Fonction de la Serre par Green Smile

1,957 views
1,803 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,957
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
19
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Fonction de la Serre par Green Smile

  1. 1. Cultures sous serreFonction dela serre Rendement et qualiteMohamed zahidi,cabinet green smileLa serre permet de modifier le climat naturel et de l’adapter aux exigencesphysiologiques de la culture. Ainsi rendements et qualité s’en trouveraientoptimisés. La serre doit, en outre, offrir des caractéristiques de solidité luipermettant de supporter les charges (poids des plantes) et les surcharges(vents, pluie, grêle ou neige éventuellement). De plus, le volume et l’espacede la serre doivent offrir un certain confort aux plantes et faciliter les façonsculturales et les travaux quotidiens d’entretien et de récolte. Climat spontane et d’abord permettre les modifications climatiques suivantes : est tout à fait dans les possibilités du producteur d’investir dans des disposi- climat modifié - En été : ombrer et refroidir, de juillet à tifs favorisant l’économie d’énergie. septembre. Les types de serres métalliques multi- Climat naturel - En automne : refroidir et atténuer le chapelles ou le modèle métallique ras- Le climat spontané ou climat naturel déséquilibre lumière /chaleur (désé- pa y amagado (canarienne améliorée) n’est pas toujours conforme aux exi- quilibre responsable de l’étiolement et peuvent offrir des dispositifs d’aéra- gences physiologiques des plantes. Le l’emballement des plants. tion, d’ombrage et d’humidification de climat des zones de production de pri- - En hiver : chauffer de nuit et refroidir l’ambiance, tout en restant accessibles meurs marocaines et du souss-massa de jour. au producteur par leur niveau d’inves- en particulier présente les contraintes - Au printemps : ombrer et refroidir de tissement. suivantes : nouveau Pour améliorer le bilan thermique - En saison estivale : excès de lumière et Dans tous les cas et en toutes saisons sans recourir à la solution coûteuse de chaleur la serre doit être étanche vis-à-vis de la du chauffage, les dispositifs comme - En automne : déséquilibre lumière/ pluie afin d’éviter l’excès d’humidité du les écrans thermiques plus ou moins chaleur aux fortes précipitations prolongées, perfectionnés et la mise en place de - En hiver : basses températures noc- comme celles de l’année 2009/2010. doubles parois peuvent faire gagner turnes suivies de hautes températures C’est d’ailleurs le point noir de l’abri 2 ou 3 degrés (°c) en période froide. diurnes (fortes amplitudes thermi- traditionnel canarien, qui a clairement ques). montré ses limites au cours des derniè- - Au printemps : on retrouve les mêmes res campagnes contraintes de la saison hivernale. En outre, et durant tout le cycle de la plante, qui se déroule de juillet à juin Critères de choix pour les de l’année suivante, l’hygrométrie à l’intérieur de la serre est soit trop faible nouveaux types d’abris soit trop élevée. Ces contraintes pèsent La maîtrise parfaite des contraintes cli- donc de tout leur poids sur le rende- matiques évoquées plus haut n’est pas ment, la qualité des fruits et sur les envisageable dans nos conditions. On risques de maladies (cryptogamiques ne peut, dans le contexte climatique essentiellement) et de ravageurs. qui est le notre, envisager le contrôle intégral de la température dans la ser- Modifications re compte-tenu de l’investissement en climatiques requises système de chauffage et des charges Les nouveaux types d’abris doivent en énergie (gaz ou fuel). Par contre, il 50 Agriculture du Maghreb n°49 Février 2011
  2. 2. par la charpente et leur poids dépasse souvent les 60 à 80 tonnes ha, ce qui exige une structure très solide. L’effon- drement de serres dû à la charge des plants sur certaines serres mal mon- tées est notoirement connu. Hermeticité et volume La nouvelle serre doit présenter une herméticité parfaite afin de garantir une protection totale contre les infil- trations des pluies et les risques d’in- vasion d’insectes et acariens. Un autre critère très important est la dimension de la serre : hauteur zénithale, hau- teur des pieds -droits. Ces dimensions conditionneront le volume de la serre qui doit être important pour assurer le confort des plants par son effet tam- pon par rapport aux excès du climat extérieur. Facons culturales L’espace intérieur de la serre doit per- mettre le bon déroulement des façons culturales ainsi que les différentes tra- vaux d’entretien et de récoltes. Nous avons essayé de donner uneMalheureusement, ils ne peuvent per-mettre d’assurer des niveaux de tem- Autres fonctions esquisse des caractéristiques despérature au dessus du zéro végétatif de la serre nouveaux types de serres afin d’orienter le choix des producteursde la tomate qui se situe autours de9/10°c. Il faudra chercher des solutions Surcharges climatiques désireux de s’équiper en nouvelles La serre doit aussi assurer des fonc- installations plus perfectionnés.en explorant la piste des systèmes de tions comme la protection de la cultu- Il reste bien entendu que les ser-chauffage alternatifs solaires dont cer- re contre d’autres risques climatiques res peuvent largement varier d’untains modèles sont déjà proposés par comme les tempêtes. On exigera de la constructeur à l’autre et offrir unle commerce. structure de supporter des vents dé- large éventail de commodités etL’amélioration de la température noc- passant les 150 km /h et de supporter d’équipements à la mesure des pos-turne de la serre permettrait égale- les surcharges éventuelles occasion- sibilités financières.ment le contrôle de l’hygrométrie dans nées par de fortes précipitations com-la serre. On serait ainsi en mesure de me cela arrive souvent dans nos zones Pour en savoir plus sur ce sujet, ilprévenir les risques des maladies cryp- de production. est vivement recommandé d’assis-togamiques (botrytis, mildiou, alterna- ter à la 2° édition d’agriconferencesria, oidium…) et de réduire le recours tomate du maroc le 24 mars 2011àaux traitements systématiques. Charges de culture agadir. Les plantes palissées sont supportées Agriculture du Maghreb n°49 Février 2011 51

×