Cg 35 : Le bilan à mi-mandat
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Cg 35 : Le bilan à mi-mandat

on

  • 4,125 views

 

Statistics

Views

Total Views
4,125
Views on SlideShare
1,058
Embed Views
3,067

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

4 Embeds 3,067

http://prg-ille-et-vilaine.fr 3060
http://webcache.googleusercontent.com 5
http://translate.googleusercontent.com 1
http://mmorio 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Cg 35 : Le bilan à mi-mandat Cg 35 : Le bilan à mi-mandat Document Transcript

  • La majoritéd é pa r t e m e n ta l e fa c e aux citoyens AT, À MI-MAND DES DÉJÀ 80% ES ! SSES TENU PROME
  • L’Ille-et-Vilaine : un département attractif et dynamique En 2011, pour la troisième fois consécutive dans notre Nous voulons continuer à agir pour préserver, dans notre département, les conditions de création de histoire, après 156 ans de richesses et d’emplois, une qualité de vie reconnue, majorité de droite, les électeurs un environnement en services, équipements, activités d’Ille‑et‑Vilaine décidaient de culturelles, sportives, éducatives. Promouvoir et faire confiance à la gauche pour développer tout ce qui fait de l’Ille‑et‑Vilaine un un département dynamique territoire d’histoire, de culture et de modernité. 11 000 et solidaire. Pour la troisième fois dans l’histoire, notre projet Construire le meilleur avenir impose de faire le point c’est le nombre annuel de nouveaux emportait votre adhésion. En sur les actions passées alors que nous atteignons la habitants. Le taux de croissance 2004, en 2008, en 2011, vous moitié du mandat que vous nous avez confié. En cette démographique de l’Ille-et-Vilaine dépasse avez approuvé la philosophie première moitié de mandat, 80% de nos engagements qui nous guide, faite de progrès ont été réalisés ou sont en cours de réalisation. Pour celui de la Bretagne et plus encore celui de social, de justice et d’harmonie pour que la collectivité autant nous continuons de travailler collectivement la France. Source (1) soit source d’émancipation et de cohésion sociale dans pour rendre plus efficaces encore nos actions dans un département du bien-vivre ensemble. tous les domaines. Nous le faisons avec vous ayant érigé la démocratie participative en moyen de Ce contrat, nous l’avons de nouveau passé avec construire ensemble notre avenir. Comités consultatifs, vous en 2011, dans un contexte national et médiateure départementale, droit d’interpellation, international particulièrement morose : crise de la visites de cantons, page interactive etc. se veulent les 2 habitants sur 5 dette souveraine, croissance atone, augmentation continue du chômage… Dans un tel contexte, en moyens de votre expression. ont moins de 30 ans. Le département est le plus France et en Europe, la rigueur budgétaire s’imposait Ce département, notre département, se porte jeune de Bretagne . et le Conseil général d’Ille‑et‑Vilaine a réussi à résoudre bien : économie plurielle, sociale et solidaire, dessertes ce qui pouvait apparaître comme la quadrature du aériennes, routières et ferroviaires importantes, cadre cercle : imposer moins que les autres (78e place pour de vie agréable et vert, dynamisme démographique la fiscalité) maîtriser ses dépenses de fonctionnement (le seuil du million d’habitants est franchi), attractivité (88e place) et être classé par le magazine l’Express 2e universitaire… Ce sont des atouts considérables, Source (2) département de France pour le bien-vieillir, 3e pour auxquels participent les hommes et les femmes de notre le bien-vivre et par le mensuel « la Vie » en 7e pour la territoire, les acteurs locaux, ceux du Département, volonté écologique. ceux qui anticipent, fédèrent, privilégient le dialogue à l’affrontement, réfléchissent à leurs pratiques, 58,2% 4,2 Ainsi avons-nous pu continuer à agir pour une société plus harmonieuse qui accueille plus qu’elle n’exclut, élargissent leur champ d’action, s’adaptent. Tout ceci est le gage d’un service public rendu de qualité. Parce c’est le taux de survie à 5 ans des qui offre à chacun, quel que soit son lieu de vie, les que nous ne pouvons le concevoir autrement. C’est le rapport interdécile sur le revenu contre entreprises créées en Ille-et-Vilaine contre conditions de son épanouissement, de l’expression de 6 en France. Les inégalités de revenu sont donc 53% sur le territoire national ses talents, de son insertion sociale et professionnelle. Nous continuerons d’œuvrer, comme nous l’avons moindres en Ille-et-Vilaine en comparaison Une société apaisée exige que chaque enfant puisse toujours fait, pour qu’il fasse bon-vivre en Ille-et-Vilaine. avec l’ensemble du territoire français ! disposer des moyens de réussir sa vie, qu’aucun ne C’est la volonté qui anime l’ensemble des élus de notre puisse voir son destin façonné dès le plus jeune âge le majorité. reléguant dans la marginalisation et la violence. L’Ille-et-Vilaine est un département dynamique et Je vous remercie par avance de votre soutien et vous 89,8% plein de vitalité qui accueille de 10 à 12 000 habitants supplémentaires chaque année. Un département souhaite une bonne lecture. c’est le taux de réussite au baccalauréat qui crée des emplois même dans la période difficile dans le département contre 85,7 dans que nous traversons. Certes, des menaces pèsent sur Jean-Louis Tourenne, toute la France des pans entiers de notre économie et dans le même Président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine. temps des entreprises se reconvertissent, s’installent, les universités, les centres de recherche, les innovations et les brevets nous autorisent à regarder l’avenir avec un optimisme mesuré. Mais optimisme tout de même ! Nous y apportons notre contribution en favorisant la recherche, accompagnant les créations, créant les grandes infrastructures routières, ferroviaires, numériques à la hauteur des attentes des entreprises. Tout est mis en oeuvre pour diffuser équitablement sur l’ensemble de notre territoire la croissance que le rayonnement de Rennes Métropole impulse. Source (3)Sources : INSEE, IDEA 35.
  • Nvolonté de engagéavec la ous avons nouveau mandat ce mettre en œuvre des politiques in- Economie, emploi BioAgropolis : un grand centre de recherche orienté vers les territoires et les entreprises. novantes orientées vers un Soutenir une croissance économique au service Bientôt complété par une pépinière nouveau modèle de déve- loppement  :  dynamique, de l’humain, de l’emploi et d’un progrès durable. d’entreprises et par l’aménagement d’un parc de 5 hectares, pour permettre aux responsable, performant entreprises de biotechnologie et auxet durable au service de l’emploi. Cesorientations répondent aux enjeux d’au-jourd’hui, aux exigences de nos sociétés. En 2011, nous avions promis centres de formation de la chambre de commerce de s’installer, BioAgropolis est déjà un véritable pôle de compétencesElles sont une réponse aux crises quenous connaissons : économique, sociale … de mettre l’économie au service de l’emploi au service des PME/PMI, qui leur apporte un soutien indispensable en matière d’innovation et de savoir-faire. Par ailleurs,et environnementale. ce projet est aussi une formidable opportunité d’emplois pour notre département et pour le territoire de Fougères en particulier : environ 200 emplois sont répartis Cette promesse de 2011, nous l’avons entre le laboratoire de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments ettenue. Et depuis plus d’un an et demi,nous avons engagé tous les projets pour Nous avons : l’Institut en santé agro-environnement. C’est donc toute l’économie locale qui sera dynamisée par ce projet.lesquels vous nous avez donné votreconfiance. Nous avons ainsi entaméplusieurs grands chantiers pour lesquels • Créé un fonds de soutien aux entreprises, fonds Nous portons des projets toujours en cours :nous entrerons en phase opérationnelle qui a permis de soutenir en 2012, 7 projets portésen 2013. Nous avons mené une grande par des entreprises du département. • Projet de halle technologique, visant à regrouperréflexion sur la politique d’aidesaux entreprises. En effet, le constat physiquement sur un même site des structures de la filière PERSPECTIVES >>> • Soutenu la filière logistique avec le financement mécanique/productique pour mutualiser leur savoir-faire etétait assez clair : il n’a jamais été d’une étude économique de la filière rail/route sur leurs moyens. Il devra être impulsé au cours de l’année 2013. Le Départementdémontré que les aides aux entreprises le site de la Brohinière.favorisaient l’implantation et la création s’engage dans lesd’emplois sur les territoires. A contrario, • Soutien aux projets logistiques sur le secteur de Vitré et plus • Achevé la réalisation du laboratoire commun à généralement aux études de faisabilité dans le cadre d’une emplois d’avenirle besoin de soutien en fonds propresdes entreprises, et en particulier les l’ISAE et l’ANSES à Fougères : BioAgroPolis, dédié approche globale de la problématique à l’échelle régionale.PME/PMI et TPE, est très sensible et ced’autant plus lorsque le prêt bancaire aux activités dans le champ des biotechnologies. • Soutien aux centres de transferts technologiques nécessaires Lleschômage.lesL’augmentation par le es jeunes sont aujourd’hui parmi publics plus touchés dudevient rare. Au regard des effets de la • Honoré l’ensemble de nos engagements au titre à la création de richesse favorisant le lien entre la recherche et chômage des jeunes est de pluscrise sur l’emploi et la croissance, force du Contrat de Plan Etat Région. l’application dans les industries. de 18,4 % en un an (source : Pôleest de constater que nos ambitions et nos emploi, catégories A,B,C).propositions sont un ferment d’avenir. + Cette situation ne peut nous laisserSoutenir l’économie, génératrice indifférents et le Départementd’emplois et de richesses, en optimisant Nous nous étions engagés en 2011 à soutenir la filière a souhaité s’engager dans le 36l’utilisation de l’argent public, voila automobile , secteur fortement touché par la crise économique. soutien au nouveau dispositifl’enjeu auquel nous sommes confrontés. des emplois d’avenir. Ce dispositifDepuis plus d’un an nous travaillons à points accueil-emploi proposent des services En 2011 et 2012, nous nous sommes engagés auprès des partenaires est destiné aux jeunes de 16 àce nouveau mode d’intervention. Les sociaux afin de trouver avec eux les meilleures réponses à la crise 25 ans peu ou pas qualifiés issuspremières conclusions de ce travail gratuits de proximité pour les demandeurs d`emploi. des zones urbaines sensibles, desont été rendues. Les prochains mois actuelle. zones de revitalisation rurale etpermettront une mise en œuvre Nous avons soutenu l’Association des Collectivités Sites d’Industrie des territoires dans lesquels les L’action d’IDEA 35 a permis l’implantation de 15 jeunes connaissent des difficultésconcertée avec les acteurs économiques Automobile (ACSIA) et nous venons d’engager la mise en place d’unde nos territoires. entreprises pour 189 emplois à 3 ans. particulières d’accès à l’emploi. pacte productif et social au service des entreprises, des salariés et de ou aux personnes reconnues L’agence a accompagné et soutenu 60 projets travailleur handicapé de moins de Dans un contexte où le redressement l’innovation. 30 ans.de l’économie doit être la priorité, il dans 24 EPCI.apparaît plus que nécessaire de mobiliser Les emplois d’avenir seronttous les acteurs et toutes les ressources principalement créés par desdu territoire autour des actions et des employeurs du secteur non marchand dans des activitésprojets qui seront les mieux à même derenforcer notre écosystème économique Au quotidien nous... ayant une utilité sociale avéréedans un contexte de mutations et de et susceptibles d’offrir des • Soutenons le fonctionnement de l’Agence de Développement • Aidons le commerce et l’artisanat à travers le dispositif CAP 35 d’aide perspectives de recrutementtransitions dont l’ampleur et la fréquence Economique IDEA35, lieu essentiel de dialogue et d’action au service à la création ou à la modernisation, mais aussi à la reprise ou à la durables (filières vertes etne cessent de croître. du développement économique de notre territoire. numériques, secteurs social et transmission d’activités. médico-social, aide à la personne, • Soutenons l’action et le fonctionnement des Points accueil-emploiPhilippe Bonnin, Conseiller général en participant notamment à l’accompagnement des professionnels • Soutenons les centres de transferts techniques, véritables traits animation et loisirs, tourisme…).de Bruz en charge de l’Economie, de dans leurs besoins de formation.l’Emploi et de l’Innovation. d’union entre la recherche et l’industrie (Institut Maupertuis, Bretagne L’Etat souhaite créer 100 000 • Soutenons le dispositif de pérennisation des emplois jeunes en Usinage Grande vitesse, etc.). contrats d’avenir en 2013 avec un milieu associatif. objectif de 150 000 contrats en • Soutenons les opérateurs qui accompagnent les porteurs de • Accompagnons financièrement la technopole Rennes Atalante, afin 2014. Le Département proposera projets (Boutique de gestion, Association pour le droit à l’initiative la création directe de 70 emplois de promouvoir les technopoles rennaises et malouines. dès 2013 au sein de la collectivité économique, Bretagne active, Elan créateur, Elan Bâtisseur, Présol, et 50 dans les dispositifs dont il a la etc.). charge. 4 5
  • En 2011, nous avions promis … d’inventer la dynamique des parcours professionnels ... de soutenir l’économie sociale et solidaire La sécurisation des parcours professionnels LaDépartement économiquesa en faveur toutesl’emploi du politique de Aujourd’hui, la question de l’emploi est primordiale : le projet 12% , c’est la part des Nous portons des projets toujours en cours : implique de mobiliser les forces vives du territoire. De par connaissance approfondie de la situation économique et sociale de l’Ille‑et‑Vilaine, le Département apparaît comme l’échelon particulièrement départemental de Dynamisation - Sécurisation des Parcours Professionnels répond à deux enjeux majeurs au service du développement économique harmonieux : • Favoriser la compétitivité des entreprises en leur donnant salariés du secteur privé qui • Mise en place d’une monnaie complémentaire et adapté pour mettre en œuvre ce projet ambitieux. Il dispose la capacité d’anticiper sur les évolutions du marché, et de travaillent pour l’économie solidaire en Ille-et-Vilaine,le Galléco . Ce projet de la réactivité nécessaire, de l’aptitude à prendre des décisions essentielles pour engager des réformes ou des s’adapter aux évolutions techniques et technologiques ; • Eviter les ruptures d’emploi et favoriser les reconversions par la formation, la reconnaissance des compétences et ambitieux aura pour objectif de dynamiser l’économie expérimentations et soutenir les innovations. des accords entre les différents acteurs. sociale et solidaire dans notre locale, de favoriser l’émergence de circuits courts et d’une département. Les valeurs, que consommation responsable, mais aussi d’assurer aux … de promouvoir un modèle agricole compétitif entreprises et commerçants une relocalisation des achats. portent les entreprises qui les L’expérimentation commencera dans les pays de Redon, et durable emploient, constituent une Fougères et sur le canton de Rennes centre, au cours du premier trimestre 2013. Le Galléco sera accepté dans des L’agriculture : un secteur à part réponse aux problèmes générés commerces de proximité, des associations, des équipements entière de notre développement par le modèle du « tout profit » publics qui seront référencés pour leurs pratiques sociales et économique. qui nous a plongé dans les crises environnementales. © Erminig Gwenn que nous connaissons. L’Ille-et-Vilaine fait partie des premiersailleurs,plus sensible à la reposeFrance et est premier producteur laitier. Par départements agricoles en filière agroalimentaire, nous rendant d’autant notre économie sur la bonne santé premier L’Ille-et-Vilaine est le du monde agricole. Nous avons donc continué une politique qui a déjà fait ses département pour la La monnaie solidaire, à quoi ça sert ? preuves : soutenir une agriculture compétitive respectueuse de ses hommes et de l’environnement. production laitière En Ille-et-Vilaine, l’agriculture joue un rôle déterminant dans la vie des territoires ruraux. Ainsi, notre département compte près de 11 000 exploitations et pour celle des veaux de • La création d’une monnaie complémentaire permet aux citoyens de se agricoles dont 7 250 professionnelles. Les emplois agricoles et l’emploi salarié réapproprier la monnaie : c’est l’occasion de comprendre et maîtriser le agroalimentaire représentent environ 8 % de l’emploi du département. Au boucherie, le troisième pour la processus de création monétaire dont nous sommes souvent si éloignés. total, ce secteur d’activités génère plus de 34 000 emplois dont 16 600 dans les • La monnaie solidaire permet de reconnaître les entreprises, associations, industries agroalimentaires. production de choux-fleurs. collectivités qui respectent des valeurs écologiques et sociales, c’est un « label » qui encouragera de nouvelles initiatives solidaires locales. … de soutenir les activités touristiques • De ce fait, cela facilite l’accès à des produits de qualité et à la consommation responsable. • Surtout, en contournant le monopole du système bancaire qui autorise la spéculation, les monnaies complémentaires favorisent les échanges de L e tourisme est la première activité économique du département. Son dynamisme au plus près des acteurs du territoire et sa capacité à créer des emplois en font l’un des pi‑ liers de la croissance de notre département. Pour ces raisons, le Conseil général s’engage biens et de services bien réels et donc participent au dynamisme d’une auprès des acteurs du tourisme en soutenant le secteur. économie saine ! Au quotidien nous... • Intervenons afin de soutenir et • Aidons les jeunes agriculteurs à • Soutenons l’activité du Comité départemental • Soutenons, via le CDT, le développement du développer l’entreprenariat social et s’installer. Ils étaient près de 150 en du tourisme qui dispose d’atouts importants pour tourisme d’affaire de qualité en Ille-et-vilaine, afin solidaire, grâce aux 7 pôles de l’ESS 2011 et environ 110 en 2012. d’assurer une activité économique tout au long dynamiser les acteurs du tourisme. de l’année pour les acteurs du tourisme. • Soutenons la création et le • Aidons les agriculteurs à diversifier développement des structures liées leurs activités. • Avons créé la marque Haute Bretagne, qui • Avons renouvelé notre soutien aux 6 à l’innovation sociale et notamment permet aujourd’hui de fédérer tous les acteurs Pays d’accueil touristique, à la Fédération les structures de l’Economie Sociale et • Contribuons à faire basculer départementale des offices de tourisme ainsi l’agriculture vers un modèle raisonné. derrière un projet commun de territoire, de qu’aux syndicats d’initiative. Solidaire, participant au développement développement et de reconnaissance d’un de filières (Bois énergie, éolien citoyen, • Soutenons les agriculteurs face à la • Faisons en sorte que chaque jour, les habitants etc.) mais aussi la mise en place patrimoine unique. d’Ille-et-vilaine deviennent de véritables crise économique. ambassadeurs de notre département grâce à une de services locaux (petite enfance, identité forte ouverte vers l’extérieur. autoécole associative, etc.).6 7
  • A lors que la crise éco- nomique que nous vivons aurait tendance Développement durable à reléguer les questions environnementales au Agir pour un nouveau modèle de développement éco-responsable, second plan, les élus du Département ont garantir aux générations futures la satisfaction de leurs besoins. affirmé très tôt l’im- portance d’un nouveaumodèle de développement qui relèveles défis écologiques auxquels noussommes confrontés. En 2011, nous avions promis © Erminig Gwenn ... d’être exemplaires ... de contribuer à l’évolution des comportements Faire évoluer les pratiques pour unmeilleur respect de l’environnementest une urgence écologique majeuremais doit être aussi un levier pour Nous faisons des collèges 1 500 élèves de 6eretrouver le chemin de l’emploi.Inscrire le développement durable Nous avons : l’antichambre de la découvrent chaque année lesdans nos politiques publiques,c’est remettre l’homme au cœur • Lancé le Plan climat énergie territorial consommation responsable. espaces naturels départementauxde l’économie, c’est répondre à (PCET) en 2012. Celui-ci doit permettre de et sont ainsi sensibilisés à lanos besoins tout en préservant lesressources pour les générations lutter contre le changement climatique en limitant les rejets de gaz à effet de serre N otre ambition a toujours été double : non seulement promouvoir le «mieux manger» dans les cantines des collèges, mais aussi favoriser l’emploi local. C’est un projet à la fois protection de la biodiversité émis par le Département, à l’horizon 2020, 12%futures. éducatif et économique. Les études de l’Institut en Santé Agro- et de s’y adapter. environnement ont permis cette année de repérer les bonnes pratiques, mais aussi les freins à la restauration responsable dans , c’est la diminution du Ainsi, le Département s’engage les établissements. En 2013, le Département se rendra dans lesà être exemplaire en matière de collèges qui ont d’ores et déjà mis en œuvre des initiatives de ce volume de déchets produits prévuedéveloppement durable grâce à une genre (repas équilibré, plate-forme d’approvisionnement local...) et se rapprochera des villes, départements et régions qui ont d’ici à 2021 dans le cadre du Planpolitique de maîtrise des énergies engagé des démarches de plus grande ampleur.et de promotion des énergies PERSPECTIVES >>> + départemental de prévention etrenouvelables. De plus, il s’estdonné pour mission de sensibiliserla population à ces enjeux pour I ntroduire des clauses sociales et environnementales dans nos marchés publics afin d’encourager Nous mettons à disposition des collèges des outils multimédia telle que la mallette d’élimination des déchets ménagers « Illéco ».une meilleure prise de consciencecollective. Enfin, la collectivité une commande publique PERSPECTIVES >>>soutient les projets éco-responsables responsable et d’utiliser tous pédagogique les leviers à la disposition duet s’engage au quotidien pour laprotection de l’environnement. Département pour promouvoir un autre modèle de développement. Illéco j’agis pour ma planète est un outil L e Plan départemental de prévention des déchets mené avec l’ADEME pour 2010-2015 doit sensibiliser 95% MChristian Couet, Conseiller général multimédia d’éducation à l’environnement. de la population de l’Ille-et-Vilaine à la ettre en place des indicateursde Pleine Fougères en charge du locaux de bien-être. production des déchets et ainsi réduireDéveloppement durable. Il est proposé à tous les collèges qui en font la de 12% les déchets produits d’ici 2023. demande. Au quotidien nous... • Nous engageons à respecter les normes Haute Qualité Environnementale • Accompagnons les collectivités territoriales pour les aider à réduire leur à chaque fois que nous construisons ou rénovons un bâtiment public pour consommation d’énergies grâce à un service de conseil en énergie. réaliser des économies d’énergie. • Soutenons les projets communaux et intercommunaux d’installation • Etudions les préconisations du comité consultatif de l’environnement éolienne, en concertation avec les populations locales pour mettre en oeuvre la transition énergétique. • Mettons en oeuvre les conditions de l’agenda 21 adopté en 2007 ; il s’applique au fonctionnement et aux pratiques du Département pour favoriser le développement durable. Le comité de suivi du Développement durable permet d’orienter toutes les politiques départementales au regard des enjeux environnementaux. 8 9
  • En 2011, nous avions promis … de développer les activités économiques ... d’agir pour la qualité du cadre de vie écologiquement responsables 51 espaces naturels sensibles sont ouverts au public Nous avons : en Ille-et-Vilaine Nous avons : • Elaboré un plan départemental des espaces naturels sensibles 2010-2020. • Accompagné financièrement l’émergence de la Les éco-activités en Ille-et-11 sentiers de découverte • Soutenu et accompagné le projet du parc naturel régional Rance / Côte d’Emeraude. filière des éco-activités ; (nous avons notamment soutenu l’association Créativ, qui s’engage aux côtés des P.M.E. et des territoires). Vilaine, c’est :sont aménagés sur les E.N.S 400 chercheurs en Qu’est-ce qu’un espace naturel environnement sensible ? C’est un site reconnu pour son intérêt écologique, paysager ou Nous portons des projets toujours en cours : 291 entreprises géologique, souvent fragilisé et pour lequel le Département a décidé d’engager une démarche de préservation. En Ille-et-Vilaine, 51 espaces naturels sensibles sont ouverts au • En 2012, nous avons continué nos avancées sur le dossier GIRPA (Gestion Innovante de Réjections des Productions Animales). L’année 2013 sera consacrée à la mise en œuvre 4 080 salariés public. du projet. © Erminig Gwenn • Nous travaillons actuellement en lien avec l’Ecole Nationale de Chimie de Rennes et le parc départemental pour mettre en œuvre un bitumeux à base de matières végétales renouvelables plutôt que fossiles. Le lancement Nous portons des projets toujours en PERSPECTIVES >>> des travaux de recherche scientifique est prévu pour le cours : premier trimestre 2013. A • Poursuite des actions de reconquête de la qualité de l’eau notamment par l’analyse de tteindre le bon état la qualité des eaux de surface. écologique de toutes les Source (4) masses d’eau en 2015. • Engagement pour la protection de la baie du Mont Saint-Michel. PERSPECTIVES >>> Au quotidien nous... F aire évoluer le guide de marque «  Haute Bretagne  » vers un vé- • Assurons la sécurité sanitaire et la protection • Soutenons les entreprises innovantes en matière d’éco-activités. d e l ’e n v i r o n n e m e n t p a r l ’a c t i o n d e v e i l l e d e ritable label social, soli- l’Institut en Santé Agro-Environnement. • Soutenons le Collège des Hautes Etudes en Environnement et daire, environnemental Développement Durable. Le CHEDD a vocation à offrir à des cadres et citoyen pour les en- • Soutenons et accompagnons le projet du parc dirigeants des associations, des entreprises et du secteur public, treprises. n a t u r e l r é g i o n a l R a n c e / C ô t e d ’ E m e ra u d e . des sessions annuelles de formation continue de sensibilisation aux différents enjeux du développement durable. C réer une plate-forme de l’écologie indus- trielle10 © Erminig Gwenn 11
  • 52% cadresfils sont des cadres devenus de à leur Egalité des chances tour en 2003 contre 10% des fils d’ouvriers (source INSEE). Force Donner à chacun les outils pour réussir sa vie et démocratiser l’accès est de constater que à toutes les fonctions et à toutes les pratiques l’ascenseur social reste bloqué pour certains, … de renforcer les dispositifs de soutien en dépit des principes républicains de la En 2011, nous avions promis à la parentalité et à la protection de l’enfance Déclaration des Droitsde l’Homme et du Citoyen qui nous ontconstruits et qui nous animent. … de lutter contre les inégalités Nous avons pris l’engagement en2011, comme nous l’avions fait dès dès les premiers âges de la vie Nous avons : Nous portons des projets toujours en cours :2004, de tout mettre en œuvre pourpallier ces inégalités de départ et luttercontre les déterminismes sociaux. Ceux- • Renforcé les dispositifs d’accompagnement • Réflexions autour de la protection maternelle infantile : nousci dressent un véritable plafond de verreinsupportable auxquels se confrontent Nous avons : des parents confrontés à des difficultés avec leurs enfants avec la mise en place d’un service avons alloué les moyens, territoire par territoire, en répartissant les médecins en fonction des difficultés économiques et socialesles publics les moins dotés en capital d’écoute spécialisée intégré au service Info et en fonction de l’offre présente autour du CDAS de secteur.social, économique et culturel, les privant • Elargi notre dispositif de financement aux gestionnaires de Sociale en Ligne. Un schéma de PMI général va être élaboré en fin d’année 2013.des possibilités de mobilité sociale. sociétés coopératives ouvrières de production (SCOP) ou deParce que nous ne nous résignons pas à • Lancement d’une étude de faisabilité d’un établissement sociétés publiques locales (SPL) de l’économie sociale et solidaire d’accueil d’enfance en danger dans le sud du département,la fatalité, nous avons la volonté d’offrir à pour les places réservées aux habitants dans leurs structureschacun les moyens de s’émanciper dans pour mailler l’ensemble du territoire départemental. 21 placesla société. d’accueil du jeune enfant. seront créées et priorité sera donnée à l’accueil de fratrie de très jeunes enfants. L’appel à projet sera lancé en début d’année Pour assurer l’égalité des chances entre 2013.tous les citoyens, nous avons plusieurs Le projet « alternatives au placement » : unleviers. Ainsi, nous agissons dès la Nous portons des projets toujours en cours : impératif salutaire ! • Développement d’outils informatiques pour redéfinirpetite enfance parce que c’est durant les le dispositif d’accueil familial. Outre la revalorisation depremiers âges de la vie que les inégalités • Elaboration du nouveau schéma d’accueil du jeune enfant. Parce que nos dispositifs de placement sont leur carrière, les assistants familiaux ont accès à l’intranetles plus criantes se forgent ; nous menons • Renforcement de nos dispositifs d’aide à la parentalité (examens pré- engorgés et que le placement constitue toujours départemental depuis octobre 2012. Fin 2013, une plate-formedes politiques de prévention et d’aides nataux, examens des 3-4 ans dans les écoles, réseau parentalité 35 un arrachement violent, pendant lequel la famille extranet permettra de mieux connaître et gérer les placeséducatives à destination des parents apprend à vivre sans l’enfant, ce qui rend le retour disponibles chez les assistants familiaux. pour des micro-actions de soutien sur les territoires). presque toujours impossible, nous avions unpour lutter contre les situations de • Mise en œuvre du projet Parler Bambin.maltraitance. Nous sommes en charge devoir d’agir autour d’alternatives au placement • Recherche d’alternatives au placement dans le cadre d’unede l’entretien des collèges et allons au- • Réalisation de la mallette pédagogique à destination des assistantes institutionnel. Une délégation de professionnels du recherche-action, dans un contexte de dispositif aujourd’huidelà de nos compétences obligatoires maternelles et rencontres avec ces dernières via les agences dans le Département s’est ainsi rendue au Québec fin 2011 engorgé et de pression sans précédent sur les travailleurspar des actions éducatives. En effet, nous cadre de l’exposition de la Maison Géante. pour s’inspirer des projets mis en œuvre là-bas. sociaux, du fait de la hausse importante du nombre d’enfants.avons fait de l’éducation une priorité Depuis, nous avons élaboré une recherche-action confiés, mineurs isolés étrangers compris. +départementale et poursuivrons nos avec les chercheurs du PREFAS et quatre CDASefforts pour aider les collégiens dans leur volontaires pour l’expérimentation. Une évaluationchoix d’orientation et les émanciper par Nous mettons en œuvre Parler Bambin : fine des pratiques a vu le jour et des actions innovantes vont être organiséesla culture et le sport. Nous voulons que tous les enfants puissent arriver à l’école avec un bagage autour de la gestion sans placement des situations de crise et du retour de langagier suffisant pour jouir de tous les enseignements. En mettant en l’enfant dans la famille après un placement que nous souhaitons le plus bref œuvre Parler Bambin, nous luttons, comme nous l’avions promis, contre possible quand la situation le permet.Jean-Luc Chenut, Conseiller général de les inégalités dès le plus jeune âge, et refusons que le déterminisme socialMordelles en charge de l’Egalité des puisse sceller les destins. Ainsi, nous formons des équipes de professionnels PERSPECTIVES >>>chances qui interviennent dans les structures d’accueil pour permettre au jeune enfant d’apprendre le langage et d’enrichir son vocabulaire. Au quotidien nous... Nous élaborons un schémaqui protection de l’enfance, comprend une première phase de de bilan du précédent schéma aujourd’hui achevée. Les axes • Continuons à affirmer l’objectif de 40% d’enfants issus de familles que nous souhaitons renforcer vulnérables dans nos crèches. d’ici 2016, outre la recherche d’alternatives au placement, • Condamnons systématiquement les pratiques portant atteinte à la sont les suivants : relancer les dignité humaine. Une plateforme d’accueil des mineurs isolés étrangers, actions de prévention, valoriser l’implication des parents, les • Jouons notre rôle d’accompagnement et de conseil auprès des dont le nombre est en constante augmentation est en place pour solidarités de proximité et accueillir 450 mineurs isolés étrangers à ce jour dans le département. l’environnement de l’enfant porteurs de projets. En témoigne par exemple la réalisation d’un en complément de la prise en charge institutionnelle guide recensant les critères de création d’une Maison d’Assistantes et, enfin, clarifier la place de Maternelles. Il y en a 5 à ce jour dans le département. chef de file du Département en matière de protection de l’enfance auprès des différents partenaires. 12 © Erminig Gwenn 13
  • En 2011, nous avions promis ... de promouvoir la réussite éducative de tous ... d’agir pour une jeunesse autonome grâce à l’investissement dans les collèges Le futur collège de Crevin Nous avons : Nous avons : Pour répondre à la hausse des PERSPECTIVES >>> effectifs, le Département a • Organisé les rencontres départementales engagé la construction du collège de la jeunesse, dont le premier volet s’est • Développé les activités d’Orientibus. Sur les S tructurer un projet déroulé au collège du Rheu avec tous les métiers du lait en 2010, les métiers de l’industrie de Crevin qui pourra accueillir éducatif départemental acteurs institutionnels et les fédérations en 2011, les métiers verts en 2012. Sur ce dernier 600 élèves. Son coût prévisionnel en fixant des priorités et d’éducation populaire. Elles ont permis à thème, l’espace des sciences a été mandaté, conformément à notre objectif de diversifier est estimé à 14,2 millions d’euros. des objectifs territorialisés chacun de mieux se connaître et d’appréhender les intervenants impliqués dans le dispositif. Il à la politique jeunesse la nécessité d’une coordination des dispositifs concerne 5000 collégiens par an. de la collectivité. qui doivent par ailleurs associer davantage les jeunes. Des ateliers territoriaux s’organisent • Renouvelé le marché de l’internat de respiration Des élèves R emettre en place le sur la fin d’année 2012 autour des 7 agences pour trois ans. Celui-ci accueille 16 élèves qui Conseil Départemental départementales. Au printemps 2013, le suivent leur scolarité dans les collèges de Saint- des Jeunes, sous un second volet des rencontres aura pour objectif de valoriser les expériences et témoignages de Aubin-d’Aubigné et Saint-Aubin-du-Cormier. L’internat leur permet d’acquérir des habitudes de de plus en plus format plus participatif et travail, le retour est positif de la part de tous ceux territorialisé. jeunes. qui ont vécu l’expérience et les notes s’améliorent. nombreux ! • Favorisé l’accès au logement, notamment en renouvelant notre conventionnement avec les Foyers de Jeunes Travailleurs, qui ont désormais • Renouvelé le dispositif Vivre son collège autrement L’explosion démographique, du solde migratoire très positif et l’attractivité universitaire le un objectif d’accueil de jeunes vulnérables Département d’Ille-et-Vilaine impactent très fortement les flux établi selon les spécificités locales du territoire. d’élèves dans les collèges. Ainsi, Nous portons des projets toujours en cours : au cours de l’année 2012, nous • Revu intégralement le Règlement intérieur du • Mise en place d’une large démarche participative avec plusieurs avons entamé une très large Fonds d’aide aux jeunes et poursuivi la réflexion réunions associant les élus, la communauté éducative et les parents démarche de concertation autour pour le collège Crevin. des problématiques de sureffectifs d’ensemble autour du Fonds, en collaboration (et de sous-effectifs) dans les avec les missions locales, pour qu’il devienne établissements publics. Bien que • Valorisation des compétences des élèves acquises hors scolarité et les projections d’effectifs soient un véritable instrument de pilotage d’une prévention de la violence dans les collèges. politique d’insertion à destination des jeunes. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’Inspection d’académie toujours très aléatoires, nous qui repère actuellement les bonnes pratiques existantes dans les devons adopter un raisonnement établissements. Deux groupes de travail vont ainsi être formés avec sur le long terme, secteur par des collèges pilotes sur ces deux axes de travail. secteur. Un programme de classes mobiles qualitatives a été mis en œuvre dans le collège de Bain- de-Bretagne, secteur auquel nous nous sommes intéressés de manière prioritaire, en attendant l’ouverture du nouveau collège Au quotidien nous... de Crevin. La carte scolaire a été modifiée sur le secteur de Montfort-sur-Meu pour la prochaine rentrée. Par ailleurs, nous réaliserons toutes les • Participons au financement du permis de conduire, car la mobilité • Investissons massivement pour les collèges. Les collèges extensions prévues entre 2012 et représentent un investissement de 12 millions d’euros en 2012. 2015 (Tinténiac, Dinard, Noyal, est une condition essentielle de l’insertion professionnelle. Rennes Le Landry), ainsi que 2013 verra le début des travaux pour le nouveau collège de Crevin toutes les restructurations (Janzé, • Sommes en charge de 105 collèges qui accueillent 51 621 élèves. Le Vitré, Rennes Les Gayeulles). département compte 59 établissements publics et 46 privés. En 2012, nous Nous mettons en œuvre tous les avons pris en charge 935 collégiens supplémentaires par rapport à 2011 aménagements nécessaires pour dont 706 dans le public. que chaque élève puisse évoluer dans un environnement scolaire serein.14 Source (5) 15
  • En 2011, nous avions promis ... de valoriser et rendre accessible le patrimoine … de rendre accessible la culture et les arts pour tous Nous avons :En 2010, le Département consacre Nous avons : • Créé un pôle d’archives sur le spectacle vivant pour conserver la mémoire des évènements culturels locaux. 16,4 millions • Réorienté le financement des écoles de musique pour permettre aux enfants de milieu modeste • Affirmé le rôle de programmateur culturel direct des services culturels d’y accéder et modifié l’action des musiciens du Département.d’euros à la culture, soit 17 euros par intervenants. En 2011, le Département a rencontréhabitant. 15 écoles de musique pour étudier avec elles les modalités de financement. ... de donner à tous les âges le goût ... de mettre le sport au service de la lecture du développement personnel Nous avons : Nous portons des Nous avons : Nous portons des projets toujours en cours : projets toujours en cours : • Repositionnement du réseau • Permis l’accès au sport à de nouveaux publics : d’une des éducateurs sportifs. • Soutenu le prêt et la lecture de livres dans les • Mise place d’un guide valeur de 20 euros, les coupons sports permettent lieux d’accueil de la petite enfance et accompagner pratique à destination des aux familles qui perçoivent l’allocation de rentrée • Contribution au projet régional les professionnels de la petite enfance. parents avec des idées de scolaire de réduire les coûts d’adhésion à une de Campus d’Excellence Sportive : lectures adaptées. association sportive agréée. Financement d’un stade couvert • Abonné chaque élève boursier de 5e à un d’athlétisme de 12 millions magazine d’actualité, scientifique ou culturel. Le d’euros. département consacre une enveloppe de 60 000 • Expérimentation des liseuses électroniques dans • Incitation des clubs de sport + euros à ce dispositif pour l’année. En 2011, 1 706 pour intervenir dans les collèges. les EPHAD et élargissement élèves en ont profité. de cette action aux bibliothèques et aux jeunes. Le Département finance environ 4 700 coupons sport chaque année pour faciliter l’accès des jeunes de 10 à 18 ans aux clubs sportifs d’Ille-et-Vilaine. Au quotidien nous... PERSPECTIVES >>> M • Soutenons les évènements artistiques à rayonnement départemental. ettre en place • Participons à la promotion de la culture gallèse avec trois axes forts : • Encourageons les jeunes qui fréquentent les clubs sportifs à s’investir la collecte, la préservation et la valorisation de la mémoire ; l’usage, la dans l’organisation. une politique de création, la production et la diffusion, afin de constituer et valoriser un sensibilisation aux arts patrimoine moderne et enfin l’enseignement. vivants pour les publics • Soutenons les lieux de création et de diffusion. qui en sont éloignés. • Soutenons les arts numériques. 16 © Erminig Gwenn 17
  • Notre action quiestcréent du lien résolument tournée vers les politiques de Solidarité, celles Solidarité entre les citoyens et entre les territoires social et aident en priorité celles et ceux qui en ont le plus besoin. Nous y consacrons près de la moitié du Accompagner chacun tout au long de sa vie Nous portons des projets toujours en cours : budget départemental. quel que soit son lieu de vie en Ille-et-Vilaine • Réalisation de 10 nouveaux projets Depuis les dernières élections, au printemps 2011, et plus largement depuis 2004 et l’arrivée de la gauche En 2011, nous avions promis de logements adaptés pour personnes âgées dans notre département.aux commandes du département, nous n’avons cesséde poursuivre des politiques de Solidarité ambitieuses etinnovantes. Ainsi, avons-nous œuvré, par exemple, pour … de développer une offre accessible et innovante • Développement d’une politique de transport spécifique pour le déplacement des personnes âgées dépendantes. Cedévelopper une offre accessible à toutes et tous dans lesmaisons de retraite en décidant de tarifs plafonds dans lesétablissements que nous autorisons. pour toutes les personnes âgées du département service aura pour objectif de permettre la mobilité des personnes afin qu’elles puissent continuer à vivre de manière Notre pari, c’est celui de politiques publiques autonome.de Solidarité qui soient créatrices de richesses et dedéveloppement. Favoriser le lien social ou aider les Nous avons : • Amélioré le dispositif d’accueil familial, troisième voie entre maintien à domicile et la prise en charge en établissement, • Expérimentation d’un dispositif de colocation intergénérationnelle. Cetteplus démunis, c’est aussi promouvoir un autre modèle politique aura pour objectif de renforcerde développement. Chaque année, nos politiques pour permettre à un plus grand nombre de personnes âgées d’y • Mis en place une politique de soutien aux aidants familiaux, être accueillies. Nous avons valorisé cette prise en charge pour la solidarité entre les générations, dede Solidarité créent plus de 300 emplois dans les permettre la transmission des culturesétablissements et services sociaux d’Ille et Vilaine. Près de pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Preuve réhabiliter une offre citoyenne, qui permet le dialogue entre les et de proposer des réponses solidaires10 000 emplois sont directement financés par les moyens des ressorts toujours forts de la solidarité familiale, de nombreux générations, et constitue des places nouvelles pour les personnes à la crise du logement qui frappe toutque nous allouons en direction des plus fragiles. enfants se mobilisent pour l’autonomie de leurs parents âgés. âgées du département. particulièrement la jeunesse. Le développement solidaire, des hommes et des Nous avons donc fait le pari d’aider au développement de ces • Développement d’initiative de dialogueterritoires, est la marque de l’Ille et Vilaine. Notre conviction solidarités en soutenant des projets issus des territoires de l’Ille- • Contribué au développement d’une offre de logements et de partage entre les collégiens et lesc’est que la cohésion sociale et le développement et-Vilaine. adaptés, pour permettre aux personnes âgées de poursuivre une personnes âgées. Le département, enéconomique, en un mot le développement durable, sont charge des collèges et des maisons deles deux jambes de notre département. C’est ainsi que vie sociale et autonome. • Développé l’accueil de jour et l’hébergement temporaire en retraite, organisera de telles rencontresnous connaissons moins de chômage que dans le reste du pour la vie sociale des résidents enpays, que le département est celui où les écarts de revenus établissement. Cette offre est indispensable aux parcours de • Poursuivi la création de places en établissements pour personnes maison de retraite et l’éducation à lasont parmi les plus faibles, que notre département est un vie des personnes âgées : afin de permettre le répit des aidants âgées dépendantes (EHPAD). Dorénavant, nous créons des unités citoyenneté des jeunes collégiens.territoire où il fait bon vivre. familiaux, la préservation des capacités des personnes âgées (par spécifiques pour prendre en charge la maladie d’Alzheimer pour exemple via des activités d’animation), plus globalement pour tous les projets de réalisation de places en établissements :Mireille Massot, Conseillère générale de Rennes permettre aux personnes âgées de rester à leur domicile et de hébergement permanent, temporaire ou accueil de jour. Depuis 2004 et d’ici 2013, nous auronsSud-Est en charge de la Solidarité n’être que ponctuellement hébergées en établissement. réalisé plus de 1 500 places Depuis neufface au transport, ans maintenant, d’hébergement en établissement. nous affirmons l’égalité 400 des citoyens aux infrastructures, aux Logements adaptés pour personnes âgées : une action innovante au service services publics quel que soit places ont l’endroit où ils résident en Ille- été créées en maison des solidarités de proximité et-Vilaine. Garantir l’équilibre territorial c’est promouvoir la solidarité entre les territoires du département et travailler à leur de retraite depuis le début du mandat. C onfrontées à des situations d’isolement, parfois logées dans des logements vétustes, nombreuses sont les personnes âgées qui se tournent vers les établissements d’hébergement alors qu’elles préfèreraient poursuivre une vie autonome à domicile. Nous avons donc décidé de politiques innovantes pour permettre aux personnes âgées de vivre dans des logements adaptés à la diminution de leurs développement harmonieux. capacités physiques et qui favorisent les échanges entre les résidents. Ainsi, en plus des crédits que nous apportons dans le domaine du Grâce notamment aux sept logement, nous participons au financement de postes d’animation des espaces communs. Ce faisant, notre intervention se veut le levier agences départementales, nous des solidarités de proximité qui permettent réellement l’insertion sociale des personnes âgées. Aujourd’hui, les projets réalisés dans le agissons pour garantir l’accès Source (6) département sont au nombre de cinq dans les communes de Louvigné-de-Bais, Gevezé, St-Malo, La Gouesnière et Etrelles.à des services publics de proximité. Par ailleurs, avec la2e génération de ces contrats, nous voulons renforcerle dialogue et la concertation entre les acteurs locaux etle Conseil général pour coconstruire le développementde chaque territoire communautaire et encourager la Au quotidien nous...mise en œuvre de projets répondant aux attentes de nos • Versons l’APA (Allocation personnalisée • Soutenons l’aide à domicile en • Contribuons à professionnaliser • Obligeons les établissements àconcitoyens. À cet effet, 65 millions d’euros ont été alloués d’autonomie) aux personnes âgées versant des aides aux services les services d’aides à domicile et la respecter un tarif plafond à l’usager, quipour la période 2011-2015. dépendantes. Cette prestation représente prestataires qui interviennent au qualification des personnels du secteur. empêche une trop grande inflation des près de 80 millions d’euros pour la domicile des personnes âgées et Signataire d’une charte régionale de tarifs dans les EHPAD. Ceux-là sont 20% De plus, c’est avec une politique d’aménagement du collectivité. Plus de 7 100 personnes handicapées. Cette aide, appelée APA professionnalisation, le département moins cher en Ille-et-Vilaine que dans leterritoire ambitieuse et intelligente que nous parviendrons âgées en bénéficient à domicile et plus de différentielle, permet de prendre en consacre chaque année 150 000 euros à reste de la France. 9 200 en établissement. compte le coût réel des prestations l’amélioration de la formation des agentsà assurer une société d’équilibre et à renforcer l’attractivité délivrées aux personnes fragiles. Soit des services à domicile afin de mieux • Poursuivons une politique d’aideet le dynamisme de l’Ille-et-Vilaine. Le Conseil général • Soutenons les personnes âgées sans un montant de 3 millions d’euros qui répondre aux besoins complexes et publique à l’investissement ambitieuseveut être à la hauteur des besoins de chacun et faciliter ressources hébergées en établissement permet à ce secteur d’être vivant en croissants des personnes fragiles, mieux qui permet un meilleur amortissementles déplacements : par la route, le train ou le vélo, nous via l’aide sociale. Ce choix d’intervenir Ille-et-Vilaine (plus de 20 00 emplois rémunérer ces métiers et les rendre plusmettons tout en œuvre pour encourager la mobilité et pour les personnes âgées aux revenus directs). attractifs. des projets d’établissement et unedésenclaver les territoires. modestes représente un effort financier diminution des tarifs pour les personnes pour le département de 21 millions • Privilégions les établissements gérés qui y sont hébergées. Chaque année, d’euros par an pour 1 500 personnes par des collectivités ou associations à but nous y consacrons plus de 10 millions.Louis Feuvrier, Conseiller général de Fougères concernées. non lucratif.Nord en charge de l’Equilibre territorial 18 19
  • En 2011, nous avions promis ….de lutter contre l’exclusion ... d’étendre les droits des personnes handicapées, et favoriser l’insertion professionnelle poursuivre l’augmentation du nombre de places et renforcer et étendre les missions de la MDPH Nous avons : • Mis en place deux plateformes d’accueil des bénéficiaires du R.S.A à Fougères et à Redon. • Conventionné avec la Région pour ouvrir • Soutenu les contrats aidés afin de favoriser l’offre de formation aux bénéficiaires du R.S.A. l’insertion professionnelle (Contrats initiatives emploi dans les entreprises privées et • Renforcé le partenariat avec des OPCA pour Nous avons : Contrats d’accès à l’emploi dans les services favoriser la mise en place de périodes et de • Créé plus de 160 places en établissements et non marchands, les collectivités locales et les contrats de professionnalisation. • Favorisé le maintien à domicile des personnes services pour personnes handicapées (réparties associations). handicapées par la mise à disposition de moyens, entre des places en foyers d’accueil médicalisé, • Contractualisé avec l’Etat afin que nos gérés par les agences du Conseil général, en foyers d’hébergement, en foyers de vie, en • Mis en place un nouveau programme actions d’insertion dans les Espaces Naturels dans tous les territoires du département. Ces service d’accompagnement à la vie sociale et en pluriannuel d’insertion qui se déclinera en Sensibles soient reconnues comme chantier enveloppes décentralisées, pour un montant service d’accompagnement médico-social pour programmes territoriaux d’insertion au niveau d’insertion. global de 300 000 euros, ont pour objet de personnes handicapées). de chaque territoire. favoriser les initiatives locales, notamment celles qui viennent en aide aux aidants familiaux. • Déménagé les locaux de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) • Mis en place une politique d’habitats regroupés afin de la rendre pleinement accessible aux pour personnes handicapées. Ces programmes personnes âgées. Nous avons également permettent le développement d’une offre consacré beaucoup de moyens et d’énergie à de logements individuels, d’espaces de vie l’amélioration de la gestion des 21 000 dossiers Nous portons des projets toujours en cours : communs et intègrent également des postes et 42 000 demandes individuelles pour raccourcir d’animation pour encourager et soutenir la vie les délais de décision de la MDPH. • Soutien à de nouveaux projets de chantiers d’insertion comme un garage sociale des résidents. associatif. • Mise en place d’un dispositif de microcrédit. • Déploiement des emplois d’avenir. 2 millions Nous portons des projets toujours en cours : d’euros sont investis par le • Mise en place de comités locaux de la santé mentale pour répondre aux besoins nouveaux qui émergent dans le département en réunissant tous les acteurs pour assurer une couverture complète des soins et prises en charge médico-sociale dans ce domaine. + Le Département accompagne financièrement 53 Département chaqueannée pour l’ouverture de • Réalisation de 6 projets supplémentaires d’habitats regroupés pour personnes handicapés. • Extension des missions de la MDPH pour en faire un véritable observatoire départemental chantiers d’insertion sur le territoire nouveaux établissements du handicap. Cette mission doit permettre une meilleure reconnaissance du handicap et et la mise aux normes de sa diversité sur le territoire. Elle est indispensable pour une meilleure allocation de nos d’accès et de sécurité des moyens en direction des personnes et territoires qui en ont le plus besoin. bâtiments existants Au quotidien nous... • Consacrons près de 30 millions d’euros • Abondons le Fonds Départemental • Assurons la gestion du R.S.A en lien • Délivrons des aides individuelles pour favoriser le maintien à domicile des de Compensation, géré par la avec la CAF et la MSA. et organisons des actions collectives personnes handicapées. Cela concerne MDPH, à hauteur de 200 000 euros pour favoriser l’insertion sociale et notamment la PCH (Prestation de par an. Près de 300 personnes sont • Assurons l’accompagnement des compensation du handicap) dont près professionnelle des bénéficiaires du actuellement bénéficiaires de ce bénéficiaires du RSA en partenariat de 2 000 personnes sont actuellement R.S.A : par exemple, le Département fonds qui leur permet de faire face à avec plusieurs communes (Rennes, bénéficiaires en Ille-et-Vilaine, pour renforce l’information des bénéficiaires un montant d’intervention du certaines dépenses particulièrement Saint-Malo, Vitré, Fougères, Redon) élevées (aides techniques du R.S.A sur les modes de garde Département équivalent à 21 millions et en impliquant des représentants notamment) pour lesquelles la PCH d’enfants pour leur permettre de se d’euros. Nous poursuivons également de ces bénéficiaires du RSA dans le le versement de l’ACTP, délivrons ne suffit pas. consacrer à la ré-insertion. suivi et la construction des dispositifs des prestations dite de « services d’accompagnement. ménagers » et finançons l’accueil familial des personnes handicapées. 20 21
  • En 2011, nous avions promis ... de faire de l’Ille-et-Vilaine un Département ...de renforcer les actions ouvert sur le monde pour une citoyenneté européenne En Inde... Nous avons signé un accord de coopération avec l’Union territoriale de Pondichéry sur la Jeunes à Travers le thématique de la gestion intégrée des zones côtières. Monde Nous avons : Au Maroc... Nous avons initié des liens nouveaux avec la province de Sefrou. L’échange de jeunes desLe Département soutient l’association Jeunes à Travers le quartiers en insertion socio-professionnelle via l’artisanat a été la première étape. • Avons lancé deux appels à projets : sur leMonde (JTM), au service de la mobilité internationale des vieillissement actif et sur la citoyenneté européenne. En Roumanie... Nous continuons les échanges de bonnes pratiques autour de l’agriculture et dejeunes et en priorité des jeunes ayant le moins d’opportunités. l’économie avec le Judet de Sibiu.Près de 500 jeunes sont accompagnés chaque • Nous sommes engagés dans plusieurs projets 130 projetsannée, environ concernent des projets européens. A Jersey... Nous poursuivons les échanges autour de l’économie, de la culture et du sport.de solidarité internationale. Ainsi un projet a permis à 15jeunes suivis par des missions locales de partir vivre une • Avons créé un guide des fonds européens et une Au Koweit... Nous avons ouvert de nouveaux marchés pour nos entreprises. plate-forme d’ingénierie pour le montage de projets.première expérience professionnelle de 6 semaines dans desauberges de jeunesse du Royaume-Uni et d’Irlande. Un autre • Avons créé un fascicule à destination des collégiensprojet a permis à 9 jeunes demandeurs pour qu’ils aient connaissance des projets financésd’emploi dont 6 bénéficiaires du RSA de vivre une par les fonds européens en Ille-et-Vilaine, en Le comité consultatif des acteurs de la collaboration avec la Maison de l’Europe.expérience professionnelle originale dans une entreprisebéninoise en lien avec leur projet professionnel. L’objectif solidarité internationale, créé en 2011,était de leur permettre de prendre du recul par rapport à leur travaille sur 3 axes principaux :parcours et de reprendre confiance en eux. Les jeunes quiquittent notre territoire sont les «ambassadeurs» de notre ... d’aider les peuples 1. La question de léducation au développement au Nord et au Sud, avec une réelle demande de renforcement des compétencesdépartement . A leur retour ils partagent avec des jeunes etdes moins jeunes les expériences vécues. en voie de développement des acteurs de la solidarité internationale (formation, etc.) et de valorisation des actions (liens avec les territoires, etc.). 2. La question du fonctionnement des associations de solidarité Nous avons : internationale et de leur consolidation avec renforcement des moyens humains (bénévoles) et mutualisation des expériences et des compétences. • Poursuivi nos actions d’aide au Mali et à Madagascar, en soutenant la filière lait. Nous avons organisé une journée sur la situation géopolitique de crise alimentaire au Mali et à Madagascar, 3. La question du développement agricole dans les économies avec des débats et des repas traditionnels. Nous avons accueilli le président de la Région de Mopti. © Erminig Gwenn mondialisées et celle du mode de développement lié aux actions de • Maintenu notre aide aux associations de solidarité internationale. solidarité internationale. • Organisé des journées de formation pour tous les acteurs de la solidarité internationale. • Prolongé les congés solidaires et organisé une vaste exposition pour capitaliser les expériences. Au quotidien nous... • Editons une newsletter : Europh’Ille. • Mobilisons les communes et les associations autour des projets • Aidons les porteurs de projets de solidarité internationale à de solidarité (journées sur le don, sur le bénévolat, sur tout le monter leur dossier ou à rechercher des financements européens. territoire départemental). • Participons à l’élaboration des programmes opérationnels des fonds • Entretenons les liens avec les acteurs de nos coopérations européens (2014 - 2020). décentralisées sur place, notamment avec nos volontaires. 22 23
  • En 2011, nous avions promis … d’améliorer le maillage routier …de donner à la solidarité territoriale une avec les routes nationales nouvelle dimension Nous portons des projets toujours en cours : © Erminig Gwenn • Aménagement du réseau routier etPERSPECTIVES >>> Nous portons des projets toujours en cours : notamment de l’axe Rennes-Redon En 2013, près de Qu’est-ce que le • Création d’un bouclier rural départemental qui et Rennes-Angers pour permettre de rallier ces deux villes en 35 minutes. 54 millions d’euros doit permettre l’accès à tous aux services publics bouclier rural ? départementaux. seront consacrés aux routes et à la voirie du • Réalisation de la deuxième génération de contrats de départementCe projet entend être une réponse à la territoire. La première génération a permis d’investirfracture territoriale qui distingue les droitset possibilités effectives des habitant-e-s dans plus de 2 000 projets de développement : soutien au développement économique et à l’emploi,de notre département selon qu’ils viventen zone urbaine ou en territoire rural. zone d’activité, équipements culturels, sportifs, salles polyvalentes … En choisissant de renouveler le ... d’améliorer l’offre de transport collectifL’affaiblissement de la présence de l’Etat dispositif, le Conseil général engage de nouveau 65 et la qualité du réseauautant que la disparition d’activitéséconomiques et de services de proximitésdans les territoires ruraux ont conduit, ces millions d’euros pour la période 2011-2015. • Renforcement de la mission d’accueil au sein des agences départementales afin d’apporter notre aide à + Le réseau illenoo transporte environ 15 000dernières années, à une augmentationimportante des inégalités territoriales la mise en œuvre des projets portés par les EPCI et les personnes chaque jour. Depuisdans le département. communes. Nous avons : la mise en place du nouveau schéma départemental desNous avons donc décidé de réunir tous transports en septembre 2011,les grands opérateurs publics et privéssusceptibles d’intervenir dans le champde l’aménagement du territoire. Le ... de développer les • Mis en place une tarification du transport scolaire basé sur le quotient familial. la fréquentation a augmenté de 10%.bouclier rural est ainsi un projet qui vise àêtre levier de mobilisation des ressources infrastructures de transport • Optimisé les parcours des cars scolaires pour réduire les tempsutiles au développement de territoires de trajet en privilégiant les arrêts de regroupement sécurisés etenclavés. aménagés. Pour la rentrée 2012, 107 nouveaux arrêts ont été Chaque année, plus de Nous portons des projets toujours en cours : créés ou réactivés. • Participation au projet Bretagne grande vitesse qui doit diminuer le temps de trajet Paris-Rennes en 1h30 • Refondé le site internet illenoo-services.fr pour une meilleure 30 000 élèves en 2017 pour rapprocher la métropole de la capitale information des usagers. sont transportés. Le et ainsi encourager le développement économique de transport scolaire a 10 000 l’ouest. De même, les temps de trajet Rennes-Quimper représenté un budget de et Rennes-Brest seront raccourcis. emplois directs seront créés grâce à la Ligne • Réduction du temps de trajet Rennes-Nantes par la Nous portons des projets toujours 37 millions Ligne ferroviaire à grande vitesse Bretagne-Pays de la en cours : à Grande Vitesse Loire. • Renforcement des lignes les plus d’euros pour le Conseil fréquentées d’ici 2013. général en 2012. Au quotidien nous... • Apportons notre soutien aux communes les plus fragiles grâce au Fonds de solidarité territoriale qui permet de financer des équipements locaux. Ainsi, près de 4,6 millions d’euros seront été affectés au Fonds en 2013. 24 Source 7 25
  • En 2011, nous avions promis ... de renforcer l’offre de logements pour accueillir … de développer les pratiques alternatives les nouveaux habitants de notre département de transport s’agisse pas d’une politique obligatoire, de maintenir une politique ambitieuse Nous avons : Nous avons : de construction de logements sociaux en dehors des territoires des autres délégataires des aides à la pierre dans • Créé 22 nouvelles aires de covoiturage et participé à la réalisation de • Elaboré un Plan Départemental de notre département (Rennes, St Malo, 11 aires communales ou intercommunales en 2011. Au total, ce sont près l’Habitat. Nous avons pris l’initiative Vitré). Ce faisant, nos interventions de rassembler l’Etat, les collectivités concourent à un meilleur équilibre du d’une centaine d’espaces dédiés, labellisés par le Département qui ont territoriales et tous les acteurs du logement territoire départemental en permettant à été réalisés depuis 2008. (bailleurs notamment) afin de construire des ménages modestes de s’installer dans une stratégie départementale pour des territoires ruraux et périurbains au sein accueillir dans les meilleures conditions desquels nous garantissons des services les 10 000 habitants supplémentaires publics de proximité de qualité (transport,143 kms qui s’installent chaque année dans haut-débit, services publics d’éducation, notre département. Ce plan organise etc.). de Nous portons des projets toujours en cours : également les responsabilités de chacun des acteurs du logement pour permettre • Contribué à la rénovation de plus de 100 un aménagement équilibré et durable de logements privés chaque année sur notrecheminements supplémentaires • Poursuite du Plan vélo départemental qui consiste territoire de délégation. Nous participons nos territoires : garantir la mixité sociale à relier les voies vertes entre elles par des itinéraires partout dans le département, promouvoir au financement des travaux d’améliorationseront ouverts en 2013 pour le Plan la rénovation, notamment énergétique (énergétiques notamment) des logements à faible trafic. Au total, près de 900 km seront des propriétaires bailleurs qui acceptent, de l’habitat ancien, et rénover les centresvélo. aménagés en 2013. bourgs d’Ille-et-Vilaine. en contrepartie, de les mettre sur le marché locatif social. Cette aide permet • Aménagement des voies vertes Rennes - Redon, • Aidé à la réalisation de plus de 500 ainsi l’amélioration de la qualité du bâti logements sociaux publics chaque année en Ille-et-Vilaine en même temps qu’elle Saint-Malo - Cancale - Le Mont-Saint-Michel. sur notre territoire de délégation. Ainsi, permet le logement décent des familles nous avons fait le choix, bien qu’il ne modestes. … de déployer les réseaux à très haut débit Nous portons des projets toujours en cours : • Aide à la rénovation de plus de 200 logements appartenant à des propriétaires occupants. Ces nouveaux dispositifs s’appliqueront pour la 1ère fois en 2013 et permettront Nous portons des projets toujours en cours : le financement de travaux dans des logements indignes et/ou en situation de précarité énergétique. Ces dispositifs s’adresseront aux propriétaires à faibles ressources. • Participation active au projet Bretagne Très haut débit qui a pour objectif d’en • Aide à l’accession sociale à la propriété pour près de 200 ménages dans tout le département. assurer le déploiement pour tous d’ici à 2030. Une première phase du projet Cette mesure, qui sera effective cette année, permettra à des jeunes ménages modestes débutera en 2013 pour une durée de 4 ans. de se voir allouer une subvention leur permettant de boucler le plan de financement pour l’acquisition d’un logement. Une fibre Au quotidien nous... optique est un fil en • Aidons les foyers les plus modestes lorsqu’ils représente aujourd’hui plus de 50 % des sommes verre ou en rencontrent des difficultés pour l’acquittement de que nous attribuons. Aussi, nous avons engagé des plastique très leurs loyers et de leurs factures d’énergie. Chaque démarches avec tous les fournisseurs d’énergie fin qui a la année, le département, en charge du Fonds de pour que les tarifs sociaux soient appliqués et propriété de Solidarité pour le Logement (doté de 6 millions €), que des efforts soient réalisés en direction d’une conduire de verse pas moins de 12 000 aides financières et 1 meilleure prévention des risques énergétiques. la lumière et transmet des 100 ménages bénéficient d’un accompagnement Nous menons également des expérimentations données social lié au logement. Conséquence de la hausse pour prévenir des dettes trop importantes de loyers des tarifs de l’énergie, nous observons que la part en mobilisant les bailleurs et travailleurs sociaux en des aides liées à l’énergie ne cesse d’augmenter et amont de difficultés trop importantes. Source (9)26 Source (8)
  • D epuis notre arrivée à la tête du Département en 2004 Démocratie participative et particulièrement Donner un nouvel élan à la démocratie participative depuis que vous nous avez renouvelé votre confiance, pour un En 2011, nous avions promis troisième mandat, nous avons fait du ... de donner un nouvel élan à la démocratie participative, rapprocher le Département renouvellement démocratique une des citoyens, négocier un grand pacte associatif et développer la citoyenneté.priorité. En effet, constatant électionaprès élection le désintérêt croissant Nous portons des projets toujours en cours :des citoyens pour la chose publique,les socialistes et les radicaux que nous • Mise en place du droit d’interpellation qui permettra à des citoyens d’Ille-et-Vilaine de porter à l’ordre du jour de l’Assemblée des problématiques qui leur tiennent à cœur.sommes ont réalisé l’importance derapprocher la décision des électeurs et de Nous avons : • Mise en place, dans chaque pays, d’un Conseil de jeunes.leur confier un rôle plus important dans • Mis en place une médiateure départementale • Encouragement des associations à se tourner vers les publics prioritaires.les orientations de la collectivité. pour proposer des solutions aux conflits entre le • Réduction des délais de versement des subventions aux associations. Conseil général et ses usagers. • Mise à disposition des équipements des collèges pour favoriser les activités des associations au Conscients de l’essoufflement de la niveau local.démocratie représentative que nous • Mis en place deux nouveaux comités consultatifs :connaissons lorsque les élus s’éloignent l’un regroupant des acteurs de la Solidarité Internationale, l’autre composé de citoyens detrop des citoyens, nous avons pris des nationalité étrangère. « On se connaît ? » : une démarcheinitiatives volontaristes, guidées par troispriorités : • Soutenu le développement du « Service participative pour mieux répondre à vos civique » en privilégiant les candidatures de jeunes qui rencontrent des difficultés attentes• la transparence dans le Nous avonsdu La démarche seleurs attentespour grandesconnaître: les du fonctionnement de la collectivité ; d’insertion professionnelle, soit dans les Centres lancé une grande consultation mieux Départementaux d’Action Sociale, pour mieux aider habitants département, et leur vision des actions• le partenariat avec les acteurs les usagers dans leurs démarches administratives, concernés par nos politiques ; soit dans des associations remplissant une mission Conseil général. découpe en trois étapes PERSPECTIVES >>> 1. Une phase d’écoute avec l’envoi d’un questionnaire dans le magazine• la participation directe des habitants de service public. du Département « Nous Vous Ille », qui a d’ores et déjà remporté un Mettre en place aux instances consultatives du franc succès. Département. • Lancé l’opération « On se connaît ? » pour mieux un observatoire 2. Une phase d’échange avec l’organisation de tables rondes au printemps appréhender les besoins de nos usagers et les 2013 qui doivent permettre d’identifier des marges de progrès pour la départemental de la réponses administratives et/ou organisationnelle collectivité. La démocratie participative est parfois pour mieux y répondre. laïcitéplus une ambition politique qu’il est 3. Une phase de compte-rendu pendant laquelle nous publierons les C résultats de cette grande enquête pour les partager avec vous. ’était l’un de nosbon d’afficher sans qu’elle n’engage L’objectif est de donner la possibilité à tout le monde de s’exprimer,une réelle volonté dans les faits. Nous de donner son avis et ainsi d’orienter les politiques publiques engagements en 2011 etavons, nous, mis en place les outils d’une départementales. Réciproquement, cette démarche vise à mobiliser les nous y travaillons. La laïcitéconcertation effective qui se retrouve citoyens autour de leur engagement, de la façon dont ils peuvent agir pour est le principe liant toutes la collectivité. les valeurs républicainesdans toutes nos politiques publiques. Lesouci de transparence, de consultation entre elles (liberté, égalité,voire de codécision guide chacune de nos Au quotidien nous... fraternité), elle est le socleactions et se retrouve dans l’élaboration du bien-vivre ensemble, celuide toutes nos prises de décision pour • Travaillons avec l’ensemble des comités consultatifs : espaces de • Allons expliquer nos choix après chaque vote du budget primitif dans de l’anticonditionnementpermettre à chacun de se saisir des rencontre, de débat, de proposition et d’évaluation au service d’une les 7 pays que compte l’Ille-et-Vilaine. et du libre arbitre. Nousenjeux qui relèvent de la compétence du action nourrie et constructive. souhaitons organiser uneConseil général. large concertation qui pourra • Nous déplaçons dans les cantons, une fois par mois, pendant réunir l’ensemble des acteursRozenn Geffroy, Conseillère générale de • Mettons un point d’honneur à répondre aux courriers que vous nous toute une journée pour rencontrer les entreprises, les collèges, les désirant réfléchir aux moyensPlélan-le-Grand en charge de la démocratieparticipative adressez notamment par le biais de l’encart à votre disposition dans le établissements de solidarité ou pour toute initiative innovante. de faire vivre cette valeur de magazine «Nous Vous Ille». solidarité et d’humanisme en Ille-et-Vilaine. 28 29
  • L e Conseil général, c’est une volonté politique mise en œuvre au Finances et moyens des services quotidien par près de 4 000 Se donner les moyens de l’action agents départementaux et 7 agences réparties sur le territoire. Or, depuis En 2011, nous avions promis … de donner les moyens aux pompiers d’agir pourplusieurs années, les collectivités ... d’améliorer la relation entre protéger et secourirterritoriales sont confrontées à desdifficultés financières profondes. Leseffets de la crise se font douloureusement le service public départemental Le SDIS c’estressentir sur le budget, entrainant unediminution des ressources et, en dépit et ses usagers en moyenne Nous avons :de leur maîtrise, une augmentation de4,4% des dépenses sociales. Nous portons des projets toujours en cours : • Augmenté la participation du Conseil général 125 interventions Malgré cela, nous avons redoubléd’efforts pour honorer nos engagements • Développement de l’e-administration, c’est-à-dire l’offre de télé-services accessibles sur internet, pour permettre la généralisation, en 2013, des services en ligne tel que de 3% de 2011 à 2012. Cela nous permet, entre autres de maintenir les effectifs du SDIS. par jour dont 69%et garantir des services de qualité et le droit d’interpellation, le paiement et l’inscriptionde proximité à chacun, notamment en aux transports scolaires, le dépôt de candidatures de de secours à la personne recrutement ou encore la gestion des disponibilités des 3 420poursuivant la politique de révisionbudgétaire « Budget base zéro » assistants familiaux.engagée en 2010 pour redéfinir les Nous portons des projets toujours en cours : sapeurs-actions prioritaires en fonction desfinancements disponibles. … de mener une politique • Lancement d’un plan ambitieux d’équipement sur 5 ans dès 2013. pompiers dont de gestion des ressourcesClément Théaudin, Président de lacommission des finances humaines ambitieuse • Poursuite du programme immobilier « incendie et secours » d’environ 70 millions d’euros afin d’améliorer les centres de secours. Ainsi, un centre entièrement neuf a été livré à 2 800 sapeurs- Dinard et les travaux d’extension du centre d’incendie et de secours de Beauregard à Rennes ont été achevés. Trois pompiers volontaires et Nous portons des projets toujours en cours : 620 projets majeurs sont toujours en cours avec les centres • Réalisation d’une enquête portant sur les conditions de secours à dominante professionnelle de Fougères et sapeurs-pompiers Nous avons : de travail pour les agents de la collectivité, les résultats seront connus début 2013. Ils permettront de faire un du sud de Rennes, qui seront agrandis et restructurés sur place, et celui de Rennes centre qui sera transféré rue du état des lieux pour améliorer la vie au travail et diminuer Moulin-de-Joué. Pour les centres de secours volontaires, professionnels • Contribué au financement des garanties de les risques psychosociaux. protection santé pour favoriser l’accès aux les études sont engagées pour la restructuration du centre • Poursuite de la gestion prévisionnelle des emplois, de Saint-Méen-le-Grand ; les consultations de maîtrise soins des agents. des effectifs et des compétences. Ainsi, le système répartis dans d’évaluation des agents dans le cadre de l’entretien d’œuvre pour les centres de Liffré et Janzé sont lancées. professionnel a été revu en 2012. De même, la gestion des reclassements professionnels a été améliorée et un nouveau plan de formation triennal a été mis en place. 93 postes de secours Au quotidien nous... • Développons une politique de formation dynamique pour nous adapter à l’évolution des besoins des usagers et promouvoir les potentiels des agents. Source : (10) 30 31
  • SommaireEconomie, emploi 4 ... Faire de l’Ille-et-Vilaine un département ouvert sur le monde … Mettre l’économie au service de l’emploi … Donner à la solidarité territoriale une nouvelle dimension ... Soutenir l’économie sociale et solidaire ... Développer les infrastructures de transport … Inventer la dynamique des parcours professionnels … Améliorer le maillage routier avec les routes … Promouvoir un modèle agricole compétitif et durable nationales ... Améliorer l’offre de transport collectif et la qualité du réseauDéveloppement durable 8 … Développer les pratiques alternatives de transport ... Être exemplaire … Déployer les réseaux à très haut débit ... Contribuer à l’évolution des comportements ... De renforcer l’offre de logements pour accueillir les ... Agir pour la qualité du cadre de vie nouveaux habitants de notre département … Développer les activités économiquesécologiquement responsables Démocratie participative 28 ... Donner un nouvel élan à la démocratie participative,Egalité des chances 12 rapprocher le Département des citoyens, négocier un grand pacte … Lutter contre les inégalités dès les premiers âges de la associatif et développer la citoyenneté.vie … Renforcer les dispositifs de soutien à la parentalité età la protection de l’enfance Finances et moyens des services 30 ... Améliorer la relation entre le service public ... Agir pour une jeunesse autonome départemental et ses usagers ... Promouvoir la réussite éducative de tous grâce à … Mener une politique de gestion des ressourcesl’investissement dans les collèges humaines ambitieuse … Rendre accessibles la culture et les arts pour tous … Donner les moyens aux pompiers d’agir pour protéger ... Donner à tous les âges le goût de la lecture et secourir ... Valoriser et rendre accessible le patrimoine ... Mettre le sport au service du développementpersonnelSolidarité entre les territoires et entre lescitoyens 18 Crédit photos … Développer une offre accessible et innovante pour Erminig Gwenntoutes les personnes âgées du département Photo 1 : Hervé Tigier Oeuvre Creative Commons Wikipédia Photo 2 : Vitriacus Oeuvre Creative Commons Wikipédia ... Etendre les droits des personnes handicapées, Photo 3 : Luna04 Oeuvre Creative Commons Wikipédiapoursuivre l’augmentation du nombre de places, renforcer etétendre les missions de la MDPH Photo 4 : David Monniaux Oeuvre Creative Commons Wikipédia Photo 5 : Sir James Oeuvre Creative Commons Wikipédia … Lutter contre l’exclusion et favoriser l’insertion Photo 6 : I Craig Sir James Oeuvre Creative Commons Wikipédiaprofessionnelle Photo 7 : SeeSchloss Oeuvre Creative Commons Wikipédia ... Renforcer les actions pour une citoyenneté Photo 8 : Ralf Roletschek Oeuvre Creative Commons Wikipédiaeuropéenne Photo 9 : BigRiz Oeuvre Creative Commons Wikipédia Photo 10 : Kyah 117 Oeuvre Creative Commons Wikipédia ... Aider les peuples en voie de développement L’unité ISSN : 0760 - 5404 35 JournaldelaFédérationduPartiSocialisted’Ille-et-Vilaine supplément au n°228 - février 2013 Commission paritaire 0505 p 10 160 — Dépôt légal n° 590 — ISSN 0760-5404 Parti Socialiste, 22, rue de la Chalotais - 35000 RENNES Directeur de la publication : Emmanuel Couet Comité de rédaction : Bureau fédéral. Maquette : Fédération du Parti Socialiste d’Ille-et-Vilaine.