation  :
    • la prononciation des e muets en finale dans la partie
    • méridionale de la France, la présence d’affriquées en français (il dit prononcé /idzi/, la fermeture du /E/ en syllabe fermée /père/ prononcé /per/ dans l’accent pied-noir, l’affaiblissement de la distinction sourde / sonore an Alsace…
    • Exemples de régionalisme grammaticaux :
    • le Beaujolais, j’ y aime (dans la région de Lyon (Rhône Alpes), Chambéry, Saint-Etienne, Grenoble, sud de la Bourgogne), avec un pronom y complément d’objet direct (COD) inanimé ;
    • Je l’ai eu fait y a bien longtemps (la région Centre), avec un passé surcomposé en phrase indépendante, qui marque l’antériorité par rapport à un passé ;
    • J’ai personne vu (Savois, Jura, l’Alsace, Lorraine), forme qui étend le domaine d’application du schéma de j’ai rien vu .
    • Nous nous limiterons pour l’essentiel à un seul usage régional, l’usage parisien. Nous ne parlerons pas non plus des interférences entre langue ou entre langue et dialecte.
  • II- La variation diatopique : Le cas du parler jbli marocain
    • Ce qui nous intéresse dans ce travail c’est de repérer et d’expliquer la variation phonétique à travers une étude analytique du parler des jbala, qui constitue une variante de l’arabe dialectale marocain alors qu’est-ce qu’on entend par le parler jabli ? Et quels sont les traits phoniques et phonologiques et syntaxiques de ce parler ?
    • En vue de mieux expliquer la variation diatopique, on a opté pour étudier cette dernière dans le parler de la région du Nord du Maroc, et nous sommes intéressés de soulever les caractéristiques et les traits également de cette variété.
    • Pour ne pas aller plus loin dans cette présentation géographique, rappelons quelques aspects méthodologiques liés à notre champ de recherche qu’est l’étude de la variation phonique et d’abord quels sont les traits caractérisants ce parler parmi d’autres ?
  • 2. les traits linguistiques du parler jbli :
    • traiter certains aspects de la phonologie du parler et des traits qu’il partage avec l’arabe dialectale marocain.
    • Les données sur lesquelles s’appuie cette étude proviennent de sorties de terrain, effectuées par des sociolinguistes
    • Espace: Beni Gorfet une zone rurale située à une trentaine de kilomètre au Nord de Larache.
  • Quelles sont les limites géographiques du parler jbli ?
    • L’espace et les limites de ce parler : selon les historiens et les géographes, cette zone s’étend de la pointe de la péninsule tangintane au sources du Ouargha et occupe majeure partie de la chaîne montagneuse du Rif occidental. Comme l’indique le nom arabe jbala pluriel de jebli (littéralement « montagnard ») on peut ajouter aussi que l’espace des jbala induit montagnes du Nord Ouest du Maroc et n’englobe ni les plaines ni les plateaux atlantiques.
  • les traits particuliers concernant le vocalisme et le consonantisme dans le parler du Nord.
    • Le vocalisme :
    • les voyelles : nous constatons que le système phonologique de base de la ADM est constitué par les brèves [i] [u] et [a] qui se réalisent le plus souvent par la voyelle centrale / e /.
  • Exemple: VOYELLES LE PARLER JBLI ADM i [Wah i d] (un) [Q i t] (chat) [Wah e d] [9 e t] U [curs] (mariage) [surra](corde ombilicale) [burma] (marmite) [Cers] [Serra] [berma] a [Lbaqra](vache) [Mahfada] (cartable) [Lbeqra] [mehfada]
    • les diphtongues  :
    • le parler jebli se caractérise par des diphtongues fermantes : l’une antérieure / a y / qui a pour correspondant en ADM la voyelle antérieure fermée, d’aperture minimale / i / et l’autre postérieure / a w/, c’est l’équivalent du
    • / u / en ADM.
  • Exemple: Parler jebli ADM SAYF /sajf/ Tayf /tajf/ Dayf /dajf/ /Sawf/ /xawf / /tawb/ /sif/ /tif/ /dif/ /Souf/ /Xouf/ /toub/
    • Le consonantisme :
    • Le parler de jbala partage une majeur partie de segment avec l’ADM.
    • Comme : / Č/ et /Ĵ/ = ( tch) et (dj)
    • Exemples :
    • Chklat = /tchoklat/ : le chocolat
    •  
    • Chrbil=/tcharbil/ : babouche des femmes
    •  
    • Jarida=/djarida/ : le journal 
    • Jbel= /djbel/ : montagne
    • En contexte certains voyelles se réalisent avec le trait /+ arrière/ au contacte d’emphatique telle que D,T,S.
    • Exemples:
    • D: (dayf) = (dif)
    • T: (tayr) = (tir)
    • S: (sawt) = (sut)
    • Les segments spirants: /t/
    • parfois il est sourd et parfois il est spirant.
    • Exemples:
    • Daftar = taftar
    • Lmard = lmart
    • LE VOISEMENT:
    • Cette opération affecte le segment /t/ lorsqu’il assume un rôle morphologique de particule pré-verbale,à la 2éme personne du singulier et pluriel ou à la 3éme personne du féminin.
    • Exemples:
    • /dakol/ = /takol/ : tu manges
    • /Dnud/ = /tnud/ : tu te léves
    • /dsabro/ = /tsabro/ : vous supportez
    • Le dévoisement:
    • La consonne occlusive apico-dental, sonore et orale et emphatique se réalise /t/ sourde dans le parler jebli.
    • Exemple:
    • /beda/ = / bajta/ : blanche
    • /dhar/ = /thar/ : le dot
  • conclusion
    • La variation régionale ne permet pas seulement de faire une distinction entre les langues et les dialectes dans ce qu’on appelle la géographie linguistique, mais nous permets aussi de savoir les traits lexicaux et phonétiques de chaque parler, ce qui nous donne une diversité linguistique au sein d’une communauté.
  • bibliographie
    • M. L. Moreau, article "Variation", in Sociolinguistique. Concepts de base, Mardaga, 1997.
    • L. Messaoudi, « études Sociolinguistiques », édition OKAD, 2003.
    • F. Gadet ; le français ordinaire; paris,1996/97
    • J. L. CALVET, la sociolinguistique,Puf,Paris,1993