AMDEC : Introduction à l'outil AMDEC/DFMEA

37,214
-1

Published on

Published in: Automotive, Business
2 Comments
6 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
37,214
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
7
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
2
Likes
6
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

AMDEC : Introduction à l'outil AMDEC/DFMEA

  1. 1. AMDEC Produit<br />DFMEA : Outil d’analyse de risques<br />
  2. 2. Introduction<br />L’AMDEC est un outil d’analyse des risques<br />…<br />
  3. 3. Introduction<br />Développé par <br />l’US Army dans les années 1950 …<br />
  4. 4. Introduction<br />Puis largement repris par le secteur automobile dès les années 60<br />
  5. 5. Introduction<br />AMDEC :<br />Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et leur Criticité<br />
  6. 6. Introduction<br />Tableau <br />AF<br />Grille <br />de cotation<br />BlocsDiagramme<br />Groupe AMDEC<br />AMDEC<br />
  7. 7. Introduction<br />La suite de cette présentation se fera à travers une étude de cas …<br />
  8. 8. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br /> Produit étudié = Optiques d’un véhicule<br />
  9. 9. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 1 : Lister les Fonctions Externes<br />Le premier niveau de la DFMEA est de l’ordre des fonctions externes.<br />Les fonctions externes sont issues de l’analyse fonctionnelle (cf. présentation séparée) :<br /> Fonctions Principales : Eclairer, Signaler un changement de direction<br /> Fonctions Secondaires : Se monter, Etre esthétique, Etre réparable, … <br /> Fonctions Contraintes : Respecter la réglementation, Résister à l’environnement, …<br />
  10. 10. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />A titre d’exemple, étudions la fonction principale : <br />FP1 – Eclairer<br />
  11. 11. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 2 : Enumérer les Fonctions Internes<br />Le deuxième niveau de la DFMEA est de l’ordre des fonctions internes.<br />Pour chaque fonction externe, les fonctions internes mises en œuvre seront détaillées.<br />Afin d’y parvenir, il est utile d’utiliser des bloc diagramme (cf. présentation séparée).<br />
  12. 12. 2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />1<br />10<br />A titre d’exemple, étudions la fonction interne : <br />Fi 1.1 – Fixer la lampe au connecteur<br />
  13. 13. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 3 : Décrire les Modes de Défaillance<br />La 3ème étape consiste à lister les modes de défaillances possibles par fonction interne.<br />Dans notre exemple, voici quelques modes de défaillances :<br /> Perte de la fixation mécanique<br />Perte intermittente du contact mécanique (vibration)<br /> Perte du contact électrique<br /> Perte intermittente du contact électrique<br />
  14. 14. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Modes de défaillance ( Remarque )<br />De manière plus générale, les modes de défaillances génériques sont les suivants :<br /> Pas de fonction<br /> Perte de fonction<br /> Fonction dégradée<br /> Fonction intempestive<br />
  15. 15. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 4 : Effet potentiel de la défaillance<br />Perte d’éclairage<br />
  16. 16. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 4 : Effet potentiel de la défaillance<br /> Perte de la fixation mécanique  Perte d’éclairage <br /> Perte intermittente du contact mécanique  Risque de court circuit (par usure)<br /> Perte du contact électrique  Perte d’éclairage<br /> Perte intermittente du contact électrique  Eclairage intermittent<br />
  17. 17. S<br />Sécurité, Réglementation<br />10<br />R<br />Sécurité avec signes avant-coureurs <br />9<br />8<br />Panne, Montage impossible, Bruit, Aspect, Jeu, …<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />Montage difficile, Bruit, Aspect, Jeu, …<br />4<br />3<br />Défauts remarqués par un client très exigent<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 5 : Juger la Gravité<br />Au moyen de la grille de cotation, la gravité est estimée pour chaque effet énuméré précédemment :<br /> Perte de la fixation mécanique  Perte d’éclairage  G = 9<br /> Perte intermittente du contact mécanique  Risque de court circuit (par usure)  G = 10<br /> Perte du contact électrique  Perte d’éclairage  G = 9<br /> Perte intermittente du contact électrique  Eclairage intermittent  G = 8 <br />
  18. 18. 10<br />9<br />8<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />4<br />3<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Gravité ( Remarque ) :<br />L’utilisation de la grille de cotation est un travail d’équipe. <br />La décision finale doit être un consensus accepté de tous.<br />En cas de doute entre deux cotations (ex : 5 ou 7), la note la plus élevée est retenue.<br />
  19. 19. ?<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 6 : Causes possibles de la défaillance<br />L’équipe dresse les causes possible pour chaque défaillance. Outils = « 5 Pourquoi ? », « Ishikawa » … etc<br /> Perte de la fixation mécanique  Cause 1 = Mauvaise définition dimensionnelle du connecteur<br />  Cause 2 = Mauvaise définition dimensionnelle de l’embase<br /> Perte intermittente du contact méca.  Cause 1 = Usure due à un jeu trop important<br />  Cause 2 = Usure due à un mauvais choix matière<br />  Cause 3 = Usure par vieillissement<br />
  20. 20. 10<br />9<br />8<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />4<br />3<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 7 : Estimer l’Occurrence<br />Au moyen de la grille de cotation, l’occurrence est estimée pour chaque cause énumérée :<br />Cause 1 = Mauvaise définition dimensionnelle du connecteur  O = 3 <br />Cause 2 = Mauvaise définition dimensionnelle de l’embase  O = 2<br />Cause 1 = Usure due à un jeu trop important  O = 2<br />Cause 2 = Usure due à un mauvais choix matière  O = 2<br />Cause 3 = Usure par vieillissement  O = 2<br />
  21. 21. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 8 : Lister les Confirmations Réalisées<br />Pour chacune des causes listées, l’équipe dresse la liste des confirmations réalisées :<br />Mauvaise déf. dim. du connecteur  Revue de conception, étude dim, , essais prototype, …<br />Mauvaise déf. dim. de l’embase  Etude dim, , essais prototype, chaine de cotes, …<br />Usure due à un jeu trop important  Retour d’expérience, essais endurance<br />Usure due à un mauvais choix matière  Retour d’expérience, essais endurance, Analyse matière<br />Usure par vieillissement  Retour d’expérience, essais vieillissement<br />
  22. 22. 10<br />9<br />8<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />4<br />3<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 9 : Estimer la Détection<br />Au moyen de la grille de cotation, la détection est estimée pour chacune des lignes :<br />Mauvaise définition dimensionnelle du connecteur  D = 5<br />Mauvaise définition dimensionnelle de l’embase  D = 2<br />Usure due à un jeu trop important  D = 2<br />Usure due à un mauvais choix matière  D = 3<br />Usure par vieillissement  D = 2<br />
  23. 23. 1000<br />R P N = G x O x D<br />100<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 10 : Calculer le RPN<br />Au moyen de la grille de cotation, la détection est estimée pour chacune des lignes :<br /> Perte de la fixation mécanique  Mauvaise déf. dim. du connecteur  RPN = 9x3x5 = 135<br />  Mauvaise déf. dim. de l’embase  RPN = 9x2x2 = 36<br /> Perte intermittente du contact méca.  Usure due à un jeu trop important  RPN = 10x2x2 = 40<br />  Usure due à un mauvais choix matière  RPN = 10x2x3 = 60<br />  Usure par vieillissement  RPN = 10x2x2 = 40<br />
  24. 24. 1000<br />R P N = G x O x D<br />100<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 10 : Mettre en place des actions d’amélioration<br />Les RPN au-delà de 100 doivent faire l’objet d’actions d’amélioration.<br />Une fois les actions mises en place, le RPN est recalculé. <br />
  25. 25. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Ces étapes doivent être répétées pour chaqueFonction Externe <br />
  26. 26. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Afin de faciliter cette tâche, l’AMDEC est réalisée au moyen du tableau suivant <br />
  27. 27.
  28. 28. Dernier conseil …<br />L’AMDEC est un document vivant qui se travaille en équipe : <br />
  29. 29. Dernier conseil …<br />Ayez une équipe pluridisciplinaire <br />et cherchez le consensus …<br />
  30. 30. Dernier conseil …<br />Par ailleurs, ayez l’esprit kaizen : <br />une fois tous les éléments <br />en-dessous d’un RPN de 100 …<br />
  31. 31. Dernier conseil …<br />… cherchez à les<br />réduire encore d’avantage.<br />
  32. 32. Merci pour votre attention<br />Merci pour votre attention<br />
  33. 33. Plus de ressources sur :<br />http://gestionprojetauto.wordpress.com<br /><ul><li>Articles
  34. 34. Vidéos
  35. 35. Zone de téléchargement
  36. 36. Sélection de liens automobile</li></li></ul><li>Partagez cette présentation<br />
  37. 37. Formations disponibles<br />Gestion de projet Automobile Niveau 1<br />Gestion de projet Automobile Niveau 2<br />Automotive Projet Management (English)<br />Méthodes résolution de problèmes (8D)<br />Analyse fonctionnelle<br />AMDEC – DFMEA<br />
  38. 38. Anass AMMAR<br />Gestion de projet automobile <br /><ul><li>ammar.anass@yahoo.com</li></ul>(c) Tous droits réservés<br />

×