Utiliser les flux RSS en bibliothèque

2,931 views
2,840 views

Published on

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,931
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
31
Actions
Shares
0
Downloads
33
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Utiliser les flux RSS en bibliothèque

  1. 1.   Bibliothèque Information Suisse    Formation continue                            Utiliser les flux RSS  en bibliothèque                            Animation     Raphaël Grolimund, assistant d’enseignement    Haute école de gestion, Genève  raphael.grolimund@hesge.ch              Lausanne  Jeudi 4 juin 2009 
  2. 2. This work is licenced under the Creative Commons Attribution-Non-Commercial-Share Alike 2.5 Switzerland License. To view a copy of this licence, visit http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ch/ or send a letter to Creative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco, California 94105, USA.
  3. 3.   0. Sommaire    Formation   continue 1.  Qu’est‐ce que le RSS ? .......................................................................................... 4  1.1.  Histoire et formats  .............................................................................................. 4  . 1.2.  Podcast .............................................................................................................. 10  Flux RSS 1.3.  Cycle de production d’un flux ............................................................................ 12  2.  Qu’y a‐t‐il dans un flux RSS 2.0 ? ......................................................................... 14  2.1.  Syntaxe .............................................................................................................. 14  Lausanne 2.2.  Définiton du fichier ............................................................................................ 16  4 juin 2009 2.3.  Définition du format RSS ................................................................................... 16  2.4.  Définition du flux ............................................................................................... 16  2.5.  Définition des articles ........................................................................................ 16  2.6.  Modules d’extension ......................................................................................... 17  3.  Travaux pratiques ............................................................................................... 20  3.1.  Créer un flux ...................................................................................................... 20  3.2.  Mettre à jour un flux ......................................................................................... 21  3.3.  Signaler un flux RSS sur son site web ................................................................ 22  3.4.  Publier un podcast ............................................................................................. 23  4.  Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ? ............................................ 24  4.1.  Généralités ........................................................................................................ 24  4.2.  Dans un blog ...................................................................................................... 25  4.3.  Dans un CMS ...................................................................................................... 25  4.4.  Dans un site web ............................................................................................... 26  4.5.  Dans un OPAC web ............................................................................................ 28  4.6.  À l’aide d’un logiciel tiers  .................................................................................. 31  . Petite bibliographie commentée ................................................................................ 32  Petite webographie commentée ................................................................................ 33  Annexe A : Toutes les balises RSS 2.0 ......................................................................... 37  A.1 Schéma de la structure d’un flux  ............................................................................ 37  . A.2 Définition du flux (channel) ..................................................................................... 38  A.3 Définition d’un article (item) ................................................................................... 41  Annexe B : Quelques modules d’extension ................................................................. 44  B.1 Dublin Core .............................................................................................................. 44  B.2 FeedBurner .............................................................................................................. 44  B.3 iTunes ...................................................................................................................... 44  B.4 Media RSS ................................................................................................................ 44  B.5 RSR ........................................................................................................................... 44  Annexe C : Premiers pas avec Rapidfeeds ................................................................... 45  C.1 Inscription ................................................................................................................ 45  C.2 Connexion ................................................................................................................ 45  C.3 Création d’un flux .................................................................................................... 46  C.4 Ajout d’un article ..................................................................................................... 46  C.5 Publication sur son site web .................................................................................... 49  Annexe D : Podcast Generator ................................................................................... 51  D.1 Installation  .............................................................................................................. 51  . D.2 Configuration .......................................................................................................... 53  D.3 Soumettre son podcast à l’iTunes Store ................................................................. 60           
  4. 4.   1. Qu’est­ce que le RSS ?  Formation    Derrière ce sigle se cachent plusieurs significations qui retracent l’évolution du format. Il  continue  faut toutefois relever que d’autres formats sont venus avant. Ces précurseurs ont pour    noms MCF (Meta Content Format, Apple‐Netscape, 1995), Scripting News (Dave Winer,  Flux RSS  1997) et CDF (Channel Definiton Format, Microsoft, 1997).      Lausanne  1.1. Histoire et formats  4 juin 2009    RSS  0.90,  créé  en  1999,  est  d’abord  développé  chez  Netscape  avant  de  changer  de  mains.  RSS  signifie  alors  RDF1  Site  Summary.  Seulement  4  mois  plus  tard,  Dan  Libby  décrit RSS 0.91, dont la signification est désormais Rich Site Summary, parce que le RDF  a été abandonné au profit du XML.  Il s’agit là du point d’échoppement qui conduira, peu de temps après, à la scission de la  communauté  des  développeurs.  Certains  considèrent  le  RSS  comme  un  format  d’échange d’informations et défendent donc le format XML, alors que les autres y voient  un format de métadonnées destiné à la représentation de la connaissance, d’où l’emploi  du RDF.    Dave Winer lance, en avril 2000, un format lui aussi appelé RSS 0.91, d’où une certaine  confusion  pendant  quelques  temps.  Le  copyright  avait  en  fait  simplement  changé  de  mains et ce format combine le RSS 0.91 existant et le Scripting News. RSS devient alors  Really Simple Syndication.  En août, sort le successeur du RSS 0.90 (en RDF), RSS 1.0, et en décembre, le lancement  de  RSS  0.92  apporte  au  RSS  0.91  un  vocabulaire  modulaire,  extensible  et  combinable  avec des vocabulaires RDF.    Lorsque  le  RSS  2.0  est  élancé  en  septembre  2002,  Dave  Winer  décide  qu’il  sera  figé.  Aucune  balise  ne  sera  plus  ajoutée  ou  retirée.  RSS  2.0  se  développe  désormais  grâce  à  des  modules  d’extension.  Pour  garantir  la  neutralité  du  RSS  2.0  vis‐à‐vis  des  milieux  commerciaux  (auxquels  la  société  de  Dave  Winer,  Userland,  appartient),  c’est  l’Université  d’Harvard  (Harvard Law) qui gère ce format.    En  décembre  2005,  apparaît  un  nouveau  format.  Le  ras‐le‐bol des discordes entre partisans du RSS 2.0 et  du RSS 1.0 pousse un groupe de développeurs à créer  le format Atom, basé sur le XML, et dont le but est de  garantir une complète indépendance du format vis‐à‐ vis  des  éditeurs  de  logiciels  et  librement  extensible  par tous.    Toutes ces considérations quant au format du flux ne  concernent que les développpeurs, car les lecteurs de  flux  lisent  tous  les  formats.  Les  utilisateurs  peuvent  donc  s’abonner  aux  flux  qui  les  intéressent  sans  se  demander comment ils sont écrits.                                                               1  Le RDF (Resource Description Framewrok) est un standard du W3C servant à décrire des ressources web.    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  4    1.1 Histoire et formats 
  5. 5.     Prenons un exemple.  Voici les codes RSS 0.91, RSS 1.0, RSS 2.0 et Atom d’un flux simple comprenant 6 articles.    Formation Code RSS 0.91  continue <?xml version="1.0" encoding="ISO‐8859‐1"?>  <rss version="0.91">      <channel>  Flux RSS         <title>Anatomie d'un flux RSS</title>          <description>Voici le scanner d'un flux RSS. Juste pour voir ce qu'il y a à l'intérieur.</description>          <link>http://localhost:8001/test_feedcreator</link>          <lastBuildDate>Fri, 08 May 2009 09:54:08 +0100</lastBuildDate>  Lausanne         <generator>FeedCreator 1.7.2‐ppt (info@mypapit.net)</generator>  4 juin 2009         <item>              <title>Alors comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap6.php</link>              <description>C'est ce que nous allons voir lors de ce cours</description>              <pubDate>Thu, 01 Jan 1970 00:00:00 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Du monde sur votre site web</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap5.php</link>              <description>Un flux RSS ne contient, en principe, que des résumés des articles présents sur le site  web.  Si  l'accroche  est  bonne,  les  usagers  cliqueront  sur  le  lien  qui  les  ramènent  sur  votre  site  web.</description>              <pubDate>Fri, 29 May 2009 10:19:43 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>But : diffuser des l'informations</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap4.php</link>              <description>Le but d'un flux RSS est de diffuser des informations avec un minimum de contraintes  pour l'usager afin de toucher le plus grand nombre</description>              <pubDate>Sat, 23 May 2009 04:00:01 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Tenir la distance</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap3.php</link>              <description>Une flux le flux lancé, peu importe qu'il soit mis à jour plusieurs fois par jour ou une fois  par semaine, ce qui compte c'est qu'il soit mis à jour</description>              <pubDate>Mon, 18 May 2009 12:30:00 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Première mise à jour du flux</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap2.php</link>              <description>Lorsqu'on met à jour un flux, le nouvel article doit venir avant les anciens (pour qu'ils  apparaissent par ordre antéchronologique)</description>              <pubDate>Thu, 14 May 2009 09:12:00 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Création d'un flux</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap1.php</link>              <description>La  création  d'un  flux  commence  par  définir  son  titre,  son  lien  et  sa  description.  Puis  vient le premier article.</description>              <pubDate>Thu, 01 Jan 1970 00:00:00 +0100</pubDate>          </item>      </channel>  </rss>    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  1.1 Histoire et formats  5 
  6. 6.     Code RSS 1.0  <?xml version="1.0" encoding="ISO‐8859‐1"?>  Formation  <rdf:RDF      xmlns="http://purl.org/rss/1.0/"  continue      xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22‐rdf‐syntax‐ns#"        xmlns:slash="http://purl.org/rss/1.0/modules/slash/"      xmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1/">  Flux RSS      <channel rdf:about="http://localhost:8001//test_feedcreator/test_feedCreator.php">          <title>Anatomie d'un flux RSS</title>            <description>Voici le scanner d'un flux RSS. Juste pour voir ce qu'il y a à l'intérieur.</description>  Lausanne          <link>http://localhost:8001/test_feedcreator</link>         <dc:date>2009‐05‐08T09:53:37+01:00</dc:date>  4 juin 2009          <items>              <rdf:Seq>                  <rdf:li rdf:resource="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap6.php"/>                  <rdf:li rdf:resource="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap5.php"/>                  <rdf:li rdf:resource="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap4.php"/>                  <rdf:li rdf:resource="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap3.php"/>                  <rdf:li rdf:resource="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap2.php"/>                  <rdf:li rdf:resource="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap1.php"/>              </rdf:Seq>          </items>      </channel>      <item rdf:about="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap6.php">          <dc:format>text/html</dc:format>          <dc:date>1970‐01‐01T00:00:00+01:00</dc:date>          <title>Alors comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?</title>          <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap6.php</link>          <description>C'est ce que nous allons voir lors de ce cours</description>      </item>      <item rdf:about="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap5.php">          <dc:format>text/html</dc:format>          <dc:date>2009‐05‐29T10:19:43+01:00</dc:date>          <title>Du monde sur votre site web</title>          <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap5.php</link>          <description>Un flux RSS ne contient, en principe, que des résumés des articles présents sur le site web.  Si l'accroche est bonne, les usagers cliqueront sur le lien qui les ramènent sur votre site web.</description>      </item>      <item rdf:about="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap4.php">          <dc:format>text/html</dc:format>          <dc:date>2009‐05‐23T04:00:01+01:00</dc:date>          <title>But : diffuser des l'informations</title>          <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap4.php</link>          <description>Le  but  d'un  flux  RSS  est  de  diffuser  des  informations  avec  un  minimum  de  contraintes  pour l'usager afin de toucher le plus grand nombre</description>      </item>      <item rdf:about="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap3.php">          <dc:format>text/html</dc:format>          <dc:date>2009‐05‐18T12:30:00+01:00</dc:date>          <title>Tenir la distance</title>          <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap3.php</link>          <description>Une flux le flux lancé, peu importe qu'il soit mis à jour plusieurs fois par jour ou une fois  par semaine, ce qui compte c'est qu'il soit mis à jour</description>      </item>      <item rdf:about="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap2.php">          <dc:format>text/html</dc:format>          <dc:date>2009‐05‐14T09:12:00+01:00</dc:date>          <title>Première mise à jour du flux</title>          <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap2.php</link>          <description>Lorsqu'on  met  à  jour  un  flux,  le  nouvel  article  doit  venir  avant  les  anciens  (pour  qu'ils  apparaissent par ordre antéchronologique)</description>      </item>      <item rdf:about="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap1.php">          <dc:format>text/html</dc:format>    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  6    1.1 Histoire et formats 
  7. 7.           <dc:date>1970‐01‐01T00:00:00+01:00</dc:date>          <title>Création d'un flux</title>          <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap1.php</link>          <description>La création d'un flux commence par définir son titre, son lien et sa description. Puis vient  Formation le premier article.</description>      </item>  continue </rdf:RDF>    Code RSS 2.0  Flux RSS <?xml version="1.0" encoding="ISO‐8859‐1"?>  <rss version="2.0">      <channel>  Lausanne         <title>Anatomie d'un flux RSS</title>          <description>Voici le scanner d'un flux RSS. Juste pour voir ce qu'il y a à l'intérieur.</description>  4 juin 2009         <link>http://localhost:8001/test_feedcreator</link>          <lastBuildDate>Fri, 08 May 2009 09:59:28 +0100</lastBuildDate>          <generator>FeedCreator 1.7.2‐ppt (info@mypapit.net)</generator>          <item>              <title>Alors comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap6.php</link>              <description>C'est ce que nous allons voir lors de ce cours</description>              <pubDate>Thu, 01 Jan 1970 00:00:00 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Du monde sur votre site web</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap5.php</link>              <description>Un flux RSS ne contient, en principe, que des résumés des articles présents sur le site  web.  Si  l'accroche  est  bonne,  les  usagers  cliqueront  sur  le  lien  qui  les  ramènent  sur  votre  site  web.</description>              <pubDate>Fri, 29 May 2009 10:19:43 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>But : diffuser des l'informations</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap4.php</link>              <description>Le but d'un flux RSS est de diffuser des informations avec un minimum de contraintes  pour l'usager afin de toucher le plus grand nombre</description>              <pubDate>Sat, 23 May 2009 04:00:01 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Tenir la distance</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap3.php</link>              <description>Une flux le flux lancé, peu importe qu'il soit mis à jour plusieurs fois par jour ou une fois  par semaine, ce qui compte c'est qu'il soit mis à jour</description>              <pubDate>Mon, 18 May 2009 12:30:00 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Première mise à jour du flux</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap2.php</link>              <description>Lorsqu'on met à jour un flux, le nouvel article doit venir avant les anciens (pour qu'ils  apparaissent par ordre antéchronologique)</description>              <pubDate>Thu, 14 May 2009 09:12:00 +0100</pubDate>          </item>          <item>              <title>Création d'un flux</title>              <link>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap1.php</link>              <description>La  création  d'un  flux  commence  par  définir  son  titre,  son  lien  et  sa  description.  Puis  vient le premier article.</description>              <pubDate>Thu, 01 Jan 1970 00:00:00 +0100</pubDate>          </item>      </channel>  </rss>    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  1.1 Histoire et formats  7 
  8. 8.   Code Atom  <?xml version="1.0" encoding="utf‐8"?>  <feed xmlns="http://www.w3.org/2005/Atom">  Formation      <title>Anatomie d'un flux RSS</title>      <subtitle>Voici le scanner d'un flux RSS. Juste pour voir ce qu'il y a à l'intérieur.</subtitle>  continue      <link rel="alternate" type="text/html" href="http://localhost:8001/test_feedcreator"/>        <id>http://localhost:8001/test_feedcreator</id>      <updated>2009‐05‐08T09:58:29+01:00</updated>  Flux RSS      <generator>FeedCreator 1.7.2‐ppt (info@mypapit.net)</generator>  <link  rel="self"  type="application/atom+xml"    href="http://localhost:8001//test_feedcreator/test_feedCreator.php" />  Lausanne      <entry>          <title>Alors comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?</title>  4 juin 2009          <link rel="alternate" type="text/html" href="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap6.php"/>          <published>1970‐01‐01T00:00:00+01:00</published>          <updated>1970‐01‐01T00:00:00+01:00</updated>          <id>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap6.php</id>          <summary>C'est ce que nous allons voir lors de ce cours</summary>      </entry>      <entry>          <title>Du monde sur votre site web</title>          <link rel="alternate" type="text/html" href="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap5.php"/>          <published>2009‐05‐29T10:19:43+01:00</published>          <updated>2009‐05‐29T10:19:43+01:00</updated>          <id>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap5.php</id>          <summary>Un flux RSS ne contient, en principe, que des résumés des articles présents sur le site web.  Si l'accroche est bonne, les usagers cliqueront sur le lien qui les ramènent sur votre site web.</summary>      </entry>      <entry>          <title>But : diffuser des l'informations</title>          <link rel="alternate" type="text/html" href="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap4.php"/>          <published>2009‐05‐23T04:00:01+01:00</published>          <updated>2009‐05‐23T04:00:01+01:00</updated>          <id>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap4.php</id>          <summary>Le but d'un flux RSS est de diffuser des informations avec un minimum de contraintes pour  l'usager afin de toucher le plus grand nombre</summary>      </entry>      <entry>          <title>Tenir la distance</title>          <link rel="alternate" type="text/html" href="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap3.php"/>          <published>2009‐05‐18T12:30:00+01:00</published>          <updated>2009‐05‐18T12:30:00+01:00</updated>          <id>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap3.php</id>          <summary>Une flux le flux lancé, peu importe qu'il soit mis à jour plusieurs fois par jour ou une fois par  semaine, ce qui compte c'est qu'il soit mis à jour</summary>      </entry>      <entry>          <title>Première mise à jour du flux</title>          <link rel="alternate" type="text/html" href="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap2.php"/>          <published>2009‐05‐14T09:12:00+01:00</published>          <updated>2009‐05‐14T09:12:00+01:00</updated>          <id>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap2.php</id>          <summary>Lorsqu'on  met  à  jour  un  flux,  le  nouvel  article  doit  venir  avant  les  anciens  (pour  qu'ils  apparaissent par ordre antéchronologique)</summary>      </entry>      <entry>          <title>Création d'un flux</title>          <link rel="alternate" type="text/html" href="http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap1.php"/>          <published>1970‐01‐01T00:00:00+01:00</published>          <updated>1970‐01‐01T00:00:00+01:00</updated>          <id>http://127.0.0.1:8001/test_feedcreator/chap1.php</id>          <summary>La création d'un flux commence par définir son titre, son lien et sa description. Puis vient le  premier article.</summary>      </entry>  </feed>    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  8    1.1 Histoire et formats 
  9. 9.   Malgré  de  grandes  différences  d’un  code  à  l’autre,  le  flux  se  présente  toujours  de  la  même manière dans un lecteur de flux (ici, Google Reader).  G   Formation continue Flux RSS Lausanne 4 juin 2009     Parallélement au développement du RSS, Dave Winer (encore lui) a créé le format OPML  (Outline  Processor  Markup  Language).  L’OPML  permet  d’échanger  des  informations  contenues  non  pas  dans  un  mais  plusieurs  flux.  Il  sert  également  de  format  et  de  transfert des flux d’un logiciel à l’autre.      Pour la partie pratique de ce cours, nous travaillerons avec le format RSS 2.0, car c’est  le plus facile à apprendre et de loin le plus répandu.      L’adresse d’un flux peut prendre plusieurs formes :    http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.xml  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.php  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.asp  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.aspx f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.rss  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.pl  f   Nous verrons pourquoi plus loin.    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  1.1 Histoire et formats  9 
  10. 10.   1.2. Podcast  Le terme podcasting2 vient de la contraction d’iPod et de broadcasting.  Formation  Le podcasting a largement contribué à l’essor des flux RSS. Un podcast est en effet un  flux RSS contenant un fichier multimédia.  continue  Le fichier n’est réellement contenu dans le flux, il n’y a qu’un lien vers le fichier. Mais ce    lien  permet  ensuite  à  un  lecteur  de  flux  de  télécharger  le  fichier  multimédia  et  de  le  Flux RSS  transférer sur un baladeur MP3, par exemple.      Un  flux  RSS  est  un  podcast,  si  et  seulement  si,  il  contient  la  balise  <enclosure>.  Cet  Lausanne  élément est particulier et mérite qu’on s’y arrête un instant.  4 juin 2009  La  description  détaillée  des  balises  se  trouve  dans  l’annexe  A,  mais  l’idée,  ici,  est  de  comment trouver les informations à inclure dans le fichier XML.    Il existe 3 types de podcast.  1. le podcast audio est le plus répandu. Il « contient » un fichier audio au format mp3,  en général.  2. le podcast vidéo est très pratique pour diffuser des tutoriels. Il « contient » un fichier  vidéo dont le format est le plus souvent mp4.  3. le podcast enrichi, beaucoup plus rare, « contient » un fichier audio au format m4a.  Ce format spécial, développé par Apple, permet d’inclure des images dans le fichier et  de  les  faire  défiler  comme  un  diaporama.  Ces  podcasts  peuvent  être  lus  sur  un  ordinateur. Par contre, les seuls baladeurs à pouvoir lire ce type  de fichiers sont, pour  l’instant,  les iPod munis d’un écran vidéo.    La balise <enclosure> doit contenir 3 attributs : url, length et type.  < Url est le lien vers le fichier multimédia.  Il est du type http://www.nomdedomaine.ch/mutlimedia/fichier_multimedia.mp3.  Length  et type représentent respectivement la taille  et le type du fichier. Vous trouvez  ces informations dans les propriétés du fichier.    Sur Windows :  Clic‐droit sur le fichier → Propriétés → onglet Général  Length = Taille : 27.4 Mo (28'816'121 octets) => 28816121  Type = Type de fichier : Son au format MP3 => audio/mpeg                                                                   2   Le  podcasting,  dont  l’équivalent  français  est  baladodiffusion,  est  le  mode  diffusion  permettant  de  télécharger  des  fichiers  multimédia  sur  son  ordinateur  et/ou  son  baladeur  numérique.  Le  podcast  est  un  épisode du flux. Par extension, on appelle le flux de la même manière.    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  10    1.2 Podcast 
  11. 11.   Sur Mac OS X :  Ctrl + clic sur le fichier → Lire les informations  Length = Taille : 27.5 Mo sur le disque (28'816'121 octets) => 28816121  Type = Type : Fichier audio MP3 => audio/mpeg  Formation continue Flux RSS Lausanne 4 juin 2009     Sur Ubuntu :  Clic‐droit sur le fichier → Propriétés → onglet Général  Length = Taille : 27.5 Mio (28816121 octets) => 28816121  Type = Type MIME : audio/mpeg      Résultat dans le flux :  <enclosure  url="http://www.nomdedomaine.ch/multimedia/fichier_multimedia.mp3"  length="28816121"  type="audio/mpeg" />  1 Qu’est‐ce que le RSS ?  1.2 Podcast  11 
  12. 12.     Les types de fichier les plus couramment liés à un podcast sont :  Extension du fichier  Type MIME3  Formation  mp3  audio/mpeg  continue  m4a  audio/x‐m4a    mp4  video/mp4  m4v  video/x‐m4v  Flux RSS  mov  video/quicktime    pdf  application/pdf    Lausanne  Une liste de types MIME est disponible à l’adresse suivante :  4 juin 2009  http://www.w3schools.com/media/media_mimeref.asp  Elle n’est touefois pas exhaustive. Un lien en‐haut de la page (RFC‐2046) pointe vers les  références du standard (un document compliqué à comprendre).    1.3. Cycle de production d’un flux    Produire un flux RSS peut prendre du temps. Il est donc bon de savoir pourquoi et pour  qui on le crée, et de fixer des objectifs. C’est encore plus vrai pour un podcast ! Voyons  pourquoi.    Après  sa  création,  un  flux  RSS  n’a  plus  qu’à  être  alimenté  et  (re)publié.  Cela  prend  quelques minutes à chaque mise à jour.      Il en va tout autrement pour un podcast, car la production du contenu multimédia peut  prendre  beaucoup  de  temps.  La  raison  en  est  simple :  l’épisode,  qu’il  soit  audio  ou  vidéo, doit être scénarisé, enregistré, monté avant d’être publié.  À  durée  égale,  le  fichier  sonore  est,  en  principe,  le  moins  long  à  produire.  L’ajout  de  captures d’écran ou d’images pour enrichir le podcast, demande un peu plus de temps.  La  création  d’une  vidéo  est  beaucoup  plus  longue  car,  aux  montages  audio  et  vidéo,  vient encore s’ajouter la synchronisation des deux.                                                                 3  MIME signifie Multipurpose Internat Mail Extension. Il s’agit d’un standard prévu pour envoyer des fichiers  multimédia par courrier électronique. Mais il est également utiliser dans les sites web.    1 Qu’est‐ce que le RSS ?  12    1.3 Cycle de production d’un flux 
  13. 13.   Formation continue Flux RSS Lausanne 4 juin 2009     Il est important de bien évaluer le temps nécessaire à la production des épisodes et de  les  comparer  au  temps  à  disposition.  Ce  travail  peut  vite  devenir  envahissant  et  remettre en cause l’existence du podcast.    Avoir conscience de ces pièges permet également de fixer des objectifs raisonnables, en  termes de fréquence de publication notamment.      1 Qu’est‐ce que le RSS ?  1.3 Cycle de production d’un flux  13 
  14. 14.   2. Qu’y a­t­il dans un flux RSS 2.0 ?  Formation    continue    2.1. Syntaxe  La syntaxe XML suit 3 règles principales.  Flux RSS      1. Premièrement, une balise ouverte doit  être fermée. Une balise ouvrante a la forme  Lausanne  <balise>, alors que la balise fermante ressemble à </balise>.  <   4 juin 2009  Fermeture correcte  <rss> </rss>    <title> </title>    Fermeture incorrecte  <rss> <channel> … </rss>    <rss> <channel> … </channel>    Il y a de rares exceptions4. Dans la mesure où elles n’entourent pas de texte, certaines  balises n’ont pas besoin de balise fermante5. Elles sont dites auto‐fermantes.    <enclosure url="…" type="…" length="…" />    2. Deuxièmement, une balise ouverte en premier doit être fermée en dernier.    Enchevêtrement correct  <channel> <item> … </item> </channel>    <item> <title> … </title> </item>    Enchevêtrement incorrect  <image> <title> … </image> </title>    3. Troisièmement, une balise se construit sur le modèle    <élément attribut="valeur">    Une balise n’a pas forcément d’attribut.    Exemples  <rss version="2.0"> … </rss>    <enclosure  url="http://podcast.rsr.ch/media/la1ere/medialogues/medialogues20090514‐093000.mp3"  type="audio/mpeg" length="27671031" />    <pubDate>Thu, 14 May 2009 11:52:33 +0200</pubDate>                                                                   4  C’est le cas d’enclosure, très utilisée (pour le podcasting), et cloud, peu utilisé.  5  Cela vient du fait qu’elle ne « balise » pas de contenu, elle ne fait que pointer vers un fichier multimédia  (dans le cas d’enclosure).    2 Qu’y a‐t‐il dans un flux RSS 2.0 ?  14    2.1 Syntaxe 
  15. 15.   L’encodage  définit  au  début  du  fichier  peut  prendre  beaucoup  de  valeurs  selon  les  langues utilisées. Les plus usitées sont ISO‐8859‐1 (dédiés aux langues occidentales) et  UTF‐8 (capable d’encoder aussi les autres langues).    Formation Lorsqu’on utilise des caractères accentués, certains outils de lecture peuvent rencontrer  continue des problèmes d’affichage.    Flux RSS Lausanne 4 juin 2009     Pour  remédier  à  cela,  on  peut  utiliser  des  entités  de  caractères  et  des  entités  numériques.  Dans  le  premier  cas,  on  remplace  le  caractère  en  question  par  un  code  alphabétique  (&agrave;  à  la  place  de  à),  alors  que  dans  le  second  cas,  on  le  remplace  par  un  code  numérique appelant un caractère Unicode (à appelle à).    Quelques exemples :  Carcatère  Entité numérique  Entité de caractère  À   À   &Agrave;         &Acirc;   à   à   &agrave;   á   á   &aacute;   â   â   &acirc;   ã   ã   &atilde;   ä   ä   &auml;   å   å   &aring;   æ   æ   &aelig;   È   È   &Egrave;   É   É   &Eacute;   Ê   Ê   &Ecirc;   Ë   Ë   &Euml;   è   è   &egrave;   é   é   &eacute;   ê   ê   &ecirc;   ë   ë   &euml;   ç   ç   &ccedil;   "    "    &quot;    '   '   &apos ;   &   &   &amp;   <   <   &lt;   >   >   &gt;   2 Qu’y a‐t‐il dans un flux RSS 2.0 ?  2.1 Syntaxe  15 
  16. 16.     Il est également possible d’utiliser des sections CDATA pour inclure du (X)HTML dans le  contenu d’une balise. Ce mécanisme permet de dire au parser6 qui lit le code de ne pas  Formation  analyser ce qui se trouve entre <![CDATA[ et ]]>. Le contenu sera alors réstitué tel quel.  continue  Cette  méthode  n’est  pas  recommandée,  mais  les  blogs  le  font.  Du  coup,  c’est  une    pratique répandue malgré tout.    Flux RSS  Pour  de  plus  amples  informations  sur  les  entités,  faites  un  détour  sur    http://www.w3schools.com/tags/ref_entities.asp.  Le  site  est  en  anglais,  mais  il  est  simple et clair.  Lausanne    4 juin 2009  2.2. Définiton du fichier  La syntaxe de la première ligne du fichier XML est légèrement différente des autres.    <?xml version="1.0" encoding="UTF‐8" ?>    Il  s’agit  d’une  déclaration  et  non  d’une  balise.  On  la  distingue  grâce  aux  points  d’interrogation.    2.3. Définition du format RSS  L’élément‐racine du flux est <rss>. Il contient tous les autres.  < Son attribut version sert à définir le format RSS utilisé.    <rss version="2.0">  …  </rss>    2.4. Définition du flux  L’élément  <channel>  contient  les  articles  et  les  informations  générales  du  flux.  Les  balises <title>, <link> et <description> sont olbigatoires. Les autres sont facultatives  < < <   <channel>  <title> … </title>  <link> … </link>  <description> … </description>  …  </channel>    Il  ne  peut  y  avoir  qu’un  seul  élément  <channel>  dans  un  fichier  XML.  Plusieurs  flux  doivent être répartis dans plusieurs fichiers XML.    2.5. Définition des articles  Il  va  de  soi  qu’un  flux  sans  article  n’aurait  pas  de  sens,  on  ajoute  donc  forcément  plusieurs  éléments  <item>.  Ce  dernier  ne  contient  aucun  élément  obligatoire,  mais  là  encore les éléments <title> et <link> paraissent incontournables.  < <                                                              6   Un  parser  (analyseur  en  français)  est  un  script  qui  analyse  le  code  afin  de  savoir  comment  l’afficher  à  l’écran.  Tout  lecteur  de  flux  RSS,  quel  qu’il  soit  (logiciel  spécialisé,  navigateur  web,  client  de  messagerie,  etc.) embarque un parser.    2 Qu’y a‐t‐il dans un flux RSS 2.0 ?  16    2.2 Définiton du fichier 
  17. 17.   L’élément  <item>, et tout ce qu’il contient, est la partie répétable du flux. Il est répété  autant de fois qu’il y a d’articles.    Formation 2.6. Modules d’extension  continue Comme mentionné plus haut, le RSS 2.0 est un format modulaire. Les nouvelles balises  doivent être définies au sein d’un module d’extension.  Flux RSS Lausanne 4 juin 2009     L’ajout  d’un  module  d’extension,  à  l’aide  d’un  lien  vers  son  espace  de  noms  (namespace, en anglais), étend le champ des balises utilisables dans le flux.  L’adresse  de  l’espace  de  noms  est  introduite  comme  valeur  de  l’attribut  xmlns:…  de  l’élément <rss>.  <   <rss version="2.0" xmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1">  …  </rss>    Une fois que c’est fait,  toutes les balises définies  dans ce  module d’extension peuvent  être insérées dans le flux. Pour éviter toute confusion, les balises issues de ces modules  doivent  être  précédées  du  suffixe  avec  lequel  elles  ont  été  définies  et  de  2  points  (ici,  dc:).    <dc:author>RSR – Radio suisse romande</dc:author>    Exemple  <?xml version="1.0" encoding="utf‐8"?>  <rss  version="2.0"  xmlns:rsrd="http://www.rsr.ch"  xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema‐ instance"  xmlns:rsr="http://www.rsr.ch/xml/namespace"  xsi:noNamespaceSchemaLocation="http://events.rsr.ch/xml/namespace/rsr‐1_0.xsd"  xmlns:itunes="http://www.itunes.com/dtds/podcast‐1.0.dtd">    <channel>      <title>RSR ‐ Médialogues ‐ La 1ère</title>      <link>http://medialogues.rsr.ch</link>  2 Qu’y a‐t‐il dans un flux RSS 2.0 ?  2.6 Modules d’extension  17 
  18. 18.       <description>Regard explicatif et critique sur le traitement de l'actualité dans les médias: TV, radio, presse  écrite, internet, principalement en Suisse mais aussi parfois en France ou ailleurs. Du lundi au vendredi, avec  Alain Maillard et Martine Galland.  Formation  Fichiers audio disponibles durant 30 jours après diffusion.</description>      <language>fr‐ch</language>  continue      <copyright>RSR</copyright>      <generator>Radio Suisse Romande</generator>        <lastBuildDate>Tue, 19 May 2009 08:57:44 GMT</lastBuildDate>  Flux RSS      <image>        <url>http://www1.rsr.ch/rsr/podcasting/img/logosLP/Medialogues‐150px.jpg</url>          <link>http://medialogues.rsr.ch</link>        <title>RSR ‐ Médialogues ‐ La 1ère</title>  Lausanne      </image>  4 juin 2009      <itunes:author>Radio Suise Romande</itunes:author>      <itunes:category text="Society &amp; Culture" />      <itunes:explicit>no</itunes:explicit>      <itunes:image href="http://www1.rsr.ch/rsr/podcasting/img/logosLP/Medialogues.jpg" />      <itunes:owner>        <itunes:name>RSR ‐ Médialogues ‐ La 1ère</itunes:name>        <itunes:email>medialogues@rsr.ch</itunes:email>      </itunes:owner>      <itunes:subtitle>Analyse du fonctionnement des médias.</itunes:subtitle>      <itunes:summary>Regard explicatif et critique sur le traitement de l'actualité dans les médias: TV, radio,  presse  écrite,  internet,  principalement  en  Suisse  mais  aussi  parfois  en  France  ou  ailleurs.  Du  lundi  au  vendredi, avec Alain Maillard et Martine Galland.  Fichiers audio disponibles durant 30 jours après diffusion.</itunes:summary>      <itunes:keywords>medialogues</itunes:keywords>        <item>        <title>Médialogues ‐ émission ‐ 19.05.2009</title>        <link>http://medialogues.rsr.ch</link>        <description>Comment  la  communication  médiatique  a‐t‐elle  été  orchestrée  avant  les  votations  du  17  mai? Comment les agences tirent‐elles les ficelles pour animer le débat? Quelle place Internet et Facebook  occupent‐ils pour mobiliser les camps?  (19.05.2009)</description>        <author>medialogues@rsr.ch</author>        <itunes:author>Radio Suise Romande</itunes:author>        <enclosure  url="http://podcast.rsr.ch/media/la1ere/medialogues/medialogues20090519‐093000.mp3"  type="audio/mpeg" length="27398940" />        <guid>http://podcast.rsr.ch/media/la1ere/medialogues/medialogues20090519‐093000.mp3</guid>        <pubDate>Tue, 19 May 2009 07:30:00 GMT</pubDate>        <itunes:explicit>no</itunes:explicit>        <category>Society &amp; Culture</category>        <itunes:duration>00:28:30</itunes:duration>        <rsrItemInfos>          <rsr:itemId>LF76779</rsr:itemId>        </rsrItemInfos>      </item>    …    </channel>  </rss>    Cela  permet  d’éviter  les  homonymies  entre  les  balises  RSS  2.0  et  celles  des  modules  d’extension7, d’une part, et entre modules d’extension, d’autre part. Car il est possible  d’ajouter autant de modules d’extension qu’on veut.  Ces  modules  d’extension,  même  s’ils  sont  à  la  base  créés  pour  un  format  de  flux  RSS  précis,  peuvent  être  ajouter  dans  les  autres  formats  RSS.  Le  module  Dublin  Core,  par  exemple, est prévu pour étendre le format RSS 1.0. Mais il est souvent utilisé avec le RSS  2.0 et fonctionne très bien.                                                                 7  RSS 2.0 compte une balise <language> et le module d’extension aussi <dc:language>. Sans le préfixe dc:, il  < < n’y aurait pas de moyen de les différencier et donc de savoir où trouver les règles pour les interpréter.    2 Qu’y a‐t‐il dans un flux RSS 2.0 ?  18    2.6 Modules d’extension 
  19. 19.   Quelques  modules  d’extension  sont  présentés  dans  l’annexe  B.  Pour  une  liste  plus  exhaustive, reportez‐vous à http://rss‐extension.org.    Formation continue Flux RSS Lausanne 4 juin 2009 2 Qu’y a‐t‐il dans un flux RSS 2.0 ?  2.6 Modules d’extension  19 
  20. 20.   3. Travaux pratiques  Formation    continue  Pour  pouvoir  réaliser  ces  travaux  pratiques,  un  dossier  à  votre  nom  a  été  créé  sur  un  serveur de la HEG. Lorsque cela sera nécessaire, tapez votre nom en minuscules. Pour    les noms composés, seul le premier nom a été retenu.  Flux RSS      Lausanne  4 juin 2009          3.1. Créer un flux    Marche à suivre      Dans le fichier XML :  1. Ouvrez le Bloc‐notes (menu Démarrer → Programmes → Accessoires).  2. Définissez le document XML.  3. Définissez le flux RSS.    Dans la balise link, mettez :    http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/news.xml  4. Créez le premier article du flux RSS pour annoncer une dédicace le 9 juin 2009.    Dans la balise link, mettez :    http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/article1.html  5. Enregistrez le fichier sur le Bureau (nommez‐le fichier news.txt).  6. Changez l’extension (remplacez .txt par .xml).      Sur le site web :  7.  À  l’aide  de  FileZilla,  téléchargez  le  fichier  news.xml  dans  le  dossier  BIS_04juin2009/VOTRE_NOM  8. Vérifiez la mise à jour dans le navigateur web    Adresse :    http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/index.php    NB. Cette page contient un parser. C’est pourquoi il est possible d’y afficher le flux.          3 Travaux pratiques    3.1 Créer un flux  20 
  21. 21.   3.2. Mettre à jour un flux    Formation Marche à suivre    continue   Dans le fichier XML :  1. Ouvrez news.xml dans le Bloc‐notes.  Flux RSS 2. Ajoutez un article au flux (avant l’autre) pour annoncer que de nouvelles revues sont  disponibles à la salle de lecture.    Dans la balise link, mettez :  Lausanne   http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/article2.html  3. Enregistrez le fichier.  4 juin 2009     Sur le site web :  4.  À  l’aide  de  FileZilla,  téléchargez  à  nouveau  le  fichier  news.xml  dans  le  dossier  BIS_04juin2009/VOTRE_NOM.  5. Vérifiez la mise à jour dans le navigateur web (en rafraîchissant la page).        Réitérez l’opération, les pages article3.html, article4.html, article5.html et article6.html  sont là pour ça.    Article 3 : fermeture estivale de la bibliothèque  Article 4 : contes scandinaves le 21 juin  Article 5 : concours de dessin pour les enfants  Article 6 : collecte de livres pour le Sénégal    NB. Pensez à modifier le contenu de la balise <lastBuildDate> si vous l’avez utilisée.      3 Travaux pratiques  3.2 Mettre à jour un flux  21 
  22. 22.   3.3. Signaler un flux RSS sur son site web  Formation    Marche à suivre  continue      1. Allez dans FileZilla et cherchez le fichier index.php qui se trouve dans le dossier à votre  nom sur le serveur distant. Enregistrez‐le sur le Bureau.  Flux RSS  2. Ouvrez le fichier avec le Bloc‐notes.    3. Entre les balises <head> et </head>, entrez la ligne de code suivante :  Lausanne  <link rel="alternate" type="application/rss+xml" title="TITRE DU FLUX"  href="http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/  4 juin 2009  news.xml">  4. Modifiez les parties en gras et enregistrez.  5.  À  l’aide  de  FileZilla,  téléchargez  le  fichier  index.php  dans  le  dossier   BIS_04juin2009/VOTRE_NOM.  6. Vérifiez que l’icône orange apparaît quand on visite la page web :    http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/index.php  Si cela est possible, essayez avec Internet Explorer et Firefox.        Résultat dans Firefox 3      Résultat dans Internet Explorer 7          3 Travaux pratiques    3.3 Signaler un flux RSS sur son site web  22 
  23. 23.   3.4. Publier un podcast  (pour ceux qui ont fini rapidement les autres exercices)  Formation   Marche à suivre  continue   Dans le fichier XML :  1. Ouvrez le fichier news.xml ou créez un nouveau fichier (nommé podcast.xml) dans le  Flux RSS Bloc‐Notes.  2. Ajoutez un article contenant un fichier son.    Dans la balise link, mettez :  Lausanne   http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/dicodeurs.mp3    Dans la balise enclosure, mettez :  4 juin 2009   url="http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/dicodeurs.mp3"    length="28816121"    type="audio/mpeg"  3. Enregistrez le fichier.      Dans un lecteur de flux en ligne :  4. Si vous utilisez un lecteur de flux en ligne, connectez‐vous à votre compte.  Sinon,  allez  sur  http://reader.google.com  et  connectez‐vous  selon  les  indications  suivantes :  e‐mail : raphael.grolimund@hesge.ch  mot de passe : atelierRSS  5. Ajoutez un abonnement :  http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/news.xml  ou  http://campus.hesge.ch/labodoc/BIS_04juin2009/VOTRE_NOM/podcast.xml  (selon ce que vous avez choisi de faire au point 1)  6. Vérifiez que le flux RSS correspond bien à ce que vous avez créé.              3 Travaux pratiques  3.4 Publier un podcast  23 
  24. 24.   4. Comment  implanter  des  flux  RSS  en  Formation  bibliothèque ?  continue      Voyons  maintenant  concrètement  comment  appliquer  ce  qui  a  été  dit  jusqu’à  Flux RSS  maintenant,  en  tenant  compte  de  l’environnement  dans  lequel  les  flux  vont  être  implantés.  Étant  donné  qu’il  n’est  pas  question  (et  pas  nécessaire)  de  changer  d’outils    de gestion du site web pour produire des flux, nous allons passer en revue les principaux  Lausanne  cas de figure auxquels vous pouvez être confronté.    4 juin 2009  4.1. Généralités  Choisir  l’un  ou  l’autre  des  formats  RSS,  n’a  pas  beaucoup  d’importance  puisque  les  lecteurs de flux sont, en principe, capables de lire tous les formats.  Par contre, la manière dont le flux est créé et sera mis à jour a son importance. Selon la  méthode  choisie,  les  mises  à  jour  prendront  en  effet  plus  de  temps.  À  prévoir  dans  la  planification des tâches.    On peut diviser les flux en 3 catégories : manuel, semi‐automatique et automatique.    La méthode manuelle consiste à créer et mettre à jour le fichier XML à la main. Cette  méthode  à  l’avantage  d’être  applicable  dans  toutes  les  situations,  mais  elle  n’est  pas  très souple et impose au producteur du flux de taper tout le code à la main.    La méthode semi‐automatique consiste à intégrer un script dans son site web. Ce script  se  charge  ensuite  de  créer  le  flux  à  partir  de  données  contenus  dans  une  base  de  données.  L’avantage  est  de  pouvoir  créer  des  flux  à  partir  de  recherche  dans  un  catalogue  de  bibliothèque.  Cela  demande  toutefois  des  connaissances  avancées  en  programmation et ne fonctionne qu’à partir d’une base de données.    La méthode automatique consiste à utiliser un outil intégrant nativement la prodction  de  flux.  C’est  le  cas  des  blogs  et  des  CMS  (Content  Management  System).  Le  paramétrage  permet  de  décider  comment  le  flux  sera  créé.  Dès  lors,  lorsque  de  nouvelles  informations  seront  produites,  le  blog  ou  le  CMS  se  chargera  tout  seul  de  publier le flux sans aucune intervention humaine.  Il est à noter que  des OPAC de nouvelle génération peuvent maintenant aussi le faire.  Nous y reviendrons un peu plus loin.    Revenons aux adresses de flux présentées à la fin du point 1.1.    http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.xml  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.rss  f → fichier XML : le flux est créé manuellement (ou à l’aide d’un logiciel)  http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.php  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.asp  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.aspx  f http://www.nomdedomaine.ch/dossier/flux.pl  f → scripts : le flux est donc semi‐automatique ou automatique      4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?    4.1 Généralités  24 
  25. 25.   Les  flux  créés  (semi‐)automatiquement  sont  en  général  des  flux  dynamiques,  c’est‐à‐ dire créés à la volée. À l’inverse, les flux créés manuellement sont des flux statiques.    Formation 4.2. Dans un blog  continue flux statique  flux dynamique  Flux RSS FLUX  création manuelle  création semi‐automatique  création automatique  Lausanne   4 juin 2009 Les blogs, qu’ils soient gérés par outil installé sur votre ordinateur ou en ligne, peuvent  produire  des  flux  RSS  à  partir  des  articles  que  vous  publiez.  Une  fois  le  paramétrage  effectué, le flux est mis à jour automatiquement sans que vous n’ayez quoi que ce soit à  faire. Pratique et rapide !  Toutefois, le paramétrage n’est souvent pas très fin et toutes les fonctionnalités RSS ne  sont pas disponibles. Selon vos besoins, il se peut que cela soit trop limité.  De plus, il faut prévoir un peu de temps pour le paramétrage.    Nous  n’allons  pas  nous  attarder  plus  sur  les  blogs  puisque  c’est  objet  de  la  deuxième  partie du cours.    4.3. Dans un CMS  flux statique  flux dynamique  FLUX  création manuelle  création semi‐automatique  création automatique    Un CMS (Content Management System, système de gestion de contenu en français) sert  à gérer un site web dans son ensemble, du graphisme au contenu, et tout cela au travers  d’une interface graphique, sans avoir nécessairement à triturer du code.  Les  CMS  les  plus  connus  (Typo  3,  Joomla!,  Drupal)  sont  des  outils  modulaires.  Cela  T signifie qu’à partir d’une structure de base, il est possible d’ajouter des modules offrant  des fonctionnalités qui ne sont pas utiles à tout le monde.  Il  existe  beaucoup  de  modules  pour  la  gestion  des  flux  RSS.  Certains  offrent  une  interface d’administration plus conviviale, d’autres des fonctionnalités supplémentaires,  etc. Il n’est pas toujours facile de savoir lesquelles sont intéressantes pour soi. C’est le  revers de la médaille.  Quoi qu’il en soit, une fois le paramétrage effectué, comme pour les blogs, les mises à  jour  se  font  automatiquement.  Dès  que  vous  ajoutez  du  contenu  dans  une  rubrique  suivie par un flux, ce dernier se met automatiquement à jour.    Il n’est donc pas toujours aisé, dans un premier temps, de paramétrer ou d’ajouter des  fonctionnalités liées au RSS, mais le gain de temps et la facilité de mise à jour par la suite  sont très attrayants.        On voit bien que le cas d’un CMS et d’un blog sont très similaires. Cela vient du fait que  ce sont des outils nés à l’ère web 2.0. D’où l’intégration native des flux RSS.  4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?  4.2 Dans un blog  25 
  26. 26.   4.4. Dans un site web  Formation  flux statique  flux dynamique  FLUX  continue  création manuelle    création semi‐automatique  Flux RSS  création automatique      Pour ajouter un flux RSS sur un site web, il y a deux possibilités.  Lausanne    4 juin 2009  La première, la création d’un fichier XML manuellement, est la méthode qui demande le  plus  temps  pour  les  mises  à  jour.  Par  contre,  elle  est  applicable  dans  tous  les  cas  (à  l’exception éventuelle des blogs). Que le site web soit géré par un CMS, qu’il intéragisse  avec  une  base  de  données  ou  qu’il  soit  codé  en  HTML,  XHTML,  PHP  ou  tout  autre  langage, il est toujours possible de créer un fichier XML et de l’ajouter sur le serveur.    Si, derrière le site web, tourne une base de données, il existe une seconde possibilité : se  servir d’un script pour générer un flux RSS dynamique. Le contenu du flux se trouve alors  dans une base de données et la mise à jour se fait en y ajoutant un enregistrement. Cela  peut se faire dans les commandes de gestion de la base de données ou via une interface  graphique un peu plus conviviale.  Plusieurs  flux  dynamiques  peuvent  provenir  de  la  même  base  de  données  et  même  contenir des éléments communs. Il est ainsi possible de segmenter les informations par  sujet. On voit souvent cela sur les sites web des chaînes de télévision. La TSR ne fait pas  exception  et  propose,  par  exemple,  des  flux  d’informations  sur  le  sport  où  un  flux  regroupe  toutes  les  informations  (Flux  principal)  et  les  autres  flux  diffusent  des  informations spécifiques à une ligue ou un sujet.      La  création  manuelle  d’un  flux  ne  demande  aucune  connaissance  en  programmation  web  et  peut  s’appliquer  en  toute  situation.  Les  travaux  pratiques  devraient  vous  avoir    4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?    4.4 Dans un site web  26 
  27. 27.   convaincu que ce n’est si compliqué que cela. Par contre, les mises à jour prennent plus  de temps et une erreur dans le code est toujours possible.  L’utilisation de scripts offre des possibilités supplémentaires. Si une interface graphique  a été créée pour alimenter la base de données, cela permet à des collaborateurs peu au  Formation fait  des  outils  informatiques  de  participer  à  la  production  du  flux.  Par  contre,  il  faut  continue absolument  avoir  quelqu’un  dans  l’équipe  qui  maîtrise  la  programmation  web  et  la  gestion de base de données.    Flux RSS Ainsi, selon les outils existants et les compétences qu’on a à sa disposition, on choisira la  première ou la seconde méthode.    Lausanne 4 juin 2009 4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?  4.4 Dans un site web  27 
  28. 28.   4.5. Dans un OPAC web  Formation  flux statique  flux dynamique  FLUX  continue  création manuelle    création semi‐automatique  Flux RSS  création automatique      Les OPAC de nouvelle génération (comme ceux de PMB ou Koha) offrent aujourd’hui la  P K Lausanne  possibilité  aux  usagers  de  s’abonner  à  des  flux  RSS  directement  depuis  l’OPAC  de  la  4 juin 2009  bibliothèque.  Ces  flux  sont  automatiques.  Les  nouveautés  de  la  bibliothèque  peuvent  être annoncées ainsi, auquel cas, il s’agit du même flux pour tous les usagers. Mais un  flux RSS peut aussi être généré à partir d’une recherche spécifique dans l’OPAC et, dans  ce cas, le flux sera créé à la volée pour un seul usager.    Voici l’interface de paramétrage des flux RSS dans PMB. P     Les  notices  à  inclure  dans  le  flux  doivent  se  trouver  dans  un  panier.  L’ajout  dans  un  panier s’effectue à la fin du catalogage. Dès l’ajout dans le panier, les abonnés peuvent  être avertis de la nouvelle acquisition.    La bibliothèque du Gymnase intercantonal de la Broye a choisi de travailler plutôt sur  Koha  (http://biblio.gyb.ch/).  Ses  usagers  peuvent  donc  effectuer  une  recherche  et  s’abonner  au  flux  RSS  qui  lui  est  associé  (icône  orange  au‐dessus  des  résultats).  Ils  pourront  ainsi  être  avertis  rapidement  et  sans  effort  des  nouveautés  sur  leur  sujet  de  recherche.  Mieux, les enseignants pourraient s’en servir pour mettre à jour facilement  leur bibliographie de cours.    4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?    4.5 Dans un OPAC web  28 
  29. 29.   Formation continue Flux RSS Lausanne 4 juin 2009     Pour  générer  un  flux  RSS  à  partir  d’une  recherche  dans  le  catalogue,  il  est  également  possible  d’utiliser  un  script.  La  contrainte  est  d’utiliser  un  langage  de  programmation  web compatible avec la base de données. L’avantage est que cela devrait s’adapter, plus  ou moins facilement, à toute base de données (il « suffit » de choisir le bon langage de  programmation). C’est l’option choisie par la bibliothèque de l’Université de Karlsruhe,  en Allemagne, qui a implanté FeedCreator sur son OPAC.  F   Lorsqu’on  lance  une  recherche  des  ouvrages  contenant  RSS  dans  le  titre,  la  liste  des  résultats est surmontée de l’équation de recherche (TI=RSS) et de l’icône RSS.      En  cliquant  sur  l’icône,  il  est  possible  de  récupérer  l’adresse  du  flux  (http://www.ubka.uni‐karlsruhe.de/rss/rss.php?opac=UBKA_OPAC&query=TI%3DRSS)  et de s’y abonner (en la collant dans son lecteur de flux habituel).    Le code généré dans cet exemple est le suivant.  4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?  4.5 Dans un OPAC web  29 
  30. 30.   Formation  continue    Flux RSS    Lausanne  4 juin 2009      FeedCreator  est  un  outil  difficile  à  mettre  en  place.  Il  nécessite  de  maîtriser  PHP  (le  paramétrage et la personnalisation de l’affichage des résultats nécessitent d’entrer dans  le code du script). Par contre, il est capable de créer des flux au format RSS 2.0, RSS 1.0,  RSS 0.91, ATOM et d’autres qui sont aujourd’hui dépassés. De plus, une fois installé, il  n’y a plus rien à toucher.    Il  existe  d’autres  scripts  PHP  effectuant  un  travail  similaire  sur  www.phpclasses.org  (cherchez RSS),  Des scripts ASP, .NET (.aspx) ou Perl (.pl) sont également disponibles sur le web.      4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?    4.5 Dans un OPAC web  30 
  31. 31.   4.6. À l’aide d’un logiciel tiers  flux statique  Formation flux dynamique  FLUX  création manuelle  continue création semi‐automatique  création automatique  Flux RSS   Il  existe  des  outils  qui  servent  à  gérer  les  flux  RSS.  Leur  fonction  et  leur  qualité  sont  d’une très grande diversité. En voici trois.  Lausanne   4 juin 2009 Rapidfeeds  est  un  service  de  création  assistée  et  d’hébergement  de  flux  RSS.  Il  est  complètement  gratuit  et  sans  publicité.  Des  statistiques  sur  votre  flux  sont  également  disponibles (nombre d’abonnements, par exemple).      Le  désavantage  de  la  gratuité  est  que  vous  n’avez  aucune  garantie  de  la  pérennité  du  service.  Et  comme  les  flux  produits  ainsi  ne  sont  pas  hébergés  chez  vous,  vous  n’avez  aucun contrôle.  Un petit tutoriel d’aide pour débuter est disponible dans l’annexe C.    xFruits  est  un  service  web  2.0.  Une  inscription  gratuite  est  suffisante  pour  accéder  à  toute  une  gamme  de  services  parmi  lesquels  la  syndication  de  plusieurs  flux  en  un  seul  ou  la  publication  de  messages  électroniques  sous  forme  de  flux  RSS.  xFruits propose également toute une série de conversion des flux  RSS.  Parmi  eux,  vFruits  mérite  une  mention  particulière :  il  permet  de  vocaliser  un  flux  RSS8.  Très  utile  pour  les  personnes  malvoyantes. Pour autant qu’il fonctionne comme il faut…    Podcast  Generator est un programme destiné à créer, mettre à jour et gérer facilement  son  podcast.  Il  s’agit  d’une  application  web  particulièrement  simple  à  utiliser.  Une  procédure d’installation et de configuration est disponible à l’annexe D.                                                               8  Le crédit de base est limité à 100 écoutes.  4 Comment implanter des flux RSS en bibliothèque ?  4.6 À l’aide d’un logiciel tiers  31 

×