• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Tema 5 Actividades Club Med
 

Tema 5 Actividades Club Med

on

  • 6,440 views

 

Statistics

Views

Total Views
6,440
Views on SlideShare
6,440
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
14
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Tema 5 Actividades Club Med Tema 5 Actividades Club Med Document Transcript

    • Rapport annuel 2006
    • Rabat-01 // Historique – Profil 02-03 // Une offre raffinée 04-05 // Une offre généreuse 06-07 // Une offre à la carte 08-09 // Une offre haut de gamme 10-11 // Une offre accessible 24-37 // L’ACTIVITÉ DU GROUPE 38-64 // LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 12-13 // Satisfaction des clients 26 // L’activité Villages 40 // 2006, année de l’état des lieux 32 // L’activité des Villages par zone 42 // Les piliers d’une confiance durable : 36 // Les autres activités la qualité et la sécurité 14-16 // Entretien avec 45 // Faire s’épanouir les talents Henri Giscard d’Estaing 53 // Des Villages ouverts et solidaires 58 // Animer un partenariat collaboratif et 17 // Conseil d’Administration responsable 18-19 // Organes de direction 59 // Des fondations solides 20-21 // Chiffres clés pour bâtir une politique 22-23 // Bourse et actionnariat
    • 108 // Ecarts d’acquisition 109 // Immobilisations incorporelles 110 // Immobilisations corporelles 111 // Immobilisations financières 112 // Immobilisations destinées à être cédées 113 // Autres créances 113 // Trésorerie et équivalents de trésorerie 65-196 // Rapport financier 113 // Capital et réserves 114 // Paiement en actions 66 // Rapport de gestion 115 // Retraites et autres avantages long terme 74 // Facteurs de risques 117 // Provisions 78 // Calendrier 2007 de la communication 117 // Impôts financière 119 // Emprunts et dettes financières 79 // Rapport du Président du Conseil 122 // Instruments financiers d’Administration sur les conditions 125 // Autres dettes de préparation et d’organisation des travaux 125 // Charges de personnel du Conseil et les procédures de contrôle 125 // Résultat opérationnel courant – Activité gestion interne mises en place par la Société du patrimoine 90 // Rapport des Commissaires aux Comptes 125 // Autre résultat opérationnel sur le contrôle interne 126 // Résultat financier 126 // Part des sociétés mises en équivalence Comptes consolidés 91 // 126 // Résultat par action 92 // Compte de résultat consolidé 126 // Notes sur le tableau des flux de trésorerie 93 // Bilan consolidé consolidé 94 // Tableau des flux de trésorerie consolidé 127 // Transactions avec les parties liées 94 // Variation de l’endettement consolidé 127 // Engagements hors bilan 95 // Capitaux propres consolidés 128 // Transition aux normes IFRS 96 // Annexe aux comptes consolidés 136 // Périmètre de consolidation au 31 octobre 2006 96 // Informations générales 140 // Rapport des Commissaires aux Comptes 96 // Règles, méthodes et périmètre sur les comptes consolidés 104 // Première application 141 // Organigramme simplifié au 31 octobre 2006 des normes IAS 32 et IAS 39 104 // Mouvements de périmètre Renseignements généraux 145 // 105 // Information sectorielle 146 // Renseignements généraux concernant la société Club Méditerranée 149 // Renseignements généraux concernant le capital 153 // Renseignements sur le marché des titres du Club Méditerranée 154 // Dividendes 155 // Gouvernement d’entreprise Informations complémentaires 169 // 170 // Rapport spécial des Commissaires aux Comptes sur les conventions réglementées 173 // Rapport du Conseil d’Administration sur les résolutions 183 // Projet de résolutions
    • 1950 1973 1999 Création du Club Implantation commerciale Acquisition de Jet tours, Méditerranée par Gérard au Japon. 4e tour opérateur français. Blitz sous forme 1979 2001 d’association à but non lucratif. Ouverture du Développement du parc Acquisition de Gymnase premier Village, Alcudia, de Villages en Asie Club, qui deviendra aux Baléares. (Cherating en Malaisie, Club Med Gym. Château Royal en Nouvelle 1957 2002 Calédonie) et en Amérique du Sud Transformation du Club Henri Giscard d’Estaing (Itaparica au Brésil). Méditerranée en société devient Président anonyme. du Directoire. 1984 1963 2003 Regroupement des activités américaines Gilbert Trigano devient Ouverture du Village et asiatiques au sein Président-Directeur de Trancoso au Brésil et de Club Med Inc. et intro- Général. L’entreprise du Village de la Palmyre- duction de 27 % poursuit son dévelop- Atlantique en France. du capital à la Bourse pement essentiellement 2004 de New York. sur le marché européen. 1985 1966 Ouverture du premier Village “3 en 1” à Ouverture du Village Introduction à la Bourse Marrakech, vitrine du de Farukolufushi aux de Paris. nouveau Club Med haut Maldives et de Phuket de gamme, convivial et 1968 en Thaïlande. multiculturel. Ouverture du premier 1989 2005 Village aux Antilles Ouverture du Village françaises (Fort Royal Transformation d’Opio dans l’arrière-pays en Guadeloupe) et accès du Club Méditerranée niçois. au marché américain. en société anonyme administrée et gérée 1990 par un Conseil Lancement de Club Med 1, d’Administration dont le plus grand voilier Henri Giscard d’Estaing du monde. prend la présidence. 1992 Ouverture du Village de Peisey-Vallandry Lancement de Club Med 2 en Savoie. et ouverture du Village de Reconstruction Colombus Isle aux Bahamas. complète du Village 1995 des Boucaniers en Martinique. Serge Trigano est nommé Président-Directeur Général. 1997 2006 Transformation de Réouverture du Village la Société en Société ano- de Cancún Yucatán nyme à Directoire et en 4 Tridents au Mexique Conseil de surveillance. et du Village de Kani Philippe Bourguignon aux Maldives. est nommé Président Rénovation du Village du Directoire. de La Caravelle en Guadeloupe.
    • Le Club Med réinvente les vacances tout compris à travers une nouvelle offre raffinée, généreuse et à la carte. Généralisée à l’ensemble des Villages, cette offre répond aux attentes d’une clientèle à la recherche de vacances d’exception où chacun peut vivre, en toute liberté, ses envies et ses passions. << 01 Sommaire Rapport annuel 2006 //
    • Décoration raffinée et sens du détail à Bali. 02
    • Une offre raffinée Table “coup de cœur” à Peisey-Vallandry. Poursuivant sa stratégie de montée en gamme, le Club Med s’attache particulièrement à faire de chaque Village un lieu unique. Accueillants et fonctionnels, construits en harmonie avec la nature environnante et les traditions architecturales locales, les Villages naissent de l’imagination d’architectes et de décorateurs de renom, qui leur donnent une personnalité unique. Un soin extrême est apporté au confort, à la décoration et au sens du détail. Pour le client, le choix, la liberté et l’étonnement sont les maîtres mots. Lui offrir le choix du niveau de confort de sa chambre avec le Confort à la Carte, lui faciliter son séjour avec la carte Club Med Pass, le surprendre par une table et des saveurs chaque jour réinventées…, sont autant d’innovations et d’attentions permettant à chaque client de vivre pleinement des vacances d’exception. 03 Rapport annuel 2006 //
    • Une offre généreuse Apéritif gourmand aux Boucaniers. 9 En réinventant le concept du tout compris, le Club Med ne se limite pas au “Bar & Snacking inclus” mais l’ouvre plus largement à toutes les prestations proposées en Village. Plus de 80 activités sportives ou artistiques sont proposées au Club Med, et tous les clients non encore adultes bénéficient d’une offre dédiée. Le Club Med Baby Welcome est destiné à faciliter le séjour des nouveaux nés. Le concept Club Med Passworld, innovation et exclusivité Club Med qui offre aux ados un espace privé avec un encadrement et des activités spécifiques et adaptés à leur âge, a été largement plébiscité tant par les ados que par leurs parents ! Grâce à la gentillesse et au professionnalisme des G.O®, chaque client vit sa passion ou ose se dépasser par de nouveaux défis. Et pour savourer de tels moments, rien de tel que de les partager en couple, en famille, entre amis ou avec ses compagnons d’activité autour d’un verre ou d’un encas, tout au long de la journée. 04
    • Club Med Passworld, espace spécialement “designé” pour les ados à Vittel le Parc. 05 Rapport annuel 2006 //
    • À la carte, le spa de Marrakech le Riad. 06
    • Une offre à la carte Séjour au cœur d’une culture. 2 Le Village est un lieu d’ouverture aux autres et chacun peut s’enrichir de la culture locale en partant à la découverte d’une nature, d’une civilisation ou d’un art de vivre différent grâce aux professionnels du tourisme du Club Med. Choix d’un Village “Plaisir de découvrir”, séjour découverte ou excursion d’une journée, chacun est libre de consacrer le temps qu’il souhaite à la connaissance du pays où il passe ses vacances. La découverte peut également être sensorielle par un voyage au cœur du bien-être, pour une détente absolue, en abandonnant son corps et son esprit aux mains expertes des professionnels des Club Med Spa. Pour rendre l’expérience encore plus exceptionnelle, le Club Med a créé des Spa d’exception avec Nuxe et Cinq Mondes selon les Villages. 07 Rapport annuel 2006 //
    • Une offre haut de gamme Suite de prestige dans le Village de Phuket. Offrir des suites de prestige et des prestations hôtelières personnalisées de très haut niveau de confort est un axe-clé de la stratégie de valeur du Club Méditerranée pour répondre aux attentes d’une clientèle à la recherche de raffinement et d’exclusivité. Le succès remporté par le Riad au cœur du Village de Marrakech La Palmeraie, première application de ce nouveau concept, a validé le bien fondé de cette stratégie. Le nouveau Village de Cancún Yucatán, reconstruit en 4 Tridents Famille et réouvert en novembre 2006, développe ce concept “hors catégories” avec 18 suites. Quant aux prestigieuses suites lagoon de Kani aux Maldives, elles constituent une nouvelle illustration d’un nouveau luxe, chaleureux et généreux, en attendant l’ouverture du Village d’Albion à l’Ile Maurice. 08
    • Le nouveau Village 4 Tridents Famille de Cancún Yucatán. 09 Rapport annuel 2006 //
    • Nouvelle agence près des Champs-Elysées, pour que la réservation soit aussi un plaisir. 10
    • Une offre accessible L’accès Internet permet au client de visiter les Villages. Le Club Méditerranée s’attache à faire évoluer la distribution à la hauteur de la qualité du produit. Aux équipes de ventes formées, partout dans le monde, pour élaborer aux côtés des clients le programme de leurs futures vacances, s’ajoutent l’élargissement des réseaux de distribution avec de nouveaux accords de partenariat et le développement de sites de réservation en ligne performants et adaptés à chacun des marchés de conquête et de fidélisation de clientèle. Après Barcelone et Londres en 2005, le Club Med a poursuivi le renforcement de sa présence dans les grandes capitales en ouvrant une agence à Rome et à Kiev et a créé un nouveau concept d’agence à Paris dans le quartier des Champs-Élysées. Parallèlement, le Club Méditerranée a renforcé ses accords avec plusieurs compagnies aériennes pour satisfaire la demande de ses clients d’une meilleure flexibilité des transports aériens. 11 Rapport annuel 2006 //
    • 12
    • En 2006, les taux record de clients très satisfaits, valident le succès du nouveau Club Med. Une grande fierté pour les équipes G.O® qui, partout dans le monde, sont en train de façonner un nouveau Club Med, le spécialiste mondial des vacances tout compris, haut de gamme, conviviales et multiculturelles. 13 Rapport annuel 2006 //
    • Henri Giscard d’Estaing, Président-Directeur Général Photo prise dans le cadre du “Manoir” Club Med Passworld de Vittel le Parc – France Entretien avec Henri Giscard d’Estaing « En élevant au plus haut la qualité de son produit, le nouveau Club Med est susceptible de séduire une quarantaine de millions de personnes en Europe et en Amérique, sans compter notre potentiel en Asie. Nous nous y sommes employés cette année, par l’enrichis- sement de notre offre, le développement des prestations “Famille” et surtout en travaillant la montée en compétence de nos équipes, pour que l’accueil et le service délivrés par nos G.O® atteignent le niveau » de raffinement et de générosité attendu par les clients. 14
    • Le Club Méditerranée affiche Vous avez fixé à 2008 l’échéance un chiffre d’affaires et de la montée en gamme. un résultat net en progression Où en êtes-vous en 2006 ? sensible. Êtes-vous en train Les catastrophes naturelles en Asie et en zone Caraïbes ont de gagner votre pari ? freiné depuis deux ans la réalisation de nos objectifs. Cependant, l’accélération engagée cette année et les pre- Il y a quatre ans, nous nous étions engagés à remettre le miers résultats observés nous permettent d’affirmer que Club Méditerranée sur la voie de la croissance. Cela a le nouveau modèle économique, adossé à notre posi- demandé du temps, beaucoup d’investissements ainsi tionnement sur le haut de gamme, sera effectivement que la mobilisation sans faille de nos managers et de entièrement opérationnel fin 2008. Ce modèle, qui nos G.O®. vise à accroître la rentabilité en proposant à une clientèle En 2006, le Club Méditerranée a fait un nouveau pas aisée des prestations de haut niveau, fait passer le Groupe sur le chemin de la croissance rentable, présentant d’une stratégie de volume à une stratégie de valeur. En pour la première fois depuis quatre ans un chiffre cinq ans, plus de cinquante Villages ont été rénovés. En d’affaires en progression significative de 5,6 %, pour 2006, nous avons fermé cinq Villages d’entrée de s’établir à 1,68 Md€. Le résultat net passe de 3 M€ à gamme et préparé le passage en 4 Tridents de sept autres 5 M€. Les filiales du Groupe, Jet tours et Club Med sites. Si cette politique nous a fait perdre les clients de Gym, affichent également des résultats positifs. nos Villages de cases et 2 Tridents, elle s’est révélée par- ticulièrement attractive pour la part de clientèle issue de Ces bonnes performances sont d’autant plus satisfai- notre cœur de cible, notamment en France où nous santes qu’elles ont été réalisées dans un contexte de avons cette année encore conquis plus de nouveaux marché atone en Europe et décevant en été en France, clients. En Asie du Sud-Est, nos Villages nouveaux et et avec des capacités restreintes. En effet, plusieurs Vil- rénovés ont également rencontré un véritable succès : le lages ont été temporairement fermés pour rénovation Club Med a rallié dans cette zone 20 000 clients, soit et cinq définitivement car ils ne correspondaient plus à près de la moitié des nouveaux clients de l’année. notre stratégie. Les coûts commerciaux et marketing À noter également qu’en France, les dépenses moyennes engagés pour assurer la mutation de la clientèle ont par client ont progressé de près de 12 %. également limité notre progression de rentabilité. Il est également très encourageant de constater que la Qu’attendez-vous à terme de satisfaction record manifestée par nos clients cette année, croît de pair avec la progression de la rentabilité la mutation de votre clientèle ? opérationnelle. L’EBITDAR, ROC Loisirs avant amortissements, loyers et variations de provisions, est Tout l’effort de montée en gamme vise un objectif : passé de 222 M€ à 232 M€, ce qui confirme l’appé- positionner notre produit en parfaite adéquation avec tence de notre cible de clientèle pour la nouvelle les attentes de nos clients les plus exigeants, sur la qua- forme de convivialité raffinée, généreuse et multicul- lité de leurs vacances. En 2006, nous avons étudié les turelle que nous lui proposons. L’augmentation des tendances sur 18 pays et constaté partout, du Brésil à commandes de 10,2 % pour la saison hiver, nettement Singapour, un net écart de comportement et de niveau supérieure à la moyenne du marché, est une preuve de faible croissance de dépenses entre les plus hauts supplémentaire que nous sommes sur la bonne voie. revenus (Top 4 à Top 20) et ceux des autres catégories. 15 Rapport annuel 2006 //
    • À ce jour, vous avez validé votre Sur un marché en stagnation, notre cible est la seule modèle économique, commencé dont les dépenses en vacances augmentent régulière- ment, alors qu’elles stagnent depuis 2002 chez les à retrouver votre clientèle, vos autres catégories de population. En France par exem- Villages sont quasiment tous ple, le budget de vacances de nos clients Top 20 est de au niveau. Que vous reste-t-il 30 % supérieur à celui du marché. Autre élément à faire d’ici 2 ans? positif pour le Groupe, la clientèle à hauts revenus est également la plus ouverte aux voyages internationaux. L’objectif est que le Club Med soit prêt fin 2008 dans Au total, nous avons estimé à près de 40 millions toutes les dimensions de son modèle de croissance ren- le nombre de personnes susceptibles d’être séduites table. L’ensemble des chantiers mis en œuvre en 2006 par le nouveau positionnement du Club Med en a eu un coût, en particulier les actions commerciales et Amérique du Nord et en Europe, l’Asie étant en cours de marketing nécessitées par la relance de la marque et d’étude quantitative. la mutation de clientèle. L’un de nos défis immédiats est de réduire ces coûts, en vendant plus sans augmen- Le raffinement est également ter les investissements. Nous allons impliquer nos par- tenaires distributeurs dans cet objectif et également recherché dans l’offre… utiliser largement toutes les possibilités offertes par Effectivement, et nous y parvenons en associant qua- Internet comme canal d’information et de vente. Le lité, style et générosité… bref ce supplément d’âme renforcement de ces deux réseaux nous permettra de qui fait la spécificité du Club Med depuis sa création. recruter de nouveaux clients et d’augmenter le panier L’ensemble des ingrédients de l’offre généreuse testé moyen. Un autre objectif est d’achever la modernisa- en 2005 a été déployé. En 2006, le Bar & Snacking tion de nos Villages. Il nous reste quinze sites à rénover inclus, déjà implanté en zone Amérique, a été intro- d’ici 2008 pour n’avoir dans le parc que des 3 ou duit dans tous les Villages d’Europe. Il sera généralisé 4 Tridents. à l’Asie en 2007. Le Confort à la Carte, qui offre à Notre nouvelle stratégie immobilière qui consiste à la clientèle le choix entre plusieurs catégories de nous désengager des murs tout en conservant l’exploi- chambres, est aujourd’hui proposé dans la plupart des tation des sites, va nous permettre d’atteindre notre Villages. Enfin, l’offre aux familles, notre cible straté- but rapidement et avec un investissement limité. gique a été enrichie de prestations spécifiques pour Forts de la confiance et de l’enthousiasme manifestés les bébés et les adolescents. Cet ensemble a permis par nos collaborateurs, nos clients et nos partenaires, au Club Med d’enregistrer des taux de satisfaction nous sommes certains qu’à fin 2008, le Club Médi- record. terranée aura réussi son pari : s’affirmer comme le spécialiste mondial des vacances tout compris, haut de gamme, conviviales et multiculturelles et ceci sans per- dre ni son âme, ni les valeurs que lui a léguées son fon- dateur, Gilbert Trigano disparu il y a 5 ans, auquel je souhaite rendre ici hommage. 16
    • Conseil d’Administration Le Conseil d’Administration est composé de 11 Administrateurs dont 8 sont indépendants*, et de 2 Censeurs. Henri Giscard d’Estaing, Véronique Morali* Président-Directeur Général – Directeur Général délégué Club Méditerranée et Administrateur – Fimalac David Dautresme*, Saud Al Sulaiman* Vice Président Associé et Directeur Général – Senior Advisor – Lazard Frères Rolaco Trading Philippe Adam Anne-Claire Taittinger* Directeur de la Stratégie et Secrétaire Général – du Développement Hôtelier – Accor Groupe Taittinger Etienne Bertier, Censeur Mustapha Bakkoury Directeur Général – Caisse Président-Directeur Général – des Dépôts et Gestion du Maroc Icade SA Tetsuya Miyagawa, Censeur Thierry Delaunoy Nippon Life Insurance Company de La Tour d’Artaise* Président Directeur Général – Groupe SEB Paul Jeanbart* Le Conseil d’Administration Directeur Général – comprend trois Comités spécialisés : Rolaco Holding SA Aimery Langlois-Meurinne* Administrateur Directeur Général – – le Comité Stratégique Pargesa Holding SA – le Comité d’Audit – Le Comité des Nominations Pascal Lebard* et des Rémunérations Directeur Général Délégué et Administrateur – Sequana Capital 17 Rapport annuel 2006 //
    • Au premier rang, de gauche à droite : Janyck Daudet, Laurence Berman, Henri Giscard d’Estaing, Caroline Puechoultres, François Salamon – Au deuxième rang, de gauche à droite : Laurent Lassiaz, Michel Wolfovski, Olivier Sastre, Franck Gueguen. Photo prise dans le cadre du “Manoir” Club Med Passworld de Vittel le Parc – France Organes de direction Comité de Direction Générale Henri Giscard d’Estaing Laurence Berman Laurent Lassiaz Président-Directeur Général Directeur Général de Jet tours, Directeur Exécutif Europe Club Med Découverte et Réceptifs François Salamon Caroline Puechoultres Directeur Général Délégué Directeur Général Asie-Pacifique Janyck Daudet Europe et Amérique du Nord Directeur Général Olivier Sastre Amérique latine Directeur Général Ressources Michel Wolfovski Directeur Général Délégué, Humaines Franck Gueguen en charge des Finances (incluant Président de Club Med Gym les Systèmes d’Information, et de Club Med World le Juridique et les Achats) et Directeur de la Qualité 18
    • Comité Exécutif Comité Exécutif Europe Corporate François Salamon Eric Georges Les membres du Comité de Direction Directeur Général Délégué Europe Directeur d’Exploitation France Générale et et Amérique du Nord Jean-Luc Helary Directeur d’Exploitation pour Alexia Augier Laurent Lassiaz Directeur du Contrôle Directeur Exécutif Europe le Maroc, la Tunisie de Gestion Groupe Laure Baume Yves Jourdheuil Directeur Opérationnel Marketing Directeur Boutiques/Licences Wafik Azmi-Salib Directeur des Achats France Yves Lebon Directeur RH G.O® Villages Francis Beleau Jean-Jacques Boherout Directeur des Comptabilités Directeur Gestion de Europe-Afrique Ressources/Yield Véronique Bertrand Olivier Marque Directeur du Développement Directeur d’Exploitation Sylvie Brisson des Villas Club Med Directeur Développement Moyen-Orient et Gestion RH Philippe Bijaoui Giorgio Palmucci Directeur du Développement Directeur Général Italie et Suisse Hervé Cacheur Monde Directeur des Métiers Supports Philippe Pichlak Europe Directeur Club Med Business, Patrick Calvet Directeur de la DRH Collectivités & Club Med Jean-François Calmels G.O® Villages Directeur des Constructions Monde Evénements Paul-Henri Carton Arthur Courtinat Sylvain Rabuel Directeur des Systèmes Directeur du Contrôle de Gestion Directeur Commercial et d’Information Europe Marketing Europe Philippe Ernoult Juvenal da Cunha Georges Roll Directeur Trésorerie Directeur du Déploiement Directeur d’Exploitation Péninsule et Financements Groupe Prestation Europe Ibérique, Afrique Noire, Croisières Antilles et Ile Maurice Katia Hersard Laurent de Chorivit Directeur Marketing Stratégique Directeur Coordination Marketing Stéphane Vidal Europe Directeur du Centre d’Appels Thierry Orsoni Européen Directeur de la Communication Philippe de Saint Victor Directeur Commercial et Marketing Edouard Silvério France Secrétaire Général Comité Exécutif Amérique Comité Exécutif Asie Janyck Daudet Brenda Kyllo Caroline Puechoultres Directeur Général Amérique latine Directeur Général Canada Directeur Général Asie-Pacifique Cédric Gobilliard Sylvia Leimann Olivier Jolivet Directeur Général Amérique Directrice Commercial Brésil Directeur des Opérations du Nord et Directeur Financier Asie Sandrine Meyer Directeur Financier Gino Andreetta Heidi Kunkel Directeur des Opérations Amérique Amérique du Sud Directeur Commercial Australie- Nouvelle Zélande Laurent Fréoa Xavier Mufraggi Directeur Financier Directeur Marketing Etats-Unis Philippe Mahouin Amérique du Nord Directeur Commercial Asie du Sud-Est Paula Hayes Directeur Commercial et Houria Osmani Transport Amérique du Nord Directeur des Ressources Humaines Asie-Pacifique Eileen Kett Directeur Juridique Amérique Jacquelyn-Hei Sang du Nord Directeur Général Corée 19 Rapport annuel 2006 //
    • L’année 2006 Le Club Méditerranée est en croissance en 2006 en chiffres Le chiffre d’affaires du Club Méditerranée s’est élevé à 1,68 Md€ pour l’exercice clos le 31 octobre 2006, soit une progression de 5,6 % en données publiées. Malgré un contexte de marché décevant en été en France et atone en Europe, le chiffre d’affaires progresse pour la première fois après quatre années consécutives de baisse, confortant ainsi la stratégie de montée en gamme. Le résultat net est positif pour la deuxième année consécutive et en légère croissance. 20
    • 1 744 5* 25* 3* 24* 1 679* 2002 2003 2004 1 609 1 600 1 590* 2005 2006 17 - 44 2002 2003 - 62 2004 2005 2006 -3 -6 2002 2003 2004 2005 2006 - 94 Résultat net part du Groupe Chiffre d’affaires publié ROC Loisirs (en millions d’euros) (en millions d’euros) (en millions d’euros) * Normes IFRS y compris IAS 32/39 * Normes IFRS * Normes IFRS avec un chiffre d’affaires de + 5,6 %, et un résultat net positif de 5 M€ 631 523* 514* 3,4 % 488 444 421 17,8 % 389 390 36,5 % 323* 294* France : 613 Reste Europe : 369 8,7 % Amérique : 196 Asie : 145 Endettement net Jet tours : 300 Capitaux propres Autres activités : 56 11,6 % 2002 2003 2004 2005 2006 22 % Endettement net et capitaux propres Chiffre d’affaires par zone émettrice et activité (en millions d’euros) (en % et en millions d’euros) * Normes IFRS y compris IAS 32/39 21 Rapport annuel 2006 //
    • Bourse et actionnariat Les Relations investisseurs Le Club actionnaire et actionnaires individuels Le Club actionnaire a pour but de fidéliser l’action- nariat individuel du Club Méditerranée en entre- Le Club Méditerranée souhaite informer ses action- tenant des relations personnalisées avec ses adhérents. naires de façon régulière et homogène sur l’évolution Le Club actionnaire permet ainsi aux actionnaires de ses résultats et ses orientations stratégiques, en individuels de bénéficier d’une information régulière conformité avec les réglementations boursières. sur les activités et les résultats du groupe Club Médi- Dans un souci de transparence, le Groupe adapte son terranée avec : mode d’information au profil de ses investisseurs. _ L’envoi automatique du rapport annuel et du _ Un service Relations investisseurs informe plus spé- Trident. cifiquement les investisseurs institutionnels et les ana- _ L’envoi personnalisé de la lettre du Club actionnaire lystes financiers, sur la stratégie du Groupe, ses comprenant un message du Président-Directeur résultats et ses développements significatifs. Général, les dernières informations sur le Groupe et les Villages, ainsi que l’évolution du cours de bourse. Au-delà des réunions d’information organisées lors de _ Une ligne “Relations actionnaires” pour répondre à la publication des résultats annuels et semestriels, des toutes les questions d’ordre pratique sur l’action du rencontres ponctuelles ont lieu, au cours de l’année, Club Méditerranée ou plus ciblées sur l’actualité du avec les dirigeants du Groupe. Groupe. _ Les actionnaires individuels ont à leur disposition un _ Des tarifs préférentiels* afin de mieux connaître les interlocuteur dédié au sein de la Direction de la Com- produits Club Med. munication Financière, pour répondre à toutes les Pour plus d’informations sur le Club actionnaire : questions sur la stratégie et l’évolution du Groupe, ou 0 810 186 186 plus spécifiquement sur la valeur de l’action et sur le mode de détention des titres. L’ensemble de la docu- Prix d’un appel local mentation financière du Club Méditerranée est dispo- nible sur simple demande. *Voir les conditions détaillées du Par ailleurs, le site internet institutionnel et financier Club actionnaire du Club Méditerranée www.clubmed.com est très riche en informations sur le Groupe, celles-ci étant mises à jour régulièrement. Informations actionnaires Les actionnaires peuvent y consulter les derniers com- muniqués de presse, les présentations aux analystes Caroline Bruel : Directeur des Relations Investisseurs financiers lors de la publication des résultats du et de la Communication Financière Groupe, les rapports annuels et semestriels, l’évolu- Tél. : (33) 1 53 35 32 09 – Fax : (33) 1 53 35 32 73 tion du cours de l’action du Club Méditerranée ainsi Michèle Lee : Chargée des Relations Actionnaires que la retransmission en vidéo des résultats annuels et Individuels et du Club actionnaire semestriels. Tél. : (33) 1 53 35 32 66 – Fax : (33) 1 53 35 32 73 Retrouver l’ensemble des informations financières sur : www.clubmed.com 22
    • ÉVOLUTION DU COURS DE BOURSE en euros Club Méditerranée SBF 120 indexé Volume de titres 300 000 50 240 000 45 STRUCTURE DU CAPITAL au 31 octobre 2006 180 000 40 4 % 1,4 % 4,7 % 120 000 35 26,4 % 11,7 % 60 000 30 25 0 06 06 06 06 06 06 06 06 6 06 06 07 7 13,9 % 06 Volume en .0 .0 10 % 1. 2. 3. 5. 6. 7. 8. 9. 1. 2. 1. 4. 0 1 nombre de titres .0 .0 .0 .0 .0 .0 .0 .0 .1 .1 .1 .0 .0 .0 02 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 26 03 6% 2% 19,9 % Richelieu Finance INDICATEURS BOURSIERS en euros Public et divers Pacte d’actionnaires* 2005 2006 2006 Fipar Holding Institutionnels français au 31.10 au 31.10 au 29.12 (Caisse de dépôt et Institutionnels étrangers Cours le + haut 41,70 48,39 48,39 de gestion du Maroc) Rolaco Accor Cours le + bas 34,75 35,90 35,90 Nippon Life Air France Cours 36,45 42,21 40,80 Autodétention Nombre d’actions 19 358 005 19 358 005 19 358 005 * Pacte d’actionnaires du 9 juin 2006 portant sur 18 % des Capitalisation boursière 706 817 790 actions et comportant une clause de “lock-up-stand still“ (en millions d’euros) de 2 ans. FICHE SIGNALÉTIQUE DES TITRES CLUB MÉDITERRANÉE L’ACTION CLUB MÉDITERRANÉE OCEANE ISIN FR0000180184 ISIN FR0010130732 Nombre d’obligations émises 2 404 733* 3 092 783 Echéance 1er novembre 2008 1er novembre 2010 _ Code ISIN : FR0000121568 58 € 48,50 € Nominal de l’obligation Coupon 3% 4,375 % _ Cotée au compartiment B d’Euronext Paris Taux actuariel 5,25 % 4,375 % _ Indice SBF120 Parité de conversion 1 action Club Méditerranée _ Admise au SRD pour une obligation (sous réserve de clauses d’ajustement) Prix de remboursement au 01.11.2008 au 01.11.2010 116,94 % du prix d’émission au pair * Au 30.04.2006, ces obligations ont fait l’objet d’un remboursement anticipé à hauteur de 211 002 titres soit un total de 12,2 M€ en nominal et 13,6 M€ y compris coupons courus et prime de remboursement. 23 Rapport annuel 2006 //
    • 24
    • L’ACTIVITÉ DU GROUPE EN 2006 L’activité des Villages a été partout dans le monde stimulée par la montée en gamme. Les Villages nouveaux et rénovés, par la qualité de leurs prestations, la générosité d’une offre encore enrichie et le choix offert par le Confort à la Carte ont séduit les clients et enregistrent des taux de satisfaction record. Dans chacune de ses zones d’implantation, – Europe-Afrique, Amérique, Asie-Pacifique –, le Groupe a renforcé et formé ses réseaux de distribution et a intensifié ses efforts commerciaux auprès de sa clientèle haut de gamme. Les autres activités ont contribué pleinement à la croissance du chiffre d’affaires : Jet tours a poursuivi sa progression dans un environnement difficile et a renforcé son offre de séjours personnalisés. Club Med Gym, désormais concentré sur Paris, a doublé son résultat opérationnel. 25 Rapport annuel 2006 //
    • L’activité Villages Avec 61 % des Villages en 3 Tridents et chambres “Confort à la Carte”, d’un LA MONTÉE EN GAMME S’ACCÉLÈRE Le Groupe a poursuivi son recentrage 32 % en 4 Tridents contre respective- niveau de prix supérieur. Marrakech le sur les Villages dont l’emplacement, le ment 53 % et 30 % en 2005, le Club Riad enregistre ainsi un taux de satisfac- potentiel d’amélioration et l’attractivité Méditerranée a accéléré le rythme de sa tion de 96 %. Le haut de gamme convi- géographique sont en adéquation avec montée en gamme. L’objectif de 2007 vial et multiculturel a donc rencontré la stratégie. Au total, cinq Villages ont sera d’atteindre 42 % de 4 Tridents. son public. L’évolution en net progrès été définitivement fermés. Les ferme- Entre 2001 et 2006, la part des cases et de la perception du rapport qualité/prix tures temporaires pour rénovation ont des 2 Tridents est passée de 25 % à 5 %. (+ 1,1 %) et du taux d’intention de retour concerné cinq sites, qui seront réouverts Elle sera de 3 % en 2007. (+ 1,2 %) confirment la tendance. en 2007. Parallèlement entre décembre * issus du GMFeedback, voir p. 42. 2005 et décembre 2006, six Villages DES TAUX DE SATISFACTION ont été ouverts ou réouverts, Peisey- RECORD CAPTER ET FIDÉLISER UNE NOUVELLE Vallandry et, après rénovation, Kani, En hiver comme en été, jamais les clients CLIENTÈLE : UN ENJEU CONSTANT Les Boucaniers, Cancún Yucatán en n’ont été aussi enchantés. Confirmant Les Villages disposent de nombreux 4 Tridents et Agadir et Hammamet en la pertinence de la stratégie, les taux de atouts pour capter les flux de clients : 3 Tridents. Au terme de l’année 2006, satisfaction* ont atteint des niveaux une marque puissante, des sites d’une huit Villages sont passés de 3 à 4 Tri- record en 2006, affichant une progres- beauté exceptionnelle dans des desti- dents et trois autres de 2 à 3 Tridents. sion moyenne de 11 % en été et de 2 % nations attractives, une augmentation Corollaire de la montée en gamme, la en hiver par rapport à 2005. Les Villa- constante de la qualité des prestations et proportion de chambres Deluxe et Sui- ges 4 Tridents obtiennent les meilleurs services et, de la réservation au trans- tes dans le parc progresse encore en résultats avec un taux de clients satisfaits port, une logistique conçue à la mesure 2006 dans le cadre du “Confort à la ou très satisfaits de 87 %. Les taux de des exigences d’une clientèle pour Carte”. Albion, par exemple, notre satisfaction les plus élevés s’observent laquelle gain de temps et confort, du second Village à l’Ile Maurice qui dans les Villages nouveaux ou rénovés départ à l’arrivée, sont le gage de vacan- ouvrira en été 2007, bénéficiera de (Trancoso : 92 % ; Bali : 90 %, Peisey- ces réussies. 60 chambres Deluxe et 30 Suites. Vallandry : 88 %, Kani : 88 %) ainsi que Pour susciter l’envie chez ces clients au chez les personnes ayant opté pour des degré d’exigences élevé et les inciter à 26
    • L’activité Villages LA COMMUNICATION ET LA PRESTATION RÉCOMPENSÉES LA MARQUE ZONE ASIE Prix Hospitality Awards 2006 catégorie “Meilleure campagne de Le Club Med a été élu parmi les “Best 10 Honeymoon Destina- publicité” : la campagne des Visages a été saluée pour son côté tions “ & “Best 10 Familly Vacation Destinations” et a obtenu créatif, innovant et résolument humaniste. le trophée “Best Hotel/Resort in Asia” par le journal chinois du Marque de Confiance (Reader’s Digest) dans la catégorie “Orga- tourisme. nisme de Vacances/ Voyagiste”. La Marque a été distinguée par ZONE EUROPE-AFRIQUE un sondage effectué auprès de 25 000 lecteurs, répartis dans Prix “Best Activity Holiday Operator” attribué lors des British 14 pays européens. Travel Awards. ZONE AMÉRIQUES Top 10 des meilleurs villages de vacances (Animation : Palmiye – Prix Aberje 2005 (Brésil) pour la publication Profissao Club Med Mini Club : Palmiye – Jeunesse : Kemer- Beach Hôtels : Kemer et AMS, distribuée aux G.O® d’Amérique du Sud. Bodrum). Certification Green Globe (sauvegarde de l’environnement) : Veja Awards : le prix du “Meilleur séjour pour enfants” a été Village de El Gouna. décerné aux Villages Rio das Pedras, Trancoso et Itaparica. Pavillon Bleu (qualité de l’eau et de l’environnement) : Villages de Prix Rio Faz Design (Brésil) : “Grandes et Moyennes Entreprises Beldi, Kemer, Palmiye et Bodrum. dans la catégorie Prestation”. DÉCEMBRE 2006 : UNE IMAGE COHÉRENTE DANS de personnes en France, son marché TOUS LES SUPPORTS DE DISTRIBUTION domestique, les Top 30 en Amérique Le Groupe a engagé une refonte complète de ses outils de distribution afin du Nord “sa nouvelle frontière” soit d’en accroître les performances commerciales, et optimiser la présentation 28 millions environ. Pour les séduire, le du produit pour permettre à ses clients et futurs clients de mieux le “goû- ter”. Décembre 2006 a vu le lancement simultané de ces outils revisités : Club Méditerranée a adopté un nou- une brochure désormais segmentée en 5 “styles de vacances”, moderne, veau modèle marketing associant le pratique, reflétant l’esprit du Club Med, encore plus facile d’accès ; un site meilleur du marketing de luxe (image et Internet à la navigation facilitée permettant au client de visiter les Villages, personnalité de marque, rêve, innova- comparer les prix et réserver en ligne le séjour qui lui correspond le mieux ; tion, exception et qualité, cible aisée, en 2007, il pourra y créer un espace personnel et y stocker ses informations personnelles (historique de ses séjours, dossiers voyage, photos). Enfin, un personnalisation de la relation, ciblage, nouveau concept d’agence a été inauguré près des Champs-Élysées le relations publiques, marge élevée) au 13 décembre avec un accueil repensé pour que la réservation devienne meilleur du marketing de masse (force aussi un moment de plaisir. de frappe des actions de recrutement, promotions, accessibilité, culture du retour sur investissement). Ce modèle a été mis en œuvre avec succès souscrire un séjour, le Groupe s’appuie sont globalement les Top 20 avec un en France début 2006. La publication sur plusieurs leviers : une image raffinée cœur de cible sur les Top 12. La propor- des encarts a généré 33 % d’augmenta- et de valeur, un marketing ciblé et puis- tion des clients Club Med individuels tion des volumes de vente par rapport à sant, la valorisation de son avantage français appartenant à ce cœur de cible 2005 et la campagne télévisée de l’au- concurrentiel, un forfait raffiné, géné- Top 12 est passée de 35 % en 2003 à tomne 2006 a abouti à une augmenta- reux et à la carte, des vendeurs mobili- 69 % en 2006. tion de 36 % des ventes en centres sés, un outil Internet optimisé. d’appels et de 136 % sur Internet, ce qui traduit un réel intérêt du public pour le UN NOUVEAU MODÈLE MARKETING S’amorce ainsi la conquête ou la recon- L’objectif du Groupe est de cibler Club Med haut de gamme, convivial et quête d’une clientèle à hauts revenus. la part des 12 % de la population aux multiculturel. Cette approche a été En France, notre premier marché, ce revenus les plus élevés, soit 3,5 millions généralisée à l’Europe et l’Asie cette 27 Rapport annuel 2006 //
    • VALORISATION IMMOBILIÈRE ET CO-FINANCEMENT, LES DEUX AXES DE LA STRATÉGIE IMMOBILIÈRE année. En Amérique du Nord, où une Avec un patrimoine immobilier de 951 M€ (VNC), le Groupe a poursuivi la politique démarche d’explication du produit est de cessions immobilières engagée en 2005. Les murs des Villages des Deux Alpes, encore nécessaire, les campagnes de de Chamonix Mont-Blanc et d’Avoriaz ont ainsi été cédés en octobre 2006 pour un marketing direct, fondées sur des études montant total de 100 M€. Ces ressources constituent un vecteur puissant d’amélio- de géomarketing, sont privilégiées. ration de la structure du bilan et d’accélération de la montée en gamme des Villages, d’autant plus que les investisseurs prendront en charge des travaux de rénovation aux Deux Alpes et à Avoriaz, évalués à 14 M€. Par ailleurs, le Groupe a noué des DE NOUVELLES PRESTATIONS partenariats innovants impliquant des investisseurs privés sur les deux projets immo- TOUT CONFORT biliers en cours de construction à Albion (Ile Maurice) et à Buzios (Brésil). L’offre tout compris s’est enrichie de nouveaux services et prestations, encore plus personnalisés. Le choix des horaires et des catégories de transport aérien a été DES VENDEURS MOBILISÉS INTERNET, NOUVEAU FER DE LANCE étoffé. Le Confort à la Carte a été géné- PARTOUT DANS LE MONDE DES VENTES ralisé tout comme le Bar & Snacking Près de 5 000 agents, directs ou indi- Support multifonction, à la fois média inclus. Le choix de style de vacances par rects, de toutes les nationalités, ont été et canal de vente, le site Internet contri- “Plaisirs” a été renforcé par un travail invités à tester et à mieux apprécier le bue de façon croissante au chiffre d’af- sur l’ambiance, les partenariats et les produit Club Med dans les Villages, faires du Groupe en 2006, tous pays activités, pour offrir toujours plus de partout dans le monde. Cette sensibili- confondus. Les ventes en ligne ont raffinement. Enfin, l’offre aux familles sation au produit a constitué un impor- atteint 100 M€, en progression de 35 % a été optimisée avec le lancement d’un tant vecteur de développement des par rapport à 2005, avec plus de nouveau programme Club Med Baby ventes en 2006. Par ailleurs, l’accueil 20 millions de visites depuis octobre Welcome dans 37 Villages et l’extension téléphonique a été optimisé en agences 2005. Cette dynamique devrait s’accélé- du concept Club Med Passworld pour et dans les centres d’appels pour éviter rer en 2007 avec le lancement d’un nou- les ados. Autre innovation de l’année, au client attente et dérangement. veau site “Monde”. Dans un contexte vingt Villages ont été labellisés “Tables touristique morose, les Villages tirent coups de cœur”, pour leur restauration les premiers bénéfices de la montée exceptionnelle. en gamme. Le RevPAB (revenu par lit 28
    • L’activité Villages VOLUME JOURNÉES HÔTELIÈRES VENDUES On entend par “effet volume”, l’impact _ la répartition des ventes entre les Une journée hôtelière est la vente et sur le chiffre d’affaires ou sur le résultat Villages qui pratiquent des tarifs diffé- donc l’utilisation d’un lit et de l’ensemble d’exploitation de la hausse ou de la rents liés, par exemple, à la catégorie des installations par un client pendant baisse du nombre de journées hôtelières de confort ou au positionnement des une journée. C’est le meilleur indicateur vendues. Il reflète la sensibilité de l’indi- ventes du Groupe sur l’année (haute de volume puisqu’il combine le nombre cateur aux variations quantitatives de saison/basse saison). de clients et leur durée de séjour. l’activité des Villages. RevPAB TAUX D’OCCUPATION, CAPACITÉ Indicateur clé de la montée en gamme le MIX/PRIX Le taux d’occupation est le rapport, expri- Revenu Per Available Bed (revenu L’effet Mix/Prix provient de l’effet com- mé en pourcentage, entre le nombre de par lit disponible) permet de prendre biné de trois phénomènes : journées hôtelières vendues et la capa- en compte à la fois l’évolution du taux _ l’évolution pour un Village donné et cité globale. La capacité représente d’occupation et du prix moyen. Il s’agit sur une période fixée, du prix de com- le nombre total de journées hôtelières du chiffre d’affaires total comparable Villa- mercialisation d’un séjour et du trans- ouvertes à la vente sur une saison ou une ges hors taxes et hors transport sur la port correspondant ; année. Le taux d’occupation évalué en capacité en lits. _ l’influence de la répartition des clients nombre de lits permet d’apprécier l’opti- adultes/enfants dans les Villages sur le misation du remplissage des Villages. revenu moyen ; 10 309 69,1 68,9 68,9 68,2 67,7 9 590 9 251 8 948 8 560 ÉVOLUTION DU RevPAB Cumulé à fin octobre Comparable en €/JH 2005 2006 Var 05/06 Europe-Afrique 77,7 84,6 +9% Amérique 73,5 80,7 + 10 % Asie 61 69,7 + 14 % Total Villages 74,7 81,7 +9% 2002 2003 2004 2005 2006 2002 2003 2004 2005 2006 Nombre de Journées hôtelières Taux d’occupation vendues (en milliers) (en %) disponible) augmente de 9 % par rapport ÉVOLUTION DE LA CAPACITÉ HÔTELIÈRE à 2005 et progresse de façon significative en milliers de journées hôtelières dans toutes les zones géographiques. 2004 % 2005 % 2006 % Désormais, moteurs de la stratégie de Europe 8 441 63 8 494 65 8 142 65 croissance rentable, les Villages 4 Tridents Amérique 3 152 23 2 855 22 2 621 21 affichent une rentabilité de 57 % supé- Asie 1 838 14 1 639 13 1 787 14 rieure à celle des cases et des 2 Tridents, Total 13 431 100 12 988 100 12 550 100 avec un RevPAB de 93 € par journée hôtelière contre 74,6 € en 2005. ÉVOLUTION DE LA CAPACITÉ PAR NIVEAU DE CONFORT en % de la capacité totale 2004 2005 2006 Cases et 2 Tridents 12 10 7 3 et 4 Tridents 88 90 93 29 Rapport annuel 2006 //
    • Développer les flux interzones, une priorité 90 % des européens vont en Europe, soit 819 000 96 % 90 % 5% 96 % des nord-américains 99 % des asiatiques vont en Amérique du Nord, 194 000 vont en Asie, soit 136 000 soit 99 % 2% 95 % des sud-américains 95 % vont en Amérique du Sud, 76 000 soit ÉVOLUTION DU NOMBRE DE CLIENTS PAR PAYS MODE D’EXPLOITATION DES VILLAGES EN 2006 ET PAR ZONE (Villages exploités) en nombre de lits En milliers 2002 2003 2004 2005 2006 France 656 613 581 582 568 Propriétés Locataires Managés Total Belgique 108 104 101 100 100 Europe 10 154 28 794 3 281 42 229 Italie 87 86 79 76 68 Amérique 6 290 2 188 0 8 478 Suisse 41 35 34 32 29 Asie 3 060 1 498 790 5 348 Grande-Bretagne 32 29 27 28 27 Total 19 504 32 480 4 071 56 055 Hollande 36 33 32 27 24 % du Total 34,8 57,9 7,3 100,0 Israël 24 17 17 20 23 Allemagne 40 34 28 24 21 en nombre de Villages Turquie 14 14 13 11 10 Russie 7 6 6 6 8 Propriétés Locataires Managés Total Afrique du Sud 6 6 6 5 7 Europe 15 40 5 60 Espagne 7 2 2 5 4 Amérique 13 3 0 16 Grèce 5 7 7 5 4 Asie 5 3 2 10 Autriche 8 3 3 3 2 Total 33 46 7 86 Autres 20 14 14 15 16 % du Total 38,4 53,5 8,1 100,0 Total Europe 1 090 1 003 950 939 911 États-Unis – Canada 142 138 150 137 122 Brésil 66 81 79 79 64 Mexique 14 13 23 25 20 LE CLUB MÉDITERRANÉE DISTINGUE DEUX Autres 11 12 16 18 15 SOURCES DE CHIFFRES D’AFFAIRES : LES ZONES Total Amérique 233 244 268 259 221 ÉMETTRICES ET LES ZONES RÉCEPTRICES. Japon 99 95 102 86 81 Les zones émettrices sont les zones de chiffres d’affaires Asie du Sud-Est 58 47 34 54 74 et de coûts commerciaux (ex : Royaume-Uni, Belgique, Australie 26 21 22 17 21 Canada). Corée du Sud 24 16 19 12 17 Les zones réceptrices sont essentiellement les zones de Autres 4 3 0 3 3 chiffres d’affaires locaux et de coûts opérationnels (ex : Total Asie 212 182 203 172 196 Maroc, Polynésie, Mexique). Total Club Med 1 534 1 429 1 421 1 370 1 328 La caractéristique du Club Méditerranée est de créer des flux interzones, en particulier de l’Europe vers l’Asie et l’Amérique du Nord. En général, la plupart des clients partent dans les Villages de leur zone d’origine. Les principaux flux interzones sont les suivants : 5 % des Européens vont en Amérique du Nord mais ceux-ci repré- sentent 25 % de la clientèle de cette zone. De la même façon, 2 % des Européens se rendent en Asie et repré- sentent 11 % de la clientèle. 30
    • L’activité Villages MODE D’EXPLOITATION DES VILLAGES EN 2006 (Villages exploités) Zones et pays Villages Nombre Lits Capacité Zones et pays Villages Nombre Lits Capacité St. Moritz Roi Soleil 1 580 84 680 Europe-Afrique Aime la Plagne 1 530 70 490 Villars-sur-Ollon 1 540 63 720 Alpe d’Huez la Sarenne 1 780 106 080 Wengen 1 440 49 280 Arcs Altitude 1 460 57 500 Avoriaz 1 545 68 670 Suisse 3 1 560 197 680 Cargèse 1 945 119 070 Da Balaïa 1 727 160 592 Chamonix 1 544 115 328 Portugal 1 727 160 592 Forges-les-Eaux 1 195 71 175 Puerto Maria 1 705 76 140 La Palmyre 1 1 088 226 360 Espagne 1 705 76 140 La Plagne 2100 1 665 83 790 Villages Europe-Afrique 58 41 735 7 985 809 Les Arcs Extrême 1 590 66 080 Bateau (Club Med 2) 1 394 137 900 Les Deux-Alpes 1 635 84 455 Villages et Bateau Europe 59 42 129 8 123 709 Les Menuires 1 595 77 945 Amérique Itaparica 1 710 259 150 Méribel Antarès + chalet 1 142 27 840 Rio das Pedras 1 810 295 650 Méribel Aspen 1 125 24 500 Trancoso 1 590 158 710 Opio 1 861 314 249 Brésil 3 2 110 713 510 Peisey-Vallandry 1 720 146 160 Punta Cana 1 1 430 521 950 Pompadour 1 490 138 180 Rép. Dominicaine 1 1 430 521 950 Sant’ Ambroggio 1 724 126 670 Crested Butte 1 694 73 564 Serre-Chevalier 1 1 040 230 880 Sandpiper 1 758 276 670 Tignes Val Claret 1 505 116 655 États-Unis 2 1 452 350 234 Val d’Isère 1 515 73 645 Les Boucaniers 1 526 167 788 Val Thorens 1 360 55 080 La Caravelle 1 614 92 789 Vittel Ermitage 1 166 35 421 Antilles françaises 2 1 140 260 577 Vittel le Parc 1 968 206 187 Ixtapa 1 850 256 700 France 24 14 188 2 642 410 Mexique 1 850 256 700 Caprera 1 1 110 101 010 Turquoise 1 580 211 700 Cervinia 1 470 98 700 Turks & Caicos 1 580 211 700 Kamarina 1 1 772 381 010 Colombus Isle 1 472 143 960 Metaponto 1 1 235 150 670 Bahamas 1 472 143 960 Napitia 1 1 600 190 400 Villages Amérique 11 8 034 2 458 631 Otranto 1 850 109 650 Italie 6 7 037 1 031 440 Asie Kabira 1 550 200 750 Djerba la Douce 1 1 116 407 208 Sahoro 1 575 125 350 Djerba la Fidèle 1 1 120 148 960 Japon 2 1 125 326 100 Djerba Méridiana 1 683 141 450 Bali 1 840 306 600 Hammamet 1 791 163 645 Ria Bintan 1 635 231 775 Nabeul 1 725 149 350 Indonésie 2 1 475 538 375 Tunisie 5 4 435 1 010 613 Phuket 1 645 235 425 Agadir 1 745 271 746 Thailande 1 645 235 425 Marrakech la Medina 1 367 133 951 Cherating 1 800 224 000 Marrakech Malaisie 1 800 224 000 La Palmeraie/le Riad 1 792 288 928 Lindeman Island 1 475 173 375 Smir 1 895 100 240 Australie 1 475 173 375 Yasmina 1 621 69 557 Kani 1 373 123 700 Maroc 5 3 420 864 422 Maldives 1 373 123 700 Beldi 1 1 010 113 120 Bora Bora 1 300 109 500 Bodrum 1 520 70 200 Polynésie 1 300 109 500 Kemer 1 920 161 000 Villages Asie 9 5 193 1 730 475 Palmiye 1 1 386 295 142 Villas Chichen Itza 1 88 32 120 Turquie 4 3 836 639 462 Cholula 1 88 32 120 Athenia 1 1 055 130 820 Coba 1 88 32 120 Gregolimano 1 901 120 734 Teotihuacan 1 90 32 850 Kos 1 940 142 880 Uxmall 1 90 32 850 Grèce 3 2 896 394 434 Mexique 5 444 162 060 Cap Skirring 1 420 75 600 Hienghene 1 155 56 575 Les Almadies 1 493 179 950 Nouvelle Calédonie 1 155 56 575 Sénégal 2 913 255 550 Amoun 1 100 18 700 Coral Beach 1 700 255 500 Égypte 1 100 18 700 Israël 1 700 255 500 El Gouna 1 480 175 200 Total villas 7 699 237 335 Louxor 1 253 68 841 Villages, Bateau, Villas 86 56 055 12 550 150 Égypte 2 733 244 041 Pointe aux Canonniers 1 585 213 525 Ile Maurice 1 585 213 525 31 Rapport annuel 2006 //
    • L’activité des Villages par zone Au total, la capacité baisse de 6 %. La Val d’Isère, La Plagne ou Méribel, s’est EUROPE-AFRIQUE : LA MONTÉE mise en place du Confort à la Carte s’est traduite par un véritable succès. EN GAMME FAIT SES PREUVES En 2006, la plupart des marchés euro- poursuivie. En deux ans, la part des Ces avancées reposent largement sur péens sont restés atones. Le marché du chambres haut de gamme a été portée de l’engagement des réseaux de distribu- tourisme a été desservi en hiver par 20 % à 33 % des capacités de remplis- tion et l’essor d’Internet. Le Club Med a plusieurs phénomènes exogènes qui sage. Enfin, les nouveaux services Club renforcé sa présence auprès de ses parte- ont pesé sur les réservations : grippe Med Baby Welcome et Club Med Pass- naires Thomas Cook et Carlson Wagon- aviaire en Turquie, Chicungunya à l’Ile world ont conforté le positionnement Lit Travel et motivé les agences indirectes Maurice et problèmes géopolitiques au Famille du Club Med. par des opérations d’incentive et de for- Moyen-Orient. Les attentats de Turquie mation continue au produit. La clientèle adhère au nouveau et d’Égypte ont également pesé sur les concept en France Montée en puissance réservations de l’été. Cependant, les de la clientèle européenne Villages épargnés par les aléas conjonc- En France, le Club Med a poursuivi sa turels ont tous connu une réelle pro- conquête de clients. Il a tiré les premiers Malgré un contexte difficile, le Club gression. En hiver 2006, le Club Med a bénéfices de sa politique de montée en Med est parvenu à générer des croissan- bénéficié d’une hausse des capacités de gamme, avec des taux de remplissage ces de volumes particulièrement en 0,9 % grâce à l’ouverture du Village de record de ses Villages neige nouveaux et Grande Bretagne, Russie, et Afrique du Peisey-Vallandry et aux réouvertures rénovés. La mutation de la clientèle visée Sud ainsi qu’en Israël sur la saison hiver. d’Hammamet et d’Agadir, qui ont com- par la stratégie apparaît en bonne voie. La politique commerciale s’est attachée à pensé les fermetures des sites de Flaine Ainsi, les ventes de chambres offrant un entretenir la dynamique des ventes indi- et d’Ibiza. Confort à la Carte ont dépassé les objec- rectes en sélectionnant les agents les plus Avant l’été, les Villages de Mare Nostrum, tifs avec une augmentation des ventes contributeurs et à développer les ventes Pakostane et Byssatis ont été fermés défi- réalisées de plus de 20 %. L’ouverture directes. Les ventes en ligne dépassent nitivement, car ne correspondant plus de Peisey-Vallandry l’été, venant com- les 18 % du business volume en Hol- à la montée en gamme. Par ailleurs, pléter l’offre montagne constituée entre lande ou en Grande Bretagne par exem- cinq autres Villages ont été fermés pour autres des Villages de Serre-Chevalier, ple. Les agences de voyages Club Med rénovation. Chamonix Mont-Blanc ou bien encore sont désormais implantées dans toutes 32
    • L’activité Villages Relance ciblée du produit Club Med, un produit homogène répondant aux attentes des consommateurs SUCCÈS GÉNÉRAL DU BAR & SNACKING INCLUS Afin de répondre au mieux aux exigen- Généralisé à tous les Villages du monde en 2006, été comme hiver, le Bar & ces de cette nouvelle clientèle, en parti- Snacking inclus a été unanimement apprécié des clients. Cette prestation pro- pose un accès gratuit à plus de 100 références au bar, la possibilité de grigno- culier en terme de qualité de service et ter tout au long de la journée, les petits-déjeuners et déjeuners tardifs, un goû- de confort de chambres, les prestations ter festif pour parents et enfants, des tapas variés à l’apéritif. Le taux de satis- ont été adaptées : nouvelles chambres faction lié à la prestation “bar” a bondi de + 41 % en un an au niveau monde Deluxe et Suites, multiplicité des restau- et de + 54 % en Europe-Afrique, rassemblant un nombre historique de clients rants, room service, Spa, Club Med Baby très satisfaits. Welcome. La montée en gamme s’est poursuivie avec les rénovations des Villa- ges de Punta Cana, Turquoise et Les Boucaniers en 2006, qui seront suivies par celle d’Ixtapa au Mexique en 2007. Cela permet d’avoir dorénavant une les grandes capitales des pays européens de rigueur. Dans le Village “Plaisir de offre complète et homogène sur des où le Club Med est présent en propre Découvrir” de Cancún Yucatán, une destinations phares pour le marché après l’inauguration de celle de Rome excursion est désormais incluse dans le américain : les Caraïbes et le Mexique, en mars 2006. L’année 2006 a égale- forfait (la découverte du site de El Meco). en particulier Cancún, première desti- ment été l’année durant laquelle le Club nation pour les États-Unis. Med a repris en propre la direction de AMÉRIQUE : VERS UN ses activités commerciales en Allemagne Le Groupe compte également sur son POSITIONNEMENT CLAIR, ASSOCIANT afin de capter la clientèle haut de gamme nouveau partenariat avec l’Alliance HAUT DE GAMME ET FAMILLE du premier marché touristique euro- L’activité a été marquée par l’arrivée Mondiale pour le Patrimoine mondial péen. Enfin, le Club Med a été active- d’une nouvelle équipe de direction, pour conquérir son cœur de cible : des ment présent sur des marchés émergents chargée de restaurer l’équilibre finan- populations aux revenus élevés, avides de relais de croissance du Groupe en attei- cier, par l’adaptation des effectifs et la découvertes et intéressées par un tou- gnant près de 7 000 clients en Russie, réduction des dépenses structurelles. risme culturel. en Afrique du Sud et en Ukraine. Le positionnement du produit a été cla- Cet été, le niveau des réservations a été rifié “raffiné, généreux et à la carte” impacté par deux phénomènes : la Renforcer la répartition pour une cible famille haut de gamme. réduction de capacité temporaire liée par thématique de nos Villages. La vente du Village neige Crested Butte a à la fermeture pour réparation des Vil- Donner le choix à nos clients en diffé- permis de recentrer le Club Med sur les lages de Cancún et Trancoso et de La renciant les Villages par “style de vacan- destinations soleil et famille. Dans cette Caravelle, en cours de rénovation ainsi ces” était le mot d’ordre de l’année. logique, Les Boucaniers et Cancún que par une certaine frilosité des Amé- Ainsi, plus de sport et d’académies de Yucatán ont été positionnés sur le seg- ricains à se rendre dans ces régions en techniques sportives ou encore, un ment famille, Turquoise restant le seul période de cyclones. choix plus large de skis ont été introduits Village adulte de la zone. dans les Villages “Se dépenser”. Dans les Villages “Se ressourcer”, un spa de haute qualité, une ambiance zen ainsi qu’une restauration adaptée sont désormais 33 Rapport annuel 2006 //
    • Reconstruction d’un réseau Bali et Phuket ont quasiment retrouvé ASIE : NETTE PROGRESSION DES FLUX d’agences partenaires La zone asiatique s’est remise progres- leur niveau d’activité. Phuket enregistre Dans le même temps, le Club Méditer- sivement des attentats de Bali et du Tsu- notamment une hausse de 25 % de son ranée a travaillé sur ses outils de vente, nami, enregistrant un retour des clientèles taux d’occupation. Kani, rénové en volontairement plus ciblés et accordant européennes et de l’ensemble de l’Asie- 2006 pour être la vitrine du nouveau la part belle à Internet. La navigation sur Pacifique (en particulier des clients Club Med aux Maldives, a enregistré le site Internet a été fluidifiée et facilitée. d’Asie du Sud-Est). Les résultats sont en quant à lui, un taux de fréquentation Canal de distribution et d’information, forte progression, + 26 % de revenu très élevé (83 % de taux d’occupation en Internet représente déjà 15 % des ventes entre 2005 et 2006 et + 22 % de jour- 2006 dépassant même le taux de réfé- aux États-Unis. Des partenariats sélectifs nées hôtelières grâce en partie à la hausse rence de 76 % enregistré en 2003). ont été noués avec des agents de voyages de 9 % des capacités liées à la réouver- bien ancrés géographiquement et struc- ture des Villages sinistrés en 2005 (Kani L’Asie du Sud-Est (Chine – Taïwan – turellement auprès de la clientèle et Phuket) ainsi qu’à une bonne reprise Hong Kong – Singapour – Malaisie – potentielle. Un département “trade- de la zone en général. Les Villages de Thaïlande) a vu en 2 ans (entre 2004 et marketing et formation” a été créé pour les sensibiliser au produit. Parallèlement, un dispositif de marke- ting direct hors média a été mis en place, LES BASES DE L’E-COMMERCE POSÉES EN ZONE ASIE avec comme premier objectif d’expli- Le site Internet clubmed.com, lancé en 2006 au Japon et à Singapour, quer le produit. sera adapté d’ici mi-2007 à la Corée, à Hong Kong et à l’Australie. Un objectif est de porter la part des réservations en ligne à un minimum de 6 % des ventes au Japon en 2007. Parallèlement, le Club Med déve- loppe sur toute l’Asie-Pacifique une base de données uniforme et centra- lisée sur l’ensemble de sa clientèle y compris indirecte, qui servira à bâtir des programmes de fidélisation d’ici fin 2007. 34
    • L’activité Villages CLUB MED PASSWORLD : LE CLUB DES ADOS Expérimenté en 2005 dans quatre Villages, ce concept innovant propose aux ados un lieu, des activités et un accompagnement sur mesure, qui leur per- met de vivre de façon autonome des vacances bien à eux. Le concept a été étendu à six autres Villages : Peisey-Vallandry, Kamarina, Cherating Beach, Vittel le Parc en été et à Sestrières et Arcs Extrême en hiver 2006/2007. Cancún Yucatán le proposera au printemps 2007. Le succès est au rendez- vous, tant auprès des jeunes qui se disent pour 78 % satisfaits ou très satis- faits de la prestation qu’auprès des parents. L’intention de retour a crû de 4 % dans les Villages “Passworld” (source : été 2006). 2006) son volume progresser de 50 % Dans ce contexte, la stratégie du Groupe complètera la rénovation totale de et représente désormais près de 40 % est double : il s’agit d’une part, de drai- l’hébergement de ce Village. Bali et Ria des clients de l’ensemble de la zone ner un flux de clientèle des pays où les Bintan seront rénovés en 2007. Asie-Pacifique. vacances sont un acquis établi : Chine, Australie, Inde. Et, d’autre part, d’inci- Enfin, les ingrédients de la prestation Drainé par la prospérité économique de ter les clients des autres pays à prolonger raffinée et généreuse du Club Med la zone, le très haut de gamme a le vent la durée de leur séjour par des offres s’installent progressivement. Le Bar & en poupe en Asie. Présent en Asie depuis attractives : en 2006, un programme Snacking inclus, proposé au Japon en 1973, le Club Méditerranée s’est très tôt promotionnel “Payez quatre jours, hiver 2006/2007, a été généralisé à positionné sur ce marché, en se singula- restez sept” proposé au Japon en basse l’Asie du Sud-Est et en Corée dès le risant par son offre packagée associant saison a connu un réel succès et a permis début de l’année 2007. Est prévu égale- hôtellerie et loisirs. La stratégie de valeur d’augmenter la durée de séjour de ment un renforcement de la segmenta- du Groupe vise à se démarquer d’une 3,3 jours en moyenne sur l’hiver dans le tion par plaisir de l’offre Club Med en concurrence très active, par une com- Village de Kabira à 7,15 jours pendant la Asie avec un ajout du plaisir de décou- munication pédagogique sur les atouts de durée de cette offre. vrir valorisant les programmes d’excur- ses Villages et le développement de son sion et les séjours en Europe. offre différenciante “raffinée, généreuse Pour capter les différents segments de et personnalisée” et la progression de la clientèle, le Club Med s’appuie sur les Ce lancement sera accompagné d’opéra- notoriété de sa marque. complémentarités d’un parc composé tions de marketing direct sur le produit de neuf Villages très haut de gamme, et de formation de la force de vente. L’enjeu est important dans des régions tous rénovés ou en voie de rénovation. où le concept de temps libre commence Cherating Beach a intégré l’offre “Pass- à s’installer, avec comme corollaire world” destinée aux ados, Phuket ainsi l’allongement de la durée des congés et que Lindeman ont étendu leurs capa- l’augmentation exponentielle du nom- cités en chambres Confort à la Carte bre de personnes disposées à partir en (Deluxe). Dans le Village de Sahoro, vacances. cent chambres seront rénovées ce qui 35 Rapport annuel 2006 //
    • Les autres activités TOUJOURS PLUS DE SERVICES Jet tours imagine en permanence des services “facilitateurs” tels JET TOURS, L’ABOUTISSEMENT que la possibilité de changer d’avis sans pénalité jusqu’à 15 jours du DE LA MONTÉE EN GAMME départ, ou encore la mise à disposition d’un “service Concierge”, Dans un marché du tourisme français chargé d’effectuer des démarches personnelles : réservation d’un atone, le quatrième tour-opérateur stage de sport, de billets de spectacle, d’un visa, d’une location de français a maintenu son activité au- voiture… dessus de la moyenne du secteur. Le chiffre d’affaires s’élève à 303 M€, en progression de 2,7 % ; le nombre de clients augmente de 1,5 % pour s’établir à 286 336. Réussite de Secrets dans sept destinations dont l’Inde, la La contre-performance de la destina- Thaïlande et le Mexique. Jet tours aide L’offre “Secrets” intègre dans sa bro- tion Égypte, desservie par les attentats de le client à concevoir son itinéraire et chure 140 hôtels de luxe. Lancée fin 2005 et d’avril 2006, a pesé sur le ROC s’occupe des réservations. 2004, cette nouvelle marque dédiée aux Loisirs qui baisse à 3,1 M€ par rapport à La part des destinations long courrier voyages de luxe a rencontré son public. 4,3 M€ sur l’exercice 2005. augmente passant de 45 % à 60 % des Le nombre de clients et le chiffre d’af- catalogues entre les hivers 2005/2006 faires réalisé ont doublé en deux ans. Toujours plus de personnalisation et 2006/2007. L’offre a intégré la Poly- Déclinaisons “Famille” Jet tours a continué à investir le segment nésie et Saint Barth et s’est étoffée aux des voyages haut de gamme. Reflet Maldives, au Mexique, aux Seychelles et Le recentrage du concept “Eldorador” modernisé de ce positionnement, le en Thaïlande. sur des hôtels 3 et 4 étoiles a été achevé : nouveau logo a été déployé en 2006 Déployé sur quinze circuits, le partena- Jet tours dispose aujourd’hui pour sa dans l’ensemble des agences. riat avec l’Unesco propose aux clients de clientèle Famille de douze hôtels clubs découvrir les sites classés au Patrimoine de très haute qualité répartis partout La personnalisation de l’offre se pour- Mondial avec un guide formé par dans le monde sur des destinations suit, avec le lancement pour la saison l’Unesco et d’accéder à des sites habi- soleil. 2006/2007 des “Voyages sur mesure” tuellement fermés au public. 36
    • Les autres activités le chorégraphe de Madonna et de Sha- kira. L’entreprise a également enclenché un plan de modernisation totale du parc CLUB MED GYM BIENVENU DANS LES VILLAGES d’équipements sur trois ans. Ces inves- Cette année, des opérations “semaine fitness” ont incité les clients de Club Med Gym à partir pour une semaine thématisée dans un Village du Club. Près tissements concernent aussi les Waou, de 250 clients ont cinq salles haut de gamme proposant des répondu présents et activités et un suivi personnalisés. ont ainsi découvert les Villages de Djerba CLUB MED WORLD, L’ÉVÉNEMENT la Fidèle, Kemer et SUR MESURE Otranto. Devant le succès obtenu, l’opé- Lieu incontournable de l’événementiel ration sera renouve- à Paris, Club Med World confirme, en lée en 2007. 2006, un repositionnement haut de gamme de ses espaces réunion grâce à des travaux de relooking et de confort. La création d’une nouvelle salle de Inventer un mode de vie Désireuse de renforcer sa présence séminaire (90 personnes) donnant sur auprès de ce segment porteur, Jet tours a Partenaire du citadin dans sa quête le parc de Bercy a permis d’agrandir la lancé en parallèle une brochure “Esprit d’une vie plus saine, Club Med Gym capacité d’accueil pour répondre à une de famille” recensant l’ensemble des décline son concept auprès des entre- demande de plus en plus importante sur voyages adaptés à cette cible : circuits prises et des groupes immobiliers, en le produit “journée d’étude”. Grâce à dédiés, thalasso pour jeunes mamans, proposant son expertise en conception, la complémentarité de ses produits, séjours en appart’hôtels dans les capita- équipement et gestion des espaces fitness Club Med World peut accueillir jusqu’à les européennes…, le tout avec des haut de gamme et exclusifs. 2006 a été 600 personnes en convention et 1 600 avantages tarifaires pour les familles. ainsi marquée par des réalisations de personnes en cocktail. L’espace, entiè- prestige en partenariat avec Unibail, rement modulable, propose des formu- SFR ou Comadin. Il opère également les adaptées à tous les événements CLUB MED GYM, dans une quinzaine de Villages comme d’entreprises, de l’organisation d’as- UN DÉVELOPPEMENT ÉNERGIQUE Avec 22 Clubs ouverts 7 jours sur 7 et concepteur et animateur de l’activité semblées générales, de soirées de fêtes de 70 000 adhérents, Club Med Gym fitness. Enfin, dans le cadre des parte- fin d’année, aux séminaires en petit s’impose comme le premier réseau de nariats noués avec le groupe Accor, il comité. salles de sport de Paris. En 2006, l’en- imagine des concepts spécifiques de sal- treprise a achevé son recentrage sur la les de remise en forme pour les hôtels Tous les soirs, place à la fête : anima- capitale en cédant sa salle de Bruxelles. Novotel et Sofitel situés en centre-ville. tions, concerts, spectacles et night club. En 2006, douze hôtels ont été équipés Le week-end, Club Med World propose Notoriété de la marque renforcée grâce en France, Hongrie et Portugal. aux familles des formules “brunch”avec à une nouvelle campagne de publicité prise en charge des enfants par des ani- Proposer toujours mieux lancée en septembre 2006, dynamisme mateurs diplômés et une école de cirque commercial et qualité de l’offre conju- Club Med Gym a noué un partenariat et de trapèze volant. gués ont favorisé l’augmentation du exclusif avec la marque Nike pour le lan- chiffre d’affaires de 3,2 % et du résultat cement d’une nouvelle activité : le Nike d’exploitation passé de 2,5 M€ à Dance Workout, une alliance entre 4,4 M€ soit 9,5 % du chiffre d’affaires. danse et fitness imaginé par Jamie King, 37 Rapport annuel 2006 //
    • 38
    • LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Plus que jamais, le Club Méditerranée se doit de développer et promouvoir le tourisme tel qu’il l’a toujours entendu : un tourisme durable… En 2006, le Groupe a déterminé les chantiers à engager en priorité dans le cadre de ses enjeux. La Qualité et la Sécurité ont poursuivi leur démarche d’amélioration continue, gage de confiance durable des clients. Moteurs solidaires et attentifs du développement des communautés environnantes, les Villages s’ouvrent plus et mieux aux cultures locales avec la montée en gamme. Les ressources humaines se sont focalisées sur le développement et la fidélisation des talents, par la mise en place d’un dispositif d’affectation personnalisé et par l’ouverture d’une Université des Talents. Les impacts de l’activité sur le milieu naturel ont été mesurés et les mesures traduites en priorités. 39 Rapport annuel 2006 //
    • 2006, année de l’état des lieux ORGANISATION La Direction du Développement Durable est placée sous l’autorité du Directeur Depuis ses origines, le Club Méditerra- de la Communication qui reporte directement au Président-Directeur Général. née a innové sur le plan social et sociétal, Elle fonctionne en transversalité avec l’ensemble des Directions du Groupe, en inventant des façons de prendre ses selon des orientations générales définies avec le Comité d’Orientation Déve- vacances, mais aussi des façons de tra- loppement Durable ; présidé par le Président-Directeur Général, ce Comité vailler, radicalement nouvelles. Pour regroupe le Directeur Général Délégué en charge de l’Europe-Afrique, les cette raison, il a toujours été conduit à Directeurs des Ressources Humaines, Financier, Marketing, de la Communi- cation, de la Communication financière, ainsi que la Déléguée Générale de s’interroger sur les conditions d’accep- la Fondation. tabilité des pratiques et des modes de vie qu’il promouvait dans des pays divers ; et il a vite compris que ces conditions s’ap- Trois études, dix priorités pelaient respect et responsabilité. structurée et de rassembler l’ensemble des équipes et des partenaires autour En plus de la réalisation en interne d’un Aujourd’hui, les enjeux humains et d’objectifs communs. autodiagnostic et d’un benchmark, le environnementaux deviennent plus Groupe a initié simultanément trois aigus encore ; clients, collaborateurs, Après avoir défini les principaux enjeux, études auprès de trois types de parties investisseurs, communautés d’accueil, la Direction du Développement Durable prenantes, dont les points de conver- partenaires, les intègrent de mieux en a entrepris début 2006 d’en définir les gence ont permis d’établir les axes d’ac- mieux et sont en attente de gages lisibles. chantiers prioritaires, en prenant le parti tions prioritaires des prochaines années. d’asseoir ses choix sur des bases d’études solides. En parallèle, elle a élaboré un _ Une étude Ipsos menée auprès de UN TRAVAIL DE FOND cahier des charges et mené une consulta- 1 573 clients et 300 prospects a mesuré POUR UNE POLITIQUE PERTINENTE tion qui ont conduit à l’acquisition d’un leur perception du niveau actuel de ET STRUCTURÉE En 2005, le Club Méditerranée se système de reporting environnemental l’entreprise et leurs attentes vis-à-vis dotait d’une Direction dédiée au déve- performant lequel, associé au système d’elle en matière de développement loppement durable, dont la mission existant déjà au niveau des données durable. était de poser les bases d’une politique sociales, constituera “l’épine dorsale” du _ Une notation extra-financière sollici- management durable des Villages. tée auprès de BMJ Ratings a fait ressortir 40
    • Le développement durable 10 AXES D’ACTION PRIORITAIRES LES ENJEUX LES PRIORITÉS du Développement Durable Garantir au client un haut niveau de qualité et un haut Développer plus largement l’ouverture des Villages. niveau de sécurité. Développer l’accessibilité des Villages aux personnes handicapées. Apporter aux communautés d’accueil une contribution Poursuivre l’engagement contre le tourisme sexuel impli- au développement économique local, des projets de quant les enfants. solidarité, le respect des pays d’accueil. Définir des indicateurs pour mieux évaluer la contribution au développement local. Favoriser les référencements de fournisseurs locaux. Offrir aux collaborateurs des conditions de travail Conforter et partager le savoir-faire en matière de diversité respectueuses de la personne, le développement et de multiculturalité. de leur employabilité, des pratiques non discriminatoires, une ouverture aux actions de bénévolat. Associer les fournisseurs à nos valeurs par une sensibi- Développer les achats “éco-responsables”, sur les filières sen- lisation, par un commerce équitable, par une éthique sibles (détergents, engrais, bois, papier) et favoriser les pro- des achats. duits bio. Préserver l’environnement, autour et à l’intérieur Accroître l’intégration de la démarche haute qualité environ- des Villages : nementale (HQE) dans les constructions et rénovations de – par les études d’impact et la qualité environnementale Villages. des constructions, Améliorer nos processus de gestion des déchets. – par la maîtrise des consommations, d’eau et d’énergie, – par la gestion des rejets et des déchets, ... En structurant les fonctions de management – par un reporting et un système de gestion environnementale, environnemental. – en formant les équipes et en sensibilisant les clients. les enjeux, les points forts et les axes L’étude clients-prospects confirme ces En matière sociale, la politique non dis- d’amélioration d’un point de vue insti- priorités environnementales ainsi que criminatoire du Club Méditerranée, tutionnel. Ses conclusions sont en phase l’autre objectif majeur : la poursuite du déjà perçue comme l’un de ses points avec celles de la notation non sollicitée soutien au développement économique forts, apparaît comme un engagement à réalisée par Vigeo et parue en novembre local. maintenir et à valoriser. 2006. _ Enfin, le Groupe a cherché à cerner scientifiquement les impacts environne- Des progrès notables et notés mentaux de son produit, par la méthode Évolution de la notation Vigeo Février 2005 Novembre 2006 des analyses des cycles de vie (ACV). Ressources Humaines + ++ Droits humains = + Performances d’aujourd’hui, Gouvernement d’entreprise – = défis de demain Comportement commercial (clients et fournisseurs) + + Le Club Méditerranée a obtenu de BMJ Engagement sociétal = = Ratings la note globale BBB+ à la suite Environnement = + d’une notation sollicitée. La notation ++ : performant dans son secteur d’activité – : en dessous de la moyenne du secteur (non sollicitée) de Vigeo, comparée + : actif dans son secteur d’activité – – : faible performance dans son secteur à celle réalisée en février 2005, est en = : dans la moyenne du secteur progression sur l’ensemble des rubri- ques. Ces évaluations d’agences de no- tation extra-financières mettent en Notation globale BMJ : BBB + évidence la bonne performance du BBB + Groupe par rapport à son secteur sur le L’entreprise satisfait à la plupart des attentes L’entreprise a les moyens d’améliorer plan social, mais aussi la nécessité de des investisseurs au regard des pratiques sa performance à long terme. plus formaliser et dynamiser sa politique et des benchmarks du marché sur la plupart des risques identifiés, avec des forces Environnement et de mieux en structu- reconnues dans au moins plusieurs critères. rer la fonction. 41 Rapport annuel 2006 //
    • Les piliers d’une confiance durable : la qualité et la sécurité bible du savoir-faire du Club Med. Ils Les synthèses des courriers des clients, QUALITÉ : UNE GESTION ATTENTIVE expliquent pour chaque fonction com- envoyées régulièrement aux Villages, ET RÉACTIVE DES ATTENTES ment G.O® et G.E® doivent vivre et La satisfaction constante du client est procèdent de la même volonté de trans- la première mission de la Direction délivrer la prestation pour qu’elle formation des attentes en gain de satis- Qualité, qui dispose pour l’évaluer et réponde aux normes définies par les faction. l’améliorer d’une vaste palette d’outils Quali Signs. Plus de 115 fonctions sont Les outils de contrôle d’écoute, de mesure et de formation. ainsi détaillées. Des clients mystère se rendent régu- Des manuels de formation Une écoute du client approfondie lièrement dans les Villages pour évaluer à la qualité de service Les dispositifs d’écoute du client per- la bonne application des Quali Signs. Depuis plusieurs années, le Club Médi- mettent de capter leurs nouvelles atten- terranée recense et formalise l’ensemble tes pour améliorer la prestation. Créée en 2005 pour la zone Europe- des pratiques et des comportements Afrique, la Direction Contrôle Qua- indispensables pour assurer une qualité Questionnaire traduit en 10 langues et lité accompagne de façon réactive les de service optimale. envoyé chaque année à l’ensemble des Villages dans la mise en œuvre des stan- clients (410 000 foyers) après leur dards Qualité, notamment avant le Créés en 2000, les Quali Signs regrou- séjour, le GM feedback se singularise début de saison. Pleinement opération- pent pour chaque métier les standards par un taux de retour exceptionnel de nel en 2006, ce dispositif s’intéresse en termes de prestation, savoir-faire et 40 %, illustrant l’attachement très spé- tout particulièrement à l’adéquation des savoir être, qui fondent la qualité perçue cifique des clients pour l’opérateur et la prestations avec le positionnement haut et vécue par le client. Les Quali Signs marque Club Med. de gamme des Villages. sont actualisés chaque saison avec la collaboration active des G.O®. « Engagement 2007 : travailler sur les standards d’attitudes et compor- tements en Village, pour offrir à la clientèle internationale un accueil et Recueil de procédures, modes opératoi- » un service d’une qualité optimale. res créés en 2004, les Pro Signs sont la 42
    • Les clients La prévention en matière d’Hygiène et de Santé Le Club Med s’appuie sur un Conseil NOUVEAUTÉS 2006 Scientifique qui lui apporte son exper- Les Quali Signs ont été entièrement revisités en 2006. Chaque Village dispose tise dans les domaines de l’hygiène ali- désormais de standards adaptés à sa spécificité et à sa charte graphique. Plus simples, plus lisibles, les Quali Signs nouvelle formule sont également accessi- mentaire, des pathologies infectieuses et bles via l’intranet. Ce travail d’envergure a mobilisé une centaine de G.O® et a de l’accidentologie. Sur le terrain, une concerné tous les services de chaque Village. équipe de 50 médecins réalise en début Le questionnaire de satisfaction, le GM Feedback a été adapté aux nouveaux de saison des audits dans les Villages et enjeux du Club Med et a intégré les récentes innovations : Baby Welcome, Club mène des actions de formation et de Med Passworld, positionnement “Plaisir” du Village, Académie des Sports… médecine du travail. Ces actions peu- vent être relayées par des infirmières sur la plupart des sites. Les G.O® bénéficient de modules de sensibilisation conçus et/ou organisés que par les Ministères des Affaires avec des partenaires : SÉCURITÉ : UN OPÉRATEUR _ Les gestes qui sauvent, avec Pasteur Media- Étrangères et du Tourisme ; DE RÉFÉRENCE Au travers de multiples actions de pré- _ une cellule de crise expérimentée, vita (300 stagiaires dans 30 Villages) ; _ Prévention Sida avec AIDS (790 partici- vention et d’assistance, la Direction mobilisable 24 heures sur 24, 7 jours Sécurité, Hygiène et Santé a pour mis- sur 7 ; pants dans 11 Villages en 2006) ; _ Prévention Alcool, en collaboration avec sion d’assurer à tout moment et en tout _ un dispositif de veille, en astreinte lieu la sécurité des clients, des collabora- permanente ; Alcool Assistance. teurs et des biens du Club Méditerranée. _ un module de formation “Gestion et communication de crise”, qui a réuni Des formations à l’hygiène alimentaire Un dispositif de gestion de crise cette année 63 participants ; selon la méthode HACCP sont prodi- complet et bien rôdé _ depuis 2006, la G.O® Assistance guées aux G.O® et G.E® de la filière res- Ce dispositif comprend : Team, une équipe de volontaires tauration dans les Villages. Enfin, _ un manuel de gestion des situations chargée d’intervenir auprès des clients et l’Hygiène et la Santé font l’objet de des équipes en période de crise (voir sensibles et des crises, souvent cité campagnes d’information et de forma- focus p. 44). tion importantes auprès des G.O® avant comme référence par les experts, ainsi chaque début de saison. « Engagement 2006 tenu : le module Prévention Drogue lancé avec l’Association nationale des intervenants en toxicomanie a réuni 770 participants dans 16 Villages. » Engagement 2007 : concevoir un guide santé G.O® et G.E® en Village. 43 Rapport annuel 2006 //
    • PLUS DE 200 VOLONTAIRES DANS LA G.O® ASSISTANCE TEAM Projet lancé en juin, 2006, la G.O® Assistance Team est L’équipe d’intervention : prête à prendre un avion en moins de 24 h, cette équipe de 45 personnes basées essentielle- composée de collaborateurs du Club Méditerranée, tous ment à Paris, Lyon, Singapour et Miami, vient renforcer en volontaires pour être mobilisés en cas de situation sensible urgence les différentes équipes du Club ou de Jet tours en ou de crise. cas de crise dans les domaines des transports, des systèmes L’équipe “Accueil téléphonique clients” a pour mission de d’information ou des services techniques. Elle assiste si recueillir les appels des familles des clients et d’établir des besoin le Chef de Village et son équipe. fiches de contact. Basée dans les différents pays du Club et L’équipe “Accueil aéroport” intervient dans les aéroports lors composée de 50 personnes disponibles en quelques heures, de l’arrivée des passagers. Ses 135 membres ont pour mission elle donne les premières informations, écoute et rappelle d’accueillir, orienter et réconforter les voyageurs. si nécessaire. ’équipe “Accueil téléphonique G.O®”, composée de 30 per- Ils sont aussi amenés à faciliter leurs démarches voire leur L retour à domicile. sonnes basées à Paris, Lyon, Singapour, Miami et en bureaux G.O®, de pays, répond aux appels des familles des les pré- vient si besoin, les informe et les rassure. LE CLUB FACE À WILMA Les clients sont aussi concernés : le Le 17 octobre 2005, confrontée à l’arrivée du cyclone Wilma, la cellule de crise de Paris en coordination avec celle de Miami (zone Amérique) a immédiatement Trident et le site Internet leur fournis- fait venir deux avions à vide de Paris pour rapatrier les 700 clients du Village sent des informations complètes sur les mexicain de Cancún, directement menacé. Le choix d’un aéroport ne risquant formalités sanitaires des pays visités ainsi pas d’être impacté par le cyclone, l’organisation du transfert des clients vers que des conseils sanitaires et médicaux l’aéroport et celui des G.O® et G.E® vers l’intérieur des terres ont démontré pour le bon déroulement de leur séjour. la capacité d’anticipation bien rôdée du dispositif de gestion de crise du Club Méditerranée. Une assistance médicale ou paramédicale est assurée dans les Villages. Les outils de contrôle et de pilotage En matière de sécurité, le Groupe applique pour la construction et l’ex- ment à des audits coopératifs, réalisés ploitation des Villages des normes par un bureau de contrôle technique rigoureuses consignées dans des Quali renommé. Enfin, chaque Village dis- Signs spécifiques. Il assure également un pose d’outils d’autocontrôle pour pré- suivi permanent des compagnies aérien- parer sa réunion mensuelle “Hygiène et nes qu’il utilise et les soumet régulière- Sécurité”. « Engagement 2007 : préparation/formation de tous les membres de la G.O® Assistance Team. » 44
    • Les collaborateurs Faire s’épanouir les talents Les enquêtes de satisfaction l’attestent, L’enjeu pour le Club Méditerranée est les 16 000 G.O® et G.E® (Gentils Orga- en effet d’offrir un accueil et des presta- LES CINQ VALEURS nisateurs et Gentils Employés) sont des tions en adéquation avec les attentes DU CLUB MED éléments essentiels et moteurs dans d’une nouvelle clientèle, toujours à la _ Multiculturalité, la perception du Club Med haut de recherche de convivialité mais plus exi- _ Esprit pionnier, gamme, convivial et multiculturel. Leur geante sur le service, les attentions, _ Gentillesse, talent, ce mélange subtil entre person- l’ambiance. _ Liberté, nalité et compétence, ce supplément Pour respecter cet engagement, il était _ Responsabilité. d’âme dans le service et l’accueil, consti- indispensable de renforcer le dispositif tue pour le Club Med un avantage de sélection, d’accompagnement et de fidélisation des G.O®. concurrentiel incomparable. En 2006, l’organisation du recrute- qualitative, et que leur talent et leur RALLIER ET FIDÉLISER LES TALENTS En 2006, les Ressources Humaines se ment et des affectations a été revisitée potentiel soient le moteur de leur pro- pour que les nouveaux G.O® soient sont focalisées tout particulièrement sur gression au sein de l’entreprise. la montée en compétence des équipes. intégrés de façon plus pertinente et plus La première saison, tout nouveau recruté fait l’objet d’un suivi individuel par un interlocuteur unique au sein de l’équipe Recrutement. Son parcours est FAIRE SE RÉVÉLER LES JEUNES TALENTS ensuite géré par un comité des affecta- En juillet 2006, le Groupe a signé un protocole d’accord avec le Ministère tions, qui crée pour lui un dispositif de de la Jeunesse et des Sports portant sur l’accueil de 125 jeunes sur des développement dans une logique de emplois d’animateurs et d’éducateurs sportifs au sein du Club Med. Dans progression et de préparation au poste le cadre du dispositif d’insertion Parcours Animation Sport (P.A.S), mis en suivant. place dans les quartiers sensibles, les jeunes se verront proposer des Le système des “G.O® clés” a été géné- contrats de formation en alternance débouchant sur des qualifications reconnues dans le domaine du sport et de l’animation. ralisé : il incite les chefs de service à détecter les hauts potentiels dans leurs 45 Rapport annuel 2006 //
    • LANCEMENT D’UN OUTIL E-LEARNING POUR LES COMMERCIAUX équipes et à les recommander aux Res- Pour accélérer la montée en compétences des forces de vente, le Club Med sources Humaines ; ces G.O® bénéfi- s’est doté d’une plate-forme d’apprentissage en ligne. Les commerciaux cient d’un suivi tout particulier, qui peuvent accéder à partir de leur poste de travail à des modules de forma- privilégie la mobilité interzone. tion interactifs de 30 minutes portant sur des sujets ponctuels, comme le Confort à la Carte ou le nouveau Trident 2006/2007. Un quizz d’évaluation permet au G.O® et à son manager d’évaluer l’appropriation de l’informa- OUVRIR LES HORIZONS POUR tion. Cet outil sera généralisé en 2007 dans toutes les zones. ACCROÎTRE LES COMPÉTENCES L’organisation par filière facilite la mobilité interzone, les premiers critères d’affectation étant le besoin des Villages un renforcement de son employabilité 18 300 SALARIÉS DANS LE MONDE et le potentiel du G.O®, devant l’aspect dans l’un ou/et l’autre de ces métiers. Le Avec 3 270 nouveaux recrutements géographique. Cette mobilité favorise système d’affectation, qui s’appuie sur annuels en France et en Europe du Nord, l’acquisition d’un état d’esprit ouvert et les vastes opportunités de formation et le Club Med est l’un des plus importants multiculturel, indispensable dans un de mobilité dans l’entreprise, l’aide à se recruteurs du marché français, et le pre- groupe au service d’une clientèle inter- familiariser avec les différents savoir- mier pour les contrats saisonniers. Au nationale. faire et savoir être de la filière choisie. total, le Club Med emploie dans le monde En 2006, 9,3 % des G.O® et G.E® ont Enfin, la très large généralisation des 18 300 salariés, répartis dans ses Villages changé de filière (tableau 4). Les chan- évaluations annuelles (tableau 2) permet et ses différents sièges régionaux. Les uns gements de poste, souvent dans la même de mieux cibler les formations, sélec- s’impliquent pour une ou deux saisons, filière sont encore plus fréquents. tionnées pour leur pertinence dans un pendant laquelle le Club Med leur offre parcours d’évolution personnelle. une expérience de vie incomparable. D’autres choisissent de faire carrière au UNE VISION GLOBALE ET En 2006, le nouveau dispositif de Club Med. Dans les deux cas, le Club PERSONNALISÉE DE CHAQUE recrutement et d’affectation a ainsi per- Med renforce leur employabilité en les CARRIÈRE L’organisation des Ressources Humai- mis une diminution du turn over de faisant évoluer dans un environnement nes en filières “métiers”, – Hôtellerie, plus de 10 % sur l’été 2006. international, en contact avec des clients Loisirs et Supports –, garantit au G.O® et des collaborateurs issus de tous les pays. 46
    • Les collaborateurs Données sociales Les données sociales et sociétales publiées dans les tableaux de ce document concernent, hors exception, la société Club Méditerranée SA en France (y compris les G.O® détachés et expatriés hors de France) pour la période du 01.11.2005 au 31.10.2006 (sauf si mentionné). Ce périmètre représente au plus fort de la saison 25 % de l’effectif mondial et plus de 50 % de l’effectif permanent mondial. Tableau 1 – ÉVOLUTION DES EFFECTIFS ET IMPACTS ÉCONOMIQUES SUR L’EMPLOI Indicateurs De novembre 04 De novembre 05 à octobre 05 à octobre 06 Effectif moyen CMSA et G.O® détachés hors France 3 896 3 881 Répartition par type d’emploi Employés siège 446 447 Cadres siège 510 530 Employés Permanents Village 487 350 Employés Saisonniers Village G.O® 1 664 1 721 Employés Saisonnniers Village G.E® 666 707 Agents de maîtrise Permanents Village NC1 102 Agents de maîtrise Saisonniers Village NC1 3 Cadres Village 123 113 Nombre d’embauches en CDI 88 125 Cadres 50 39 Agents de maîtrise NC1 15 Employés 38 71 Nombre d’embauches en CDD 10 644 10 465 Cadres 10 8 Agents de maîtrise NC1 9 Employés 8 126 7 689 Personnel de service 2 508 2 768 Licenciement économique 0 0 Cadres 0 0 Employés 0 0 Personnel de service 0 0 Licenciements pour autres causes 250 211 Cadres 26 22 Agents de maîtrise NC1 1 Employés 151 103 Personnel de service 73 85 Main d’œuvre extérieure à la Société 91 53 Prestataires informatiques 52 43 Intérimaires (en équivalent temps plein) 39 10 1 : catégorie Agent de maîtrise créée en 2006. En 2006, l’effectif moyen CMSA reste stable par rapport à 2005 avec près de 3 900 salariés. Le nombre d’embauches CDI progresse de 42 %, en particulier au niveau de la catégorie Employés, tandis que celui des CDD diminue de 1,7 %. Activités sous traitées (M€) 2006 Sites Hébergement 4,5 9 Villages France Multitechnique 4,4 Tous Villages France Lingerie 3,5 Tous Villages France Gardiennage et sécurité 2 Tous Villages France École de ski 10,5 Tous Villages d’hiver Prestations informatiques 5 Sièges Paris et Lyon Entreposage 0 Sièges Paris et Lyon 47 Rapport annuel 2006 //
    • La diminution du nombre de prestatai- Tableau 2 – ÉVALUATIONS RÉALISÉES EN VILLAGES res informatiques s’explique par une 2005 2006 mesure plus fine du temps de présence Nombre d’évaluations réalisées 24 332 24 450 du fait d’un changement de logiciel. En % des postes évalués 75 % 75 % 2005, la présence d’un prestataire était Le pourcentage de postes évalués en Villages est resté stable à 75 % ; la plupart des prise en compte sur un mois donné quel postes font l’objet de deux évaluations dans l’année (une par saison). que soit le nombre de jours travaillés, Tableau 3 – MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE DES POPULATIONS tandis qu’en 2006, la présence d’un EXTRA COMMUNAUTAIRES (accueillies en France) prestataire est prise en compte au pro- rata du nombre effectif de journées tra- Hiver Été vaillées. 71 Marocains 45 Marocains 27 Tunisiens La baisse de l’utilisation de personnel 100 Turcs intérimaire s’explique par l’accompa- Depuis l’accord, signé en 2004 entre les partenaires sociaux du Comité Européen de gnement de la stratégie de montée en Dialogue social et la Direction du Club Méditerranée, portant sur la mobilité du person- gamme du Club Méditerranée. En nel G.E®, des partenariats sont mis en place chaque année pour permettre à des popu- 2006 est intervenu un plan de réorga- lations extra communautaires de venir travailler dans les Villages du Club Med en France. nisation de la fonction Transport qui a eu pour conséquence l’internalisation Tableau 4 – MOBILITÉ PROFESSIONNELLE de l’ensemble du personnel intérimaire 2005 2006 des aéroports de Paris (Orly et Charles- G.O® et G.E® ayant changé de service 8,3 % 9,3 % de-Gaulle) et l’externalisation de la G.O® ayant travaillé dans un autre pays que leur pays d’origine 48 % 45,1 % main d’œuvre intérimaire des aéroports G.E® ayant travaillé dans un autre pays que leur pays d’origine 10 % 11,7 % de province (reprise par la société On La mobilité géographique est impactée par celle du périmètre : fermeture de Villages à l’étranger Time). L’objectif de cette opération est et ouverture en France (Peisey-Vallandry). Le Groupe dispose pour la mobilité géographique de 4 000 sites. Il gère en leur sein d’améliorer la prestation client. 290 métiers différents, répartis entre 34 services et deux grandes filières : Hôtellerie et Loisirs. Des passerelles sont développées avec sa filiale Club Med Gym et le groupe Accor. L’UNIVERSITÉ DES TALENTS : UNE Tableau 5 – MASSE SALARIALE (y compris avantages en nature) NOUVELLE VISION DE LA FORMATION Inaugurée en janvier 2006, l’Université Indicateur en M€ 2004 2005 2006 des Talents devient le nouveau pôle de Charges de personnel 133 139 148 formation du Club Med. Ses missions : La masse salariale globale incluant les avantages en nature est en augmentation de assurer la montée en compétence des près de 7 % (hors arrondis). Cette augmentation a bénéficié à l’ensemble des catégo- G.O® et G.E® en Villages, des com- ries de salariés : sièges et bureaux (+ 7 %), Permanents Villages (+ 5 %), G.O® saison- niers (+ 6 %), G.E® (+ 11 %). merciaux et de tous les collaborateurs du Club Med, et mobiliser les managers Tableau 6 – LES FORMATIONS EN 2006 PÉRIMÈTRE MONDE dans le développement au quotidien des Formations, en nombre de stagiaires talents de leurs équipes. Il s’agit, par une En nombre du 01.11.04 au 31.10.05 du 01.11.05 au 31.10.06 approche transversale, de développer et en heures Stagiaires Durée moyenne Stagiaires Durée moyenne une plus grande adéquation entre l’offre Europe- Afrique 6 837 18 6 549 19 de formation et les besoins exprimés par Amérique du Nord 6 697 7 8 200 8 Amérique du Sud NC NC 5 004 4 les filières et les Villages. L’Université Asie 1 594 12 2 596 12 dispose de relais dans chaque zone Total 15 128 13 22 349 11 géographique, en Europe à Lyon, en 48
    • Les collaborateurs LANCEMENT SIMULTANÉ DU CAMPUS ET DU VILLAGE ÉCOLE DE VITTEL En novembre 2006, le Groupe a lancé son premier Campus Talents 2007. Réunis Amérique à Miami et Rio de Janeiro et pendant quatre semaines dans la partie du Village de Vittel aménagé en Village en Asie-Pacifique à Singapour. Grâce à école, 1 100 G.O® et G.E® ont bénéficié de formations spécifiques par métier ainsi ce dispositif centralisé, qui complète les que de conférences communes sur différents thèmes dont la qualité et l’ambiance. affectations, la carrière du collaborateur À cette occasion, la “Villa Gilbert Trigano”, un bâtiment aménagé spécialement pour est suivie de façon individuelle, cohé- la formation, a été inaugurée. Le Village école de Vittel devient le centre de forma- rente et selon un objectif de progression tion unique de la zone Europe, où les G.O® et G.E® pourront vivre la prestation raf- finée, généreuse et à la carte que le Club Med est en train de déployer partout dans défini au préalable, en fonction des le monde. talents et du potentiel de chacun. Ainsi, dès sa création, l’Université a lancé les parcours de développement des talents, qui visent, dans un premier de talents par un binôme composé d’un Par son mode de recrutement et de ges- temps, à développer les compétences des membre du Comité Exécutif et d’un res- tion de carrière comme dans sa politique responsables Hôteliers et Loisirs. Ces ponsable des Ressources Humaines. salariale, le Groupe se positionne parmi parcours seront progressivement géné- les entreprises françaises en avance pour ralisés aux autres métiers. leurs pratiques non discriminatoires, LA NON DISCRIMINATION : ce que confirment les évaluations des UNE FAÇON D’ÊTRE ET DES ACTIONS agences de notations (voir p. 41). Multiculturel par sa structure, son éthi- CAP MOBILISATION : que et son origine, le Groupe rassemble Parmi les actions engagées en 2005, la POUR UN MANAGEMENT RELAIS 94 nationalités différentes dans 82 Villa- réflexion sur l’intégration des salariés en DU CHANGEMENT Il était important que les managers de ges. Conscient de la richesse qu’apporte situation de handicap s’est concrétisée terrain, relais essentiels du nouveau une telle diversité, le Groupe est engagé en 2006 par la réalisation d’un audit positionnement auprès des G.O®, puis- depuis toujours dans la promotion de la quantitatif et qualitatif sur la place de ces sent aider leurs équipes à s’approprier les diversité au sein de l’entreprise. salariés au sein de l’entreprise. Les voies enjeux. Entre mars et juillet 2006, plus C’est ainsi qu’en 2004, le Club Med a d’amélioration ainsi dégagées feront de 1 300 managers à travers le monde adhéré dès sa création à la Charte de la l’objet d’actions ciblées dans les années ont été formés sur la nouvelle stratégie et Diversité et s’est impliqué en 2005 dans qui viennent. le projet Averroes (voir focus p. 51). sur leur rôle de managers développeurs 49 Rapport annuel 2006 //
    • Tableau 7 – MULTICULTURALITÉ LA PROMOTION 2006 % de Villages ayant des équipes constituées d’hommes et de femmes de 2005 2006 DES CHEFS DE VILLAGE, Plus de 7 nationalités 84 % 87 % UN EXEMPLE DE DIVERSITÉ Plus de 15 nationalités 31 % 29 % Sur les 8 Chefs de Village promus : (sur Villages ouverts été 06) _ 4 nationalités différentes : Belgique, Maroc, Brésil, France Tableau 8 – EMPLOI ET INSERTION DES TRAVAILLEURS EN SITUATION _ 2 femmes DE HANDICAP _ 4 parcours différents : 1 hôtelier, Indicateur* 2005 2006 3 sportifs, Nombre d’unités bénéficiaires 25 20,2 2 animateurs, Montant versé à Agefiph (k€) 396 529 2 animateurs Mini Club *prévision au 01.12. 06 Tableau 9 – RÉMUNÉRATIONS – HOMMES/FEMMES (Salaire de base moyen des présents/présents CMSA au 31.10.2005 et 2006 – hors comex ) ASSURER DES CONDITIONS 31.10.05 31.10.06 DE TRAVAIL RESPECTUEUSES Salaire brut mensuel moyen (€) Hommes Femmes Hommes Femmes DE LA PERSONNE Employés Siège et Bureaux 1 847 1 708 1 891 1 778 Respect des situations personnelles : Cadres Siège et Bureaux 3 739 3 151 3 896 3 304 le temps partiel Employés Permanents Village 1 693 1 592 1 748 1 658 Employés Saisonniers Village G.O® 1 307 1 284 1 383 1 362 Les contrats à temps partiel sont établis Employés Saisonniers Village G.E® 1 341 1 356 1 398 1 405 pour répondre aux demandes de cer- Agents de maîtrise Permanents Village NC NC NC NC tains salariés à un moment particulier de Agents de maîtrise Saisonniers Village NC NC NC NC leur vie (congés parental, soins, théra- Cadres Villages 2 906 2 718 3 049 2 765 pies...). Leur nombre reste stable depuis Sur une majorité de catégories professionnelles, les salaires des femmes augmentent plusieurs années. Ils concernent majo- plus rapidement que ceux des hommes. L’écart le plus significatif se situant au niveau des “Employés Siège et Bureaux” : l’écart de rémunération diminue de 20 % entre ritairement des femmes et des employés, 2005 et 2006. notamment dans les agences Club Med NB : le statut “Agent de maîtrise” ayant été créé début 2006, la population ne figure pas dans les Voyages. effectifs des présents du 31.10.2005 au 31.10.2006. Respect du temps de travail : les 35 heures Tableau 10 – RÉPARTITION HOMMES/FEMMES AU 31/08/06 Les sièges de Paris, Lyon et les agences Bureaux et sièges Villages de voyages bénéficient d’un accord de % Femmes % Hommes % Femmes % Hommes réduction du temps de travail depuis G.O® G.O® 65 35 35 65 1999. Les sièges de Paris et Lyon appli- Management Forum 36 64 Chefs de Service 35 65 quent un horaire hebdomadaire de Comex 23 77 Chefs de Village 5 95 Comité de Direction Générale 22 78 37 h 30 et bénéficient de 12 jours de RTT et de 2 jours de pont dans l’année. Dans les Villages en France, les G.O® et les G.E® bénéficient de repos correspon- dant aux majorations acquises pour les heures effectuées entre 35 et 39 heures. 50
    • Les collaborateurs DEUX ENGAGEMENTS POUR PROMOUVOIR LA NON DISCRIMINATION La charte de la diversité : élaborée par l’Institut Montaigne, AVERROES (Actions Visant l’Égalité sans distinction de Race, cette charte a pour objectif de sensibiliser les personnes et de Religion ou d’Origine dans l’Emploi et les Services) : ini- d’instaurer un cadre pour une véritable politique de promo- tié par le Programme d’initiative communautaire EQUAL et tion de la diversité culturelle. Elle prohibe toute forme de dis- basé dans la région Rhône-Alpes, ce projet cherche à faire crimination fondée sur le patronyme, l’origine réelle ou sup- avancer la réflexion sur les pratiques non discriminatoires au posée, le handicap, le sexe, l’âge ou l’orientation sexuelle. Elle sein des entreprises privées et des collectivités publiques. engage les entreprises qui la signent à favoriser le pluralisme Contributeur pour la partie Responsabilité Sociale des au sein de leurs équipes par des actions de formation et Entreprises, le Club Méditerranée a engagé en 2006 plusieurs de sensibilisation, la non discrimination à l’embauche comme réunions avec les partenaires sociaux pour mener à bien une dans le suivi de carrière. Elle les encourage également à déve- réflexion sur l’amélioration des pratiques du Groupe. lopper le dialogue social. Plus de 1 500 entreprises, dont le Club Méditerranée, adhèrent à cette charte. MONTÉE EN PUISSANCE DE LA NOUVELLE ORGANISATION DES VILLAGES Un consensus sur l’évolution Généralisée à 13 Villages en 2006 et à 11 autres en 2007, la nouvelle orga- du Groupe nisation des Villages contribue à simplifier et professionnaliser la gestion En février 2006, la négociation annuelle des sites. Le Chef de Village s’appuie sur cinq responsables directs, en des salaires Siège, puis Villages a donné charge respectivement de l’Hôtellerie, des Loisirs, des Ressources lieu à deux accords d’entreprise. Indis- Humaines, des Finances et de la Maintenance. En 2006, pour répondre aux sociable de la stratégie de montée en besoins de cette organisation, cinq nouvelles fonctions ont été créées : res- ponsable hôtelier, responsable loisirs, responsable restauration, responsa- gamme, le principe d’individualisation ble des stocks et approvisionnements, cost controller. Cette démarche, de la rémunération a été réaffirmé. approuvée par le Comité d’Entreprise, sera déployée en deux ans. Le Comité d’Entreprise a également été étroitement associé au projet d’amélio- ration qualitative de la relation client en Les repos acquis ouvrent droit à trois incluses), et 8 Villages d’hiver pour un agence. Ce travail commun a abouti à jours environ à prendre par saison. Ces total de 6 775 heures (majorations RCR la mise en place d’un système couplé dispositions ont été complétées par un incluses). Cette augmentation globale informatique/téléphonie visant à répar- accord en juillet 2002 sur le travail de d’environ 1 300 heures par rapport à tir la charge d’appels entre les agences de nuit. Dans les Sièges comme dans les 2005 s’explique par la continuité de la façon d’une part à limiter les pertes Villages, les heures supplémentaires sont mise en place d’un processus renforcé d’appels en cas de ligne occupée et, compensées par des repos. de suivi du temps de travail sur l’ensem- d’autre part, à permettre aux agents de ble des Villages du Club Méditerranée. se concentrer sur le client réservant en Heures supplémentaires face à face ou bien sur les tâches admi- On ne compte pratiquement pas de nistratives. Le logiciel mis en place UN DIALOGUE SOCIAL CONSTRUCTIF dépassements d’horaires dans les Sièges Le dialogue constructif avec les parte- affecte les appels aux personnes disponi- de Paris et Lyon. Concernant les Villa- naires sociaux a abouti à plusieurs bles du réseau Club Med. ges, les dépassements au-delà de 39 heu- accords essentiels à la bonne marche de Fin 2006 a été signé un accord collectif pour le personnel G.E®. res enregistrés au cours de la saison ont la stratégie Cap sur l’Incomparable concerné 15 Villages d’été pour un total menée depuis 2002. de 2 054 heures (majorations RCR 51 Rapport annuel 2006 //
    • Des représentants du personnel élus LE VILLAGE DE CANCÚN, UN MOTEUR POUR LA RÉGION par 30 pays Les élections professionnelles du Club Dévasté par le cyclone Wilma en octobre 2005, Cancún a réouvert ses portes avant l’hiver 2006/2007, après une rénovation complète. Le chantier a mobilisé Méditerranée se sont déroulées cette plus de 60 entreprises locales. Au total, 640 personnes de la région ont été année. Lors de la négociation du protocole employées chaque jour sur ce projet d’exception. d’accord préélectoral, un siège supplé- Cette opération a été également l’occasion pour le Club Med de travailler la mentaire a été accordé au Comité d’En- montée en compétence de la prestation et de ses équipes, et surtout d’impli- treprise pour représenter la catégorie quer plus étroitement les G.E® dans la stratégie. Plus de 8 500 heures de formation ont été consacrées au renforcement des compétences de plus de Agent de maîtrise nouvellement créée. 300 G.E® sur les aspects techniques de leur métier (cuisine, restauration, héber- Près de 4 000 électeurs ont été appelés à gement) mais aussi à l’apprentissage des langues (anglais, français). voter dans près de 30 pays répartis sur La réouverture du site a permis la création de 150 emplois permanents. tous les continents, afin d’élire leurs représentants pour trois ans et permet- tre de poursuivre le dialogue social constructif mené avec la Direction de l’entreprise. Tableau 11 – ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Horaire hebdomadaire moyen 2005 2006 Bilan social Sièges de Paris, Lyon 35 h 37 h 30 Le bilan social est établi tous les ans, Agences de voyages 35 h 35 h conformément aux textes légaux, et fait Villages en France 39 h 39 h l’objet d’un avis du Comité d’Entreprise et d’un envoi à l’inspection du travail. Il Tableau 13 – CONDITIONS D’HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ concerne l’ensemble des salariés de la (du 1er janvier au 31 décembre 2006) société CMSA affilié au régime français 2004 2005 2006 de la sécurité sociale (salariés employés Nombre d’accidents du travail avec arrêt 341 346 308 en France ou détachés à l’étranger). Le Employés, cadres et Agents de maîtrise (G.O®) 204 225 186 Employés (G.E®) bilan social établi pour l’année 2006 137 121 122 recensait (au 31.12.06) 4 274 salariés Le nombre d’accidents du travail avec arrêt est en diminution de 11 % entre 2005 et 2006. Cette baisse est principalement due au nombre d’AT G.O® avec arrêt qui diminue (- 17 % dont 679 cadres, 2 533 employés et toutes catégories professionnelles confondues). Le nombre d’AT G.E® avec arrêt est quant 1 062 personnels de service. Celui-ci a à lui stable ; le nombre de jours d’absence G.E® pour accident du travail étant en augmen- reçu un avis favorable de la part du tation, les AT G.E® entraînent donc davantage de jours d’arrêt qu’auparavant. Comité d’Entreprise. Tableau 12 – ABSENTÉISME (du 1er janvier au 31 décembre 2006) Absentéisme par motif Maladie Accident Maternité Paternité Absences pour Total en nombre de jours du travail enfants malades Cadres 2 400 77 2 414 99 62 5 052 Agents de maîtrise 190 350 224 0 0 764 Employés (G.O®) 11 578 3 894 2 383 105 118 18 078 Employés (G.E®) 4 520 1 901 114 30 0 6 565 Total 18 688 6 222 5 135 234 180 30 459 Le nombre de journées d’absence est en baisse de près de 5 % en 2006 par rapport à 2005. Cette diminution est principalement liée à celle des absences maladie (- 6 %) et des accidents du travail (- 4 %). Dans le même temps, les absences pour cause de congé paternité enregistrent leur plus forte hausse avec un doublement du chiffre par rapport à l’année dernière. Le nombre de jours d’absence pour maternité reste quant à lui relativement stable. L’absentéisme global est en diminution tant chez les cadres (- 14 %) que chez les employés (- 3 %, incluant pour 2006 les chiffres des Agents de maîtrise, qui étaient de statut employé en 2005) ; à noter toutefois une augmentation de l’absentéisme chez les employés G.E® (+ 22 %). 52
    • Les communautés d’accueil Des Villages ouverts et solidaires ACTION PRIORITAIRE Agir contre l’exploitation sexuelle environnement, et culture. Ensuite, de L’enquête IPSOS menée auprès des clients et des prospects en des enfants dans le tourisme le faire bénéficier des fruits de l’activité juin 2006 a montré que l’enga- du Village, en contribuant positivement Depuis 2005, le Club Méditerranée gement contre le tourisme sexuel à son développement, mais aussi en s’engage activement aux côtés d’ECPAT impliquant les enfants était consi- allant plus loin et en se montrant soli- contre l’exploitation sexuelle des enfants déré de loin comme l’action la plus daire. Et enfin, de faire connaître et dans le tourisme. Entre juillet 2005 et prioritaire parmi une quarantaine aimer le pays par les visiteurs. octobre 2006, plus de 130 000 dépliants d’actions liées au développement durable citées. ECPAT ont été envoyés par courrier aux clients français avant leur départ, joints à INVITER À PROTÉGER La préservation des paysages, des res- leurs “rendez-vous vacances” avec une sources naturelles et de l’environnement lettre explicative. est une préoccupation inhérente à tout Depuis sa création en 1950 par Gérard projet de construction ou de rénovation La cause défendue par ECPAT est égale- Blitz, médaillé olympique et ancien d’un Village. Ce souci de préservation ment mise en évidence sur la page d’ac- résistant, le Club Méditerranée se dépasse la seule dimension environne- cueil du site clubmed.com, avec un consacre au bien-être collectif dans la mentale et concerne l’ensemble des renvoi vers le site de l’association et les trentaine de pays accueillant ses Villages. richesses du pays qui accueille un Village affiches de la campagne figurent aussi Cette vocation intègre les clients, les Club Med, à commencer par la plus dans les agences Club Med. G.O® et G.E®, mais aussi, depuis tou- précieuse d’entre elles : ses enfants. jours, les communautés d’accueil. Le respect des populations et la solidarité avec le développement local font partie intégrante des principes fondateurs du « Engagement 2007 : soutenir le concours “Dire Non”, une opération Groupe. Ils se traduisent tout d’abord qui invite les étudiants en Tourisme et Hôtellerie à concevoir un thème par une volonté de “ne pas abîmer” le pour une journée nationale d’action au profit de la lutte contre le tou- pays hôte et de mettre en œuvre tout ce » risme sexuel. qui est possible pour préserver hommes, 53 Rapport annuel 2006 //
    • S’ENGAGER POUR LA PRÉSERVATION DU PATRIMOINE En 2006, le Groupe a confirmé sa volonté d’agir en faveur de (Mexique) ainsi qu’à mettre en valeur des produits et artisa- la préservation des plus beaux sites culturels de l’humanité. Le nats locaux au sein du Village rénové Cancún Yucatán. partenariat entre Jet tours et l’Unesco s’est poursuivi et enri- Première vitrine de l’engagement du Club Méditerranée chi. Cet accord implique, outre le montage de produits label- auprès de l’Alliance pour le Patrimoine Mondial, ce Village lisés et l’adhésion au programme de tourisme durable du intègre le “Centre de Découverte”, un lieu privilégié pour Centre de Patrimoine Mondial, un engagement de Jet tours à sensibiliser les clients aux valeurs du Patrimoine Mondial et à soutenir financièrement des projets de restauration de sites. l’importance d’un tourisme responsable. Par ailleurs, en 2006, le Club Méditerranée a adhéré à l’Alliance pour le Patrimoine Mondial créée par la Fondation des Nations Unies en partenariat avec Expedia, inc. Dans ce cadre, le Club Med s’engage à former des équipes commer- ciales et des G.O® aux enjeux du patrimoine mondial, à pro- mouvoir le tourisme durable auprès des clients, à créer des liens étroits avec les communautés de la Péninsule du Yucatán PROPORTION DES EMPLOIS LOCAUX EN VILLAGE CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT LOCAL au 31.08 05 au 31.08.06 Là où il s’implante, le Club Méditerra- Emplois locaux 73,3 % 74,7 % née génère de façon directe et indirecte Emplois internationaux 26,7 % 25,3 % un surcroît d’activité économique et des emplois. Le Groupe s’emploie à dyna- DÉVELOPPEMENT DES G.E® miser sur le long terme les régions qui l’accueillent par une démarche proactive 2005 2006 de professionnalisation des employés Évaluations 12 475 70,9 % des postes 12 228 70,3 % des postes locaux et d’achats sur place. 16,2 % des G.E® G.E® Formation 19,1 % des 10,0 % des G.E® G.E® Mobilité géographique 13,1 % des G.E® Mobilité professionnelle* NC 5,3 % des Un ascenseur social pour les G.E® et G.O® locaux * % de G.E® ayant changé de service Habitant pour la plupart à proximité des sites, les G.E® (Gentils Employés) repré- Des achats essentiellement locaux sentent 59 % de la population salariée que les dépenses des Villages et ne tien- en Village et évoluent principalement La part des achats locaux dans le pays nent pas compte des achats effectués dans les métiers de l’hôtellerie, de la d’origine se situe en moyenne à 55 % en dans le pays par la Direction Achats du maintenance et de la restauration. 2006 comme en 2005. La plupart des pays ou par le Siège. dépenses de fonctionnement s’effectue Des savoir-faire qui se transfèrent Le Club Méditerranée met en œuvre dans la région d’implantation, voire différents outils pour favoriser la mon- dans le pays. Ce taux est porté entre Par sa vision internationale et par sa cul- tée en compétences des G.E® et déve- 80 % et 95 % pour les produits d’ali- ture de l’innovation, le Club Méditerra- lopper leur employabilité, ce qui se mentation. Pour les produits non péris- née est souvent en position de mettre en traduit en 2006 par une progression sables, les fournisseurs locaux sont œuvre dans certains pays des pratiques et des taux de formation et de mobilité, consultés lors des appels d’offres. À des techniques jusque là inexistantes tant géographique que professionnelle. noter que ces estimations ne concernent localement. C’est ainsi qu’il fut le pre- 54
    • Les communautés d’accueil mier à construire une station d’épura- soutenir des projets initiés par des sala- juin. Entre les deux, ils sont suivis et tion à l’Ile Maurice lors de la création du riés ; faire circuler le matériel réformé invités régulièrement à participer à des Village de la Pointe aux Canonniers ; en du Club Méditerranée vers les associa- activités du Village (piscine, match de foot avec les G.O®, cours de langue…). 2006, pour la construction du Village tions qui en ont besoin. d’Albion, il est le premier à y implanter _ les événements : en juin 2006, la Une mobilisation de proximité le système d’épuration novateur et tota- Fondation a organisé pour la sixième lement écologique des Jardins Filtrants®. Dans les bureaux et Sièges, des clubs de année consécutive son Goûter Plané- (voir focus p. 61) salariés bénévoles soutenus par la Fon- taire, une manifestation annuelle qui dation, mettent à profit le savoir-faire ouvre en début de saison les Villages aux d’animation du Club Med et leur cul- enfants défavorisés des communautés ture de la convivialité dans des projets environnantes. 8 000 enfants d’une tournés vers des populations défavori- trentaine de nationalités sont reçus en VIP par les G.O® dans plus de cinquante sées (enfants malades, troisième âge, insertion, accompagnement scolaire…). Villages et, symboliquement, accueillent ces G.O® dans leur pays. Coup d’envoi Dans les Villages, trois grandes familles d’une saison solidaire, cet événement LA SOLIDARITÉ SUR LE TERRAIN : permet aux G.O® de repérer des besoins d’actions sont menées : UNE FONDATION BIENTÔT _ des programmes “scolarité” de trois et d’initier des microprojets de solida- TRENTENAIRE… Créée en 1978, parmi les premières à ans sont en cours au Sénégal (les Alma- rité, tels la vente de produits d’artisanat être entrées sous l’égide de la Fondation dies), en Égypte (Louxor), au Maroc local, des goûters spectacles pour les de France, la Fondation Club Méditer- (Marrakech et Agadir), en Thaïlande enfants des communautés voisines, la ranée bénéficie depuis 2003 du statut (Phuket), et à l’Ile Maurice. Il s’agit de mise à disposition d’infrastructures. de Fondation d’Entreprise. soutenir des écoliers défavorisés des Tous les mois de mars, une journée au Sa vocation est triple : favoriser le béné- environs, identifiés avec l’aide des pou- profit d’une association est organisée volat des salariés pour des missions soli- voirs publics locaux. Ces enfants reçoi- dans les Villages français qui se mobi- daires, récurrentes ou ponctuelles, de vent des kits scolaires en septembre et lisent pour collecter des fonds. En quelques heures jusqu’à trois semaines ; sont invités au Goûter Planétaire en 2006, comme en 2005, elle a bénéficié 55 Rapport annuel 2006 //
    • à l’association Petits Princes, dont la voca- Des congés solidaires revisités L’incitation au parrainage Partenaire de Planète Urgence depuis la tion est d’aider à réaliser les rêves d’en- La Fondation a poursuivi et développé fants gravement malades. première heure et jusqu’en 2005, la son partenariat avec l’association PLAN, _ enfin des microprojets sont initiés et Fondation Club Méditerranée a mis en ONG humanitaire et apolitique, spécia- soutenus par les G.O® et les G.E® des œuvre en 2006 ses propres projets de lisée dans le parrainage d’enfants. La Villages en fonction des besoins envi- congés solidaires ; trois collaborateurs se mission de PLAN, qui intervient dans ronnants : vente de produits d’artisanat, sont impliqués dans la sensibilisation à 45 pays, est de contribuer au développe- goûters-spectacles, mise à disposition la lecture pour des enfants nomades au ment de l’enfant en l’impliquant direc- d’infrastructures sportives… Mali, deux autres dans l’animation d’un tement, en collaboration avec les acteurs atelier informatique installé à l’initiative de sa communauté. Par ailleurs, les Villages redistribuent d’un client à proximité du Village de La Fondation soutient également l’asso- régulièrement le matériel en passe d’être Cap Skirring, au Sénégal. ciation “Fraternité, j’écris ton nom...” renouvelé. À Opio, par exemple, la vais- qui permet à des jeunes en difficulté de selle est donnée aux Restos du Cœur, à Bora Bora, les écoles reçoivent le maté- riel informatique et, à Punta Cana, les vêtements hors stock de la Boutique sont BÉNÉVOLES DE TOUS LES PAYS livrés à un orphelinat et à un asile voisin. _ 275 salariés bureaux et Sièges France impliqués dans des actions de proximité Pour suivre toutes ces initiatives, un _ 1 608 G.O® et G.E® dans 43 Villages mobilisés pour le goûter planétaire reporting sur les microprojets est _ 15 Villages français dédiant une journée par an au profit d’une asso- aujourd’hui effectif : en s’appuyant sur ciation. _ 35 G.O® parrains dans le Monde avec PLAN et “Fraternité, j’écris un carnet-questionnaire baptisé “soli- ton nom” diary”, les Villages ont recensé leurs _ 24 700 heures totales comptabilisées de bénévolat actions de solidarité. Pour cette pre- _ 5 G.O® ayant transformé leurs vacances en congés solidaires. mière année, le taux de retour du ques- tionnaire a été de 60 %. 56
    • Les communautés d’accueil tiques locales : dès les années 60, le Club construisait un hammam et un salon Maure au sein de son Village PLAISIR DE DÉCOUVRIR d’Agadir… Les 10 Villages Plaisir de Découvrir proposent aux clients de multiples ouvertu- L’immersion se poursuit ensuite au tra- res sur le pays d’accueil. En 2006, le Club a franchi une étape en intégrant une vers des activités proposées : cours de excursion dans le forfait tout compris du Village de Cancún Yucatán. danse ou de cuisine locales, conféren- La visite du village d’El Meco, menée par des guides professionnels, fait décou- ces, leçons de langues ou encore cours vrir aux clients l’histoire et la culture de la région du Yucatán. Ces excursions de port de tête (Martinique) et ateliers s’effectuent en petit groupe et privilégient le contact personnalisé avec les habitants. de fabrication de poupées en objets de récupération animés par un artiste local (Sénégal). Chaque semaine, une soirée, voire souvent une journée entière, est consacrée au pays d’accueil. Enfin, au sein des Villages, un espace rompre leur isolement et de cultiver leur lecte de livres, de fournitures scolaires, Découverte offre l’accès à une vaste sentiment d’utilité sociale en écrivant etc.). Par exemple, cet hiver 2006/ palette d’excursions et à des informa- d’une part avec des adultes bien insérés 2007, les clients de Cap Skirring ont tions sur le pays. Stimulée par les exi- dans la société et d’autre part avec des reçu peu avant leur départ, dans leur gences d’une clientèle haut de gamme, enfants de pays du Sud et de l’Est. “rendez-vous vacances”, une invitation à la découverte tend à devenir une activité Au 31 octobre 2006, près de quarante contribuer, s’ils le souhaitent, au projet majeure du Club Med. Un tiers des salariés ont souhaité devenir parrains de développement d’une bibliothèque à clients partent en excursion lors de leur dans le cadre de l’une ou l’autre de ces proximité du Village en apportant des séjour. Cette démarche est encouragée associations. livres. par une prise en charge des enfants au Club, dès l’aube si besoin ! Une ouverture progressive INVITER À DÉCOUVRIR vers les clients Les vacances au Club Med, si elles signi- Prolongements de cette approche, les Constatant que beaucoup de GM qui fient “Villages tout compris”, ne signi- circuits Club Med Découverte propo- découvrent son existence se disent dési- fient pas pour autant “Villages fermés” : sent la découverte en groupe restreint reux d’en savoir plus, et parfois de bien au contraire la formule Club Med d’une destination dans des conditions s’impliquer, la Fondation Club Médi- donne le choix ; elle permet à chacun de privilégiées : forfait tout compris, terranée a choisi de se faire mieux pousser la découverte à sa guise, à son hébergement de qualité, guides formés. connaître au travers du concept “d’Es- rythme, au travers d’une promenade De son côté, la filiale Jet tours propose paces Fondation”. L’objectif en 2007 dans le Village, d’une activité ou d’une des circuits labellisés Jet tours/Patri- est d’installer un espace Fondation à excursion... moine mondial de l’Unesco, qui invite le l’intérieur des espaces Découverte des touriste à découvrir de façon privilégiée Quand le pays vient aux GM… Villages d’Agadir, de Marrakech, du Cap les plus beaux sites classés du monde. Skirring et des Almadies. Les clients Pour tous les clients, la découverte com- seront informés et sensibilisés aux mence dans le Village : l’architecture, la actions de la Fondation, en général et décoration, la végétation, l’ambiance, la dans le pays en particulier, et invités à y table tout comme le sens de l’accueil participer de différentes manières (col- sont imprégnés de la culture et des pra- 57 Rapport annuel 2006 //
    • Les fournisseurs Animer un partenariat collaboratif et responsable La rationalisation des processus est un UNE IMPLICATION RENFORCÉE Par la qualité durable des produits livrés autre vecteur de consolidation de la relation. L’organisation des Achats, via et la constance de leur service, les 20 000 fournisseurs du Club Méditer- des outils de référencement et de pilo- ranée, locaux ou mondiaux, sont consi- tage sophistiqués, oriente toutes les dérés comme des acteurs majeurs de la entités du Groupe auprès des fournis- stratégie. Depuis deux ans, le Groupe seurs référencés. renforce leur implication en mettant en place les cadres d’un travail collaboratif basé sur un respect mutuel et des valeurs partagées. Nouvelle étape de ce proces- sus, une convention “Fournisseurs UNE NOUVELLE CLAUSE ENGAGEANTE POUR LES FOURNISSEURS Alimentaire et Boisson” réunissant 70 fournisseurs français et suisses a été Depuis 2006, tout fournisseur du Club Méditerranée est invité à par- tager les valeurs du Groupe, dans son éthique comme dans ses pra- organisée en septembre 2006 afin de tiques, en acceptant une nouvelle clause insérée dans son contrat. co-réfléchir à des solutions rationnelles Celle-ci leur demande notamment de respecter les Droits de l’Homme, permettant de réussir la montée en veiller à l’absence de pratiques avilissantes (harcèlement moral et gamme. Un événement similaire a été sexuel), ne pas avoir recours au travail d’enfants, ne procéder à également initié à Cancún Yucatán avec aucune forme de discrimination (sexe, race, religion, politique), et de 35 fournisseurs. Ces initiatives, qui participer à la protection de l’environnement, notamment par la maî- trise des impacts environnementaux du contrat. Cette clause est dif- confortent l’image de pionnier du Club fusée en anglais, français et portugais. Med, sont particulièrement appréciées par les partenaires concernés. 58
    • L’environnement Des fondations solides pour bâtir une politique En même temps qu’il établissait le cahier C’est aussi une première en la matière L’ANALYSE DU CYCLE DE VIE des charges de son futur système de puisque le Club Méditerranée est le D’UN VILLAGE : UNE PREMIÈRE reporting, et que se poursuivaient les Résolu à améliorer la qualité écologique premier opérateur touristique à s’impli- initiatives locales, le Club Méditerranée de ses Villages, le Groupe a initié avec quer dans un bilan environnemental a engagé un audit scientifique de ses l’agence spécialisée Bio Intelligence Ser- par ACV. impacts afin de déterminer clairement vice un bilan environnemental d’un Les impacts détaillés par journée hôte- les axes d’actions prioritaires. séjour dans un Village par la méthode lière ont été calculés, de façon à cerner des Analyses des Cycles de Vie (ACV). les directions prioritaires en matière Bien implantée auprès de l’industrie, d’achats et de construction ; des recom- MISE EN PLACE D’UN SYSTÈME l’ACV est une méthode de quanti- mandations opérationnelles plus détail- DE PILOTAGE DU REPORTING Le bilan environnemental mené au fication des impacts potentiels sur l’en- lées en seront déduites début 2007. printemps 2005 a été généralisé à tous vironnement causés par un service ou les Villages hiver et été. L’ensemble des un produit tout au long de sa vie. DES CONSTRUCTIONS pratiques des Villages en matière de ges- Cette étude, qui a obtenu le soutien de RESPECTUEUSES DU MILIEU NATUREL tion environnementale a été recensé l’ADEME*, est la première étape d’une Implantés sur des sites de qualité, les ainsi que les paramètres environnemen- démarche d’éco-conception, visant Villages du Club Med sont conçus avec taux prépondérants dans les sites. l’amélioration continue des pratiques une exigence élevée d’intégration paysa- Cette base d’informations a permis de environnementales du Groupe le plus gère et de respect de la nature. formaliser les indicateurs clés et a aidé à en amont possible des processus de concevoir le cahier des charges de la décision. L’ouverture d’un nouveau Village consultation relative au système de s’effectue dans le strict respect des régle- * Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de reporting. Celle-ci a été menée au cours mentations, en particulier en matière l’Énergie. de l’été et a débouché sur la sélection du système Indicia, solution réputée déve- « Engagement 2006 tenu : le bilan carbone a été effectué dans le cadre loppée par la société Ivalua. global de l’Analyse du Cycle de Vie. » 59 Rapport annuel 2006 //
    • Raisonner la consommation d’eau d’études amont d’intégration et d’im- Ainsi, 33 % des Villages possèdent leur pact environnemental. La maîtrise de la consommation d’eau station d’épuration intégrée et, parmi Le Club Med sélectionne pour ses espa- est depuis longtemps une priorité des eux, 83 % recyclent l’eau épurée pour ces verts des variétés locales de végétaux Villages, qui sont tous équipés d’outils l’arrosage des espaces verts, voire dans les et conserve les espèces les plus rares. Les de pilotage au quotidien. Par ailleurs, le circuits de chasses d’eau dans 3 cas. surfaces construites n’occupent qu’une Club Méditerranée construit systémati- Une politique active de maîtrise des faible part de l’espace total des Villages : quement des stations d’épuration au consommations a conduit à doter les Villages d’équipements adaptés (tableaux sur 80 % des Villages hors montagne, le sein de ses Villages lorsque les filières de 1 et 2). ratio surface construite/surface totale du retraitement n’existent pas localement Village est de 11 %. ou ne sont pas satisfaisantes. Afin de monter encore le niveau d’exi- gence, un Assistant Maîtrise d’Ouvrage Tableau 1 – ÉQUIPEMENT DES VILLAGES EN SYSTÈMES D’ÉCONOMIE D’EAU Haute Qualité Environnementale a EN 2006 été intégré à l’équipe projet pour la Périmètre : 92 % Villages monde conception et construction du Village (en % de Villages concernés) Europe-Afrique Asie-Pacifique Amérique Monde de Taba, en Égypte. Réducteurs de pression 65 67 50 63 Économiseurs sur robinets et douches 87 67 78 83 Économiseurs sur chasses d’eau 73 56 33 65 UN MANAGEMENT Programmateurs d’arrosage 69 75 50 67 ENVIRONNEMENTAL RIGOUREUX Arrosage goutte à goutte 72 63 25 63 Le bilan environnemental ayant été Lave-batterie à granules 19 11 0 15 étendu aux Villages hiver, le périmètre Villages ayant 2 de ces équipements 89 89 56 85 couvert est maintenant de 92 % du parc Source : Recensement auprès de 72 Villages sur les 78 Villages ouverts en hiver 2005/2006 ou en été mondial de Villages. 2006. « Engagement 2007 : introduire l’assistance de maîtrise d’ouvrage » HQE sur de nouveaux projets de construction ou de rénovation. 60
    • L’environnement LES JARDINS FILTRANTS® D’ALBION Engagement tenu végétales variées sont l’occasion de recréer des habitats éco- logiques spécifiques à certaines espèces animales. Le bassin L’implantation du nouveau Village d’Albion à l’Ile Maurice en eau planté offre en particulier l’opportunité de valoriser les s’est accompagnée d’une réflexion sur le traitement des eaux eaux traitées en y recomposant des niches, des frayères à usées. La décision a été prise de mettre en place une solution batraciens… En fin de cycle, la totalité des eaux épurées est alternative à la station d’épuration classique, à boues activées : récupérée et stockée pour être réutilisée à l’arrosage des les “jardins filtrants”, systèmes de dépollution des eaux par espaces verts. les plantes, représentent une solution écologique, esthétique et économique pour le renouvellement des ressources natu- La première étape a été franchie : après avoir été testée en relles. Ces jardins sont constitués de plusieurs bassins paysa- vraie grandeur cette solution technique a obtenu la validation gés composés de filtres et dans lesquels sont plantés des des autorités du Ministère de l’Environnement Mauricien. végétaux épurateurs, sélectionnés pour leur capacité de trai- L’implantation de cette station d’épuration écologique repré- tement et leurs vertus désinfectantes. Au-delà de l’intégration sente en effet une première sur l’Ile Maurice. paysagère, les Jardins Filtrants® favorisent la préservation de la biodiversité : l’alliance de différents substrats et d’espèces Tableau 2 – CONSOMMATION D’EAU DES VILLAGES FRANCE Maîtriser les consommations d’énergie Indicateur 2003 2004 2005 2006 Les consommations énergétiques sont Consommation d’eau (m3) 774 651 700 269 683 077 686 129 sous surveillance permanente. Réguliè- La consommation d’eau est restée quasiment stable malgré l’entrée dans le périmètre du nouveau Village de Peisey-Vallandry ; la consommation rapportée à la JHE (journée hôte- rement, les responsables techniques des lière économat) a baissé de 3,4 %. Villages y sont sensibilisés, et les équipe- ments des villages sont modernisés (tableau 3). Tableau 3 – ÉQUIPEMENT EN SYSTÈMES D’ÉCONOMIE D’ÉNERGIE EN 2006 Périmètre : 92 % Villages monde (en % de Villages concernés) Europe-Afrique Asie-Pacifique Amérique Monde Régulateurs de vitesse sur la climatisation 77 78 100 81 Contacts de feuillure sur les climatiseurs1 17 0 25 15 Contacts de feuillure sur le chauffage électrique1 50 0 100 50 Récupération de chaleur sur les équipements du froid 20 44 44 26 Utilisation d’ampoules de basse consommation 87 78 100 88 Utilisation des “key-tags”2 dans les chambres des GM 22 100 67 38 Réseaux séparés d’éclairage extérieur de sécurité et paysager 35 44 44 38 Systèmes de gestion informatisé GTB/GTC 56 56 67 57 Villages ayant 2 de ces équipements 89 100 100 92 1 coupure automatique de climatisation ou chauffage en cas d’ouverture de fenêtre. Source : Recensement auprès de 72 Villages sur les 78 Villages ouverts en hiver 2005/2006 ou en été 2006. « Engagement 2007 : à Agadir, au Maroc, optimiser la consommation d’eau par la mise en place d’un système de gestion de l’arrosage de » dernière génération sur le golf. 61 Rapport annuel 2006 //
    • CLUB MED TRANCOSO, PARTENAIRE D’UN PROGRAMME RÉGIONAL Au Brésil, le Village de Trancoso s’est associé avec son partenaire, l’entreprise Terravista et les autorités locales pour développer un “Programme permanent d’éducation environnementale et sociale”. Ce projet veut éveiller chez les dif- férents acteurs de la communauté de Porto Seguro, – habitants, administra- tions, entreprises, tour opérateurs –, une prise de conscience sur leur respon- sabilité socio environnementale. Pour ce faire, une série d’actions a été initiée auprès des écoles (concours d’art sur l’environnement, semaine de l’environ- nement, étude du milieu, cours d’archéologie, potager scolaire…). Les partenaires soutiennent également des événements sportifs et des fêtes populaires, de façon à maintenir les valeurs culturelles locales menacées par le tourisme de masse. Tableau 4 – CONSOMMATION D’ÉNERGIE DES VILLAGES FRANCE Plusieurs Villages sont équipés de systè- mes solaires thermiques. Le Club Médi- Indicateur 2003 2004 2005 2006 terranée utilise également une alternative Consommation d’électricité (MWh) 53 694 52 846 51 673 58 765 compétitive : la récupération de chaleur La hausse en 2006 s’explique essentiellement par le changement de périmètre (entrée du pour eau chaude sur les centrales de cli- Village Peisey-Vallandry). À périmètre constant elle est de 3 %, avec un hiver froid et un été matisation et de production de froid. très chaud. Ces méthodes sont systématiquement considérées dans les nouveaux program- mes de construction ou de rénovation Tableau 5 – ÉNERGIES ALTERNATIVES (tableaux 3 et 5). Type d’énergie Nombre de Villages Solaire thermique 10 Maîtriser les volumes Récupération chaleur climatiseurs 12 et les circuits des déchets Récupération chaleur groupes froid 7 Le Club Méditerranée s’efforce de déve- Pompes à chaleur 4 lopper le tri sélectif des déchets dans les Source : Recensement auprès de 72 Villages sur les 78 Villages ouverts en hiver 2005/2006 ou en été pays pourvus de filières de retraitement 2006. adéquates (tableau 6). « Engagement 2007 : participer à un programme de recherche sur la désalinisation d’eau de mer par énergie solaire.» 62
    • L’environnement Tableau 6 – COLLECTE SÉLECTIVE, RECYCLAGE ET VALORISATION DE DÉCHETS Afin d’optimiser la gestion des déchets, le Groupe a investi dans une étude de Type de déchets % de Villages utilisant la filière caractérisation de l’ensemble des déchets quand la filière est connue Verre 92 produits par le Village d’Opio (Alpes- Carton 84 Maritimes), avec l’aide de la société Tri- Boîtes et canettes métalliques 57 valor et le soutien de l’ADEME*. Cet Bouteilles plastiques 62 audit est le préalable d’une politique Piles 80 visant à renforcer les partenariats avec Consommables informatiques 73 des filières locales de valorisation des Néons 82 Batteries automobiles 85 déchets, à mettre en place des solutions Graisses de cuisine 98 de tri sélectif et de diminution des volu- Déchets “spéciaux” 76 mes et à développer des actions de sensi- Déchets verts (branches et feuilles) 80 bilisation du personnel. Déchets alimentaires compostables 66 Autres déchets alimentaires 54 Les résultats de l’étude de caractérisation Source : Recensement auprès de 72 Villages sur les 78 Villages ouverts en hiver 2005/2006 ou en été 2006. ont servi de données d’entrée à l’Analyse de Cycle de Vie. « Engagement 2006 tenu : l’étude d’optimisation à Opio a débouché * Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. sur des recommandations concrètes, qui seront complétées et mises en applications à l’issue des travaux de rénovation du Village. Engagement 2007 : au Village du Cap Skirring, en Casamance, les déchets seront acheminés vers une filière locale de tri et de recyclage mise » en place avec l’appui du Club Méditerranée. 63 Rapport annuel 2006 //
    • G.O®, G.E®, CLIENTS : En ce qui concerne les autres rejets, les Enfin, dans 80 % des Villages, les activités des Villages ne génèrent pas de clients sont sensibilisés aux économies TOUS IMPLIQUÉS ! rejets significatifs dans l’air. La mise en Préserver l’écrin naturel des Villages d’eau et d’énergie ou à la protection de place de systèmes de chauffage au gaz, est une nécessité pour le Groupe qui la nature sous diverses formes : par des n’hésite pas à impliquer clients, G.O®, moins polluants que les systèmes au fuel, messages en conférence d’accueil, des G.E®, communautés voisines et parte- ainsi que les mesures d’optimisation des panneaux d’information, des messages consommations d’énergie contribuent à naires par des activités pédagogiques ou dans les chambres, des invitations à ne protéger la qualité de l’air et à limiter les pratiques sur le terrain. pas systématiser le changement du linge émissions de gaz à effet de serre. L’usage de toilette… d’engrais et de produits d’amendement Certains des Villages “Soleil” participent pour les terrains de golf est contrôlé de ainsi aux opérations locales “plages propres”. Au Mexique, les G.E® récu- façon rigoureuse à l’aide d’analyses de sols et de plans de fertilisation subsé- pèrent les œufs pondus par les tortues et quents. les confient aux autorités pour qu’ils soient placés sur des plages spécialement dédiées à cet effet. Au Brésil, le Club s’est associé à Pro- Mar, une ONG brésilienne locale, afin de préserver le récif corallien qui borde les côtes d’Itaparica… 64
    • CLUB MÉDITERRANÉE SA 11, rue de Cambrai 75957 Paris Cedex 19 - France Tél. : +33 1 53 35 35 53 – Fax : +33 1 53 35 36 16 – www.clubmed.com Société anonyme au capital de 77 432 020 € – 572 185 684 RCS Paris – Licence : LI 075 95 0333 RCP n° AA 992 497 GENERALI ASSURANCES IARD - 7, boulevard Haussmann - F - 75456 Paris Cedex 9 Garantie Financière APS - 15, avenue Carnot - F - 75017 Paris