Your SlideShare is downloading. ×
0
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Acteurs cult
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Acteurs cult

263

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
263
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Formation des Acteurs culturelsNouveaux usages du Web : lesbases dune utilisation efficace
  • 2. Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 3. Garlann Nizon Pôle Numérique – Association créée à linitiative du Conseil Général – Accompagner les drômois dans leur appropriation du numérique •Collectivités •Entreprises •Grand Public Garlann NIZON Chef de projet « usages publics numériques » Coordinatrice du réseau des EPIFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 4. Guy Pastre Association la m@ison de Grigny Une mission particulière sur la participation aux réseaux de pairs et institutionnels Animateur de la CoRAIA (Coordination Rhône-Alpes de lInternet accompagné) Une posture particulière en médiation Inter- réseauxFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 5. Les enjeux Une révolution et un bain médiatique permanent pour les publics et les professionnels,..... Pas de marche arrière possible Des enjeux de société : – De citoyenneté – Daccès pour tous – Déducation (populaire) – DaccompagnementFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 6. Le Monde professionnelGeek ou pas à titre personnel, le professionnel doitprendre en compte le numériqueLes compétences de base nécessaires pour connaître, trieret utiliserUne prise en compte du numérique – dans les organisations – dans les projets – dans les pratiquesLe numérique bouleverse •Les pratiques •La diffusion •Les modèles économiquesFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 7. Internet et ses enjeuxDes éclairages Les usages Consommer Se divertir Communiquer Echanger Partager Sinformer Se former Travailler Se cultiver Faire réseau Participer Jouer E-Citoyenneté
  • 8. Des éclairages Du multimédia au multi médias Vers une nouvelle définition Aujourdhui nous pouvons considérer que la notion de multimédia nest plus seulement à regarder au sens :  - de loutil,  - des techniques permettant une production qui une fois finalisée met en oeuvre sur un même support du texte, de limage, de la vidéo, du son,  - des formes dinteraction entre le récepteur et le produit. Il nous faut ajouter la dimension „Multi Médias” au sens de mobilisation et interaction de lensemble des moyens et outils médiatiques au service dun objet.
  • 9. Droits dauteur Licences libres La plus-value du numérique dans le partage, la diffusion et léchange de la cultureFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 10. Rappel sur le droitdauteur Le droit dauteur (propriété intellectuelle) ne protège pas une idée mais lexpression dune idée. Il se décompose en 2 parties :  Les droits moraux (la paternité de lœuvre et son esprit). Il sont inaliénables et perpétuels.  Les droits patrimoniaux (la diffusion et lexploitation de lœuvre,...). Ils sont limités à 70 ans après la mort de lauteur. Ils sont censés être la source de revenu des
  • 11. Droit dauteur :Le détail (1) Tout auteur dispose sur son œuvre de deux types de prérogatives : les droits moraux et les droits patrimoniaux dont le régime est fixé par les articles L.121-1 à L.122-12 du code de la propriété intellectuelle (CPI). * Les droits moraux (4 types de prérogative) :  Droit de divulgation permet à l’auteur de décider du moment et des conditions selon lesquelles il livrera son œuvre au public (CPI,art,L.121-2 ),
  • 12. Droit dauteur :Le détail (2)  Droit à la paternité permet à l’auteur d’exiger la mention de son mon (ou pseudo ou anonymat) et de ses qualités sur tout mode de publication de son œuvre.  Droit au respect permet à l’auteur de s’opposer à toute modification susceptible de dénaturer son œuvre  Droit de repentir permet à l’auteur de faire cesser l‘exploitation de son œuvre ou des droits cédés (CPI, art, L.121-4).
  • 13. Droit dauteur :Le détail (3) * Les droits patrimoniaux L’auteur dispose du droit exclusif d’exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d’en tirer un profit pécuniaire (CPI, art, L.123-1). Les prérogatives patrimoniales conférées aux auteurs sont : Droit d’exploitation permet d’autoriser ou d’interdire toute forme d’exploitation de lœuvre quelles qu’en soit les modalités (reproduction sur supports ou représentation et diffusion publiques)
  • 14. Droit dauteur :Le détail (4)  Droit de suite exclusivement aux auteurs d’œuvres graphiques ou plastiques. Ces auteurs disposent du droit inaliénable de participer au produit de la vente de leurs œuvres faites aux enchères publiques ou par l’intermédiaire d’un commerçant (CPI, art, L.122-8). Pour en savoir plus :  Fiches techniques du ministère de la culture et de la communication  Fiches techniques de la direction du développement des médias sur le respect du droit de la propriété littéraire et artistique sur lInternet
  • 15. Le principe deslicences libres  Préservation des prérogatives du droit dauteur  Lauteur lui-même décide et veille aux conditions de diffusion et dutilisation de son œuvre.  Le choix des licences est vaste, mais elles ne sont pas toutes compatibles avec le droit français ou européen. Les licences compatibles : - Les licences CeCILL (http://www.cecill.info) - Creative common 2.0 fr (http://fr.creativecommons.org)
  • 16. Logiciels et culture libres La culture libreA lorigine issu du monde du logiciel - R Stallman → « copyleft » Inspirée du logiciel libre, publie la licence GNU défend :Sétend à dautres domaines que le logiciel • la libre diffusion notamment par Internet • Musiques & Films, • lappropriation collective des • Livres, œuvres de lesprit • Images & Photos • La liberté de diffuser et modifier les œuvres de lesprit • Publications scientifiques les créations réalisées à partir • Plans de construction de déléments sous copyleft héritent machines agricoles de cette caractéristique. « partage à lidentique »
  • 17. Licences Créatives commons - optionsEnsemble de licences Attribution: Toutes les licences Creative publiées en 2002 Commons obligent ceux qui utilisent une œuvre (Lauwrence Lessig) à en créditer lauteur de la manière dont il le demande. Pas d’utilisation commerciale: Autorise àfacilitent l’utilisation et la reproduire, à diffuser et à modifier lœuvre si réutilisation d’œuvres pas dutilisation commerciale. (textes, photos, musique, sites Web...). Partage à l’identique: Autorisation à reproduire, diffuser et modifier lœuvre, à condition que toute adaptation soit publiée sousElles permettent à l’auteur les mêmes conditions. d’autoriser à l’avance certaines utilisations Pas de modification: Autorise la reproduction et la diffusion uniquement de l’original.Il en existe dautres (art libre par exemple)
  • 18. Les 6 licences CC
  • 19. Culture numérique http://www.invityou.com/ CRÉER DE Plateformes de partage LÉVÈNEMENT, DU - Livres : BUZZ Inlibroveritas : Catalogue éditeur ILV (modèle économique) Framabook : Livre avec source – réappropriation possible - Musique : JamendoDogmazic http://www.knowtex.com - Photos : FlickrWikimedia (médiathèque) /blog/le-web- participatif-pour-la- culture/Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 20. Modèleséconomiques Crowdfunding Plateforme de diffusion – financement Livres, Musiques … participatif Labels communautaires – le créateur demande en MyMajorCompany amont au public NoMajorMusic de contribuer à la réalisation d’un SpidArt (francophones projet uniquement) – KissKissBangBan g – Dogmazic – Djamendo
  • 21. Web 2.0Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 22. Web 2.0 ? Terme web 2.0 à lorigine – le web 2.0 désigne une étape de lévolution du web dont lutilisateur et le partage dinformation sont la clé de voute. cest un Internet plus interactif et participatif, qui met lindividu au cœur du système.Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 23. Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 24. Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 25. Le web 2.0 = le web aujourd’hui Le web 2.0 permet - De publier, d’agréger de l’information - De partager des contenus (photos, sons, vidéos) - De créer des réseaux, des communautés - De réagir, discuter, jouer …Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 26. Le web 2.0 = le web aujourd’hui - Met en place des interactions - Modifie les relations entre les individus - Organise des groupes d’intérêts => Rend le web aux internautesFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 27. Les réseaux sociaux Les communautés - Modifient les relations à l’information - Créent du contenu - Génèrent de la diffusion et/ou de la viralité (buzz) => Rend le web « social »Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 28. Quels usages du web - Se connaître - Communiquer, échanger - Partager des ressources - Se synchroniser (échanger en synchrone) - Collecter des données et des infos collectivement - Réfléchir ensemble et rendre visibles les réflexions - Écrire un document collectivement - Diffuser de linfo - Enseigner, former à distance Le web 2.0 : les usages Cf pearltreeFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 29. Web 2.0 Stockage des données ? utilisation des données ? Vie privée, droit à limage, utilisation et vente des données personnelles ? Utilisation et ré-utilisation du contenu (droit de citation, réutilisation automatisée de données sans respect de la licence) ?Formation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 30. Cette création est mise à disposition selon le Contrat Attribution-NonCommercial 2.0 Francedisponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/fr/ ou par courrier postal àCreative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco, California 94105, USA. En citant « Source Pôle Numérique » et/ou « source M@ison de Grigny » pour toutes reprises intégralesou « Librement inspiré des travaux du Pôle Numérique » et/ou « librement inspiré des travaux de la m@ison de Grigny » en cas de modification
  • 31. Sinformer Veiller Accéder à des ressourcesPasse également par une présence dans les réseauxTwitter, réseaux de pairs (viadeo, Linkedin), netvibes, flux RSSPromouvoir (vitrine), Publier, Partager Facebook Blog Flickr
  • 32. Le web 2.0 = le web aujourd’hui www.monsite.com i nf oFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 33. Le web 2.0 = le web aujourd’hui www.monsite.com i nf oFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 34. Le web 2.0 = le web aujourd’hui www.monsite.comFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)
  • 35. Le web 2.0 = le web aujourd’huiFormation des acteurs culturels – Département de la Drôme – Avril 2012 – G Nizon (gnizon@pole-numerique.fr) G Pastre (gpastre@maison-tic.fr)

×