Beamer   présentation définitive
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Beamer présentation définitive

on

  • 1,504 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,504
Views on SlideShare
1,245
Embed Views
259

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

8 Embeds 259

http://www.paxchristiyouthforum.net 242
http://paxchristiyouthseminar2010.blogspot.com 5
http://paxchristiyouthseminar2010.blogspot.be 4
http://paxchristiyouthseminar2010.blogspot.it 3
http://paxchristiyouthseminar2010.blogspot.co.uk 2
http://paxchristiyouthseminar2010.blogspot.de 1
http://paxchristiyouthseminar2010.blogspot.nl 1
http://paxchristiyouthseminar2010.blogspot.fr 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Beamer   présentation définitive Beamer présentation définitive Presentation Transcript

  • Stratégies à partir des actions directes auprès des jeunes et moins jeunes
  • André Bader – Enseignant / Animateur / Formateur 2002 : Début de création de Modules autour de la discrimination. 2005 : Engagement chez Pax Christi Suisse 2009 : Mise sur pied de l’Association JUST-IN
    • À partir d’un contexte donné, connaître son public jeune (ou moins jeune).
    • Connaître quelques stratégies pour travailler avec un public jeune.
    • Connaître quelques outils pour vulgariser un thème tournant autour des injustices.
    • 1.1 Partant du savoir, rechercher des expériences et des idées nouvelles
    • 1.2 Encourager la participation des jeunes pour qu’ils contribuent au débat
    • 1.3 Encourager à traduire les expériences nouvelles en actes simples, mais efficaces.
    • 2.1. Qui est l’animateur ?
    • 2.2. Qui sont les apprenants ?
    • 2.3. Quel est le cadre ?
    • Institution / lieu de l’animation / nombre de participants
    • 2.4. Quels sont les objectifs
    • spécifiques liés au cadre ?
    • Il y a travail de groupe lorsqu’on réunit des personnes qui doivent associer leurs différents talents et capacités individuels, et se servir de leurs énergies mutuelles pour réaliser une mission donnée. Le travail en groupe :
      • 3.1 Le travail en groupe responsabilise.
      • 3.2 Le travail en groupe développe des capacités de communication.
      • 3.3 Le travail en groupe implique le développement d’aptitudes au consensus.
    • 4.1 Le « brainstorming »
    • 4.2 L’affichage mural
    • 4.3 Le débat
    • 4.4 Le travail en groupes restreints
    • 4.5 Les jeux de rôle
    • 4.6 Les simulations
    • Pour résoudre un problème précis ( Exemple: organisation d’un événement).
    • Pour répondre à une question concrète.
    • Pour permettre un brainstorming personnel et individuel sans influence.
    • À partir de l’actualité, d’affiches ou d’études de cas. (Exemple : Multi culturalité)
    • Pour faire avancer des questions sensibles ou préparer des saynètes.
    • Exemples : sur les moqueries ou sur le mobbing.
    • Pour mieux comprendre une situation ou faire naître une empathie vis-à-vis de ceux qui vivent la situation.
    • Travail avec des accessoires
    • Travail avec la décoration des salles
    • Pour extérioriser en groupe une idée d’une injustice ou le degré d’acceptabilité d’une situation.
    • 5.1 La Co-animation
    • 5.2 La gestion du temps
    • 5.3 Créez une atmosphère sécurisante
    • 5.4 Fixez les règles de base
    • 5.5 Donnez des instructions précises
    • 5.6 Importance de l’évaluation
    • Plus facile de garder le rythme ou de le modifier.
    • Se soutenir en cas d’imprévu.
    • Soutenir les travaux en petits groupes.
    • Le « top », c’est une véritable équipe.
    • Ne pas surcharger l’emploi du temps.
    • Réservez suffisamment de temps pour le débat.
    • Ne jouez pas les « prolongations » en faisant traîner. Mieux vaut une pause.
    • Ambiance sincère, amical, drôle et encourageant.
    • Les participants doivent se sentir libres d’explorer et de découvrir.
    • Utiliser un langage compréhensible.
    • Travailler avec accessoires et décoration appropriés.
    • Chacun doit les comprendre :
    • Ponctualité
    • Tolérance
    • Confidentialité
    • Respect
    • Engagement
    Confidentialité Respect Engagement … .
    • Chaque participant doit savoir ce qu’il doit faire.
    • Prendre le temps.
    • Testez la compréhension.
    • Inviter à poser des questions.
    • Comment les participants ont-ils ressenti l’activité.
    • Que s’est-il passé au cours de l’activité ? Quel ressenti ?
    • Les participants ont-ils appris des choses sur eux-mêmes ?
    • Quels sont les apprentissages par rapport aux problèmes abordés ?
    • Comment exploiter les apprentissages nouveaux ?
    • Le « Jeu de la Banane » - Jeu de rôle
    • Le « Jeu des Perles » - Jeu de rôle
    • Le « Repas inégal » - Jeu de rôle
    • « L’Injustice proche de nous et autour de nous » – Sketchs
    • « Un pas en avant » - Présentation et décentrement – Groupe restreint
    • « Cinq minutes pour parler » - thème délicat – Groupe restreint
  • Le matin C’est un jeu de simulation autour du thème : « Le consommateur dans les échanges mondiaux ». Le jeu ambitionne d’éclairer et de sensibiliser le public jeune ou moins jeune à la question du développement durable et à la recherche de modèles d’échanges économiques «équitables ».
  •  
  •  
    • Jeu des Perles
    • Le jeu met en évidence des réalités économiques et sociales.
    • Chaque participant reçoit 5 perles de différente valeur.
    • Ils provoquent des statuts différents entre les participants (patrimoine de la naissance).
    • Un troc permet éventuellement d’améliorer les points garantis par les perles.
    • Des événements interviennent pendant le jeu.
    • À la fin du jeu, trois groupes sont formés : Les Privilégiés, la Classe moyenne et les Laissés-pour-compte.
    Le matin
    • Repas inégale
    • Les privilégiés prennent place à une table somptueusement garnie et se font servir un repas complet et soigneusement préparé.
    • La classe moyenne prend place à une table garnie avec un minimum de soin. Elle se fait servir un repas moyen.
    • Les laissés-pour-compte en tablier doivent servir tout ce beau monde. Ils mangent un plat plus que frugal. Ils doivent se départir en outre de la totalité de la vaisselle (sans machine) et du nettoyage du réfectoire.
    Evaluation du repas inégal À midi La Classe moyenne Les Privilégiés Les Laissés-pour-compte
    • Chaque groupe reçoit une carte avec l’objectif de jouer la situation décrite sur la carte.
    • 20 à 25 minutes de préparation.
    • Chaque groupe présente son sketch en toute liberté et défend ensuite la solution jouée en répondant aux questions des autres.
    Groupe 3 Groupe 1 Groupe 2
  • Tu fais partie d’un groupe qui se voit tout le temps. Par un sport, tu t’es fait/e un/e ami/e qui appartient à un groupe très différent. Ton groupe te fait savoir que tu dois choisir… Jeunes
  • Vous avez des problèmes avec votre supérieur hiérarchique . Ce dernier vous critique devant les autres employés. Fréquemment, il vous humilie en vous rabaissant et en vous ridiculisant. Mobbing
    • Vous êtes chômeuse/eur. Votre programme quotidien se présente de la manière suivante :
    • Recherche de travail par
    • écrit.
    • Offres spontanées.
    • Cours de perfectionnement.
    • Essai de maintenir une vie
    • sociale.
    Chômage
  • Vous êtes une travailleuse précaire. Des ménages par ci, des nettoyages par là. Beaucoup d’efforts, peu de reconnaissance. Malgré un temps de travail considérable, vous devez vous adresser à l’assistance publique. Précarité
  • Vous êtes africain(e). Vous faites des petits boulots quand vous le pouvez. Dans des restaurants ou le nettoyage. Ce n’est pas facile de trouver des amis suisses. C’est vrai que vous êtes différent(e). Parfois, vous vous faites traité de vendeur(euse) de drogue. Étrangers
    • Nous sommes tous égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres. Les participants font l’expérience d’être quelqu’un d’autre dans leur société :
    • Une jeune femme handicapée qui peut se déplacer qu’en fauteuil roulant.
    • Un jeune Malien qui vit dans un foyer pour requérants d’asile.
    • Un chômeur en fin de droit qui vient de se faire expulser de son logis.
    • Une jeune femme qui gagne un salaire en se prostituant.
    • Une étudiante qui travaille le soir et le weekend dans un bar.
    • Un jeune homme informaticien qui a créé un programme très apprécié.
    • Dans un groupe restreint, nous pouvons aborder des thèmes délicats, controversés si les membres du groupe se connaissent un peu. L’objectif est le respect des avis divergents qui permet la liberté de ton.
    • Chacun parle pendant cinq minutes maximum sans être interrompu.
    • Les différents avis ne seront pas débattus.
    • Une évaluation finale traitera de l’ambiance et du respect d’opinion.
    • Exemple : L’initiative sur les minarets accepté en Suisse a donné lieu à un déchaînement indescriptible d’avis, de bruits et de polémiques de toutes sortes. Chacun doit pouvoir exprimer ses opinions, craintes et conceptions sans avoir peur de faire partie du courant minoritaire dans le groupe.
  • À qui s'adresse-t-elle ? aux jeunes des écoles leurs enseignants et éducateurs aux paroisses catholiques et réformées, leurs animateurs aux adultes
  • La « Journée Justice » a été testée et évaluée 2007 2008 2007 Partenariat pour la Campagne de Carême avec Une journée d’évaluation des ONG intervenant dans les Ecoles Présence d’une journaliste durant une journée entière Agence de presse internationalet catholique Présence d’un journaliste durant une journée entière 2007 2008 2009
    • Programme type
    • Horaire de la journée
    • Nombre de jeunes
    • Nombre d’animateurs
    • Objectifs généraux
    • Choix du jeu du matin
    • Choix du programme de l’après-midi
    • Rôle des animateurs
    • Pour le jeu du matin
    • Pour le repas de midi
    • Pour l’après-midi
    • Pour les évaluations
    Reconnaissance et visualisation des lieux par l’animateur
  • À quoi doivent penser les organisateurs pour accueillir une telle journée ? Grande salle Réfectoire Cuisine Coins ateliers Cuisinier(ère) Animateurs 15 à 45 participants Rendez-vous préparatoire
  •