• Like
dossier écrit
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

dossier écrit

  • 6,841 views
Uploaded on

 

More in: Travel , Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
6,841
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
40
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Université Paris XII Val de Marne, Centre de Fontainebleau Institut Universitaire de Technologie Sénart / Fontainebleau Département Gestion des Entreprises et des Administrations AHDJOUDJ Lycia FRITISSE Aveline ERVALHO Lydia PEREIRA Cassandra Projet tuteuré Collecte de jouets Promotion 2010 8 décembre 2009
  • 2. 2 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Sommaire INTRODUCTION.............................................................................................................................................4 PRÉSENTATION..............................................................................................................................................5 1)DÉFINITION...........................................................................................................................................................5 2)FINANCEMENT........................................................................................................................................................6 3)LEUR FONCTIONNEMENT............................................................................................................................................6 4)LA MAISON D’ENFANTS ALIZE....................................................................................................................................7 DÉROULEMENT..............................................................................................................................................8 1)ORGANISATION DE LA COLLECTE DE JOUETS.......................................................................................................................8 2)ORGANISATION DE LA JOURNÉE DE REMISE DE JOUETS.........................................................................................................12 BILAN..........................................................................................................................................................14 1)SYNTHÈSE PERSONNELLE DE CASSANDRA PEREIRA..........................................................................................................14 2)SYNTHÈSE PERSONNELLE D’AVELINE FRITISSE ..............................................................................................................15 3)SYNTHÈSE PERSONNELLE DE LYCIA AHDJOUDJ .............................................................................................................17 4)SYNTHÈSE PERSONNELLE DE LYDIA ERVALHO ..............................................................................................................19 CONCLUSION...............................................................................................................................................20 ANNEXE ......................................................................................................................................................21 1)– PHOTOS –.......................................................................................................................................................21 2)– MAILS ET LETTRES –...........................................................................................................................................28 3)– QUESTIONNAIRES –............................................................................................................................................32 4)– RÉTRO PLANNING –............................................................................................................................................37 5)– MPM ET GANTT –........................................................................................................................................38 6)– CARTES ET DESSINS FAIS PAR LES ENFANTS ET LES ÉDUCATEURS –..........................................................................................41 SOURCES.....................................................................................................................................................45
  • 3. 3 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Nous tenons à remercier la Maison d’enfants ALIZE de nous avoir permis de mener à bien ce projet, nos sponsors pour leur soutien et Mme DOUKHAN pour ses conseils.
  • 4. 4 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Introduction Dans le cadre du projet tuteuré, nous avons choisi de traiter le sujet des Maison d’Enfants, ainsi notre choix s’est tourné vers une collecte de jouet pour des enfants en difficulté. S’est alors posé la question, existe-t’il encore des orphelinats à notre époque ? Après de longues et difficiles recherches, nous n’avons trouvé aucun orphelinat, ce qui nous parait normal à l’heure actuelle car ils ne portent plus ce nom. Ce sont maintenant les Maison d’Enfants qui sont, en quelque sorte, la relève des orphelinats. A travers ce projet, nous voulions aider ces enfants à avoir un noël comme tout le monde, qu’ils puissent profiter de ces fêtes que malheureusement, ils ne peuvent pas passer en famille. Leur montrer qu’ils ne sont pas toujours seuls, qu’il y a des personnes qui pensent à eux. En quoi les maisons d’enfants dépendent-elles des aides extérieures afin d’assurer leur bon fonctionnement? Dans une première partie nous allons vous présenter ce qu’est une maison d’enfants à caractère social ainsi que son fonctionnement, dans une deuxième partie nous allons vous expliquer le déroulement de notre projet puis dans une troisième partie nous feront un bilan de cette expérience.
  • 5. 5 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Chapitre I Présentation Tout d’abord, les maisons d’enfants ne sont pas les seuls établissements à accueillir des enfants en difficulté, par exemple, il existe des foyers de l’enfance, des villages d’enfants, les services d’action éducative en milieu ouvert ou encore les clubs et équipe de prévention. Cependant, nous avons choisi de nous concentrer sur les maisons d’enfants à caractère social (MECS). Nous avons fait ce choix car c’est à ce type d’établissement qu’appartient la maison d’enfant avec laquelle nous avons collaboré tout au long de ce projet. 1) Définition En France, nous disposons de beaucoup de mots afin de décrire des enfants en difficultés : enfance handicapée, enfance inadaptée, … Mais ce qui est sur c’est qu’ils ont besoin d’aide, besoin d’être
  • 6. 6 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré entourés. C’est à ça que sert la maison d’enfants. Nous nous intéresserons aux maisons d’enfants à caractère social (MECS) car ce sont à l’intérieur de celles-ci que le juge place les enfants dont les parents ne peuvent pas s’occuper. Dans le répertoire FINESS1 des établissements et des services sanitaires et sociaux, les MECS sont définies comme étant des établissements à caractère social accueillant pour des durées variables des enfants, des adolescents dont les familles se trouvent en difficulté momentanée ou durable et ne pouvant, seules ou avec le recours de proches, assumer la charge et l’éducation de leurs enfants. Ils peuvent être confiés par : - le Service de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) : elle se voit confier un mineur dont elle a la charge de lui trouver une place dans un établissement adapté. - le juge des enfants, les plaçant dans tel ou tel foyer choisi préalablement. - un Accueil Provisoire ou Assistance Éducative Administrative: ici, aucune décision judiciaire n'intervient. Il s'agit d'un contrat passé entre les responsables légaux du mineur, l'ASE et le foyer d'accueil. - ou tout simplement l’enfant est placé par sa famille. Les MECS sont gérées par le conseil général, c’est aussi celui-ci qui leurs permet d’avoir des fonds. 2) Financement Le financement des MECS appartient à la protection de l’enfance et est donc entièrement sous la responsabilité des départements. Le conseil général procure de l’argent aux établissements privés sous forme de prix par journée : Une somme fixe est allouée à ces établissements par enfant et par jour. Ce montant peut être négocié et varie selon les lieux et les structures. Mais on peut observer qu’il reste autour de 150 euros. Par exemple le prix de la journée dans la Fondation des Orphelins Apprentis d’Auteuil est de 187,50 euros, il a été calculé en fonction des dépenses et des recettes annuelles de la maison d’enfants. Il est chaque année revalorisé. Comme nous avons pu le constater, les MECS n’ont pas beaucoup de financement, leurs uniques recettes proviennent essentiellement du département duquel elles dépendent (soit environ 0,998% de leur revenu pour la Fondation des Orphelins Apprentis d’Auteuil). 3) Leur fonctionnement Le fonctionnement d’une maison d’Enfant est règlementé par le décret N°2003-1095 du 14 novembre 2003 relatif au règlement de fonctionnement institué par l’article L 311-7 du Code de l’Action Sociale et des Familles. Il présente les règles de vie collective et vise à permettre, à tous, de vivre ensemble. Il prévoit qu’en fonction d’un accord écrit et de la situation familiale de l’enfant, un enfant peut rendre visite ou recevoir la visite de ses parents. Chaque enfant peut recevoir ou non de l’argent de poche en fonction de son âge. Et aussi d’autres règles de fonctionnement propre à chaque maison d’Enfant. 1 Répertoire établit par le Ministère Chargé des Affaires Sanitaires et Sociales et ses services déconcentrés : DDASS et DRASS
  • 7. 7 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Aussi, cet établissement privé peut fonctionner en internat complet (il est dispensé des cours aux enfants à l’intérieur même de l’établissement) ou en foyer ouvert (c’est-à-dire que les enfants sont scolarisés à l’extérieur de l’établissement et rentrent le soir après l’école). 4) La maison d’enfants ALIZE  Financement Cette maison d’enfants est financée par le Conseil Général, ils ont un budget propre et fonctionne par dotation globale c’est-à-dire que comme ils ont 18 enfants, ils ont un budget pour 18 enfants.  Personnel En tout, il y a 22 personnes dont une à mi-temps et une en contrat apprentissage. Parmi les 22 personnes, il y a 11 éducateurs dont un en contrat apprentissage, un cuisinier, une psychologue à mi- temps, une secrétaire à 80%, 4 maitresses de maison, 2 veilleuses de nuit (une aide soignante et une auxiliaire puéricultrice en formation), un chef de service (responsable de structure), une aide soignante de jour, un homme d’entretien et un directeur, ne comptant pas parmi les 22 personnes.  Structure de l’établissement Il y a deux dortoirs, un pour les filles et un pour les garçons et deux salles de jeux séparées filles- garçons.  Apports aux enfants Ils ont une mission de protection de l’enfance, il fonctionne en foyer ouvert ainsi les enfants sont scolarisés à l’extérieur. Ils leur apportent un accueil quotidien avec un soutien psychologique et les soins nécessaires. De plus, il y a deux étudiantes qui aident aux devoirs des enfants.  Informations supplémentaires Concernant la question « un projet ou partenariat de cet ordre (collecte matérielle, financière, ou autre), bénévole au profit de la maison d’enfants ALIZE a-t-il déjà eu lieu ? », ils répondent que parfois, ils ont eu des aides du Conseil Général en jouets… Cependant, ce fut la première fois qu’on leur proposait une démarche comme la notre. Et ils l’ont accepté car il « trouve cette démarche intéressante et dynamique », que cela permet aux « étudiants de s’ouvrir sur un secteur qu’ils ne connaissent pas forcément » et que « la dimension humaine » était aussi importantes pour eux. Mais aussi, que « le fait d’accompagner quotidiennement des enfants ou des adolescents qui peuvent avoir ce type de travail à exercer dans leur scolarité ou leur apprentissage », leur « montre aussi la nécessité de rester ouverts à une demande telle que la nôtre et de pouvoir par conséquent la relayer dans la mesure de leurs possibilités. »
  • 8. 8 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Chapitre II Déroulement 1) Organisation de la collecte de jouets Premières réunions : Au cours de la première réunion, nous devions choisir le type de projet, répartir les rôles au sein de l’équipe et le projet en lui-même. Nous avions le choix entre 3 types de projets : la création d’un outil de gestion, la communication événementielle et l’enquête de terrain. Finalement, la communication événementielle nous a le plus attiré.
  • 9. 9 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Notre première idée : Notre première idée fut d’organiser une journée PPP pour les élèves en DUT informatique, suivant le même principe que celle organisée pour les GEA. Nous avons donc enquêté directement auprès des élèves en informatique pour savoir si une journée pareille les intéresserait. Malheureusement, ils ne nous ont pas paru très enclins à ce genre d’événement. Nous avons abandonné ce projet au profit de celui que nous vous présentons. La collecte de jouets : L’idée était d’organiser une collecte auprès de différents établissements, puis de les redistribuer à des orphelins, auxquels nous consacrerions une après-midi. Un goûter serait en outre proposé, à nos frais. Cette idée fut immédiatement retenue. Pour ce faire, nous avons cherché à qui précisément nous offririons ces jouets. Le choix de la maison d’enfants : Nous avons de prime abord pensé aux orphelins d’Auteuil, ou aux orphelins de la police après quelques recherches sur Internet. Nous leur avons soumis l’idée mais cela n’a pas aboutit. Nous avons contacté la mairie de Fontainebleau dans l’espoir d’obtenir des adresses d’orphelinats, ils nous ont conseillé de nous déplacer jusqu’au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale). Nous nous sommes donc déplacées jusqu’au CCAS qui nous a fournit une liste d’établissements sociaux de Seine et Marne et d’Essonne. Grace à ces précieuses informations, nous avons enfin pu trouver la maison d’enfant qui accepterait de recevoir nos jouets. Avant cela, il a fallu essuyer beaucoup de refus par téléphone. C’est ainsi que nous avons pu contacter la Maison d’enfants Alizé de Pamfou. En faisant toutes ces démarches, nous avons rencontré plusieurs difficultés : le terme orphelinat n’existe plus (d’où les difficultés pour rechercher sur Internet) ; la DDASS ne s’occupe plus des enfants aujourd’hui ; pour finir, nous avons rencontré beaucoup de réticence de la part des maisons d’enfants. Lieux de la collecte : En ce qui concerne les lieux où nous allions collecter les jouets, nous avons pensé à l’IUT, car nous y sommes toute la semaine et que nous y avons beaucoup de contacts ; à l’entreprise INDESIT, parce que nous y avons d’ores et déjà un contact ; ainsi qu’à Grez sur Loing, village paisible et proche où l’une de nous réside. Sponsors : Pour nous servir de sponsor, nous avons opté pour Mcdonald’s, et La Grande Récré, car tous deux ont un rapport étroit avec l’enfance. Le restaurant a refusé toute collaboration avec nous, sans vraiment justifier leur décision. Quant à La Grande Récré, ils nous ont répondu positivement à condition qu’on leur envoie une lettre explicative détaillée sur notre projet, ce que nous avons fait, ils nous ont donc supportés au cours de notre projet (ils nous ont donné des jouets !). En outre, l’entreprise PubliAuto est devenue elle aussi notre sponsor et nous a ainsi aidé en réalisant nos affiches gratuitement.
  • 10. 10 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Affiches : Pour que notre événement bénéficie d’une publicité efficace, nous avons décidé de réaliser des affiches. Nous avons tout d’abord réalisé un croquis, pour ce faire nous avons cherché sur Internet l’arrière plan de notre affiche et avons opté pour un ourson, emblème de l’enfance, puis dessiner le reste à la main, croquis qui allait ensuite être envoyé à l’entreprise de publipostage qui se chargerait de nous les réaliser correctement. Ces affiches servent à prévenir de notre collecte de jouets dans l’entreprise INDESIT, dans le village de Grez sur Loing et au sein de notre IUT. Elles détaillent nos objectifs, qui nous sommes, le cadre de notre projet, et les modalités pour la collecte. Par la suite, nous avons demandé puis obtenu de la secrétaire de l’IUT l’autorisation de poser nos affiches un peu partout. Outils / Eléments supplémentaires : Nous avons élaboré un rétro planning pour nous aider à avoir une vue d’ensemble sur notre projet. Ainsi qu’un diagramme de Gantt. Plus tard nous est venu l’idée d’interroger les participants lors de la remise des jouets. Nous avons donc crée deux questionnaires, l’un pour les enfants, l’autre pour les éducatrices, afin de mesurer leur degré de satisfaction et s’ils souhaitent que le projet se réitère dans les prochaines années. Nos contacts avec la maison d’enfants ALIZE : En premier lieu, nous les avons appelé. Elle nous a confié être très touchée par notre démarche, et acceptait avec grand plaisir notre proposition. Naturellement, ils nous ont demandé de leur dévoiler notre projet dans sa totalité (acteurs, cadre, déroulement…), ce que nous avons fait en leur envoyant un email complet et détaillé. Notre idée leur a d’autant plus plu. Il faut mentionner le fait que nous avons crée une boîte mail au nom de l’ASSEGIF afin d’avoir plus de crédibilité. Par la suite, nous avons obtenu un rendez vous avec la directrice de la maison le 21.09 à 15h30. Au cours du rendez-vous, nous avons appris que c’était la première fois qu’ils organisaient ce genre d’événement. Les enfants concernés (entre 3 et 13 ans) sont au nombre de 18. Par contre, il nous serait interdit de prendre des photos des locaux et des enfants car il faudrait l’autorisation de chacun des parents. Nous avons décidé d’emmener les jouets le 3 décembre. Pour la distribution le jour même, ils s’en chargeront pour éviter les désagréments. Le goûter que nous organisons prévoit des gâteaux, bonbons et boissons (les boissons seront fournies, le reste est à notre charge). Deux éducateurs seront présents pour nous aider et encadrer les enfants. La salle de cantine fera office de salle de réception. La collecte en elle-même : A l’ IUT : les dates retenues pour la collecte sont les suivantes : du 12.10 au 16.10 Pour plus de visibilité et de sécurité, nous avons placé le carton servant à collecter les jouets en face du secrétariat (après avoir demandé l’autorisation à la secrétaire). Sur le carton, nous avions collé une de nos affiches. Globalement, nous sommes satisfaites car nous avons reçu une quantité non négligeable de jouets. Certains ont nécessité quelques raccommodements (peluches à recoudre), et nous avons reçu beaucoup de livres. Tous les soirs nous ramassions les jouets puis les stockions chez Aveline. Voyant
  • 11. 11 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré que beaucoup d’élèves oubliaient d’emmener leurs jouets, nous avons étendu notre unique semaine à deux semaines. A INDESIT : la collecte à INDESIT s’est déroulée du 12.10 au 16.10. Tout d’abord, on pourrait se demander pourquoi INDESIT, une entreprise d’électroménagers, cela n’a aucun rapport avec les jouets ou même les enfants, cependant nous avons fais jouer notre réseau social. En effet, notre contact nous a informé qu’au sein de cet établissement, il y avait beaucoup de mères de famille et c’est précisant ce point qui est la réponse à la question posée précédemment car qui dit mère de famille dit forcément enfant(s) donc jouets. Ainsi, l’affiche fut déposée dans le hall afin que tous les salariés puissent la voir. Cela fut un succès relatif car en quelques jours, nous avons reçu une vingtaine de jouets. A Grez sur Loing : Nous nous sommes renseignées à la mairie de Grez sur Loing pour savoir si nous pouvions réaliser notre collecte auprès des habitants, en faisant du porte à porte. Ils nous ont déconseillé une telle démarche car il y a 4 ans des étudiants ont fait la même chose mais ont gardé les jouets ainsi que l’argent récolté. De ce fait, nous ne serions pas bien accueillies. La collecte à Grez sur Loing n’a pas pu se faire par conséquent. Nous ne l’avons pas vécu comme un échec car la collecte à l’IUT, à INDESIT et La Grande Récré avaient été fructueuses. A La Grande Récré : Suite à notre lettre d’explication, nous avons conclus un accord, en effet, chaque année ces-derniers organisent une « hotte de l’amitié » ayant pour objectif de récolter, au sein de leurs différents magasins, les jouets, usagés mais en bonne état, déposés par les clients afin de les offrir aux enfants plus défavorisés. Ainsi, par la suite, ils donnent les jouets à des associations caritatives, partenaires des magasins comme le Secours populaire français. De par notre demande, nous avons pu récolter de nombreux jouets, l’équivalent d’environ deux cadis et demi.
  • 12. 12 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Campagne de PUB : Pour faire connaître notre événement, nous avons collé une affiche à côté du CROUS, une à côté de la table de ping pong, une à l’entrée à côté du secrétariat, c'est-à-dire là où il y a le plus d’affluence. Nous avons aussi crée un événement Facebook, pour les étudiants de GEA et d’informatique. Pendants le cours de droit du lundi matin le 05.10, nous avons présenté notre projet devant toute la promotion GEA 2 pour les inciter à nous apporter des jouets. Nous avons donc mêlé une approche informatique, visuelle et vivante. En outre, nous avons envoyé un email par le biais de Stillincontact avec toutes les modalités dedans. Rendez-vous avec le tuteur Me DOUKHAN: ils nous ont permis de mieux réfléchir aux enjeux et aux objectifs de notre projet. De faire des recherches sur le type de structure et de réfléchir à la pérennité d’un tel projet. De préparer un entretien avec les enfants pour mesurer leur satisfaction. 2) Organisation de la Journée de remise de jouets J-1 avant la remise des jouets : Nous avons rassemblé les jouets et les avons repartis dans les voitures afin de pouvoir les transporter jusqu’à la maison d’enfants. Nous avons aussi préparé les gâteaux pour le goûter. Le jour J : le goûter : Nous voilà enfin au jour tant attendu, nous sommes arrivées à la maison d’enfants vers 15h30. Nous avons été accueillies chaleureusement par les éducateurs ainsi que par la directrice Mme ROUSSEAU et par de timides petits bonjours de la part des enfants. Cependant, très vite, nous avons détendu l’atmosphère et montré aux enfants qu’il n’y avait pas de raison d’être timide. Nous avons par la suite déchargé les jouets des voitures afin de pouvoir les distribuer. Pendant ce temps, un premier groupe d’enfants ont goûté car ils devaient partir au foot. Quand ceux-ci furent partis, le deuxième groupe prit leurs places. Nous reçûmes beaucoup de compliments sur nos gâteaux. Par la suite, nous avons séparé ce groupe en deux afin d’effectuer les cartes de remerciement pour nos sponsors, à savoir La Grande Récré, Indesit et Publi-Auto. Lors de ces activités, beaucoup de liens se sont créés entre les enfants et nous. Nous avons appris à les connaître, savoir leurs âges, leurs études... Et au final, tout en discutant, nous (les enfants et nous) avons fais beaucoup de dessins, des dessins que nous pourrons garder pour nous et d’autres pour les sponsors. Il y eut beaucoup de rires pendant ces activités, l’ambiance était très chaleureuse et bon enfant. Après celles-ci, nous avons montré aux enfants leurs cadeaux et par la suite, la directrice les a repartis. Les enfants étaient tellement euphoriques, qu’ils se chahutaient entre eux pour avoir tels ou tels jouets, cependant il y avait largement assez de jouets pour tout le monde. Pour finir, les enfants nous ont fais une visite des lieux, nous montrant leurs chambres, les pièces communes et même leurs cachettes secrètes. Et ce fut le moment des au revoir, les enfants ne voulaient plus nous laisser partir, ils nous ont même invité à dormir et étaient prêts à nous laisser leurs lits. Nous étions vraiment émues par tous ces petits bambins
  • 13. 13 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré prêts à faire n’importe quoi pour nous retenir. Après de nombreuses embrassades, nous sommes parties en promettant de leur écrire de temps en temps et de revenir dans un mois ou deux.
  • 14. 14 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Chapitre III Bilan Dès la première réunion, nous avions dû définir le rôle de chacun au sein de l’équipe, ainsi Cassandra PEREIRA était la Responsable de projet ; Aveline FRITISSE, la Responsable financier ; Lycia AHDJOUDJ, la Documentaliste et Lydia ERVALHO, la chargée de communication. Cependant, les choses ne se sont pas vraiment passées ainsi… 1) Synthèse personnelle de Cassandra PEREIRA Mon rôle était responsable de projet, il s’agit d’un rôle complexe car il faut savoir donner des directives sans pour autant donner l’impression d’être supérieur. Sa mission principale est d’encadrer le groupe tout au long du projet : Assurer une bonne communication et contrôler la répartition des tâches au sein du groupe, gérer les crises et prendre des mesures. Mais il faut, aussi coordonner les activités de récolte de fonds c’est-à-dire superviser la réalisation d’un dossier de présentation du projet pour les sponsors éventuels, et s’assurer du bon fonctionnement du projet dans son ensemble. Il est, en quelque sorte, le représentant du groupe pour les acteurs externes au groupe. Cependant, je jouais, avant tout, un rôle d’écoute. En effet, il me paraissait important d’écouter les différentes idées, opinions des autres afin de pouvoir trouver un compromis satisfaisant tout le monde. A mon avis, c’est la mission la plus difficile d’un responsable de projet. Concernant le rôle d’animateur, il faut savoir motiver son groupe, c’est pourquoi, régulièrement, je rappelais ce qui avait été fait, et ce qui nous restait à faire afin que tout le monde sache où il en était. Toutefois, il faut l’avouer, nous avons un « bon » groupe ce que je veux dire par là, ce n’est pas « bon » dans le sens, on est les meilleures mais dans le sens nous sommes un groupe où les membres sont assez autonome, quand il y a du travail à faire, on le fait, quand quelqu’un a quelque chose à dire on l’écoute… Il n’y en a pas une qui ne va rien faire et une, au contraire, qui va tout faire, chacune apporte son savoir afin de constituer un tout homogène. Sur le plan émotionnel, je dirais que cela fut intense, en effet, tout s’est succédé à une vitesse incroyable, le choix du sujet, la recherche du client, des sponsors, la récolte... ce projet est arrivé comme une tornade sur ma vie étudiante. Il fallait prévoir à l’avance, s’avancer, s’organiser afin que tout soit en place pour le jour J. J’avais déjà ressenti quelque chose de la sorte, l’année dernière avec
  • 15. 15 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré COPROD et Observation tuteurée, cependant ici ce fut différent. Tout d’abord, Ce sujet fut notre décision, il s’agit ainsi de « notre » sujet, un sujet qui fut dur à choisir de part la liberté et la multiplicité de choix qui s’offrait à nous. Il nous a fallu beaucoup de temps pour cerner ce que l’on souhaitait accomplir à travers lui, et finalement notre choix s’est arrêté sur une collecte de jouets aux profits d’enfants, encore fallait-il savoir « quels enfants », les enfants hospitalisés, placés... De nombreux choix pour si peu de temps, mais après de nombreuses recherches, nous avons choisi une maison d’enfants, en quelque sorte l’ « héritière » d’un orphelinat. Ainsi, après acceptation de notre projet par la maison d’enfants ALIZE à Pamfou, tout s’est passé très vite. Après toutes nos démarches, nous sommes arrivées au jour J, le goûter avec les enfants et avec lui sont arrivées de nombreuses questions. Vont-ils comprendre ce que nous faisons ? Est-ce que cela leur sera utile ? Est-ce que cela va leur plaire ?... En arrivant à la maison d’enfants, l’atmosphère fut tout de suite très joyeuse, bon enfant ainsi j’ai tout de suite été à mon aise, les enfants riaient, se chahutaient, couraient dans tous les sens, cette maison était pleine de vies et ce fut plaisant. Ayant une famille nombreuse, les enfants ne me dérangent absolument pas ainsi je m’adapte très vite et c’est peut-être pour cela que je fus très vite entourée d’enfants, voulant à tout prix être dans mon groupe pour les activités. J’ai beaucoup ri et je me suis beaucoup amusée avec les enfants, à les apprendre à les connaitre, à leur apprendre certaines choses. En nous voyant ainsi, on aurait pu croire à une grande famille et ce sentiment m’allait. Le moment des au revoir fut difficile, en les voyant nous demander de rester, j’ai eu le cœur serré cependant je savais que j’allais les revoir très bientôt car je leur avais promis, ainsi je pus partir le cœur léger et très satisfaite de cette après-midi. Certes, je pense qu’à travers ce projet, j’ai pu me familiariser avec certaines missions effectuées en entreprise, à savoir guider une équipe tout au long d’un projet, voir l’accomplissement d’un travail auquel on a consacré beaucoup de temps. J’ai pu faire face à certaines perspectives du monde du travail comme la prise de contact avec des clients, faire des partenariats, utiliser un vocabulaire professionnel, employer des mots justes pour convaincre (clients/partenaires). J’ai appris à faire preuve de patience, de temps pour comprendre les désirs de chaque personne. Cependant ce que je retiens le plus de cette expérience, c’est le côté humain car ces enfants sont tous incroyables, chacun mérite de l’attention et de l’amour, ainsi par cette récolte de jouets, je pense que nous avons, un peu, contribuer à ce bonheur. Et, j’espère qu’ils ont été aussi contents que nous, nous l’avons été. 2) Synthèse personnelle d’Aveline FRITISSE
  • 16. 16 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Tout d’abord, mon rôle prévu au départ était responsable financier, autrement dit mon rôle aurait été de gérer la trésorerie du projet par les dons de sponsors ainsi que les dépenses que nous aurions pu réaliser, le budget que nous aurions pu avoir. Mais, au fur et à mesure de l’avancement de notre projet, nous nous sommes aperçues que nous n’aurions probablement jamais de dons financiers, ce qui s’est avéré vrai. Mes tâches furent alors très réduites. C’est pour cela que je me suis investie dans toutes les tâches en général, conseillant mes camarades, je les ai soutenues et aussi aidées du mieux que je le pouvais, j’ai d’ailleurs beaucoup aimé cette partie du projet. Nous pouvons dire que nous avons toutes été polyvalentes et toutes très investies dans cette idée car celle la nous tenait réellement à cœur. Ce fut un réel plaisir de réaliser ce projet, nous avons eu des contacts très aimables, accueillants notamment la Maison d’Enfants, les sponsors ont été très compréhensifs envers nous. Puis, notre Tutrice de projet nous a été d’une très grande aide. Concernant la collecte de jouets, elle a remporté un franc succès, nous avons 10 cartons remplis et plusieurs grosses peluches qui ne rentrent pas dans les cartons (voir photo en annexe). La générosité des gens m’a beaucoup étonnée, je ne pensais pas que nous récolterions autant de jouets. Et je pense qu’à partir du moment où les jouets étaient reversés aux enfants, les gens se sont plus manifestés. Pour la récolte à Grez s/ Loing, elle a été annulée car nous avions déjà beaucoup de jouets. Par soucis de transports nous ne pouvions pas emmener plus de jouets et nous n’avions pas non plus de ressources financières pour louer une camionnette afin de les acheminer jusqu’à la maison. Par rapport à la journée qui a été réalisée cet après-midi même, ce fut une merveilleuse journée je ne m’attendais pas à recevoir autant d’amour et de tendresse de la part des enfants. C’est une expérience à faire une fois dans sa vie, je ne peux décrire ce que je ressens. La satisfaction ressentie après avoir réalisé ce projet est tellement grande. Nous aimerions toutes tellement que les années prochaines un autre groupe reprenne notre idée, que ce projet se concrétise tous les ans. Aussi, nous avons dors et déjà prévu de rendre une seconde visite aux enfants de la maison à Pamfou car ce fut un réel plaisir de passer cet après midi avec eux et que nous nous sommes beaucoup attachées à eux comme ils l’ont fait avec nous. Ce travail m’a permis de bannir les idées négatives des maisons d’enfants, l’image négative que nous pouvons avoir sur les orphelinats car les enfants y sont bien traités, aimés, entourés et aidés. Il m’a ensuite permis de comprendre que cette vie est difficile pour eux et qu’un peu de gaité est toujours la bienvenue. Malgré tout, ces enfants sont joyeux et heureux de recevoir le peu qu’ils reçoivent. Je peux dire que grâce à ce projet, ma vision des choses à changé. Il nous a permit à toutes les quatre de mûrir et de transformer mon comportement. Le contact avec les enfants fut merveilleux. Si c’était à refaire, je recommencerais ce projet en cherchant surement plus de sponsors afin d’acquérir des fonds, et puis j’essayerai de toucher plusieurs maison d’enfants pour diffuser le plus de bonheur possible.
  • 17. 17 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré 3) Synthèse personnelle de Lycia AHDJOUDJ Si je devais qualifier cette expérience en deux mots, ce serait bouleversante et enrichissante. Bouleversante, puisque notre idée de départ n’était en aucun cas d’apporter un quelconque soutien a une association, cette idée nous est venue près réflexion, ainsi ce fut un projet bouleversant sur le plan émotionnel , et une expérience enrichissante dans le sens où elle m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur le sujet en lui-même , mais aussi sur moi-même. Au départ, j’avais acquis la fonction de documentaliste, mais au fur et à mesure de l’avancé de notre projet, nous nous sommes vite rendu compte de notre polyvalence, nous ne voulions pas nous cantonner à une seule fonction, sur chaque tâches nous nous partagions le travail, et cette façon de travailler me convenait parfaitement. Ainsi à chaque étape, nous nous étions toutes investis, chacune a prospecté auprès de maisons d’enfants à plusieurs reprises, jusqu’à ce que j’aie la « chance » de tomber sur notre future collaboratrice. A l’origine, Aveline, Lydia, Cassandra et moi-même, voulions organiser une journée informative, pour le département informatique, où nous aurions fait intervenir différents anciens élèves afin d’apporter plus d’informations sur leur département, leurs possibles poursuites d’études, ou carrières. Cependant, suite à nos investigations auprès d’eux, nous avons rapidement compris qu’ils portaient peu d’intérêt ce projet. De plus, j’avais envie de travailler sur un projet qui puisse servir, à une ou plusieurs personnes, leur apporter quelque chose, et surtout que ce soit une idée innovante, ne pas reproduire un projet passé. Cette idée de venir en aide aux enfants me tenait à cœur, mais nous ne savions pas encore dans quel cadre ou comment y parvenir. Nous avons songé à collecter des jouets au profit des enfants hospitalisés, cependant après réflexion, nous nous sommes rendu compte qu’il était difficile de savoir quels enfants hospitalisés auraient besoin de notre aide. C’est à ce moment que j’ai compris la difficulté de savoir qui sont réellement les enfants dans le besoin puisque ceux hospitalisés ont, pour la plupart, des parents qui ont les moyens de subvenir à leurs besoins, ainsi le fait que nous leur apportions des jouets aurait pu paraître incompréhensible, voir déplacé. C’est pourquoi la seconde idée fut la bonne : organiser cette même collecte de jouets mais au profit d’une maison d’enfants, celle de Pamfou, et de planifier une journée au mois de Décembre, où nous ferions un goûter au cours duquel nous pourrions procéder à la distribution des cadeaux. Je fus très surprise de constater, la difficulté qu’il y avait à convaincre une maison d’enfants de collaborer sur notre projet, au but non lucratif. Je suis vite redescendu sur Terre car lors de nos premiers coups de téléphone, j’ai trouvé qu’il était difficile de persuader une personne de s’associer à nous juste avec un appel téléphonique, trouver les bons arguments allant dans son intérêt, de façon concise et rapide. Pendant les préparatifs de la journée, je dois avouer avoir été quelque peu anxieuse, j’appréhendais la rencontre avec les enfants, le déroulement de l’évènement en lui-même, mais ce sentiment restait dérisoire à côté de l’excitation et de l’émotion éprouvée. J’ai développé un intérêt croissant à leur
  • 18. 18 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré venir en aide, ainsi qu'à travailler avec le personnel qui s’est montré très coopérant, et ouvert à notre projet. L’accueil chaleureux que nous a réservé Mme. Rousseau, la directrice de la maison d’enfant, m’a aussi impressionné, elle fut enchantée que des étudiants songe à un tel projet, très coopérative, elle ajusta son calendrier à notre convenance, pour une rencontre afin de mettre au point le déroulement de ce projet, et nous aider au mieux. Suite à notre premier entretien avec notre tutrice Mme. Doukhan, nous nous sommes aperçu qu’il fallait trouver un moyen d’évaluer le degré de satisfaction de notre projet afin de pouvoir mesurer son utilité, c’est pour cela que nous avons réalisé des guides d’entretien. Après avoir fait parvenir un mail à Mme. Rousseau avec une série de questions cherchant à savoir comment est-ce qu’elle percevait notre projet du point de vue de son utilité, et si une telle collaboration s’était déjà produite auparavant, je fut étonnée d’apprendre qu’aucun projet de la sorte n’avait était mis en place auparavant, et cela n’a fait qu’augmenter mon enthousiaste à travailler avec eux, afin de leur amener un réel plus. Je me rappelle de mon sentiment lorsque je suis entrée pour la première fois dans ces lieux, mon idée préconçue des maisons d’enfants s’est avérée complètement fausse. C’était un endroit à l’écart, bien isolé, pour permettre aux enfants, ayant une vie difficile pour la plupart, de grandir avec innocence, leur intimité était respectée, chacun avait sa chambre avec son univers. J’appris par Mme Rousseau que ce sont des enfants fragiles psychologiquement, elle nous avertie, que lors de notre journée de distribution le 2 Décembre, il était possible que certains se dévoilent émotionnellement parlant, et qu’il ne faudrait pas être surpris. Cela m’a touché, je me souviens m’être sentie reconnaissante envers les personnes de ma famille, je pense avoir réellement mesuré le privilège et l’importance d’avoir des personnes « piliers » autour nous là pour nous épauler, c’est précisément à ça que servent ces organismes. La journée en elle-même s’est très bien déroulée, et à ma grande surprise a défilée très vite. Rapidement, s’est instauré un climat « bonne enfant », nous discutions avec à peu près l’ensemble des personnes présentes, j’ai ressentie un véritable engouement, et une curiosité de la part des enfants quant à notre présence. Une telle expérience, m’a fait mesuré la chance que l’on a, d’avoir des personnes présentes pour nous aider à avancer, c’est une chance qui n’est malheureusement pas donner à tout le monde. J’en retire une réelle satisfaction, car le parcours de ces enfants m’a fait prendre conscience que même lorsqu’un évènement insurmontable nous incombe, il y a toujours un moyen de s’en sortir. Et même si une distribution de jouets peut paraître, désuète comparé à ce dont ils auraient besoin sur le plan affectif comme financier, c’est un signe d’intéressement, en effet pendant plusieurs mois, nous avons mis en place différents processus, nous permettant de leur offrir, au final, une journée agréable. Nous nous sommes intéressées à eux, nous leur avons consacré du temps, et ça nous a fait plaisir. J’ai vraiment apprécié travailler sur ce projet, cette dimension humaine m’a personnellement touchée.
  • 19. 19 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré C’est une expérience que je n’oublierai jamais. 4) Synthèse personnelle de Lydia ERVALHO Le Projet Tuteuré : Ce projet me rappelle fortement l’Observation Tuteuré de l’année dernière. Nous avons conservé le même groupe de quatre filles : Aveline, Lycia, Cassandra et moi. Nous avons mené à bien le projet de l’année dernière, il en va de même pour celui de cette année. Et ce pour de multiples raisons. J’observe que Cassandra sait trouver sa place de leader au sein du groupe, rôle de celle qui nous pousse à rendre notre travail en temps et en heure et en bonne et due forme. Je n’aurais pas pu m’attribuer ce rôle, car je remarque que les rapports d’autorité mêlés à une amitié comme la nôtre me mettent mal à l’aise. C’est donc avec grand plaisir que j’ai accepté le rôle de chargée de communication. En effet, il m’est agréable de prendre la parole au nom de notre groupe quand il faut établir un contact avec des personnages extérieurs. Quant à Lycia et Aveline, elles ont choisi respectivement le rôle de documentaliste et de responsable financier. Cependant, en vérité, nous ne nous sommes pas cantonnées à nos propres rôles, c'est-à-dire que nous avons toutes trois réalisé le travail d’une autre. Ainsi, nous avons pu bénéficier de plus de flexibilité et de marge de manœuvre. C’est ce que j’apprécie au sein de notre organisation, chacune d’entre nous est libre d’exprimer son avis et ses idées, que nous apprécions à leur juste valeur. Bien entendu, nous n’avons pas toujours la même opinion, et ma sensibilité me joue parfois des tours, toutefois, il y a toujours un peu de nous quatre dans ce que nous réalisons. Par rapport à ce que j’aurais moins bien vécu, je ne trouve presque rien à redire, si ce n’est la forte pression exercée au tout début de l’année pour que nous trouvions un projet valable, et ce en une journée. Une tension vite palliée par notre imagination, qui nous a conduites vers un projet philanthropique tel que la collecte de jouets au profit d’une maison d’enfant. La distribution de jouets : Pour ce qui est du déroulement de la journée en elle-même, je ne vois rien à redire. Ce projet m’a permis de m’ouvrir à un univers que je ne connaissais que vaguement jusque là : celui des maisons d’enfants. Les personnes avec qui nous avons pris contact (Maison d’Enfants ALIZE de Pamfou) étaient fort agréables et chaleureuses. Je suis admirative de leur force morale et de leur dévotion pour ce qui est d’exercer un métier aussi fragile et sensible que le leur. Etre éducateur me parait sincèrement être difficile, car il faut mêler tendresse et autorité constamment, à juste dose, sans trop s’investir émotionnellement non plus. Les enfants, quant à eux, m’ont véritablement bouleversé de par leurs besoins affectifs qu’ils ont exprimé librement envers nous, leur gaieté sans bornes et leur soif de vivre et d’exister à toute épreuve. C’est donc avec un immense plaisir que j’irai leur rendre une seconde visite, afin de leur témoigner de ma gratitude, pour avoir collaboré en nous donnant une marge plus que suffisante de liberté et de satisfaction. Mon seul regret aura été de ne pas pouvoir prendre en photo les occupants de cette maison, dont on nous a demandé la plus stricte discrétion sur leur identité, condition que nous comprenons et respectons bien évidemment. Alors, je me rassure en me disant que ce n’est pas la première et dernière fois que nous échangeons avec les
  • 20. 20 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré petits pensionnaires, et que notre lien sera maintenu grâce aux lettres que nous pourrons leur écrire. D’ailleurs, ils nous ont offert une carte de remerciement ainsi que de magnifiques dessins, preuves que nous conserverons soigneusement, comme témoignage de ce bel élan d’amour que nous avons partagé. Conclusion En définitive, l’expérience que nous avons vécue dans le cadre du projet tuteuré a été enrichissante et épanouissante. Nous pouvons aborder cela de deux façons : d’un point de vue purement
  • 21. 21 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré fonctionnel, et d’un point de vue humain. En effet, nous avons eu la chance d’apprendre de manière théorique (par rapport au fonctionnement d’une maison d’enfants) et de manière affective. Il me semble primordial que l’on s’intéresse de près à ce genre d’organisation, qui sont restreintes dans leurs moyens financiers. Voilà pourquoi nous nous sommes consacrées à aider la maison d’enfants ALIZE, même si nous sommes conscientes que notre « coup de pouce » ne changera pas les choses sur le long terme. Cette expérience nous a véritablement touché, ainsi nous souhaitons garder contact avec la maison d’enfants, et espérons que l’année prochaine, il sera proposé aux étudiants de GEA d’accomplir le même projet tuteuré. Concernant la pérennité de notre projet au sein même de la maison d’enfants, voici ce que nous avons permis de réaliser : une bibliothèque sera mise à la disposition des filles, il n’y en avait qu’une petite dans le dortoir des garçons, le peu de livres destinés aux filles y étaient rangés, elles devaient donc se déplacer pour aller les chercher. Maintenant, grâce aux nombreux livres récoltés, elles auront une bibliothèque pour elles où elles pourront se servir sans gêner les garçons. D’autre part, nous avons d’ores et déjà prévu de rendre de nouveau visite aux petits pensionnaires. Annexe 1) – Photos –
  • 22. 22 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Affiche de la collecte de Jouets à l’IUT Affiche de la collecte de Jouets à INDESIT
  • 23. 23 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Bac pour récolter les jouets
  • 24. 24 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Locaux pour le personnel Locaux pour les enfants
  • 25. 25 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Salle à manger Entrée des locaux des enfants
  • 26. 26 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Les jouets emballés Encore des jouets
  • 27. 27 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Encore et toujours des jouets Et pour finir, des jouets.
  • 28. 28 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré 2) – Mails et Lettres – a) Mail explicatif pour la maison d’enfants ALIZE Madame, Monsieur, Nous sommes 4 étudiantes du département Gestion des entreprises et des Administration à l’IUT de Fontainebleau. Dans le cadre de notre projet tuteuré, nous avons pour mission d’organiser un évènement répondant à une demande externe de l’IUT. Nous agissons sous l’égide de l’ASSEGIF, un organisme gérant les mouvements financiers occasionnés par le projet. Notre idée est la suivante : organiser une collecte de jouets à l’occasion des fêtes de Noël, dans le but de les distribuer aux enfants agés d’environ 5 à 10 ans de votre établissement. De plus, nous pensions organiser un gouter de Noël le jour de la remise que nous souhaiterions fixer dans la première semaine de Décembre, plus précisément le 1er Décembre en fonction, bien sûr, de vos dispositions ainsi que de nos partiels. Pour celui-ci, on fournira le nécessaire en ce qui concerne les gâteaux, bonbons… Notre démarche se composera ainsi : collecter les jouets au sein même de notre IUT, au sein de l’entreprise « Indesit » avec qui nous sommes en relation, ainsi qu’en faisant du porte à porte dans le village de Grez sur Loing. Pour ce faire, nous allons réaliser des flyers et des affiches afin de prévenir de la date de notre collecte et des causes qui nous motivent. Nous nous tenons à votre entière disposition pour un rendez-vous ainsi que de plus amples informations. En vous remerciant, Madame, Monsieur, de l’attention que vous voudrez bien accorder à notre requête, nous vous adressons nos plus sincères salutations. ASSEGIF, L. Ahdjoudj, A. Fritisse, C. Pereira, L. Ervalho.
  • 29. 29 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré b) Mail écrit afin de récolter des informations sur la maison d’enfants ALIZE Fritisse Aveline Ahdjoudj Lycia Pereira Cassandra Ervalho Lydia A l’attention de Madame Rousseau, gérante de la maison d’enfants ALIZE, Bonjour Madame, Comme prévu, actuellement notre projet suit son cours, sans aucun encombres. Nous avons déjà collecté pas mal de jouets, et nous avons prévu de prolonger la collecte de jouets au sein de l’IUT de Fontainebleau une deuxième semaine (donc du 19/10 au 23/10) suite à des demandes en ce sens. Suite à une réunion avec notre tutrice de projet à l’IUT, nous voudrions établir une enquête de satisfaction, et pour cela, nous aurions aimé votre aide pour quelques informations sur les collaborations passées avec la maison d’enfants ALIZE. 1) un projet ou partenariat de cet ordre (collecte matérielle, financière, ou autre), bénévole au profit de la maison d’enfants ALIZE a-t-il déjà eu lieu ? 2) Si oui, quel genre de projet était-ce ? et comment est-ce que ça s’est passé ? 3) De plus, nous aurions souhaité savoir pour quelles raisons vous avez accepté notre collaboration ? Nous vous remercions de l’attention que vous nous accorderez. Dans l’attente d’une réponse, veuillez acceptez, Madame, nos salutations les meilleures. Cordialement, Fritisse, Peirera, Ahdjoudj, Ervalho
  • 30. 30 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré c) Lettre de sponsoring pour la société LUDENDO ASSEGIF - EFAP 3 ter, rue de Ferrare 77300 Fontainebleau 06 23 05 97 84 Assegif.efap@gmail.com Objet : Demande de sponsorisation à l’occasion d’une collecte de jouets. Madame, Monsieur, Nous sommes 4 étudiantes du département Gestion des entreprises et des Administration à l’IUT de Fontainebleau. Dans le cadre de notre projet tuteuré, nous avons pour mission d’organiser un évènement répondant à une demande externe de l’IUT. Nous agissons sous l’égide de l’ASSEGIF, un organisme gérant les mouvements financiers occasionnés par le projet. Notre idée est la suivante : organiser une collecte de jouets (neufs ou usagers) à l’occasion des fêtes de Noël, dans le but de les distribuer à des enfants orphelins âgés d’environ 5 à 10 ans. Nous avons d’ores et déjà un accord de principe sur la validation de cet évènement auprès de la Maison d’enfants ALIZE à Pamfou (77). Notre démarche se décompose de la façon suivante : 1- Collecte au sein même de l’IUT, 2- Collecte au sein de l’entreprise « Indesit » avec qui nous sommes en relation, 3- Démarche de porte à porte dans le village de Grez sur Loing (77). Pour ce faire, nous allons réaliser des flyers et des affiches afin de prévenir de la date de notre collecte et des causes qui nous motivent. Nous vous sollicitons, aujourd’hui, pour devenir notre sponsor officiel et nous vous tenons à votre disposition pour étudier toutes les possibilités de contribution nous permettant de mener notre projet à son terme. Nous partageons les valeurs d’un groupe tel que LUDENDO et souhaitons vivement apporter notre coopération pour permettre à chaque enfant de fêter de Noël comme il se doit. En vous remerciant par avance, Madame, Monsieur, de l’attention que vous voudrez bien accorder à notre requête, nous vous adressons nos plus sincères salutations. ASSEGIF, L. AHDJOUDJ, A. FRITISSE, C. PEREIRA, L. ERVALHO.
  • 31. 31 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré d) Lettre pour prévenir l’IUT de la collecte de jouets ASSEGIF - EFAP 3 ter, rue de Ferrare 77300 Fontainebleau 06 23 05 97 84 Assegif.efap@gmail.com Scolarité de l’IUT de Fontainebleau Objet : Demande d’autorisation de poser des affiches et un bac à l’occasion d’une collecte de jouets. Madame, Monsieur, Nous sommes 4 étudiantes du département Gestion des entreprises et des Administration à l’IUT de Fontainebleau. Dans le cadre de notre projet tuteuré, nous avons pour mission d’organiser un évènement répondant à une demande externe de l’IUT. Nous agissons sous l’égide de l’ASSEGIF, un organisme gérant les mouvements financiers occasionnés par le projet. Notre idée est la suivante : organiser une collecte de jouets (neufs ou usagers) à l’occasion des fêtes de Noël, dans le but de les distribuer à des enfants orphelins âgés d’environ 5 à 10 ans. Nous avons d’ores et déjà un accord de principe sur la validation de cet évènement auprès de la Maison d’enfants ALIZE à Pamfou (77). Notre démarche se décompose de la façon suivante : 1- Collecte au sein même de l’IUT, 2- Collecte au sein de l’entreprise « Indesit » avec qui nous sommes en relation, 3- Démarche de porte à porte dans le village de Grez sur Loing (77). Pour ce faire, nous allons réaliser des flyers et des affiches afin de prévenir de la date de notre collecte et des causes qui nous motivent. Ainsi, nous souhaiterions poser deux affiches au sein de votre établissement afin de prévenir les étudiants ainsi que le corps enseignants que la collecte sera du Lundi 12 octobre au 16 octobre et un bac pour que ceux-ci puissent y déposer leurs jouets. En vous remerciant par avance, Madame, Monsieur, de l’attention que vous voudrez bien accorder à notre requête, nous vous adressons nos plus sincères salutations. ASSEGIF, L. AHDJOUDJ, A. FRITISSE, C. PEREIRA, L. ERVALHO.
  • 32. 32 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré 3) – Questionnaires – a) Questionnaire destiné aux éducateurs/éducatrices Dans le cadre de notre projet tuteuré, nous aimerions que vous répondiez à ce questionnaire afin que nous puissions évaluer votre satisfaction. Question 1 : A quel point selon vous, les enfants sont-ils satisfaits ? Entourez s’il vous plait Question 2 : notez votre satisfaction globale Sur une échelle de 0 à 10 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Plus précisément, êtes-vous satisfait… Satisfait Plutôt satisfait Plutôt insatisfait insatisfait …des jouets apportés ? …du déroulement de la journée ? … de votre collaboration avec nous ? Question 3 : Quels sont les points positifs que vous avez retenus ?
  • 33. 33 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Et les points négatifs ? Question 4 : Qu’auriez vous changé/ amélioré ? Question 5 : Souhaiteriez-vous que cela se reproduise ? Question 6 : ce questionnaire vous a-t-il déplu ? Mettre une croix s’il vous plait Plus la couleur est foncée, plus le questionnaire vous a déplu : Oui Non
  • 34. 34 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré b) Questionnaire pour les enfants : A ton avis, pourquoi on est là aujourd’hui ? Est-ce que cet après-midi vous a plu ? Oui Non Qu’est-ce que tu as préféré ? Les activités La distribution Le gouter Autre : ………………….. Est-ce que tu aimerais que d’autres personnes refassent une après-midi comme ça ? Oui Non
  • 35. 35 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré c) Analyse des questionnaires - Questionnaire des adultes : Sur quatre adultes présents, tous affirment que les enfants ont été pleinement satisfaits par cette après-midi. Quant à la question sur la réussite globale du projet, nous avons obtenu une moyenne de 9/10 avec comme satisfaction, celle apportée par les jouets, le déroulement de l’après-midi en elle-même ainsi que notre collaboration. Concernant les points positifs, selon leurs dires, ils ont apprécié les « échanges avec les enfants », notre « gentillesse », l’ « attention » à leur égard et « participation » avec le groupe dans sa totalité, mais aussi « la très bonne organisation de notre projet » ainsi que la « possible ouverture avec de nouveaux partenaires ». Tous, n’ont pas su trouver de points négatifs cependant ils ont émis quelques possibles améliorations comme une meilleure préparation de leur part, des enfants (plus petit groupe) compte tenu de leurs difficultés. Vis-à-vis de la pérennité de notre projet, à savoir une possible reprise de notre projet, à l’unanimité, ils en seraient enchantés. - Questionnaire des enfants : Sur les huit enfants du deuxième groupe, la plupart des enfants avaient plus ou moins compris la raison de notre venue. Ils ont apprécié les trois activités proposées, à savoir le goûter, la distribution des cadeaux ainsi que les activités « dessins» auxquelles nous avons pris part. Et pour finir, tous souhaiteraient fortement que l’on revienne ou le renouvellement de ce projet.
  • 36. • Constitution de notre groupe. 36 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra • Choix du thème : communication évènementielle. Projet tuteuré Semaine 1 • Distribution des rôles. • Recherches de projet, élaboration de nos différentes idées. Du 2 au 4 septembre • Détermination idée finale (collecte de jouets pour une maison d’enfants.), recherche de sponsors. • Recherche d’un client (maison d’enfants) potentiel • Consultation au CCAS des différents établissements pour enfants, à côté de la mairie de Fontainebleau • Création boîte mail au nom de l’ASSEGIF. Semaine 2 • Elaboration de nos affiches de campagne. • Demande autorisation de poser affiches dans l’IUT. Du 14 au 18 septembre • Rédaction lettre de demande de sponsorisation à « Ma maison à moi » et « Mc Do » d’Avon, « la grande récré », ainsi que « Publi- auto » Semaine 3 Du 21 au 25 septembre • 21/09 rdv à la Maison d’enfants de Pamfou, avec Mme. Rousseau • Réalisation croquis affiche pour prévenir de notre collecte. Semaine 4 • Proposition de nos affiches à la société « Publi-Auto » qui est notre Du 28 septembre au 2 octobre sponsor et qui réalisera nos affiches. • Rdv avec notre tutrice, Mme. Doukhan. Semaine 5 Du 5 au 9 octobre Campagne de publicité, pose des affiches à l’IUT, et société INDESIT. Semaine 6 Du 12 au 16 octobre Semaine de collecte à l’IUT et INDESIT • Extension de la collecte à l’IUT pour une semaine. • 21/10 : 2ème rdv avec Mme. Doukhan notre tutrice pour voir l’évolution de notre projet. Semaine 7 • Elaboration des cartes de remerciement pour la maison d’enfant, Du 19 au 23 octobre et des guides d’entretien permettant une évaluation de satisfaction. Semaine 8 Du 26 octobre au 30 octobre • Elaboration du diagramme de GANTT • Récolte d’un premier cadi de jouets à « La Grande Récré »
  • 37. 37 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré 4) – Rétro planning – Projet tuteuré : Collecte de jouets pour une maison d’enfant, avec distribution lors d’une journée interactive avec les enfants le 2 Décembre 2009.
  • 38. 38 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré 5) – MPM et GANTT – a) Tableaux de préparation au MPM et au GANTT
  • 39. 39 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré b) Schéma MPM
  • 40. 40 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré c) Schéma GANTT
  • 41. 41 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré 6) – Cartes et dessins fais par les enfants et les éducateurs – a) Carte des enfants
  • 42. 42 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré b) Carte des éducateurs
  • 43. 43 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré c) Dessin de remerciement pour nos sponsors
  • 44. 44 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré d) Dessin des enfants
  • 45. 45 F. Aveline A. Lycia E. Lydia P. Cassandra Projet tuteuré Sources  http://www.maison-francoisconstant.info/+-maison-d-enfants-a-caractere-+.html  http://www.maison-des-enfants.net/index.php?page=2  http://www.derpad.com/ressources/mecs.php  http://www.sante.gouv.fr/drees/seriestat/pdf/seriestat113.pdf  Informations données directement par Mme ROUSSEAU, directrice de la maison d’enfants ALIZE à Pamfou  CCAS de Fontainebleau