Dossier De Conception Doff An Open Cage

  • 851 views
Uploaded on

 

More in: Technology , Travel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
851
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
2

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. David Miège Gobelins Paris CRMA 2009 AN OPEN CAGE Créez, jouez et partagez une expérience de vidéo interactive à la manière des expérimentations du compositeur John Cage. « Sortez de la cage, peu importe laquelle, où vous êtes ». AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 1
  • 2. INDEx INTRODUCTION intention 2 synopsis 3 boite à idées 4 public 5 1/ CONCEPTION 6 dispositif 7 scenario installation 8 scenario web 14 arborescence 18 zoning 19 2/ CHART BOOK 26 curseurs 27 charte sonore 29 charte éditoriale 30 typographies 31 charte graphique 32 planches de style 34 3/ MOYENS DE PRODUCTION 41 échéancier de production et budget AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 1
  • 3. INTENTION objectif Permettre aux utilisateurs de AN OPEN CAGE le temps d’une navigation, de laisser leurs traditions d’internautes au vestiaire pour se laisser surprendre par le monde foisonnant et imprévisible du grand musicien et poète américain John Cage. Le sensibiliser à la création expérimentale, l’initier aux performances audio-visuelles. L’étonner, l’amuser ou le provoquer, sans chercher à imposer quoi que ce soit, lui apprendre à écouter, à être disponible, par-delà goûts subjectifs et a priori culturels. point de vue Où se situe l’art de John Cage ? S’il glisse entre graphisme, poésie, philosophie, bricolage, perfor- mance et multimédia, sa manière, elle, est tout à fait unique. Sa conception définit l’œuvre d’art comme non l’affirmation d’un individu créateur isolé mais com- me oeuvre ouverte. Il faut donc voir l’acte créatif comme autant la propriété des interprètes et du public que du compositeur pour laisser libre cours à la création. parti pris Parce j’ai le devoir, en tant que graphiste de jugement ou en tout cas de réaction critique sur face à tout acte créatif, je vais adopter une apporche transversale du son et de l’image, une attitude interdisiplinaire. C’est donc aux diverses techniques d’utilisation des idées de «hasard», d’«indé- termination», de «structure» chez John Cage que je vais soumettre mon écriture. Essayer une relecture de ses méthodes et en devenir un traducteur de manière à pouvoir initier à son approche de l’expérimental. vision du sujet Le sujet «La découverte d’un artiste» aborde les questions de subjectivité, d’interprétation ainsi que d’immersion. L’idée de liberté, de chance, d’initiation sont soulignés dans les questionnements de John Cage. démarche D’abord j’envisage une recherche documentaire sur les «préceptes» de Cage pour mieux en dis- tinguer les nuances. Puis je vais travailler sur un scénario d’intéraction entre plusieurs utilisateurs/ joueurs/interprètes destiné à présenter les différentes méthodes expérimentales de Cage dans AN OPEN CAGE. Je prévois en parallèle des recherches graphiques et technologiques notamment via les outils de la vidéo et du motion design. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 2
  • 4. SYNOPSIS Au travers de vidéos interactives, l’utilisateur va pouvoir (re)créer une situation expérimentale en fonction de certains paramètres (type d’interaction,durée de la performance,nombre de partici- pants...) et jouer le rôle d’interprète. AN OPEN CAGE met en place, mais n’impose pas, des systèmes, des processus pour créer des ex- périences créatives inédites, continuellement renouvelées. Les utilisateurs appliquent une attitude expérimentale où l’action est centrale et le résultat audio-visuel «inouï». AN OPEN CAGE met en place un ensemble de techniques pour déjouer l’intentionnalité naturelle du compositeur. Dans une situation de performance collective, dénudué de ses repères habituel, il ne peut prévoir les séquences qui vont arriver et qu’il tente de controler. Dans AN OPEN CAGE l’utilisateur n’est pas seul. Il est performer au milieu d’autres utilisateurs qui naviguent et intéragissent sur les vidéos. Ses qualités d’écoute, de civisme ou d’entraide sont solicitées. Dans le contrôle qu’il tente d’exercer sur les vidéos, il ne peut pas prévoir les réactions des autres interprètes. PUBLIC AN OPEN CAGE cible des personnes curieuses, qui ont un intérêt pour l’expérimentation, ou qui cherchent simplement à s’amuser via une expérience vidéo-sonore inédite. L’utilisateur cible peut rechercher à s’intitier ou à initier ses amis, dans un mode multi-user, il aime les jeux, le motion design, l’action et l’image en mouvement de manière générale. Enfin, AN OPEN CAGE est destiné à un public averti et pas réticient à l’idée changement. Il doit relativement être prêt à chambouller ses conventions d’usage, notamment celle qu’il a acquis sur web. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 3
  • 5. BOITE à IDéES Au milieu d’un espace de créativité, expérimenter à la manière de: temporisation 4’33’’ -SILENT ROOM séquençage Les perfomers se retrouvent au coeur d’une situation, dénués de repères. dead line On sait l’importance qu’accordait John Cage au silence du fait d’une expérience en chambre ané- gamme over choïque dans laquelle il s’aperçut que le silence n’existait pas car deux sons persistaient : les batte- ments de son cœur et le son aigu de son système nerveux. Son oeuvre majeure 4’33’’ désacralise l’oeuvre. C’est là où se situe le vrai scandale Cage. sons holophoniques (stéréo) water walk -SPEECH RADIO FIVE mouvement Les perfomers sont mis au centre d’un dipositif multisonique. improvisation Dans sa performance «water walk», John Cage déhambule, branche des appareils radio et les fait déclanchements succésifs jouer en marche/arrêt. Et pulvérise le spectacle au final. baigner dans le son -VARIATIONS I, II, III, IV ... liberté Les perfomers sont mis au centre équipés d’outils non-conventionnels. hasard Ce bouillonnement, défoulement idéal est l’objet de Variations I (1958). Les instructions sont ré- statut de la partitions duites à des calques comportant des points, des lignes et des mots. /notation d’actions Oeuvre ouverte (idée où la notion de règles ne circonscrit pas l’oeuvre, où « on laisse du champ » non-paternité du compositeur à la réalisation pour en modifier certaines parties, notamment l’ordre d’événements) principe d’ indétermination -LISTEN : JOHN CAGE («a buttle of coca-cola»; «about silence» (1992)...) John Cage est un mentor qui déclame. De sa voix, il transmet son influence esthétique, sa pensée favoriser ‘l’écoute active’ musicale, ‘onde de choc’. Exemples: « Recommençons à zéro : bruit, silence, temps, activité » « Sortez de la cage, peu importe laquelle, où vous êtes ». AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 4
  • 6. PUBLIC ANTOINE 21 ANS, ETUDIANT EN GRAPHISME Antoine est un passionné de jeux et d’Internet. k action Toujours près à s’amuser et à partager des aventures, il ne refuse jamais une partie de jeu en ré- k nouveauté seau ou un match de tennis entre amis. Curieux, il aime les challenges et n’hésite pas à inventer k ludique de nouvelles règles chaque jour. Ses objectifs: - travailler en équipe - résoudre des énigmes - renouveller son quotidien «VIVE LE LIBRE ARBITRE !» AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 5
  • 7. 1/ CONCEPTION DISPOSITIF SCéNARIO _INSTALLATION SCéNARIO_wEB ARBOS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 6
  • 8. DISPOSITIF AN OPEN CAGE se compose d’une installation intéractive et d’une interface web. Les deux dispositifs peuvent être reliés, fonctionner en symbiose, ou bien vivre de manière auto- nome. UNE INSTALLATION UN SITE wEB + complémentarité singularité communiquation AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 7
  • 9. SCéNARIOS_INSTALLATION L’installation AN OPEN CAGE repose sur les 3 thèmes propres à Cage : SéqUENçAGE SILENCE LIBERTé AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 8
  • 10. INSTALLATION Le dispositif se compose d’une surface matérialisée au sol et d’une caméra-capteur de position. Les participants sont au sein d’un espace multisonique. Les sons se déclanche en fonction du mouvement, du nombre de participants et des actions. Depuis un ordinateur, des éléments vidéographiques peuvent être projetés au sol pour répondre aux créations sonores. projection champs de la caméra zone sensible participant AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 9
  • 11. PERFORMERS ExPéRIENCE COLLECTIVE : rendre possibles des situations d’interactions entre des performers. Si on considère trois principes de bases agissant dans des situations d’intelligence collective: coopération, mimétisme et prédation. «systèmes multi-agents» MIMéTISME AGRéGATION PHAGOCYTAGE SIGNAUX -STIMULI COOPéRATION ExPLORATION PRéDATION AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 10
  • 12. SéqUENCE TRAVERSéE DIRECTE : un rythme sonore se déclanche lorsqu’une personne entre dans la zone de détection. Il s’interrompt lorsque la personne sort de la zone. Plus la durée de la traversée est courte, plus le rythme sera rapide. k déclanchement La tonalité de chaque «phrase musicale» de chaque personne varie si on se rapproche du centre k rythme de la zone. k boucle champs de la caméra tonalités/son VUE DU DESSUS détection AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 11
  • 13. SILENCE COLLISION : Chaque «phrase musicale» devient plus claire lorsque plusieurs personnes se rap- prochent. Le son redevient plus sourd lorsque les personnes s’éloignent. Si les personnes restent «sur place» le volume diminue, jusqu’à atteindre le silence. k rencontre k chance champs de la caméra contact VUE DU DESSUS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 12
  • 14. LIBERTé FOLLOw-ME ! : les différentes «phrases musicales» se confondent lorsque plusieurs personnes décident de se suivre. Les sons tendent à s’harmoniser et les différences disparaissent. k choix k indétermination k improvisation champs de la caméra leader VUE DU DESSUS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 13
  • 15. SCéNARIOS_wEB L’application AN OPEN CAGE est composée de 4 services-clés : MSTER CAGE une présentation vidéographique du projet HOw TO PLAY un espace didacticiel pour s’exercer PLAYGROUND le service clef de l’application, l’espace de jeu multi-utilisateur MY MAP mes vidéos uploadées AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 14
  • 16. SCéNARIO 1 Antoine a été invité par un de ses amis à ce connecter sur le site AN OPEN CAGE pour jouer dans un mode multiplayer. Il découvre le site pour la première fois. Il a déjà entendu parler de l’artiste John Cage, mais voudrait en savoir d’avantage. PREMIERE VISITE HOME LOGIN Découvre le didacticiel Accède au terrain de jeu FONCTIONS IMPACTéES: LOGIN ESPACE DIDACTIqUE TERRAIN DE JEU Visite les rubriques AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 15
  • 17. SCéNARIO 2 Antoine connaît le site AN OPEN CAGE. Désormais comme chaque matin il peut consulter sur son mobile la situation des autres utilisateurs en temps réel dans l’espace de jeu nommé «Playground». Il est prévenu par les joueurs qu’une partie est en cours. Il décide de les rejoindre sur l’application web mais peut déjà commencer à s’entraîner sur son mobile. VERSION MOBILE LOGIN VISUALISATION DES PARTIES PRéCéDENTES Accède au terrain de jeu FONCTIONS IMPACTéES: LOGIN UPLOAD Envoie une vidéo UPDATE CONSULTATION DES ARCHIVES sur son espace STATS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 16
  • 18. SCéNARIO 3 Antoine a tourné une vidéo amateur avec son mobile qu’il adore. Il connaît AN OPEN CAGE et aimerait expérimenter les outils «façons John Cage» sur sa vidéo. Il upload la vidéo sur le serveur et va essayer cette nouvelle map, avant d’y inviter ses amis. CONTRIBUTEUR HOME LOGIN Accède à son espace FONCTIONS IMPACTéES: Met en ligne LOGIN ses vidéos ESPACE PERSO UPLOAD UPDATE Accède MESSAGERIE au terrain de jeu Met cette partie dans ses favoris Envoie des messages AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 17
  • 19. ARBORESCENCE DU SITE INTRODUCTION logo animé extraits d’archives vidéos/son ACCUEIL A menu 4 rubriques: B A. description du projet C Aa B. didacticiel D C. terrain de jeu D. espace perso A A A A B B B B C C C C D D D D A. DESCRIPTION DU PROJET B. DIDACTICIEL C. TERRAIN DE JEU D. ESPACE PERSO pourquoi ? instructions en temps réel mes vidéos par qui ? aide vidéo intéractive vidéos récentes making-of ? extraits de films ... mode multi curseurs A B Aa C D D. ESPACE PERSO configuration upload vidéo AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 18
  • 20. ZONING 1 PAGE D’ACCUEIL Accueil g HOME 2 Inscription 3 Zone d’accès aux rubriques 4 Fond vidéos JOIN THE GAME REPLAYING VIDEO OF MONDAY 11:00 PM 2 4 wELCOME ! Lorem Ipsum adipisicing elit, sed do eiusmod 1 LOGO MISTER CAGE HOw TO PLAY ? 3 PLAYGROUND MY MAPS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 19
  • 21. ZONING ESPACE DIDACTICIEL L’utisateur y apprend les quatres actions de base : 1 Extrais animés : g HOw TO PLAY 1- clic prolongé «freeze» : une partie de la vidéo est stoppée, jusqu’au relachement la lecture est décalée, style «time shifting». 2- drag gauche/droite «drag time» : la vidéo est en lecture forward/rewind on créé un ralenti/accéléré selon la position. 4- drag&drop une partie de la vidéo est déplacée. plus on accumule les couches, plus on créé des transparences. 3- clic simple «rythm» : un son se déclanche au clic, avec plusieurs clics succéssifs on créé du rythme. JOIN THE GAME REPLAYING VIDEO OF MONDAY 11:00 PM freeze drag time 1 drag&drop rythm LOGO MISTER CAGE HOw TO PLAY ? PLAYGROUND MY MAPS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 20
  • 22. ZONING INTRO 1 Clip d’intro : portrait de John Cage et «teaser» du projet g MISTER CAGE JOIN THE GAME REPLAYING VIDEO OF MONDAY 11:00 PM 1 LOGO MISTER CAGE HOw TO PLAY ? PLAYGROUND MY MAPS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 21
  • 23. ZONING ESPACE MUTLI-USER 1 Pseudo g PLAYGROUND 2 Récalpitulatif des actions 3 Utilisateurs 4 Fond vidéo HELLO ANTOINE 1 2 NOw, 18 PLAYERS ARE CONNECTED 4 3 LOGO MISTER CAGE HOw TO PLAY ? PLAYGROUND MY MAPS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 22
  • 24. ZONING ESPACE PERSO 1 Ajouter une nouvelle vidéo g MY MAPS 2 Aperçu 3 Descriptif HELLO ANTOINE REPLAYING VIDEO OF MONDAY 11:00 PM my maps Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor inci Title 2 11/03/08 3 adipisicing elit, sed do eius- mod tempor inci Title 10/03/08 adipisicing elit, sed do eius- LOGO mod tempor inci MISTER CAGE V next HOw TO PLAY ? 1 /.. UPLOALD PLAYGROUND MY MAPS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 23
  • 25. ZONING TEST DE LA MAP ET AJOUT AU PLAYGROUND 1 Présentation de la nouvelle map g MY MAPS 2 Ouverture au mode multi-user HELLO ANTOINE You have open MAP 1, 3 users are now connected MAP 1 11/03/08 1 adipisicing elit, sed do 2 OPEN | CLOSE LOGO MISTER CAGE HOw TO PLAY ? PLAYGROUND MY MAPS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 24
  • 26. ZONING INTERACTIONS PARTICULIERES 1 Follow me ! Un utilisateur devient leader. g PLAYGROUND 2 Open cage ! Plusieurs utilisateurs découvrent une vidéo en sous-couche. 3 Morphing : Deux utlisateurs étirent la vidéo dans des sens oposés. HELLO ANTOINE ANTOINE BECOMES A LEADER 3 1 2 LOGO MISTER CAGE HOw TO PLAY ? PLAYGROUND MY MAPS AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 25
  • 27. 2/ CHART BOOK COMPORTEMENTS CHARTE éDITORIALE CHARTE SONORE CHARTE GRAPHIqUE PLANCHES DE STYLE AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 26
  • 28. CURSEURS COMPORTEMENTS EN MODE MULTI-UTILISATEUR : les curseurs des autres participants sont visi- bles en direct. On peut imaginer une palette d’actions : AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 27
  • 29. RéFéRENCES insectes sociaux INTELLIGENCE COLLECTIVE Les formes d’intelligence collective sont très diverses selon intelligence collective les types de communauté et les membres qu’elles réunissent. Les systèmes collectifs sont comportements en effet plus ou moins sophistiqués. Les sociétés humaines en particulier n’obéissent pas synergie à des règles aussi mécaniques que d’autres systèmes naturels, par exemple du monde animal. Pour les plus simples les caractéristiques sont : individu/environnement - Une information locale et limitée : playground chaque individu ne possède qu’une connaissance partielle de l’environnement et n’a pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe. - Un ensemble de règles simples : chaque individu obéit à un ensemble restreint de règles simples par rapport au comporte- ment du système global. -des interactions multiples : chaque individu est en relation avec un ou plusieurs autres individus du groupe. -Une structure émergente utile à la collectivité : les individus trouvent un bénéfice à collaborer (parfois instinctivement) et leur performance est meilleure que s’ils avaient été seuls. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 28
  • 30. CHARTE L’expérience sonore doit être au coeur de ce qui fait l’identité globale de AN OPEN CAGE. Le son doit être manipulé par l’utilisateur afin qu’il se l’approprie, aussi l’expérience doit favoriser SONORE «l’écoute active». Dans cet optique, on distinguera deux niveaux : 1-La bande sonore des vidéos uploadées sur le terrain de jeu sera la matière traitée en premier plan. Des sons plutôt ludiques, tant issus du réel que générés par électronique (voix, sons du réel, «bruits»). La bande-son doit subir les actions des participants (avance rapide, séquen- çage... etc.). De l’aléatoire peut être introduit pour déjouer l’intentionnalité de l’utilisateur. 2-De petits sons, légers, seront utilisés sur l’interface, accompagnant l’action effectuée pour créer le «silence» façon John Cage. Cela permettra de ponctuer par exemple certaines étapes (sons d’in- téractions entre les participants, sons d’outils, de drag&drop, d’alerte d’un autre utilisateur…), et contribuer, ironiquement et poétiquement, à ce silence plutôt «sensible». Par exemple, le bruit deux curseurs qui se suivent ou se collisionnent peut être entendu. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 29
  • 31. CHARTE MESSAGES CONTExTUELS : Plusieurs de ces messages viennent statuer les sons & les images générés par l’action des utilisateurs. Dans le ton, on utilise l’injonction et l’exlamation, qui privilégie des phrases courtes car directement rélié à ce qui se passe sur la scène. Le temps est au présent et dans l’immédiat. éDITORIALE ex: NOw, 18 PLAYERS ARE CONNECTED - nombre de participants visibles sur le terrain. OPEN CAGE ! - une nouvelle vidéo vient d’apparaître ANTOINE BECOMES A LEADER - un curseur vient prendre le contrôle de la trajectoire des autres cuseurs. YOU HAVE OPEN MAP 1, 3 USERS ARE NOw CONNECTED - une vidéo vient d’être en ouverte au mode multi-users, nombre de connectés. REPLAYING VIDEO OF MONDAY 11:00 PM - le terrain de jeu rediffuse une création antérieure. INTITULéS : Le nom du projet, le nom des titres et des rubriques font échos à l’esprit des compositions de John Cage, qui avait l’art de nommer ces oeuvres. On fait donc référence au célèbre et scandaleux «4’33’’», ainsi qu’aux «Prepared Piano», «Variations», «Silent Room», «Speech Radio Five», et «A buttle of CocaCola»... ex: MISTER CAGE - présentation de l’homme, du père de la musique expérimentale, le making of du projet. HOw TO PLAY - un «how to», «step by step», une leçon initiatique à l’intention des débutants. PLAYGROUND - un terrain de jeu, un champs de bataille, où se rencontent les partipants. L’accent est mis sur l’aspect ludique. MY MAPS - mon espace perso, mes créations, mes archives. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 30
  • 32. CAGE 4'33quot; 4'33quot; CAGE TYPOS RECHERCHES TYPOGRAPHIqUES : rythme, bruit, son, fréquence, orchesttre... un début d’identité. CAGE AN OPEN OPEN On peut envisager un logotype mouvant et variable, changeant aléatoirement sa configuration. CAGE AN OPEN AN AN OPEN AN OPEN CAGE OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE CAGE AN CAGE PREPARED PIANO AN OPEN AN PIANO PREPAREDPIANO PIANO PREPARED PIANO CAGE PREPARED OPEN AN OPEN CAGE OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE PREPARED 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; AN OPEN CAGE AN 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; AN AN OPEN OPEN 4'3 4'3 CAGE CAGE 4'3 4'3 AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE 4'33quot; 4'33 AN OPEN CAGE 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33 4'33quot; 4'33quot; AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE 4'33quot; AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 31
  • 33. CHARTE LES ACTIONS AU CURSEUR : le graphisme des actions au cursueur (drag, leader, aggrégation...) doit trancher avec le fond. Pour ne pas être confondu avec les éléments des vidéos, les actions seront donc représentées sous forme d’accumulation de traits structurés. Les couleurs ne sont pas figées et peuvent varier en fonction de la situation (nombre de participants, fréquence du clic, rapidité du GRAPHIqUE déplacement, ou bien selon un critère aléatoire). quelques exemples : MAGNéTISME CLIC PROLONGé LEADER GROUPE ECHOS PLAYGROUND LES RéACTION DU FOND VIDéO : on travaillera les «réactions» du fond vidéo de manière sensible, par des flous, des textures pixels, PLAYGROUND de manière à développer un vocabulaire proche des effets basiques liés à la vision, l’optique ou la vidéo. Les vidéos uploadées pourront fonctionner par couches, en se superposant comme des calques. AN OPEN CAGE AN OPEN CAGE ... ROUND PLAYGROUND VIDéO 1 VIDéO 2 COUCHE DES CURSEURS PREPARED P PREPARED P 4'33quot; 4'33quot; AN OPEN CAGE-David Miège 4'33quot; 4'33quot; 4'33quot; 4'33 4'33quot; 4'33quot;A GOBELINS CRMA 2009 A 32 A AN AN
  • 34. RéFéRENCES GRAPH THEORY, wHITNEY MUSIC BOx, GONTRIAN PIANOLINA Plusieures de ces applications on-line mettent en image une musique est générée tant par des scipts et des languages de programmation, que par l’action des utilisateurs. programmes processus calculs algorythmes écriture IANNIS xENAKIS, STOCKAUSENM rejettent aussi es conventions, les partitions classiques, et propose de les réinventer. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 33
  • 35. Le terme expériemtal incite à repartir de zéro, reprendre les bases, remettre en cause des conven- GRAPHISME tions et des normes utilisées dans l’usage traditionnelles d’une discipline. forme réticulaire ( réseau) outils de formalisation mouvement comportement trajectoire structure calcul AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 34
  • 36. GRAPHISME instruction direction indication écriture intention AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 35
  • 37. GRAPHISME temps séquençage généation aléatoire AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 36
  • 38. INFLUENCES japon aléatoire combinaisons jeu modules UNIqLO MIxPLAY. Uniglo, la marque de vêtements tendances japonaise offre régulièrement de belles expériences de navigation pour présenter ces nouvelles collections. Mixplay permet d’activer 15 beatbox/danceurs distincts et créer des compositions inédites. Uniglo Grid est une interface ludique où plusieurs internautes manipulent un même espace, coupant, divisant, fusionnant le logo de la marque. KASHIwA SATO ||| Un site à la navigation originale et épurée. Kashiwa Sato, fait partie de la crème des directeurs artistiques tokyoïtes est célèbre pour sa patte moderne et détonante. Sa culture étrangère et son graphisme hype étonne et renouvelle nos habitudes. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 37
  • 39. INFLUENCES immersion nouveau regard découverte live making-of temps MONTRéAL EN 12 LIEUx. Montréal en 12 lieux est une série documentaire télévisée et une expérience immersive sur le web. Nouvelle façon d’explorer la ville où chaque incursion est l’occasion de faire connaissance avec les personnages qui incarnent ces endroits inusité peu fréquentés ou tellement clichés qu’on ne les voit même plus. AMANA. Amana est le site institutionnel d’Amana, fournisseur japonais de solutions innovantes pour la photographie numérique. Il offre un contenu innovant par rapport aux sites corporates conventionnels. Entièrement développé en Flash à partir d’images de paysages et de portraits dignes des plus grands photographes. L’internaute navigue de manière intuitive à l’intérieur d’un cadran d’horloge, où chaque heure illustre l’un des douze concepts de la société, en stop-motion. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 38
  • 40. INFLUENCES perturbation génération hasard artworks SIGNALNOISE. James white travaille sur de l’«expérimentation abstraite» en utilisant les palettes de couleurs particulièrement vi- brantes que les logiciels comme Photosop ou Illustrator peuvent générer. Il juxtapose les couches, donne une hiérarchie aux calques et par transparence, développe des gamme de couleurs inédites qui lui sont propres. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 39
  • 41. INFLUENCES art interactif expérimentation collectif innatendue subversion PIxELATOR, GRAFFITI RESEARCH LAB, collectif d’artistes se rattachant au laboratoire « ouvert »qui développe des outils destinés à « appuyer technologiquement les individus pour modifier et réinvestir de manière créative leurs environnements envahis par la culture du commerce et de l’entreprise », transposant ainsi l’esprit open source dans le monde des arts de la rue. Chacun de leur projet est documenté de manière très précise sur leur site, accompagné de vidéos et d’instructions détaillées pour inciter les gens à passer eux-même à la réalisation. AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 40
  • 42. 3/ MOYENS DE PRODUCTION éCHéANCIER DE PRODUCTION ET BUDGET AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 41
  • 43. FéVRIER MARS AVRIL MAI JUIN éCHéANCIER DE CONCEPTION PRODUCTION GESTION DE CONTENUS DIRECTION ARTISTIqUE ET BUDGET RéALISATION MAqUETTES ANIMATION TEST ET DEBUG coNcepTIoN ( 15 joURS : 10 500 €) - 1 concepteur-réalisateur (300 € / jour) - 1 chef de projet (400 € / jour) GeSTIoN de coNTeNUS (10 joURS : 3 000 €) - 1 professionnels du design sonore (300 € / jour) dIRecTIoN ARTISTIqUe (12 joURS : 12 000 €) - 1 directeur de création (600 € / jour) - 1 directeur artistique (400 € / jour) RéALISATIoN de MAqUeTTeS (20 joURS : 6 000 €) - 1 graphistes (300 € / jour) ANIMATIoN (25 joURS : 15 625 €) - 1 animateurs flash (275 € / jour) - 1 motion designer (350 € / jour) TeST eT debUG (17 joURS : 6 800 €) - 1 chef de projet (400 € / jour) durée totale : 4 mois et 7 jours coût approximatif : 53 925€ AN OPEN CAGE-David Miège GOBELINS CRMA 2009 42