Projet de mise en place
d’un « service e-learning »
adapté à la formation de
BTS SP 3S

« L’e-learning est l’utilisation d...
PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET

LE CENTRE DE FORMATION
ICF PAUL
2
CLAUDEL est un centre de formation privé,
en conventi...
DEFINITION DU E-LEARNING
Face à un produit relativement innovant, il s’agit
de savoir de quoi l’on parle. Il nous a donc s...
Enfin, dans un schéma logique d’évolution, il sera
nécessaire de se renseigner sur deux marchés
possibles, celui des candi...
Tableau des avantages et inconvénients de la
Formation Ouverte A Distance par rapport à la
Formation Présentielle
AVANTAGE...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

E learning dossier de com pour icf

419

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
419
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

E learning dossier de com pour icf

  1. 1. Projet de mise en place d’un « service e-learning » adapté à la formation de BTS SP 3S « L’e-learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance ».1 1 Définition de l'apprentissage en ligne (e-learning) donnée par l'Union Européenne 1
  2. 2. PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET LE CENTRE DE FORMATION ICF PAUL 2 CLAUDEL est un centre de formation privé, en convention avec l'éducation nationale. Ce centre a été créé par le LYCEE PRIVE PAUL CLAUDEL DE CREMIEU/VILLEMOIRIEU 3 (38460) sous la forme d'une association à but non lucratif dont le président est M. Pierre Perrot. Ce diplôme d’Etat de niveau III est accessible aux titulaires d’un bac général, SMS, STSS et de tous les bacs technologiques tertiaires. Crée à la rentrée 2007, le BTS SP3S répond aux besoins grandissants de professionnels du secteur sanitaire et social. Il concerne les organismes de protection sociale, les entreprises de service à la personne, les services sanitaires et sociaux. Ce BTS à dimension humaine très forte nécessite un bon relationnel et une envie de communiquer et d’aider. Sont inscrites à un programme de 1 120 heures d’enseignement sur deux ans : les méthodologies appliquées au secteur sanitaire et sociales, les techniques de l’information et de la communication professionnelle, de gestion administrative et financière, les ressources humaines, les institutions et réseaux. Une langue vivante est approfondie. LE BTS « SERVICES ET PRESTATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIALE » Ce BTS propose un large panel de compétences dans les domaines du social et de la santé, une formation à l’organisation et la promotion des activités de la structure ainsi que la gestion et l’animation d’équipe, aux fonctions de relation et de communication. Il faut : Gérer la demande et le besoin de l’usager, Etre en mesure d’assurer : o la logistique administrative, o les prestations et services offerts, o de coordonner les interventions, etc. Conseiller d’action sociale dans les mutuelles, coordonnateur d’activités sociales, responsable dans le service d’aide à domicile, d’aides aux personnes âgées, handicapés, aux familles, de protection sociale... : ces métiers de cadres intermédiaires accessibles aux diplômés répondent à l’objectif du mieux-vivre de la personne. Il est possible aussi d’envisager la poursuite des études avec une licence professionnelle de la santé et du social. 2 Centre de formation ICF Paul Claudel : 150 stagiaires, 62 000 heures de formation en 2010, 22 enseignants, chiffre d’affaires en 2010 = 511 K€. ICF Paul Claudel est présent sur le site de Crémieu (siège) et de Roussillon sous la direction de Mme Florence Robert. Site web : www.icf-formation-continue.fr 3 ème Lycée privé Paul Claudel : 450 élèves de la 4 au BTS, 40 enseignants sous la direction de Monsieur Hervé Barrès. Site web : http://www.lycee-paul-claudel.com/ 2
  3. 3. DEFINITION DU E-LEARNING Face à un produit relativement innovant, il s’agit de savoir de quoi l’on parle. Il nous a donc semblé intéressant de commencer par rechercher une définition la plus exhaustive possible. Elle a été donnée dans la circulaire du 20 juillet 2001 par la DGEFP (Délégation Générale à l'Emploi et à la Formation Professionnelle) : « Une formation ouverte et/ou à distance, est un dispositif souple de formation organisé en fonction de besoins individuels ou collectifs (individus, entreprises, territoires). Elle comporte des apprentissages individualisés et l’accès à des ressources et compétences locales ou à distance. Elle n’est pas exécutée nécessairement sous le contrôle permanent d’un formateur». « En deux années à peine, la révolution du web a complètement bouleversé l’enseignement à distance d’hier, (la téléformation) en le rendant interactif, coopératif, communautaire et mondialisé. Nous sommes face à un marché en 4 pleine ouverture». Etude de marché. Le e-learning dans les entreprises et dans les écoles Une pré-étude sur le web apporte de nombreux enseignements sur l’utilisation de l’apprentissage à distance par les grandes entreprises. Ainsi, d’après le PREAU (Centre pour le e-learning et l’innovation pédagogique), 67% des entreprises françaises auraient testé, à petite ou à grande échelle, cette technologie e-learning qui reste, en France, assez innovante. Selon Sally-Ann MOORE, directrice générale du salon de l’Evolution Professionnelle VOCATIS, le dynamisme du marché du e-learning s’explique par deux facteurs principaux : la récession, qui a amené les entreprises à réaliser des économies d’échelles favorables au e-learning, et la montée du DIF (Droit Individuel de Formation). 4 Jacqueline Bisse, journaliste au Journal du Net. Il est beaucoup plus difficile de dénombrer l’utilisation du e-learning par les universités, écoles et centres de formation car la tendance montre que ce secteur est plus récent que pour les entreprises qui l’ont adopté de manière plus réactive. Si la référence en ce domaine pourrait être le CNED, il s’agit de faire la différence entre enseignement à distance et e-learning. Selon Jean-Pierre Boisivon, de l’Institut de l’entreprise et membre du conseil d’administration de la fondation, « l’accès même à l’enseignement supérieur ne pourra pas se faire dans les formes traditionnelles d’accueil : l’Inde, qui a potentiellement 200 millions de jeunes à scolariser dans le supérieur, est en train de développer l’enseignement supérieur en ligne ». Pour l’ancien directeur de l’évaluation et de la prospective du ministère de l’Éducation nationale, un des enjeux du e-learning est bien « la démocratisation » de l’accès aux études, car le elearning permet des coûts « bien inférieurs » aux modes traditionnels de formation. « Pour un étudiant traditionnel, les frais de scolarité sont de 100 000 dollars sur deux ans, auxquels il faut ajouter le manque au niveau du salaire, alors qu’avec le e-learning on peut continuer à travailler et on peut scolariser davantage d’étudiants, donc baisser les prix ». « Les technologies sont en train de placer le client au centre du marché mondial de l’éducation », et « ceux qui vont avoir un rôle dominant en matière de fabrication de contenus auront un positionnement stratégique », fait valoir JeanPierre Boisivon. « Imaginez que vous retrouviez demain au niveau éducatif une situation similaire à ce qu’on connaît pour le cinéma », illustre-t-il. « Nous avons en France et en Europe la ressource avec des enseignants compétitifs, ce qui est difficile à produire, et il faudrait que pour des questions subalternes d’équipement technologique, d’investissement, nous ne permettions pas à cette ressource de produire. Mettons nous en ordre de marche, et allons-y ! » 3
  4. 4. Enfin, dans un schéma logique d’évolution, il sera nécessaire de se renseigner sur deux marchés possibles, celui des candidats résidants à l’étranger et celui des candidats étrangers. Deux services demandant des aménagements techniques certes importants, mais aussi deux niches potentiellement prometteuses, et pour lesquels les FEDER (Fonds Européens de Développement Régional) interviennent. Etude de la concurrence. Une formation BTS SP 3S est assurée par le CNED, soit en préparation du BTS (formation complète en deux années), soit en consolidation de connaissances, (formation modulaire en une ou plusieurs années). Cette formation s’adresse à des candidats résidant en France ou à l’étranger. Bien que cette formule soit très intéressante à étudier, il ne s’agit pas d’un enseignement de type e-learning mais off-line car les modules sont préenregistrés en CD audio et DVD. Il existe un service de tutorat téléphonique et électronique mais on ne retrouve pas le levier d’interactivité qui est un puissant levier de 5 motivation pour les élèves Il s’agit, à notre connaissance, de la seule formation à distance concernant le BTS SP 3S. Etude de la clientèle La spécificité du e-learning en fait une alternative à l’enseignement présentiel qui ne saurait convenir à tous les étudiants. Il s’agit donc de cibler ceux d’entre eux à qui s’adresser prioritairement, et par quels réseaux les informer. Voici ce que préconise le tableau suivant : 5 Le coût de base de cette formation est de 1 000 €/an, mais avec de nombreux frais annexes (bibliographie, suivi personnalisé du projet tutoré (160 €), etc.) PUBLICS CONCERNES STRUCTURES RESSOURCES CANDIDATS A LA RECONVERSION ORGANISMES AGREES EN BILAN DE COMPETENCES PERSONNES EN COURS D’EMPLOI FONGECIF / DIF / CIF/ EMPLOIS PARTIELS INTERIMAIRES CHOMEURS POLE-EMPLOI CANDIDATS A LA VAE ACADEMIES / OPCE / FONGECIF / CONSEIL REGIONAL PERSONNES HANDICAPEES ; EN FORMATION INITIALE, PAR L’APPRENTISSAGE OU EN FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE ETAT / CONSEIL REGIONAL / FONGECIF / AGEFIPH (ASSOCIATION DE GESTION DE FONDS POUR L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES PERSONNES HANDICAPEES) / CDAPH (COMMISSION DES DROITS DE DE L’AUTONOMIE DES PERSONNES HANDICAPEES) Pour résumer le tableau ci-dessus, une formation à distance conviendrait plus particulièrement à des étudiants en cours d’emploi, sous forme d’alternance entre enseignement à distance, enseignement présentielle et maintien de l’emploi, contrats de professionnalisation ou stages. 4
  5. 5. Tableau des avantages et inconvénients de la Formation Ouverte A Distance par rapport à la Formation Présentielle AVANTAGES FORMATIONS PRESENTIELLES  DYNAMIQUE DE GROUPE FORMATION OUVERTE A DISTANCE  ECONOMIES IMPORTANTES,  MARCHE ILLIMITE,  FLEXIBILITE (RYTHMES ET COUTS PERSONNALISA BLES),  SOUPLESSE (DANS UNE CLASSE VIRTUELLE, L’INDIVIDU NE PERTURBE JAMAIS LE GROUPE),  CIBLAGE DES CONTENUS PEDAGOGIQUE,  ORGANISATION DES ECHANGES. INCONVENIENTS FORMATIONS PRESENTIELLES  CHARGES IMMOBILIERES IMPORTANTES,  COUTS OCCULTES : FRAIS ANNEXES (DEPLACEMENT, HEBERGEMENT, REPAS, PHOTOCOPIES, ETC.),  EXPOSITION A DES EVENEMENTS INCONTROLABLES (GREVES, INTEMPERIES, ETC),  ORGANISATION LOURDE, (ABSENTEISME DES ENSEIGNANTS, DES ETUDIANTS, GESTION DE PLANNINGS, ETC.),  FATIGUE  DECONCENTRATION  CONFLIT FORMATION OUVERTE A DISTANCE  ISOLEMENT DES APPRENANTS  RISQUE D’ABANDON Le e-learning est-il adapté à une formation BTS SP 3S en alternance ? Afin de lutter contre le principal inconvénient de la FOAD qui est la solitude des apprenants, il semble que la formule la plus adaptée soit le BLENDED LEARNING (combinaison présentiel et à distance). En effet, si certains modules s’adaptent automatiquement à un enseignement à distance. L’échange d’expériences qui caractérise le module « Action professionnelle » semble trouver ses limites dans le e-learning, notamment au cours de la seconde année, durant laquelle un entraînement à une présentation orale des projets tutorés est indispensable, pour une épreuve de 20 minutes dont le coefficient est de 5. Il est un avantage indéniable et que nous tenons à développer en conclusion : La transposition des modules présentiels en e-learning se ferait dans un contexte temporel très avantageux. Créé en 2007, le BTS SP3S - tel qu’il est enseigné depuis deux ans au Centre de formation ICF PAUL CLAUDEL - a aujourd’hui, trouvé ses modalités, son rythme, ses réponses aux questions des étudiants. Il tisse son réseau associatif, entrepreneurial et de collectivités. Pour la deuxième session, les modules pédagogiques se sont affinés. Le référentiel est maîtrisé, les contenus sont là. Cette maturité est vive, dynamique et ne demande qu’à se développer sur de nouveaux horizons, peut-être plus facilement que dans d’autres formations plus traditionnelles. 5

×