Ereputation - Etes vous prêts pour la guerre ?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Ereputation - Etes vous prêts pour la guerre ?

on

  • 32,408 views

 

Statistics

Views

Total Views
32,408
Views on SlideShare
18,357
Embed Views
14,051

Actions

Likes
41
Downloads
815
Comments
13

59 Embeds 14,051

http://www.scoop.it 5194
http://gregorypouy.blogs.com 3524
http://isexl.com 2142
http://expert.frenchweb.fr 1109
http://www.jbonnel.com 496
http://mclavaudweb.wordpress.com 237
http://moderateur.blog.regionsjob.com 220
http://www.strategies.fr 182
http://www.gregorypouy.fr 139
http://www.delicart.fr 123
http://www.blogdumoderateur.com 109
http://www.la-cremerie.com 104
http://paper.li 73
http://www.guim.fr 65
http://phil2en1.typepad.com 51
http://blog.websourcing.fr 39
http://web4e-reputation.blogspot.fr 34
http://nblas.posterous.com 31
http://jbonnel.over-blog.com 22
http://web4e-reputation.blogspot.com 20
http://feeds.feedburner.com 17
http://observeandshare.com 13
http://anjoutourisme.wordpress.com 10
http://www.netvibes.com 9
http://tinkuy.mytinkuy.com 7
http://www.blogg.org 7
http://www.gregorypouy.blogs.com 6
http://explorateursduweb.com 6
http://alsagora.blogspot.com 6
http://pigeindexer 5
http://aymeric.vincent.free.fr 4
http://webcache.googleusercontent.com 4
http://lafringale.blogg.org 3
http://guim.fr 3
http://dkoop.be 3
http://10.1.1.108 2
http://twitter.com 2
http://www.media-business.biz 2
http://www.aymericvincent.fr 2
http://us-w1.rockmelt.com 2
http://pigeindexersv 2
http://translate.googleusercontent.com 2
http://web4e-reputation.blogspot.be 2
http://mickael-bentz.blogspot.com 2
http://web4e-reputation.blogspot.ch 2
http://www.twylah.com 1
http://tallynothey.com 1
http://web4e-reputation.blogspot.com.es 1
http://pigeindexeroff 1
http://static.slidesharecdn.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

110 of 13 Post a comment

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Merci - très bonne présentation, très utile pour continuer l'évangélisation
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Merci beaucoup pour tous vos messages !
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Bravo monsieur,
    Je l'ai ajouté au Groupe : Le Social Media sur slideshare
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Vraiment super réalisation.. on en redemande encore !!!
    Merci à la prochaine
    Jean Michel
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Présentation très utile et très bien réalisée, bravo (et merci aussi ^^) !
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…

110 of 13

Post Comment
Edit your comment

    Ereputation - Etes vous prêts pour la guerre ? Ereputation - Etes vous prêts pour la guerre ? Presentation Transcript

    • E-ReputationÊTES-VOUS PRÊT POUR LA GUERRE ?Janvier 2011Gregory Pouy@gregfromparis
    • YEAH !L’e-reputation élubuzzword 2010 !
    • Problème !
    • L’e-reputation n’est pas un “buzzword”.C’est une dure réalité.
    • De quoi parle-t-onexactement ?
    • OMG !Le monde desmédias a changé.Il y a des milliers de statistiques sur l‟explosion du web et enparticulier du web social.Et pourtant, vous n‟êtes pas convaincu.Un simple fait : selon une étude Forrester de décembre 2010,les américains ont passé autant de temps devant la télévision quesur Internet.
    • Ah… vous n’êtes pas aux US ?
    • Ne vous inquiétez pas la situation sera(voire est) déjà la même en France Nb d’amis avec Pénétration Ont un profil social lesquels on reste en d’Internet contact sur les MS 80% 58,1% 53 USA 40% 74,5% 74 BRAZIL 43% 79,3% 47 RUSSIA 36% 68,4% 50 CHINA 65% 53,2% 40 FRANCEA nuancer car les chiffres sont calculés sur des personnes qui se connectent au moinstous les 2 jours Pour plus de statistiques internationales, cliquez ici
    • C’était facile… Pendant des années, les marketers sont partis du principe que les consommateurs démarraient leur recherche avec un grand nombre de marques qu‟ils sélectionnaient au fur et à mesure jusqu‟à décider de passer à l‟achat. Ensuite, la relation avec la marque se faisait uniquement autour de l‟usage du produit/service en lui même. Source : CDJ Mc Kinsey Study
    • …mais la relation aux marques a changé.Notoriété et achat Evaluer et préconiser L’engagement (“bond”)Les marketers surestiment Internet et particulièrement son Si le lien entre la marque et legénéralement les phases de évolution 2.0 a rendu les phases consommateur est suffisamment fort,“notoriété” et d‟achat. “d‟évaluation” et de “préconisation” ils rachèteront, sans nécessairementAinsi, ils investissent entre 70 et de plus en plus pertinentes. (re)passer par toutes les étapes de90% de leurs budgets afin Les investissements pour aider le décision (fidélisation).d‟accroitre la notoriété au travers consommateur à se retrouver dansde la publicité d‟un coté et ces phases devraient être aussid‟encourager à l‟achat via des importants que ceux mis en placepromotions magasins de l‟autre. pour développer la notoriété et amener à l‟achat Source : CDJ Mc Kinsey Study
    • “Aujourd’hui, plus de 60% des clientes de crèmesvisage au niveau mondial font des recherches surInternet après leur achat.” Bien sur, vous travaillez sur ce point de contact ! Source : CDJ Mc Kinsey Study
    • Conséquences ?
    • F***!“Vous investissez votre argentaux mauvais endroits.”David.C.Edelman – coleader of McKinsey’s Global Digital Marketing Strategy.Le management continue de concentrer son attention sur lapartie des média achetés – Or, cela n‟est pas pertinent car lesmédias possédés (sites web..) et gagnés (conversations…) sontaussi importants et ne peuvent être dissocier.Ainsi, UNE VIDEO VIRALE EST INEFFICACE voire dangereusesi le produit/la marque a de mauvais commentaires sur Internet.
    • Je suis certain que vous avez compris
    • 90% des budgets digitauxsont encore investis sur lessites de marques.(Alors qu‟ 1 consommateur sur 10 le visite pour trouver des informations)Source : CDJ Mc Kinsey Study à propos de matériaux bruns
    • Bon, peut-être que non…
    • Cette présentation est là pourvous aider.
    • Les règles du branding ontchangé.Votre réputation en ligne se définit par l‟ensemble des contenus (visibles) disponibles survotre entreprise, vos marques, vos produits/services, employés, partenaires, clients etprestataires.Les médias gagnés (qu‟ils soient négatifs, neutres ou positifs) sont de loin plus crédiblesaux yeux des consommateurs/candidats/partenaires. Cela implique qu‟il estindispensable de suivre ce qui se dit sur le web et de travailler sur ces points decontacts.Votre réputation en ligne doit se construire selon un process long terme et non par unestratégie de campagnes comme vous y êtes généralement habitué.
    • Comment gérer votreprésence en ligne ?
    • #1 Comprenez votre e-réputation# 2 Organisez vous en interne# 3 Travaillez les basiques# 4 Evaluez à quel type d’entreprise vous appartenez# 5 Préparez vous à la guerre#6 Quid du R.O.I. ?
    • #1 Comprendre Les conversations évoluent dans un écosystème global Plateformes propres Espaces propres sur plateformes tiers Espaces tiers Plateformes propres : site de marque, blog d‟entreprise… Espaces propres : page Facebook, chaîne Youtube… Espaces tiers : forums, blogs, groupes Facebook… L‟idée N‟EST PAS de ramener tout le monde vers le site de marque (même s‟il représente le plus gros de votre investissement digital – oui je sais…) mais de créer et de gérer des conversations dans ces 3 espaces au travers d‟une stratégie long terme.
    • STOP !!!!
    • #1 Comprendre Ne vous jetez pas sur Facebook, Twitter ou autre objet qui brille. Tout d‟abord vous devez comprendre que : Médias Sociaux ≠ Facebook + Twitter uniquement En 2011, LE WEB EST SOCIAL et les discussions ont lieu partout. Ne vous lancez jamais sur Facebook parce que “vous devez être sur Facebook”. Une stratégie construite sur des outils est le meilleur moyen pour foncer vers l‟échec ou à minima la déception.
    • #1 Comprendre Comprenez le process d’achat de vos clients Analysez et comprenez comment vos consommateurs prennent leurs décisions afin de déterminer les points de contacts qui sont prioritaires et qui permettent de les influencer. Vous allez être surpris.
    • #1 Comprendre Comprenez le process d’achat de vos clients Un des clients de McKinsey a voulu comprendre pourquoi les consommateurs les supprimaient au cours de leur process de décision. Ils ont étudié les acheteurs de TV et ont découvert que : ✚ La publicité influence uniquement la notoriété du segment (TV 3D par ex.). ✚ Pendant la phase d‟évaluation, les gens vont moins sur les moteurs de recherche que directement sur des sites type amazon qui permettent d‟accéder directement à des avis consommateurs et des comparateurs. ✚ Le display ne sert à rien s‟il n‟inclut pas une promotion (et si les gens sont effectivement prêts pour acheter). ✚ 1 consommateur sur 10 visite le site de la marque. ✚ Les consommateurs construisent des relations avec plusieurs marques après l‟achat. ✚ Dans cette catégorie les consommateurs parlent beaucoup de leur achat et le notent sur des sites.. ✚ Les consommateurs qui rencontrent un problème d‟usage font d‟abord appel à des forums ou des sites d‟avis.
    • #1 Comprendre 6 types de contenus à travailler Crédibilité 4 5 6 Contenus offline 2 3 1 Pertinence 1. Contenu créé et contrôlé sur le site de la marque 2. Contenu UGC (User Generated Content) contrôlé sur le site de marque 3. Contenus créé et contrôlé par la marque hors de son site 4. Contenus UGC sur des supports tiers guidés par la marque 5. Contenus UGC 6. Contenus Media
    • #1 Comprenez votre e-réputation#2 Organisez-vous en interne# 3 Travaillez les basiques# 4 Evaluez à quel type d’entreprise vous appartenez# 5 Préparez vous à la guerre#6 Quid du R.O.I. ?
    • #2 Organisation On ne parle pas [que] de marketing Au cours de l‟étude de McKinsey, un marketer sur des produits de grande consommation a réalisé que, pour chaque lancement de produit, son entreprise créait plus de 160 contenus impliquant plus de 20 départements différents au sein de l‟entreprise et adressaient 30 points de contacts différents. Ici on ne parle que d‟un lancement produit, alors intégrez tous les points de contacts consommateurs… Marketing Ressources Service & commun Distribution Juridique Autres… Humaines clients -ication Créer une approche centrée sur le consommateur est le plus important challenge à relever, bien plus que l‟intégration du digital dans l‟entreprise. Quelqu‟un (généralement un CMO) doit avoir une vue complète des points de contacts des consommateurs afin de lui donner l‟expérience la plus cohérente possible. Cela doit évidemment être fait au niveau international, ce qui implique que chaque pays doit utiliser les outils de la même manière.
    • #1 Comprenez votre e-réputation#2 Organisez vous en interne#3 Travaillez les basiques# 4 Evaluez à quel type d’entreprise vous appartenez# 5 Préparez vous à la guerre#6 Quid du R.O.I. ?
    • #3 Les basiques. Assurez la visibilité de vos plateformes propres ! local website local website website local Mobile website Application Espaces propres sur plateformes tiers Third parties La stratégie de nom de domaines est clef: Alphabétique (russe, arabe…), Géographique (extension), Sectorielle (mobi, travel…), Linguistique (les accents), Typographique (les fautes de frappe : mcrosoft par ex), Univers produits (iphone 5, 6, 7…). SEF & SEO SEF (Search Engine Friendly) : s‟assurer que la structure du site est bien optimisée pour les moteurs et les devices mobile. SEO (Search Engine Optimization): s‟assurer de la qualité du contenu, de sa mise à jour et de la stratégie de liens entrants (netlinking).
    • #3 Les basiques. Un Social Media Center peut vous aider Définition: Un espace social au sein du site de la marque, qui rassemble les conversations évoquant la marque sur les réseaux sociaux. Avantages : ✚ Montre l‟ouverture et la richesse de la marque ✚ Génère du contenu indexé et positionne le site sur des mots-clés liés différents ✚ Stimule les moteurs de recherche avec du contenu frais. ✚ Attention aux contenus UGC. Sans une modération active, des contenus positifs ET négatifs risquent d‟apparaître. Exemple H&M (http://www.hm.com/fr/socialmediaroom__socialMediaRoom.nhtml)
    • #3 Les basiques. Engagez votre stratégie S.M.O avec du contenu existant Plateformes propres Flickr Youtube Espaces tiers Wikipedia SMO (Social Media Optimization) Permettre aux internautes de trouver votre marque dans d’autres endroits (Flickr pour les photos, Youtube pour les vidéos ou autres plateformes locales). Cela permet également de découvrir d’une manière nouvelle la marque et d’éviter le squat de contenus UGC non pertinent voire de marques concurrentes. Sur Wikipedia assurez-vous de la définition existante et améliorez-la (si nécessaire) tout en respectant les règles de Wikipedia bien sur. Vous devrez également vérifier la visibilité digitale de vos dirigeants, de vos produits/services.
    • #1 Comprenez votre e-réputation#2 Organisez vous en interne#3 Travaillez les basiques#4 Evaluez la “personnalité” de votreentreprise # 5 Préparez vous à la guerre #6 Quid du R.O.I. ?
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentreprise #1 “Basique” #2 Fonctionnelle #3 Excitante #4 Vitale Source : Présentation Synthesio Au Monitoring Social Media Conference 2010
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentrepriseSi vous n’êtes pas certain,une cartographie peutvous aider (même si vous VOUS ETES ICIpensez le savoir)Une cartographie est un aperçu de votre marqueen ligneElle vous permet de comprendre où, pourquoi,comment et dans quelles proportions lesutilisateurs parlent de votre marque.Cette étape est donc ESSENTIELLE dans unestratégie digitale.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentrepriseUne analyse approfondiedes statistiques de votremarque est aussi utile.Lorsqu‟elles sont analysées dans le but de nourrirvotre stratégie de communication, les statistiques(par exemple, la manière dont les internautes arriventsur votre site…) peuvent fournir des insightsimportants, qui doivent nourrir votre équipe créative.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votre entreprise La marque “basique” Très Faible Medium Fort fort Volume des conversations SentimentPrésence sur les réseaux sociaux Nombre de commentairesUne marque “basique” est une marque dont les utilisateurs parlentpeu, généralement parce qu‟il n‟y a pas grand chose à dire.Une marque “basique” peut créer du contenu utile ou ludique pourse démarquer (généralement c‟est moins la marque que lesecteur qui est basique).Surprenez les consommateurs, en vous différenciant sur lemarché.
    • #4 #4 Evaluez latype of company votre Evaluate the “personnalité” de you’re in. entreprise Marque basique Blendtec est une marque basique connue Le mixeur est un outil basique, peu coûteux et facile à utiliser. Ce n‟est pas un produit dont on parle pendant des heures, et les managers de Blendtec l‟ont bien compris. Ils ont créé une websérie, “Will it blend?” qui exploite avec succès des tendances (l‟Ipad, l‟acteur de Old Spice…). Ils ont maintenant plus de 58 000 fans sur Facebook et sont sans aucun doute la marque de mixeurs la plus célèbre.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentrepriseMarque fonctionnelle Très Faible Medium Fort fort Volume des conversations Sentiment Présence sur les réseaux sociaux Nombre de commentairesLa majorité des marques sont fonctionnelles (même si elles se rêventautrement).Généralement, les gens parlent des marques fonctionnelles sur le netparce qu‟ils ont des questions concernant les produits et services.La marque doit s‟engager et répondre aux discussions, sur tout typede plateformes (et surtout, ne pas attendre des consommateurs qu‟ilsutilisent les canaux classiques de la marque (du CRM au SRM).La démarche d‟engagement sur les réseaux sociaux devrait réduireles autres plateformes tout en assurant une meilleure satisfaction,des insights et des coûts de service client réduits.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentrepriseLa marque fonctionnelle“Les gens vont acheterdes marques quis’intéressent à eux”Brian.J. Dunn – Best Buy CEOPas la peine d‟en faire trop – les gens cherchent simplement desréponses à leurs questions – soyez rapide, concis et pertinent.Twelpforce est un service client sur twitter, efficace parce que BestBuy est parvenu à rassembler tous les spécialistes de l‟ensemble deleurs magasins au même endroit et apporte des réponses pertinentessur tous les sujets qui les concerne.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentrepriseLa marque fonctionnelle“Les sites influencent plus de 50% de nosventes physiques, et environ 30% des clientsqui commandent en ligne choisissent derécupérer leurs achats en magasin.”Brian.J. Dunn – Best Buy CEO
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentreprise La marque aspirationnelle Très Faible Medium Fort fort Volume des conversations SentimentPrésence sur les réseaux sociaux Nombre de commentairesLes marques aspirationnelles ont des naturellement des fansqui parlent d‟eux (Nike, adidas, Apple, Sony …).Ce sont celles qui sont toujours citées dans les conférencescomme exemples d‟actions inspirantes…Malheureusement, peu de marques provoquent un telenthousiasme…Ces marques doivent se concentrer sur la production régulièrede contenus de premier choix pour satisfaire les entousiastes.Le R.O.I de ce type de marque peut s‟évaluer en comparant le„buzz” généré par chaque campagne. S‟assurer que le volumede conversations augmente et que le sentiment s‟améliore.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentreprise La marque aspirationnelleHarley Davidson est une marque unique enson genre.Elle est suivie par des enthousiastes purs etdurs (combien de marques ont été autanttatouées ?), et ils n‟ont pas besoin de faireautant d‟efforts que les autres en ligne.Qu‟il vente ou qu‟il pleuve, leurs fanssuivront. Encouragez les rencontres dans la vraie vie est indispensable pour stimuler le sentiment communautaire.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentrepriseLa marque vitale Très Faible Medium Fort fort Volume des conversations SentimentPrésence sur les réseaux sociaux Nombre de commentairesCertaines marques affectent très directement les consommateurs(santé, environnement…).Ces marques doivent être très attentives aux conversations pour ytrouver des insights précieux.La deuxième étape de la stratégie consiste à identifier en amont desdes leaders d‟opinion comme des journalistes ou des blogueurs.Ainsi, dans le cas d‟une crise, vous pourrez vous appuyez sur cestiers (attention ils ne diront pas n‟importe quoi non plus…).
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentreprisePeu importe le type de #1 basique #2 Fonctionnellemarque :✚ Commencez petit mais pensez grand (et long terme).✚ Suivez les conversations en ligne et répondez (aux questions, aux commentaires, qu‟ils soient négatifs ou extrêmement positifs) avec un community manager.✚ Acceptez le fait que vous ne savez peut-être pas (entre nous : personne ne le sait vraiment…) – il #3 Aspirationnelle #4 Sensible faut tester, même si votre patron vous demande des résultats immédiats.✚ N‟enfermez pas votre marque dans une seule catégorie.
    • #4 Evaluez la “personnalité” de votreentrepriseSoyez présent et suivez l’ensemble desconversations Site local Site Site local Mobile App Site communautaire FB YT Wikipedia Slideshare Twitter Plateformes locales Flickr Forums Twitter Tumblr FB Wikipedia Linkedin Blogs PresseN‟essayez pas d‟être présent sur toutes les plateformes en ligneSuivez et amplifiez les conversations.Sélectionnez les outils les mieux adaptés auxcomportements de vos clients et attribuez un rôle à chacun.Le but est de créer une expérience cohérente pour lesinternautes à travers le web.
    • Les méthodes traditionnelles demarketing sont-elles obsolètes ?
    • NON !“Le web social pousse lesentreprises à revenir auxbases”Patrick Barwise, Marketing Professor – London Business SchoolLe web social ne REINVENTE PAS LE MARKETING ni votremarque.Au contraire, il faut revoir ses classiques. On ne peut plus secacher derrière la publicité; ASSUREZ-VOUS DE :✚ Communiquer et offrir une promesse claire et pertinente aux consommateurs.✚ Construire la confiance en respectant cette promesse.✚ Gagnez des parts de marché en améliorant constamment cette promesse.✚ Prenez de l‟avance en innovant dans votre domaine.
    • #1 Comprenez votre e-réputation#2 Organisez vous en interne#3 Travaillez les basiques#4 Evaluez la “personnalité” de votre entreprise#5 Préparez vous à la guerre !#6 Quid du R.O.I. ?
    • #5 Préparez vous à la guerre“Aujourd’hui, n’importe qui arméd’une caméra à cent dollars etd’une connexion internet est unSpielberg ou un Riefenstahlpotentiel.”2 étudiants militaires – Bullets and blogs
    • #5 Préparez vous à la guerreAttendez !
    • #5 Préparez vous à la guerreEst-il possible qu’une crisestructurante éclate sur le web[social] ?Il y a différents types de crises qui émergent en ligne.Il s‟agit le plus souvent de crises de communication qui peuventcauser des dégâts à court terme mais n‟entraîneront pas la chute devotre entreprise (i.e. elles n‟affecteront pas les ventes ou le coursdes actions).Cependant, certaines crises peuvent affecter directement vosproduits/services.
    • #5 Préparez vous à la guerreCe qui s’est passé à Vegas nerestera plus à Vegas.Plus que jamais, et notamment avec la montée de Wikileaks, les crises à venird’origine digitales sont une certitude.Il est impossible de parler “d‟ereputation” en 2011 sans évoquer Wikileaks. Le vent atourné…Dorénavant, tout ce qui concerne votre entreprise (et notamment les questions non-éthiques, mais aussi les interactions avec vos employés, partenaires, concurrents etconsommateurs) risque d‟être exposé.Le business va évoluer, tout comme vos façons de communiquer.
    • #5 Préparez vous à la guerreLa Bank of America a déjà perdu 3%de sa valeur. A cause d’une rumeur.Wikileaks a annoncé qu’une banque serait visée en Janvier 2011.La simple rumeur selon laquelle il pouvait s‟agir de la Bank of America lui a fait perdre3% de sa valeur actuelle (rumeur qui a été validée entre temps).Ce n‟est qu‟un aperçu des conséquences potentielles de Wikileaks sur la réputation etla valeur des entreprises.Cet exemple peut aider les entreprises à comprendre la nécessaire nouvelleventilation des budgets de communication.
    • #5 Préparez vous à la guerreComment riposter ?
    • #5 Préparez vous à la guerreLe web social peut être votre alliéL’attaque est la meilleure défense :Commencez par définir les sujets sensibles qui concernent votre entreprise. Identifier etécouter les signaux faibles sur le web social peut vous aider à déterminer l‟éventuellenécessité de modifier les règles de l‟entreprise ou développer une communicationinstitutionnelle sur certains sujets en prévention d‟une crise.Exploitez le web social :Le web social peut représenter des menaces comme des opportunités. Exploité de façonpertinente (et éthique), il peut vous procurer des avantages.Une vidéo youtube peut s‟avérer beaucoup plus efficace qu‟un communiqué de presse. Lesgens peuvent être surpris de voir un chef d‟entreprise sur Youtube, et cela peut devenir unehistoire en soi (Eurostar, Domino‟s Pizza, Chevrolet…).
    • #5 Préparez vous à la guerreLe web social peut être votre allié“Les décideurs hésitent parfois à s’engager dans les médias(sociaux) mais l’incapacité à s’adapter et à utiliser lestechniques des adversaires équivaut à céder sur le champde bataille”Leslie Gaines- Ross – Chief Reputation Strategist at Weber Shandwick.
    • #5 Préparez vous à la guerreAppuyez vous sur des tiers.Force Multiplicatrice:Vous avez sans doute des experts interne, mais en cas de crise, les consommateurs neleur accorderont aucune confiance.Développez un réseau de tiers indépendants qui seront prêts à vous défendre.Les blogueurs, les journalistes et les administrateurs de forums peuvent vous permettred‟avoir des mentions positives ou [au moins] neutres.Encore une fois, vous ne le ferez pas dire n‟importe quoi, mais si vous avancez desarguments concrêts, cela pourra être efficace.Développez des relations sur le long terme avec un nombre réduit de personnes bienidentifiées.
    • #5 Préparez vous à la guerreRépondez rapidement“Rapide” n’est pas synonyme de “mauvais”Si, le web est en temps réel grâce à des outils comme Twitter, la plupart des entreprises ne lesont pas.Le temps qu‟une direction met à prendre une décision, les dégâts se sont souvent déjàrépandus.Suivez (je ne le dirai jamais assez) et identifiez les signaux faibles dès qu‟ils émergent.Formez quelqu‟un à répondre efficacement et rapidement.Trouvez des raccourcis internes qui permettront de valider les réponses plus rapidement (unecharte de réponse peut également aider).
    • #5 Préparez vous à la guerreOubliez l’usage de la forceLa loi de “David contre Goliath” règne sur le digitalLes attaques en ligne entraînent souvent une approche judiciaire ou une démonstrationde force de la part des entreprises. Très mauvaise idée…Une approche judiciaire est lente et vous donnera rarement raison.Les gens ne se soucient pas de savoir d‟où vient la fuite, ils veulent juste que votreentreprise soit responsiale et réponde de ses actes.Si votre entreprise a tort, excusez-vous, réformez, et montrez que vous réglez leproblème de manière appropriée.
    • #5 Préparez vous à la guerreImpliquez vos équipes.On ne parle pas avec une marque.Les gens veulent des histoires réélles.Encouragez vos employés à s‟exprimer. Vous pourriez être surpris de la mine d‟or quesont les histoires qu‟ils ont à raconter !N.B. Vos employés peuvent devenir une ressource précieuse pendant une crise sur lesréseaux sociaux. Offrez-leur les bons outils, règles d‟utilisation et une opportunité dereprésenter l‟entreprise en permanence (au bureau et chez eux), et ils deviendront uneressource indéniable.
    • #5 Préparez vous à la guerreTraitez bien votre équipeVous êtes aussi faible que le plus faible de vos maillonsAttention toutefois car si les salariés doivent être naturellement vos 1er enthousiastes, ilspeuvent également être la 1ère source de crise.Dès lors, assurez-vous du bien-être de vos employés au travail.Vos employés sont les personnes les plus influentes de votre entreprise et pourraientdevenir votre pire menace.Pour revenir à Wikileaks, les fuites pourraient très bien provenir d‟eux.
    • #5 Préparez vous à la guerrePréparez votre entreprise !Vous êtes le prochain sur la liste !Ok, peut-être pas mais vous devriez agir comme tel.Et si Wikileaks affectait votre entreprise ?Identifiez les sujets sensibles, préparez-vous au pire, et développez des plansd‟actions. Mettez en place une cellule de crise à plusieurs palliers.Il ne s‟agit pas seulement d‟impliquer uniquement la direction de la communicationmais l‟ensemble du conseil d‟administration.
    • #5 Préparez vous à la guerreMalheureusement, une criseest (souvent) LA raison quipousse les dirigeants às’engager dans le web social.OK, ce n‟est pas un “tip” mais si vous observez les entreprisesqu‟on admire pour leurs stratégies sur le web social, vous verrezque la majorité d‟entres elles ont subi des crises (Dell, Comcast,Starbucks..)Un argument pour convaincre votre CEO ? Ou pas…Lisez la présentation“Historique des crises dans lesmédias sociaux”
    • #1 Comprenez votre e-réputation#2 Organisez vous en interne#3 Travaillez les basiques#4 Evaluez la “personnalité” de votre entreprise#5 Préparez vous à la guerre !#6 Quid du R.O.I.?
    • Quid du R.O.I. ?On s’en moque !Le web social c’est cool !
    • Quid du R.O.I. ?OK… on dirait que votre boss nes’en fiche pas complètement(ou peut-être est-ce le comptable ?)
    • Quid du R.O.I. ?“Comment allez-vous monétiser ça ?” me semble être unemauvaise question.La bonne question est “Comment vais-je faire pour approfondirmes relations avec mes employés et mes clients ?”Brian.J. Dunn – Best Buy CEO
    • Quid du R.O.I. ?Peu importe qui il est,ce type a toujours l’air assezsceptique.
    • Quid du R.O.I. ?Concentrez vous sur le bon objectif pour votreentreprise Directement financier # 1 Perspective # 2 Gestion des financière risques Vos actions ont-elles Votre marque est-elle permis d‟augmenter les mieux préparée à une crise ventes ? (Combien cela couterait de gérer une crise ?) Court terme Long terme # 3 Perspective digitale # 4 Brand perspective Votre marque a-t-elle Le relationnel avec vos élargie sa présence clients à-t-il évolué ? digitale? Indirectement financier Forrester report – The ROI of Social Media Marketing – july 2010
    • Quid du R.O.I. ?Et le R.O.N.I dans tout ça ?Risk Of Non Investement : La question n‟est pas l‟impact de chaque euro investi,mais ce qu‟il arrivera si on ne les investit pas :1 Une mauvaise compréhension des attentes des consommateurs .2. Des opportunités manquées d‟améliorer le CRM.3. Une incapacité à compenser le déclin de l‟efficacité de la publicité classique.4. Une mauvaise compréhension de la génération Y et leurs comportements.5. Une Incapacité à gérer des crises potentielles avant leur déclenchement. … Source : Francois Guillot- Internet et opinions
    • En résumé ?
    • Vous avez besoin de moi !
    • Je plaisante…
    • Donc, en résumé !+ Le monde des médias s‟est transformé et internet n‟est plus une option.+ La communication dans le monde digital s‟envisage à long terme (le buzz à court terme fait plaisir mais ne fera pas la différence une fois passé).+ Comprenez le parcours d‟achat de vos consommateurs afin d‟organiser une stratégie adaptée.+ Analysez la présence digitale de votre marque et le profil de votre entreprise afin de déterminer vos priorités.+ Opérez un retour à la base pour votre communication.+ Préparez-vous car votre marque ne vous appartient plus.+ Soyez humble. Nous apprenons tous. Soyez curieux.
    • MERCIGregory Pouy I @gregfromparisgregory.pouy(at)gmail(.)com