Nouveaux types de serres compte rendu agriconferences 2011

3,320 views
3,174 views

Published on

De nouveaux types de serres pour le Maroc - avis d'experts invités par Green Smile lors d'agriconferences 2011

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
3,320
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
64
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Nouveaux types de serres compte rendu agriconferences 2011

  1. 1. Conférence Internationale sur la Tomate du MarocNouveaux types de serres et techniques de production adaptées au Maroc COMPTE RENDU Par Siham ZAHIDI
  2. 2. Introduction Agriconferences 2011 a permis de débattre d’une problématique importante au niveau de la production marocaine et qui est : «Vers quel type de serre doit on s’orienter et pour quelle raison ? Lors de cette journée d’étude nous avons eu l’occasion, notamment lors de l’intervention de Guadalupe Lopez Diaz de Tecnova, de récapituler la définition d’une serre, les différents types qui existent ainsi que leurs caractéristiques, avantages et inconvénients respectifs. La serre est une structure qui protège les plantes et les cultures et qui optimise la transmission du rayonnement solaire dans des conditions contrôlées pour améliorer lenvironnement de la culture et dont les dimensions permettent le travail des personnes. L’objectif de la serre est de protéger des aléas climatiques et permettre un contrôle des variables telles que la température, la pluie, l’humidité relative, le rayonnement incident et le CO2. Par ailleurs, les avantages qu’apporte la serre sont les suivants : Culture hors saison Gain en précocité Culture dans des zones à climat difficile et à des moments où se nest pas possible Plusieurs cycles de production Augmentation de la productivité et de la qualité Meilleure gestion des ressources naturelles
  3. 3. Dans son intervention Mme Lopez Diaz a classifié les 2 types de structures à la fois la serre typeAlmeria que la serre multichapelle.La serre type Almeria ou type Raspa y La serre multichapelle a principalement lesAmagado se caractérise comme suit : caractéristiques suivantes : Structure tendue Structures modulaires Résistante au vent Etanchéité importante Grande adaptation à la géométrie du Grande inertie thermique et contrôle du terrain climat Prix concurrentiel Possibilité d’intégration technologique Etanchéité moyenne ou faible, selon importante le type TransluciditéLes inconvénients de cette structure sont : Les catégories de multichapelles : Complexité de la construction Hémicylindrique Obstacles nombreux Asymétriques Faible étanchéité contre la pluie Gothique Faible inertie thermique Faible surface de ventilation Les inconvénients de ces structures : Possibilité dintégration technologique Prix minime Déchirure plastique Risques dus à la main d’œuvre
  4. 4. Point de vue de la profession Les serres marocaines sont des abris canariens qui ont plus ou moins les mêmes caractéristiques que les serres type Alméria. Dans son intervention Saidi Khalid, président de la commission Agrotechnique de l’APEFEL a présenté le travail du comité serre érigé pour la préparation d’Agriconferences 2011 en faisant une synthèse claire et argumentée de la situation dans la serre marocaine actuelle. Le constat de la profession est clair : la production de tomate subie des contraintes indéniables outre le quota et le calendrier de production, ce sont les serres, qui ne sont en fait que des abris passifs, qui font que le producteur subit un climat très peu favorable et très peu maitrisable. Ce facteur climat est aujourd’hui, l’élément le plus difficile à contrôler car il requière de revoir le type de structure.
  5. 5. Point de vue de la profession La serre canarienne Marocaine après les modifications dues à la protection contre la mouche blanche qui ont induit une herméticité due aux filets insectes proof, est devenue un abri au climat confiné. « Etant donné la difficulté à faire circuler l’air dans ce type d’abris, nous sommes en droit de nous poser la question du niveau de CO2 dans les abris marocains » exprime Khalid Saidi. Au niveau de l’outil, les difficultés diffèrent selon la période mais peuvent êtres résumées comme suit sachant qu’elles induisent toutes une perte quantitative et qualitative au niveau de la production : Chaulage non maitrisé Amplitude thermique subies Pluviométrie : lorsqu’il pleut à l’extérieur, il pleut également l’intérieur des abris Faiblesses racinaires
  6. 6. Point de vue de la profession Par ailleurs le producteur marocain doit faire fasse aux contraintes suivantes : Rareté de l’eau Augmentation du prix des intrants Quota Baisse de tonnage Problèmes de transport (lignes irrégulières, surcoût sur les marchés lointains…) Concurrence organisée et de plus en plus performante Globalement, les objectifs d’une amélioration de nos structures seraient : - Mieux répondre aux exigences des clients - Présence plus régulière sur les marchés - Amélioration de la qualité par une : Gestion active du climat Adoption de la lutte intégrée à 100% - Amélioration de l’offre - Amélioration de la productivité et donc de la compétitivité Le changement des structures devra être graduel mais ne pourra se mettre en place sans une implication du ministère de tutelle au travers de subventions, des établissements de crédits qui devront permettre un accès facile au crédit avec des taux préférentiels. En effet, vu le niveau d’investissement, le producteur ne pourra prendre à sa charge une telle reconversion et tous les opérateurs devront mettre la main à la poche.
  7. 7. Apport des constructeurs de serresParmi les constructeurs de serres présents la société Richel a brossé un tableau de sesprincipaux modèles et innovations en mettant l’accent sur la qualité de ses matériaux, sacapacité de fabrication ainsi que sa grande expérience dans le bassin méditerranéen.Ensuite Olivier D’Eaubonne représentant de Richel a mis l’accent sur une des exclusivitésdu groupe à savoir le tube ovalisé de 90 qui permet de construire des chapelles de 12,80m optimisant l’impact de la lumière.A titre indicatif, Olivier d’Eaubonne a présenté quelques exemples de rendements àl’hectare dans des zones de productions plus ou moins similaires aux nôtres telles que laTurquie où certains producteurs faisant usage de chauffage, d’injection de CO2 et de horssol atteignent des rendements de 35 à 38kg/M² (sur une culture d’hiver).Au Mexique qui bénéfice d’un meilleur ensoleillement certains producteurs sont audessus de 55 kg et même au dessus de 60 Kg pour certains d’entre eux (sur une périodede 11 mois). Cette performance n’est pas seulement du à la serre comme l’a soulignémonsieur d’Eaubonne, car la serre est un outil qu’il faut tout d’abord apprendre à manier,mais des équipements tels que le chauffage, les brasseurs d’air ainsi que l’enrichissementen CO2 sont important pour l’atteinte de tels rendements.
  8. 8. Apport des constructeurs de serresLa société Harnois, quant a elle, a présenté une Esteban José Baeza Romero pour Hortisud aétude économique réalisée au Maroc, sur une quand à lui décrit un nouveau prototype dedurée de 8 mois, pour pouvoir évaluer l’enjeu serre qui permettrait ce qui suit :de passer d’une serre canarienne actuelle versune serre haute technologie de type Augmentation de la productionmultichapelle. Amélioration de la qualité Cultiver toute lannée Harnois, Richel comme Hortisud soutiennent Améliorer l’efficience dans la gestion de leau, l’importance du volume d’air sous la serre et de lénergie et de la main d’œuvre son pouvoir tampon. L’étude économique Cette serre a les caractéristiques suivantes : présentée par Eric colcombet d’Harnois présente et comparent 4 modèles de serre : Chapelles de 8 mètres Canarienne Plastique tendu Luminosa non chauffée (la serre Luminosa est Hauteur au chéneau de 4,6 m un type de serre proposé par harnois) Hauteur sous faîtage de 6,9 m Luminosa avec chauffage (air pulsé) Pente de 30 º Luminosa avec chauffage (eau chaude) Maximisation de la ventilation Fenêtres doubles de 1,9 m de largeur avec crémaillère de 1,5 m dans toutes les chapelles
  9. 9. Indication techniques et mécaniques en condition de culture sous serresParallèlement, les différents constructeurs ont aussi donné un aperçu technique desdifférentes évolutions au niveau de la construction de serre en mettant l’accent sur plusieurspoints importants pour l’optimisation de la culture et de la structure :• Le volume d’air dans la serre• La lumière• La ventillation• La ventillation naturelle• La condensationTous les constructeurs s’accordent à dire que plus le volume de l’air va être important moins laserre va être sensible aux variations de température. Par ailleurs, l’accent a été mis sur lanécessité d’un important volume d’air afin d’installer les équipements et les écransthermiques qui évitent de chauler et protègent en cas d’excès de luminosité.Il faut par ailleurs savoir que le premier facteur limitant au niveau de la production est lalumière et ce puisqu’il est admis que 1% de lumière en plus = 1% de production en plus.Olivier d’Eaubonne dans sa présentation a fait référence à une étude élaborée par une sociétéde substrat laine de roche qui montre que « La pente de toit a une influence favorable sur latransmission de la lumière : une pente supérieure à 22° améliore la pénétration de la lumièrede 0,4% par degré ».
  10. 10. Indication techniques et mécaniques en condition de culture sous serresEnfin, le gouttage est un frein à la pénétration de la lumière car les gouttelettes réfléchissentles infrarouges courts ce qui peut créer une inversion de température. La condensation réduitla transmission de la radiation jusqu’à 15%. Par ailleurs le gouttage augmente le risque demaladie.. Des pentes de couvertures à 25° ainsi que l’usage de film plastique anti- gouttepermet d’évacuer l’eau de la couverture de la serre.Richel pour palier à ce phénomène propose des serres gothiques avec une pente de 27 ° etune possibilité d’évacuation et de récupération des eaux de condensation ce qui permet enoutre de réchauffer la serre plus rapidement le matin car « il est plus facile de chauffer de l’airsec que de l’air humide » affirme Olivier D’Eaubonne. Extrait présentation RICHEL
  11. 11. Pourquoi la ventilation naturelle est elle si importante ?Cette question qui met l’accent sur l’importance de la ventillation naturelle a été soulevée ettraitée dans les interventions de Thierry Boulard de l’INRA France et d’Esteban José BaezaRomero pour Hortisud.Ces 2 experts ont mis l’accent sur le fait que la plante reste le premier agent réfrigérant natureld’une structure. D’où l’importance de maintenir des plants en bonne santé puisqu’à ellesseules, elles peuvent diminuer jusqu’à 70% de l’excès de chaleur.En soirée, il est intéressant de ventiler pour prévenir des phénomènes d’inversions thermiquespar nuits claires, sans vent et aussi pour évacuer lexcès dhumidité.Il est également primordial de pouvoir ventiler le matin afin d’éliminer les gazpotentiellement toxiques et nuisibles dus au chauffage de lair par combustion directe.La ventilation naturelle est également nécessaire après l’application d’un traitementphytosanitaire et avant d’entrer dans la serre pour y travailler. L’aération naturelle devraitaméliorer le confort thermique des ouvriers et opérateurs qui travaillent dans la serre.Les 3 principales entraves à l’aération des serres de type Almeria :Surface d’ouvrant insuffisanteOuvrants peu efficacesUsage de filet insect-proof à faible perméabilité
  12. 12. Pourquoi la ventilation naturelle est elle si importante ?Voici les constatations des travaux de recherche exposés par l’intervenant d’Hortisud, EstebanJosé Baeza Romero :Les ouvrants au toit favorisent la ventilation.Il est nécessaire d’augmenter cette surface d’ouvrant pour compenser lutilisation de filetsinsect-proof.Les ouvertures latérales ont une influence importante sur la ventillationLa pente des chapelles influe directement sur la ventillation mais aussi sur la lumièreLe Docteur Boulard quant à lui s’est intéressé à l’orientation des ouvrants par rapport au ventet leur impact sur l’aération des serres. Par ailleurs il s’est intéressé à la minimisation de lacharge du filet insect-proof et ce par un nettoyage régulier ou en utilisant une nouvellegénération de filet appelé ultravent (ou similaire).Par ailleurs, l’accent a été mis sur l’orientation de la serre et son importance quand à lamaximisation de l’aération, d’après Thierry Boulard les pignons de la serre doivent êtredisposés face au vent dominant pour favoriser la pénétration du vent. De la même façon etpour faciliter la circulation de l’air dans la serre les lignes de plantation devront être disposéesparallèles au vent.
  13. 13. ConclusionPour répondre à la question de départ vers quel type de serre doit-on s’orienter et pourquelle raison ?Nous pouvons déjà avancer que l’amélioration des structures nous facilitera une meilleuremaitrise du climat et donc une amélioration des rendements au m² ce qui va permettre unerégularité et une plus grande compétitivité au niveau des marchés à l’export.Concernant le type de serre adéquat, la question reste ouverte et relève du besoin etpotentiel de chaque producteur. Le choix entre la serre canarienne améliorée et lamultichapelle sera certainement déterminé par la capacité des producteurs à lever desfonds et donc à sensibiliser l’état et les institutions financières à la gravité de la situation etau risque qu’encours l’export marocain de tomate et de fruits et légumes produits sousserres de façon générale si cette question des structures n’est pas résolues.
  14. 14. NOUS REMERCIONS NOS PARTENAIRESEgide Support Officiel 2011
  15. 15. GREEN SMILE ActivitésGreen Smile est un cabinet de consulting en Agriculture.Green Smile est l’organisateur d’Agriconferences : 1ère conférence ciblant le secteur de la Tomateau Maroc. A travers Agriconferences dont nous choisissons les thématiques ainsi que lesintervenants, nous véhiculons de linformation stratégique, une expertise et cest pour nous une façondétournée de faire du consulting sans que cela rebute les producteurs.Nos activités:Consulting: Technique, Management, RH, Organisation …MissionsTechniques et d’affairesOrganisation de missions pour des structures agricoles types associations, coopératives, groupementsde producteurs, (Groupe d’)investisseurs Privés ...ÉvènementielOrganisation de tout type d’évènements :Journée porte ouverte, Conférences, Visites de siteFormationNous organisons vos formations selon vos besoinsCommunication MarketingOptimisation de votre présence en tant quexposant lors des différents SalonsMatchmakingMise en contact entre investisseurs marocains et étrangersChez Green Smile nous accompagnons votre entreprise agricole dans sa mutation vers unmanagement raisonné …
  16. 16. CONTACTIncubateur de potentiel … Contactez nous Contact@greensmile.ma www.greensmile.ma

×